Birds of Prey : La Critique du film + VOTRE AVIS !

151

Souvenez-vous de la campagne promotionnelle de Suicide Squad. La promesse alléchante d’un blockbuster super-héroïque à l’énergie débordante, centré sur des personnages peu connus de l’univers DC Comics. On connait la suite. Heureusement, avec Birds of Prey, Harley Quinn a droit à une seconde chance, grâce à la volonté de l’actrice-productrice Margot Robbie. Alors, la rédemption est-elle au bout de la pellicule ? En partie, puisque ce spin-off surpasse le film originel. En plongeant dans la tête de notre arlequine préférée, la réalisatrice Cathy Yan aligne les bonnes idées… même si l’ensemble devient vite abrutissant.

Sans surprise, Birds of Prey est le film d’un seul personnage : Harley Quinn. Une psychothérapie explosive à 100 millions de dollars, où la princesse du crime nous offre enfin ce que l’on attendait plus dans un ‘comic book movie’… une narration non-linéaire ! Du moins dans la première partie, la plus aboutie, où la folie du personnage – presque émouvante – est parfaitement retranscrite. On se perd avec plaisir dans cette série de vignettes narrées par l’anti-héroïne. Margot Robbie est de toutes les scènes et, plus que son jeu physique, c’est son jeu vocal qui retient l’attention. Sa diction donne le tempo et fait de ce Birds of Prey tout ce que Suicide Squad aurait du être. Narratrice non fiable oblige, on aurait quand même aimé une petite dose d’ambiguïté, mais c’est peut-être trop demander. Ce sera pour la prochaine fois !

Et les Oiseaux de Proie dans tout ça ? Eh bien… Black Canary et Huntress font presque de la figuration. On devrait d’ailleurs écrire Dinah Lance et Helena Bertinelli, puisque le refus de l’iconographie super-héroïque est total, à l’image de ces costumes informes brièvement portés qui font passer ceux de l’Arrowverse pour des chefs-d’oeuvre du genre. Ces Birds of Prey sans Batgirl, plus criminelles qu’héroïnes, ne sont donc pas prêtes de remporter le prix du blockbuster le plus ‘comic-accurate’ de l’année. Et c’est en partie… compréhensible ? De manière décomplexée, le film ne vise tout simplement pas la cible habituelle. Si les jeunes fans de Suicide Squad trouvent leur bonheur dans cette virée entre filles avec du gros son au potentiel tumblresque indéniable, tant mieux pour elles. Chacun son tour, ce n’est pas comme s’il n’y avait qu’un ou deux films de super-héros par an sur les écrans.

Mais revenons aux seconds couteaux… Mary Elizabeth Winstead est sans doute celle qui se distingue le plus en chasseuse vengeresse. Jurnee Smollett-Bell incarne une chanteuse peu intéressante, qui se contente de changer de fonction selon les besoins du scénario. De plus, cette Dinah Lance souffre de la comparaison avec les Canaris qui ont déjà pris leur envol à la télévision. Ewan McGregor s’amuse en Roman Sionis, mais le caïd se fait presque voler la vedette par Victor Zsasz. Non pas que cette version de l’homme de main soit particulièrement mémorable (Anthony Carrigan a mis la barre trop haute dans Gotham), c’est juste qu’il fait tout le sale boulot. Du coup, Sionis est un méchant qui s’écoute parler sans agir… sauf les rares fois où il porte son masque, fort réussi au demeurant !

Pour ce qui est des scènes d’action, Cathy Yan peut remercier Chad Stahelski. Le réalisateur de la trilogie John Wick, dépêché sur le tournage lors des reshoots, apporte un savoir-faire indéniable en matière de chorégraphie et de positionnement de la caméra. Le temps d’une séquence jouissive, la batte de baseball devient à Harley Quinn ce que le bouclier est à Captain America. Maillet, arbalète, armes à feu et poings frappent à un rythme étourdissant, avec une inventivité de tous les instants. Il n’y a qu’à voir l’utilisation des patins à roulettes. De plus, le classement R permet de montrer à l’écran des coups qui font vraiment mal. Fidèle à sa réputation, la pègre de Gotham ne fait pas dans la dentelle !

Si vous avez les oreilles sensibles, un conseil : éloignez-vous au maximum des enceintes. Birds of Prey est un film branché en permanence sur MTV, avec une playlist plus longue que le CV criminel du Joker. Cela ne s’arrête jamais et la partition de Daniel Pemberton en devient quasiment inaudible. D’où l’impression d’assister à un spectacle abrutissant, sentiment renforcé par l’absence de pause dans le déroulement du récit. Ce charivari – qui dure 1 heure et 49 minutes – est à l’image de son protagoniste, ce qui est plutôt logique… mais cela n’en demeure pas moins fatigant à la longue. D’autant que contrairement à un Deadpool, l’humour de Harley Quinn tombe le plus souvent à plat. Le fait qu’une hyène soit le personnage le plus drôle du film est quelque peu problématique pour les zygomatiques.

Au final, la rupture avec le Joker – et Joker – est aussi difficile à négocier pour l’héroïne principale que pour le spectateur. Mais c’est la preuve vivante que Warner Bros. Pictures exploite son catalogue super-héroïque de manière originale, sans proposer deux fois de suite le même film. La forme est là, mais pas le fond, qui peinera à convaincre les amateurs du genre. On ressort donc fantabuleusement mitigé de la séance, tout en étant heureux pour Harley Quinn, qui s’est enfin émancipée de Suicide Squad !

————————————————————————————

Birds of Prey (et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn) est réalisé par Cathy Yan et sort en France le 5 février 2020, avec Margot Robbie (Harley Quinn), Jurnee Smollett-Bell (Dinah Lance/Black Canary), Mary Elizabeth Winstead (Helena Bertinelli/Huntress), Rosie Perez (Renee Montoya), Ella Jay Basco (Cassandra ‘Cass’ Cain), Ewan McGregor (Roman Sionis/Black Mask) et Chris Messina (Victor Zsasz).

151 COMMENTAIRES

  1. En gros, c’est un film mitigé qui s’inspire un peu des comics mais qui fait au moins pas la même erreur que Suicide squad.
    Bon, au moins ce qui est sur : ils ont compris leurs erreurs et veulent faire du contenu diversifié dans le DCEU.
    J’irai le voir parce qu’il me tente bien.

  2. Après pour moi dans le cast, seul Margot Robbie et Ewan McGregor (et Ella Jay Basco) dégagent du charisme, alors forcément, fallait pas attendre du reste du cast une utilité dans le film.

  3. Une critique très étonnante. Sinon, M. LTH, tu l’as vu en VF ou en VO ? Parce que Dorothée Pousséo pendant presque deux heures qui force comme jamais j’ai un peu peur d’avoir à me percer les tympans d’après mon souvenir de SS…

    • J’avais failli vomir quand j’avais vue la bande annonce en VF

      Sinon tant mieux si ce film plaît aux fans , perso je vais faire l’impasse sur ce film comme j’avais fait l’impasse sur Captain Marvel ou Shazam ou Black Panther ou Spider-Man Far From Home … Punaise le genre super héroïque me fait de moins en moins rêver

      • Moi au contraire, c’est une des raisons pour laquelle je kiffe Harley : Dorothée Pousséo.
        Je trouve qu’elle correspond parfaitement au côté gamine loufoque du personnage.
        Tracer, Vanellope, Harley.. je surkiffe

  4. Ouais…bah cette critique annonce un film encore pire que celui que je m’étais imaginé. Je crois bien que c’est la première fois que je n’irai pas voir un comic book movie au cinéma…y’a clairement d’autres films qui retiennent mon intention en cette période pour dépenser mon fric là dedans. Néanmoins c’est cool de voir que la Warner essai de se renouveler dans ses films Dc.

    • Je suis un peu dans le même cas que toi.
      Le film ne me motive pas du tout et pourtant je suis allé voir shazam que j’ai trouvé incroyablement mauvais.
      J’hésite vraiment à faire le chemins jusqu’au ciné pour ce film. Il y a des films plus intéressants : bad boys 3, 1917, jojo rabiot etc…
      Je pense me le faire quand il sortira sur le web

  5. Le Boss est beaucoup trop gentil comme souvent.
    Vu en AVP à Cannes.
    C’est une daube sans nom, même les spectateurs les moins virulents et les plus gros fans d’Harley sont sortis mitigés.
    Je m’attendais à un film moyen ça dépasse toutes mes craintes.

    Je retiens deux choses:
    – C’est bien un film centré uniquement sur Harley Quinn, les Birds of Prey s’allient 5 minutes à la fin, elles sont transparentes le reste du film et inintéressantes, même si j’ai bien aimé Huntress.
    – C’est un film pour adolescentes, le style de l’humour, les couleurs, le comportement teen d’Harley… C’est abrutissant, fatiguant, pas souvent drôle. L’événement à Cannes le confirmait: présence d’influenceurs, youtubeurs, candidates de TV réalité, le public est tout désigné.

    C’est dommage car quelques bons points sont à souligner. Margot Robbie et Ewan Mcgregor sont très investis, les scènes d’action sont bien filmées et chorégraphiées (bien que très répétitives et gâchées par la musique electro INSUPPORTABLE), c’est assez violent, Huntress est classe, l’ambiance de Gotham est parfois travaillée…

    Mais tout ça est noyé dans un tas de défauts et d’approximations qui sont le résultat de l’objectif du film: surfer sur la vague de sympathie d’Harley Quinn et viser un public précis avant de raconter une histoire. Cela se ressent complétement dans le scénario qui tient sur un post-it, et secondaire par rapport aux actions débilisantes d’Harley. Et les bad guys sont tellement pathétiques: Black Mask est une sorte de Jack Sparrow homo délirant et Szazs est un homme de main pas du tout effrayant et lui aussi homo. What ?

    Il y avait tellement mieux à faire, c’est dommage. Mais dès la scène d’intro j’ai senti que ce film n’allait pas me plaire, et j’avais vraiment envie me barrer de la salle.

    Pas vu la scène post-gen s’il y en a une, je me suis tiré dès que possible car j’en pouvais plus.

    Bon courage !

    4/10

    • pfff ca aurait été un film avec des hommes vous auriez mis 10/10 .

      je l ai vu aussi et comme pour wonderwoman et cap m c est de la pure bombe.

      dans mon top 5 assurément n en deplaise aux vieux beaufs qui n ont pas aimé

      • Bah c’est là que tu te trompes. Tu racontes n’importe quoi, parce que mon personnage préféré du film, c’est Harley Quinn ! Enfin, mon 2e après la hyène, mais mon premier personnage humain !
        Non, c’est juste que c’est pas un film « Birds of prey » pour moi, c’est de la publicité mensongère ! Et surtout, surtout ! L’électro ! Comment tu veux apprécier un film quand après 20 min t’as la migraine ? J’étais en train de me frapper le crâne contre le siège tellement cette musique était forte et abrutissante. J’entendais même plus les personnages parler.

        PS : Puis, je sais faire preuve d’un peu plus de retenue quand même. Spider-Man, ça vaut 5/10 pour moi. Avengers 4 entre 6 et 7/10.
        Alors que Wonder Woman, ça vaut un bon 8 / 10 donc le problème, c’est loin d’être le film. Quand un film me plaît, je mets une bonne note, quand il est nul, j’en mets une mauvaise. Là, il est nul !
        PPS : j’ai lu tes coms d’en-dessous et… je comprends pas, c’est l’opposé complet de ce que t’écris là. Ça passe même pas par la petite nuance que je fais. Donc j’en déduis que c’est un troll ! Désolé pour la longueur du message, faut que j’arrête les pavés.

  6. Pas encore vu, mais jamais hypé par le sujet et sans être dcphile jamais compris l’engouement autour du personnage de dessin animé Harley Quinn, popularisé comme si elle avait un caractère iconique.. Déjà dans Suicide Squad, si le personnage avait un réel potentiel, elle s’accompagnait d’une ribambelle de second couteaux mal écrits dans un scénario aussi absurde que mal interprété. Au vu du casting de celui-ci on peut légitiment encore s’interroger sur le forçage sociétal de notre époque persuadée que la guerre des sexes sera un élément qualitatif.

    Reprenant à son compte certainement un film féministe (avec des codes masculinistes en termes de violence, de solidarité et d’action ?) du seul fait d’une réalisatrice à la barre et d’un casting mettant des personnages féminins à l’honneur (Ghostbusters, Ocean’s8 et Charlies Angels reboot peuvent témoigner de façon indéniable au box office que c’est là l’attente du grand public…), si on en croit la critique du boss et de RaidenX, c’est encore un film prétexte à satisfaire les créatifs d’Hollywood déterminé à recycler leurs projets persos en utilisant des marques connues des fans de comics.

    Dès lors peu importe si costumes, origines ou même histoires n’ont aucun lien avec un matériau comics, sur la base d’une formule MCU dont certains négligent le fan service, un marketing efficace suffira à rafler le milliard.

    A priori de ce côté là , avec des projets comme Joker et prochainement Batman de Matt Reeves, on va enfin revenir à des productions déconnectées les unes des autres, dans la grande tradition de l’époque burtonienne ou donnerrienne, pour le plus grand plaisir, sinon des fans de comics, au moins des cinéphiles, ramenant un peu d’ordre dans la qualité, en croisant les doigts pour que des délires de séries B, à l’image des Suicide Squad et a priori Birds Of Prey, restent des pastilles nécessaires pour un public pop-corn sortant de la torpeur qualitative de la CW.

    • @ Harken : Je suis tout à fait d’accord avec ton analyse des choses, à 200 % même, à un détail près, mais c’est subjectif de ma part comme de la tienne : moi je considère vraiment que les séries Berlanti (j’aime pas dire CW) sont ce qui représente le mieux le sense of wonder des comics (à la télé je veux dire), et partant le genre. Même si elles peuvent aussi se montrer trop cucul la praline ou insérer trop d’agendas politique dans leur contenu. Mais sinon, pour le côté super-héroïque, je les trouve toutes conformes à ce que moi, DC fan depuis 30 ans j’attends. Mais c’est personnel, bien entendu. Et justement, en tant que Berlanti-fan donc, je peux t’assurer que j’irai jamais voir ce film là, car pour moi, il représente une trahison depuis le début, et du personage, et de Suicide Squad (que moi j’ai beaucoup apprécié), et n’a rien à voir avec le sense of wonder dont je parlais plus haut. Là il me semblait bien d’après ce qu’on en voyait (posters, trailers) qu’on était dans le mauvais goût, et j’ai l’impression que ces premières critiques le confirment. Pour moi, ça n’est clairement pas de la super-héroïne ça ! Et même pas bad ass en plus, c’est juste des cagoles, comme je l’avais dit la première fois. Donc un film mettant en scène des cagoles, et destiné aux cagoles. Où est le féminisme là dedans, je le vois pas ! Et n’est ce pas prendre les jeunes pour plus bêtes qu’ils ne sont ? Je croyais que Margot ferait mieux que ça. En plus, si c’est vraiment centré sur « me, my, and myself », c’est vraiment pas à son honneur.

  7. Pas surpris par la critique car je m’attendais à ce que le film se centre sur Harley Quinn.

    Je pense que j’irai le voir car je suis abonné chez les cinémas G&P.

    Mais aussi car j’aime bien Mary Elizabeth Winstead.
    Elle était excellente dans 10 Cloverfield Lane.
    Dommage de ne pas la retrouver plus dans des films d’auteurs ou dans des blockbusters.

  8. Bref c’est complètement dispensable.

    A partir du moment ou c’est uniquement centré sur Harley, c’était mal barré.
    A quand le rassemblement d’une équipe de super-vilaine vraiment explosive : harley catwoman ivy …

  9. L’avis des gros mâles de LTH sur un tel film doit être aussi intéressant que celui des Cahiers du Cinéma sur BvS ou Endgame.
    Merci pour cette critique sans parti pris. Ca m’a donné envie d’aller le voir pour déconnecter après une journée de boulot. ^^

      • Je ne saurais te répondre, vu qu’elles n’existent pas sur LTH.
        Ceci dit ça m’intéresserait fortement oui. Parce que je ne suis pas sûr qu’elles soient si choquées par le « Pouvoir de l’amour » de WoWo, le caractère soit-disant antipathique de Captain Marvel ou le short de Margot Robbie.
        Mais ça, on ne le saura jamais.

        On en aura peut-être un pour nous parler de l’avis de la copine de la cousine de son frère et en faire une généralité qui sait?

        • ma soeur a détesté ww, ma soeur est une fille —> les filles detestent ww

          sophisme, vous avez dit sophisme ?

          blague a part elle a quand meme trouvé ridicule le pouvoir de l amout

          • « Quand tu dis blague à part, tu veux dire ce qui suit est une blague ou j’arrête de blaguer et je suis sérieux »

            en fait quant on utilise la formule « blague a part » ce qui précède est toujours la blague.

            en gros tu peux remplacer par « plus serieusement »

    • en gros garyus, d apres tes récents post, si on critique un film centré sur des nanas (ghostbuster, ocean 8 etc…) on est de gros beaufs ???

      j adore la dictature de la pensée.

      allez tous en coeur « BIRDS OF PREYS C EST GENIAL »

    • @ Garyus : A moins que tu troillasses un peu, on dirait que tu pars du principe qu’on n’a pas envie d’aller voir ce film parce qu’il est mené par une bande de nanas ! Mais pourquoi tu peux pas comprendre que ça n’a rien à voir ! On trouve ça moche ou pas fait ni à faire c’est tout ! ça nous empêche pas d’apprécier d’autres productions qui peuvent être faites par des nanas. WW, Jessica Jones, plein d’épisodes des séries CW, etc. Tu m’as déjà entendu me plaindre ?
      Après, si tu as envie d’aller voir un film de cagoles, ben vas-y vieux ! 😀 😀 😀 😀 😉

      • ben j aurais espéré qu il troll aussi mais bon vu ses derniers coms j en doute.

        mdr j ai pensé a toi ghost il y a 3 jours…hi hi hi

        me suis rematté la duologie drôles de dames.. toujours aussi kiffant.

        sinon c est vraiment dommage qu aujourd hui si on critique film de filles on se fasse taxer de gros beauf… je prererai 1000 fois me reregarder les 4 filles du docteur march plutôt que cette bouse de birds of prey.

        lol quand les gens auront compris que le feminisme 2020 sert a remplir les caisses et non la cause des femmes, on aura fait un grand pas

        • Pas du tout. Mon commentaire ne concerne pas que ce film qui n’a pas l’air d’être un chef d’œuvre du 7è art mais une généralité que je fais sciemment depuis des années que je suis ce site.
          BoP, Wowo, Captain Marvel, Supergirl, Stargirl, etc… se sont toutes essuyées des tonnes de critiques sexistes ou de défense des soit-disant vrais féministes du site qui forcément savent mieux que les femmes ce qui est bon pour elles.

          Vous avez farpaitement le droit de trouver ce film nul à chier, ce qu’il est probablement, mais de lire comme pour tous les autres films de superslip des âneries soit-disant pro-féministes ou sexistes, ça me fait carrément chier au bout d’un moment. C’est hypocrite et totalement hors de propos.
          Si BoP est féministe alors F&Furious est un film humaniste sur la fraternité et la famille.

          D’ailleurs, je n’ai traité personne de gros beauf, je vous laisse le soin de vous auto-insulter avec plaisir. Je dis juste que, pour tout ce qui concerne la cause des femmes ou leurs goûts, vos critiques sont totalement biaisées par vos paires de boules et qu’en ce domaine elles n’ont aucun intérêt.

          Je préfère qu’on parle d’un film pour sa qualité, ses personnages, son histoire, sa fidélité aux comics, etc… plutôt que d’inventer des pseudo tentatives de féminisme pour pouvoir l’attaquer à ce sujet.

          • @ Garyus : Mais c’est pas nous qui mettons le sujet féministe au milieux, amigo, ce sont les personnes qui le fabriquent et qui le vendent comme tel ! On ne fait que répondre à ce qu’on nous met devant le nez !
            Ou alors, j’ai pas compris !
            PS : Et excuse moi, je crois qu’on n’a pas mal débattu des qualités graphiques et autres de ce qu’on a vu, non ? Tu peux pas nous accuser, et je pense aucun d’entre nous, je dis bien aucun, de n’avoir retenu que le fait du féminisme ! Ou alors donne des noms.

        • @ captsubasa : Bien dit ! Eh oui, les Drôles de Dames, ça c’était bien ! Quand on était minot, y’avait Super Jamie aussi, y’avait Tuppence Beresford l’anglaise détective, Sarah Connor que tu citais l’autre jour, et y’en a plein d’autres ! Même Bones qui est plus récente, elle est au top ! Enfin c’était autre chose que cet erzatz de Femens à deux balles….
          Et des vraies super nanas dans la vraie vie surtout…

          • @ Garyus : Eh bien moi j’espère sincèrement que tu passeras un bon moment avec ce film là ! Et que tu reviendras nous en vanter les mérites et les gloires, et je ne te vanne pas !

            PS : Mais alors si je te comprends bien, je n’ai pas le droit d’avoir un avis sur la condition de la femme, parce que j’ai une paire de bolas ?

            PS 2 : Remarque, après tout, si les femmes trouvent que ce film correspond à l’image qu’elles ont envie de donner, tu as raison, j’ai pas mon mot à dire. Mais ça me surprendrait beaucoup, parce que les femmes que je côtoie tous les jours au boulot ou dans mon entourage, elles ont rien à voir avec ces quatre qu’on voit sur l’écran. Ce sont plutôt des personnes qui travaillent dans le médical, dans l’enseignement, dans les affaires, ou dans l’art, et elles me semblent être de parfaits exemples de ce qu’est le féminisme positif. C’est à dire qu’elles sont des exemples non seulement pour les petites filles, mais aussi pour les gros beaufs comme moi ! Mais ça doit être mes bolas qui me les fait admirer alors, et pas mon cerveau…

            Sincèrement, je crois que tu te trompes d’adversaire.

          • « Mais alors si je te comprends bien, je n’ai pas le droit d’avoir un avis sur la condition de la femme, parce que j’ai une paire de bolas ? »
            Bien sûr que si mais ici on a que ça et ça va régulièrement dans le même sens.

            Pour ton PS2: je n’ai pas énormément de Joker psychopathe, de Thor musculeux et torse nu ou de riche millionaire qui se ballade en chauve souris ou en conserve dorée dans mon entourage.
            Pourquoi vouloir chercher dans les personnages féminins ce dont on se fout pour les personnages masculins?

            Ce n’est pas parce que captsubasa et toi me répondez que vous êtes mes adversaires! 😉

          • @ Garyus : « mais ici on a que ça et ça va régulièrement dans le même sens » Ben en tous cas, c’était pas mon propos, et si tu as eu l’impression que ça l’était, j’en suis navré. disons que je ne me sens pas de ré-écrire un pavé sur le style graphique ou les angles de vues, ou je sais pas encore quoi à chaque fois que je rajoute un com sur un truc que j’apprécie pas. Donc parfois, je raccourcis (:

            « je n’ai pas énormément de Joker psychopathe, de Thor musculeux et torse nu ou de riche millionaire qui se ballade en chauve souris ou en conserve dorée dans mon entourage. »
            Moi si, mdr….. 😀

            « Pourquoi vouloir chercher dans les personnages féminins ce dont on se fout pour les personnages masculins »
            Tu sais, la plupart des nanas que je connais fantasment sur Chris Hemsworth, alors je sais pas si ça répond à ta question, mais en gros, c’est humain quoi. Moi je te dis juste que dans la vraie vie se trouvent des femmes formidables qui si on les regardait d’avantage au lieu de donner tout cet espace à des stars de cinéma qui font des doigts ou se rasent pas les dessous de bras, le féminisme s’en porterait mieux. Mais c’est sur que c’est l’avis d’un homme, et qu’aucune femme ne vient me contredire ici.

            « Ce n’est pas parce que captsubasa et toi me répondez que vous êtes mes adversaires! »
            Nous aussi on t’aime ! : )

            PS : Et je t’assure que je suis le plus grand fan français de Wonder Woman. J’ai même participé à des trucs de charité pour construire des foyers d’accueil pour femmes battues aux USA, il y a quelques années, et qui étaient organisés sous son nom. Pour moi, Wonder Woman, enfin Diana EST l’Amour, y’a pas de doute !
            Captain Marvel, j’aime pas l’itération, c’est tout, je suis trop années 80, mais j’ai tous les Ms Marvel publiés par Artima. Et les Miss Hulk aussi 🙂

          • « Ce n’est pas parce que captsubasa et toi me répondez que vous êtes mes adversaires! 😉 »

            + 100000000000000

            déjà que je m entend avec peu de monde ici.je ne vais pas rallonger la liste lol.

            et désolé mais harken et toi nous traitez souvent de beaufs en filigramne…sinon je me suis vraiment planté auquel cas mea culpa

          • @ captsubasa : En même temps, faut reconnaître qu’on fait pas mal de blagues de beaufs, surtout moi XD…. du coup faut pas se plaindre, mouhahah…

          • garyus « . Ce sont plutôt des personnes qui travaillent dans le médical, dans l’enseignement, dans les affaires, ou dans l’art, et elles me semblent être de parfaits exemples de ce qu’est le féminisme positif »

            voila pourquoi je cite toujours erin brokovich, les femmes de l ombre et the great game en vrais films feministes. tu voies on est d accord sur la definition en fait.

            pour bird of pray , wow et cap m le debat porte plus sur le côté badass car le côté feministe est proche du neant ( j en veux pour preuve qu aucune n a d enfant, ni ne travaille sous son autre identité pour subvenir seule a ses besoins a part peut etre wowo et la ventes de reliques mais j ai un doute)

          • @ captsubasa : « aucune n a d enfant, ni ne travaille sous son autre identité pour subvenir seule a ses besoins a part peut etre wowo et la ventes de reliques » Mon Dieu, mais tu te rends compte à quel point elle est bonne ta blague ???? Je suis mort là !!!! X’D

          • @ the Ghost: Encore une fois, je parle de tout ça avec vous deux parce que vous répondez. En aucun cas, je ne m’adressais à vous deux en particulier. C’était plus une appréciation générale.
            Je ne vous traiterais jamais de gros beaufs, l’étant moi-même au moins autant que vous 😉

            @Captsubasa: Tu peux arrêter de comparer erin brokovich, les femmes de l ombre et the great game à nos films de superslip s’il te plait?
            C’est malaisant comme diraient les millenials.

      • Roh mais les fragiles quoi xD
        C’est astronomique comment un film de femmes remue autant de débat et fragilise autant psychologiquement certaines personnes.
        À part Garyus qui a tout pigé du comment on peut critiquer le film en évoquant des éléments objectifs hors féminisme/ »c’est un film de propagande féministe qui cherche à émasculer ma fragile virilité », le reste mais bon dieu, jerry bien xD.
        Et ouais, je suis encore là, le troll bobo-gauchiste. :p

        • Tu as l air nouveau magero, t inquiète ici on se fritte sur tous les sujets.

          Donc prépare toi une bonne tisane et bonne lecture pour les autres sujets

  10. Le DCEU commence de plus en plus à ressembler à l’univers X-men de la Fox (paix à son âme).
    Au contraire de l’autre grand studio super héroïque on a du mal à distinguer la stratégie et les liens qui peuvent être faits entre les différents films… Sans parler de la temporalité… Bref un vrai bazarre…
    Peut-être que leur intention est toute simple après tout : créer des films tous indépendants les uns des autres.
    Mais ce serait bien de l’annoncer ou de le montrer car ça perd les novices en la matière comme moi.

  11. Que ceux qui ont vu le film et en donne leurs avis c’est logique, compréhensible, qu’on soit d’accord ou pas un avis ce respecte. La ou j’ai du mal a comprendre ce sont les commentaires du genre « la critique du boss est mauvaise, je vais pas aller voir le film ». Sans minimiser le boulot de Mr LTH, ou son importance, une critique reste subjective, elle est l’avis d’une personne a un moment donné devant une chose donné, qui vous dit que vous n’aurez pas un avis plus négatif ou plus positif que le boss ?? Alors oui il y a bcp de film qui sorte, il faut faire des choix, cela coûte tu temps et de l’argent je le conçois parfaitement. Mais je trouve toujours ca bizarre qu’on décide de voir un film par rapport a une ou plusieurs critique… Le boss pourra dire tout le mal qu’il veut d’un film, si j’ai décidé que j’irais le voir alors je me paierais ma place, de même qu’il pourra encenser un film, si j’ai pas envie de le voir ben j’irais pas….Un peu comme une bande-annonce, tout le monde part du principe qu’elle doit donner envie et que si elle est nul le film sera nul et on ira pas le voir, alors que c’est juste 2min monté en speed par des mecs n’ayant pas realisé le film et uniquement la pour vous dire « coucou, oubliez pas on debarque a tel date dans vos ciné ». Je mate bcp de bande-annonce, je lit beaucoup de critique, mais a l’arrivée je decide d’aller voir ou pas voir le film, de moi-même et pas parce qu’untel a dit que c’etait bien ou nul…Je dit pas tout sa mechament, loin de la, je pense juste que c’est dommage de ne pas ce faire son propre avis.

    • +1.

      Ceux qui disent qu’ils n’iront pas voir le film avaient déjà décidés de ne pas y aller.
      Sinon sa fait peur de savoir qu’on peut être aussi influençable .

      • J’avais pas une folle envie de le voir (c’est toujours le cas) mais les côtés positifs notés par M. LTH m’ont suffisamment motivés: forte présence d’HQ (les autres je m’en tape), gros son, bonnes séquences de combat.
        J’en demande pas plus ce soir pour un film de super-slip dont je connais peu l’univers.
        Envie de me divertir et de me changer les idées. Ce film a l’air parfait pour ça.
        Est-ce être un mouton? Je m’en fous après tout 😆 L’important c’est le kif.

          • @ Garyus & captsubasa : Non, tu seras une cagole marseillaise du coup LOL Plus sérieusement, j’espère que tu passeras un bon moment et que tu ne seras pas déçu ! 🙂

          • @Captsubasa: J’aime pas trop me faire traiter de cochon comme ça. On ne parle pas de la vie sexuelle des gens ici s’il te plait.

            @ The Ghost: Merci. Je suis bon public, ça devrait bien se passer.

          • mdr coquin je pensais a pigeon…

            tu voies l esprit mal placé c est toi car je n ai pas pensé une demi seconde a pig….avant que tu ne me le fasse remarqué car oui j ise esperer qu il te faut un peu plus qu un shorty pour t emoustiller

            edit je viens de relire ma phrase et effectivement ca portait a confusion. mais les … étaient des points de suspensions. j espere que tu me croiras car a part forge je ne me permettrait de ne traiter personne de porc ici

          • @catptsubasa: J’avais compris, je te rassure.
            Après tout dépend par qui est porté le shorty. Si c’est Margot, oui c’est suffisant. Si c’est Roger le camionneur, un peu moins. ^^

      • @ blackchab : « Ceux qui disent qu’ils n’iront pas voir le film avaient déjà décidés de ne pas y aller » Je pense que c’est tout à fait vrai ! Mais pour ce qui est d’être influençable, alors ça ça me hérisse le poil !
        Je suis prêt à te parier un Bounty que ton ordie tourne avec un OS de Microsoft Windows 7 à 10, que tu as un Smartphone, géré par Androïd, que tu as au moins deux paires de jeans bleus ou noirs dans ta penderie, que tu bois des sodas, ou au contraire que tu fais attention à ta ligne (ça marche dans les deux sens pour le coup), que tu fais de la muscu, que tu ne lis pas beaucoup de livres, que tu adores les jeux vidéos, et que tu passes beaucoup de temps devant un écran.
        Evidemment, j’en sais rien mais méfie toi l’ami, tu es peut être beaucoup plus influencé que tu ne penses ! Et au niveau divertissement, nous le sommes toutes et tous ! (: o)

        • The_Ghost
          Tu as raison sur bcp de point sur moi, je vais appeler shiappa tu es mon harceleur ^^

          Je suis d’accord qu’on est influençable mais le basculement ne peut pas être aussi drastique.
          Je ne penses pas que quelqu’un qui ait décidé de ne pas voir un film va changer d’avis après une critique positive.
          C’est comme pour bienvenue chez les ch’tis, j’ ai du le voir 2 mois après sa sortir et pourtant dès le départ les gens en disaient que du bien.

          En tout cas la critique de LTH et Comicblog représente ce que j’attendais du film.
          Un film qui assume son propos de A à Z ce qui prouve que Warner a comprit de ses erreurs.

          • a titre perso je ne voulais pas vpir 1917 et les critiques m ont fait aller le voir.
            et inversement j’attendais « hobbs et shaw » avec impatience et les critiques on fait que jvai attendu en dll.

            et les 2 fois grand bien m en a pris.

            tout ca pour dire que les critiques, a mon sens, peuvent tres bien te faire changer d avis.

        • @ Blackchab : Ne t’inquiète pas, je ne suis pas du tout ton harceleur, et si tu en as un, adresse toi à la Cellule Cyber de la Gendarmerie. Je ne me souviens plus du nom exact.
          J’ai raison sur beaucoup de choses parce que c’est facile ! On est tous dans le même bain et on s’en rend pas compte ! Il y avait très peu de chances que je passe à côté. Après, j’ai certaines compétences de profilage, mais ça c’est une autre histoire. Le fait est que ces éléments là touchent la plupart des gens, donc ce n’était pas difficile à deviner.
          Je suis entièrement d’accord avec toi sur le fait que la décision d’y aller ou pas ne change pas comme ça ! Et figure toi que je connais une vraie Ch’ti qui m’a dit que Bienvenue était une grosse m… qui les faisait surtout passer pour des dégénérés. Comme quoi…
          Pour ma part, je me fie beaucoup aux bandes annonces, et je vais souvent faire un tour sur imdb pour voir un peu qui a fait quoi, d’où vient l’idée, etc. Ou des fois, je vais sur des sites de streaming, pour découvrir des trucs dont j’ai jamais entendu parler. J’ai pu trouver des perles comme ça, comme par exemple Prospect, The Tower, The Unseen, ou Extracted, que je cite souvent ici et qui sont – pour moi – des petits bijous indépendants.
          Mais le marketing Disney ou Warner, je m’en tape. A partir du moment où j’ai pas reconnu visuellement les BOP, et qu’ils ont changé le look d’Harley alors que je trouvais que celui de Suicide lui collait parfaitement, j’ai pas eu envie d’y aller. Pour moi les BOP, c’est ça :
          https://bamsmackpow.com/wp-content/blogs.dir/308/files/2018/07/ComicsGallery_DC_20171213__BGBOP_Cv17_copy_5a04b4333e9087_86800638.jpg
          Après voilà, on a le droit de penser autrement, chuis pas Dieu.

    • @ saiyuk : Mais qu’est ce qui te fait croire que ceux d’entre nous qui n’ont pas envie d’aller le voir ne se basent que sur la critique du patron ? Avec tout ce qui nous a été montré entre les posters, les photos, les clips, le teaser, la bande annonce, les produits dérivés, et les interviews, tu crois vraiment que c’est une ou deux critiques qui vont faire que l’on va y aller ou pas ?
      C’est blackchab qui a raison, on ira pas parce qu’on avait décidé de pas y aller ! Et pourquoi ? Ben parce que ce qu’on en a vu ne nous a pas plu, point barre ! On est quand même pas obligé d’aller voir un truc qui ne nous attire pas, juste pour vérifier, si
      Et tu crois sérieusement que la production et le réalisateur n’ont pas leur mot à dire sur la fabrication de la bande annonce, toi ? tu crois vraiment que c’est juste fait par deux mecs comme ça ? tu sais combien ça coûte ces conneries ? Tout ça est regardé à la loupe, c’est validé, c’est assumé, et c’est ciblé ! Je dis pas qu’il n’y a pas des couacs de temps en temps, mais faut pas déconner non plus.
      On a le droit de trouver ça moche et de le dire ! Et les critiques une fois le film sorti viennent soit renforcer l’idée qu’on en avait au départ, soit au contraire l’infirmer ou la relativiser, comme pour Garyus par exemple, qui finalement, se dit que les bons côtés pointés par M.LTH peuvent lui assurer une bonne soirée. Il est pas plus mouton que nous le Garyus. Il a un panel de paramètres, et il arbitre, comme toi, comme moi. Y’a rien d’autre à comprendre.

      • @ The_Ghost : Calmos ! Pour une fois qu’un mec est tempéré sur son commentaire ici, va pas le démonter ! Relis à tête froide, tu verras qu’il est étonnamment diplomate. Saiyuk explique simplement que c’est pas sur une BA qu’il faut fonder son avis d’aller voir le film ou pas, et il a pas tort (et en plus tu le sais) haha. N’allons pas créer de rixes inutiles !

        • @ Stormxz : Tu as raison, Storm, mais sur le coup son commentaire m’a scandalisé, car j’ai eu l’impression qu’il insultait un peu notre intelligence de spectateur. Comme si c’est en se basant sur une critique extérieure ou sur une bande annonce « juste 2min monté en speed par des mecs n’ayant pas réalisé le film » (merci pour eux), qu’on allait baser notre avis. Alors que non, c’est effectivement plus complexe que ça. Et quand bien même ?

          C’est bien nous qui décidons de nous déplacer pour le film ou pas, ce que lui fait aussi (il l’écrit), mais alors dans ce cas, pourquoi présumer qu’il en est autrement pour nous, et que nous (donc ceux qui ne soutiennent pas le film) n’avons pas fait notre propre choix avec notre propre intelligence, connaissance, etc ? Puisque normalement tous les goûts sont dans la nature ? Doit on aller voir ce film là pour vérifier l’impression négative que nous ont fait les supports de com ? Moi je choisis que non. Parce que ça ne m’attire pas. Je peux éventuellement écrire une page ou deux pour expliquer pourquoi si c’est vraiment nécessaire, avec un ou deux ou trois passages « techniques », si c’est pour montrer que je ne suis pas totalement sous influence extérieure. Et on est tous plus ou moins comme ça. Il fait son choix avec son entendement à lui, et ben nous aussi ! Pas parce que tel ou tel va nous dire que c’est bien ou que c’est mal. Donc en fait, on fait comme lui, pourquoi penser qu’il en est autrement ?

          En ce sens, je rejoins Blackchab pour qui ceux qui n’iront pas sont ceux qui avaient décidé de ne pas y aller. Sur ce qu’ils ont vu du truc, c’est logique.

          Peut être qu’effectivement ce n’est pas ce que Saiyuk voulait dire, que je l’ai mal compris ou mal interprété, et que je n’aurais pas du employer un ton aussi sec pour lui répondre, de toute façon ce dernier point est certain, mais sincèrement son commentaire m’avait choqué.

          Je ne dis pas ça pour Saiyuk, mais j’ai l’impression que certains parmi ceux qui défendent le film, et c’est leur droit le plus absolu, d’autant s’ils l’aiment, veulent absolument imposer aux autres qu’il faut le voir parce que ceci ou cela, et qu’on peut pas savoir tant qu’on l’a pas vu… Et si ça fait un bide, ils diront que c’est de notre faute ! On aura sûrement mis un pistolet sur la tempe des gens qui avaient vachement envie d’y aller en réalité ! Et bizarrement, ça tombe toujours sur un film DC. Et j’affirme être un DC man depuis trente ans ! Et en ce qui me concerne, c’est précisément pour cette raison que je ne vais pas aller le voir, parce que moi, j’aime la Harley de la série Batman Animated, ou de Hush dessiné par Jim Lee, avec son costume d’Arlequin. Ou encore celle de Suicide Squad que, moi grande gueule méconnue, j’ai trouvé très bon.

          Y’a un moment donné, j’ai l’impression que les fans sont un peu comme une secte. Qu’est ce que t’en à foutre si ton voisin n’a pas envie d’y aller, punaise ! Donc le poster te plaît pas, le teaser te plaît pas, le trailer te plaît pas (cela dit, je l’ai trouvé meilleur que le reste), les clips te plaisent pas, le casting te plaît pas, les costumes te plaisent pas non plus, le lien avec le reste n’est pas très clair et ça ne te plaît pas, mais tu dois y aller quand même, pour vérifier si ça te plaît ou pas…. parce que tu ne pourrais pas te baser uniquement sur une p… de bande-annonce faite, je le répète… « juste 2min monté en speed par des mecs n’ayant pas réalisé le film » …. O_o

          Ho, hu, heing ? Sniff ! (avec l’accent corse LOL)

          Bon, je me casse avant de déclencher une nouvelle guerre mondiale. Je pense avoir suffisamment parasité le site de notre bon M. LTH 😀

          • J’ai retrouvé ton commentaire ! Du coup, oui, je te suis complètement (je réponds très vite moi, ou j’essaie). Je suis allé le voir quand même, mais en effet j’y suis allé à rebrousse-poils parce que j’avais pas eu un à priori très positif, mais j’ai essayé d’être le plus neutre possible, me dire de lui laisser une chance. Mais j’ai juste pas pu, l’électro qui casse les oreilles, c’était trop infâme. Donc j’aurais préféré ne pas aller le voir (même si je me dis qu’il va falloir que je le revoie parce que je suis pas sûr de m’être vraiment fait un avis, tellement j’étais focus sur cette musique) mais j’irais pas le voir une 2e fois au cinéma de toute façon, ce que je fais jamais.
            Tout ça pour dire que de toute façon, on est d’accord que tu fais tes propres choix, et si j’avais été un peu plus intelligent, je serais resté sur mon impression du trailer et je serais pas allé le voir. Faut pas écouter la communauté des fans de comics de toute façon, c’est une des communautés les plus cancers quand il s’agit de donner son avis.

          • @ StormXZ : Te frappe pas, comme dirait la Chose ! Tu dis « si javais été plus intelligent, etc », mais en fait, c’est pas une question d’intelligence. Tu as essayé, tu as donné sa chance au produit, malgré une première impression défavorable, ça n’est ni plus ni moins intelligent que de ne pas y aller. C’est pareil pour ceux qui ont aimé, ils ne sont pas plus bêtes ou plus intelligents que nous. On n’a simplement pas les mêmes goûts ni les mêmes valeurs peut être, et c’est aussi bien ainsi. On fait tous nos propres choix en effet.
            Je vais faire court moi aussi. Il y aurait des choses à rajouter, mais on s’en fout 🙂

  12. « Sans surprise, Birds of Prey est le film d’un seul personnage : Harley Quinn »;
    « Black Canary et Huntress font presque de la figuration » (et Montoya et Cassie alors ?);
    « MTV »…
    Déjà checké à l’avance tout ça, hélas confirmé …

    Mais…
    « (…)fait de ce Birds of Prey tout ce que Suicide Squad aurait du être »…
    C’est à dire, pas du tout un film de mercenaires bien badass, qui aurait flirté plus avec le Tragique qu’avec la Bouffonerie ?

    Rien que pour ça, on sera obligé d’y aller pour vérifier si l’impression de LTH n’est pas trop « à chaud », trop Hors Sujet…

  13. Bon.

    C’est pas si mal au final. Je m’attendais à rien, et ça passe quand même.

    C’est pas un chef d’œuvre. Mais c’est bien mieux qu’un suicide squad.

    Mais comme toujours. Ça prend une taule sur le Web parce que c’est pas un Disney. C’est triste.

    • @ Benj’ : Eh ouais forcément ! Si on critique, c’est soit qu’on est des beaufs, soit que c’est parce que c’est pas un Disney ! Ah la la la la la la….. O_o
      Toi même, tu dis « C’est pas si mal », et « ça passe quand même », on peut pas dire que ça soit du grand enthousiasme, donc peut être qu’on n’a pas envie d’y aller, juste parce qu’on le sent pas, non ? C’est vraiment parce que c’est pas un Disney ?
      Enfin… voilà quoi…………………… y’a un moment donné… (: /

  14. Je sors de la projection: le film se laisse regarder, avec quelques lourdingueries. Il y a des choses sympas (le visuel de certains décor, Harley, Victor Z., du dynamisme et une narration décousue). Huntress et Black Canary n’en sont qu’à leur début, puisqu’on a encore des super-héroînes qui s’ignorent. Leur costumes est râté. Montoya ne sert pas à grand chose. La musique est omniprésente et clairement mal choisie (délire perso: pourquoi ne pas mettre de la vraie musique qui traite de la folie? Korn par exemple)… Clairement plus réussi que Suicide Squad, avec Gotham comme théâtre principal, comme pour préparer l’arrivée du Bat.

  15. Votre critique est indulgente ! Sinon, je m’en doutais que seule Harley Quinn serait mis à l’avant et les autres ne feront que de la figuration. Je dis même plus que les films d’auteur ou séries n’ayant rien à voir avec une quelconque franchise connue réussissent à impliquer correctement le féminisme sans se foirer comme ces franchises le font à la pelle. Warner Bros foire toujours avec le féminisme. Rappelons pour la polémique concernant de Tauriel dans ce « monde rempli de testostérone » qu’est la Terre du Milieu… Ah là là… Ce jugement et ce bien-pensance sont néfastes. Il fut un temps où le féminisme était bien présente dans pas mal de films. Comme l’a parfaitement démontré ce film DC, à force de pousser de la progressisme, on revient au case départ.

  16. @ Benj’ : Oui je me suis senti visé, comme la plupart des gens qui critiquent aussi les films Marvel, car c’est mon cas, figure toi ! Et si tu étais moins stupide, au lieu de me traiter de beauf, tu t’en serais rendu compte ! Toi qui si je me souviens bien, prétend être dans le cinéma ou faire une école de !
    Ici tous les films sont critiqués, et c’est pas parce que Marvel fait aussi de mauvais films, on est bien d’accord ! qu’on n’a pas le droit de pointer les défauts des films de DC, ou de les défendre ! Mais à l’image de la petite guéguerre de fanboys qui opposent les Marvel d’un côté, et les DC de l’autre, tu rentres dans le piège qui voudrait qu’on ne critique que les DC ! Et toi et tous les gens qui disent comme toi, vous vous servez de cette excuse bidon pour écarter les critiques des films DC lorsqu’elles ne vous conviennent pas !
    C’est toi qui nous prend pour des beaufs en présumant que nos critiques sont sans fondement, quels que soient les arguments qu’on peut bien t’opposer, tu es persuadé qu’on est de parti pris ! Parce que ça t’arrange ! En fait le beauf, mon petit, c’est toi !
    Le site est rempli de critiques sur les Marvel, c’est juste que t’as pas envie de les voir. Et que peut être DC commet plus régulièrement de bourdes. Ne t’en déplaise.

    • @ DonVuitton : Un peu quand même…. 😉 Cela dit, le dernier épisode avec les deux Rachel était top, et je suis toujours impressionné par le nombre d’émotions que Ruby arrive à faire passer avec ses yeux… Je l’aurais pas cru aussi bonne, sérieusement.
      Tu vois, quelque part, c’est un peu parce que la com sur la série l’a plus présentée comme une activiste que comme une vraie actrice. Enfin c’est comme ça que je l’ai ressenti, et c’est le problème de tous ces trucs qui se veulent représenter telle ou telle catégorie, ou telle ou telle idée sociale ou politique. Ça passerait tout aussi bien voire mieux si c’était pas aussi affiché, mais s’ils se contentaient juste de le faire, comme disent les américains (« just do it »). Le talent et le travail sont plus convaincants que l’affirmation je pense… Enfin, j’en sais rien, je crois.

  17. Mon dieu que c’était mauvais !
    Je ne m’etalerais pas longtemps parce qu’il est tard chez moi mais je me suis fait chier d’une force !
    Je n’ai pas ri une seule fois. J’ai trouvé les scènes d’action molles, excepté la scène de la batte vraiment réussie.
    Ewan Mc Gregor cabotine. J’ai d’ailleurs beaucoup de mal à me faire a cette conception du vilain fou fou qui en fait des caisses. Tout le monde n’est pas le Joker bordel. Enfin je connais pas bien le perso de Black Mask mais je mets ma main à couper que ce n’est pas ça.
    Je sais plus dans quel Barman Arkham il était apparu mais il m’avait laissé un meilleur souvenir.
    Les autres filles sont dispensables, la réalisation sans plus et la bande-son, un gloubi boulga de tout et n’importe quoi sans grande inspiration.
    Margot Robbie/Harley Quinn, malgré son capital sympathie acquis dans Suicide Squad en fait des tonnes sans jamais faire mouche.

    En fait, tout comme le comics, j’ai eu la désagréable impression de voir un
    sous-Deadpool. Mais au moins le comics est beau, là, à part l’explosion de l’usine, je n’y ai vu aucune belle trouvaille.
    Dans la même genre « action/gangsters », j’ai vu Bad Boys for Life hier et il lui met une énorme claque. Pas étonnant qu’il cartonne et que Birds of Prey, qui n’en a que le nom, se ramasse au box-office.
    Je n’arrive pas a croire que ce film arrive à marcher.
    L’année super héroïque commence bien mal.
    1/10 pour la scène de la batte.
    Tout le reste est a jeter a mes yeux et je suis très bon public, j’avais trouvé Suicide Squad pas si mal que ça…

    • @ Garyus : Bouahahahahahahahhaahhaaha !!!!!!!!! 😀 😀 😀 😀 😀 😀

      [EDIT LTH : Doucement sur les messages à tendance floodesque. On est dans la partie ‘Commentaires’ d’un site, pas sur un chat. Merci.]

      Toutes mes excuses ! Par contre, je ne sais pas ce que veux dire « floodesque ». Prière de me gronder en vieux français ! LOL

    • @ Garyus : Tu vois, le problème majeur à mon avis, c’est que c’est le film d’une personne, qui a produit ou du moins co-produit le truc pour se mettre en avant en quelque sorte, ou du moins tabler sur comme tu le dis très justement le capital sympathie d’un film précédent. Ce faisant, volontairement ou pas, elle tire la couverture à elle, et ça, c’est le premier truc qu’on t’apprend dans un cours de théâtre, c’est le truc à ne pas faire ! Quand tu joues, tu dépends de l’autre, de celui ou celle qui te donne la réplique, et c’est un échange, tu donnes, et tu reçois. Si tu écartes l’autre, tu perds en fait, parce que jouer c’est une synergie.
      Dans les Seaside Squids, ses interactions avec Smith et Leto étaient équilibrées, et ça fonctionnait. Au détriment peut être des autres personnages qui avaient moins de lignes, mais qui en même temps étaient secondaires. 7-8-9 personnages, c’est pas évident à nourrir et à mettre en scène, donc en gros, on avait le duo Harley-Deadshot, le duo Harley-Joker, la paire Rick Flagg-Amanda Waller, un brin de Enchantress-Waller ou June Moon-Rick, et les autres avaient juste un bout, avec peut être un peu plus de jus pour… comment il s’appelle déjà ? Le perso de Jay Hernandez. Mais Harley brillait avant tout dans ses interactions et ses réactions aux autres. C’est normal.
      Pour te dire la vérité, et tu sais que je suis un détracteur de ce BOP depuis le début, je n’ai jamais réellement cru que les autres personnages seraient aussi peu valorisés, parce que c’est pas professionnel du tout, et je pensais pas Margot capable de ça.
      Mais – et là je vais être un vrai mufle – il y avait tout de même un truc qui me chiffonnait. Je trouvais que d’un simple point de vue physique, aucune des autres n’était plus jolie ou plus sexy, ou plus rayonnante, ou plus charismatique que l’actrice principale. Je ne parle pas de talent, mais de beauté pure. De charisme pur. Et ça pour moi c’était significatif que la Margot elle ne partageait pas réellement l’affiche. Parce qu’aucune autre ne sortait du lot. Je sais que ce que j’écris est subjectif (on peut trouver que Mary Elizabeth Winstead est une bombe si on veut), mais je suis convaincu qu’elle a volontairement casté ou fait caster des personnes qui seraient incapables de lui faire de l’ombre et de lui voler les scènes.
      Prend le cas inverse de Gal Gadot. C’est pas ma Wonder Woman on va dire, mais elle a un charisme de ouf ! Et quand elle était à l’écran dans BVS, les deux autres n’existaient plus ! Alors qu’elle n’était que personnage secondaire. Là ça risquait pas d’arriver, et en ce qui me concerne, et même si je ne l’avais jamais exprimé jusque ici – parce que là pour le coup il y a vraiment de quoi passer pour un mufle, c’était l’une des raisons pour lesquelles j’y croyais pas. Je me suis dit qu’elle avait tiré la couverture à elle. Mais de là à n’avoir qu’une participation dispensable des autres rôles, c’est vraiment pas bien ! Mais elle va se le prendre dans les dents, le retour de batte, tu vas voir.
      Désolé mec ! On se rattrapera avec la nouvelle saison de Supergirl et des Légendes 😉

    • @ Garyus : Désolé, je reviens t’embêter encore, mais c’est pour avoir ton retour sur le côté prétendument féministe du truc. Maintenant que tu as vu le produit, est ce que du coup ça te paraît toujours une représentation pertinente du féminisme, et de la femme donc, ou… pas, comme je le pensais moi ?

      • @The Ghost La représentation de La Femme sa n’existe pas, il y a Des Femmes.
        Le féminisme se présente sur plusieurs forme. Dans ce film la présentation d’un certain féminisme est pertinente.

        • @ blackchab : Ta remarque me semble intéressante, et j’ai envie de te demander en quoi la présentation dans ce film est pertinente selon toi, ou selon des femmes avec qui tu en as discuté peut être ? Je te laisse libre de me répondre ou de ne pas le faire, moi je stoppe ces débats. Je stoppe tout court voire… ^^

          • The_Ghost_Fragile
            Sa va être compliqué de débattre sur la pertinence du propos féministe alors que tu n’as pas vu le film.

            Captain Marvel que je n’aime pas il y a un propos pertinent bien que je ne l’aime pas, car je le trouve caricaturale .

            Dans Bird of Prey il y a une critique sur le statut de Harley qui bien que séparé du Joker , elle continue à profiter des avantages d’être la copine de Joker.
            Elle recherche une certain indépendance, elle voit que ce n’est pas si simple d’être seule et fini par avoir sa propre identité à la fin.
            Ce que j’aime bien c’est qu’elle assume d’avoir était quelqu’un de mauvais et de continuer à l’être par moment .

          • @ Blackchab : En fait, elle se comporte comme n’importe quelle ex-femme, mdrrr…. Elle se sépare, prend le gamin ou le chien, ou la hyène, et surtout les sous, va faire la belle en boite avec les copines, et puis à un moment donné, faut bien faire quelque chose et relancer la machine, ha ha ha ha ha… Je vais encore me faire taxer de machisme…. XD
            Merci pour ta réponse ! 😀

          • MDR TheGhost, tu m’as tué ! Joker n’a plus qu’à trimer dans les rues de Gotham pour payer sa pension alimentaire XD

    • Dans le jeu Barman Arkham ce n’est pas vraiment lui.
      Si tu veux avoir une vrai idée sur black Mask regarde le film d’animation Batman the red hood

      • @ The Ghost: Je ne pense pas que le problème de ce film soit qu’il ait été centré sur HQ.
        C’est juste que son personnage est mal écrit. Je déteste donner des leçons sur l’humour mais dans ma salle, j’ai quand même constaté que peu de gens riaient.
        Bon en même temps, il y avait très peu de gens aussi 😆
        J’ai trouvé HQ/Margot Robbie bien plus subtile dans l’humour ou la fragilité que dans ce BoP.
        Ce n’est pas qu’une question de plastique non plus car:
        – Tout son côté sexy est foutu à la poubelle avec ses tenues qui feraient passer les gens des années 80 pour des gens classe.
        – Les deux persos que j’ai le plus apprécié dans le film sont Rénée Montoya et la pick-pocket et on peut pas dire que ce soit des canons de beauté. Par contre, elles ont été trop peu développées, ça c’est clair.

        Non faut pas chercher bien loin: le film est raté. Sa seule réussite possible serait de toucher son cœur de cible, c’est- -dire plaire aux jeunes filles et aux adulescentes mais avec mes années et mes testiboules, je suis très mal placé pour en parler.
        Par contre, niveau féminisme, il y a une référence à Fridra Kahlo qui m’a fait sourire. Si seulement, vous pouviez arrêter de parler de féminisme pour des films de superslip, ça serait bien.

        @Blackchab: +1 pour la réprésentation de la Femme.
        Je regarderai ton animé, DC excelle dans le domaine. Mais toi qui l’as vu, Black Mask est-il un fou sadique maniéré à la limite de la Cage aux Folles?

        • @ Garyus : Je te remercies de m’avoir répondu aussi précisément et je note tes corrections. Qui en fait me rassurent sur l’intégrité de Margot !

          Encore une fois, il me semble que nous parlons de féminisme parce que le film nous est vendu comme proposant une représentation féministe, du coup on réagit. Après, je veux bien entendre et accepter que l’on réagisse mal, ou d’une façon erronée. Ou qu’en fait je me sois trompé et que non le film ne nous est pas vendu comme féministe. Ce que dit Blackchab est effectivement pertinent.

          Je pense aussi qu’il ne faut pas sous-estimer les jeunes filles et les adulescentes, mais comme le dit Rocky, les chiffres feront le tri. Les maths c’est la réalité.

          J’abandonne le débat en tous cas, et même les débats. J’en ai soupé. De toute façon, si on aime pas ce genre de trucs, c’est qu’on est soit raciste, soit homophobe, soit un mâle fragile, il y aura toujours quelque chose…

          La vraie vie est ailleurs, et ces discussions n’ont pas vraiment d’importance.

        • Garyus
          Je suis d’accord que le genre super heroique est fait que pour un publique Masculin.
          Les femmes n’iront pas majoritairement les voir. Du moins la niche est trop petite pour en faire un businnes.

          l’humour du personnage tombe à plat souvent, il n’est pas assez efficace. Mais en soit harley quinn n’est pas un personnage vraiment humoristique.

          Je trouve qu’elle est bien écrite mais qu’elle est trop présente, à aucun moment je me suis dit qu’elle agit de manier incohérente.
          Je suis d’accord qu’on ne laisse pas assez de place au autre personnage féminin.
          Le team up marche très bien.

          Black Mask
          Dans le film d’animation, il est assez excentrique c’est pour sa que je ne m’a pas gêne. Il n’est pas aussi efféminé que dans le film.

          Dans ce film il est Méchant sa fait vraiment plaisir . Il est vraiment class avec son Mask ^^

          • @ The Ghost: Je pense qu’il y a une grosse méprise sur le terme féministe et un mauvais emploi de ce mot. Ce film n’a jamais été présenté comme féministe et ne l’est pas vraiment. C’est plutôt du « girl power », une version édulcorée du féminisme.
            Les filles sont mises en avant, les filles ça sait se battre aussi, les filles ça a pas besoin des garçons, etc… Rien de sérieux. C’est du niveau Spice Girls rien de plus.
            C’est comme voir en BvS une critique sérieuse sur le rapport de l’humain à Dieu ou en Civil War, une profonde réflexion sur le libre-arbitre, dans Black Panther, un film sur la souffrance d’être noir dans ce monde.
            Ces sujets sont à peine abordés, survolés par des blockbusters hollywood chewing-gum et ça me chiffonnera toujours de voir untel ou untel réagir comme s’il était face à un vrai film dramatique.

            BoP c’est du superslip avec un groupe de filles. Point barre. Et c’est vendu comme ça. Ca attirera donc les fans de superslips et les groupes de filles.
            Les premiers hyper-réagissent sur un seul élément de ce film et les secondes, et ben…on aura jamais leur avis si ce n’est comparer le succès de ce film à d’autres du genre: Charlie’s Angels, Ibiza, Pitch Perfect, etc…

            @blackchab: Merci pour la précision. J’avoue que les méchants excentriques, j’en ai un peu marre.
            Ils sont où les Vador, Keyser Söse, Hannibal Lecter et autres Ramsey Bolton?

          • @ Garyus : Vouais, ça se tient tout ça… Tu as sans doute raison, je confonds sans doute girl power et féminisme. Je comprends la différence. C’est juste que le girl power étant mis en avant par le féminisme (me semble t-il et à juste titre d’ailleurs, hein), j’ai tendance à amalgamer les deux notions.

            A propos, je suis très fan de Pitch Perfect. J’espère un quatrième.

            Il y a quelques filles ici, mais elles se cachent derrière des pseudos neutrals. Parfois leur grammaire ou le vocabulaire qu’elles emploient les trahit. Il est effectivement regrettable qu’elles n’assument pas d’avantage leur amour des comics et des films de super-slips, et qu’elles ne débattent pas avec nous plus ouvertement. J’aime à rappeler que c’est ma grande cousine qui m’a initié aux comics dans les années 70…

          • Quoi qu’on en dise le milieu du comics de superslip est très largement masculin et souvent beauf: des mecs ultra-musclés qui se mettent des coups de tatane et des nanas en maillot de bain/string qui sont toutes des bombes atomiques.
            Ca a évolué depuis mais les anciens lecteurs que nous sommes gardons souvent nos oeillères.
            L’avis des femmes serait tellement plus intéressant.
            Mais cette propension au débat/clash est aussi typiquement masculine.
            Peu de raisons en somme, qu’elles viennent se prendre la tête avec nous ^^

          • @ Garyus : Je suis pas certain que ça soit un problème d’oeillères. De notre temps, ou de mon temps, les nanas n’étaient pas en string dans les comics, elles étaient belles et sexy, mais pas autant dénudées que ce qu’on a vu dans les années 90 par exemple avec Witchblade, ou les dessins de Greg Land ou d’Ed Benes, pratiquement calqués sur des livres de Q. Mais avant ces années, c’était pas tant que ça je trouve, encore qu’à l’époque, peut être qu’une tenue collante ou qu’une minijupe pouvait choquer certaines consciences (?)
            En revanche, je suis d’accord sur le fait que le milieu est macho. Des mains baladeuses dans les salons, aux histoires en off dans les bureaux, il y a eu quelques scandales… Comme partout hélas.
            Eh oui, l’avis des femmes serait tellement plus intéressant…

          • Bah tu sais la jupette de Marvel Girl, le body de Wanda ou le maillot de bain de Miss Hulk pouvaient choquer autant a l’époque mais on était trop jeunes et on kiffait bien, avoue^^

          • @ Garyus le fragile : J’avoue 🙂 Wanda, ça a toujours été le top pour moi 🙂
            Mince ! Toi aussi tu as été fragilisé ? (: O

          • Bah oui. Je suis un mec branché moi. Ca a l’air d’être la nouvelle mode sur LTH. Pas envie de me faire larguer! Soyons tous fragiles! ^^

          • @ Birds of Prey et la fantabuleuse fragilité de Garyus : Je crois que c’est Apola qui a attrapé le virus de la fragilité en premier. J’ai lu un de ses commentaires fragiles et je l’ai chopé aussi ! On risque peut être l’épidémie ! (: O
            Je pense que je vais suivre une thérapie ! (: o

  18. Une bonne surprise ce Birds Of Prey. Très dynamique, Margot Robbie brille à nouveau. Les scènes d’actions sont absolument géniales, merci Chad Stahelski. Certaines des meilleures dernièrement dans les films de Super-héros.
    Ewan McGregor est un très bon Black Mask, Zsasz est un peu en retrait par contre.
    Après il faut faire abstraction du traitement ridicule de Cassandra Cain et du look horrible de Huntress. Il faut dire que les comparses de Harley font un peu figuration, c’est son film.

  19. J’ai cru en ce film jusqu’au premières images puis…
    J’y suis aller quand même en espérant voir un bon film pop corn mais la…
    C’est vraiment très mauvais.
    Gotham n’a de Gotham que le nom, les décors extérieurs sont pauvres, Margot Robbie en fait des caisses mais ses punchlines ne font jamais mouche. Le scénario non linéaire façon Deadpool reprends l’intrigue de Snatch mais sans le story telling génial de Guy Ritchie. Les personnages sont sous exploités, les costumes du films sont ratés. Les combats sont le seul point réussi du film et encore certains sont trop chorégraphies pour paraître réel.

    J’espere que DC va se ressaisir et nous proposer de vrais bons films.

  20. Et allez encore un film DC jamais à la hauteur pour les toiles Héroïques.
    Marvel sont toujours aussi bon.
    Dc toujours aussi nul.
    Vous changerez jamais.

  21. Bon, comme prévu, le film n’était… vraiment pas bon. Seules les prestations de Margot Robbie (toujours aussi belle), d’Ewan McGregor et de la hyène sauvent le tout.
    Le pire, c’est la musique électro assourdissante, qui crève les tympans et rend complètement dingue au point que quand on en arrive à la partie vraiment intéressante après 1h, on est tellement azimutés qu’on en a plus rien à foutre du film.
    Pour les autres personnages : Black Canary surcôtée (dire qu’on a critiqué celles de la CW à une époque), Huntress inutile, Cassandra Cain minable, Renée Montoya bah une flic quoi !
    Au moins, ça a le mérite qu’on sente un peu le pitch féministe, c’est amené avec d’énormes sabots et ça te fracasse bien fort la tronche à coups de cymbales mais on comprend.
    Quoi d’autre ? Pas de scène post générique, pas de temps à perdre. Juste Margot Robbie qui fait une voix off pour dire un truc inutile.
    Quelques moments comiques de temps à autre, concentrés sur Margot Robbie encore une fois, elle m’a fait rire deux-trois fois.
    Mais voilà, bref… Passez votre chemin ! Rien à voir ! Un résumé sur wikipédia ça suffit à mon avis… et ça dispensera d’avoir la musique électro. 3/10

  22. C’est clairement le film que Suicide Squad aurait du être, c’est à dire assumer la violence de ses personnages.
    Le film est centré sur Harley Quinn , ce qui m’embête car on gâche un peu la licence en mettant les Bird Of Prey en retrait, ce n’est pas un film d’équipe .

    L’histoire est simple et reste terre à terre mais c’est efficace. C’est peut être pour sa que l’histoire n’est pas raconter de manier chronologique. C’est pour moi le gros point faible du film.

    Les personnages sont bien présenté on comprend qui elles sont et leurs motivations.
    Elles mériteraient plus de place s’il y a une suite.
    Black Mask il est vraiment méchant ^^
    Harley Quinn je suis toujours aussi fan.

    En terme d’action je suis d’accord sa manque de rythme parfois, je pense que c’est le choix des musiques qui donne cette impression.
    La musique n’est pas mémorable .

    Visuellement c’est très beau , on n’a une real qui a des idées dans mise en scène.
    Le discours féministe est subtile , après sa tabasse des mecs de A à Z.

    Je le met dans la moyen haute de du DCU , on est dans une progression dans ce qu’on a eu depuis Suicid Squad.
    Je mets 7/10 car l’humour n’était pas toujours efficace.

    j’ai eu le film que j’attendais de DC. Si le film arrive à faire autant que Shazam on pourra espérer une suite.

    • C’est marrant les goûts et les couleurs, mon avis va à l’extrême opposé. J’aime tout ce que tu descends, et je déteste tout ce que tu sembles aimer.

  23.  » C’est clairement le film que Suicide Squad aurait du être, c’est à dire assumer la violence de ses personnages.  »

    ???????

    Assumer la violence des personnages ? Comme quand Harley tire des chewing-gum sur les flics ?

      • Mais de toute façon, la valeur d’un film ne se mesure pas à sa violence. Sinon tu vas voir un match de no-limit, et ça a le même effet. Y’a pas besoin d’aller au cinéma pour aller voir des gens se foutre sur la gueule pendant 1h50

        • Je ne parle pas de baston dans suicide squad a aucun moment tu as l’impression que les mecs sont des criminels.
          Car ils ne font rien de vraiment grossier et de vraiment immorale.

          • Sur ça, on est d’accord. Le grossier pas forcément, je vois pas particulièrement un Deadshot, un Killer Croc être grossier. Mais c’est certain qu’ils n’étaient pas assez criminels.

      • J’ai bien vu le film. Si mes souvenirs sont bons la batte elle ne s’en sert que sur les bad guys bien méchants, pas sur les flics. Donc pour la violence d’Harley Quinn on repassera.

        • RaidenX
          Alors casser les genoux d’un méchant ce n’est pas de la violence ?
          Il faut tuer des gentils pour dire qu’un film est violent si je te comprend bien.

  24. Nul à chier ce film, j’ ai pas compris en quoi c’etait meilleur que suicide squad, mais vraiment pas.
    Y’a tellement de chose à dire qua ca ne sert à rien de faire un post long, ce film ne le mérite clairement pas. Je n’irai plus voir tous les films DC c’est officiel.

    Les 3 seuls points positifs pour moi:
    -Margot Robbie est Harley Queen et rejoins pour moi les rdj, Gadot, Momoa, Cavill, Evans et autres qui campent à merveille leurs persos.
    – Mary Elisabeth parce que je suis amoureux.
    -quelques scenes d’actions (mais pas toutes hein, certaines sont juste ridicules)

    Le reste: POUBELLE PUTAIN.

    Et le mec qui met un masque (non ce n’est pas black mask ce truc) meilleur méchant DC? Putain ce foutage de gueule qui passe crème au yeux de tous, pourquoi vous etes quasi tous aussi clément avec ce film? VOUS L’AVEZ VU,VOUS N’EN AVEZ PAS MARRE DE BOUFFER DE LA MERDE?

    QU’ON NE ME DISE PAS QUE JE SUIS DEVENU AIGRI, non je suis juste parti voir trop de merdes au ciné, d’ailleurs je vais arreter les films de merde super heroiques et me concentrer sur les vrais propositions de ciné. Dire que j’ai lâché mes potes qui sont allés voir 1917, ils se sont bien foutus de ma gueule à m’ appeler « le cinephile » au debrief au bar après (oui parce qu’on a que ça à foutre de faire des débats post séances)

    Ps: c’est officiel, je ne dirai plus que lth est promarvel, car il avait un boulevard pour chier sur le film et il ne l’a pas fait, INCOMPREHENSIBLE d’ailleurs, j’en conclus juste qu’il a des gouts de chiotte au final.

    Ps bis: 90% de critiques positives sur rotten tomatoes, c’est un chef d’oeuvre selon votre logique….ca fait peur putain.

    • @ Frédérictide: T’es qu’un vendu à Marvel. Si ça avait été un film du MCU, tu l’aurais trouvé génial. 😆

      Sinon entièrement d’accord avec ta critique. J’ai rarement vu un film aussi mauvais depuis l’âge d’or du superslip. Et dieu sait que je craque pour Margot Robbie mais là… on retourne dans les mauvaises séries B des années 90 voire même séries Z.
      Dans quelques années, ce film finira sur Nanarland.

    • Mec t’as choisi d’aller voir Birds of Prey plutôt que 1917… Tu mérites ce qui t’es arrivé 😉

      EDIT: Tiens d’ailleurs je sais pas si tu as vu mais tu as enfanté (référence à JonCranes ci-dessus). J’espère que t’es fier de ta descendance ! 😛

      • @ Archer: J’ai le même problème que Fretide. Je donne le priorité aux films de super slip par rapport aux « bons » films.
        Et des soirs comme hier soir, je regrette tellement lol

        • @Garyus : J’imagine qu’on a tous un petit côté masochiste en nous 😉
          Perso j’ai tellement de films prometteurs en attente sur Netflix/Amazon/mon étagère, je me vois pas perdre du temps sur BoP…
          Je pourrais pas prendre part à ces débats enflammés autour du film puisque je vais faire l’impasse, mais vu comme vous vous transformez tous en fragiles je me dis que c’est sûrement pas plus mal ! 🙂

          • Archer le fragile, ça aurait bien sonné ^^
            Et puis qui sait? Parfois on s’étonne tous les deux: tu serais bien capable d’apprécier ce film!

          • @ Garyus : Archer va y aller pour vérifier, j’en suis sur ! XD ça doit le travailler cette affaire…. 😀

          • @Les Nouveaux Fragiles 😛 : Non c’est NON !
            C’est vrai que ça me titillait un peu, j’avoue… Et puis j’ai vu le vlog de Durendal (le début hein, faut pas déconner non plus ! XD) et d’après lui c’est un très bon film, un vrai film féministe qui traite efficacement du thème du patriarcat, et doté d’une réalisation plus originale et efficace que… Sigh… Joker. Looooooooooooooooooooooooooooooool !!! Dudu dans toute sa mauvaise foi !
            Si j’avais des doutes là c’est bon, je suis fixé. Si je vois ce film ce sera sur ma TV, si je le trouve en DVD à moins de 3€.
            En plus la semaine prochaine il y a Richard Jewell qui sort. Alors faut pas déconner quoi ! 🙂

          • Wow dudu est vraiment un attardé enfaite. « c’est un film féministe, tous les hommes sont des salauds »

            Nan mais ça, c’est la définition du féminazisme. Le féminisme c’est simplement l’égalité. Quel con.

          • @Archer: il a vraiment dit ça ?
            Pourquoi suivre un mec avec si peu de culture cinématographique ?
            A ce point c’en est pathétique (pour lui pas pour toi).
            Sinon pour BoP, je suis rarement dur avec un film mais la, ça ne vaut même pas un téléchargement illégal. Ne perds pas ton temps

          • Bah… Malgré tout je trouve qu’il y a énormément de choses intéressantes dans son travail, surtout dans ses PJRVAT. Il a souvent un regard technique sur les choses que moi je n’ai pas, simplement parce que je n’ai pas ses connaissances techniques en matière de réalisation. Mais parfois (souvent) il part en live et c’est la foire à la subjectivité. Du coup je regarde ses vidéos travaillées quand le sujet m’intéresse, et le début de certains vlog juste pour voir ce qu’il en pense en gros, pour rire un coup XD

            +1 Visioroux. C’est dommage d’en faire un truc si manichéen.

          • @Archer: je suis un gros consommateur de Youtube mais les mecs comme Durandal ou le Fossoyeur de films je peux juste pas. Tellement de mauvaise foi…
            Le seul que j’apprécie c’est LTH même si je suis rarement d’accord avec lui.
            J’aime sa neutralité et son côté non hater que trop de Youtubeurs ont.

            @LTH: quand est ce que tu fais ta chaîne youtube ? On est en 2020. Il est temps d’évoluer.

          • Le fossoyeur de mauvaise foi ?! Purée j’ai rarement vu un mec aussi objectif que le fossoyeur sur youtube pourtant. C’est même un exemple de ce qui s’est fait de mieux d’un point de vue français en tout cas sur le milieu du cinéma.
            Pour Durendal je comprends. J’ai jamais pu et je pourrais jamais le supporter je pense. C’est effectivement la foire a la subjectivité la plus crasse. Mais a l’inverse d’Archer, j’ai jamais su voir au delà.

          • J’ai du mal a mettre un zigoto inculte comme durendal et le fossoyeur dans le même panier malgré tout (c’est pas non plus un puit d’érudition mais ce dernier argumente souvent plus intelligemment et ses avis un peu moins « autre »).

          • @Garyus : Durendal je comprends totalement. Mais le Fossoyeur sérieux ? Je le trouve plutôt objectif en général… Tu as des exemples de mauvaise foi le concernant ?

            En tout cas je crois que n’importe qui, à partir du moment où il donne son avis, est dans la subjectivité. Mais si au milieu de tout ça je peux apprendre des choses, là ça m’intéresse.

            Les critiques d’LTH sont toujours cool à lire, car il a un vrai talent d’écriture je trouve. Mais au-delà de ça on n’est pas dans l’analyse cinématographique (no offense LTH, c’est pas du tout un reproche envers toi, je comprends bien que ton but n’est pas de verser là-dedans). Du coup quel intérêt, au-delà d’avoir l’opinion du maître des lieux ? Perso c’est pour ça que je les lis, ces critiques : je l’apprécie et j’aime bien savoir ce qu’il pense des films, comme j’aime bien savoir ce que mes proches en pensent également. Mais si tu n’es pas souvent d’accord avec lui, et puisqu’on ne va de toute façon pas se décider en fonction de l’avis des gens (enfin… J’espère quand même qu’on est une majorité dans ce cas-là ! ^^) qu’est-ce que ça t’apporte ?

            En fait je crois que j’ai simplement beaucoup de mal avec cette culture de la review. Quand je lis les critiques, autant pros qu’amateurs, je trouve toujours ça très vain. Quel est le but de tout ça ? Quelle est la plus-value ? On est tous capables de dire « j’ai aimé ci, j’ai pas aimé ça ». On le fait d’ailleurs au quotidien, sur LTH ou IRL. Alors à quel moment on s’est dit que l’avis de certains méritait une tribune ? Moi je croyais – un peu naïvement peut-être – que les gens qui méritaient cette tribune avaient au moins des connaissances pointues en cinéma, et qu’ils pouvaient donc juger les choses avec tout un panel d’outils et de connaissances dont nous néophytes ne disposions pas. Ce qui me rend ouf, c’est que sans parler de la forme, le fond de ces critiques est toujours identique :

            Jeu des acteurs : « j’aime/j’aime pas » –> « bon/mauvais »
            Scénario : « j’aime/j’aime pas » –> « bon/mauvais »
            Mise-en-scène : « j’aime/j’aime pas » –> « bon/mauvais »
            Etc…
            Mais parmi tous ces critiques, combien ont les outils/connaissances pour analyser les qualités d’un scénario, d’une mise en scène, d’un jeu d’acteur (lol) ? C’est ça qui m’attriste : le monde de la critique est saturé d’opinions lambda dénuées de réel fond. Et c’est pour ça que même si je n’apprécie vraiment pas le gars, je suis quand même Durendal. Parce qu’au milieu de toute sa mauvaise foi il distille des connaissances techniques qui m’apprennent plein de choses. Et c’est évident pour moi que je distingue vachement plus de choses à l’écran quand je regarde un film depuis que je suis ce genre de mecs. Un peu comme si j’étais passé du noir et blanc à la couleur, enfin c’est une peu comme ça que je le ressens. ^^

            Bref, ce pavé HS a déjà trop duré, je m’arrête là, sur cette scène magnifique de Birdman qui résume vraiment bien mon ressenti sur le sujet :
            https://www.youtube.com/watch?v=4d5KovCbU8w

          • @ Archer : Le truc c’est que la plupart des gens qui font des reviews ciné, livres, ou parlent cuisine, mode, gym, etc sur Toutoube sont avant tout des gens qui cherchent à se mettre en avant, eux, et à se créer une petite célébrité. Souvent avec l’objectif de vendre un truc derrière. Donc la plus-value, elle est d’abord pour eux-mêmes. Donc si tu veux, ils font un produit d’abord.

            Cela étant, il est toujours intéressant de se pencher sur plusieurs sources, comme eux, comme nous, comme tes proches, etc, de façon à apprendre comme tu dis, ou à découvrir le point de vue soit de techniciens, soit de gens qui justement ne le sont pas mais vont ressentir spontanément le film d’une certaine façon.

            Je raccroche immédiatement au sujet de l’article pour ne pas contrarier encore plus le patron, en disant que tu peux lire ici même des reviews de gens qui reconnaissent des défauts à ce BOP, et parfois en nombre, mais qui malgré tout l’ont apprécié, parce que leur ressenti fait que, et c’est intéressant car ça permet de relativiser un peu les choses techniques (oui oui, c’est bien moi qui te dis ça), et ça nous apprend un peu de ce que les gens, enfin DES gens aiment, attendent, etc… C’est intéressant pour un technicien par exemple, vois tu où je veux en venir ? Plusieurs cerveaux et plusieurs cartes mentales différentes valent mieux qu’un et qu’une seule.

            Les reviews, c’est un peu comme les news à la télé. Volontairement ou non, ils ne décortiquent pas les choses aussi profondément qu’il le faudrait, comme un professeur de théâtre le ferait, comme un spécialiste des FX le ferait dans une masterclass, ou un auteur, etc ils en restent nécessairement à un point de vue de surface accessible et pas fastidieux… Rien que l’acting, ça demande tellement de choses dont le clampin moyen n’a jamais entendu parler. Exemple : la petite nana qui joue avec une robe de crinoline, et qui doit donner un petit coup de pied dans celle ci pour pouvoir faire ses pas vers l’avant, sinon elle se prendrait les pieds et pourrait tomber. Qui va te parler de ça ? Un ami prof m’en avait parlé, du coup aujourd’hui je peux t’en parler, mais c’est une petite goutte dans un océan, et si on veut vraiment entrer dans le détail, faudrait des reviews de plusieurs heures. Et ça en défriserait plus d’un. Même moi je ne lis pas les pavés de Flo par exemple. Non pas que je ne l’aime pas, c’est juste que j’ai pas envie de me les farcir. Et je suis sur qu’un tas de gens ne lisent pas les miens, et ils ont bien raison LOL

            Et pourquoi on fait tout ça ? Ben peut être tout simplement pour nous occuper, passer du temps.

            Tu vois c’est la vraie différence entre nous tous, et les vrais faiseurs de rêve. Eux ils bossent vraiment sur ces trucs, et ne perdent pas de temps à lire ou à visionner toutes ces conneries de reviews. Ils ont éventuellement des sites sources eux aussi, et des sous-traitants qui font une veille pour eux. On n’est pas dans la même dimension. Nous on est ceux qui s’abreuvent, eux sont ceux qui font boire. L’être humain a besoin de structurer son temps, c’est pour ça qu’on lit les revues et qu’on regarde les vidéos. Parce qu’on a du temps à… occuper disons.

            Et ça doit être à cause de ce besoin de s’occuper que l’on confond parfois ce sympathique site avec un chat LOL 😉

          • @TheGhost :
            Je pense que mes propos n’étaient pas clairs, j’ai dû mal m’exprimer. ^^ Ce que je dis ne concerne pas les gens qui s’expriment en commentaires. Je parles vraiment des critiques qui se désignent ou sont désignés comme tels. Et je trouve ça assez dingue de me rendre compte qu’entre lire l’avis des gens ici en commentaires et lire celui des « professionnels » de la critique, bah je vois vraiment pas de différence. C’est ça qui me dépite. Et alors autant ici on est tous sur un pied d’égalité, et comme tu l’as fait remarquer il y a le plaisir de l’échange, et donc un intérêt réel ; autant je ne vois pas la raison d’être de ces critiques, si ce n’est alimenter un buzz autour des différentes sorties dans les salles obscures, et gagner sa croûte dessus, comme tu le disais… Je trouve ça tellement vain ! Cette culture de l’avis, de l’opinion, me débecte je t’avoue. On est noyés dans un torrent d’opinions toutes plus biaisées ou partisanes les unes que les autres, que ce soit sur internet ou à la TV (ta comparaison était d’ailleurs très pertinente je trouve 🙂 ) et pour trouver les analyses pertinentes au milieu de tout ça c’est la grosse galère. Ceux qui maîtrisent vraiment la technique et le sujet s’expriment bien peu, mais ceux qui n’y connaissent rien l’ouvrent en permanence. Je trouve que c’est le monde à l’envers, mais bon, ça dépasse largement le cadre du cinéma malheureusement…

            Bref, pour finir je suis d’accord avec toi sur le fait qu’on cherche tous à occuper notre temps et à s’abreuver, mais c’est un concept très TRÈS large ça ! Parce qu’entre occuper son temps à s’abrutir avec Hanouna sur C8 (désolé s’il y a des fans par ici, je ne voulais pas vous offusquer ^^) et l’occuper à apprendre des choses, quel que soit le sujet, il y a pour moi un monde entier. Et j’aimerais bien qu’on donne plus de visibilité à ces gens qui ont les connaissances, et un peu moins à ceux qui ne font qu’hurler leurs opinions comme des vérités vraies… Ouais je sais.. Je suis un idéaliste ! 🙂

          • @ Archer : Pour le coup c’est peut être moi qui me suis mal exprimé car en fait je t’avais parfaitement compris (enfin je crois) et je ne cherchais qu’à compléter ton commentaire. Entièrement d’accord, y compris sur Hanouna. Concernant les vrais pros, ben comme je le disais, ils sont dans un autre monde, et en plus à partir du moment où tu révèles tes trucs, il n’y a plus de magie 🙂

          • @TheGhost : Ah, autant pour moi… ^^
            Bah justement c’est pour ça que je trouve intéressant d’avoir des mecs qui sortent d’école de cinéma comme Durendal (ou qui ont appris en autodidacte hein, pour moi c’est pareil 🙂 ), parce que s’ils ne sont pas des vrais pros ils ont quand même ces connaissances techniques dont le spectateur lambda ne dispose pas.
            D’ailleurs je ne trouve pas que ça ça fasse disparaître la magie en ce qui me concerne : plus j’en sais, plus mon regard s’étend et plus je prends de plaisir devant un film. Ce qui est aussi à double-tranchant, puisque je m’ennuie aussi plus facilement devant des films « pauvres ». Mais bon, chacun son kiff, dirons-nous ! 🙂

          • @Archer : j’ai l’impression que Durendal a des points de vues volontairement étranges pour régulièrement faire parler de lui et ne pas (trop) sombrer dans la masse des autres critiques cinéma sur YouTube.
            Sinon, je suis d’accord avec toi, j’aime bien les vidéos travaillées de Durendal où il démontre souvent sa connaissance technique en matière de cinéma. Par contre, ses vidéos réactions à chaud sont brouillonnes et inintéressantes au possible.

            D’ailleurs, je trouve que la plupart des autres critiques cinéma populaires sur YouTube (Clapman ; ValWho ; Regelegorila … etc) sont terriblement inintéressants. J’ai l’impression qu’ils n’y connaissent pas grand chose en terme de cinéma et que leur point de vue n’est pas du tout intéressant (« je trouve que c’est cool ce plan-séquence »). Et surtout, on dirait que les critiques cinéma sur YouTube sont devenues une course aux vues permanente (c’est qui qui sortira en premier sa vidéo sur blockbuster X avec une petite miniature et une phrase putaclic ?). À mes yeux, il n’y a que La Critique Masquée que je trouve correct (d’ailleurs, tu sens qu’il est tiraillé entre mettre en lumière des films / réalisateurs plus méconnus et sa popularité avec ses critiques sur les derniers blockbusters en date).

            Sinon, elle devient de plus en plus populaire (tant mieux !) mais j’aime beaucoup la chaîne de Mr. Bobine, leurs thèmes vont un peu plus loin que le cinéma américain à partir de 1975 et je trouve que leurs vidéos sont toujours enrichissantes (même lorsque ça concerne des films ou des réalisateurs que je connais déjà bien, ils m’apprennent toujours certaines choses).

          • @WinterSoldier:
            Concernant Durendal, je sais pas trop quoi penser. Beaucoup lui reprochent de se mettre volontairement à contre-courant effectivement. D’un autre côté je remarque qu’il a beaucoup aimé 1917 par exemple, alors que c’était une cible facile vu la popularité du long métrage… C’est un peu comme ceux qui reprochent à LTH d’être pro-MCU : si on omet tous les films DC qu’il a validés alors ça marche oui ! ^^
            Mais plus sérieusement, je pense effectivement que Durendal prend un malin plaisir à faire remarquer aux gens qu’ils n’ont rien compris, d’où le titre de son format le plus intéressant j’imagine, et sa tendance à se mettre à contre-courant. L’esprit de contradiction quoi. Ceci-dit, étant moi-même souvent à contre-courant, je ferais mieux de ne pas trop le juger sur ce point… ☺

    • @Archer
      C’est l’éternel pb qu’ont bcp de youtubeurs. Et Durendal te répondra de la même façon que LTH sur le sujet par exemple ?
      « Je ne suis qu’à contre courant. Ok. Alors explique moi pourquoi Black Panter est mon film préféré en 2018 »
      « Dark Fate est une merde. Oui. Et tout le monde a trouvé ça nul. Donc je dis pas tjs n’importe quoi » etc
      Le truc c’est de s’en foutre de savoir si oui ou non. Il a toujours un avis contraire.. ce qui importe c’est de se positionner par rapport à ce qu’il dit. Il n’a pas aimé Joker. J’ai adoré. Je veux pas pour autant lui prêter des intentions douteuses ou l’insulter. On s’en tape.

      Je trouve la postologie dégueulasse et je suis bien content du boulot qu il a fait sur ses PJRVAT du 7 et 8 pour révéler à tout le monde la supercherie.

      Quant à son style et son manque de modestie. Pareil. Quand je regarde une vidéo et qu il s’adresse à nous (vous n’avez pas vu ça..) je ne le prends pas personnellement. Faut pas se sentir offensé quoi. Après, il y a des gens qui ne supportent pas ce genre de personnage. Je le conçois aussi.

      • @Silverwing :

        Je comprends pas trop… Tu élabores sur pas mal de choses comme si elles me concernaient alors que pas du tout. ^^ Je vais quand même revenir sur deux choses qui me semblent intéressantes :

        « Il n’a pas aimé Joker. J’ai adoré. »

        Eh non. Justement. Ce qu’il dit lui, c’est que Joker est un film médiocre. Il n’évoque pas d’opinion là. Il se sert de ses connaissances techniques pour faire passer ses impressions pour une réalité objective. C’est ça que je lui reproche, et c’est un travers dans lequel il tombe très souvent.

        « Le truc c’est de s’en foutre de savoir si oui ou non. Il a toujours un avis contraire.. ce qui importe c’est de se positionner par rapport à ce qu’il dit. »

        C’est ce qui t’importe à TOI, pas CE qui importe. Je comprends mieux pourquoi tu sembles en phase avec lui ceci-dit. 🙂
        Moi ça m’importe de savoir si un critique se place sciemment à contre-courant pour faire le malin et ramener sa science, ou s’il a naturellement des goûts contraires à la norme. Parce que dans le premier cas il est de mauvaise foi, et donc ce qu’il va me transmettre va être biaisé à mort. Après comme je le disais plus haut je respecte le gars pour ses connaissances techniques qui dépassent largement le cadre des miennes. Mais il manque beaucoup d’objectivité, et ça le rend peu fiable. C’est mon avis en tout cas.

    • @Archer
      J’ai lu ton dernier message et j’ai lu en vrac que ça avait dérivé sur Durendal. Je rebondissais surtout sur ton « Je pense qu il prend un malin plaisir… » le reste c est mon avis en global. Mais j’aurais dû précisé. Désolé. Surtout que je suis très souvent d’accord avec toi

      Et c’est le cas sur ce que tu dis de Durendal sur Joker. Mais pour le coup il l’a affirmé une bonne fois pour toute dans sa critique de BoP. Il n’a pas aimé Joker. Il le dit littéralement quoi.
      Mais là-dessus.
      Je pense qu’il se trompe sur ce film

      Pour la partie objectivité. Peut-être. Il faudrait qu’on me donne plus d’exemple.
      Sur les films SH en tout cas. C’est lui qui devrait au contraire en avoir le plus car il en a justement « rien à foutre des comics ».

  25. Yes bon moitié étonnant, on n’est pas trop la cible quoi… Déçu pour Black Canary que j’ai adoré dans sa version Sarah Lance dans Arrow et dans Young Justice en figure adulte/maternante des jeunes héros.

    J’en attends plus de la suite, je suis curieux de voir l’importance de Harley et le lien entre ces deux films oubliables…

  26. Malgré mon appartenance au genre « beauf fragile qui ne s’identifie pas en tant que tel », j’ai apprécié le film. Un solide 6/10 qui lorgne du côté de Tarantino plus qu’autre chose et je trouve que Margot Robbie s’en sort avec les honneurs avec un personnage consumé par la folie. Les bastons sont sympa (quand elle fout le feu à la barbe d’un homme de main, j’ai bien rigolé), le côté narrateur non fiable est bien retranscrit.

    Après, c’est un pur délire comme « Deadpool », et le problème, c’est quand tu n’accroches pas, c’est compliqué de s’y retrouver, j’y suis rentré pour « BoP », pas pour « Deadpool ».

  27. Oh god, la purge. Pire-que-suicide-squad/20. Le scénario complètement pourrave, aucune tension, les personnages à la ramasse, Harley est la seule à peu près potable et encore, les scènes d’action complètement improbables mais pas dans le bon sens du terme. Black Mask sérieusement, nan mais je comprends même pas pourquoi s’être emmerdé à le mettre dedans tellement il ne sert à rien… Quand tu vois le potentiel des personnages DC, de leurs histoires, des Elseworld etc… Et ils nous pondent ça ? C’est honteux mdr j’ai pas les mots.

    Qu’ils gardent leur sous pour MoS2 plutôt que de pondre ce genre d’immondice. Et le pire c’est les commerciaux qui essaient de le vendre en tant que film féministe hahahahah… Même pas envie de faire une liste de pour et de contre. J’ai trouvé ça vraiment nul.

  28. Vu !!!

    Je pense que les « Grandes Gueules » des Toiles héroïques (un peu comme celles de la radio, mais en nettement moins connues) gagneraient à aller voir les films avant de blablater pour ne rien dire .

    Birds of prey n’est certainement pas le film de super-héros parfait mais ça reste un bon divertissement défouloire qu’on va voir en mettant son cerveau sur off pendant pratiquement 2h .

    Visuellement ça tient la route, les décors, les costumes, les effets spéciaux font le boulot . Le scénario ne casse pas trois pattes à un canard, mais donne un bon prétexte à réunir tout les protagonistes à l’écran . La narration non chronologique en voix off amène son lot de péripéties et de moments comiques qui conviennent bien à Harley Queen . Une mention très spécial pour le préambule animé qui est en parfaite équation avec le ton décalé du film et la narration bien personnelle du personnage principal .

    Margot Robbie égale sa prestation de suicide squad, soit on est client ou pas . Pour moi personnellement c’est oui et j’avoue que je me suis marré à quelques reprises (le sandwich à l’oeuf, le coup de batte dans la poudre de perlinpinpin ou le feu de barbe) . Par contre je ne vois pas en quoi « Bruce » est un élément comique ? D’ailleurs j’aurais adoré voir un fight, comme celui de Marrakech dans John Wick 3, avec la hyène et les Birds . Ces 3 dernières s’en sortent pas si mal si l’on tient compte de leur temps de présence par rapport à celui d’Harley . Je n’en dirai pas autant de Cassandra qui est le personnage le moins bien interprété à mon goût, tout juste devant le Roman Sionis crypto-gay d’Ewan McGregor qu’on a connu plus inspiré . Black Mask est d’ailleurs vraiment très mal défini comme personnage, limite à détourner le regard quand son homme de main dévisage (dans le sens chirurgical) ses victimes et qui a besoin d’humilier une femme en la forçant à danser (pratiquement) nue dans une scène qui a pour but unique de souligner son esprit retors . Quelques personnages à l’utilité limitée (le chauffeur de Sionis, l’ex homme de main tatoué au visage ou le gentil grand-père asiatique qui se transforme en balance) aurait pu être supprimés sans que cela change réellement l’histoire .

    Une petite mention pour la playlist en brin envahissante qui est loin d’égaler celle de suicide squad en terme de qualité musicale . Ce qui restera néanmoins très relatif suivant les goûts musicaux de tout un chacun . Je n’ai même pas souvenir d’avoir entendu une note de la partition orchestrale .

    Pour finir je trouve que Warner Bros gère plutôt bien l’après justice league et délivre de bon divertissements depuis la sortie de Wonder Woman premier du nom . Aquaman, Shazam, Joker et Birds of prey, chacun dans un genre différent apporte sa contribution à un World of DC qui offre une vision du comics book movie aussi intéressante que celle du MCU . Là aussi cela reste relatif, car si l’on attend un chef-d’œuvre cinématographique il ne faut malheureusement pas se tourner vers ce genre bien précis .

    Vu le bon moment que je viens de passer il me tarde de voir ce que vont donner Wonder Woman 1984, the Batman et Aquaman 2

  29. Vu et apprécié ! Très bonne surprise !
    Ce film est clairement ce que Suicide Squad aurait dû être ! Et il a une vraie patte artistique. Mention spéciale aux scènes de combat, on sent le travail du chorégraphe de John Wick.
    Un film comme ça, j’en redemande !

  30. « Oh les filles, oh les filles
    Elles me rendent marteau
    Oh les filles, oh les filles
    Moi je les aime trop… »

    Les Birds of Prey, les « vraies », sont à l’origine un duo d’héroïnes DC, façon séries tv policières des années 80/90 (mais jamais désignée sous ce nom d' »Oiseaux de Proie », à ses débuts):
    La tête, Barbara Gordon, ne pouvant plus être Batgirl et tentant de se reconstruire après avoir été mutilée, humiliée, voir même symboliquement violée par le Joker.
    Les jambes, Dinah Lance/Black Canary, sortie du rôle de petite amie de Oliver Queen/Green Arrow auquel elle finissait un peu trop par se rattacher.
    Puis le duo s’est étoffé avec d’autres héroïnes au fur et à mesure, de manière fixe ou mouvante.
    Pas un énorme succès des comics, ultra culte, mais une présence de qualité, car rien que l’histoire personnelle de la chef de cette équipe vaut largement son pesant d’intérêt. Mais…

    Pas non plus l’idée principale de ce supposé film « Birds of Prey », qui semblait alors avoir réussi son opération promo, basée sur… pas grand chose de concret:

    – « Au moins, ça nous change de Marvel »
    Et bien non, si on évite de penser à « Deadpool » (encore plus lié au MCU aujourd’hui) car Harley Quinn, prenant plus ou moins la tête de l’équipe à la place de Barbara Gordon, est depuis quelques années devenue une sorte de Deadpool au féminin dans les comics – sauf que Ryan Reynolds, lui, pensait à porter un vrai costume rouge et noir dans son film. Ce « BoP » est donc un titre un peu mensonger, on le sait maintenant, il faudra plutôt citer son sous-titre.
    Et comme Margot Robbie est la star principale, imposant les choix et réalisatrice (peu expérimentée) qu’elle veut, en conquête de rôles féminins majeur… On peut la considérer comme responsable principale du résultat.
    La voila, comme déjà dans « Suicide Squad », à vampiriser à l’aise les « BoP » originelles sous prétexte qu’il s’agit d’une équipe de filles…
    Sous prétexte aussi que plus de la moitié des films Warner/DC sont rattachés à tout ce qui tient à l’univers de Batman. Si ce n’est pas la chauve-souris qui apparaît, il s’agit alors du Joker. Jusqu’aux vilains gesticulants comme si on était encore dans la série tv Batman des années 60.
    Toujours le même Formatage de la Warner, toujours bien peu de prise de risque de la part du studio…

    – « Chouette, les filles se battent, c’est Féministe ! »
    Oui, mais de manière assez caricaturale et manichéenne, ce qui ne rend service à personne. Surtout quand le personnage/narrateur principale est très « bouffonne », qu’ainsi rien de ce qu’elle raconte (y compris les scènes auxquelles elle n’est pas censé avoir assisté) ne peut passer pour suffisamment sérieux. Comme si ce dispositif, parfaitement au centre du film « Joker », se retournait contre ce film là, pour cause d’excès de délire.
    Sans aller jusqu’au bout de la violence des relations hommes/femmes, en ne faisant pas de « BoP » un film dur et Misandre, justifierait sa classification « R Rated », censée être plus mature…
    Son intérêt narratif en devient assez vain, et sa classification idem quand elle ne sert alors qu’à insérer quelques gros mots inutiles (et sans impact sur la VF), un peu de trash et des os brisés. Très adolescent, comme pour le tout venant des histoires super héroïques. Ce qui ne devait pas être le but recherché.
    Et son récit supposé Auto-Contenu empêche toute cohérence, sans être là aussi utilisé au maximum – par exemple, pourquoi faire ressembler cette fois-ci Gotham à Los Angeles (au lieu de la sempiternelle Chicago)… au lieu d’aller carrément baser l’action du film dans la Vraie Los Angeles ? Dans un endroit plus réel ?
    Ce qui nous donne surtout au film l’allure d’un « Suicide Squad bis »: toujours un air californien, avec des tas de tatouages et de piercings, des costumes peu couverts pour les femmes, du rap gangsta de rue, de la grosse couleur fluo, ainsi que des personnages finalement assez inoffensifs…
    Et quand on connait la mauvaise réputation, un peu exagérée certes, du film « Suicide Squad »…

    – « Bon, au moins c’est Fun et y a de l’action et une bonne dose de violence ! »
    Si on veut se contenter de ça, avec ses scènes d’action bien sympas, il faudra faire tout de même avec une esthétique ultra colorée qui agressera la rétine de certains. Et de l’Humour pas toujours drôle et même ringard… ce gros défaut insurmontable de toutes les prods cinéma adaptées des DC Comics.
    Pas faute de la Warner d’essayer encore et encore de se créer un capitale de confiance auprès du public, mais sans connaître suffisamment le matériel qu’il adapte pour que ça soit assez sincère, moins artificiel. Surtout quand ils pensent qu’il suffit de l’envie d’une vedette et de quelques personnages piochés ça et là dans les comics pour faire plaisir les fans…
    Il y aura toujours quelques personnes qui se laisseront aller à y croire, c’est l’un des fondements du Cinéma que de se « faire avoir »… Mais ces personnes seront-elles aussi sincères ?

    Disons que ça marche dans l’instant… Mais qu’on n’en ressort pas vraiment en y retenant quoi que ce soit. La faute à des personnages, pas totalement inédits, et utilisés comme des marionnettes à qui on aurait accolé telle ou telle fonction…
    Mais la roublardise du montage non linéaire, sensé vous faire oublier la classique structure héroïque en 3 actes (comme dans « Deadpool », car on est dans l’anti-héroïsme), ne peut pas vraiment permettre de s’attacher à toutes. D’avoir un cheminement nous faisant comprendre que cette version de tel personnage nous entraîne d’un point à un autre, sans être prévisible et de manière étonnante.
    Donc oui, Renée Montoya (qui aurait été une héroïne principale du tonnerre) a des collègues relous, Dinah Lance hésite à suivre les pas de sa mère, Helena Bertinelli suit sa vengeance de manière obsédée en mode « Batman » (mais l’actrice Mary Elizabeth Winstead a l’air surtout d’être peu concernée), Cassandra Cain est coincée dans le cliché de « l’ado bornée » (trop grosse trahison du personnage d’origine), les méchants (hommes) du film sont machos et fous, et même Roman Sionis a peu de dimensions supplémentaires….

    Et le personnage principal donc, Harley Quinn, n’est paradoxalement pas assez cartoonesque pour emmener le film dans ses propres fantasmes frappadingues. Qu’elle grimace d’efforts dans ses scènes d’action (sa « jokerisation » la rend pourtant plus forte), qu’on lui colle n’importe comment une scène de comédie musicale fantasmée pour vite l’avorter… et surtout, qu’on ne cesse de toujours tout ramener au Joker, pour seulement préparer en fin de film sa fameuse Émancipation (de même la création véritable des Birds of Prey)…
    Le gros défaut du film est surtout que tout ça ne peut que se mesurer à d’autres films existants, qui arrivaient bien mieux que ça à atteindre leur but.
    Que ce soit « Deadpool » mais aussi « Atomic Blonde » pour le côté « macho » renversé, « Les Veuves » pour son alliance contrariée de femmes face à des hommes qui ne savent que se haïr entre eux…
    Et « Joker »… sauf que comme le film de Phillips/Phoenix n’a cessé de cartonner, au point que beaucoup allaient prendre le clown meurtrier pour un héros tragique et révolutionnaire…
    Rappeler ici qu’il s’agit bien d’un monstre, et même d’un mâle toxique envers Harley, peut finir par se retourner contre ce présent film. Cruelle Ironie.

    Rien de bien nouveau, pas de véritables perspectives inédites ou de mises en scène renversantes, pas même de subtilité…
    Mais pas vraiment horrible et inregardable, et heureusement sans prétention. Une comédie d’action, vite fait (presque) bien fait.
    Malgré tout Sympa, vieillira peut-être bien… 🙂

    « …Don’t let them make up your mind
    Don’t you know, girl, you’ll be a woman soon »

  31. …Et finalement, la série tv « Birds of Prey » (où Harley n’avait qu’un rôle secondaire, mais ça Warner semble l’avoir zappé)…
    Par comparaison, n’était-elle pas meilleure que ce film… ou bien alors, Complémentaire ?
    Imaginez qu’on mélange le contexte de la série avec les moyens financiers du film… On aurait alors là un « vrai Birds of Prey », à la hauteur de ce qu’on pouvait attendre ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here