Birds of Prey : Warner Bros. Pictures change le titre du film après son échec au box office…

94

C’est une décision aussi rarissime qu’intéressante… Warner Bros. Pictures est en train de faire changer le titre de Birds of Prey dans les cinémas américains, après son démarrage plus que décevant au box office. Ainsi, quand les spectateurs veulent réserver leurs billets en ligne, ils ne tombent plus sur une page intitulée Birds of Prey (and the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn), mais Harley Quinn : Birds of Prey ! Cela rappelle Edge of Tomorrow, qui était devenu Live Die Repeat lors de la sortie vidéo. Et cela rejoint l’une des pistes évoquées dimanche pour expliquer l’échec du long métrage : « Avec Birds of Prey, le seul personnage connu – Harley Quinn – est mis en retrait. C’est d’autant plus bête que le titre ne reflète pas le contenu du film. Pourquoi ne pas l’avoir intitulé Harley Quinn and the Birds of Prey ou Harley : Queens of Gotham ? » La chose est corrigée… même si c’est un peu tard (et qu’un « and the » aurait été plus naturel) !

Birds Of Prey (Et La Fantabuleuse Histoire de Harley Quinn) est une histoire déjantée racontée par Harley en personne – d’une manière dont elle seule a le secret. Lorsque Roman Sionis, l’ennemi le plus abominable – et le plus narcissique – de Gotham, et son fidèle acolyte Zsasz décident de s’en prendre à une certaine Cass, la ville est passée au peigne fin pour retrouver la trace de la jeune fille. Les parcours de Harley, de la Chasseuse, de Black Canary et de Renee Montoya se télescopent et ce quatuor improbable n’a d’autre choix que de faire équipe pour éliminer Roman…

Birds of Prey (et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn) de Cathy Yan est sorti en France le 5 février 2020, avec Margot Robbie (Harley Quinn), Jurnee Smollett-Bell (Dinah Lance/Black Canary), Mary Elizabeth Winstead (Helena Bertinelli/Huntress), Rosie Perez (Renee Montoya), Ella Jay Basco (Cassandra ‘Cass’ Cain), Ewan McGregor (Roman Sionis/Black Mask) et Chris Messina (Victor Zsasz).

94 COMMENTAIRES

  1. Mais un film sur harley quinn c’était une mauvaise idée sérieusement. Dans un film d’équipe oui mais un film solo jamais (Birds of Prey mon c*l c’est un film harley quinn), le personnage a tout simplement pas d’autre facettes que la folie. Comment vous voulez faire un film qui intéresse les gens si votre perso principal peut pas avoir de développement de caractère ? Faire un film « fun » ok mais après ? DC a des personnages beaucoup plus intéressant à exploré sérieux, mais bon que mon avis.

    • tu m’arrêter si je dis une bêtise, parce que je n’ai précisément pas vu ce film, mais si on suit ton idée, on ne peut pas faire de film sur un personnage comme Deadpool ?
      ou deux films sur Deadpool.
      ou trois. ..

        • là c’est différent, justement, parce que ce n’est justement pas le joker des comics dont on ne connait pas l’identité et dont on sait si peu avant le basculement dans une cuve de produits chimiques qui génèrent une transformation radicale ou révèle une personnalité hibernante …. le film se consacre à voir ce Joker comme un type qui s’enlise dans ce qui va le changer, il y a sinon une forme d’évolution, une forme de parcours.
          là sauf erreur de ma part, Iamanakinskywalker, suggère d’une part que le perso d’Harley est trop sommaire dans sa folie et ne change pas (alors que je n’ai pas vu le film, mais il me semble que l’idée d’émancipation au Joker montrait justement un besoin de changer) et d’autre part confirme que le titre Birds of Pey a si peu à voir avec le contenu du long métrage, d’où le rétropédalage de Warner.
          Du coup je fais la comparaison avec Deadpool qui est aussi barré comme personnalité, avant et après la batterie d’expérience qui le change physiquement et révèle sa mutanité, et qui reste assez semblable dans le second opus … et si la clairvoyance de la Fox ne tient qu’à ne pas avoir nommé le second film the X-Force
          ?

      • Non deadpool évolue beaucoup dans les comics, oui il reste un salau* mais maintenant il cherche a faire le bien (façon deadpool). Même dans les 2 films deadpool il évolue… tu vois le wilson du 1 faire un sacrifice comme il la fait dans le 2 ? Non. Harley elle reste Harley j’ai jamais vu un comics d’elle ou elle a un petit développement, elle reste tout le temps la même.

        • c’est bien en cela que je n’évoquais pas les comics (de toute manière j’en ai peu lu sur Deadpool) et que les films … et non, je ne vois pas une grande différence entre les deux films Deadpool … c’est un enfoiré, dans le premier il est amoureux et veut surtout sauver sa douce, dans le second il a pas beaucoup d’empathie pour le gamin, mais finalement il a assez pitié de lui. C’est un salaud qui sait se montrer humain.
          De là (encore), je ne sais pas si ça diffère avec Harley au ciné entre ce qu’elle incarne dans Suicide Squad et ce film (que je n’ai pas vu, donc) … la promo semblait vouloir vendre une émancipée du joug psy du Joker, quelqu’un qui soit plus que la frappadingue assujettie à son mec. Et apparemment, tu dis qu’ils n’ont pas réussi ça (non plus).
          du coup, si ça fonctionne pour Deadpool au point que Disney songe à en faire un troisième alors que c’est pas du tout leur came habituellement fourguée, et si ça plante aussi net pour Harley, je me dis que ça ne vient pas nécessairement (que) du manque de facettes de ce personnage qui aurait été une mauvaise idée.

          • Pour moi, le souci dans ce film, c’est pas Harley Quinn. Son histoire est plus ou moins raccord avec les comics, et elle a un jeu intéressant en vrai (pour les critères d’un film de ce niveau). Les autres personnages sont beaucoup plus contestables.

          • ou peut-être mal utilisés, contrairement à la X-Force qui était hilarante ?

            pour X-Force (and the Fantabulous Emancipation of One Wade Wilson) Deadpool 2, lorsque tu parles avec des gens qui ne sont pas amateurs de comics, ils se souviennent plus souvent des prestations de Terry Crews en Bedlam ou Brad Pitt en Vanisher (et bien d’avantage encore de Rob Delaney) que des personnages de Cable & Domino.
            Ils se souviennent plus de l’imposant Juggernaut bien trash que du méchant Black Tom Cassidy vendu en amont …

    • @ Iamanakinskywalker : Je ne suis pas tout à fait d’accord sur le fait qu’Harley n’ait pas d’autre facette que la folie. Si tu reprends son origine, à savoir Batman Animated, elle a également un côté fleur bleue, et ingénu, voire infantile, qui sert de ressort comique, et qu’on a un peu retrouvé selon moi dans Suicide Squad (la scène où elle s’habille devant les mecs faisait très ado attardée j’ai trouvé 🙂 ).

      En même temps, elle est malgré tout une psychiatre compétente (ouais ça fait drôle d’écrire ça !) et si mes souvenirs sont bons, elle est aussi capable d’élaborer des plans pour faire évader son chéri ou pour faire des braquages par exemple. Elle est givrée, mais pas idiote. Quoique maladroite.

      Dans Batman Animated, elle a aussi la volonté de s’émanciper à la fin de la série, et de se ranger un peu des voitures, ce qu’a peine à croire Bats dans un premier temps. Malheureusement, elle a également la poisse ! Et la situation se retourne facilement contre elle.

      Je la vois à la fois comme une personne souffrant de dédoublement de la personnalité, et une sorte de petite fille/ado maladroite qui n’aurait tout simplement pas de bol ! Elle avait aussi cette volonté de s’émanciper de la gent masculine en général et de s’associer à une autre criminelle, à savoir Poison Ivy. Elles ont régulièrement fait équipe d’ailleurs.
      Le côté un peu déshabillé et trash est venu plus tard, assez récemment. Mais je sais pas si les gens qui font des films lisent des comics ou regardent les vieux dessins animés O_o

      • « Le côté un peu déshabillé est venu plus tard »
        yep, il fallait cesser d’appuyer sur cet aspect sexualisé du personnage et revenir un peu plus vers le costume all-over des origines
        https://www.comicartfans.com/gallerypiece.asp?piece=1100953

        le tour de force de Timm, c’est que Batman ne peut se résigner un jour à tuer sa némesis, son pire ennemi, au risque de se perdre lui-même et de prendre sa place comme dans la Blacklist, mais assez peu de chance au final qu’il puisse succomber aux charmes du Joker … tandis qu’Harley …..

        • @ Forge : Evidemment, si tu dessines un personnage très habillé comme s’il ne l’était pas en lui donnant de surcroît une posture de pin up… Mais moi je parlais plutôt de ça :

          https://www.youtube.com/watch?v=jZzwXTeGdSw

          Ou de ça :
          https://i.pinimg.com/originals/3d/e6/62/3de6628cd6cb66726166000ca14d6993.jpg

          C’est un peu sexy, mais pas trop appuyé non plus. Et quelque part, ça fait d’avantage fantasmer justement. Ton dessin de Bruce Timm, excuse moi mais je le trouve dégueulasse. Autant graphiquement que dans son esprit p…. assier. Mais ça devait être une commission pour un boutonneux.

          • tapes Harley Quinn Bruce Timm sur Google image et tu verras les multiples pin-ups de Timm … je n’ai pas passé des plombes à en trouver précisément une qui exacerbe son galbe.
            mais on est d’accord, à l’ère du metoo, il arriverait sur le D.A avec ce genre de perso, inédit, Bruce serait direct refoulé à l’entrée, au jour d’aujourd’hui.

            le fait est que le perso a toujours été ultra-sexualisé. Peut-être pas, puisque dans les années sida, il y avait déjà une forme de puritanisme, autant que le personnage de Wonder Woman à ses origines, mais tout de même ….

            mais c’est le principe même de base d’Harley : mettre face à un Batman craquant pour les badgirls (Catwoman, Poison Ivy…) un ersatz du Joker susceptiblement séduisant, ou tout du moins attirant ….

            le nombre de fois où Harley se vante d’avoir pris la chauve-souris dans ses filets … dans les D.A, les comics … et même dans le film Suicide Squad ….

          • @ Forge : Ceux-là me plaisent d’avantage que le premier que tu as montré, quel sens de la posture et de la dynamique ! Je n’étais jamais allé voir ses propres dessins, et ne m’en était tenu qu’à ceux du dessin animé. Effectivement, c’est très chaud ! 🙂

            Pour ce qui est de WW, on peut parler de bondage, et surtout du fait que William Moulton Marston s’est inspiré et de sa femme et de sa maîtresse, lesquelles vivait en bonne intelligence selon la légende, je crois – j’ai pas vu le film (: P On est loin du féminisme 😀 Quoique… qui domine qui, qui partage qui ?

          • à moi personnellement, ce genre de dérive m’insurge au plus haut point et c’est pour ça que si je laisse ma fille choisir le dernier costume en date d’Harley et pas celui du premier film, j’exige seulement de ma maitresse de porter le costume de Wonder Woman là où jamais je ne contraindrais à ma femme de le faire … parce qu’il faut respecter les femmes !

          • bref : en conclusion, au moment même où nous racontions n’importe quoi, Margot Robbie en robe rouge et queue de cheval noir sur le tournage de The Suicide Squad …

            Gunn revient au code.

    •  » un film sur harley quinn c’était une mauvaise idée sérieusement »

      Combien de fois avait on lu ca sur le joker….

      Et gna gna le joker en perso principal

      Et gna gna le joker sans batman

      Et gna gna Oscars pour le Joker

    • Je soulève juste une hypothèse en rapport avec ce changement de titre juste sur le sol américain….
      La comm’ (massive) sur ce film aurait été mal jaugée parce que le titre n’évoquerait pas l’Harley Quinn popularisée dans Suicide Squad, mais des Oiseaux de proie que personne ne connait et qui ne parlent à personne, mais les visuels ? les posters dans le métro, les banderoles sur les bus ?? Il affichait bien partout la trombine d’Harley Robbie … euh de Margot Quinn ??

      du coup, ma question : qui de plus stupides entre les pontes de Warner Bros qui se ravisent trop tard sur le titre du film ou du public américain incapable de faire le rapprochement entre la trombine d’une actrice qu’ils ont vu dans Suicide Squad et le titre sur la même affiche ?

      • @ Forge : Moi je pense que le plus stupide ou la plus stupide, c’est celui ou celle qui s’est dit que ce type de girl power (et pas féminisme pour faire plaisir à mon copain Garyus) un peu trah et finger in your face plairait forcément aux jeunes et au public féminin, lesquels semblaient être le coeur de cible, puis au public masculin, et au grand public en général.
        C’est peut être pas avoir une connaissance si poussée de ces publics, according to me.

        Comme je le disais par exemple, le public masculin adore Deadpool (le féminin aussi d’ailleurs ! Y compris des gamines de 10 ans, je déconne pas, j’en ai en atelier !) pour sa drôlerie, sa dinguerie, mais est ce qu’ils s’identifie à lui et voudrait lui ressembler, plutôt que ressembler au Cap, à Thor, à Cyclope voire à Logan ? Je suis pas sur.

        Donc ce modèle de personnages tels que présentés notamment sur les affiches pouvait il vraiment séduire ? Je repense à la théorie du t-shirt en analyse transactionnelle. Vous avez des gens qui se baladent avec des t-shirts « va te faire foutre ! ». Faut pas s’étonner que les autres les évitent, ou leur rentrent dedans. Ben je vois la même chose ici. Sur les affiches, par exemple. Donc est ce que c’était attirant ? A part pour une minorité peut être ?

        Je pense que la vraie stupidité, elle était là, et qu’on devait plus avoir affaire à un à une idéologue qu’à un créatif ou qu’à un expert de la communication, ce que je ne suis pas non plus cela dit.

        • Peut-être aussi que le succès d’estime de Suicide Squad est dû en grande partie à une promotion réussie et à la curiosité du public sur ce nouveau Joker.
          Et que dans toute cette foule, il y ait une grande partie de déçus qui se seraient dit en voyant l’affiche tout simplement non merci.

          De toute façon, l’échec de ce film n’est pas du qu’à son titre. Ils sont juste ridicules à essayer de se raccrocher aux branches a posteriori.

          • @ Garyus : Je n’arrive toujours pas à voir si Seaside Squids a fonctionné ou pas. En lisant les coms ici, j’ai l’impression que ça a été un four, et pourtant, la plupart des gens que je connais l’ont apprécié, et moi je l’ai détesté à la première vision, et adoré à la deuxième et aux suivantes. Pour ça que j’ai eu cet échange avec Ratatosk sur les statistiques car j’ai envie de creuser un peu le truc. Faire de l’argent en vendant des billets, et voir un public qui ressort content et fait le bouche à oreilles positif n’est pas la même chose.
            Le côté Douze Salopards de Suicide a pu attirer quelques personnes aussi, mais je ne sais vraiment pas. Il y avait un côté « nouveauté » peut être, dans le DCU. Moi j’y suis allé parce que j’en avais lu un ou deux, et je connaissais une partie des personnages, et je trouvais gonflé d’oser les adapter. Mais je crois me souvenir (sauf erreur de ma part) que l’on voyait déjà dans les Suicides un erzatz de Deadpool…

          • le public ici aura majoritairement un avis défavorable sur Suicide Squad parce que le plus souvent, il dispose des codes comics. Le Box office tenterait a penser que le grand public qui se contrefout du passif comics a adhéré malgré la légèreté de la prod et les nombreux défauts de ce film.

          • Je disais tout à l’heure qu’il faudrait un docu sur la Warner.
            Le cas Suicide Squad est complexe.
            Une première bande-annonce promettant un film noir et violent. L’échec du darkounet BvS. Rétropédalage de la Warner: il faut du fun!!
            Suivent deux bandes annonces kitschy et pop et une promo dans ce sens hyper bien foutue.
            Le film d’Ayer, réalisateur assez sombre, est charcuté par des faiseurs de clips vidéo mais cartonne malgré des critiques très pimentées (presse et spectateurs).
            Difficile de dire si les gens ont aimé ce film déformé par les pontes de la Warner. Ils y sont allés parce que le bouche à oreilles était bon ou que la promo était réussie?
            Tu auras des haters qui auront la réponse ici.
            Quant à moi, je pense que le fait que les gens ne se soient pas déplacés pour voir cette « suite » est un bon indice pour savoir si Suicide Squad a marché.

        • pour faire plaisir au SJW, l’un des arguments chez Harley qui séduit une grande partie de public (pas le cœur de cible « jeunes et public féminin » de ce film … l’autre) c’est le côté sexy et glamour de ce personnage déjanté … sans aller jusqu’au mini-short polémique, lorsque Timm impose ce perso dans sa combi rouge et noir, c’est parce que la petite bonne femme avec un sérieux grain de folie est aussi sévèrement galbée. Il y a l’appel à une pulsion primaire d’une partie du public (qu’il l’assume ouvertement pour se faire ensuite traiter de gros porc, ou qu’il le dissimule derrière une façade bien pensante de SJW ^^).
          Le Joker ou Deadpool, ils ne sont pas particulièrement sexy, mais on s’attache justement à eux pour l’aspect subversif de leur personnalité. Le mâle lambda, il apprécie Harley parce qu’elle est barrée ET sexy.
          Je ne dis pas que le film est un échec de par ce besoin que Robbie et Yan ont eu de communiquer sur le fait que le personnage n’était pas qu’un mini-short et pouvait être autre chose, mais ça reste négliger un aspect du perso que Robbie a, de plus , tout pour le mettre en valeur.
          Mais c’est la tendance actuelle de devoir négliger une partie de ce que l’on est. C’est un peu comme si un public féminin réclamait que le prochain Bond soit (surtout) une violence crue et sombrement intriguante en niant le charme et le charisme de James … même avec une gueule, c’est ce que Craig est !
          Et c’est un peu comme si on te narrait le parcours d’Arthur Fleck sans jamais le faire devenir (ce) Joker ou si Deadpool n’avait jamais sa face de pizza … Faire évoluer le perso n’est pas nécessairement nier une partie de ce qui a fait son succès dans le premier volet. Enfin là, apparemment pas ….

          • @ Forge: +1
            Margot Robbie est certainement l’actrice la plus en vogue en ce moment pour le côté belle et sexy. Mettre ça de côté totalement, c’était encore une erreur de ce film pour moi.

          • et elle était peut-être elle-même à un moment de son parcourt où elle se disait qu’elle voulait faire autre chose d’un de ses personnages. mais visiblement, à son détriment.
            ça sera d’ailleurs intéressant de voir si Gunn reprendre cet aspect de l’anti-héroïne … auquel cas on lui en attribuera tout le mérite.

          • Je trouve quand même ça un peu réducteur de ramener le personnage d’Harley à des formes et un mini-short… Même si Margot Robbie est super belle, on va pas dire le contraire, je suis pas convaincu que se focaliser sur le physique, c’est franchement aussi essentiel que ça. Surtout qu’elle ressemble quand même au personnage, et qu’elle est quand même super sexy même dans BoP. Pas besoin de mettre un mini-short moulant pour voir qu’elle est super bien foutue (surtout que le mini-short est là, même s’il est pas moulant).
            Tout ça pour dire que je suis pas foncièrement d’accord pour ramener la plastique d’Harley à la face défigurée de Deadpool. Pour Deadpool, ça fait partie de son histoire car la figure déformée marque les séquelles de son cancer et de ses infections. L’équivalent pour Harley, ce serait plutôt sa peau blanche plus que ses formes.
            Et c’est sûr qu’on évoluera pas si on reste toujours figé sur le fait que ce qui fait de « bonnes » adaptations de femmes de comics, c’est leur plastique. Je vais me répéter un peu, mais pour moi, le gros point faible de ce film, c’est pas Margot Robbie et son interprétation d’Harley. Ça, ça reste dans la continuité de ce qui a été fait dans Seaside Squids, et se libérer de ce caractère sexualisant, c’est un peu appuyer le mouvement émancipateur du personnage (même si elle est toujours très sexy). On peut bien plus critiquer les problèmes de rythme, de développement des personnages secondaires (parce que oui, là, Black Canary, Huntress, Montoya et Cassandra, c’est des personnages secondaires, essayez pas de la mettre à l’envers la Warner).

          • c’est réducteur si tu résume le personnage à ça (uniquement), ce qu’on n’a pas dit. Mais le fait est qu’éluder cet élément peut susceptiblement te priver d’une partie de ton public qui se dit alors qu’au lieu d’aller le voir en salle il le verra ne VOD, ce qui reste un progrès malgré Spice Girl, lthe movie, là, il ne l’avait même pas regardé en VOD.

          • @Storm XZ: « Je trouve quand même ça un peu réducteur de ramener le personnage d’Harley à des formes et un mini-short… Même si Margot Robbie est super belle, on va pas dire le contraire, je suis pas convaincu que se focaliser sur le physique, c’est franchement aussi essentiel que ça. »
            De qui tu parles? J’ai pas lu ça moi.
            Sans se focaliser dessus, on ne peut pas non plus complètement faire l’impasse.
            Harley Quinn est belle et sexy. Margot Robbie aussi.
            Ok et bien sûr HQ, ce n’est pas que ça mais si Margot Robbie se sent de faire des rôles où on s’intéresse plus à son talent d’actrice qu’à son physique, il ne fallait pas faire ce film là.
            Et puis encore, je trouve que son jeu était bien plus subtil et touchant dans Suicide Squad alors que là je n’ai vu qu’une parodie de Deadpool mal fagotée.

  2. Mais non ? Ils nous auront tout fait !

    Et que faire si les gens ne savent qui est Harley Queen ?

    Voilà ce que je propose : « L’ex-petite copine du Joker, nemesis de Batman, et le trio de super-héroïnes que vous ne connaissait peut-être pas »

    Ou bien : « Allez quoi ? Venez voir notre film, please ! On a dépensé des sous là dessus »

    • Le problème c’est que c’est clairement pas un film Birds of Prey. Harley Quinn est au moins connue par tous ceux qui ont vu Suicide Squad alors que Birds of Prey, ça ne doit pas parler à grand monde.

  3. Le film n’a jamais été un film Birds of Prey.
    L’équipe est inconnue du grand public, n’a rien à voir avec le comics (physique, costumes et caractère) et n’est aucunement mise en valeur dans le film.
    C’était totalement crétin de continuer à l’appeler comme ça.

    Changer de titre en cours de route montre bien qu’on a affaire à une bande de technocrates qui ne pensent qu’à leur pognon en dehors de toute démarche artistique.
    Je l’aimais bien ce titre moi, enfin la partie fantabuleuse.
    Il aurait fallu virer les BoP du titre et du film et se concentrer sur HQ…

    • alors ça, ça se nomme Hollywood, cette « bande de technocrates qui ne pensent qu’à leur pognon en dehors de toute démarche artistique. » si ça peut te permette d’être plus synthétique 😉
      et donc plus je vous lis et plus j’ai la sensation qu’après Suicide Squad dont Warner Bros a surement pensé que le succès, au moins Box Office, reposait sur le perso d’Harley, prédominante dans ce film, il y aurait matière à se concentrer d’avantage dessus en l’affublant de partenaires aussi jetables que la X-Force de Deadpool … à ce détail près que comme ce sont des meufs, par les temps qui courent, ont peu pas les faire buter de la manière les plus stupides qui soient en moins de 5mn d’apparition à l’écran….

      parce qu’en fait, que Huntress ou Cassandra Cain ne soit pas connues du grand public, je ne sais pas si ça a une véritable importance pour, justement, d’autres que les fan de comicbooks.
      Après tout, le grand écran fait évoluer les super-héros dans un autre univers où un personnage aussi secondaire que Nebula pourrait presqu’envisager d’avoir sa propre série solo sur Disney + et où ce même grand public se contrefout que Walkyrie ait si peu de rapport avec son homologue papier… ça, ça ne peut « heurter » que ce public extrêmement minoritaire (mais à grande gueule) que le lecteur de fascicules.

    • Oui, après c’est rare que l’on ait autre chose que des technocrates dans ce monde. C’est l’argent qui décide de tout aujourd’hui, et donc ceux qui sont censé comprendre comment en avoir un max sont ceux qui prennent les décisions. Mais ils sont aujourd’hui tellement déconnecté de la réalité qu’ils font pire que bien, dans le monde des jeux vidéos c’est tellement fréquent.

      Dernièrement il y a eu le jeu star wars, respawn ont fait ce qu’il pouvait ce qui explique le bon accueil du jeu, mais electronic art on ressent bien leur patte et tout ce qui ne va pas dans ce jeu et qui ne fait pas star wars; En plus d’avoir été annulé un nombre impressionnant de fois, des restes du jeu star wars 1313 respawn a tenté de recollé les morceaux, mais on est clairement pas en face d’un jeu ambitieux avec une dimension artistique des développeurs. On reprend tout ce qui se fait ailleurs et on le fout dedans, tant pis si cela ne fait pas star wars dans la progression…

      • @ Forge:
        – Pour Hollywood et les technocrates, oui ok mais pas tout le temps quand même ou au moins pas à ce niveau. Par exemple, Disney et ses actionnaires laissent Kevin mettre des paillettes dans nos vies. Il est plus un créatif qu’un expert de la Bourse.
        Le truc, c’est que pour lui, ça marche alors les technocrates le laissent faire.
        Je peux me tromper mais à la Warner, on part dans tous les sens et j’y vois surtout une ingérence de ces technocrates.
        On veut le succès de Marvel avec son MCU alors on fait un Aquaman et un Shazam.
        On veut le succès de Deadpool alors on fait un BoP mais on l’appelle pas Harley Quinn pour se différencier. Ah ben ça marche pas alors on va l’appeler Harley Quinn, finalement.
        Bref…je digresse.
        Quant au fait que les BoP ne soient pas connues, j’en parlais comme un des paramètres qui faisaient qu’il ne fallait pas forcément appeler ce film comme ça. Un film s’appelant Batman ou Spiderman est plus porteur et le succès est plus facile.

        Les Eternels seront encore moins connus mais je pense que Disney ne fera pas les erreurs que la Warner.

        @ Angyo: D’accord avec toi.
        Pour rester dans le monde du JV, le dernier remake de Warcraft en est aussi particulièrement l’exemple.
        Les créateurs laissent doucement la place aux financiers mais les échecs sont souvent lourds aussi.

        • Clairement, Warner a voulu copier la formule succès du MCU mais sauf que dans ce dernier les films sont cohérents les uns avec les autres. La Warner c’est un changement de ton entre certains films, des changement d’acteurs pour les personnages principaux, des projets qui mettent 15 à arriver ou se font purement annuler, etc… Au final, celui qui a eu le plus de succès c’est celui qui ne fait pas partie du DCU et ne fait absolument pas du Marvel.

          • J’espère qu’ils en prendront de la graine et essaieront de faire d’autres projets similaires (Luthor Président! ^^) plutôt que de se relancer dans un Joker 2 puis un univers connecté.

          • Mais …
            Faire Luthor président! comme faire un Joker sans Batman, ça a pas déjà été fait ??
            bon, après le souci, c’est comme ils sont pas très forts pour coller les bons titres, ils avaient appelé ça House of Cards … mais il me semble que oui, ça a été fait …

            c’est un peu la même erreur que d’avoir titré Man of Steel 2, BvS : DoJ ^^

          • Je ne sais pas ce qu’est kevin feige, un fan sans doute. Mais probablement pas un créatif en tout cas, certains le nient encore mais le mcu tout ce qui ne va pas est justement ce qui provient de l’identité même de disney. A la base au début du mcu on sentait que les films étaient produit par des gens qui aimaient ses super héros marvel, ou du moins qui avait moins de limites pour faire leurs films. C’était une tentative de faire connaitre les héros qu’ils adorent, pas faire du sensationnel comme dans une série tv et qui l’épisode suivant on a totalement oublié car on est passé au prochain petit suspense.

            Peut être qu’un jour, dans très longtemps on aura le fin mot de l’histoire. Avec la vérité qui ressortira de tout ça, du monde pas si merveilleux de la production à la chaine de films de super slips ou les décisionnaires ont finit par vouloir de l’argent et maintenir un rythme et non plus produire des films mettant en avant les personnages qu’ils aiment. Les projets sur les minorités chez marvel studio montre bien Garyus que ce ne sont des créatifs aux commandes de marvel studio(ou de disney car selon la légende disney ne fourre pas son nez dans marvel studio). Des créatifs n’auraient pas prit le nom d’event adorés de comics pour sortir au final un trap et dire et oui on vous a bien eu, le mandarin, civil war, ragnarok… Bon au moins dans civil war comme je l’ai toujours dit zemo est capable de contrebalancer, l’event civil war était une farce mais contrairement au mandarin, on a toujours quelqu’un de froid et calculateur capable de prendre le relais après la grosse blague du film.

          • @ Angyo: Je sais que tu vois Kevin et Disney comme Satan et l’Enfer mais on ne peut pas nier que le mec a eu une vision d’un univers partagé, qu’il s’est battu pour le mettre en place. Il a lentement tissé une toile (héroïque) qui plait ou ne plait pas mais ça reste un processus créatif.

            Ca n’empêche pas que d’autres personnes chez Disney ou des réalisateurs à la con comme Shane Black imposent certaines idées de merde. Peut-être même qu’elles viennent de lui aussi en partie.

            N’empêche qu’il a réussi à imposer son univers à Hollywood.
            Là où la Warner n’a aucune vision d’ensemble depuis Snyder et son échec mémorable et essaie maladroitement de se raccrocher au train des bonnes idées du MCU (en reprenant aussi les mauvaises).

          • Disney et kevin soint loin d’être l’enfer, ce qui l’est c’est leur norme est devenu la seule valable actuellement. Car comme tu le dis voila le travail de la warner derrière, à part quelques films… Ne pas avoir d’alternative c’est horrible !

  4. Je me demande si Warner Bros va confirmer qu’ils sont aussi stupides que beaucoup le prétendent ici et donc si le prochain projet en développement sera un film solo sur Punchline ? 🙂

        • Pour le personnage dont tu parles… J’avais déjà vu passer l’info, mais j’en rigole beaucoup, parce que j’ai déjà vu plusieurs personnes en parler comme ça, alors que le chapitre est même pas sorti… Et pour le coup, pour quelqu’un qui suivrait pas l’actualité comics, ça fait un huge spoiler (encore que t’as pas décrit le contexte, contrairement à d’autres) !
          Mais bon, marrant de voir que les gens se prennent parfois la tête sur des spoils datant d’il y a une dizaine d’années, et pour un truc tout récent, personne réagit !

  5. J’ai gagné à un jeu pour avoir des places pour une soirée spéciale avec projection de ce film.
    Comme c’était mercredi soir, j’ai préféré resté dormir. (Hype niveau zéro…)

  6. Toute la promo du film (titre, affiches, ton girly rebelle, classement PG-13…) est une suite d’erreurs qui nuit à ce film sympathique et pétillant -mais sans plus- en le privant de manière incompréhensible du cœur de cible de son public. TOUT le monde le dit dans les commentaires de ce site depuis la genèse du projet et les premières images… C’est quand même dingue que des gens payés pour ça n’ai pas eu le flair d’orienter mieux le film, ou d’enlever les trois gouttes de sang en CGI pour rendre le film accessible aux pré-ados.
    Bref, cette tentative désespérée de « dernière » minute confirme ce fiasco de promotion, ne changera strictement rien aux résultats du box office et met justement en lumière la débâcle. Dommage pour Robbie qui ne démérite pas !

          • Si …
            un film réalisé par Cathy Yan avec Margot Robbie, Jurnee Smollett-Bell, Mary Elizabeth Winstead, Rosie Perez et Ella Jay Basco ne fonctionne pas auprès d’un (certain) public parce qu’il mise bien trop sur le fait qu’actuellement on doit faire honneur aux femmes et, les considérer en tant que tel (cit.Karadoc & Perceval), est-ce qu’on ne devrait pas commencer à être inquiets pour un film réalisé par Cate Shortland avec Scarlett Johansson, Florence Pugh et Rachel Weisz ou un film réalisé par Patty Jenkins avec Gal Gadot, Kristen Wiig, Connie Nielsen, Robin Wright, Natasha Rothwell, Gabriella Wilde, etc.
            ??
            (et encore, heureusement qu’un film avec Brie Larson en vedette écrit par Megan McDonnell ne se cherche pas exclusivement une réalisatrice …)

            Ouf, le girl power ne fonctionne apparemment pas pour le Genre, ç’eut été dommage de le fragiliser … et donc heureusement que cet échec permet de capter la boulette* avant que ça ne prenne de trop grosse proportions, tout ça !

            * = tu nous trouve le clip de Diams, the_Gost, stp ?

          • @ Forge : Avant le clip, je ne sais pas si ton com m’était adressé, mais au cas où, je n’ai pas dit que le film ne fonctionnait pas parce qu’il faisait trop cas de l’honneur qu’il convient de faire aux femmes; j’ai dit que – selon me – ils s’étaient trompé sur l’image donnée à ce girl power. En choisissant l’orientation trash et finger in your face. Dans laquelle – selon me toujours, mais c’est vrai que je suis un monsieur – les femmes ne se reconnaissent pas ! A part quelques énervées…

            Je ne me fais aucun souci pour Scarlett, Flo, ou Brie, parce qu’elles véhiculent au contraire une image de femme forte, intelligente, saine de corps et d’esprit, élégante, et qui peut servir d’exemple aux filles, comme aux garçons d’ailleurs ! idem pour Gal et Patty, laquelle est un exemple en soi de Femme avec un F majuscule. Pour moi, le problème, c’est bien le côté cradeau qui déconne. Je suis prêt à te parier qu’on referait le truc avec les looks adéquats (même en gardant Jurnee), et avec un ton plus classe, ça passerait mieux. Crois tu que ta fille de 9 ans aurait envie de s’identifier à Harley ? L’apprécier peut être, mais devenir comme elle ? Par contre, peut être qu’elle aimerait bien devenir une WW ou une Patty Jenkins carrément. Mais bon, j’ai des bolas donc qui suis-je pour donner cet avis…. ajouta t-il ironiquement.

            Voici le clip mais c’est vraiment pour te faire plaisir, parce que même si je trouve Diam’s sympa, c’est pas du tout ce que j’écoute…. 🙂
            https://www.youtube.com/watch?v=OC2R5fvJsxo

            PS : j’ai envie d’ajouter : « Patty Jenkins, ça c’est de la gonzesse ! » Et je parle pas que de son physique.

          • ma fille est une énervée.
            Elle portera le dernier costume de Robbie dans ce film (là où ses parents ne l’auraient certainement pas laissé porter celui de Suicide Squad bien qu’il ait été commercialisé en déguisement pour les petites filles) pour Mardi gras.
            WW, elle trouve qu’elle fait vieille ringarde (je ne partage pas cette opinion ^^)
            seulement mon énervée de fille, elle n’a que 9 ans donc BoP, elle ne peut pas aller le voir. 🙁

          • @ Forge : « celui de Suicide Squad bien qu’il ait été commercialisé en déguisement pour les petites filles » …Gloups !!!….. O_O
            Mais dans quel monde on vit, pu… ?
            « WW, elle trouve qu’elle fait vieille ringarde » Arf…
            « seulement mon énervée de fille, elle n’a que 9 ans donc BoP, elle ne peut pas aller le voir » Na na na na nèèèèèèèreeuuuuu ! 😀

            PS : En fait, finalement, c’est peut être moi le vieux ringard… (: (

          • si ça va pas te rassurer, mais on est deux.

            sans l’avoir vu, ce film, je rejoins je ne sais plus qui qui disait qu’une connerie, c’est peut-être de l’avoir rendu R-rated, se privant ainsi d’un public de gamines et de pré-adolescentes qui se seraient peut-être retrouvées là-dedans.

            C’est peut-être pour ça qu’ils n’ont jamais fini de développer le projet de spin-off HitGirl, d’ailleurs. Ils ont capté que si c’était R-rated, ils se priveraient d’un public de gamines s’identifiant possiblement et qu’en le conservant, le public de vieux pervers qui ont besoin d’alibi pour aller voir une gamine en collant moulants ne serait pas suffisant …… quoique, de ce point de vu, ils ont peut-être fait erreur au vu du nbre d’écrans SJW qu’on peut trouver sur ce Genre de films ^^

  7. Le film et tout ce qui l’entoure va finir par devenir la parfaite illustration de tout ce qui ne va pas dans l’adaptation récente de DC par la Warner..
    peut-être parlerons-nous dans l’avenir de la période  »harleyquinnesque » de Warner

    • Il y aura bien un jour, un documentaire sur cette période super-héroïque.
      Ca serait vraiment intéressant de connaître les dessous de la panique de la Warner: le feu vert à Snyder puis son éviction, le découpage à la hache de BvS et Suicide Squad, la légende de la Snyder’s Cut, la moustache de Cavill, le succès monstre et surprise du Joker, les millions de projet de Warner/DC…

  8. Le soucis ne viendrait il pas du fait qu’a la base Warner avait prévu un film Birds of Prey et un film Joker & Harley. Et que le résultat semble être une fusion de ces deux projets avec le Joker qui a sauté car le public à rejeté avec force la version Leto.
    Du coup on a un film qui a un peu le cul entre deux chaises je trouve, et ça reflète le fait que Warner ne sait pas comment le titrer…

  9. Et ils pensent que soudainement les gens vont aller le voir ? C’est comme repeindre un étron et mettre du parfum autour, ça restera un étron a la base.

  10. Le bide du film ne me surprend pas . Ils ont tout misé sur Margot Robbie qui est une adaptation raté de Harley Queen . Le film est plus ou moins une suite de l’etron Suicide Squad . Les bandes annonces laissaient présager un scénario bidon avec comme seul arguments du féminisme à outrance et aucun travail de fond .

    Le pire c’est que je suis certain qu’ils visaient au moins les 700 millions au box office

  11. Il y a une semaine : « Ouais, les femmes sont fortes, elle aussi elles peuvent faire des films d’action ! »

    Une semaine plus tard : « Bon, ça va pas du tout, les gars… on change le titre ! »

    Ayaaaa

  12. Mais ça s’est déjà fait ?
    Un film qui change de titre entre la sortie ciné et dvd oui, comme dans l exemple cité ; quelques jours avant la sortie oui ; mais en cours de diffusion c’est inimaginable.

    Et warner pense que ca va faire la différence et que les gens vont se précipiter pour voir le film.
    On n’est pas bête à ce point.
    Qui ne savait pas que le film portait plus sur harley. Il suffit de voir la bande annonce et lire l histoire pour le comprendre

  13. Évidemment, ça se voyait de loin pour ce fameux titre (comme prévu, j’ai demandé « Harley Quinn », et c’est passé).
    Une des choses, parmi tant d’autre, qui posera toujours problème à la Warner, c’est le fait de ne pas assumer leurs erreurs et de vouloir faire machine arrière pour ménager la chèvre et le chou…
    Alors qu’ils auraient pu le comprendre bien avant la sortie. Ils auraient pu faire des projections statistiques là dessus, et pas uniquement sur le type de public visé.

    Le travail n’a pas été mené jusqu’au bout… et si ça n’était pas un budget un peu plus moindre, c’est à se demander si le studio n’est pas à deux doigt de se faire racheter par une entreprise plus vigilante… À force de se tirer quelques balles dans les pieds.
    Car rappelons nous le cas de la réaction de « MoS » à propos de scènes de destructions finales, « obligeant » Superman a être « puni » dans la suite…
    « DoJ », où l’on annonça une version longue à peine le film sorti (et énervant la majorité du public)…
    Ou la sortie de « Justice League » qui n’est pas repoussée (le deuil le justifiait, ainsi que la moustache de Cavill) car la post-prod aurait été évidemment trop courte…

    Ils en ont vraiment quelque chose à faire des films DC qu’ils sortent, ou alors c’est juste un film sur deux ?

  14. Flo,

    ON a eu notre batman forever avec suicid squad et notre batman et robin avec HarleyQuin, je croie que la warner avant de faire des films ne sait pas réfléchir et avec n’ont pas une bonne organisation logistique(personnel producteur incompétent en soie).

    Ce qui manque vraiment au film dc comics c’est un vrai chef d’orchestre un peu a la kevin feig , walter hamada est nul, faudrait je croie quelqu’un qui a du poids.

    Je te soutiens flo dans ce que tu dis , ils vont tellement se prendre des balles dans le pied que toute leur licence iront peut être chez universal ou Paramount voir Disney.

    • …question de Fierté mal placée chez eux:
      ils se disent surement que s’ils avaient une sorte de Showrunner pour l’ensemble des films, ceux-ci deviendraient un peu moins des sortes de « films d’auteur »… Ils croient vraiment qu’ils laissent tout pouvoirs à leurs réals, qu’ils sont plus indépendants que la concurrence…

      Oubliant qu’il s’agit toujours d’adaptation de matériel qui n’est Pas la possession des réals… ils n’ont pas créé Superman et consort, et les meilleurs de ces personnages ne fonctionnent que selon des codes précis (et que créer une alternative n’est possible que si ces personnages fonctionnent déjà officiellement, avec une version live plus « classique »). Ils Ne Sont Pas Indépendants, Du Tout.
      Oubliant aussi que même si on a tout le matos et toute la technique à mettre à disposition, que si aujourd’hui n’importe qui peut réaliser un film…
      Et bien un gros budget et une grosse franchise, ça reste toujours une autre paire de manche: si ça doit être un événement, alors ça doit être plus que correct… ça doit vraiment sortir un peu du lot, et que le film ne soit pas juste contenu dans les seules bande annonces.

      Comme « X-Men Dark Phoenix », vendu sur un pseudo féminisme (alors que les femmes dans ce film vont d’échec en échec), mais qui ne nous offrait pas grand chose en plus que ce qu’on y voit dans les trailers. Même pas de bons caméos, ou d’introduction de personnages excitants, ou de multiples scènes d’action inédits. C’était pas vendu comme un film sans Action, pourtant.
      Et quand on n’a même pas Oracle, ou bien un Batman, une Batgirl, ou même de vrais moments gores dérangeants etc dans « Harley Quinn »… Ben ça nous donne un film un peu « pauvre ». Même les « Deadpool » arrivaient à se moquer du fait qu’ils n’ont droit qu’à un toute petite poignée de X-Men à utiliser… et pourtant, ils arrivaient quand même à y caser un Héliporteur, le Fléau, de l’action qui fait très très mal etc…

      Sinon, y a la BO de « XMDP » et « Harley »….

  15. Décidément ce changement de titre nous prouve que même quand ils sont au fond ils creusent encore …

    Non plus sérieusement. C’est un rappel des plus percutants à la Warner pour montrer que l’univers de Snyder et Ayer n’a pas pris. Chaque film a presque été un bide commercial ou critique. Birds of Prey c’est un peu comme la personne qui a grandit et veut se détacher de son ami d’enfance lourd et pot de colle qui lui rappel d’ou il vient, et cet ami c’est le DCEU. Rien à faire, cet Harley Queen est attaché à cela.

    Je n’avais rien contre le DCEU même si je n’en étais pas fan je trouvais ca fun mais la … cet échec suite au Joker démontre avec fracas au studio qu’il est temps de changer de stratégie et tenter des productions différentes (film d’auteur, plus petit budget, stand alone le plus éloigné possible de l’univers DC).

    • @ Hector : Ou bien alors, revenir à un univers DC, mais avec d’autres postulats que le dark n gritty de Snyder… On peut faire du sérieux sans être mortuaire.
      Quand dans l’esprit du public et des professionnels on aura dépassé la dichotomie « Marvel = marrade; DC = noir c’est noir il n’y a plus d’espoir », on aura avancé d’un grand pas…

      • « Quand dans l’esprit du public et des professionnels on aura dépassé la dichotomie « Marvel = marrade; DC = noir c’est noir il n’y a plus d’espoir », on aura avancé d’un grand pas… »

        La Warner se cherche depuis le départ de Nolan. Ses dirigeants ont cru trouver son successeur en Snyder et lui ont laissé les clés du château. Quelle erreur!
        L’un a fait des films de super-héros réaliste et l’autre a cru que pour faire un film « noir » il fallait que tous ses héros tirent la gueule, tuent des gens et que le film se déroule la nuit.

        La Warner en a tiré bêtement la conclusion qu’il ne fallait plus faire de films de super-héros trop sombres et s’est mis à essayer de faire du Marvel Comedy Club ou du Deadpool avec des succès (WoWo, Aquaman, Shazam) et des échecs (Justice League, Birds of Prey).

        Disney n’a pas le monopole de l’humour et Snyder celui du film noir.
        Il y a un monde entre les deux et il faudrait que la Warner fasse confiance dans ses propres talents (Joker) plutôt que d’essayer de copier plus ou moins maladroitement le succès des autres studios.

        • @ Garyus : Faudrait surtout que WDC arrête avec la tendance Watchmen/ Dark Knight Returns systématique qui est désormais vieille d’une bonne trentaine d’années, et comme tu le dis, qu’ils essayent d’aller tantôt vers la légèreté tantôt vers le sérieux voire le sombre, en fonction des personnages à qui ça convient ou pas. Et pareil pour les copains rigolos d’en face.
          Dans la BD, Stark n’a jamais été un marrant pour autant que je sache. A vrai dire, je préfère la version ciné, mais c’est pas Stark. D’ailleurs « stark » signifie « austère ». Bon, maintenant qu’il est cané, la question se pose plus.
          PS : Cela dit, Marvel a toujours mis de l’humour dans la plupart de ses BD. C’est Quesada qui disait que DC étaient des Wasps, et qu’à Marvel « on est plus italiens ».
          PS 2 : Je maintiens en revanche que Justice League est un accident industriel. Pour moi, cet échec (ou semi-échec ?) ne compte pas vraiment. Ils ont fait comme ils ont pu avec les circonstances contre eux. Birds of Prey, c’est une autre histoire. Je pense que Jenkins, Wan et… je regarde… Sandberg ont mis plus de légèreté dans leurs films (encore que Wowo…) parce que justement leurs personnages s’y prêtent un peu plus. Et je trouve pour ma part que Quaquaman a d’avantage copié Indiana Jones ou Dirk Pitt que les films de Marvel…

          • @ The Ghost: Loin de moi l’idée de cautionner la démarche actuelle du MCU à faire dans la comédie d’action 90% du temps.

            Comme tu dis, DC ou Marvel, ont des héros sombres, d’autres plus gais. Faire de Superman un bourrin dépressif a été aussi stupide que de faire de Thor un bouffon au gros bide.
            Ou Batman tueur et Hulk trouillard mais qui fait des dabs…

            Les deux studios se sont plantés de ce côté.
            Mais l’un des deux a réussi à amuser son public quand l’autre a échoué à faire une atmosphère sombre pour le captiver.

  16. https://www.tomsguide.fr/birds-of-prey-non-warner-bros-na-pas-change-le-nom-du-film-apres-sa-sortie/
    ??
    Warner, même pas respecté ?
    Éloge de la fainéantise et des SMS pour cause de titre trop long ?
    Problème de place sur les tickets ?
    🙂

  17. Sinon, à tous ceux qui seraient tenté d’accuser le public masculin misogyne : lors de ce désastreux week-end d’ouverture, 54% du public étaient quand même… des hommes.
    (source : Variety)

    Comme quoi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here