César 2020 : Florence Foresti en Joker pour ouvrir la cérémonie !

81

L’impact de Joker sur le cinéma mondial, c’est un succès au box office, deux Oscars et… une présence inattendue aux César. Maîtresse de la cérémonie récompensant le meilleur du cinéma français, Florence Foresti s’est donc glissée – le temps de son numéro d’ouverture – dans la peau d’Arthur Fleck. Sur le papier, c’est un peu bizarre de lancer une cérémonie célébrant le cinéma hexagonal avec un film américain… mais il faut reconnaître que le propos de Joker s’y prête assez naturellement. Et punaise, Florence Foresti sur Les Toiles Héroïques… Ce n’est pas tous les jours que cela arrive ! Sur ce, je vous laisse atteindre le point Godwin, le point Polanski dans 3, 2, 1…

Le film, qui relate une histoire originale inédite sur grand écran, se focalise sur la figure emblématique de l’ennemi juré de Batman. Todd Phillips brosse le portrait d’Arthur Fleck (Joaquin Phoenix), un homme sans concession méprisé par la société dans ce film qui se présente comme un récit inquiétant.

Joker de Todd Phillips est sorti en France le 9 octobre 2019, avec Joaquin Phoenix (Arthur Fleck/le Joker), Robert De Niro (Murray Franklin), Frances Conroy (Penny Fleck), Zazie Beetz (Sophie Dumond), Marc Maron (Ted Marco), Brett Cullen (Thomas Wayne), Douglas Hodge (Alfred Pennyworth) et Dante Pereira-Olson (Bruce Wayne).

81 COMMENTAIRES

  1. Sinon même si souvent les présentateurs ne sont pas drôle il faut aussi souligner le public digne d’un cimetière .Je me demande comment on peut d’accepter d’être maître de cérémonie pour les césars .

    • Wep je crois que c etait pendant les cesar que Blanche gardin avait fait une vanne genre a cause de mee too elle ne pouvait plus coucher pour réussir (de mémoire) et genre gros coup de froid et visages choqués…
      Bref de la m….

      • Elle avait pris exemple d’un pâtissier. Elle faisant le parallèle entre le fait qu’il fasse de bons pains et qu’il sois un violeur. C’était très drôle mais bon dire ça devant une salle qui cautionne des violeurs.. Et qui n’est pas très réceptif..

  2. En même temps, c’est pour ma part un beau parallèle au cinéma français : du budget pour une simple séquence pour les Césars alors que les films en manquent, des comédiens qui pour la moitié ne parlent pas assez fort ou n’articulent pas, de l’humour pas drôle. Triste cinéma français… effectivement cette cérémonie est un joke-air !

  3. Partagé. D’un côté, le numéro est énorme, la mise en scène est ouf, je trouve…
    De l’autre, c’est le Joker, bordel ! C’est justement ce qu’il fallait éviter avec ce film, faire d’un meurtrier, un psychopathe un symbole… Et là il se retrouve en ouverture des Césars ! Il y a un caractère malsain pour moi que j’aime pas du tout, et à la fois je suis super content et à la fois atterré qu’une chose pareille soit possible.

    • Le Joker est un symbole, car il parle au peuple d’en bas, devant une caste gouvernementale et de riche qui sont complètement déconnecté de la vie réelle, et qui ne savent plus ce que c’est de survivre, ou alors qu’ils s’en foutent royalement car pas concerné…. Et Florence Foresti est bien plus proche du peuple que de la caste.

      • Ça c’est une déformation. De base, c’est un meurtrier, avec à son actif plusieurs centaines de meurtres en quelques années. Le Joker, c’est le symbole de la folie, du meurtre, de la foule qui se radicalise bien plus que du peuple.
        Dans le film, il sert juste de tissu pour représenter l’opposition pauvres / riches, mais il n’incarne pas cette opposition. Lui-même dit qu’il n’a aucune vocation politique, et au final à la fin du film il se sert plus de l’émeute en l’instrumentalisant qu’en allant dans son sens. C’est les gens qui en font un symbole de cette lutte, mais ce n’est pas l’objectif du personnage… Et donc c’est dangereux car on fait d’un meurtrier et d’un psychopathe un symbole !
        Si on voulait réellement choisir des symboles du peuple, il y a des personnes réelles qui font l’affaire (et fictives aussi bien entendu) : Karl Marx, Coluche, etc.
        Et pour terminer, ça m’étonnerait beaucoup que dans la cérémonie des Césars, il y ait une volonté particulière de mettre en avant “le peuple” par rapport à la caste supérieure. C’est quand même une cérémonie de bourges, avec une académie de bourges. Suffit d’observer le public dans la salle pour s’en rendre compte. Y’a pas beaucoup d’ouvriers ou de caissières !

        • Une cérémonie de personnes qui sont devenus bourges ^^, grâce en partie aux systèmes des intermittents du spectacle et aux systèmes de subvention du CNC et chaînes de télévision, qui financent des films sans aucun objectif de rentabilité et au final, peu de personnes vont voir ces films.
          Le système coréen est plus pertinent et sortent des polar, des films à grands spectacles avec une toile de fond dles problèmes de société.
          Parasite est l’exemple typique de ce devrait être le cinéma dramatique français.

  4. Florence Foresti en elle même c’est pas possible mais alors là, souiller un personnage comme ça, honteux !
    Ça résume bien la France et son cinéma de ses dernières années, quand on a pas de talent on squatte celui des autres, affligeant

  5. Polanski meilleur réalisateur quel scandale, ah la France ce pays qui soutient les violeurs ça n’a pas changé. Le mec a avoué, est recherché
    , mais non y a toujours des gens pour dire qu’il faut séparer l’homme de l’artiste, quelle blague…

    • Laisse Foxy, si ca arriverait à leur fille, ils iraient surement payer une place pour voir son film. Ils te diraient, “bon il a violé ma fille de 13 ans mais son film est génial”
      Une pourriture ce mec, jamais je paierai ou ne regarderais le moindre de ses films, puissent ils être géniaux

      • Je suis d’accord sur le cas de Polanski mais cela suscite chez moi deux interrogations :
        -Pourquoi traiter différemment Ladj Ly ? Si c’était mon fils qui avait subi les actes pour lesquels M. Ly a été condamné, je pense que je n’aurais pas envie d’aller voir son film…
        – L’idée de dissocier l’artiste de l’œuvre est une bonne idée (et est une nécessité) mais une cérémonie comme les César est un obstacle : pour parvenir à séparer l’œuvre et son auteur, il faut cesser cette glorification permanente des artistes et cette volonté de nous donner en modèle des gens qui n’en sont pas.
        Or, personne ne semble envisager cette possibilité.

        • @ Cap : La réponse à ta question est simple : il y a deux poids deux mesures parce que ce n’est pas le même niveau de dangerosité. Il est facile pour la vindicte politiquement correcte de s’en prendre à un vieillard ratatiné d’1m60 qui a effectivement (semble t’il, et il l’a reconnu) abusé d’une mineure de moins de 15 ans il y a quarante ans de cela; que de s’en prendre à un mec capable avec ses petits copains plus ou moins racailles de mettre une personne dans un coffre de voiture, et d’aller la tabasser en pleine nuit au milieu d’une forêt.
          Dire en face à M. Polanski qu’il est un porc n’est pas très risqué. Dire en face à M. Ladj qu’il est un voyou l’est peut être un peu plus. Les SJW ne sont pas particulièrement courageux. J’ajoute que passer sur certaines choses permet de conserver une certaine paix sociale. Donc on ne parlera pas de ce “crime d’honneur” (de ce délit du moins), mais on parlera de ce film qui dénonce une bavure policière dans une banlieue.

          Cela dit, M. Ladj n’était condamné que pour complicité (si ça doit atténuer quelque chose) et il a effectué sa peine, et il est donc censé avoir payé sa dette, et a tout à fait le droit de travailler honnêtement et de faire des films, y compris traitant d’une bavure policière qui a sans doute réellement eu lieu.

          Mais figurez-vous que M. Polanski a également payé sa dette, au propre comme au figuré, puisqu’il a été incarcéré, a été libéré pour bonne conduite, et n’a fui les Etats-Unis – selon sa défense – que pour échapper à l’acharnement d’un juge finalement déchargé du dossier pour irrégularités. Et qu’il a souscrit à une transaction financière au profit de sa victime (c’est le droit états-unien) qui lui a pardonné depuis longtemps et a demandé à plusieurs reprises qu’on leur fiche la paix à tous les deux.

          Les choses ne sont donc pas ou toutes blanches ou toutes noires, et il est je pense très difficile de se faire une opinion très arrêtée ou définitive. Le mieux est donc sans doute de distinguer les artistes et leur oeuvre, ou l’homme privé et l’artiste. Ou la femme privée et l’artiste quand il s’agit d’une femme d’ailleurs.

          Je vous invite à lire les pages wikipedia consacrées aux deux personnages, elles y relatent avec précision (et je présuppose exactitude), et les faits, et les procédures judiciaires qui ont suivi à l’encontre de l’un comme de l’autre.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Roman_Polanski#Poursuites_judiciaires_et_accusations_de_viol

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Ladj_Ly#Affaires_judiciaires

          Bonne journée, et lavez-vous bien les mains et le visage à CHAQUE FOIS que vous rentrez chez-vous après un saut à l’extérieur pour chercher le pain ou autre 😉

          • je ne savais pas pour M. Ladj et viens de lire l histoire.
            serieux ghost tu parles de 2 poids 2 mesures pour ça ?????????????????

            bref chacun sa sensibilité mais moi les cantat, les polanski etc… sont d incomensurables merdes. apres t as qu a me traiter de sjw mais droguer et sodo une fille de 13 ans, je lui souhaite seulement de se faire percuter par un camion …

          • @ captsubasa : Oui, je parle de deux poids deux mesures car on parle médiatiquement de l’un et pas de l’autre ! Tu as parfaitement raison concernant les faits reprochés à Polanski, mais être séquestré et se faire démonter la gueule à un contre trois, c’est pas mal non plus. Si ça t’arrivait à toi, ou à un ami, ou à un enfant, etc enfin tu vois ce que je veux dire, tu ne ferais pas de distinction entre les deux, car dans les deux cas, ça ne se fait pas, tout simplement, ce sont des délits, ou des crimes très graves ! Tu t’es déjà retrouvé dans une situation dangereuse de ce type là, toi qui fréquentes les casinos et donc des gens pas forcément tous fréquentables ? Quand tu penses que ta dernière heure est arrivée, tu t’occupes pas de savoir si c’est moins grave que de se faire droguer et sodomiser, t’es au même niveau et t’as la peur de ta vie je pense (m’est jamais arrivé non plus Dieu merci !). Mais j’ai fréquenté des gens qui travaillent dans le milieu de la sécurité, notamment dans le monde de la nuit, et ils m’ont raconté des trucs qui m’ont définitivement écoeuré de ce monde là. Oui, du coup ça n’a pas de rapport, mais disons qu’on m’a raconté une histoire similaire. Un mec qui s’est retrouvé sur un chantier à se faire tabasser parce qu’il draguait la nana qu’un videur voulait pour lui. Ce sont des trucs de voyous, c’est tout autant inacceptable que l’abus sexuel ou la maltraitance quelle qu’elle soit, et il n’y a pas d’échelle dans la souffrance.

            Il est hors de question que je te juge pour une opinion différente de la mienne, ou que je te traite de quoi que ce soit. On discute, c’est tout.

          • ” […] sa victime (c’est le droit états-unien) qui lui a pardonné depuis longtemps […] ”

            Mec, tu devrais avoir honte de dire ça. Tu penses que toi, juste parce qu’on te donnes de l’argent tu va pardonner au type qui t’as violé ?

            Réfléchi un peu pls.

          • @ Atanath : En général, j’évite d’affirmer des choses si je n’en ai pas la connaissance, Mec ! Donc là c’est toi qui va réfléchir tu vas voir…

            https://www.causeur.fr/cesar-2020-polnski-noustoutes-ladj-ly-173374

            https://www.atlantico.fr/atlantico-light/3587653/samantha-geimer-hausse-le-ton-contre-un-nouvel-emballement-mediatique-autour-de-l–affaire-polanski-

            http://www.slate.fr/story/187944/interview-samantha-geimer-affaire-roman-polanski-victime-viol-violences-sexuelles

            Cela dit, je t’accorde que c’est surprenant, et moi j’aurais pas pris l’argent. Mais en droit américain, la transaction est chose commune, et pour eux c’est normal.

            PS : Je te reposte le lien wikipedia à partir duquel j’ai tiré mes précédents arguments. En fait, je ne connaissais aucun détail de l’affaire avant ce matin.

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Roman_Polanski#Poursuites_judiciaires_et_accusations_de_viol

        • Je suis atterré par ces comparaisons entre Ladj Ly et Polanski c’est incroyable.
          Polanski a été accusé de viols a maintes reprises dont sur mineures et a fui les poursuites aux États-Unis en venant en France.
          Ladj Ly a été impliqué dans une affaire d’agression physique à main armée, n’etait pas le commanditaire mais surtout a assumé les poursuites et a purgé sa peine.
          Allons comparer les fumeurs de beuh aux tueurs en série aussi

          • @ America’s Ass : “Allons comparer les fumeurs de beuh aux tueurs en série aussi” Ça c’est pas un argument, ne mélangeons pas tout, s’il te plaît !
            Il n’a jamais été question de comparer les fumeurs de cannabis à des criminels, car ce sont avant tout des victimes d’addiction, et à moins de causer un accident de la route sous emprise ou d’avoir un comportement violent suite à une absorption trop directe (le bong ne réussit pas à tout le monde semble t-il), je ne vois pas en quoi ils seraient criminels, et personne n’a dit ça !

            En revanche je considère pour ma part les dealers comme des criminels, oui ! Car ils se servent de ce besoin maladif de leurs clients pour gagner beaucoup d’argent et faire la plupart du temps partie de réseaux liés à tout un système de corruption et de violence qui gangrènent notre société. Et je te prie de croire que je n’ai pas plus de respect ou de sympathie pour le petit dealer de quartier que pour le fils de bourge de la côte d’Azur.

            Ne nous fais pas non plus le coup du “c’est pour échapper à la pauvreté”, ou le truc le plus “marrant” que j’ai jamais entendu de ma vie “ils offrent des jouets aux enfants à la Noël” (je te jure, on me l’a sorti).
            Dans tous les coins du monde, tu as des gens pauvres qui choisissent malgré tout de travailler honnêtement, et des bien plus pauvres que dans nos quartiers (en Ukraine avant la révolution, le salaire moyen était de 200 euros/ mois, et tout le monde ne vendait pas de la drogue ou ne se prostituait pas !), quant aux cadeaux offerts, c’est surtout un bon moyen pour acheter le silence des gens, sachant que juridiquement, ça les incrimine aussi.

            Polanski a fait de la prison, il a été libéré (comme Ladj), il a payé une indemnité à sa victime qui l’a acceptée (le droit américain le permet) qui n’a pas été traumatisée (c’est elle qui le dit), et lui a pardonné. Elle a plus été gênée par le battage médiatique que ça a fait sur sa vie à elle, et elle l’a dit, écrit, et répété ! Elle est encore en contact avec lui.

            Cela n’empêche pas que c’était probablement un sale type dans sa jeunesse, et qu’il est accusé effectivement par plusieurs personnes, nous sommes d’accord. Ce dont on te parle par rapport à Ladj, c’est que l’un se fait attaquer par la vindicte populaire et gaucho-médiatique bien pensante, et pas l’autre.

            Mais encore une fois, s’attaquer à un petit vieux ratatiné, c’est facile, tandis que s’attaquer à un gars qui peut te casser les dents, c’est moins évident. J’ai envie de te donner l’exemple de Joey Starr. Je dis pas que le mec a pas un certain talent, je le trouve pas mauvais acteur dans certains registres, et il est drôle, il a de l’esprit, mais personne ne lui crache jamais à la figure par devant et publiquement comme on le fait avec Polanski, parce que le Joey, il t’en met une direct, et que si tu le fais, tu te retrouves aussi avec plein de menaces de mort derrière, parce qu’une partie de son public est plutôt chaud on va dire. Donc voilà, ceux qui font peur, on les emmerde pas ! Polanski, personne va t’envoyer des menaces de mort ou te mettre un taqué pour le défendre. Ça c’est la première chose.

            Et à mon avis, que tu te fasses violer ou tabasser en forêt par trois personnes qui t’ont ligoté dans un coffre de voiture, c’est autant une atteinte à ta personne et à ton équilibre mental. Dans les deux cas, tu penses que ta dernière heure est arrivée, et tu n’as que trois choix, soit fuir si tu peux, soit te défendre si tu peux, soit te laisser faire si tu peux pas te défendre, et espérer que ça s’arrête et que tu survivras sans trop de dégâts. C’est à ce moment de la discussion qu’on dit “moi je, moi je, moi je ferais ça, etc”. La réalité, c’est que des fois tu vas réagir comme ceci, et des fois tu réagiras autrement, mais tu peux pas prévoir à l’avance. Et ça laissera des traces. Bref, pour moi, il n’y a pas d’échelle dans la souffrance. A ce niveau je veux dire.

            Mais pour moi, dans les deux cas, les gens qui font ça sont des monstres. J’espère t’avoir un peu mieux expliqué ce point de vue que tu ne partages pas à priori, mais c’est ton droit aussi, hein !

          • Ghost, je suis d’accord avec pas mal de tes propos mais je suis vraiment a l’opposé de toi sur tes conclusions. Déjà je ne vois pas ce que viens faire Joey Starr la dedans. Il n’a violé ni séquestré personne que je sache. En dehors du fait de démontrer qu’il soit plus imposant physiquement que Polanski (scoop), ou veut tu en venir? Surtout que malgré ses incartades il est justement constamment soutenu par les même media que ceux qui ont soutenu Polanski eu égard justement a leur carrière/talents respectifs. Polanski dont j’admire bon nombre de films n’a clairement pas a se plaindre de son traitement médiatique depuis l’affaire de viol, bien au contraire. Et surtout il a continué a tourner tout du long avec des budgets plus que confortables, des stars a gogo (sigourney Weaver, Pierce Brosnan, Dujardin, Harrison Ford..) et a être célébré un peu partout (palmes d’or, rétrospectives…). Enfin comparer son traitement a celui d’un ladjy qui était un inconnu il y a encore quelques mois et expliquer ces différences en raison de la peur qu’il pourrait inspirer ou des swj…un des plus grands cinéastes vivant dont la vie entière est un roman…oui il déclenche plus de passions qu’un jeune cinéaste inconnu il y a 6 mois (et toujours pour la majorité des Français ne s’intéressant pas spécialement au ciné)

          • @ Rom : Oui, j’admets que ton dernier argument, le fait que Ladj soit en quelque sorte un newcomer est pertinent, et qu’il peut sans doute démonter mon argumentation quelque peu.

            Et oui, je voulais bien avancer qu’il y a deux poids deux mesures dans le traitement médiatique et la vindicte populaire entre Polanski et quelqu’un comme Ladj (ce n’est pas moi cependant qui en ai parlé le premier), ou quelqu’un comme Starr, qui effectivement n’a rien à voir dans l’affaire, mais qui représente selon moi le genre de mec qui a lui aussi des cadavres dans le placard mais à qui personne n’ose s’attaquer frontalement parce que c’est tout simplement plus dangereux. Par rapport à l’autre, c’était juste ça, comme tu l’avais compris, pas plus pas moins.

            Je ne pense pas en revanche qu’il soit soutenus par les mêmes médias que Polanski, ça ça m’étonnerait. Par contre, les deux – les trois en fait – sont reconnus par la profession pour leur travail et je trouve ça okay.

      • Brad Pitt a senti la tournure de merde qu’allait prendre cette cérémonie, et c’est désisté au dernier moment. Tellement au dernier moment qu’un remplacent n’a pas eu le temps d’être trouvé. Et vu la tournure qu’a effectivement pris la soirée, il a eu du nez.

        • @ TheAzog : Ah okay. Le fait est qu’il connaît très bien la France, l’ami Brad. J’ai croisé un entrepreneur qui avait fait du terrassement pour eux, quand lui et Angie habitaient le Sud de la France, dans le Var, et il m’en a dit le plus grand bien. Il paraît qu’il est très gentil et accessible. Angie serait un peu plus distante. Bon en même temps, avec la gueule du mec dont je te parle (il avait vraiment une tête de taulard, et les tatouages qui allaient avec LOL) je peux comprendre qu’elle ait gardé ses distances, mais en tous cas, en gros, ce sont des gens très sympas d’après lui ! Brad a une éthique, c’est clair ! C’est quand même l’un des seuls à s’être opposé à Weinstein. Celui-ci avait un jour fait des siennes à jennifer Aniston, et le Brad a pris le téléphone et lui a dit que si jamais il recommençait, il lui ferait une grosse tête. Weinstein a pas recommencé 🙂

  6. Polanski honoré…bah putain, j’ai pas les mots…

    Rien à voir mais Gunn s’est fait lyncher à juste titre pour des blagues pédophiles et il a fait amende honorable, eux ils honorent un violeur pédophile qui se pose en victime…

    On vit dans un monde de taré quand même.

    Il faut séparer l’homme de l’artiste, putain au nom de quoi?
    Imaginez un prof excellentissime, dans son métier et qui serait aussi pédophile, vous vous imaginez dire aux parents: ” il faut séparer l’homme de sa fonction. Il fait d’excellents cours, les gamins l’adorent” ?

    Oh et puis merde, ça ne sert à rien de blablater 105 ans, son film je le boycotte, aucun film est indispensable de toute façon et aucun chef d’oeuvre ne mérite qu’on passe des crimes sous silence.

    • Pas trop compris ton poste pour le coup. Tu compare un cinéaste a un prof et tu parles de passer silence des crimes alors que l’on en parle constamment depuis des 10aines d’années chaque fois que le nom de Polanski reviens dans l’actualité. Et oui on peut admirer un artiste (rien que répulsion, le locataire, chinatown et Rosemary’s baby..) et trouver son acte ignoble par ailleurs. D’ailleurs je suppose que toi même tu admires des gens qui ont fait des choses détestables aussi…sans le savoir. Et une fois que tu sais, tu fais quoi? Ne plus apprécier ces livres ou films? Désolé mais j’ai découvert cet immense chef d’oeuvre qu’est Chinatown bien avant de connaître l’histoire du bonhomme et je l’ai revu récemment avec le même plaisir.

      • @Rom

        Justement admirer sans le savoir ce n’est pas la meme chose que de cautionner en connaissance de cause. Par exemple, je ne vais pas écouter du Bertrand Cantat dorénavant, alors que j’adorais sa musique. C’est pas comme si il n’y avait que lui, tu comprends ma façon de penser?

        Pour le reste, je fais des comparaisons foireuses certes, mais ça traite toujours du même problème schizophrénique de parler de séparer l’homme de l’artiste.

        • @ Fred : Justement, je pense que tu sépares bien l’homme de l’artiste, et ça me paraît non seulement légitime, mais moral ! Tu appréciais la musique de Cantat, et je suppose que tu l’apprécies encore, celle d’avant j’entends, parce que sa qualité n’a pas changé ! En revanche, tu n’apprécie pas l’homme, et tu choisis consciemment de boycotter son travail d’aujourd’hui, et de ne plus le suivre ou participer à son succès éventuellement. Ce qui est tout à fait légitime, et je dirais même un acte politique contre un système. Encore que d’autres te diront qu’il a payé sa dette, et qu’il a le droit de retravailler. Ou d’autres comme moi te diront qu’il devrait faire profil bas et faire autre chose, mais bon, c’est peut être pas si facile non plus. Après, il y a le droit, et il y a la morale, ou l’éthique, ce sont bien deux ou trois domaines différents !

          Mais apprécier son travail d’avant, voire d’aujourd’hui ne signifie pas cautionner l’homme et encore moins ce qu’il a fait ! Je ne pense donc pas que tu sois atteint de schizophrénie, c’est juste que tu fais la part des choses 🙂

        • bin justement le cas Bertrand Contat est un bon exemple .C’est un homme qui a été condamné et a purgé sa peine .Du coup même si de gens veulent aller le voir en spectacle au moins ils vont voir quelqu’un qui a payé pour son crime . Alors que Polanski non seulement s’est enfui de la justice mais en plus il a la culot de se faire passer pour une victime en instrumentalisant l’antisémitisme alors qu’il a toujours fait partie de la classe des puissants et des intouchables . Ce qui explique que le mal va encore plus loin qu’une victoire au césar mais plutôt le fait de pouvoir faire des films et avoir des stars comme Du Jardin dedans .

          • Je trouve qu’étant donné son histoire personnelle (qui ne justifie en rien son acte), résumer Polanski a un mec verni par la vie qui a toujours été du coté des puissants c’est assez farfelu et a côté de la plaque.

          • “bin justement le cas Bertrand Contat est un bon exemple .C’est un homme qui a été condamné et a purgé sa peine”

            mdr en attendant lui continue a profiter de la vie voire de vouloir encore se produire sur scène pendant que sa victime purge toujours sa peine…..

            cantat a purgé sa peine ??? que ne faut il lire

          • captsubasa aprés on ne peut pas tous être jurée . Il a été inculpé il a fait de la prison .Maintenant il sort on lui demande quoi il se suicide il arrête de vivre .?

            Sinon Rom verni par la vie peut-etre pas vu le meurtre de sa femme et la déportation de ses parents mais comme il s’en est toujours servi comme carte anti case prison , et qu’il a pu vivre une très belle vie en France sans jamais être inquiété grâce à son statut et ses amis je ne débourserais pas une larme pour lui .

        • Fred, le truc c’est en allant systématiquement dans ce sens, on va aussi dans l’appauvrissement culturel. J’entends par là que si Cantat et Polanski sont des artistes si intéressant cela va sans doutes de paire avec une personnalité borderline. C’est pourquoi moi même je me contretit un peu parce que séparer l’homme de l’artiste c’est parfois impossible tellement l’un et l’autre dont intimement liés.

          • Je préfère l’apprivoisement culturel (sur 1 connard il y a bien 100 artistes qui ne font de mal à personne) que plébiscité des prédateurs qui vont se servir de se succès pour faire plus de victime .

          • Rastaphara : quand je dis borderline je parle des artistes en général et pas spécifiquement que de leur rapport a la loi. Je veux juste dire que pour diverses raisons beaucoup d’artistes sont des êtres perturbés et que ce qui les rends intéressant c’est souvent la manière dont leurs démons/traumas/malaise deviens un moteurs pour leur art. A aucun moment il s’agit de justifier pour autant les actes d’un Polanski ou d’un Victor salva. Juste que par essence les grands artistes ont souvent cette capacité a assumer leur part d’ombres et qu’elle infuse leur art. La plupart heureusement ne deviennent pas criminels pour autant et ne se suicident pas comme un Kurt Cobain, bien heureusement. Je pense a des génies comiques comme Jim Carrey ou Peter Sellers dont, on ressent souvent le malaitre derrière la bouffonnerie.

  7. Envie de rire après cette soirée, mais pas uniquement à cause de l’insupportable Foresti.

    Polanski choppe un césar, on crie au scandale….je suis totalement d’accord alors pourquoi on nomme une saloperie de réalisateur pedophile….?????

    On quitte la salle en criant « la honte » ….. bah fallait pas venir ma grande…..une dizaine de nominations yavait des chances de gagner quelque chose…..

    Et la « déesse » Foresti poste un message sur instagram, pendant la cérémonie, pour dire qu’elle est dégoûtée du résultat ….

    putain t’as un public devant toi et la tv en direct ! Assumes en live bordel ! mais non t’as touché ton gros chèque avant pour présenter la soirée ….

    Ras le bol de cette société d’hypocrites qui n’assument rien…

    • Bien dit. Monde d’hypocrite. Ca fait des années que l’on sait mais ca allait, maintenant on change tout et on nettoie. Mais ca c’etait avant. Et oui c’etait mieux avant.
      Un film c’est comme un enfant. Il a rien demande il vient au monde, faut il qu’il paie les crimes du pere ?

    • @ Doc Brown : Tu as parfaitement raison, mais encore une fois c’est pas aussi simple ! La plupart des gens qui se positionnent sur tout ça ne connaissent absolument rien des faits ! Moi-même je n’ai regardé la page wikipedia consacrée à Polanski que ce matin, pour pouvoir écrire mon commentaire plus haut. Je ne savais même pas qu’il avait effectué une peine de prison !

      Ce qui est choquant – pour moi – c’est pas tant que Polanski soit nominé, c’est le fait qu’il faille justement se positionner sur sa nomination ou pas. Et bien entendu, que ce positionnement décide de si on est quelqu’un de bien ou pas, selon l’opinion de la personne qui va nous juger. Mais sans jamais tenir compte des faits de toute façon !
      Foresti est contre, okay, mais connaît elle l’affaire ? Un autre est pour, mais pareil, sait-il de quoi il retourne ? On fait du buzz, on s’agite, on imprime du papier, ou on vend des magasines, et nous simples spectateurs, on donne aussi notre avis, mais c’est pareil, on ne sait rien ! Mais on se sent presque comme obligé de choisir un camp.

      Florence a touché son chèque, lançons une pétition pour l’obliger à en verser le montant à l’enfance maltraitée ! Tiens, voilà une idée !!!
      Quant à Adele, elle devrait commencer par faire un procès à ses parents pour avoir accepté que ce qu’ils avaient en principe de plus cher aille tourner à 14 ans dans un film au sujet aussi dégoûtant. Et la laisser des week end entier sans leur présence avec un type de quarante ans… qui ne l’a pas violée d’ailleurs, elle le reconnaît elle-même. Rien n’est jamais simple dans ces histoires !

      • je comprends ghost, c’est juste cette hypocrisie générale qui me fout hors de moi ( et à tout les niveaux) ….
        On pourrait débatte sur plein de dossiers mais ce qui s’est passé hier soir….
        c’est…. savoir qu’on va faire du buzz des mois à l’avance ….
        Pour le coup, c’est Polanski ( je le défends pas loin de là et je voulais voir « j’accuse « mais je paie pas une place pour ce genre de gars )….mais on a donné, on donne et on donnera des récompenses à d’autres pourritures.
        Pour le coup, la maîtresse de cérémonie aurait pu ( aurait du ? ) refuser de présenter cette soirée si elle est pas d’accord avec le résultat sachant les fortes probabilités de victoire ! Mais comme dans notre société actuelle faut se montrer…

        Le plus marrant, c’est de faire une intro Joker …. elle a rien compris la foresti…

        Allez je reprends ma dolorean et je me casse 😂

        • @ Doc Brown : L’hypocrisie est dans toutes les strates de notre société, malheureusement. Dans le monde du travail, dans celui du divertissement, au niveau politique, dans l’éducation et dans le social. Partout partout… Fais un beau voyage, Doc, et fais une bise à Marty pour nous 🙂

    • @ Forge : Je savais même pas qu’elle était connue en dehors de nos frontières. Mais c’est vrai que vous avez un Festival de l’Humour par chez vous LOL… Parce qu’à part peut être la Suisse et le Québec avec qui on s’échange nos blaireaux respectifs (je cite un ami québécois du métier des planches : “Linda Lemay… je comprends pourquoi vous l’aimez en France, chez nous on dit qu’elle écrit ses chansons sur le bol des toilettes”) je pense pas qu’elle soit connue nulle part ailleurs….

  8. Bonne idée le Joker..? Pas très originale surtout, vu le nombre de fois qu’il a été parodié/repris…
    Et “Parasite”… car le film est distribué en France par la Société “The Jokers”… Impossible d’échapper au clown. 🙂
    Le pire n’étant pas seulement l’amalgame “Gilets Jaunes” (qui ne tuent personne eux, enfin espérons)… c’est le fait de continuer à utiliser la scène de descente d’escalier sur fond de chanson de Gary Glitter… lequel a été condamné pour pédophilie.
    Gros Fail, mais qui reste encore invisible aujourd’hui. Niveau Conscience, tout le monde est toujours à la bourre.

    Sinon, on prouve que les César sont encore “meilleurs” que les Oscars: au moins chez eux, ça bouge encore, quitte à être périodiquement désagréable.
    Disons, deux Tiers de Bon, et un Tiers de maladresses et d’idioties. De vraies Montagnes Russes, ou un passage chez le Dentiste, entre mal à l’aise, appréhension et euphorie.
    On aurait presque dit un film, avec ses moments acrobatiques (le sketch avec isabelle Adjani a l’air bof… jusqu’à sa chute “forrestienne”, bien marrante), ceux qui font bien plaisir (Jeremy Clapin, Ladj Ly pour le César du Public, Rochdy Zem, et quelques autres), ceux qui font grincer un petit peu là où il faut (Aïssa Maïga est la seule à pouvoir lancer ce genre de vannes)…
    Pas de César d’Honneur, Brad Pitt s’est désisté, pas de risque… mais pas non plus de temps gagné.
    – Ironie: dans le Tarantino (dans lequel il y a “Popol”), Pitt joue un homme dont l’aura est entourée de violentes ambiguïtés sur ses rapports envers les femmes –

    …Et les moments où ça se crashe bien sévère, jusqu’au Final assez Ahurissant…
    En fait, c’est comme dans la narration du film “J’Accuse” (vous ne serez pas “complice” ou “contaminé” si vous voyez ce film): on croit que le Bon Sens et la Bienveillance va triompher, et puis non, à chaque fois il y a quelque chose qui empêche tout progressisme au profit de l’agressivité et de la parano, montrant que les combats sont éternels.
    Ça avait presque l’air écrit à l’avance: les votants auraient-ils fait acte d’objectivité en ne prenant pas compte des affaires françaises (l’autre affaire, celle qui a tout initié, était américaine, et bien mal jugée à la base) ?
    Et récompensé l’Académisme de la mise en scène du film ? Ou bien récompensé le sujet contre l’Antisémitisme et toute forme de Persécution – que les personnes se revendiquant du Féminisme font l’erreur de ne jamais prendre en compte, opposant ainsi deux luttes l’une contre l’autre.

    Laisser l’homme nommé était limite, car l’exclure aurait validé d’emblée les dernières accusations comme étant des condamnations – ce qui n’est pas encore le cas (et puis, des amalgames auraient quand même été fait à propos de toutes autres nominations du film, faut pas sous estimer l’imagination hargneuses de certains).
    Et le récompenser apparaît ainsi comme de la provoc’ ou un manque de tact. Pour avoir d’un côté Claire Denis et Emmanuelle Bercot plutôt en dignité, on a de l’autre l’équipe de “Portrait de la jeune Fille en Feu” (plus intéressant dans sa mise en scène pourtant) dans une colère qui annihile forcément tout Fair-Play. Et toute Force pour les femmes ?

    Et puis donc comme dans un film (ou comme dans “le” film), “Les Misérables” qui clos le tableau sur une note plus apaisée et en enjoignant à se serrer tous les coudes malgré les désaccords… Cela restant tout de même vu dans un moment de grosse Amertume.

    Reste à voir Polanski finir par refuser son (ses?) César, obtenu(s) dans le pire contexte qui soit…
    Tel qu’on le connait, ça sera un peu mis en scène, comme l’était le dossier de Presse et la sortie du film, et l’annulation “surprise” de sa venue aux César (et de son équipe complètement pénalisée), seulement à la dernière minute.
    Et on peut s’attendre de toute façon à des Hashtag comme #rend le césar, #Honte aux César, #Cinéma français complice et autres mise en scène et jeux de mots… On se demande ce que peut être la vie privée de la plupart de ceux qui écriront leurs plaintes, bien médiatisées…

    Bref, ça bouge bien, c’est ça qui est Cool. Par contre, ne soyons pas naïf… les gens et les choses ne changent pas tant que ça. Tout ne font que recommencer. Par exemple: https://fr.wikipedia.org/wiki/Women%27s_Lib

    “Il faut que tout change pour que rien ne change”.

  9. Au delà du manque d’inspiration, j’ai surtout de la peine pour les Césars d’avoir eu cette cérémonie d’ouverture. Elle relève l’idée que même dans une remise de prix française on utilise les succès d’outre-manche pour être “stylé” parque nous ne le sommes pas avec nos films (ce qui est vrai mais au moins faut l’assumer !)

    • …et pourtant, il y avait justement des films “stylés” parmi les nommés (y compris celui qui dérange).
      ‘Pas trop cassés la tête pour cette ouverture…

  10. Sinon ils avaient juste pas a lui filer douze nominations si ça les dérangaient tant ces hypocrites !
    Et puis y’a peut être un moment où il faut séparer l’homme de l’œuvre, parce que sinon, honnêtement, on va plus lire beaucoup de livres, ni regarder beaucoup de films etc
    Je ne suis pas indifférent aux s********* que font et ont fait certain, mais je considère qu’on peut apprécier l’œuvre de quelqu’un et pas sa personne, ça dépend de chacun, mais quand je vois par exemple qu’il y’a je ne sais plus quel peintre qu’on veut interdire parce qu’ils avaient des tendances pédophiles, ok sauf que c’était y’a deux siècles, a ce moment arrêtons d’acheter des Ford et du Boss parce que c’était des potes a Hitler et puis Lovecraft et Céline on lit plus, les horribles antisémites !
    Enfin bon, moi ce que j’en dis…

    • Il n’y a pas à différencier l’homme de l’oeuvre, il devrait être en prison, il ne devrait pas pouvoir y avoir d’oeuvre.

      La France protège ce monstre, comme tant d’autres. Gabriel Matzneff, Frédéric Mitterrand ou encore Daniel Cohn-Bendit, qui ont dit en direct à la télevision ou dans des bouquins ce qu’ils faisaient ou aimaient. Et ces types passent toujours sur des plateaux TV.

      Les nominations étaient scandaleuse, mais beaucoup de monde espérait qu’ils n’auraient rien. Ce césar est un gros doigts aux victimes. Adèle a eu raison de se lever, montrer sa honte et de partir, comme toutes les personnes qui lui ont emboités le pas.

      Florence Foresti n’a pas que fait un Tweet en disant écoeurée, elle n’est jamais remontée sur la scène, elle a abandonné son rôle de Maitresse de Cérémonie en plein direct…

      Et qu’on me dise pas, mais il y a une équipe aussi sur ce film derrière le réalisateur, et qu’ils méritent d’être récompensé. Et bah non justement. Tous ces gens qui ont bossé avec lui savent très bien que c’est un pédophile et un violeur. Ils ont bossé avec lui en connaissance de cause comme si de rien n’était. C’est limite de la complicité, voir carrément de la complaisance, tout l’équipe de ce film ne mérite rien d’autres que du mépris.

      Ce type a drogué et violé une ado de 13 ans. Il a pris 3 mois de prison et est ressorti au bout de 1 mois et demi pour bonne conduite. Puis a fui avant une autrz condamnation. C’est un montre poibt barre.

      • Ouais, et à côté de ça tout les “monstres” comme tu dit qui violent à tout va et qui sont des monsieur tout le monde, on s’en fout, mais là comme c’est une personnalité on s’insurge !
        Si Polanski avait sorti un film à la noix, personne en aurait parlé, mais comme là il a eu 12 nominations et qu’il aurait dut tout rafler, et ben ça emmerde tout le monde, elle est là la vérité, et je suis convaincu que plus personne ne s’insurgera jusqu’à ce qu’il sorte un nouveau film !
        C’est dès le départ qu’il aurait fallu l’empêcher de faire du cinéma, maintenant c’est trop tard les cocos.
        Après ça dépend de chacun, mais moi, en tant que personne je le trouve immonde mais en tant que réalisateur il a fait quelques très bons films, à commencer par Le Pianiste qui est un chef d’œuvre absolu, et j’ai aucune honte à le dire, la preuve je suis en train de le faire, après chacun fait et pense ce qu’il veut, moi je considère qu’il faut séparer l’homme de l’œuvre, puisque œuvre il y a.

        • Cela fait des années et des années que les associations féministes et les associations contre les violences faites aux femmes s’insurgent qu’un tel homme soit libre de faire ce qu’il veut en France…

          Mais comme je l’ai dit, nous sommes dans un pays qui protègent les violeurs et pédophiles du moment qu’ils font parti d’un certains cercles…

          Cela aurait été monsieur tout le monde comme tu dis, il y a bien longtemps que la France l’aurait livré à Interpol.

          • @ Sylar : La France n’extrade pas ses nationaux, c’est même un principe sacré du droit français, posé pour assurer le droit à un procès équitable répondant à nos critères à nous. Comme il a la nationalité française, il ne peut être renvoyé aux USA pour y faire face à la justice. C’est la raison pour laquelle il ne sera pas remis à Interpol, qui ne pourrait l’appréhender que s’il quittait notre territoire, et se faisait pincer ailleurs.

            Par contre, il peut être jugé en France pour un crime commis à l’étranger, dès lors qu’il fait l’objet d’un dépôt de plainte, voire d’une plainte avec constitution de partie civile, ce qui oblige le Procureur à ouvrir un dossier. Mais après faut avoir des preuves de ce qu’on avance. Par le biais de certificats médicaux par exemple, ou de vidéos de surveillance à la sortie d’une chambre d’hôtel peut être, ou de témoignages du chauffeur de taxi… ? Enfin, des preuves ou un commencement de preuve quoi… sachant que c’est difficile de prouver ce genre d’agression.

            Après, il y a le pénal, et il y a le civil, pour lequel on exige une preuve moins forte si mes souvenirs de fac de droit sont encore valables. Il faut prouver un dommage, et plus une agression, donc prouver un résultat en somme, et pas tellement un acte en lui-mee. Je parle sous le contrôle des éventuels juristes de notre sympathique assemblée, car je dis peut être une bêtise. Mais en tous les cas, faut passer par la case Justice si on veut faire valoir son droit. Samantha Geimer l’a fait, mais les autres ?

      • Sylar… faut pas non plus pousser.
        On voit très bien que t’es très éloigné de la réalité socio professionnelle du milieu du cinéma sans te manquer de respect bien sur.
        Hormis les stars, le milieu de la fiction gravite de centaines d’intermittents qui sont chaque année à la recherche de contrats pour remplir le frigo (je parles bien sur des techniciens, régis, etc). On fait un film parce qu’il semble bon et aussi parfois parce qu’on a besoin de vivre ! Ca me semble être un paramètre oublié mais important.

        Et puis si on réfléchis comme ça c’est ridicule car tout le monde ne travaillerait plus vu le nombre de patrons, collègues lourds pas très net sur le plan sexuel.

  11. Et si Emile Louis était un acteur ou réalisateur on aurait parlé de différencier l’artiste de l’homme ? en tout cas il a clairement raté sa vocation l’Emile

    • @ Ulysse : Tu compares deux cas qui ne sont pas comparables. Emile Louis n’était connu que des personnes dont il était le chauffeur de bus, et n’était pas un acteur ou un réalisateur, donc personne ne portait attention à son travail. Polanski, Cantat, et les autres – et on pourrait y rajouter quelques hommes politiques aussi en passant – sont des gens que l’on connaît d’abord pour leur travail ou leur renommée d’homme public. Donc on peut être amenés à les apprécier pour ces choses là, et paf, un jour on découvre qu’ils ont des cadavres dans leur placard ! Et là on est bien emmerdés parce que c’est gênant pour nous ! D’admirer des monstres ! La vérité elle est là, et alors on sur-réagit ! Et on décide que comme ce sont des monstres, leur travail est monstrueux aussi. Emile Louis n’a jamais provoqué ce genre de réaction tout simplement parce que le public n’en a jamais entendu parler avant son arrestation.

      Mais ça fait sens ! Tout comme un artiste/ monstre, note bien que la plupart des tueurs en séries, violeurs et autres monstres ont souvent une vie sociale “normale”, et passent pour “n’importe qui” ou “Monsieur Toulemonde” auprès de leurs voisins ou de leur entourage qui parfois ne se doute de rien, ou n’a que quelques soupçons tout au plus. Ce qui montre bien une double personnalité quelque part. Tu as des monstres comme Emile Louis qui ont le profil du “pauvre type” dont tout le monde se fout, et tu en as qui ont des boulots “normaux” ou à peu près “normaux”, qui sont mariés, ont des enfants, ont une vie associative et rendent service à la communauté, etc etc, et tu te douterais jamais qu’ils aiment découper des gens à leurs moments perdus.

      Donc ça a vraiment du sens de séparer ce que fait une personne de ce qu’elle est, de qui elle est, même si la première fois qu’on rencontre quelqu’un on lui demande souvent “tu fais quoi dans la vie ?” comme s’il fallait définir une personne et sa qualité par ce qu’elle est ! Moi je pense vraiment qu’il faut toujours distinguer les deux. Es tu ce que tu fais dans la vie, Ulysse ? 🙂

        • @ Ulysse : Ça serait intéressant de se pencher sur les réactions de ses employeurs quand ils ont appris la chose. Peut être qu’il respectait parfaitement le code de la route, et que personne ne se serait douté de sa dangerosité. J’ai bien compris ton ironie, et je ne fais pas semblant de te répondre sérieusement comme si je n’avais pas saisi, mais la vérité est que l’on ne connaît jamais les gens, y compris nos proches. Alors une personne publique, tu penses… o_O

          PS : Au delà de ta blague, je suis en train de me dire que des tueurs en séries ou des pervers narcissiques (surtout) qui ont du être nommés “employé du mois”, tu dois en avoir un paquet ! La réussite sociale chez les pervers narcissiques est même caractéristique. Mais sans plaisanter, Emile Louis a très bien pu être nommé employé du mois une fois dans sa vie ! (:
          T’imagines les copains du boulot : “Oh, j’comprends pas, il était gentil Mimile….” Ouch…. (: /

          • mais le problème ce n’est pas le passé Ghost mais le présent . Du coup un employé du mois alors que c’est un feuillard de la justice pour viol et que tout le monde le sait ça sa pose problème . Mais le débat comme je le dis va plus loin que la récompense .

          • @ Ulysse : Oui, là je suis d’accord avec toi sur le principe, on doit apprécier la chose dans le présent. Et sur les faits. Y compris la conduite du juge qui le poursuivait et les propositions qu’ils lui a faites. Il y a beaucoup de choses qui ne sont pas très claires dans la façon dont la justice américaine a mené tout ça.

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Roman_Polanski#Poursuites_judiciaires_et_accusations_de_viol

  12. Eh ben, entre l’autre tête à claques en MC et la controverse Polanski, plus ceux qui refusent de venir, il serait temps de faire passer cette vaste blague par la case euthanasie.

    • @ Wolford : Et Miss France avec, pendant qu’on y est… Je veux dire la cérémonie, hein, pas les Miss en elles-mêmes LOL juste la cérémonie à la télé o_O

  13. Désolé the ghost, mais wiki, on lui fait dire ce qu’on veut

    https://www.facebook.com/yael.mellul.1/posts/10158351486478938

    Voilà ou en est l’affaire Polanski, ce sont des faits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here