Stargirl : Votre avis sur l’épisode ‘Wildcat’ [1×04] + le teaser du prochain épisode !

27

Retour au lycée et place à la formation de la Justice Society of America 2.0 ! Et si Stargirl était une meilleure suite à Kick-Ass que Kick-Ass 2 ? Le coup des super-héros de la nouvelle génération qui regardent sur Wikipédia les pouvoirs de l’ancienne génération est excellent. De même que le nano-costume de Wildcat et l’enthousiasme de Brec Bassinger. En tout cas, cela fait du bien de souffler un peu et de faire connaissance avec l’entourage de Courtney Whitmore… même si les happy ends ne sont décidément pas au rendez-vous ! Qu’avez-vous pensé de ce premier épisode de recrutement ? Le Magicien s’est-il transformé en matou ? Et surtout, avez-vous été troublé par le regard de Dragon King ? PS : une pensée pour le Ted Grant/Wildcat d’Arrow, qui a disparu de la circulation du jour au lendemain quand J.R. Ramirez est allé jouer dans une autre série…

Stargirl – Saison 1 – Episode 4 – ‘Wildcat’ : Réalisant qu’elle aurait bien besoin d’aide, Courtney entreprend de recruter de nouveaux membres pour la Justice Society of America – à commencer par Yolanda. Ailleurs, les soupçons de Pat sont éveillés après une conversation bizarre avec l’un des habitants de la ville.

————————————————–

Audience US (chiffres définitifs) : Déjà une première hausse, joli… Hier soir, l’épisode ‘Wildcat’ a été suivi par 1.10 million de téléspectateurs (contre 0.96 million la semaine dernière). C’est à peine moins que les deux premiers épisodes (1.19 et 1.22 millions). Sur la cible des 18-49 ans, le show trouve son équilibre avec un taux de 0.2% (inchangé).

————————————————–

Stargirl – Saison 1 – Episode 5 – ‘Hourman and Dr. Mid-Nite’ : Tandis que Courtney envisage de recruter plus de membres pour la Justice Society of America, Pat se trouve à deux doigts de découvrir quels membres de l’ISA pourraient être Blue Valley. Pendant ce temps, la recherche de Rick mène Courtney, Yolanda et Beth à la fête d’Halloween de Cindy Burman.

La série Stargirl est diffusée chaque lundi sur la plateforme DC Universe, avec Brec Bassinger (Courtney Whitmore/Stargirl), Amy Smart (Barbara Whitmore), Luke Wilson (Pat Dugan/S.T.R.I.P.E.), Yvette Monreal (Yolanda Montez/Wildcat), Anjelika Washington (Beth Chapel/Doctor Mid-Nite), Cameron Gellman (Rick Tyler/Hourman), Christopher James Baker (Henry King Sr./Brainwave) et Neil Jackson (Jordan Mahkent/Icicle)

27 COMMENTAIRES

  1. Un très bon épisode pour une fois. Le recrutement de Wildcat reste très classique vis à vis de sa Backstory mais j’y ai vraiment vu une touche d’originalité quand le fameux monologue de persuasion n’a servi à rien. Je n’aimais pas le début et cette américanisation beaucoup trop exagérée, mais la je commence à percevoir l’intérêt de la façade de la petite bourgade ensoleillé ou les gens disparaissent dès qu’ils en savent trop, avec cette noirceur derrière c’est vraiment sympa. Bon je sens que pour le projet New America on n’aura que du petit teasing d’épisode en épisode, espérons que les vilains vont vite tous se montrer pour égaliser avec les forces de la future New JSA.

  2. hâte de regarder ça ce soir !

    “la recherche de Rick mène Courtney, Yolanda et Beth à la fête d’Halloween de Cindy Burman” ça sent le King Cobra pour l’épisode 5, ça, non ?

  3. Bon bah comme prédit la semaine dernière, les critères de recrutement pour la SJA sont pas très élevés.
    D’abord une gymnaste, maintenant suffit d’être boxeuse pour Wildcat. La prochaine, c’est sans doute la championne d’échecs pour Dr. Mid-Nite.

  4. J’aime bien comme cette série joue à la fois avec des clichés et “contre clichés”. Yolanda se fait son petit speech de motivation, grand classique du genre, mais finalement, ça ne marche pas et elle ne parvient pas à sauter.
    Elle fait son speech d’affirmation d’elle-même à sa famille, un grand poncif du genre aussi, mais encore une fois, ça ne marche pas et sa famille – excepté apparemment son petit frère – continue de la renier. Il y a une espèce de perte d’innocence, et la perte de ces illusions pourtant si chères aux fictions américaines. Et le seul côté de la vie de Yolanda qui semble lui offrir un brin de lumière, c’est la carrière de super-héros que Courtney lui propose avec la candeur de son âge. Parce qu’aussi naïf que se passe ce recrutement, il se fait vraiment avec la naïveté de l’âge de Courtney.
    La vie de Yolanda est coincée dans cette situation déprimante, et ce qui lui donne le sourire, c’est d’être Wildcat. Et j’y vois un certain parallèle : la vraie vie pue. Mais les histoires de super-héros, depuis des décennies, a permis, parfois avec naïveté, de pallier à la réalité pourrie avec une fiction qui fait rêver. Comme lorsqu’on est ado, mal dans sa peau, et qu’on se réfugie derrière une série télé pour s’évader, Yolanda s’évade en étant Wildcat.
    Et si la série Stargirl peut être cette petite lueur de naïveté dans un monde qui est en ce moment dans une folie bien pourrie, alors j’aime ça.
    Greg Berlanti continue à varier les genres et les intentions dans ses séries.
    Supergirl est féministe et engagée.
    Arrow était intimiste et concentrée sur la responsabilité des actes.
    The Flash est optimiste et concentrée sur les liens avec ses proches.
    Legends of Tomorrow est un foutoir sans nom et sans genre réel qui prend des libertés qui ne veulent rien dire, mais qui me font marrer à chaque épisode.
    Black Lightning est engagée dans la cause Noire.
    Doom Patrol était à la fois sombre et complètement tarée, à mi-chemin entre l’acceptation de sa propre différence, l’acceptation que le monde n’a parfois aucun sens, et qu’on peut toujours finir par se sentir à sa place quelque part, même dans un monde qui nous rejette.

    Stargirl, elle, semble être partie pour être cette série qui se vit avec la naïveté d’un enfant, prenant conscience que les bons sentiments ne résolvent pas forcément l’obscurité de la réalité, tout en s’accrochant à une certaine candeur qui peut nous permettre de traverser cette réalité.

    • Très intéressant ta vision ? Du coup, j’aimerais savoir sur le même modèle comment tu vois Batwoman, Titans et Swamp Thing (c’est Berlanti aussi je crois, tout ça)

      • Swamp thing c’était je crois James Wan le producteur et non Berlanti .Après Berlanti est devenu plus une marque qu’autre chose (il n’est pas impliqué directement dans l’écriture des séries) .C’est comme par exemple pour Westworld J.J Abrams en est un des producteur exécutif parce que Bad Robot participe à la production de la série. pourtant les vrais patrons sont les showrunner Jonathan Nolan et Lisa Joy (sa femme) . pour Stargirl le showrunner est Goeff Johns (créateur de Stargirl) .

        • l’homme qui a été consultant créatif sur le film Green Lantern, qui a co-écrit pour Aquaman, pour WW84 et avec Goyer sur … le film Green Lantern Corp ? ^^

        • Même si Greg Berlanti est le producteur et ne participe pas directement à l’écriture, il y a quand même une patte qui se reconnait, de la même manière qu’on reconnait la patte de JJ Abrams là où il passe en tant que producteur. Je pense que, s’il n’est pas actif dans l’écriture, il doit néanmoins être à l’origine d’une espèce de “ligne éditoriale” inhérente à ce qu’il produit.

          Pour répondre à ta question, StormXZ, pour Batwoman, c’est assez facile : la série est ouvertement, et sans mentir à son public dès le départ, une représentation pour la communauté lesbienne. Et aussi, d’une manière générale, au sens profond du mot “famille”. Beth est-elle encore une partie de la famille de Kate? Peut-elle renier sa propre soeur, ou la pardonner parce que c’est uniquement sa soeur? Alors que Mary n’est que sa demi-soeur, mais elle ne lui montre pas plus d’affection alors qu’elle en rempli parfaitement le rôle ? Comme Batman, Batwoman explore un pan de la folie au travers d’Alice/Beth d’un côté, et Kate de l’autre.
          Pour Swamp Thing, j’y vois un peu une critique du capitalisme face à la nature, une version un peu “hypothèse Gaia” “dans tous les cas, la nature reprendra son droit”. Et au passage, une légère question sur l’identité : Est-ce que Swamp Thing est toujours qui il était, s’il n’est constitué que de ses souvenirs ?
          Pour Titans, enfin, c’est avant tout pour moi des histoires de rédemption, et chaque personnage semble chercher sa propre identité. A se demander, si leur nature de héros est suffisante pour qu’ils trouvent cette identité, car bien qu’ils soient tous des super-héros, ça ne semble suffisant pour aucun pour savoir qui il est, surtout Dick…

          Bref, de manière générale, je conseille toujours: avant de juger les choix scénaristiques, il faut toujours se demander: POURQUOI ces choix scénaristiques? Ca permet souvent de comprendre l’intention d’écriture et de donner plus de sens à ce qu’on regarde, même dans les séries pour ados.
          (Comme je suis écrivain, la double lecture c’est une seconde nature pour moi, vu que je pratique la double écriture ^^ )

          • “Comme je suis écrivain, la double lecture c’est une seconde nature pour moi, vu que je pratique la double écriture ^^”

            J’aime, j’adore 😉

  5. bonjour à tous
    à un moment vous parliez de 2 diffusions, l’original et une plus courte pour CW?

    c’est encore le cas?
    l’épisode que j’ai vu fait 42 mins, j’ai peur de voir la version courte du coup.

  6. Salut tout le monde !

    N’ayant que peu de connaissance sur la JSA, quelqu’un pourrait me dire quelle sont les pouvoirs de ce fameux stylo rose que Courtney vole à la fin du dernier épisode svp ? Il est si dangereux que ça ?

    • Oui parce que à l’intérieur du stylo réside Thunderbolt un génie qui a le don d’exaucer trop littéralement les souhaits de ses maîtres .

    • J’ai fait un peu de recherche a ce sujet et il s’avère que c’est un objet appartenant à Johnny Thunder, un acolyte apparu dans les comics Flash, c’est pas vraiment un héros mais un atout pour la JSA comme Pat. Pour utiliser son stylo il faut normalement être le septième fils d’un septième fils né à 7 h le 7 /07/17. Il lui permet de faire apparaitre un éclair vivant (un génie) qui lui accorde tous les vœux qu’il souhaite donc ouais c’est surement l’objet le plus OP du lot mais seul une personne peut l’utiliser normalement

  7. bon, depuis le début du show on sais direct qui sont les héros et vilains… pour la plupart hein, un peu trop facile, donc un peu chiant pour ma part ça m’a flingué le truc… un peu trop téléphoné, et puis dr midnight….. hein, bref !!!!

    mais j’ai pas capté le truc du stylo rose… une idée ? un lien avec Jakeem Thunder ?

    j’espère qu’on aura des news du petit magicien, et impatient de voir la tronche de courtney quand elle va découvrir que son père n’était pas un héros bien au contraire mais un membre du royal flush mdr

    j’espère qu’il va y avoir un green lantern pour remonter un peu le niveau, ça envoi déjà pas mal mais bon…

    sinon Brec colle parfaitement pour le rôle, sa façon de jouer, ses mimiques ou quoi, pour ma part, TOUT SIMPLEMENT PARFAIT !!!! ça faisait longtemps… une bonne petite série, un peu molle à certain moment, mais normal c’est le début, quand les bases seront posé, ça va commencer à donner je pense.

    en tout cas j’espère qu’ils ne vont pas rester bloquer sur wildcat, hourman et midnight en carton, parce que ça va être ronflant… impatient de voir débarquer le reste de l’équipe, et surtout d’autre vilains.

  8. Vous avez vu (sur le net) les images comparant les photos de grands fanions disposés dans la salle de réunion du QG de la JSA avec les illustrations d’Alex Ross ?

    Les visages de Jay Garrick ou Alan Scott vous font penser à quels acteurs ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here