Tenet : Explications, théories et questions autour du film !

122

Plutôt que de proposer un énième résumé de l’histoire de Tenet, mêlons explications, théories et questions sur l’univers du film. Inutile de rappeler à quel point un second visionnage peut s’avérer utile. Et pour ce qui est de la mécanique de l’inversion, je ne peux que vous conseiller de rejouer la bataille finale dans votre tête (lire ci-dessous).

[Imaginez l’équipe A (ft. le Protagoniste) et l’équipe B (ft. Neil) comme deux trains circulant sur deux voies parallèles. L’équipe A roule de gauche à droite, dans le sens normal de la flèche du temps. L’équipe B roule de droite à gauche, dans le sens inverse de la flèche du temps. Ainsi, à ‘gauche’, au moment où l’équipe A atterrit pour commencer sa mission, l’équipe B décolle après avoir accomplit la sienne ; et vice-versa à ‘droite’. Entre ces deux repères, il n’y a plus qu’à dérouler le reste de l’action, sachant qu’il est bien sûr possible de changer de voie – comme Neil – en cours de route grâce au portique temporel.]

————————————————–

La Carré Sator : Ce n’est pas un scoop, Tenet est un film-palindrome à l’image d’un carré magique, ces grilles de mots que l’on peut lire dans plusieurs sens. Le blockbuster temporel de Christopher Nolan repose sur le plus célèbre de ces carrés au sens ésotérique, le Carré Sator, qui date du Ier siècle après Jésus-Christ et dont la signification exacte demeure encore un mystère :

  • SATOR : le laboureur, le semeur, le père (en tant que créateur) ;
  • AREPO : mot inconnu en latin, peut-être un nom propre inventé / charrue en gaulois ;
  • TENET : il/elle tient, garde, maintient, retient ;
  • OPERA : le travail, l’oeuvre ;
  • ROTAS : les roues, les cycles (et par extension, le temps ou le destin).

Cela donne approximativement : “Le laboureur Arepo utilise les roues comme forme de travail.” Une interprétation païenne est également possible, en partant du principe que Sator fait référence à Saturne, le dieu du temps. De même qu’une interprétation chrétienne (une fois redisposées en croix, les lettres forment l’expression Pater Noster + ‘A’ et ‘O’, en référence à “Je suis l’Alpha et l’Oméga.”) : “Dieu dirige la création, le travail de l’homme et le produit de la terre.” Au final, qu’importe le sens exact. Gardons juste à l’esprit que le premier Carré Sator a été découvert à Pompéi…

Dans le film, nous avons donc… Un homme qui s’appelle Andrei Sator (Kenneth Branagh). Une scène d’ouverture qui se déroule dans un opéra. Une mystérieuse organisation connue sous le nom de Tenet. Un faussaire qui se prénomme Arepo. Et une société, Rotas, qui propose à ses riches clients des entrepôts ultra-sécurisés. Dans la logique interne de l’histoire, comment expliquer la présence de tous les éléments du Carré Sator ? L’organisation Tenet pourrait avoir été nommée ainsi comme un clin d’œil à Andrei Sator, son meilleur ennemi, qui se prend pour un démiurge temporel (Saturne). La présence d’une des neuf pièces de l’Algorithme dans un opéra pourrait n’être qu’une coïncidence. Mais qu’en est-il du faussaire et de la société, qui ne sont pas directement mêlés à cette guerre temporelle ? Élaborons une hypothèse…

Inversons Pattinson : C’est déjà la théorie du moment… Et si Neil (Robert Pattinson) était Max, le fils de Kat (Elizabeth Debicki) ? Dans un film où il est question de boucles temporelles, difficile de ne pas faire le lien entre un enfant blond et un héros blond… surtout quand ce dernier se montre très protecteur vis-à-vis de sa mère théorique. Nous aurions donc le Protagoniste (John David Washington) qui garderait un œil sur Kat et son fils. Après s’être orienté vers des études de physique, Max est recruté par le Protagoniste et change de prénom. (Un choix mûrement réfléchi ? Max Planck et Niels Bohr sont deux des pères fondateurs de la physique quantique. Et à l’envers, Maximilien donne…) Devenu agent, il commence alors à voyager dans le temps grâce à l’inversion, créant couche après couche les événements du film, du sauvetage du Protagoniste à l’opéra jusqu’à l’ouverture de la porte de l’hypocentre. Et même plus ?

L’architecte : Avec toujours une longueur d’avance et sa connaissance de la physique théorique, se pourrait-il que Max/Neil soit le chef organisationnel de Tenet, là où le Protagoniste en est le chef opérationnel ? Il ne serait pas étonnant de retrouver Christopher Nolan – via cet avatar de lui-même (même style vestimentaire et même coupe de cheveux) – en architecte de l’ombre à l’intérieur de son propre film, ce qui ferait de Tenet une sorte d’hypersigil, dans la lignée de The Invisibles et The OA.

C’est le moment de rappeler que Max/Neil a visité enfant les ruines de Pompéi… où a été découvert le premier Carré Sator. Inspiré par cette vision, il aurait – grâce à de nombreuses couches temporelles orchestrées depuis le futur – mis sur le chemin de ses parents un homme (Arepo) et une société (Rotas), à même de créer un environnement favorable pour que la mission du Protagoniste s’accomplisse. Et pour rebondir sur le lien entre conscience et théories des mondes multiples évoqué par Max/Neil, utiliser ce souvenir personnel serait précisément le meilleur mémento pour retenir les différentes parties d’un plan complexe. Même si toutes les étapes ne sont pas montrées à l’écran, tout pourrait avoir été minutieusement mis en place par l’organisation Tenet, couche par couche, dans le passé, le présent et le futur…

Au passage, le savoir est tellement compartimenté que l’on peut se demander si la scientifique qui a découvert l’inversion n’est pas celle que nous voyons au début du film (Clémence Poésy). Et si la dissimulation dans le passé des différentes pièces de l’Algorithme – mentionnée par Priya (Dimple Kapadia) – n’est pas précisément ce que nous voyons à la fin du film… La boucle serait ainsi complètement bouclée !

nif al ed tom eL : Une pièce rouge où les gens parlent à l’envers, une explosion atomique qui déchire la tissu même de la réalité, des doubles et des miroirs en pagaille, une histoire qui utilise un mode de narration volontairement hermétique… Cela ne vous rappelle rien ?

Tenet est réalisé par Christopher Nolan et sort en France le 26 août 2020, avec John David Washington (le Protagoniste), Robert Pattinson (Neil), Elizabeth Debicki (Kat), Kenneth Branagh (Andrei Sator), Aaron Taylor-Johnson (Ives), Dimple Kapadia (Priya), Michael Caine (Sir Michael Crosby) et Clémence Poésy (Barbara).

122 COMMENTAIRES

        • Idem ^^
          Et ma femme qui me disait “moi je suis sûr que Neil et le ptit garçon sont la mm personne”, et moi je lui ai répondu qu’elle cherchait trop compliqué ^^

          MEACULPA (ou APLUCAEM)

          • SPOIL SPOIL SPOIL
            Je devrais pourtant savoir à quel point le dernier plan d’un film de Nolan est rarement anodin..

            A ce propos, je me demande si on ne voit pas le petit “bracelet” rouge de Neil sur le sac à dos de Max quand il prend la main de sa mère ??
            (je n’ai pas fait attention mais je me dis que ça pourrait être un détail caché à la Nolan).

          • Et moi qui ai pris ça pour de la mièvrerie ! Je me disais “gna gna gna Nolan nous ramène encore de l’amour qui va sauver le monde façon interstellar”, là pour le coup non si cette théorie est vraie.

    • SPOILER SPOILER SPOILER Bin avec le plan final c’est comme si il y avait l’incrustation en flèche rouge sur le petit garçon blond style t’as bien compris que c’était lui dans le futur hein. C’est même vraiment sympa qu’ils vont devenir potes dans le futur, Cela rend le film beaucoup plus clair d’un coup.

      • Oue là je crois que tu vas un peu loin ^^ (ou alors tu troll et je me suis fait avoir), pck c’était une jolie vanne du protagoniste en réponse à l’agressivité de Sator

  1. Super article, boss ! J’adore toutes ces explications et théories, comme j’adore déjà ce film qui est d’un coup devenu mon Nolan préféré, juste devant Inception !

    Par contre, j’ai pas compris le mot de la fin : je ne saisis pas la référence ! Au secours, quelqu’un ! Trop de suspense !

    • C’est une référence à Twin Peaks une série très importante de David Lynch. Si tu aimes les histoires puzzles et les théories tu vas kiffer.

      • Ah oui ça fait mille ans que j’en entends parler, et j’ai jamais pris le temps de la mater ! Pourtant je suis un fan ultime de Lost Highway et de Mhulloland Drive !

        Du coup, je vais essayer de voir tout ça ^^

    • @SOA-MC : Pense à mettre des balises SPOILERS mec, ton com’ est visible en page d’accueil…
      Pour ta question j’y ai répondu sur ton autre commentaire. 😉

  2. nif al ed tom eL : Une pièce rouge où les gens parlent à l’envers, une explosion atomique qui déchire la tissu même de la réalité, des doubles et des miroirs en pagaille, une histoire qui utilise un mode de narration volontairement hermétique… Cela ne vous rappelle rien ?

    Euh non …un autre film ?

  3. La pièce rouge c’est Twin Peaks ?
    Si c’est ça, va vraiment falloir que je continue cette série, car avec tous les bons commentaires que j’entends autour…

    • Twin peaks a l’époque c’était le saint graal des séries, aujourd’hui y’a quand même du très bon niveau et regarder twin peaks aujourd’hui ça peut être difficile mais ça reste une série exceptionnelle.

  4. La théorie sur qui serait SPOILERS SPOILERS SPOILERS le personnage de Neil par rapport à Max, je suis content de savoir que je ne suis pas le seul à y avoir pensé 🙂

  5. Je suis toujours aussi perdu…

    C est pas un deuxième visionnage qu il faut c est 10 visionnages.

    SPOILE

    Je toujours pas bien saisie la motivation destructrice des antagoniste inconnus du future. Le ruskov la Ok il juste fou il veut tout faire péter par frustration et perversion narcissique … Mais je comprends pas que cette motivation puisse être collective.

    Je ne comprends pas clairement les actes de priya.

    Je ne comprends pas comment il choisissent la temporalité qu ils veulent Explorer.. Comment il peuvent se rendre au moment précis voulu

    Je comprends pas pourquoi il ne leur arrive rien quand ils croisent leurs double alors qu ils expliquaient que c était pas un truc à faire.

    J ai rien compris de la mission initiale dans l opera et qu est ce que la pièce des 9 foutait la..

    Est ce que le paradoxe temporel créer plusieurs timlines ou bien c est une seul en boucle infinie qui est remodelé..

    Je comprends pas comment l organisation Tenet à eu acces à la machine au même titre que l antagoniste russe la…

    Je veux bien prendre le film comme un jeux je suis plutôt bon public de ce genre de proposition mais la pour moi soit Nolan n a pas eu les moyens de ses ambitions soit je suis trop con..
    Ça doit être la deuxième théorie mais bon manier un sujet paradoxal c est par définition casse gueule voir inextricable.

    Je veux bien qu’un auteur challenge son public mais la faut quand même faire un effort de narration et épurer son récit pour le rendre digeste… C est un film pas un rubixcub

    Ps : voir the New mutants derrière TENET ça fait un sacré grand écart… Un film trop dense et complexe suivi d un film trop vide et simpliste… TENET tu comprends rien de ce que tu vois en temps réel et New mutants t à compris ou ils veulent en venir des les 5 premières minutes

    • SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER

      “Je toujours pas bien saisie la motivation destructrice des antagoniste inconnus du future. Le ruskov la Ok il juste fou il veut tout faire péter par frustration et perversion narcissique … Mais je comprends pas que cette motivation puisse être collective.”
      => De leur point de vue, ce n’est pas destructeur, c’est salvateur. Du moment que le paradoxe du grand-mère ne s’applique pas, ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Et la décision n’a pas forcément a à être collective au sens démocratique du terme. Si les dirigeants du futur l’ont décidé, pas le choix.

      “Je ne comprends pas comment il choisissent la temporalité qu ils veulent Explorer.. Comment il peuvent se rendre au moment précis voulu”
      => Ils ne choisissent pas. Ils remontent le temps en empruntant la “longue route” – pour reprendre l’expression utilisée dans Agents of SHIELD -, comme on le voit lorsqu’ils sont dans le container.

      “Je comprends pas pourquoi il ne leur arrive rien quand ils croisent leurs double alors qu ils expliquaient que c était pas un truc à faire.”
      => Ce n’est pas un truc à faire, mais si on porte une combinaison, c’est bon. D’où le combat Protagoniste vs. Antagoniste.

      “J ai rien compris de la mission initiale dans l opera et qu est ce que la pièce des 9 foutait la..”
      => On ne saura jamais exactement le pourquoi du comment, nous plonger dans l’action immédiatement étant volontaire de la part de Nolan. Des terroristes manipulés organisent une attaque => ils se font descendre par la police ukrainienne, qui est en réalité là pour détruire l’opéra => cela sert de couverture pour récupérer la pièce => une équipe de la CIA véhiculée par des barbouzes russes intervient pour sauver tout le monde récupérer la pièce => les barbouzes russes doublent l’équipe de la CIA.

      “Est ce que le paradoxe temporel créer plusieurs timlines ou bien c est une seul en boucle infinie qui est remodelé..”
      => Une boucle avec en principe une certaine marge de manœuvre grâce au libre-arbitre. Faut se représenter les événements principaux comme de grosses planètes, des attracteurs temporels. Les personnages sont attirés par eux, mais ils peuvent légèrement changer la donne à chaque fois.

      “Je comprends pas comment l organisation Tenet à eu acces à la machine au même titre que l antagoniste russe la…”
      => Espionnage, contre-espionnage, surveillance, vol des plans… De toute façon, si les ‘méchants’ du futur ont transmis les plans au passé, les ‘gentils’ du futur peuvent très bien faire de même.

      • @LTH : SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER

        “=> Une boucle avec en principe une certaine marge de manœuvre grâce au libre-arbitre.”
        Tu extrapoles là non ? On évoque le libre-arbitre à un moment dans le film ?

        “Faut se représenter les événements principaux comme de grosses planètes, des attracteurs temporels. Les personnages sont attirés par eux, mais ils peuvent légèrement changer la donne à chaque fois.””
        Je peux me tromper mais les faits semblent te donner tort : quel événement avons-nous vu deux fois avec deux déroulements différents ? Il me semble au contraire qu’à chaque fois qu’un individu inverse son entropie on le voit faire exactement la même chose que la première fois dans l’autre sens, non ?
        Pour moi on est plutôt dans une seule et unique boucle. Les personnages insistent sur l’importance de ne pas faire d’écarts par rapport à ce qu’ils sont censés faire pour que tout se déroule dans l’ordre, mais sauf erreur de ma part rien ne change jamais. Comme dans Dark (à l’exception de

        SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER

        ce gimmick de fin de série que je n’ai toujours pas compris et qui est censé permettre à Claudia de briser la boucle, mais enfin c’est un autre sujet ^^).

        • Oui, la notion de libre-arbitre est mentionnée plusieurs fois. Après, est-ce que ça fonctionne réellement ? C’est une autre question.

          Je crois qu’il y a un élément différent (mais faudrait que je revois le film) : quand le Protagoniste, Neil et Kat sont sur le bateau en inversion, le Protagoniste demande à Neil de contacter Priya afin d’organiser un rendez-vous (la fameuse discussion où elle révèle l’histoire du futur). Or, à ce moment, le Protagoniste dit un truc du genre : “Je vais la voir maintenant, à tel endroit, comme ça elle ne pourra pas me voir à tel autre endroit (comme initialement).”

          • le texte exact est
            “- Dit à Prya de venir à Oslo
            – Pourquoi ?
            – si je ne fais rien, dans 2 jours elle me parle du 241”
            (et c’est pas sur le bateau, c’est dans l’ambulance qd ils viennent de remettre la fille dans le bon sens 😛 )

            = il ne dit pas “elle ne POURRA PAS me voir dans 2 jours”,
            ni “Je vais lui donner rdv au même moment dans 2 jours, pour pas que je puisse la rencontrer la 1ère fois”
            il essaye juste de la convaincre de ne pas lui dire la même chose la 2ième fois… Sauf que comme dit Archer, dans le film, il n’y a jamais 2 timeline différentes… Tout n’arrive qu’une seule fois…
            pour paraphraser : “Ce qui est arrivé doit arriver”

      • c’est vrai que statistiquement, qd qq’un va dans un tourniquet,
        il a de grande chance de se croiser en marche arrière dans les secondes, voir les minutes qui suivent/précèdent…
        Faut vraiment que les constructeurs de tourniquets fassent bien une entrée et une sortie avec des flèches au sol (et du gel hydroalcoolique en option…)
        Je comprends maintenant l’intérêt de ce virus imposé au monde entier IRL !! c’est les gens du futur qui veulent nous imposer des entrées et sorties bien séparées !! 😀 😀 😀

    • @BLADE

      SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER

      “Je toujours pas bien saisie la motivation destructrice des antagoniste inconnus du future.”
      Les générations précédentes ont niqué la planète, ils n’ont plus d’avenir viable sur celle-ci. En inversant l’entropie du monde, ils peuvent vivre “à rebours” et retrouver ces ressources dont ils ont été privés. Éliminer les générations antérieures n’est pas le but, mais plutôt un dommage collatéral plus qu’appréciable pour eux. ^^

      “Je veux bien qu’un auteur challenge son public mais la faut quand même faire un effort de narration et épurer son récit pour le rendre digeste… C est un film pas un rubixcub”
      Je ne sais pas si tu t’en rends compte, mais tout le monde dit ça en fait. Ceux qui étaient largués devant Inception disent que c’était trop. Idem pour Memento, Interstellar, Inception, Matrix, Cloud Atlas… et aujourd’hui Tenet. La limite à ne pas franchir est toujours la nôtre quoi. Mais du coup où est la limite réellement ? Personnellement je pense que le réalisateur devrait fixer la limite où bon lui semble. Et ensuite le public réagira comme il réagira.
      Personnellement je ne demande qu’une chose : que ça fasse sens, même si je ne le saisis pas immédiatement. Ces films qui m’ont d’abord largué et que j’ai fini par comprendre plus tard sont ceux qui aujourd’hui me procurent le plus de plaisir. Ils ont une richesse rare.

      En espérant qu’un second visionnage, si toutefois tu en as l’envie, te permettra d’apprécier le film. 🙂

      • SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER

        Le truc que je me demande, c’est s’ils comptaient respirer toute leur vie avec un masque. Si c’est le cas, le futur doit être sacrément moche pour envisager cette possibilité ! 😀

        • SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER

          J’avoue, il doivent être face à une destruction certaine façon Krypton dans MoS haha !

        • Sauf erreur de ma part, une fois l’environnement inversé ils n’auraient plus besoin de masque pour respirer en allant en arrière ( vu que l’arrière serait devenu l’avant de l’air)

          Goscinny avait tout compris à Tenet:

          https://www.google.com/search?q=asterix+et+obelix+en+avant+en+arri%C3%A8re&client=firefox-b-d&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=ETlQUaRmxZshlM%252CKTz-7e_BkgerFM%252C_&vet=1&usg=AI4_-kSVGdtKtoqs4Rtm3PxC82ajWL-wSg&sa=X&ved=2ahUKEwjEuInB5dTrAhVFx4UKHfqwDL4Q9QF6BAgJEAY#imgrc=ETlQUaRmxZshlM

      • Justement les films que tu mentionnent cloud Atlas matrix inception ne sont pour moi pas à mettre dans la même catégorie…
        Il proposent chacun diverses niveau de lectures pour diverses publiques…

        Matrix tu peux t accrocher à la simple quete du héro, si t aime la baston alors à la baston, si t es branché SF alors à la partie SF si tu kiff le symbolisme la philo la théologie tu à aussi à boire et à manger…

        Inception si tu ne saisies pas tout tu peux te concentrer sur le casse du perso et de son équipe pour arriver à un point final (retrouver ses gosses)

        Cloud Atlas… Si tu ne comprends pas le dessin général.. Tu peux néanmoins aprecier les petites histoires dans la grande histoire..

        Fight club.. Tu peux être fasciné par le perso jouer par Brad Pitt sans pour autant comprendre tous les tenants de la vision de Fincher.

        TENET repose sur son concept et sur rien d autre..

        Je pense que beaucoup de défenseurs de ce film vont prendre le raccourcie intellectuel de croire que les gens n ont pas aimé uniquement parce qu’il n’ont pas compris.

        C est pas du tout ça…

        J adore cloud Atlas inception et matrix (y compris le 2 et le 3 qui sont ceux ou tout le monde a décroché) pourtant je suis certains encore aujourd hui d être passé à coté de quelques niveaux de lecture interressant.
        Mais je me les suis approprié et la TENET ne te permet pas ça…

        C est un jeux ludique mais pas un film.. Ça ne raconte rien ou du moins rien à celui qui n arrive pas à visualiser les “engrenages” principaux..

        Je ne peux que rejoindre les critiques..

        Ça manque d’humanité.. De personnages.. De facteur X autre que le concept de base…

        • Des gens disent la même chose d’Inception et Cloud Atlas : c’est trop compliqué à suivre quand tu ne comprends pas les rouages, les gens se désintéressent de ce qui se passe à l’écran.
          Après je suis d’accord sur le fait qu’il y a peu d’émotion dans Tenet. Sûrement pour ça que je n’ai pas particulièrement aimé le film au premier visionnage. Mais je ne vois pas en quoi ce serait un défaut. Pour moi la volonté de faire vivre une expérience cinématographique purement intellectuelle est tout aussi valable que de faire un film qui serait purement esthétique et destiné aux esthètes. C’est un parti pris quoi. On aime ou pas.

    • “Je veux bien qu’un auteur challenge son public mais la faut quand même faire un effort de narration et épurer son récit pour le rendre digeste… C est un film pas un rubixcub”
      =>

      J’ai eu un peu le mm sentiment que toi BLADE (enfin surtout avec la 2e partie du film parce que la 1ère est très efficace en terme de divertissement parfois en émotion => la scène qui traite de la violence conjugale dans le yacht est criante de réalisme, Kenneth Branagh et la mise en scène font froid dans le dos, surtout quand on se met dans la peau d’une femme battue).

      Mais je prends du recul et je me dis que ce que propose Nolan est tellement rafraichissant par rapport à tout ce qu’on peine à nous pondre aujourd’hui, et comme dit plus haut, le fait qu’un film suscite autant de réflexion et d’interrogation fait que ce film rentre dans l’histoire du cinéma je trouve. Et quand je vois à quel point l’histoire est aussi bien construite et dense en terme d’explications (grâce notamment à vos commentaires sur cet article), cela donne encore plus de poids à ce film, à mes yeux.

      Mais après, je trouve que d’un point de vue divertissement la 2e partie du film aurait pu être plus efficace. Notamment la bataille finale, qui de par son manque de lisibilité et de sa complexité stratégique m’a plus donné mal à la tête qu’autre chose (peut-être le but était-il de désarçonner le spectateur avant les révélations finales). J’aurais aimé un final plus intimiste, avec une façon plus divertissante de jouer sur l’inversion dans les scènes d’actions.
      D’ailleurs, entre cette bataille et celle d’Inception dans la neige, j’ai le même sentiment négatif : l’impression que Nolan a mis ces scènes pour mettre tout simplement de l’action pour mettre de l’action, comme si il le faisait à contre cœur, que ça ne collait pas avec le reste de son film. Je ne sais pas trop comment l’expliquer, mais ces 2 scènes finales, mais j’ai le sentiment que l’action est surenchérie au point qu’elle fasse superficielle (déjà qu’on sait que Nolan n’est pas trop porté vers l’action..)

      • Au second visionnage, cette bataille finale a été réellement jouissive pour moi. Le fait de ne plus se demander ce qui se passe et ce qui va se passer, on voit mieux tout ce qui se passe à l’écran. Et le fait de mélanger autant de choses “à l’endroit et à l’envers” dans de mêmes plans m’a retourné le cerveau, positivement j’entends. ^^

        • Elle manque de peps pour moi cette bataille finale. J’avais l’impression d’avoir une partie de paintball géant. Je met ça sur le compte du “tout public” du film.
          Après en terme de mise en scène tactique c’est un véritable exploit a mettre en scène. C’est brillant mais quand je vois autant de personnes qui n’ont rien compris au plan. (Moi y compris au moment du visionnage) Ba je me dis que ça aurait sans doutes être plus clair, avec un briefing de l’équipe bleu éventuellement.

          • Personnellement je ne suis pas contre le fait d’être challenged par un film, c’est même quelque chose que j’apprécie. Les visionnages ultérieurs n’en sont que plus riches je trouve.
            D’autant plus que s’il y avait eu briefing de l’équipe bleue, on aurait remarqué l’absence de Neil. ^^

          • Oui mais c’est aussi cool les films “tout public” pour les âmes sensibles 😂. Jadoooooore les films d’action mais ils sont souvent trop violents pour moi tandis qu’avec Nolan je me régale. Merci 😊

  6. SPOILER éventuel…

    Bizarrement cette histoire de personnes du futur revenant aider un homme qui voyage dans le temps (d’une certaine manière) m’a rappelé l’excellent (court) film/photorama de Chris Marker “La Jetée”, 1962, dont le scénario n’a pas perdu une ride.

    De mon côté je pense que pour ce qui est de l’inversion et de la ligne temporelle “classique”, il y a aussi toujours un moment où elle doivent se rejoindre il me semble, une forme de singularité, lorsque tout est parfaitement aligné (comme les mots du carré tient!) et cela induit dans cette guerre temporelle la mise en place de subterfuges, de missions parallèles pour maquiller le but premier des héros…
    La scène de l’opéra, la scène du Freeport, la course poursuite en voiture, la confrontation Sator-Kat, la scène finale. Le film peut se lire dans les deux sens et il se rejoignent à des instant précis. Il faut que je revois le film mais je me demande si ces instant T(enet), ne sont pas au nombre de 9, comme le nombre de reliquats servant à créer l’Algorithme.

    • SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER

      A mon avis ça ne se rejoint pas, c’est juste que les deux sens circulent continuellement en parallèle.
      Quand un personnage P inverse son entropie à un instant T, il revient en arrière puis finit par reprendre une entropie normale à un temps T-1. Il se retrouve alors dans le passé et cohabite avec son double P’, qui finit lui aussi par emprunter le tourniquet au moment T, et à partir de là P est désormais la seule version de lui-même dans son temps (ou en tout cas dans sa “direction” entropique ^^)

      Pour moi le palindrome TENET sert surtout à représenter la structure narrative du film, le N étant la scène du tourniquet (la première) à partir de laquelle on va revoir la première partie du film dans l’autre sens.

      • Spoiler tardif, pardon du retard.
        Du coup, lorsqu’à la fin Kat s’échappe du bateau en embarquant le corps de son maris, elle ne peut pas directement retrouver Max en fait c’est ça ? Elle va vivre les 2 semaines dans l’ombre, jusqu’à ce que son double + jeune soit inversée, et ensuite reprendre sa place comme si tout était normal ?

        On sait qu’après elle contact le Protagoniste à cause de la voiture de Priya, de ce fait le Protagoniste vient de quel time-line lui? 🤔 Parce qu’il a du refaire le même chemin, au même moment que Kat, donc il aurait laissé passer + de temps et se serait à nouveau inverser plus tard ? Et si oui, le téléphone transmet l’alerte à quel moment finalement ?

    • @Huatron
      et bien sûr, la version avec Bruce Willis : l’armée des 12 singes,
      qui donnent un peu pluss d’exemples de croisements dans le temps,
      et une atmosphère un peu plus “mobile” 😛

      • L’armée des 12 singes classique de la sf (je n’ai jamais vu la jetée dont il est inspiré cela dit), avec les thèmes forts du voyage dans le temps, de la pandémie mondiale et de la folie qui cohabitent. Brad Pitt bluffant en leader de l’armée éponyme.

  7. Bonjour,

    Merci pour cette tentative d’analyse très interéssante (je pense que, dans les semaines à venir, il va y en avoir des tonnes !).

    SPOILER SPOILER SPOILER

    Un truc me chiffonne quand même : après la scène de l’opéra, le protagoniste est capturé. Attaché sur une chaise entre deux voix ferrées (il faudrait revoir le film pour observer précisément le mouvement des trains de chaque côté), il est sommé de donner les noms de ceux qui l’ont aidé. Il y a un moment où le Russe prend un petit réveil et le remonte (ou l’avance, je ne sais plus) d’un heure, sans que l’on comprenne bien à quoi peut servir cette action (Nolan ne nous en laisse pas le temps). Avez-vous remarqué ce passage et si oui, quelle en serait votre interprétation ?

    • @mymp
      SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER
      Il ne remonte pas le temps ! C’est une forme de torture psychologique chargée d’ironie. La “victime” pensait que le temps était écoulé et que son calvaire était terminé, mais non c’est reparti pour une heure. ^^

          • +1 Archer :
            pas la même coiffure,
            aucune indication…

            Et je dirais même pluss : aucun intérêt !
            (le gars sur la chaise reste 7h (ou 6, ou 8h) pdt qu’on arrache les dents du protagoniste…. autant mettre un sous-fifre en bizutage…. 😀 )

  8. Nolan aime les diminutifs : Dom Coob, Mal , Coop , etc…
    Max = Maximilien.
    À l’envers Neilimixam..Neil en diminutif.
    CQFD.

    [EDIT LTH : Bien vu, je rajoute !]

    • @Geoffrey : T’es un génie mec, merci !
      Mais pensez à mettre des balises spoilers les gars ! Vos commentaires sont visibles en page d’accueil du site…

      [EDIT LTH : Pour le coup, c’est pas trop grave tant les spoilers sont incompréhensibles. Pour reprendre la blague : “Ne me spoiler pas le film, je ne l’ai vu que deux fois.” ^^]

      • @LTH :
        Je veux bien l’entendre pour certains spoilers, mais là

        SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER

        Max = Neil, ça m’aurait agacé de le voir en page d’accueil perso. ^^

  9. MON EXPLICATION COMPLÈTE DU FILM qui synthétise le plus d’explications que j’ai pu trouver:

    Attention 100% spoil

    Pour mieux comprendre le film, expliquons d’abord les enjeux de l’humanité du futur qui ne sont donnés qu’à travers les discours allusifs des personnages:

    Dans le futur:

    Dans un futur plus ou moins lointain, la terre sera dévasté par le réchauffement climatique. Dans ce monde mourant, une guerre a lieu entre “les méchants” (appelons les comme ça) qui veulent supprimer le passé (notre présent) pour que le désastre climatique n’est pas lieu et “les gentils” qui sont l’organisation tenet qui essaye d’empêcher les méchants de faire cela.
    Dans ce monde futuriste, la technologie de “l’inversion” est maîtrisé par tous — gentils comme méchants — et est utilisée pour inverser différents objets : armes, armures, lunettes etc.
    De la même manière qu’on retrouve dans notre présent des vestiges des guerres qui ont eu lieu dans le passé (les vestiges des guerres du moyen âge par exemple), on peut retrouver dans notre présent des vestiges inversés d’une guerre qui aura lieu dans le futur (la guerre futuriste en question dont je parle).
    Dans ce monde en guerre où l’inversion existe, une scientifique invente quelque chose encore mieux et plus dangereux que la simple inversion d’objet : une machine qui permettrait en l’activant d’inverser l’univers entier. Ainsi l’univers cesserait d’avancer dans le temps mais reculerait, c’est comme si il mourra (comme si on arrête un film pour le mettre dans l’autre sens, la suite du film est morte…). Les méchants du futur veulent se servir de cette machine redoutable pour mener à bien leur plan : annihiler le passé de l’humanité, c’est à dire notre présent. Ils sont convaincu que ainsi, leurs présent sera mieux.
    L’organisation Tenet en plus d’être contre l’idée d’annihiler une génération entière, pense que exécuter ce plan créera un paradoxe qui annihilera le passé comme le futur. Bref que c’est se tirer une balle dans le pied.
    La scientifique qui a crée le concept de la machine à inversion total ne veut pas que les méchants du futur s’emparent de ses travaux et s’en serve pour exécuter leur plan de destruction du passé. Elle décide alors de séparer les plans de sa machine (“l’algorithme”) en 9 parties qui sont 9 morceaux de métal de forme géométriques variés (dans le film on voit notamment des sortes de cubes). Ces morceaux sont porteurs d’informations comme des livres : leurs poids, leurs tailles etc peut être convertie en en information qui indique comment créer la machine à inversion total.
    La scientifique se dit que le meilleur moyen de cacher ces 9 morceaux est de les envoyées dans le passé en les inversants. Si personne ne les trouves, ils remonterons le temps jusqu’à 2020, 2000, 1900 etc jusqu’à la naissance de l’univers. Bref bon moyen pour les cacher des méchants du futur.
    Mais sachant cela, les méchants décident d’envoyer eux aussi quelque chose dans le passé : des boites pleine de lingot d’or et d’instructions écrites des feuilles plastifiés en espérant que ces boites soient trouvé dans le passé par un mec suffisamment méchant et cupide pour accepter de suivre les instructions.

    Maintenant expliquons les enjeux du passé qui sont montré à travers des courts flashback et des discours tout aussi allusifs :

    Dans le passé :

    En 1980, à la chute de l’URSS, un jeune russe pauvre se porte volontaire pour retirer de ville désaffecté des restes de bombes nucléaires. Il trouve par pur hasard une des boites envoyées par les méchants du futur avec des lingots d’or dedans et des instructions à suivre.
    Il décide de dédier sa vie à suivre ces instructions : trouver les 9 pièces de l’algorithme qui indique comment construire la machine à inversion total, les rassembler, les mettres dans une boite, enterrer cette boite dans un endroit stratégique et enfin envoyer un sms au méchant du futur en disant « les gars, l’algorithme est au fond de ce trou » pour qu’ils puissent le récupérer, construire la machine à inversion total et annihiler le passé tranquille comme ils le voulaient.
    Pour réussir à faire tout ça, le russe contact le futur en leurs « envoyant à la postérité » des sms, des appels etc. Les méchants du futur lui répondent et lui donnent tout ce qu’il veut, notamment des « tourniquets à inversion », ces machines qui permettent d’inverser les objets et les gens.
    Le russe s’en sert tout au long de sa vie jusqu’a aujourd’hui pour faire des magouilles, voler des tableaux etc, bref avoir toujours une longueur d’avance sur les autres et avoir du pouvoir. Il agit juste pour ses intérêts personnelles. Tous les pays le détestent meme si ils ignorent tout de ces activités de magouillage temporal. Il vit dans la peur de se faire attaquer d’où le fait qu’il possède un yacht équipé de missile pour se protéger au cas où on l’attaquerait.
    Parmi ses activités, il fonde notamment une entreprise qui s’occupe de rechercher les restes du plutonium dans les villes désaffectés. Cette entreprise lui permet de trouver petit a petit toute les pièces de l’algorithme.

    Maintenant expliquons les enjeux du film qui ont lieu de nos jours sur un laps de temps d’environ deux semaines pendant lesquels le temps va faire des allers-retours.

    Du début du film (l’opéra) à la moitié (l’inversion sur le port), le temps s’écoule normalement :

    Le film commence de nos jours, pendant une opération organiser par le méchant russe pour choper la 8ème sur 9 pièces de l’algorithme. Elle se trouve dans le sac d’un spectateur (dont l’identité n’importe pas) qui assiste à un opéra. Le méchant russe envoie sa bande de malfrat qui maitrise l’inversion (ils ont des balles à inversion etc) chercher cette pièce pendant que d’autre fond diversion en prétendant faire un attentat (mais en réalité tout ce qui les intéresse est la 8ème pièce).
    Face à cette opération, la CIA envoie des américains gentils (appelons les comme ça) qui ignorent tout du business temporel qui se joue, on leurs dit juste « choper la pièce, c’est un truc dangereux que les terroristes ne doivent pas avoir ».
    Le héros du film « le protagoniste » est dans cette opération mais ne parvient pas à choper la pièce, il finit par se faire torturer sur un chemin de fer par la bande du méchant russe. Il réussit finalement a se suicider avec une pilule de cyanure.
    Le héros se réveil dans un bateau et on lui dit que cette pilule était en fait une sorte de très fort somnifère et donc qu’il n’est pas mort. Mais au yeux de la société, il est prétendu mort.
    Un homme loyal, sans identité, bien entrainé, voila toute les caractéristiques d’un parfait agent secret ! On lui dit alors qu’il est recruté par l’organisation Tenet pour éviter la guerre dont je parlais au début. Lui ne pige rien de tout ça mais est curieux de se lancer dans cette aventure.
    On le met en contact avec un mystérieux Niel (Robert Patinson) dont il ne sait rien.
    Ensemble il découvre que le méchant russe cache dans un aéroport un inverseur dont il se sert régulièrement (sa femme dit « il s’y rend 5 fois par ans ») pour faire des allers-retours dans le passé (pour faire son bisness de méchant russe, peu importe).
    Ensuite, le héros arrive à se rapprocher de ce méchant russe et s’embarque dans une histoire de vol de plutonium dont il ne comprend pas les tenants et les aboutissants. Finalement il comprend qu’il a contribué sans le savoir à aider le méchant russe à choper la 9ème et dernière pièce de l’algorithme en volant un convoie secret de plutonium.

    De l’inversion sur le port à la désinversion dans l’aéroport:
    Le héros décide de s’inverser pour suivre dans le temps le méchant russe qui s’est lui meme inversé. C’est la course poursuite à l’envers sur l’autoroute.
    Le héros na va pas remonté le temps non stop, il s’arrête en cours de chemin au moment de l’explosion de l’avion à Olso (milieu du film). A ce moment là il se désinverse (se remet dans le sens normal du temps) et se rencontre lui meme et essaye de ne pas se faire tuer par lui meme.

    De la désinversion dans l’aéroport à l’invertion par l’armée Tenet :
    Le héros règle un truc avec la vielle indienne, rentre en contact avec l’armée Tenet au grand complet et recommence sa remonté du temps jusqu’à l’époque de l’opéra (le début du film).

    À ce moment on arrive au moment le plus difficile à comprendre du film :
    Pendant que la prise d’otage a lieu à l’opéra, que le héros du passé qui pige rien est en train de faire son opération de la CIA, le héros du futur, qui lui pige tout, est un soldat dans l’armée Tenet.
    La mission de ses camarades soldats et lui meme est de faire en sorte que le bras droit du méchant russe ne parvienne pas à mettre au fond d’un trou les 9 pièces de l’algorithme, trou qui va être recouvert par des tonnes de produit par une explosion du plafond de la grotte.
    Si l’algorithme va dans le trou, que la bombe explose et que le trou est recouvert, les méchant du futur le trouveront car le méchant russe leurs dira « les gars, l’algorithme est au fond de se trou ». Ce message, « les gars, l’algorithme est au fond de se trou », s’envoie automatiquement par la montre connectée du méchant russe lorsque son coeur s’arrête.
    Le plan du Méchant russe est qu’une fois que l’algorithme est bien caché au fond du trou, il se suicide en cachette grâce a une pilule de cyanure sur son yacht avec sa femme en regardant le couché de soleil. Sa mort enclenche l’envoie du message au méchants du futur et donc la construction de la machine à inversion total et donc l’annihilation de notre monde présent.
    Mais grâce à une stratégie temporel organisé par l’armée Tenet (la stratégie de « l’étau temporel ») dont la complexité dépasse l’entendement (je ne suis pas sûr d’avoir compris ce passage) l’algorithme ne va pas se retrouver au fond du trou et les méchants du futur ne le trouveront jamais. De ce que j’ai compris de la stratégie de l’étau, il s’agit de deux équipes qui forment une croix dans le temps dont chaque ligne fait 10min et dont le point d’intersection des deux lignes est 5min/-5min symboliser par la scène de la double explosion/désexplosion de l’immeuble au lance roquette.
    Parallèlement à ce champs de bataille quasi-incompréhensible, la femme du méchant russe le tue sur son yacht. Lui croyait que c’était sa gentil femme qui l’aimait encore un peu du passé qui se tenait face à lui mais en fait c’est la femme du futur qu’il a battu, tiré dans le ventre etc.
    Les méchants du futur recevront donc bien le message « les gars, l’algorithme est au fond de se trou » mais pas de bol, il y a rien au fond du trou vu que l’armée Tenet a réussi à l’enlever.
    A la fin du film, on comprend que cette fameuse organisation Tenet a été fondé par le héros quand il sera vieux et que le mystérieux Niel a été envoyé dans le passé pour aider le héros jeune.
    Notre héros jeune n’a pas du tout terminer cette opération « algorithme à ne pas mettre au fond d’un trou », il n’en a fait que la première étape. Il lui reste encore à fonder Tenet, recruter tout un tas de gens, dont un Niel jeune qu’il doit former et envoyer dans le passé pour l’aider lui même pour que toute la timeline colle parfaitement.
    A ce moment, il se rend compte que sa vie n’aura de sens qu’à faire ce qu’il doit faire, que son destin est totalement tracé et que si il ne fait pas tout ça, l’opération « algorithme à ne pas mettre au fond d’un trou » peut ne pas réussir.
    La vieille indienne fait aussi parti de l’organisation Tenet et donc a aussi été recruté (directement ou indirectement) par le héros quand il sera vieux mais elle se fait tuer par lui car elle veut s’en prendre à la femme du méchant russe.

    • Merci merci merci, tout est beaucoup plus clair maintenant ! Quel travail 👍 juste un petit détail non éclairci : pourquoi l’indienne veut tuer Kat?

      • L’indienne a bien été recruté par l’organisation Tenet mais elle ignore beaucoup de chose (on lui a dit que ce qu’il fallait qu’elle sache), et notamment elle pense être très haut placé dans l’organisation et que son job est de tuer toute personne qui connait l’existence de l’algorithme (Kat en fait partie). Le héros lui rappelle à la fin dans la voiture, qu’elle n’est pas si importante et que ce job de nettoyage c’est lui meme qui le fait avec elle. Le héros a confiance dans le fait que Kat garde sa langue car il l’a connait bien.

        • SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL
          Non, c’est pas vraiment ça, tout est planifié par Neil/Max qui est celui qui va recruter le protagoniste (c’est d’ailleurs lui qui donne la pilule au protagoniste lors du test).. Il faut bien comprendre que max qui va faire des études de physique et planifier l’étau temporel, ne peut pas se permettre de perdre sa mère et gacher du coup son éducation ce qui entraînerait la fin du monde.
          C’est poir ça qu’il explique tout a sa mère pendant la semaine de voyage.
          Il dit “commençons par le début” il Va lui expliquer tous les enjeux qui poisserons forcément sa mère a éduquer son fils dans ce sens.
          Du coup le protagoniste va passer tout le film a tenter de sauver cette femme et encore après lorsque l’indienne tente de la tuer.
          Tout le film tourne autour de cette femme et ce cette enfant que le protagoniste tentera de sauver a tous prix. Car l’enfant sera celui qui ce sacrifiera pour sauver l’humanité.
          Le protagoniste n’est que le bras armé de Max/Neil.

          • Si effectivement, Neil est Max, ça m’etonnerait qu’il explique à Kat toute l’histoire de son éducation à l’avenir. On nous dis bien pendant tout le film que l’ignorance est la clé, tout information doit être compartimentée. C’est pour cela que Neil ne dis rien au prota sur le fait que l’homme qui s’echappait du tourniquet à Oslo c’etait lui.

          • SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER

            Neil précise bien dans le film que c’est le Protagoniste qui l’a recruté. On est dans le paradoxe typique de toute boucle temporelle : Max recrute le Protagoniste, qui lui-même recrute Max, etc.

    • “Sa mort enclenche l’envoie du message au méchants du futur”
      Sa mort déclenche surtout la bombe qui enterre tout le truc !
      Qd on envoie un message dans le futur, c’est comme de graver un mot sur le mur de sa cave :
      Peu importe la minute à laquelle on le fait, qq’un qui regardera le mur 50 plus tard verra le mot…
      (voir le film “Fréquence Interdite” pour la tache de brulé sur le bureau, ou sur le portefeuille caché sous la fenêtre).

      Il est d’ailleurs surprenant de se dire que le méchant pourrait se suicider AVANT d’avoir confirmation que tout est prêt dans sa pyramide…
      Et perso, je serais en train de parler avec un gars qui est à 2 doigts de faire échouer ma fin du monde,
      ma femme pourrait sûrement pas raccrocher mon téléphone en disant : “mon chéri, tu as assez fait d’affaires”…
      Surtout qd c’est une femme que je sais que je vais tuer “bientôt” dans mon passé… 😛

      • +1 Timecop

        “Il est d’ailleurs surprenant de se dire que le méchant pourrait se suicider AVANT d’avoir confirmation que tout est prêt dans sa pyramide…”
        Pour ça il me semble qu’il a choisi son moment de manière très symbolique : il veut mourir avec sa femme et son enfant. Ça l’air important pour lui. ^^

  10. SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER

    Si Max est Neil, cela signifie qu’il a passé quasiment la moitié de sa vie en temps inversé ( (age de Neil – age de Max)/2). Qu’a-t-il fait tout ce temps, il a potassé son master de physique?

    SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER

    • 1
      Surtout que pour revenir 5 ans dans le passé,
      il faut passer 5 ans dans un “container (ou équivalent) avec de l’air inversé”,
      on peut pas vivre à l’envers en pleine ville en allant à la bibliothèque passer son master 🙂
      (on doit pas pouvoir non plus regarder la télé ou faire une recherche sur google vu que les pages arriveraient à l’envers.. ( = avant qu’on les cherche ! 😀 )

  11. Quelqu’un a pourrait m’expliquer la bataille final avec les deux équipes? De ce que j’ai compris, l’équipe rouge va dans le sens normal de -10min à l’explosion tandis que l’équipe bleu va dans le sens inverse de l’explosion à -10min. Niel, lui fait des allers retour entre l’équipe bleu et rouge. Mais alors pourquoi l’équipe rouge porte un masque?! Ça aurait été tellement plus simple que Nolan ne les fasse pas porter de masque pour qu’on s’y retrouve.

  12. Vos explications sont incroyables !! J’ai envie de le revoir du coup !!
    Petite question supplémentaire :

    SPOOIL SPOIL SPOIL

    Si Max = Neil, et que Neil à la fin dans la bataille finale est en bleu, et va vers le passé, le Neil qui va vers le futur est alors à l’Opéra. SAUF que il y a aussi alors Neil enfant qui est en Zodiac avec la mère du passé.
    Donc 3 Neil sont dans le présent, comment est-ce possible ?

    • Sachant que rien que sur le champs de bataille il y a au moins 3 Neil : un qui arrive en hélicoptère en inversé, un qui est au volant d’une voiture pour tirer les personnages en dehors du trou et un qui est au fond du trou mort aprés avoir ouvert la serrure. Il y a donc peut être 5 Niel au même moment!!

  13. J’en suis venu a la meme théorie pour SPOIL SpoiL

    Neil=max mais pas de la meme facon. Je me suis posé la question autrement. Pourquoi le film s’appelle TENET? Et pas Inversion. Parce que l’énigme du film est dans le titre en lui meme. TENET est un mot qui se lit dans les deux sens d’accord. Moi je pense que c’est pas seulement ca, Nolan veut aussi nous dire que Tenet a du sens au sein de l’histoire du film et la l’extérieur de celui-ci. Simplement en se posant la question. Qu’elle est l’origine de Tenet? Dans la réalité l’origine de tenet elle vient de la pierre a Pompei. Maintenant si tu transpose la question et la réponse dans l’histoire du film. L’origine de tenet est a Pompei. Dans le film le seul personnage qui va a Pompei c’est max. Donc l’origine de tenet c’est max. Max=Neil.

    • Bien vu pour Pompeï !
      Par contre il y a un autre intérêt au titre Tenet :

      SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER

      Ce mot représente la structure narrative du film, le N étant la scène du tourniquet teintée de bleu et de rouge à partir de laquelle le film revient en arrière.

  14. La stratégie de l’étau temporel (faire une certaine durée dans un sens puis la meme durée dans l’autre sens pour revenir au même point) est au coeur du film et le mode opératoire favori de l’organisation tenet (symboliser par le signe des deux mains qui se croisent). Le film met en scène une mise en abime d’étaux temporels :
    -un étau de plusieurs décennie qui n’est pas montré dans le film où Niel fait un aller retour entre le futur et le passé pour aider le héros
    -un étau moyen d’environ deux semaines qui représente ce qu’on voit pendant le film qui a lieu entre l’opéra/bataille et la scène d’inversion du port
    -un étau petit de 10 min pendant la bataille entre l’équipe bleu et l’équipe rouge
    -un mini étau de 4 min où Niel change de sens en plein milieu des 10min de la bataille pour sortir du trou les deux gars avec une voiture blindé
    S’ajoute a cela d’autre étau en parallèle, notamment le fait que Niel soit aussi à l’opéra à sauver le héro du passé
    Tout ces étaux sont le fruit d’année de réflexion de l’organisation tenet. À la fin du film Niel dit au héro « tout cette opération est organiser par toi », il ne parle pas que de l’étau de 10 min de la bataille, il parle de la succession d’étau mis en abime pendant toute ces années

  15. Je voudrais savoir:
    Pourquoi Neil dit à Ives “Mais tu vas pas de traquer”?

    A la fin du film Neil est mort ? Car on le voit partir en hélico avec Ives ?

    Et aussi pourquoi Neil redonne sa piece de l’algorithme au Protagoniste ?

  16. Waou, impressionnée par tous vos commentaires et théories pour décortiquer Tenet.

    SPOILER

    Une question encore 🤔 : si la Kat du bateau est inversée, pourquoi ne porte t elle pas de masque ? Idem pour Neil lorsqu’il sauve le héros et le militaire ?
    Merci pour vos éclairages 😁

    • (C’est une question très fréquente.) Tout simplement parce qu’elle n’est plus inversée. Après avoir voyagé plusieurs jours en inversion sur le cargo, elle repasse un portique – celui de la base opérationnelle des gentils – pour ensuite s’envoler vers le Vietnam accomplir sa mission. / Neil a changé de sens en utilisant le portique qui se trouve dans la base des méchants. Mais il y a tellement de trucs qui se passent en même temps au premier visionnage que ce n’est pas forcément clair. 😀

  17. Personnellement je pense que c’est la scientifique interpretée par Clemence Poesie qui par effet de de paradoxe temporel deviendra la scientifique qui a inventé la machine puis se suicidera dans le futur.

  18. France Culture :
    “”Il y a de très bonnes incompréhensions au cinéma, chez Lynch par exemple. Pour moi, Nolan c’est quelqu’un qui est totalement complaisant par rapport à ce concept d’incompréhension. […] Je pense qu’il jubile à l’idée que son spectateur soit complètement perdu. Dans la salle où j’étais, il y a eu des applaudissements. J’ai pensé “c’est fascinant ce film qui démontre que pour “jouir”, le spectateur a besoin d’un tour de force, mais un tour de force qu’il ne comprend pas.”

    Écran large :
    “Si ses films fonctionnent autant et lui confèrent une telle aura, c’est aussi parce qu’il constitue l’exception qui confirme la règle. Quand Avengers 237 continue à cartonner, le public déclare apprécier d’aller savourer une autre histoire de temporalités imbriquées en salles. De fait, beaucoup de très bons artisans qui ont connu le même parcours n’ont pas le droit à ce monopole du scénario original. On pense bien sûr à Denis Villeneuve, qui a raté l’occasion de faire valoir son nom de la même façon lorsque le pourtant très réussi Blade Runner 2049 s’est lamentablement vautré au box-office (259,2 millions de dollars de recette pour 150 millions de budget), tuant dans l’œuf les rêves d‘indépendance, mais validant sa présence sur l’autre grosse attente de l’année 2020 : Dune. Pour le moment, Nolan reste seul à faire ce qu’il fait, et c’est bien pour ça qu’il le fait.”

  19. [ATTENTION DIVULGACHAGE]
    .
    .
    .
    ERREUR FLAGRANTE sur bataille finale (et bien sur : SPOIL SPOIL SPOIL !!!)
    (PS : très bien la frise temporelle !!)
    Quelqu’un peut-il m’expliquer POURQUOI Neil,en plein milieu de la bataille finale,
    au moment où il voit (à l’envers) le méchant arriver en hélicoptère et mettre une bombe dans l’entrée du tunnel;
    au lieu de poursuivre la mission inversée et de rendre compte à l’équipe rouge;
    décide de repartir dans le bon sens voler une voiture !?? o_O
    Quel est l’intérêt de faire une tenaille temporelle si c’est pour arrêter d’accumuler de l’information pour prévenir les autres AVANT ? o_O
    (A aucun moment il ne voit ses 2 copains entrer et faire sauter la bombe (dans leur futur à eux, donc, dans son passé à lui…) je sais pas où il est à ce moment, puisque pour lui, c’est juste avant qu’ils ne fassent exploser ensemble le même immeuble)
    Enfin, tjrs est -il que s’il avait fini sa mission inversée et qu’il était rentré en disant : attention, y’aura une bombe dans le tunnel, bin les 2 autres l’auraient su avant d’y aller… C’était ça le but de l’équipe bleue : accumuler de l’info !
    Il aurait d’ailleurs même pu débriefer en transmettant à l’équipe rouge :
    “euh… passez pas par le tunnel, Vaut mieux passer par une corde juste à coté des hélicos posés….
    d’ailleurs, on a même pensé à le dessiner sur le plan du powerpoint !” 😃

    (PS : je ne parle même pas des brancards qui retournent à l’hélicoptère alors qu’aucun brancard n’en sort au début.. d’où qu’ils viennent ? 😀

    Remarque : à noter que s’il y a 2 équipes, rouge et bleue, bien distinctes; les méchants eux, ne sont qu’une seule équipe qui fait “demi-tour” en milieu de bataille… ils sont donc censés chacun connaître exactement ce qui est déjà arrivé, et être bcp plus efficaces !!! par contre, il n’y que eux qui laissent des cadavres… o_O

    • @Timecop :
      SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER
      Parce qu’il sait que ses camarades vont y entrer (il les as vus), et cela implique que le briefing qu’ils ont eu avant la mission grâce à l’étau n’indiquait pas ce détail (le piège). S’il finissait sa mission et ajoutait cet élément au briefing alors il changerait le cours des choses, et comme tu l’as compris ils cherchent à éviter ça à tout prix. En inversant son entropie et en entrant dans le tunnel il agit sans modifier les événements, puisque cette intervention fait déjà partie de la boucle.

      • sauf que Neil ne les voit jamais entrer puisque le temps qu’il arrive sur site avec l’équipe bleu, le tunnel n’est [plus/pas encore] effondré…
        Ce qui expliquerait d’ailleurs qu’aucun des membres de l’équipe bleue n’ai jamais vu le tunnel effondré…
        Sinon, comment expliquer qu’aucun bleu n’en parle au débriefing ?

        • SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER

          Tu me fous le doute, il me semble qu’il les voit de loin à un moment, avant de voir le piège… Si toutefois ce n’est pas le cas, si Neil est au courant du plan global alors il doit bien savoir que ses deux potes doivent s’infiltrer par ce tunnel non ? Ça revient au même…

          “les méchants eux, ne sont qu’une seule équipe qui fait « demi-tour » en milieu de bataille…”
          Je ne crois pas que ce soit dit dans le film. Et le fait qu’ils n’aient pas de couleurs ne veut pas forcément dire qu’ils n’ont pas deux équipes eux aussi…

          “ils sont donc censés chacun connaître exactement ce qui est déjà arrivé, et être bcp plus efficaces !!!”
          Discutable. Ils seraient aussi moins nombreux et plus fatigués au “retour” (quand on voit l’état des héros en fin de course…). Qui plus est ça risquerait de foutre le bordel : au retour la tentation d’interférer avec les événements qu’ils viennent de vivre serait forte (éviter la mort d’un camarade par exemple). Là où avec deux équipes qui reçoivent des informations filtrées on évite ce problème. ^^

          • moins nonbreux si on dit que c’est un fortnite à 100 contre 100 (50 deux fois, contre 2 groupes de 50…)
            mais rien n’indique qu’ils soient le même nombre sur la map…

            Pour le une seule équipe inversée,
            c’est juste qu’on les voit s’inverser avant que Neil ne prennent lui même le tourniquet…
            (on pourrait d’ailleurs être surpris que Neil sache exactement où il est vu qu’il fait parti de l’équipe bleue qui ne sait pas encore toutes les infos retransmises…)
            De pluss, il n’est pas logique que les méchants aient leur propre tenaille temporelle…. puisque eux ne savent pas forcément que y’aura bataille… On peut supposer qu’ils sont là, en attente…. qu’ils sont attaqués et qu’au bout d’un moment, ils repartent pour “s’aider eux même”… (mais j’avoue que ça n’est que pure hypothèse de ma part ! )
            Sinon, entièrement d’accord pour la séparation des 2 équipes pour ne pas les “perturber”…
            (ceci étant : arriver sur Landing Zone en containers me semble pas une bonne stratégie dans la vraie vie ! 😛 )

            Neil ne peut être PAS au courant du plan global,
            puisque dans le débriefing des rouges, le grand barbu leur dit
            “un détachement empruntera ce tunnel depuis la baie jusqu’à la base de l’hypocentre… LES BLEUS ont repéré cette entrée ici (il montre l’écran splitté en 4 photos aériennes du tunnel)”
            = ça veut dire qu’au moment où les bleus partent (et donc Neil au bout de 5:00 sur zone) ne savent pas encore qu’il y a un tunnel et une entrée… Donc Neil ne connait pas le plan global à ce moment là…
            (si bien sûr, on part du principe que c’est sa première boucle ^_^ )

          • “De pluss, il n’est pas logique que les méchants aient leur propre tenaille temporelle…. puisque eux ne savent pas forcément que y’aura bataille… On peut supposer qu’ils sont là, en attente…. qu’ils sont attaqués et qu’au bout d’un moment, ils repartent pour « s’aider eux même »… (mais j’avoue que ça n’est que pure hypothèse de ma part ! )”

            Ils pourraient aussi avoir plusieurs équipes en fait, dont une qui serait postée en retrait en cas d’attaque justement, pour créer leur propre étau temporel.

            Tu marques un point pour Neil, il ne pouvait en effet connaître le plan à l’avance.

  20. Merci à tous pour cette ambiance très polytechnique un vrai régal!
    Pour ma part j’ajouterais l’excellente bande originale signée non pas Hans Zimmer, mais Ludwig Göransson! en haut de ses 35 printemps et déjà: The Arrival, Creed, Black Panther et The Mandalorian!
    😉

    • +1
      très efficace sa bande son encore une fois (j’ai notamment en mémoire l’excellente scène d’intro avec l’assaut de la police, percutant !)

  21. [SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL]
    FAILLE de Scénario…

    on en parle des blessures qd on est inversé ?
    OK, on nous explique bien que qd on est normal et qu’on prends une balle inversée, ça fait de gros dégats,
    mais l’inverse ? ça se répare tout seul ou quoi ? o_O

    Qd le protagoniste se met une balle dans le bras dans la scène de l’avion, ça fait pas mal en fait…
    [Résumé en marche avant] :
    l’inversé sort du tourniquet, se bat avec le protagoniste, prend un balle dans le bras, sort par la porte rideau cassée, va dans le container, se met à saigner, reste une semaine complète dans le container avec une blessure “pas dans le même sens que lui même”, sort du container, n’a plus mal du tout à son bras, JAMAIS dans le futur normal…

    [Résumé en marche arrière] :
    le protagoniste n’a pas de blessure à l’épaule, il part une semaine dans le container avec une Kat blessée, ils arrivent à l’aéroport, il se met à saigner, il entre par la porte rideau, se prend/retire une balle dans l’épaule, n’est pas blessé, se bat avec lui même, part de le tourniquet, est vu par Neil, vient ouvrir la porte rideau pour Kat est Neil, n’a plus JAMAIS mal à son épaule dans son futur relatif…

    Bref : comment ils peuvent tuer des inversés méchants dans la bataille finale puisque qd on leur tire dessus, ils sont blessés après, donc avant pour eux ?
    = un inversé qui se prend une grenade qui le coupe en 2 sera coupé en 2 avant d’arriver sur la grenade… avant jusque qd ? il sort du tourniquet coupé en 2 une semaine avant ?

    Je veux bien qu’on m’explique ça comme si j’avais 4 ans… 😛
    (et l’explication doit inclure la mort de Neil par balle bien sur… 😉 )

    • Je n’ai plus tous les éléments mais juste une chose :
      un “inversé” qui se prend une balle “non-inversée” ne reçoit pas les mêmes dégâts qu’un “non-inversé” qui se prend une balle “inversée”, et c’est normal. L’entropie a beau être inversée, les lois physiques restent les mêmes. Or dans le premier cas la balle pénètre le corps de l’inversé par le bout pointu, alors que dans le second elle le pénètre par le bout plat, ce qui explique la différence de dégâts.
      J’aurais donc tendance à dire que la blessure “normale” du protagoniste inversé a été soignée dans la semaine qu’il a passé dans le container ensuite. Après je dois avouer n’avoir aucune idée d’à quelle vitesse ce genre de blessure guérit. ^^ Après on ne sait pas s’il a mal ou pas. Je ne crois pas qu’on nous le montre, mais ça ne veut pas dire qu’il ne ressent plus aucune douleur. Aussi il me semble qu’ils disent que l’inversion entropique influe sur la guérison des blessures (au sujet de Kat après sa blessure par balle). Je pense que ça a pu jouer sur sa guérison, mais à voir…

      “comment ils peuvent tuer des inversés méchants dans la bataille finale puisque qd on leur tire dessus, ils sont blessés après, donc avant pour eux ?”
      Je crois qu’on touche là au paradoxe qu’implique la collision entre deux objets aux entropies inverses. Je crois que tout est dit dans le film, dans la phrase “n’entre pas sur le terrain si tu ne peux penser autrement que linéairement” (ou un truc du genre ^^).

      “= un inversé qui se prend une grenade qui le coupe en 2 sera coupé en 2 avant d’arriver sur la grenade… avant jusque qd ? il sort du tourniquet coupé en 2 une semaine avant ?”
      Pour moi non, car il est entré (et sorti donc ^^) dans le tourniquet dans le futur (relativement au non-inversé qui lance la grenade).
      Cela me fait penser que cette situation ne peut arriver que par accident. Je m’explique : du point de vue du non-inversé, avant le moment où l’inversé se prend la grenade celui-ci n’existe pas, puisqu’il est mort. Le non inversé ne peut donc pas le viser pour lui lancer une grenade. SAUF si le briefing des bleus a prévenu certains mouvements de troupes inversées, auquel cas les non-inversés peuvent anticiper et lancer la grenade au bon endroit au bon moment, là où ils ne voient pas encore leurs cibles mais où ils savent qu’elles vont apparaître. ^^

      Je n’ai pas compris le problème de la mort de Neil par balle, peux-tu expliciter ?

      • Je viens de réaliser que j’ai dit une grosse connerie, alors je m’auto-corrige : un inversé qui recevrait une balle “non-inversée” la recevrait bien par la base plate, et non par le bout pointu.
        Ceci-dit je me suis rappelé d’une chose : la blessure du Protagonist ne vient pas d’une balle : il a été planté avec un objet tranchant (un couteau peut-être, je ne suis plus sûr). ^^

  22. Pas besoin de théories : lisez ça
    https://unodieuxconnard.com/2020/08/28/tes-net/
    Nolan se fout de la gueule du monde dans les grandes largeurs

    • (presque) tout est dit !!
      J’adore !!!

      (et effectivement, se demander si :
      “puisqu’il y a 2 personnages blonds dans le film,
      est-ce que ce serait pas le même en fait ?”
      ne présente réellement aucun intérêt ! 😀

      • Pour moi ça sert à renforcer la boucle en y intégrant tous les personnages de manière plus intriquée : en sauvant Kat, le Protagoniste assure l’avenir de son fils Max, avec qui il va vivre des aventures par la suite qui mèneront Max (devenu Neil ^^) à sauver le Protagoniste à l’Opéra et à organiser son recrutement, à la suite duquel il va rencontrer Kat, etc.

    • c’est vrai que, tellement perturbé par des petits détails,
      je ne m’étais même pas posé la question du :
      “comment une voiture normale peut devenir inversée juste parce qu’un inversé la conduit ?”
      o_O

  23. La pièce qui permet de savoir (ou plutôt de confirmer ce qu’on avait deviné) que Neil est bien revenu se sacrifier… Souvenir de Pompéi ? Symbolique de la roue ?
    Et “Kat” à l’envers, vous l’avez oublié ? Ça donne “Tak”, traduction de “Merci” en danois… et où se trouve le Port Franc qui se fait emboutir par l’avion ? À Oslo… bref, on y entend distinctement le mot “tak”, plusieurs fois. 😉

    Fi de technique, la raison aussi de cette histoire, c’est de parler de la menace des réactionnaires, qui veulent inverser la marche du Temps pour revenir à une époque où c’était “Great Again”… Alors que pas du tout si on prend en compte des tas d’évolutions bénéfiques (qu’est ce que ça serait si on avait les moyens médicaux d’il y a 70 ans ?).

    Oh et puis zut, il y avait même encore plus simple et personne n’y a pensé : au début du film, le Protagoniste meurt bel et bien, personne ne l’a sauvé in extremis…
    Et à partir de détails mal interprétés à l’Opéra, il passe donc tout le film à imaginer une ultime mission contre les réacs, bien tordue… La vraie référence de “Tenet”, c’est la série TV “Le Prisonnier”, où on supposait que le héros espion de l’autre série “Destination Danger” se trouvait ensuite prisonnier de sa propre conscience.
    Comme dans “Joker”, si ça se trouve, tout ce qu’on voit à l’écran n’existe pas tellement c’est confus, tellement c’est le reflet d’un esprit en train de rêver…

    Et voilà, 4eme volet de la Saga de Nolan sur les Limbes. C’était bien la peine de s’échiner à démêler le Sens à suivre dans cette histoire. 😁

    • …un détail supplémentaire qui justifierait que tout ça n’est “qu’un rêve”:
      Les palindromes du film sont loin d’être costauds… Or le Protagoniste a beau entendre des “Arepo” et “Sator”/”Rotas”… à aucun moment il ne remarque que ce sont des palindromes, et que ça pourrait peut-être avoir une importance pour son enquête.

      Tiens, du coup, le nom réel du héros pourrait bien être… Tino Gathorp. 😉

    • Certes mais le phénomène d’inversion du temps a déjà eu lieu à l’OPERA. Donc avant son “suicide” au cyanure. Une inversion de plus, il devrait être mort, il est vivant.

        • Pour être plus clair : il a été témoin de l’inversion à l’OPERA.
          Pour le suicide, il devrait être mort, il est vivant, ce qui est – en soi – une inversion, métaphoriquement (rien à voir avec le phénomène, je n’ose dire physique, de l’inversion temporelle). Après on peut se dire que la mort n’est pas l’inverse de la vie…

          • “Après on peut se dire que la mort n’est pas l’inverse de la vie…”
            C’est en effet ce que la science semble indiquer. 😉

      • “détails mal interprétés à l’Opéra, il passe donc tout le film à imaginer une ultime mission contre les réacs, bien tordue…”
        Cette inversion qu’il a vu, c’était une illusion d’optique due à l’adrénaline, il a commencé à halluciner, d’où le fait qu’il échoue presque dans sa mission… Et meurt.

        C’est l’histoire d’un homme qui n’arrive plus à bien faire son métier, trop de pression… Alors, il invente tout ça.
        😉

        • C’est sur de la pression il y en a ! “C’est l’histoire d’un homme qui n’arrive plus à bien faire son métier, trop de pression… Alors, il invente tout ça.”, Vous parlez de Nolan ?

          • Même si “Dunkerque” n’a pas autant cartonné, Nolan ne risquait pas d’avoir la pression de la Warner. Peut-être se l’est-il mis tout seul à cause de la nature de son projet ?
            Mais tout les héros de ses films sont toujours sous pression, et ne flanchent jamais complètement au final (sauf peut-être dans “Insomnia”, qui est un remake).
            Ici, ça serait plus inédit même si “caché” dans la structure… Tellement proche de ce que serait un rêve que l’on mettrait en scène dans notre propre inconscient.

            Au fait, dans une interview à l’Hebdollywood où il parle du fait que le héros n’a pas de nom, un peu comme Clint Eastwood chez Sergio Leone, Nolan lui-même cite comme autre exemple de ses influences… Le Prisonnier.

            “Inception 2” 😁

  24. SATOR renvoie à Saturne (https://www.youtube.com/watch?v=5u2Jr_Ln5ng&list=WL&index=2&t=0s ), Kronos aussi connu comme Chronos, dieu du Temps. Dans la mythologie romaine Saturne est associé avec Janus, dieu à double face, dieu des commencements et des fins, dieu des initiations. Le Carré SATOR est constitué de mots janus. NIEL / PATTINSON est-il un Janus ? Ce dernier a pour attribut des clefs et Niel est réputé ouvrir les serrures. On fête Janus aux Agonalia (étymologie disputée puisqu’on donne aussi bien “troupeau” que “ferais-je ?” ou encore via “agonie” combat, lutte lui même associé à conduire, diriger – = tenet ! -, https://www.littre.org/definition/agonie et https://www.littre.org/definition/agonales). Ce qui renvoie biensûr au Protagoniste (J.D.Washington), https://www.littre.org/definition/protagoniste, “Πρωταγωνιστὴς, de πρῶτος, premier, et ἀγωνιστὴς, acteur, de ἀγονίζειν, combattre (voy. AGONIE)”. On fêtait les Saturnales fin décembre dans l’Antiquité romaine, la particularité c’était que ce jour là, les rôles entre maîtres et serviteurs étaient INVERSES !
    AREPO a pour prénom Thomas, etymologie jumeau (https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_(prénom)#:~:text=Thomas est issu de l,une transcription du grec Θωμάς.)
    Qui a vu les références au 11 septembre ? SPOILER Tenet (Georges, directeur de la CIA à ce moment-là) et le “crash” de l’avion au port franc en forme de pentagone, conduit par Mahir (qui porte une révélation autre, mais il faut je creuse encore) qui a pris soin d’évacuer tout le monde avant ce crash !
    SI vous voyez d’autres éléments…

  25. SPOILER SPOILER SPOILER

    Quelqu’un a-t-il remarqué que Neil est le seul à porter sa montre au poignet droit ? J’ai essayé de voir si c’était aussi le cas pour Max mais je n’ai rien vu…

  26. bonjour, pour ma part j’ai compris l’essentiel du film sauf sur 1 point.
    spoil
    Spoil
    Quand niel dit en quelque sorte au protagoniste qu’ils vont bien sentendre plus tard tout ça, comment l’expliquer sachant qu’il va de nouveau s’inverser pour aider le protagoniste à ouvrir la porte et donc mourir?

    • @kikito21
      SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER
      Parce qu’au moment où il dit ça, Neil a déjà vécu les “aventures” auxquelles il fait référence. Après les événements du film, le Protagonist va rencontrer Neil jeune (on suppose qu’il s’agit de Max, le fils de Kat), et ils vont bien s’entendre. Puis Neil, dans le futur, va inverser son entropie et revenir dans le passé, pour vivre les événements que nous avons observés dans le film.

  27. Bonjour, je viens de voir le film et de lire ton article très intéressant. Une question me travail, qu’en est-il de max à ma fin ? Il part avec la Kat à la cicatrice qui a tué Sator mais du coup la Kat qui suit la timeline et qui va rencontrer le protagoniste n’a plus sont fils????

    As-tu une idée ?

    • SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER
      La “Younger Kat” (celle sans cicatrice) est déjà dans ses aventures avec Le Protagoniste et Neil, donc la “Older Kat” (avec cicatrice) a pris le relai, Max n’y a vu que du feu.
      Je crois qu’on a pas d’indication de quand se passe la scène de fin à l’école, donc à ce moment-là, la “Younger Kat” peut même déjà s’être faite tirer dessus par Sator.

      J’ai bon ?

      • SPOILER SPOILER !
        Ok ok ça me va ! Du coup la jeune kat (sans cicatrice) continue son histoire jusqu’à avoir la cicatrice et quand elle reviendra en arrière pour tuer sator le temps reculera et réinitialisera sa boucle. Intéressant le concept en tout cas c’est cool!

  28. …si certains des personnages voit leur nom à l’envers devenir un mot (dans une autre langue que l’anglais) correspondant à leur rôle dans l’histoire…
    Ça en fait tous des archétypes, égaux au Protagoniste.
    Exemple : Neil est le Lien, et rien d’autre.
    Sator = Rotas = Itinéraires en espagnol… Et on peut s’amuser longtemps avec ça…
    😉

  29. … bien sûr, si une balle tirée à l’envers est plus mortelle qu’à l’endroit, c’est parce qu’elle vous frappe par le culot de la douille (plat) et pas par l’obus (profilé).
    Elle a bien dû souffrir, Kat.

  30. Je n’ai pas compris non plus comment il faisait pour etre a l endroit precis au moment precis ou ils veulent en remontant le temps..???il remonte le temps inversé pendant des annees ou bien???

  31. Une observation : les Tourniquets des Entropistes (les méchants réacs) sont horizontaux. Ceux de leurs adversaires sont verticaux.
    L’opposition jusqu’au bout.

    D’ailleurs, étant donné que les divers rebondissements du film semble sortir souvent de nulle part… Et s’il n’y avait tout pas de Boucle Temporel Absolue ? Et que l’histoire passe son temps à se modifier en fonction des choix que prend le Protagoniste, chaque renforts venus du Futur étant créé par lui même ?
    Peut-être même que chaque détail s’en trouverait modifié de la sorte (ainsi la Kat du Passé ne s’est pas “vue”, de loin, en train de sauter du bateau… celle du Futur a juste remplacée l’amante de Sator qui aurait pu être invitée à la place).
    Tant mieux, ça rajouterait une part de Libre Arbitre à tout cela.

    Quant à “Neil”, il aurait pu voyager dans le Passé tel qu’il est (adulte) de la même manière que les Capsules Temporelles… À condition que le Monde Futur ait aussi créé une efficace méthode de Cryogénisation pour mieux pouvoir rester des années en stase.
    À moins qu’il ait pu voyager parmis les débris de la Guerre future.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here