Superman & Lois : Votre avis sur l’épisode ‘Haywire’ [1×04] + le teaser du prochain épisode !

9

Il y a une chose que les effets visuels ne peuvent pas acheter… c’est la météo. Il pleut décidément beaucoup et le sol est très boueux à Vancouver, Smallville ! Pauvre Jonathan. Pas de super-pouvoir, pas de titularisation, plus de copine, même pas un ELT… Donnez-lui quelque chose – cette fameuse X-Kryptonite ? – sinon, il va virer super-vilain ! Encore un solide épisode qui tient la route non pas grâce aux (rares) scènes d’action, mais bien par les relations entre les différents personnages. Il y a toujours quelques éléments dramatiques qui font lever les yeux au ciel – Lois qui demande à Clark de parler à sa place pour un combat qui n’est pas le sien -, mais dans l’ensemble, cela fonctionne vraiment bien. Alors, qu’avez-vous pensé de cet épisode ? Et maintenant que Clark n’est plus journaliste, pourrait-on au moins le voir le temps d’une scène dans son prétendu nouvel emploi à la ferme ? Car jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas le poste de Lois à la Smallville Gazette qui va mettre du beurre dans les épinards…

Superman & Lois – Saison 1 – Episode 4 – ‘Haywire’ : Assises dans les gradins lors du match de football du lycée, Lois et Chrissy aperçoivent comme des poissons hors de l’eau Morgan Edge en conversation avec le maire Dean et Kyle Kushing, et les deux voient dans ce mouvement peu sincère un moyen pour eux d’essayer de gagner le coeur de la ville. Pendant ce temps, Clark accepte d’aider Lois lors d’une réunion publique, mais les choses se crispent lorsqu’il se retrouve entraîné dans deux directions différentes. Enfin, Jonathan a des émotions partagées à propos du nouveau statut de Jordan.

————————————————–

Audience US (chiffres définitifs) : Encore un coup de Morgan Edge… Hier soir, l’épisode ‘Haywire’ a été suivi par 1.21 million de téléspectateurs (contre 1.25 million la semaine dernière). Il s’agit donc de la plus faible audience de la jeune histoire de la série (ancien record : 1.24 million). Par conséquent, le show accuse un petit coup de mou sur la cible des 18-49 ans, avec un taux de 0.2% (en baisse de 0.1 point).

————————————————–

Superman & Lois – Saison 1 – Episode 5 – ‘The Best of Smallville’ : Alors que Smallville célèbre son premier Festival des Récoltes depuis le décès de Martha, Clark se souvient de ce que sa mère signifiait pour lui et apprend une leçon qui l’aidera à surmonter sa mort. Pendant ce temps, Lois fait une percée dans l’enquête sur Morgan Edge. Enfin, Kyle tente de renouer avec Lana, mais il semble qu’il pourrait retomber dans ses anciennes habitudes.

La série Superman & Lois est diffusée chaque mardi sur la chaîne The CW, avec Tyler Hoechlin (Clark Kent/Superman), Elizabeth Tulloch (Lois Lane), Jordan Elsass (Jonathan Kent), Alexander Garfin (Jordan Kent), Emmanuelle Chriqui (Lana Lang-Cushing), Erik Valdez (Kyle Cushing) et Dylan Walsh (Général Sam Lane).

9 COMMENTAIRES

  1. …le col haut de son costume est finalement peut-être un signe de maturité, l’image stricte que « doit » renvoyer un père de famille ?

  2. Franchement pour l’instant, ça se suit bien. J’avais vraiment peur pour le traitement des 2 ados mais au final ça marche bien. Même Lana sur cet épisode a été intéressante. Le seul truc qui me déçoit, c’est le traitement de Sam Lane… Superman sauve des vies tous les jours depuis des années, c’est accessoirement son beau-fils (il le connait donc TRES bien) et il suffit d’un tout petit truc pour le faire douter ? Franchement je trouve ça trop gros et ça le fait passer pour un idiot.

  3. C’est souvent après les deux premiers épisodes qu’on peut voir si une série tiens la route. J’avais confiance en Superman & Lois, et ça me plait de voir des critiques professionnels dire qu’ils sont agréablement surpris par la série. Ca leur apprendra à dézinguer un show avant même qu’il soit diffusé. Bon en fait non, ils continueront à faire la même erreur, mais bon, ça me donne encore un autre exemple de « faut attendre de voir avant de juger », parce que Superman & Lois se démarquent vraiment du reste de l’Arrowverse par plein de points.
    – La photographie, si proche de Man of Steel, c’est la différence la plus flagrante. Même si on retrouve des CGI un peu « cheap », faut se rappeler des shows, de la chaine, du budget. Et je recommande encore une fois le bonus de Flash qui montre tous les effets spéciaux si réussis qu’on ne s’était même pas rendu compte que c’était des effets spéciaux pour étayer mon propos. La mise en scène des pouvoirs de Superman fonctionne mieux dans cette photographie que dans l’image typique de l’Arrowverse.
    – Il y a un flou persistant, probablement volontaire, à savoir sur quel Terre se déroule Superman & Lois. On a les mêmes Lois & Clark que sur ex-Terre 38/ Terre Prime, mais un Morgan Edge et un Sam Lane différent. Et un Luthor dont on ne sait rien de l’origine… Futur? Autre Terre? Le fait de l’appeler « Captain Luthor » lui permet de se dissocier du Lex Luthor de Jon Cryer (que j’adore). Le fait que Kara ne soit jamais citée, ni Barry, laisse planer ce flou sur la Terre où se situe le show. Je pense que l’intrigue de Captain Luthor nous aidera à comprendre dans quel univers on se situe.
    – La plus grosse bonne surprise, ce sont les frères. On part sur le cliché « le geek et le populaire » et après, on zigzague pour éviter tous les clichés. Jordan souffrait de troubles d’anxiété sociale, il commence à s’épanouir et à se sentir à sa place depuis qu’il a des pouvoirs, au lieu de se sentir encore plus ostracisé. Jonathan est jaloux de son frère, mais montre une extraordinaire bienveillance envers lui. Que Jordan manifeste des pouvoirs et pas (ou pas encore) Jonathan ne brise pas leur lien mais leur permet de construire une nouvelle relation entre frères et ça, c’est vachement cool à voir.
    – Je fais partie de ceux qui sont très contents de voir Tyler Hoechlin en Clark/Superman. La maladresse qu’il donne à Clark est particulièrement comique et il rend Clark plus humain que jamais (la grosse erreur du Superman de Cavill: ne pas avoir de Clark humanisé). On trouve donc un Clark maladroit, humain, mais pas non plus dans le comique que connaissait Dean Cain dans Lois & Clark. On a un traitement qui se distingue des autres itérations de Clark Kent et c’est vraiment sympa à voir, que ce soit le Clark faussement maladroit en public, celui qui s’amuse avec Jordan de devoir jouer ce rôle, celui qu’il est en tant que père de Jordan & Jonathan, celui qu’il est en tant que mari de Lois… Bref, un Clark tout en nuance.
    – Très cool le traitement de Loïs avec la double identité de Superman. On oublie les vieux poncifs tout en les gardant. Elle est frustrée que Clark n’ait pas été là mais comprend son rôle de Superman, mais est frustrée quand même, lui en veut en sachant qu’elle ne devrait pas lui en vouloir. Ca évite les redites des shows du passé, tout en rappelant à la « réalité » de leur couple.
    – Lois qui tient tête à son père, c’est cool. Qu’il n’aime pas Clark, c’est une chose, mais qu’il s’incruste dans l’éducation des enfants Kent, ça, ça ne passe pas et Loïs rappelle à son caractère fort à son rôle de mère.

    Clark et Lois forment un beau couple équilibré et je me prends d’affection pour cette famille. Superman & Lois propose un angle inédit en live action pour Superman, tout en gardant des trucs très familiers (Smallville, Lana, la photographie Man of Steel). J’en viens à me demander si ce n’est pas LE show qui devra prendre la place de pierre angulaire de l’Arrowverse.

  4. SUPERMAN ET LOIS ÉPISODE 5 :

    C’est dans ce genre d’episode qu’on reconnait les VÉRITABLES DANS ET CONNAISSEURS DES COMICS. Je très surpris et déçu de ne voir nul part sur ce site ou d’autres sites et forums la moindre allusion aux nombreuses références glissées dans l’épisode 5
    Tu parles de pseudos fans ou connaisseurs en toc.

    Par exemple à 2 minutes du début de l’épisode Clark et ses fils récoltent le maïs de leur champs et Clark leurs explique ce qu’est la Fête la Récolte. Il explique donc que c’est une tradition depuis 1949 et chaque année d’aider ceux qui sont dans le besoin à Smallville lors de cette Fête de la Récolte.

    Or 1949 n’est pas une date donnée par hasard. Les scénaristes et réalisateur ont glissé là un petit indice car pour tout bons connaisseurs digne de ce nom, 1949 est la date du tout premier Comic ou Superboy le fils de Superman fait son apparition en tant que super héro. Donc en 1949, Superboy fût intronisé à son propre comic- book. C’est aussi avec ce Comic-book que tous les autres personnages, les personnages secondaires se développent autour du héro.

    Pleins de références sont glissées depuis le début de la saison et à ma grande surprise et surtout déception je n’ai Lu aucun sites Web en parler ni même des fans qui se disent soit disant fans. En tous cas en France, c’est zéro, Nada walou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here