Falcon et le Soldat de l’Hiver : Votre avis sur l’épisode ‘One World, One People’ [1×06] !

105

Ainsi s’achève la saison 1 de Falcon et le Soldat de l’Hiver… Un happy end satisfaisant dans les grandes lignes, si on met de côté plusieurs points frustrants. Tout d’abord, Sam Wilson a vraiment fière allure dans son nouveau costume ! Marvel Studios a réalisé un superbe travail en adaptant cette super-panoplie plus complexe que la moyenne. De plus, le combo ‘ailes + bouclier’ ouvre des possibilités intéressantes en terme d’action. A ce propos, si on regrette le montage haché de l’ensemble, réussir à proposer une séquence d’action qui se déroule dans plusieurs endroits de New York avec près d’une demi-douzaine de factions impliquées est impressionnant. Reste que la résolution finale est un peu facile… Il n’y a que chez Disney que l’establishment américain se laisse émouvoir par de beaux discours ! Quid du fond du problème ? On pourrait d’ailleurs dire la même chose pour John Walker, qui s’offre une rédemption express à peu de frais…

Ce qui est dommage, c’est que nous ne sommes pas prêts de voir les réactions provoquées par ce nouveau Captain America… or, c’était LA thématique majeure à laquelle on pouvait s’attendre à l’annonce de la série. (En étant méchant, on pourrait dire que comme WandaVision, le show se résume à fournir une origin story à un nouveau costume. La différence étant que nous sommes dans le flou quant à notre prochain rendez-vous avec Cap.) Concernant le rôle de Sharon Carter, c’est toujours aussi nébuleux. A ce stade, seule une explication à base de Skrull – d’où son refus d’aller à l’hôpital – serait légitime. Elle serait alors à l’Univers Cinématographique Marvel ce qu’Elektra est aux comics, celle qui permettra de découvrir le pot aux roses menant à Secret Invasion. Enfin, Bucky boucle son intrigue via quelques secondes insérées en épilogue. Il serait peut-être temps de lui donner un nouvel alias si le Soldat de l’Hiver lui pèse tant (Nomad ?). Bref, qu’avez-vous pensé de ce dernier épisode et de la saison dans son ensemble ? Cela aurait pu faire un chouette film… et nul doute que quelqu’un se lancera dans un montage de ce type. A choisir, sous quelle forme souhaiteriez-vous voir la suite des aventures de Sam et Bucky ?

Falcon et le Soldat de l’Hiver – Saison 1 – Episode 6 – ‘One World, One People’ : Face à la montée en violence des Flag Smashers, Sam et Bucky passent à l’action.

﹡﹡﹡﹡﹡

﹡﹡﹡﹡﹡

La série Falcon et le Soldat de l’Hiver est diffusée chaque vendredi sur la plateforme Disney+, avec Anthony Mackie (Sam Wilson/le Faucon), Sebastian Stan (Bucky Barnes/le Soldat de l’Hiver), Emily VanCamp (Sharon Carter), Daniel Brühl (Helmut Zemo), Wyatt Russell (John Walker/U.S. Agent), Erin Kellyman (Karli Morgenthau/Flag Smasher) et Danny Ramirez (Joaquín Torres).

105 COMMENTAIRES

  1. Bon, un épisode final assez moyen. Grosses scènes d’action et réalisation artistique impec mais simple dans le scénario, résolution assez naïve (comme le dit LTH, impossible que les politiques américains lâchent un sujet pareil que l’immigration aussi facilement). Assez peu de teasing pour la suite contrairement à Wandavision. Cela se résume en somme au nouveau costume de Cap A pour Sam, et à l’introduction de US Agent.
    On aurait pu en attendre plus venant de la part de Zemo, qui fait assez pétard mouillé du coup, d’autant plus qu’il n’a pas fini sa mission. Certes, il a abandonné pour Bucky en le laissant vaquer à ses occupations, mais il reste toujours 2 Flag Smashers + US Agent comme super-soldats.

    Grosse déception sur Sharon / Power Broker. On ne nous révèle pas que c’est une skrull, mais du coup son personnage est bipolaire. Il veut récupérer les super soldats, mais grille toutes ses chances de reproduire le sérum en envoyant Sam, Bucky et Zemo sur la piste du docteur Nagel, ce qui contribue à la mort de ce dernier. Elle aide les Flag Smashers en leur fournissant des armes et le soutien de Batroc, mais elle aide les héros à les vaincre et finit même par tuer Karli. Et à la fin, elle retourne à la CIA comme si de rien n’était… qu’elle va parasiter de l’intérieur en profitant des informations obtenues pour poursuivre son trafic à Madripoor.
    Tout ça… parce qu’elle n’est pas contente d’avoir été abandonnée par Steve. Elle est complètement cinglé en fait. Le personnage est super mal écrit. Non pas que cela me gêne qu’elle soit Power Broker, mais il lui faudrait des motivations dans ce cas, et pas qu’elle soit systématiquement en train de se mettre des bâtons dans les roues à elle-même.

    • SPOIL SPOIL SPOIL

      Pour Sharon c’est plus un problème d’écriture, ou d’approfondissement, qu’autre chose. En soit qu’elle soit rancunière est normal et qu’elle joue double jeu est raccord avec son passé d’espion. Elle aide Karly dans l’espoir de récupérer ses soldats, elle aide Sam dans l’espoir de récupérer ses droits et des privilèges. Elle tire les ficelles des deux côtés et à la fin elle gagne quoiqu’il arrive. Le problème c’est que c’est pas clair. C’est même très brouillon. Mais du coup c’est bien qu’elle s’en tire. Ça aurait été plus embêtant si ça c’était terminé là. On la reverra, et on aura peut-être un peu plus de réponses à ce moment là. Peut être dans « Armors War » ? Le thème semble raccord avec la scène post-générique.

    • … problème de disponibilité de l’actrice aussi, sûrement. Orientant l’écriture finale dans ce sens.

      Mais ce genre de chose devient du pain béni pour une narration globale dont on sait qu’elle se distille sur le long cours. Créant involontairement des contradictions qu’on peut transformer en éléments à la fois opposés et complémentaires…
      Si on ne le fait que de manière rare et exceptionnelle, et avec suffisamment de souplesse. Ce qui ne sera de toute façon jamais assez subtil pour des productions d’action tournées en quasi flux tendu.

      Par contre ça aurait été bien plus problématique si ça avait été un des personnages principaux… Ou bien dans un film, plus dense.

    • Si c’est vraiment une Skrull, ils ont peut-être décidé de le cacher pour le révéler dans « Secret Invasion ».

      Quel est l’intéret de nous révéler tous les Skrulls avant même que la série ne commence ?

      • Pas tous, mais pour teaser. Pour l’instant, rien n’a été révélé allant dans ce sens. On sait juste que les Skrulls travaillent avec Nick Fury dans l’espace. Que Monica Rambeau / Spectrum va prochainement les rejoindre. Et que pendant ce temps Fury et Hill sont remplacés par Talos et sa femme.

    • SPOILER FALCON SPOILER

      SPOILER AGAIN

      Pour Sharon, je me demande surtout si elle a déjà été du côté des gentils en vrai …
      Et si elle était parfaitement consciente et même partie prenante et active au sein d’Hydra Shield?? On ne l’a jamais soupçonné parce que c’est une Carter, et pour nous Carter c’est forcément bon, à cause de Peggy (et parce que les films ne nous ont jamais dit le contraire)

      Je pense que Sharon a toujours été un agent d’Hydra et qu’elle travaillait pour le directeur Pierce en surveillant Steve etc… en faisant profil bas tout en attendant que l’hydre revienne à la vie.

      Certes au final on apprendra probablement que c’est une Skrull, mais si c’est une agent d’Hydra, ça serait encore meilleure comme révélation pour moi !

    • Il est quand même désavoué par le Wakanda depuis qu’il a fait évader Zémo. Ça serait assez hypocrite de sa part de revendiquer le nom désormais.

  2. J’ai bien aimé l’épisode mais comme vous le dites, l’aspect politique avec un discours de Sam est assez vite expédié, dommage !

    Les scènes d’actions étaient vraiment pas mal et j’ai beaucoup apprécié Sam Wilson en nouveau Captain America, j’aime beaucoup son nouveau costume et le combo ailes bouclier peut vraiment être intéressant !
    J’ai un peu du mal à comprendre Sharon comme le dit StormXZ, c’est vraiment une girouette ce personnage 😶

    Je sais pas quand on pourra voir la suite des aventures du MCU Sam, Bucky et Sharon mais j’ai hâte !
    Sûrement dans un Avengers 5 ou quelque chose du genre ?

    Un autre point frustrant c’est Steve, au final on est restés assez flous s’il est encore en vie (à de 110 ans !) ou s’il est bien mort, à part le fait qu’il est sur la lune mais est-ce que c’est vrai ça ou c’est un troll ? 👀

    J’ai bien aimé la série dans l’ensemble, même si y avait quelques épisodes un peu lents parfois…

    Sinon va falloir attendre 7 semaines pour la prochaine série Marvel 🥲

    Plus qu’à attendre la semaine prochaine (30 avril) pour le making-of (Rassemblement épisode 2) et 6 semaines (4 juin) pour l’épisode récap sur Loki (Légendes épisode 7), avant la vraie série Loki dans 7 semaines (11 juin) !

  3. Un épisode à l’image de la série. Agréable à suivre, intéressant sur certains points, peut-être un peu trop rapide sur d’autres mais compliqué de faire autrement sur ce genre de format. Globalement j’aurais pris du plaisir à suivre, peut-être plus que ce que j’aurais pensé au départ, et c’est ce que je demande pour ce genre de show qui ne peuvent pas avoir une influence trop grande au final. Cette sensation de retour à la case départ qu’on a aussi bien avec « Wandavision » qu’ici est peut-être frustrant mais semble inévitable. Les grands bouleversements resteront probablement dans les films et les séries ne feront sans doute que les développés en les allongeant un peu. Peut-être que « Secret War » changera la donne, mais sinon ça m’étonnerait et ça ne me gêne pas outre mesure pour être honnête. Ces shows sont aussi là pour donner de l’épaisseur ou de background à des personnes sur lesquels on ne s’attarde pas forcément dans les films et c’est bien comme ça. Sam catapulté Captain America à la fin d' »Endgame » c’était logique scénaristiquement mais ça paraissait bien léger. Aujourd’hui avec cette série, il a acquis une certaine légitimité auprès du public. Pour moi ça sert surtout à ça.

    Sinon pour revenir à l’aspect visiuel, j’ai trouvé le combat un peu décevant vis à vis de ce qu’on avait pu avoir à l’épisode précédent pour les affrontements au sol et vis à vis du premier pour le combat aérien. C’est un peu dommage sachant que c’était le dernier. Mais de toute façon les combats de nuit me frustrent toujours un peu. J’aurais bien aimé un combat de jour pour mieux profiter du nouveau costume de Cap notamment.

  4. Et bien quelques trucs me dérangent a commencer par les scènes de combat.
    Je ne ressens pas les gros coups comme dans Captain 2 et Civil War.
    La real n’est pas fofolle, c’est pas les frère Russo, qui eux, avait fait la différence dans Capt2 Winter Soldier. La force des coups et les chorégraphies étaient mieux faites et plus lisible. Il manque ce petit quelque chose.
    Les ailes et le costume sont beaux mais, c’était basique comme série.
    Est-ce a cause du Covid?
    Pour Carter je l’imagine en Skrull a moins qu’elle soit au courant de leur invasion secret et qu’elle les infiltre car ils sont déjà au pouvoir??
    Et bien finalement j’ai préféré Wandavision et j’attends Loki avec impatience.

    • Je ne sais pas si c’est vrai mais il y a eu des rumeurs qui disaient qu’ils avaient supprimé tout une partie de la série qui parlait de la diffusion d’un virus justement pour que ça ne colle pas trop au COVID. Et c’est vrai que quand on y pense certains trucs peuvent y laisser penser (les vaccins au début qu’on revoit pas, le personnage de Donya qui meurt d’une maladie, même la fausse attaque au gaz de ce dernier épisode etc)

    • Mlk, si je raconte pas de conneries, c’était Chad Stahelski (réalisateur de John Wick) qui dirigeait la seconde équipe sur le tournage de Cap2. Ce qui explique qu’on ressente mieux les coups dans les combats et que les chorés soient mieux maitrisés, il en a quand même fait sa spécialité le bonhomme =)

  5. Sûrement que la complexité politique est mise de côté car il faut donner une main tendue pour apaiser les tensions… Et quoi de mieux pour ça que le symbole de Captain America ? Car un symbole, quand on vous le « vend », ça a une utilité rassembleuse basique… Qu’il évoque le Bien ou le Mal, le Cool ou le Ringard.
    Pour ce qui sera de la valeur de ce symbole, et tout ce qui en découle, y compris (et surtout) les moments où Sam devra mettre les pieds dans le plat et proposer un discours un peu moins consensuel, un point de vue qui ne peut pas plaire à tout le monde…
    Il faudra une autre série (ou un film) portant réellement le nom de « Captain America ».
    Ici, c’était avant tout la dernière histoire de Falcon (et du Soldat d’Hiver ?), tout comme celle de Wanda et de Vision devait avoir droit à un épilogue amenant à un renouveau.
    Et c’était aussi celle qui entoure John Walker, précédant originellement celle des deux autres dans les comics.
    À ce moment là, quand ils reviendront, on se rapprochera peut-être plus du #notmycaptain originel, celui de Sam… Sauf si le monde aura eu le temps lui-même de s’apaiser dans l’intervalle – peu de chance.

    Petit bonus :
    https://www.superpouvoir.com/captain-america-roi-arthur-et-reve-americain-entretien-avec-william-blanc-auteur-de-super-heros-une-histoire-politique/

  6. C’est une série très calibrée selon les standards Marvel Studios au final et à part le premier épisode qui est de loin le meilleur de la série, tout le reste se dégonfle au fur et à mesure.

    Ce dernier épisode est certainement le moins bon.

    Bon, déjà, l’O.N.U est attaquée par des terroristes, l’O.N.U à New-york, une ville pleine de super-héros normalement mais à part Sam et Bucky, personne. Donc aucune connexion avec le MCU. Où sont Spiderman, Daredevil, Luke Cage, les Defenders ? Au minimum.

    L’épisode se passe exclusivement de nuit, ce qui veut généralement dire moins de budget effets spéciaux.
    Certains personnages sont inutiles, à commencer par le Winter soldier qui ne fait pas grand chose et dont les capacités sont plus ou moins importantes suivant les besoins du scénario. D’ailleurs c’est pareil pour Sam qui se prend des pains par Batroc à l’O.N.U mais est capable d’empêcher une camion blindé de plusieurs tonnes de tomber dans le vide.
    Sam est un mec normal avec un jet pack et des ailes mais un type normal. Le fait qu’il puisse soulever un camion blindé est absurde. Le machin doit faire minimum dix tonnes et même si le jet pack de Sam peut développer une poussée équivalente voire plus, le type entre les deux étant normal, il finit forcément en purée.
    M’enfin bon, depuis le début, on voit Sam faire la course avec des missiles et se prendre plusieurs G en accélérations, décélérations et virages brutaux sans que ça ait la moindre incidence sur l’intégrité physique du héros. Mais cette scène du camion blindée, je l’ai trouvé mauvaise pour des raisons de cohérences.

    J’aime beaucoup le costume du nouveau Captain america qui est introduit beaucoup trop vite dans l’épisode alors qu’au contraire j’aurais apprécié qu’il soit montré de manière plus iconique. Bien que très beau, ce costume fait un peu trop combinaison de moto. J’espère que dans les films à venir, il fera un peu moins artificiel.

    Walker aurait pu ne pas apparaître dans cet épisode, ça n’aurait rien changé. Et son introduction à la fin en tant que U.S Agent est totalement anecdotique.

    Sharon Carter est un personnage très mal écrit et développé.

    Karli, à partir du moment où le scénario la déclare radicalisée et terroriste, est traitée comme un personnage secondaire à deux dimensions dont le destin est de finir comme tous les terroristes dans les films américains, mal et sans nuance.

    Les scènes d’action sont molles et sur-découpées ou pas assez. Il y a des problèmes de rythme et la plupart des scènes, à part celle de Sam poursuivant un hélicoptère dans une séquence interminable sensée introduire le nouveau Captain America, se passent toutes dans des hangars désaffectés ou des terrains vagues mal éclairés.

    L’issue de tout ça est téléphonée d’avance.

    En gros, tout va trop vite, la plupart des sous-intrigues sont traitées à la va-comme-je-te-pousse sans aucun souci d’approfondissement. Tous les personnages secondaires sont superficiels, à commencer par Zemo.

    C’est paradoxal. D’un côté Marvel introduit toutes sortes d’intrigues et de personnages pour la mise en place du futur MCU et de l’autre ne se donne pas les moyens de les développer correctement.

    Reste le discours antiraciste qui a du sens dans l’Amérique actuelle mais qui reste quand même gentil et le personnage de Sam qui évolue de manière intéressante.

    Je ne suis pas du tout un fan de Mackie mais je l’ai trouvé bon dans cette série. Tout le background du personnage est aussi intéressant.

    Bref, pour moi, une série en demie teinte qui ne fait pas avancer grand chose.

    • L’éternel question : « où sont les autres héros à ce moment-là ? Pourquoi ils n’interviennent pas eux aussi ? »

      Une question qui ne se pose jamais en comics…

      Spider Man ? Occupé sur une autre affaire. Ou il subit toujours ce qui s’est passé à la fin de FAR From Home. Ou bien il était en Europe à ce moment-là. Ou il est pas au courant de l’attaque car occupé à une soirée entre potes ou avec sa tante. Un peu d’imagination. il était pas prévu au scenario, comme tout film solo. Ça coute cher leur participation aussi. Et puis Sony a son mot à dire.

      Les Defenders : leur appartenance dans le MCU est plus que flou maintenant…

      Les 4 fantastiques : pas encore arrivé.

      Quant aux autres : trop loin, dans l’espace, occupé, les accords de Sokovie me l’interdit (c’est toujours d’actualité d’après WandaVision), pas vu les notifs actu sur mon smartphone.

      • « Un peu d’imagination. il était pas prévu au scenario »
        J’ai un problème avec ce genre d’arguments. Il est évident que l’absence d’intervention de tout autre héros est due à des raisons économiques. Mais ça me semble totalement improbable qu’absolument personne n’intervienne ici.
        C’est sûr qu’avec un peu d’imagination on peut trouver des explications. Mais la nécessité de le faire met surtout en relief le fait que leur univers étendu n’est pas très cohérent. Et j’imagine qu’on peut dire la même chose des comics oui. Mais il n’empêche. ^^

  7. J’ai trouvé cette série nulle, le pire programme Marvel créé. Scénario bidon, méchants bidons, action bidon, héros bidons. Les seuls bons points sont pour moi Zemo et Walker. Je vais pas argumenter des heures tout le monde semble avoir aimé cette série donc ce serait peine perdue. J’avais 0 attente et j’ai pas du tout aimé. WandaVision j’ai pas trouvé ça terrible mais au moins ils ont tenté un truc, il y avait une atmosphère, un mystère, c’était original. Là c’est zéro.

    On verra Loki maintenant.

    • +1Ah non, tu es loin d’être seul. Je serais sans doute pas aussi extrême que toi mais cette série est d’une incroyable médiocrité. A tel point que certains passages en deviennent nanardesque. Quel loupé !

  8. C’est moyen proche du mauvais.
    Il y 6 épisodes et je trouve ça déjà trop long pour le si peu de choses qu’on y raconte, c’est superficiel sur trop d’aspects pour que ça soit intéressant.

    Karly je me demande comment elle a pu fédérer des gens autour d’elle avec si peu de charisme et son manque conviction dans ses actes.

    La photo et la musique c’est moche et osef
    L’action c’est osef , il n’y a rien d’épic.
    La présentation du nouveau costume c’est une honte, elle est ou l’ionisation du personnage.
    Le développement des personnes et des relations c’est une vaste blague.
    Maintenant Karly a des points communs avec Bucky mdr

    Espérons que ça soit un one shot

  9. Je me refais les marvel en ce moment et je trouve cette serie très inférieure à winter soldier et meme civil war. Je pense que c’était la série la plus moins interessante annoncée donc peu d’attente, mais quand tu vois ce qu’on a eu avant avec le MCU pour l’instant le passage de la phase 4 sur disney plus est meh

    D’ailleurs on repart vraiment sur des antagonistes nuls et très basiques (Agnès pour WS et Karli ici). Les flagsmashers ils étaient une dizaine il y a eu 0 développement pour aucun d’entre eux.

    Ce nouveau Captain America sans sérum.. il va se faire boiter par tout le monde (ils ont pas l’air de savoir sur quel pied danser pour ses capacité)

    Et ça c’est rigolo mais Batroc le fameux soldat franco-algérien avec un putain d’accent québecois que ce soit en vf ou en vo ça m’a tué

  10. On sent que le covid est passé par là comme s’il manquait un épisode ou quelques minutes de plus à la série pour que le dénouement marche.
    Je vois que pour Sharon on a tous pensé à la même chose. On verra s’il fera partie du casting de secret invasion.
    Sinon peu trop de happy ending pour des situation super compliqué quand même.

    Dans le fond j’ai bien plus aimé que Wanda Vision qui est pour moi une série super vide qui voulait s’enrober dans un exercice de style (parodie de sit-com) vu et revu pour se faire croire original. Alors que là il y a des chose à raconter même si c’est fait à la sauce Disney comme je le disais l’autre jour ce n’est ni Watchmen ni Lovecraft Country rien que l’absence de falshback d’Issiah montre tout le frein à mains avec lequel la série a voulu traiter de ce sujet.

      • Je ne pense pas on parle bien Disney +. Mais bon il n’y a pas que l’argent rien que le final en mode je fais un spitch tout rentre dans l’ordre m’a agacé .

        J’avais dis qu’un des point de fort de la série était son refus d’idéaliser l’Amérique or ils sont vite retombés dans ce travers dans ce final. Ou on nous fais croire qu’un spitch aussi bon soit il peut changer les choses. Cette idée qu’en Amérique on peut changer les choses avec un beau discours. Pourtant les bons discours contre le racisme , les violences policières les armes à feu il y en a eu durant l’histoire et on a vu le résultat

        deuxième chose la scène du musée quoi que c’est bien qu’Issiah a droit à la reconnaissance, ou est la rétribution pour lui ? ça aussi c’est un mal occidental de penser que la reconnaissance suffit (quoi que en France il y a même pas de reconnaissance c’est à dire à quel point c’est foutu) .

        Bref on reste dans un coté gentilé ou on ne veut pas creuser d’avantage parce que c’est pas trés family friendly tout ça

        • Si y a moyen de gratter, c’est pas les 1er à refuser chez Disney

          Mais visuellement, surtout niveau décor et real, y a eu pas mal d’éléments un peu cheapos…

  11. Des problématiques assez interessantes qui sont totalement expédiées sur la fin avec un beau happy ending. Pareil que pour Wanda Vision, très peu de conséquences

    La partie avec Isaiah Bradley était la plus interessante mais on en voit très très peu

    Dommage

  12. Il aura peut être manqué de l’ambition à la série. Sans doute une crainte de sortir des sentiers battus, la série respecte l’Univers Marvel et ne chamboule rien. Comme si on voulait protéger la phase 4 de l’univers Marvel au cinéma. Franchement pas grand chose à dire contre la réalisation, c’est carré, les scènes des bastons sont toujours tout public et d’ailleurs toute la série est dans des eaux du politiquement correct. Ceci étant la série répond dans les grandes lignes aux attentes ce qui est très bien dans un sens mais cela reste un peu comme rouler a 120 avec une Ferrari. Ce qui est dommage c’est qu’à chaque fois tu espères que ce sera toujours mieux à la prochaine série. Marvel nous vend des promesses à chaque fois mais on y croit plus tellement…

    • Marvel ne vend pas des promesses. Ce sont les fans qui se montent des films dès qu’ils entendent un mot connu, ou après une séquence post-generique.

  13. Du coup si Sharon Carter c’est powerbroker j’ai absolument rien compris aux scènes à madripoor, donc les deux scènes d’actions c’est elle même qui tue ses propres hommes à visage découvert ??? A part si on excuse tout son comportement qui n’a ni queue ni tête par le fait qu’elle souhaitait juste revenir clean aux usa, elle a passé son temps à se mettre elle même des batons dans ses propres roues aha

  14. Oui l’effet super force est pas très convaincant à l’écran
    Sinon je le demande si cet arc scénaristique sera porté à l’écran (cinema) à un moment ou à un autrr

  15. Je ne comprends pas le  » problème » avec Sharon que vous avez tous ?

    De mon point de vue, elle a été loyal aux pays pendant des années, a tout faire correctement travaillé au SHIELDS etc aidé Capitaine America quand il le fallait et alors qu’elle prend des risques pour lui.. elle se retrouve exilé pour les avoir aidé tandis que eux peuvent revenir,

    je pense qu’elle  » a compris » que servir ses propres intérets était bien mieux donc pour moi c’est bien elle et non une SKRULL ou je ne sais quoi..

    Et oui pour ceux qui disent  » elle boude parce que Steve l’a abandonné » , mettez vous a sa place on aurait tous fait pareil qu’elle de A à Z.

    Elle n’a rien a devoir a ce pays qui l’a exilé comme une terroriste donc non je suis 100% content du personnage et j’espère en voir plus d’elle.

    • Explique moi en quoi son comportement durant la série te parait logique, notamment toutes les scènes à madripoor. Si c’est elle powerbroker pourquoi emmenerait t’elle les héros et zemo jusqu’au docteur nagel (la seule personne capable de créer le serum) qui evidemment l’execute. Et dans la foulée elle va butter dans 2 scènes différentes de l’épisode une dizaine de ses propres soldats. Maintenant qu’on sait qui elle était tu remarques que durant les 6 épisodes ses 2 alters-ego (powerbroker et sharon carter) n’ont fait que de se neutraliser. Et si Bucky Barnes s’est fait gracié elle n’avait pas besoin de monter tout ce plan débile pour l’être également sachant qu’elle a fait 10000X moins pire que lui

      Et le Steve qu’on connait ne l’aurais jamais laissé seule durant la période entre IW et endgame. A mon avis les scénaristes du mcu ont juste zappé ce personnage et s’en sont rappelé seulement au moment d’écrire cette serie (« ah merde l’agent carter on a oublié de fixer son statut depuis la fin de civil war »)

  16. Selon moi, la qualité de la série est égale à la grandeur du charisme exceptionnelle de Karli.
    Dans tout ça, je n’aurai retenu que l’intrigue de Walker.
    1.5/5

  17. J’ai pas compris pour Sharon non plus…
    Une Skrull serait plus facile à expliquer par la suite.
    Parfois on tape des films de fou et finalement c’est la facilité que le MCU valide.
    Bon là, je trouve qu’il y a un souci. La série est étrange. J’ai l’impression (covid?) Que les choses ont du être compliqué pour un tournage pendant le début du Covid. Le premier épisode est bon, mais la fin….
    Après j’ai aimé les dialogues sur le racisme, sur le fait qu’un Black porte la bannière étoilé et que c’est dure surtout lorsqu’on connaît l’histoire Américaine. J’ai kiffé les : « c’est Black Falcon » mdr
    Mais il y a des petites choses qui vont pas.
    J’ai été content lorsque j’ai revue la prison flottante de Civil War.
    J’ai été moins content lorsque j’ai remarqué la durée de l’épisode.
    Après le temps ne veut pas dire qualité mais bon…

  18. Bon… ça se regardait.
    Des petits moments sympas.
    Mais globalement un brin trop gentil / « woke » sans subtilité, ça met les gros sabots pour passer son message et ça craint un peu de voir ça après Watchmen…
    Des Flag Smashers qui peinent à exister. Un Walker qui aurait gagné à avoir un peu plus de consistance dnas cette épisodes pour pas arriver comme un cheveux sur la soupe pour faire sa rédemption – mais un costume U.S Agent qui lui va comme un gant – et un Zemo finalement peu présent.
    Puis disons que je m’attendais à mieux qu’une Sharon Carter en scène post-générique haha…

    En conclusion, c’était sympa de suivre Sam et Bucky semaine après semaine, tout n’est pas a jeté, mais beaucoup de potentiel gâché.

    Après on peut dire que y’a « peu de conséquences pour le MCU » … mais en soit la plupart des films peuvent se résumer a des « origin story + costume » et parfois « pierre d’infinité » … Au final c’est surtout avec l’accumulation qu’on ressent des « conséquences ». Donc en soit voir le en série des origin story me dérange pas plus que ça. D’autant que Wanda, Vision, Bucky et Sam méritaient bien ça.

  19. Globalement j’ai bien apprécié même si tout n’est pas parfait.
    Je trouve que les personnages sont bien développés, humains et complexes. Tous les personnages sont  gris , il n’y a pas les méchants et les gentils et tous font des choix qui peuvent être défendus.
    La série abordent des thématiques politiques et sociales intéressantes : la place des noirs aux USA, le rôle des symboles, le patriotisme, le côté obscur de l’armée, la soif de pouvoir, le trauma… c’est généralement plutôt fin, même le speech de fin de Sam est plutôt subtile (même s’il peut paraître naïf dans son impact).
    Le background scenaristique approfondie la situation du monde post Endgame et permet de mieux comprendre ce qui s’est passé pendant les 5 ans et après. Il développe des personnages secondaires du MCU et enrichie l’univers Captain America.
    Par contre, il y a quelques problèmes dans la trame et l’histoire, avec des invraisemblances et des  facilités  scénaristiques un peu trop visibles, qui m’ont parfois un peu « sorti » de la série. C’est dommage, peut-être effectivement que les contraintes de tournage ou les réécritures n’ont pas aidé ? Effectivement je trouve que ces erreurs se ressente particulièrement avec le personnage de Sharon, assez difficile à suivre, même après la « révélation » finale.
    Je pense qu’il y a la place pour une saison 2, contrairement à Wandavision. Et oui, il faut un autre nom pour Bucky!

  20. Bon !
    Globalement j’ai trouvé la série vraiment top ! On sent qu’ils osent davantage de choses qu’en films. Là plus dans les thématiques choisis que visuellement (ça c’était Wandavision). Pour ce qui est du dernier épisode en lui-même je l’ai trouvé à la hauteur du reste de la série mais avec quelques défauts. Déjà la résolution est un peu trop rapide et facile, le discours de Cap est trop long de 2 bonnes minutes et le costume est un peu trop ample …
    Passé ses quelques défauts, l’action est franchement bien rythmé, le costume est visuellement superbe. Mais c’est surtout au niveau des relations entre les personnages que je trouve la série vraiment bien écrite. J’ai trouvé la résolution et le dialogue final entre Isaiah et Sam encore une fois très touchant. De même que l’évolution de la relation entre Bucky et Sam, là j’y crois, j’ai senti une évolution.
    Visuellement j’ai rien à redire, si ce n’est quelque plan étrangement flou dans le bas de l’écran chez Isaiah.
    Après il y a le classique fan service qui fait du bien au fan que je suis.
    En fin de compte il n’y a que le personnage de Sharon que je trouve un peu bizarrement fichu, il manque quelque chose à son sujet. C’est probablement du teasing pour plus tard mais ça rend le tout un peu indigeste à son sujet.

    Voilà voilà
    En ce qui me concerne ça fait 2 séries que j’ai vraiment adoré, trouvé très qualitatives et originales. Du coup hâte de voir ce que Loki va donné !

  21. Et bien ça n’a pas trainé

    https://www.hollywoodreporter.com/heat-vision/captain-america-4-in-the-works-with-falcon-and-the-winter-soldier-showrunner-malcolm-spellman-exclusive

  22. Je pense qu’il est clair maintenant que ces séries sont faites pour être dispensables à un non-assidu. Clairement, autant Wandavion que F&WS, si l’on prend l’état des lieux à la fin d’Endgame et à la fin de leur série, c’est le statu quo. Nouveau costume, et rien qui ne puisse être résumé en 1 phrase en début du film suivant.
    D’un côté, ce n’est pas grave vu que ces séries sont bonnes, et développent de bonnes thématiques, d’un autre on peut s’agacer d’un certain manque…d’ampleur? D’ambition?
    Je pense du coup avoir déjà compris ce que sera la fin de Loki. J’espère me tromper.

  23. Et c’était vraiment bien sympa, ca aurait pu être mieux, mais elle a abordé des thématiques importante pour notre époque sans en faire des caisses.
    Par contre je suis étonné de voir que les personnes qui détestent une série sont les premiers a se jeter dessus, il faut vraiment avoir un grain.

  24. Merci pour votre brillant avis M. Lth !

    Rien à voir mais… Confirmez-vous que Miss Marvel et Hawkeye sortent en 2022 ?
    Merci et excellent weekend héroïque à vous !

        • StormXZ et M. Lth, merci infiniment pour votre commentaire. Tous les deux vous êtes la preuve supplémentaire qu’il faut venir sur ce site pour voir les vrais news. J’avais bien en tête fin 2021. Mais j’étais parasité par les autres sites qui parlaient de 2022.

    • Je me demande si les scénaristes étaient au courant qu’il n’y aurait que 6 épisodes. Finalement ça aura beaucoup traîné, un empilage d’intrigues qui tombent à plat. Le pire c’est que je m’attendais que ça se decante après l’épisode 5 et finalement ça fait pshitt. Du black live matter et de l’anti Trump a se faire saigner les oreilles, mais pour faire avancer les intrigues et développer les personnages, il n’y avait plus assez de temps.
      Et si on peut comprendre les problèmes par le retour a la « normale », far from home et wandavision sont passés par là et on n’a pas l’impression d’être dans le même monde.

  25. Une série sympathique qui se regarde mais qui personnellement ne m’a pas suscité de grands emballements (ou peu). À ne pas confondre avec émotions car elle m’en a apporté. Je pense évidemment à Isaiah.

    Wandavision avait bien marqué les esprits par son concept mais aussi pour ses twists à chaque d’épisode qui te faisait bien mariner pendant la semaine.

    Le message humanitaire passe très bien et est pris au sérieux. Un brin facile et poussé un moment donné : heureusement que les caméras des médias étaient là et arrivent à entendre la conversation de Sam aux sénateurs.

    Beaucoup de rythme dans ce final pour une résolution trop vite expédié.

    Le costume de Captain America, Magnifique ! Sharon ? Une Skrull ? J’ai du mal à voir la nièce de Carter basculer du côte obscur. Si elle prétend bien être sa nièce 😉

    Par contre la scène post-gen est peut-être le teasing le plus faible depuis le début du MCU (je ne compte pas les 2ndes scènes post-gen qui ont en général juste un but humoristique). Ou du moins qui donne envie de voir la suite.

  26. Un final satisfaisant où Sam assume enfin le costume de Captain America, comme souvent bravo à ceux qui ont créer le costume, comic accurate comme on pourrait dire, il va très bien à Sam. En plus ça faisait déjà un moment qu’il avait son ancien. Son développement avec Isaiah est l’un des meilleurs points de la série. J’aime le fait qu’il choisit d’être Cap et ne laisse pas le choix au gouvernement.

    Son discours devant les caméras est peut être pas subtil mais il fait son travail et a clairement forcé la main des politiciens. Et je trouve que ça change d’avoir un héros prendre un parti et s’adresser littéralement à leur niveau.
    Pour la résolution autour de Bucky j’ai trouvé ça un peu rapide avec quelques minutes à la fin. Il a vraiment été le Sidekick de Sam en fin de compte.

    John Walker a eu une évolution un peu trop rapide, j’aurais aimé le revoir plus tard plutôt que de le revoir aussitôt pour montrer qu’il n’était pas totalement devenu méchant, cela dit j’ai apprécié ce moment, espérons qu’ils ne le tournent pas tout de suite full méchant en US Agent.

    Déçu de la tournure des Flag Smashers et de cette débile de Karli, ils se battaient pour une cause juste et au final elle veut seulement faire passer son message par la violence. Sam ne veut pas qu’on les désigne comme des terroriste sauf qu’ils en ont tout pour.

    C’est pas sur cet épisode qu’ils se sont rattrapé sur l’action, arrêtez de couper à chaque coups et de choisir des angles pour une seconde. Exemple : Quand Bucky met à terre un Flag Smashers au chantier avec une poutrelle, y’a deux coupures sur son impact au sol. Une aurait fait l’affaire, typiquement le genre de montages inutiles qui ne sert à rien. On est en 2021 c’est plus possible ce genre de montage décevant pour des scènes qui devraient être plus sympa à voir.

    Dans l’ensemble j’ai trouvé que la sérié aurait bénéficié de plus d’épisodes, Sam devient Cap assez rapidement, pareil pour Walker qui pète un câble et revient à la fin. Des personnages pas forcément nécessaires, Zemo plus là pour l’avoir vu qu’il était déjà dans CW, Sharon toujours aussi ennuyante, j’ai jamais trouvé son personnage intéressant. Le plus est la relation entre Sam et Bucky et le développement autour de Sam, je trouve toujours Mackie limité mais le fait qu’il devienne Cap ne me dérange pas, il est bon en héros.

  27. J’ai attendu cette semaine pour me lancer dans la série, et pouvoir regarder un épisode par soir pendant six jours.
    Et franchement, c’était pas dur d’attendre tant, au départ, le projet m’emballait peu.

    Déjà, le titre. « Personnage + personnage ». Pour moi, c’était pas vendeur, ça annonçait un manque de thématique forte, genre on sait pas quoi raconter, tout ça. Et puis après, j’ai vu que c’était le nom d’un comic (j’adore le MCU mais j’ai jamais pris le temps de lire les comics Marvel. En comics, je suis plutôt DC), donc je me suis dit « bon, d’accord ».

    Sachant que Wandavision m’avait quelque peu laissé sur ma faim, avec un p’tit goût en bouche du « concept pour le concept » ou encore du « tout ça pour ça ». Mais j’avais quand même bien aimé donc…

    Ben j’ai adoré The Falcon and The Winter Soldier. o_O A ma grande surprise. J’ai a-do-ré.

    Pourtant, le côté « buddy movie » forcé du début m’empêchait de rentrer dedans. Je croyais pas du tout à la relation Sam / Bucky, tout simplement parce qu’ils avaient dû échanger deux scènes dans tous les films, et là, on voulait me montrer qu’en fait, ils ont limite une bromance à se chambrer tout le temps, mais en se respectant, etc.

    Ben au fur et à mesure des épisodes, ça prend, cette histoire. Au fur et à mesure, je me rendais compte que c’était évident, le lien entre ces deux mecs, vis-à-vis de Steve. Papa n’est plus là, faut que les deux frangins apprennent à bosser ensemble.

    Et ça marche. Ça marche, parce que la série s’autorise justement des moments de pause – qu’on n’aurait certainement pas eu dans un film – des moments de normalité, qui ancrent davantage ces personnages, et même tout le MCU, dans un monde tangible. Ces scènes-là ont été mes préférées. La famille de Sam, la banque, la thune, l’histoire du bateau. Au début, je voyais pas où ils voulaient en venir. Mais quand tu comprends la symbolique du truc, et le parallèle avec l’autre combat de Sam – son héritage, en tant que Cap, en tant que black, mais aussi tout simplement en tant qu’homme – alors tu te rends compte que c’est vachement plus profond que ce tu pensais au départ.

    Les dialogues sérieux entre Bucky et Sam n’ont pas peur du premier degré (après avoir forcé le second) et sont touchants, creusent les personnages (ah, cette séance d’entraînement !).

    Les méchants ne sont pas manichéens. Y’avait une vraie vibe « blade runner » dans ce groupe de réplicants / super soldats. Et ces personnages géniaux que sont Zemo et Walker ! Je me suis régalé à chacune de leurs apparitions.

    Le costume final de Captain America est tout simplement splendide. Il est magnifique. Comme son discours final – sans doute trop long et plein de sensiblerie, mais là encore premier degré et n’ayant pas peur de jouer son rôle, son rôle de super-héros, son rôle de Captain América.

    Isaïah. Rien à ajouter. La grande classe.

    En fait, cette série et ce personnage risque d’être encore plus importants que Black Panther, pour les ricains. Parce que là, c’est l’histoire d’un black qui ose dire qu’il représente l’amérique. Quand il dit qu’il sait que des millions de gens vont le haïr pour ça, qu’il le ressent « en ce moment même », c’est fort, putain.

    Il faut que Captain 4 sorte au cinéma. Il faut que ce soit un grand film, que ça envoie du paté et du monde dans les salles.

    Sam est vraiment passé de « second couteau osef » au rang de super héros extrêmement intéressant / profond / travaillé. Et c’est grâce à cette série. Clairement, il est le cap’, dans sa volonté de bien faire, de faire bouger les choses. C’est l’héritage de Steve, c’est le symbole.

    J’ai adoré.

    Vivement Captain 4, bordel !

    • J’ai trouvé ça fort aussi la phrase de Sam « des millions de gens vont me haïr » en apparaissant en Captain America. Ça en dit long sur la lucidité et le chemin parcouru par Sam a propos de devenir un Captain America noir dans l’Amérique d’aujourd’hui. C’est à la fois triste mais aussi symboliquement fort.

      • Surtout que… comme dit Bucky, quand Steve lui passe le bouclier à la fin d’Endgame, on ne se pose pas du tout la question de l’association d’un tel symbole à cette couleur de peau. Et c’est normal, le MCU ne nous avait jamais embarqué sur ces thématiques. Le seul problème que je voyais, à l’époque, c’était que Sam n’était tout simplement qu’un mec normal, sans véritable super pouvoir.
        Et là, la série nous chope sur un autre terrain. Et c’est vraiment bien fait, je trouve.

        Tchalla, c’était le premier super-héros black aussi populaire au cinéma dans le MCU (oui, parce que faut pas oublier Blade, mais il était plus confidentiel, niveau public), mais c’était le roi d’un lointain pays d’Afrique, qui plus est imaginaire.

        Là, on parle du mec qui va représenter les States. Obama-style. Voir ce final en même temps que le verdict historique du procès Georges Floyd, ça doit forcément être très très fort pour les américains.

  28. On dira ce qu’on voudra de la série. Elle a des défaut mais elle a de grande qualité.

    Pour la part Sam est plus un Grand Héros qu’un Super Héros.
    Qui a vu un Super Héros essayer d’arrêter un ennemi en lui proposant d’arrêter, d’abandonner avant qu’il ne soit trop tard ?
    C’est le 1er heros du MCU que l’on montre à l’écoute de soi mais à l’écoute des autres…
    Le 1er à utilisé l’empathie, le 1er à réfléchir avant de taper.

    Je dis Bravo pour ces propositions…
    J’ai l’impression de voir le 1er super héros de gauche si on devait lui mettre des étiquettes mais y’en a marre des étiquettes

    • « C’est le 1er heros du MCU que l’on montre à l’écoute de soi mais à l’écoute des autres…
      Le 1er à utilisé l’empathie, le 1er à réfléchir avant de taper. »

      Mais tellement. Du coup, il prend une ampleur incroyable, que j’ai pas du tout vu venir. Et il devient l’un de mes persos préférés du MCU.

      En fait, jusqu’à hier soir, je ne voyais rien pour me motiver dans le suite du MCU. Je me disais « ça a été énorme jusqu’à Endgame ». Bien sûr, y’a plein de projets, le prochain Strange, le prochain Spidey, Chang Shi (j’adore le trailer, perso)… mais j’avais pas ce sentiment du « wow, ÇA, je veux voir ! ». Et là, clairement, oui.

      Je veux voir ce Captain 4, à présent. Je veux continuer à suivre ce personnage.

      J’ai démarré cette série pour Bucky. Je l’ai terminée avec Sam.

      Quelle réussite, bordel !

    • C’est exactement ça: dans un monde ou l’on essaye pas de comprendre l’autre, cela fait du bien de voir ça. Cetains sites d’extrème droite s ‘étaient réjouits de la baisse d’audience dès l’épisode 2 via une scène très Black live matter. Les SJW sur Twitter sont aussi violents. Mais on sait très bien que dans ce monde moderne quand on ose pas, il est dur de s’imposer. Et parfois il faut en faire plus, prendre des risques. Je ne sais pas si Sam est un héros de gauche, mais il a fait l’effort de comprendre les intentions des antagonistes (qui ont eux ont sombré malheureusement dans la bètise la plus absolue et la plus lache: le terrorisme et l’action violente). Dans un monde post TRUMP, il faut essayer de comprendre pourquoi certains tombent dans l’extrème droite (genre identitaire) et trouver une solution pour les gens puissent vivre ensemble dans une société pacifiée. Que chacun puisse faire des efforts.

      • Je pense pareil mais il y a les « delusional », c’est assez hardcore = dialogue de sourds, mais je pense quand même comme toi, il faut être à l’écoute avant de monter sur ses grands chevaux (je parle IRL, sur le net, je ne me prends pas trop la tête)
        Je t’avouerai que j’évite de lire trop de commentaires sur le net en général; surtout quand certains croient tout savoir, savent ce que les autres (interlocuteurs) pensent/aiment, etc. il y a que les ignorants qui agissent ainsi.

        Pour souligner ton propos: Une des choses que j’ai apprécié dans l’épisode 5, c’est quand Bucky comprend que Rogers et lui n’avaient pas pensé au point de vue de Wilson. C’est quelque chose de bien réel et comme tu dis, ça marche parfois dans les 2 sens.

    •  » C’est le 1er heros du MCU que l’on montre à l’écoute de soi mais à l’écoute des autres…
      Le 1er à utilisé l’empathie, le 1er à réfléchir avant de taper.  »

      Je suis pas vraiment d’accord avec ça pour le coup. Il me semble que Rogers se pose généralement pas mal de questions sur la finalité des combats qu’il mène. Le meilleur exemple étant évidemment son attitude dans Civil War, où il questionne légitimement le bien fondé des accords qu’on tente de leur imposer.
      Je trouve aussi que question empathie il n’est pas en reste. Dans Civil War toujours son empathie pour Stark en fin de film me semble palpable (je fais référence au moment où Tony réalise que Bucky a tué ses parents). Je repense aussi à cette scène dans Avengers, quand Stark est abattu par la mort de Coulson : Rogers semble clairement faire preuve de compassion.
      Bref, je n’ai pas vu la série mais je trouve du coup que Wilson est un bon successeur pour Steve.

      • Je suis d’accord avec Archer, Steve était déjà un héros profondément humain, avec beaucoup d’empathie. Concernant « réfléchir avant de taper » je trouve que c’était l’un des points de tension du personnage: son cœur lui dictait cette logique, mais quelque part ça restait aussi un soldat qui n’avait pas d’autre échappatoire que le combat pour s’épanouir (si ce n’est son amour perdu justement).

  29. À noter les réactions bien énervées (voir agressives) envers cette série, pile au moment où on comprenait que Walker, détesté lui aussi dès ses débuts, était là pour échouer au profit de Sam.
    Et d’un coup, on n’y voit plus que les approximations, et toute la série devient finalement « nulle ». Le syndrome de Tourette habituel des pianoteurs…
    Maintenant si on prend les parcours des divers Cap depuis le premier – sauf le « variant Russe » Red Guardian, qu’on n’a pas encore vu même si les bande annonces sont assez parlantes – on distingue que chaque héros n’endosse le rôle que dans la contradiction.

    Steve voit le symbole être créé par d’autres, à partir aussi d’une simple portière de voiture (si si), de manière uniquement propagandiste plus ou moins positive…
    Puis décide de porter vraiment à la vie ce symbole en agissant de son côté, contre les ordres. Et le fait qu’il soit lui-même un dessinateur, concevant aussi son nouveau design, est un parallèle avec son cocréateur dans les comics Jack Kirby (qui poussait à l’engagement de son pays).
    De même que le choix d’un bouclier rond, défensif et aux contours plus du tout pointus, est très parlant.
    N’oublions pas que dans ses autres films solos, il s’opposera aussi à ce qu’on veut décider à sa place, de manière positive puis de manière très amère.

    Pour Bradley, tout est dit par le contexte de l’époque…
    Pour Sam et Walker aussi…
    Il n’y a ainsi pas de quoi s’étonner et s’énerver que personne ne soit d’accord là non plus, surtout les héros sous le costume.
    Mais ça l’est que beaucoup oublient systématiquement que non, Sam n’est pas plus un « mec normal » que Walker, même sans véritable super pouvoir.
    On l’est un peu moins quand on a une formation de soldat… Et encore moins quand, pour Sam, on s’est aussi formé physiquement pour les paras de l’US Air Force et pour le projet militaire EXO-7 Falcon. On n’est plus comme dans les anciens comics, où il suffisait juste de venir de la rue pour savoir se battre… c’est ici un homme qui sait se battre de manière rationnalisé.
    Certes plus optimiste dès sa première apparition cinéma, ayant lieu pendant l’ère Obama – il y vient en aide aux anciens combattants qui se remettent du syndrome de stress post-traumatique.
    Mais ses décisions quant à la revendication du symbole sont elles aussi liées à son propre libre arbitre. Comme Steve.

    Pour Walker aussi, mais en n’ayant pas eu le même type d’expérience personnelles que les autres… De toute façon, aucun n’a la même expérience de vie avant le costume, du tout.
    Et ce dernier d’être trop vite associé à un vilain, alors que (comme dans les comics) il n’appartient pas à cette catégorie… Un peu comme un J Jonah Jameson, plus dans les zones de gris et un peu dans la bêtise. Mais rien de si tranché.
    Surtout qu’aujourd’hui vient se mettre en parallèle public le verdict sur l’affaire George Floyd, qui aura duré bien trop longtemps, mais qui montre bien la différence avec un Walker dont on voit bien les circonstances très atténuantes. Puis un verdict plus rapide, sans tergiversations pour lui.
    Et qui ne l’empêchera pas de continuer à revendiquer de son côté « sa » propre version d’un héros patriotique, complémentaire de celle de Steve et/ou Sam.

    Petit moment qui reste possiblement intéressant, ça serait l’infiltration de Sharon dans les sphères de l’État tel que la fait l’HYDRA… Mais si c’était pour faire l’inverse de l’HYDRA, en manipulant et prenant le contrôle des choses les plus négatives pour mieux les détruire de l’intérieur ?
    L’Immoralité au service du Bien commun… Comme les Flag Smashers ? Une autre forme de justice désespérée, qui accepte même les sacrifices.
    Plus intéressant qu’une simple Skrull (à moins d’être « dormante », elle n’aurait pas besoin d’une technologie d’infiltration)… mais qui sait si l’un n’empêche pas l’autre ?

  30. Déçu par cet épisode. J’ai beaucoup aimé la série mais elle n’a pas la fin qu’elle mérite.
    Une première partie pleine d’action mais…de nuit. On perd en lisibilité des scènes d’action (pas bien follichones dans cet épisode).
    Karli qui tient tête à John Walker, mouais. Pour un soldat sur-entraîné, c’est pas pas très crédible. Tout comme son charisme d’ailleurs. Quand elle dit on va tuer les dirigeants et que les autres la suivent malgré leurs réticences, on y croit pas. J’ai trouvé les Flag Smashers vraiment mauvais comme antagonistes.
    Niveau crédibilité, on aussi Falcon qui soulève un camion… n’importe quoi.
    Le perso de Sharon Carter, écrit avec les pieds. Elle débarque comme ça de nulle part, on comprend rien à ses motivations. Il aurait fallu un teasing avec une transformation en skrull ou un épisode plus centré sur elle, parce que là…
    Et puis on a une deuxième partie en forme de long happy ending avec des intrigues bouclées à la va-vite.
    Il manque clairement un ou deux épisodes supplémentaires.
    Dommage de finir comme ça mais je garderais quand même un bon souvenir de cette série.

    • Content de savoir que je suis pas le seul à avoir trouvé les Flag Smashers nullos comme antagonistes. L’idée est la, l’exécution en revanche…

      • J’ai pas lu un seul commentaire pour les défendre en 6 épisodes. Effectivement, l’idée de départ était top mais alors leur cheminement, leur charisme de merde, leur traitement final: tout est loupé.
        Et dire qu’on cherchait un lien avec Crane Rouge…

    • Bon ben voilà, tout pareil que Garyus ☝️
      Et puis la scène post credits avec Sharon Carter 🤷‍♂️ Encore un truc pour faire théoriser les fans dans tous les sens « elle parlait avec le colonel truc ? Steve Rogers ? Reed Richards ? Echo ? (C’est pour la vanne, j’ai lu qu’elle était sourde) » enfin je dis ça mais si ça se trouve, ils sont en mode OSEF.
      Histoire vraie: je suis resté jusqu’à la fin des credits pour les doublages des différents pays, voir si il y avait une autre scène. Je savais qu’il y aurait rien mais j’étais tellement dans le déni 😂, j’avais dû mal à croire que ça s’arrêterait là…

      Sinon, j’ai quand même aimé le costume de ce nouveau Cap A, et la scène sur le pont quand l’hélicoptère rebondit sur ses ailes, c’était à la fois marrant et classe.

      Un autre truc que je rajouterai au com de Garyus, donc là, ce n’est que mon avis perso. Je n’en ai pas parlé pendant les 6 épisodes mais c’est à propos de Zemo. Il est mon 2e villain préféré du MCU (derrière Thanos); je l’ai beaucoup apprécié: il a 0 pouvoir, que son cerveau, il a quand même foutu un de ses bordels dans Civil war… juste tout seul.
      Je m’attendais qu’à un moment donné dans la série (même pendant le 6e épisode), il ait un super plan… tant pis… la prochaine fois peut-être

      • Ba il part avec un sacré panache quand même. Enfermé au raft, il réussi à faire exécuté 3 Flag Smashers sans bouger son arrière train de sa cellule. Il reste l’un des vilain les plus dangereux du MCU.

        • Oui, c’est vrai, mais c’est « classique », c’est bien qu’ils montrent qu’il a encore un certain « power », mais le soucis vient surtout de moi, je le sais bien, c’est pour ça que je n’ai rien dit sur lui après chaque épisode. Je compare trop ce Zemo avec celui que j’ai découvert dans Civil War, le super mega Mastermind

          • J’ai beaucoup aimé ce Zemo mais c’est un peu un pétard mouillé dans la série. On s’attendait tous à quelque chose de bien mieux.
            M’enfin on le reverra ailleurs j’imagine.

          • Je pense qu’on s’attendait peut être a quelque chose de différent, de plus classique. Au final je trouve ça bien mieux ainsi. Son traitement est moins manichéen que se qu’on pouvait en attendre. Et honnêtement, ça m’étonnerait qu’on en ai fini avec lui. Le dernier plan le concernant nous montre que même au raft, il reste très dangereux. Sans pouvoir, enfermé, et pourtant encore nuisible.
            Ma main a coupé qu’il aura encore un rôle à jouer avec la comtesse.

      • @Jyps50: Je ne le dirais pas mieux que Pi plus haut:
        « Le fait qu’il puisse soulever un camion blindé est absurde. Le machin doit faire minimum dix tonnes et même si le jet pack de Sam peut développer une poussée équivalente voire plus, le type entre les deux étant normal, il finit forcément en purée. »

          • Je peux me tromper,
            mais je n’ai pas vu Sam soulever le camion ? Le tirer oui. Bon, faut que je le revois.
            Si c’est le cas, c’est très absurde.

        • @Garyus, tu sous-estimes la puissance des Red Wings, qui ont été fabriqués au Wakanda ??…je taquine ( les lois de la physique, touçatouça…) mais évidemment que tu as raison 😉😁

          • @Pg: tirer une locomotive de 90 tonnes et la soulever c’est pas vraiment la même chose.

            @Jyps50: Les Red Wings sont top oui mais là c’était vraiment too much 😉

          • Les commentaires sont rarement lu après quelques semaines, mais bon.

            J’ai revu l’épisode. Il est vrai que ça cloche un peu, le fait qu’il puisse empecher ce camion blindé de basculer. Mais son reacteur à l’air très puissant. Et c’est bien grâce aux drônes reacteur qu’il peut pousser le camion…
            C’est un mixe de falcon & iron man. je le vois comme ça

  31. La toute 1er fois où j’ai vu le costume de Sam en Captain america blanc je n’ai pas aimé. J’ai trouvé ça kitch.
    Et puis bizarrement au fil de l’épisode, le look devient iconique au point de le kiffer complètement. Je ne suis pas un fan du MCU (pro DC , pro snyder), mais MARVEL a réussi sa mission: nous vendre un nouveau captain america black légitime. Et aussi nous proposer un US agent vraiment sympathique avec ses failles, ses défauts.
    Le discours de sam à la fin peut sembler caricatural mais si on réfléchit bien le Cap version Steve est un personnage qui a toujours réussi à défendre l’impossible et accomplir des miracles tout en restant droit des ses valeurs. Sam en est l’héritier.

    J’ai trouvé l’action un peu en dessous noyée dans des VFX un peu pompeux. Mais globalement j’ai kiffé et sur-surkiffé ce CAPTAIN AMERICA and winter soldier. Vive Sam, vive Bucky et vive Walker ! 🙂 Falcon n’est plus vive captain america! 🙂
    J’attends avec impatience CAPTAIN AMERICA 4 🙂 🙂 🙂
    Dernière précision: merci pour le traitement de ZEMO un personnage borderline qui ne déparait pas avec son excellent traitement non manichéen dans le film CIVIL WAR.

  32. Une série immonde au possible, scénario ridicule, personnages inintéressants. Aucune prestance, aucun charisme ne se dégage de tout le casting si ce n’est Daniel Bruhl en Zemo, comme toujours impeccable.

    Point noir (sans mauvais jeu de mot) sur toute la propagande pro-BLM où Disney n’a jamais autant abusé dans l’application de la pommade. Sérieusement c’est juste à gerber, à croire qu’aucun personnage noir ne peut rabâcher le passé de son peuple.

    Ridicule, forcé, petit. Ajoutons à cela la pauvreté de la mise en scène, sa direction artistique proche du néant, ça donne une belle daube après un Wandavision plutôt réussi mais qui relevait tout de même plus de l’exercice de style que de l’innovation.

    Et en plus on apprend qu’un CA4 est en projet, sûrement une nouvelle trilogie en plus, et il faut être aveugle pour penser qu’Anthony Mackie aura les épaules pour porter sur ces dernières tout le poids d’une telle franchise.

    Un raté total. Vivement Loki ne serait-ce que pour la recherche créative.

  33. Dans l’ensemble très sympa
    Mais le discours final fleure bleue, 5mn après avoir déposé le corps de Karli, devant les caméras ce n’est absolument pas crédible. Pendant que Carter souffre le martyr avec sa balle dans le corps sans que personne ne s’y intéresse WTF.
    Là pour le coup ça faisait très « série »
    Donc ouais décevant finalement moi qui avais plutôt apprécié le final de Wandavision sûrement plus intimiste
    Le vrai problème de Marvel reste l’impact mondial des évènements.

  34. Bonsoir, impatient de voir cette série, j’en ressors assez déçu… Falcon j’accroche pas des masses et sa version new capitaine America bof, les méchants pas vraiment méchants j’en ai un peu plein le dos et Bucky transforme en bon pote à la « friends » j’étais tellement impressionné par son côté badass et torture dans winter soldier ! La, j’ai l’impression qu’on a fait le tour du personnage et qu’il n’évoluera plus et amené à disparaître (cap4 ?)
    Sinon j’ai beaucoup aimé US agent, perso bien travaillé même si surpris qu’il se batte aux côtés de falcon et Bucky comme avec des potes.

    En conclusion, sympa sans plus …. et à quand des méchants vraiment mechantssssssssss ( pas gagne avec Disney mais bon ….)

    • pour ce qui est des méchants vraiment méchants, il y en a eu quelques uns dans le mcu (crane rouge, yellow jacket, malekith…) et hormis Crâne rouge, ceux là sont pour la plupart oubliables.

        • Ben Ils sont tous méchants…

          Il y a Thanos quand même. Son objectif de rétablir l’équilibre est peut-être compréhensible mais l’acte quand-même… c’est autre chose.

          Loki aussi à ses débuts. Le Mandarin de Iron Man 3, Ronan, Crâne Rouge, Hela, Ego, Killmonger, Dormamu, Ultron, Malekith, le Professeur Zola. Tous font ou veulent semer la destruction.

          C’est pour ça d’ailleurs qu’ils meurent tous… au lieu d’être arrêté.

          En fait c’est plutôt l’inverse : des méchants qui ne sont pas méchants ou malgrès eux, y en a très peu… Spectre (car elle souffre), Zemo (par vengeance) et je vais dire Faucon (doublé par Stark) et l’Abomination (à cause du sérum). Bref, ceux qui survivent.

          • A partir du moment où tu le comprends le méchant, il ne rentre pas dans cette catégorie des méchants très méchants (comprendre méchant par nature, méchant intrinsinquement)

            Loki dès le début il est touchant je trouve. Thanos tu comprends aussi ses motivations et jamais un méchant très méchant ne pleurerait avant de tuer gamora. Le mandarin oui c est vrai, je le classerai dans catégorie savant fou / pdg prêt à tout pour s enrichir donc plutôt méchant très méchant. Ronan plus un nationaliste

            Crâne Rouge, Hela, Ultron, Dormamu clairement.

            Malekith je me prononcerai pas tant celui du film est fade par rapport aux comics (où il est effectivement complètement taré)

            Ego ou Killmonger c était plus nuance. Killmonger il aurait fallu le voir gagner pour voir la gueule de son reigne au wakanda à longue échéance pour juger. Ego je me rappelle plus très bien, il n y a pas une explication à pourquoi il tue ses enfants (il ne me semble pas qu il le fasse sans raison) ?

          • « Le mandarin oui c est vrai, je le classerai dans catégorie savant fou / pdg prêt à tout pour s enrichir donc plutôt méchant très méchant. »

            Et pourtant Killian (si c’est bien de lui que tu parles) est motivé par la vengeance, suite à une humiliation. Ca me semble être des motivations très humaines.
            Ultron, malgré qu’il soit un robot, pense agir pour le bien commun en éliminant les Avengers.
            Killmonger entend rétablir une injustice imposée par le Wakanda et sa politique non-interventionniste. Pour moi il est très loin d’être un « Méchant », indépendamment de la façon dont son règne se serait terminé.

          • Alors pour Killmonger il y a le fait qu il ait été entraîne à déstabiliser les régimes qui me fait douter quant à la véracité de ses intentions, j ai un peu de mal à croire qu il veuille le bien de son pays quand il déclenche une guerre civile. Mais bon c est peut être juste moi qui tique sur le scénario alors que le personnage est clair.

            Je ne trouve pas que la vengeance soit au cœur des motivations de Killian. Il a besoin de Tony pour faire marcher le serum extremis, si ce n était pas le cas il ne se serait jamais embêter à attaquer sa résidence. La vengeance c est juste un bonus.

            Ultron est fou… Le seul bien commun qui compte c est le sien. Sans parler de son complexe d Œdipe.

  35. J’ai simplement pas compris l’écriture/l’évolution de certains personnages, ils ont fait un bon travail avec Zemo, Walker, Isaiah, mais :

    Sharon on comprend (surtout via l’arc de Walker) comment un tel personnage décide de se retourner contre son gouvernement, par contre je suis passé à côté de son plan, j’ai pas compris la logique derrière ses actions,

    Bucky était transparent pour moi, le sidekick du sidekick,

    Sam, j’étais perdu avec les messages qu’ils ont voulu faire passé avec lui;

    On veut nous faire comprendre que ce soit le gouvernement ou le publique, un Captain America noir aujourd’hui comme hier sera mal accepté; là où l’histoire de Isaiah fait sens; le reste était contradictoire ?
    Cest Sam qui refuse le titre, pour des raisons qui n’ont pas de rapport avec sa couleur de peau; qu’absolument personne n’est contre lui devenant Captain America;
    et que du moment qu’il décide de devenir Captain American, non seulement il n’y a pas de resistance,
    il résout direct l’histoire d’Isaiah, chose qui était censé être impossible/dangereux pour lui car rien a changé mais en fait si ?

    Ils avaient pourtant quelque chose de très simple pour faire passer leurs message : Walker et Lemar
    Si ils voulaient montrer que les choses ont pas beaucoup évolué, juste une conversation entre Walker et Lemar aurait suffit; « hey est-ce que toi et moi on aurait pas fait les mêmes choses ? mais pourtant c’etait toi le seul candidat pour CA; bizarre ou pas ? »

    Et sa compassion pour Karli; il faut parler etc etc, oui mais juste avec Karli ?
    Il a défoncé tellement de personnages sans seconde pensé mais Karli fallait absolument lui parler?
    On est censé éprouver de la compassion pour elle mais on cligne pas des yeux une seconde pour Batroc à côté XD

    • Pour la différence entre Karli et Batroc, c’est pas tout à fait la même chose.

      Karli dénonce une injustice avec les déplacements de population du GRC en commettant des actions violentes voire terroristes, mais Sam peut s’identifier à la cause et comprendre les raisons sous-jacentes.
      Tandis que Batroc, quant à lui, fait du trafic d’armes, kidnappe des généraux ou des personnalités politiques, voire commet des meurtres en tant que tueur à gages (avant CA2). Donc il est plus logique que Sam n’éprouve pas de compassion à son égard, il n’y a pas à comprendre les actes qu’il commet, juste à les arrêter.

      • lol oui c’etait pas vraiment serieux cette comparaison avec Batroc;

        « des actions violentes voire terroristes »
        Des meurtres tout simplement, des meurtres d’innocents, voulu, prémédité, et fait sans remord,

        Qu’il ait de l’empathie pour la cause ou les gens souffrant du vote du GRC etc ok,
        même pour karli jusqu’à un certain point;

        Mais qu’après tout ce qu’elle ait fait et dit; Carter à terre un trou dans le ventre;
        qu’il refuse toujours de se battre et essaye de raisonner avec elle je comprends pas;
        alors que les autres flag smasher par exemple, pas d’hésitations.

        Et est-ce qu’à la fin, nous spectateur, on était vraiment censé avoir de l’empathie pour elle ?

        J’aurai pu comprendre pour Dovich, qui montrait des remords et questionnait les méthodes utilisées, mais Karli ?

  36. « Spider-Man Far From Home » avait fait référence à une cellule dormante de Kree…
    C’est peut-être à ça qu’il faudrait rattacher Sharon plutôt qu’aux Skrulls ?

  37. Avec cette affiche de Cap, même un peu plus stylisée que quand il bouge, on voit bien ce qui était déjà un peu gênant dans les comics :
    Les lunettes de pilote sont déjà bien suffisantes comme masque (et fonctionnelles car elles ont une interface). Les parties inférieures ne servent donc pas vraiment à grand chose, si ce n’est à rajouter du blanc sur le… visage.
    Certes c’est une couleur du drapeau américain, et qui peut être aussi rassurante que le bleu (mais pas toujours), et ça explique bien des choses en ce qui concerne les préjugés reposant sur l’apparence.
    Mais là, ce n’est pas comme pour le casque de Steve, redessiné par Bryan Hitch il y a des années en s’inspirant du casque originel des premiers comics, auquel il aura juste ajouté une lanière à la mâchoire. De sorte que les oreilles ressortaient ainsi de manière plus naturelle.
    Là, pour Sam, ça l’est un peu moins. Autant couvrir aussi ces oreilles pour avoir une sorte d’unité.

    Mais bon, on chipote… S’ils continuent à garder ce même style, qui sait si on ne finira pas par s’y habituer, que ça fera un peu moins « Cosplay copié-collé des comics » (pffiou, que d’allitérations 😉 ).

  38. Bon, et histoire de faire de derniers petits parallèles…

    Le genre buddy movie de la série est bien similaire à « L’Arme Fatale » (dont les films ne se privaient pas de parler de Air America, l’Apartheid, les jeunes gangs de rue armés, les immigrés esclaves)… Sauf qu’ici c’est le mec traumatisé qui est le « vieux ». Et le mec plus « placide, famille, bateau » qui est plus jeune et énergique.

    Karli peut être vue comme un Greta Thurnberg qui serait allé trop loin dans la radicalisation… Et les Flag Smashers de raisonner encore plus différemment après les évènements du Capitole.

    Et la réponse de Sam est comme un symbole de l’Amérique de Biden, voulant réconcilier, quitte à faire de la com’ – mais c’était déjà le cas dans les années 40. Les cycles…

      • Possible… Même s’il semble évident qu’il pourrait prendre le nom de Nomad – mais il faudrait alors expliquer en suffisamment de temps qu’il n’a plus de domicile fixe et parcourt le monde, pour éviter trop vite la contradiction avec son statut actuel.
        Sinon, une inversion dans l’ordre des Captain successifs ne serait pas trop grave… Il faut juste une bonne histoire pour montrer pourquoi Sam ne serait plus en état de garder le rôle, pour adapter ainsi l’arc narratif originel autour de Bucky (avec quelques épisodes de plus, la série actuelle aurait pu insérer cet arc en plein milieu, de manière concentrée).
        Et enfin acter que finalement, ils peuvent tous deux partager ce titre. Contrairement aux comics, où Rogers finit toujours par le reprendre, obligé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here