Wonder Woman 1984 : La Critique du film + VOTRE AVIS !

221

Après avoir suivi d’un œil attentif la réception de Wonder Woman 1984, je m’attendais à découvrir un The Amazing Spider-Man : Le destin d’un héros en pire. Soit une sorte de grand écart permanent entre le très bon et le très mauvais. Certes, il y a un peu de ça… mais le fait est que cette suite semble avoir provoqué un vrai rejet chez certains. Du coup, selon l’expression consacrée, pourquoi tant de haine ? C’est à se demander si le blockbuster themyscirien de Patty Jenkins n’est pas victime du contexte actuel. Comme si adhérer, le temps d’un film, à une époque où tout paraissait plus simple n’était pas possible. Le fossé est trop grand. Wonder Woman 1984 n’est pas un chef d’œuvre du genre, c’est certain… mais ce n’est pas non plus un film qui mérite de se retrouver dans les tréfonds des classements super-héroïques.

Que ne dirait-on pas aujourd’hui si Superman remontait le temps en volant à toute vitesse autour de la Terre ? Wonder Woman 1984 est un hommage au long métrage fondateur de Richard Donner, à une époque révolue où l’on ne décortiquait pas chaque scène pour y chercher des incohérences. Cela revient un peu à dire « Ta gueule, c’est magique ! », mais comme l’histoire est justement empreinte de magie, pourquoi ne pas se laisser emporter ? A l’heure où la branche ‘dark’ de DC Films a le vent en poupe avec Zack Snyder’s Justice League, il n’est pas étonnant que la vision optimiste de Patty Jenkins soit reçue avec si peu d’enthousiasme. A cela s’ajoute la morosité de l’ère pandémique et le fait que la majorité du public découvre ce grand spectacle sur un petit écran. (Il serait intéressant de mener une étude pour savoir s’il y a une différence d’appréciation quand un film est découvert au cinéma ou à la télévision.) Autrement dit, Wonder Woman 1984 part avec un sérieux handicap !

Bien sûr, il ne s’agit pas d’occulter les défauts de Wonder Woman 1984, à commencer par un rythme en dents de scie. C’est ce qui arrive quand la séquence la plus prenante d’un long métrage se trouve au tout début (les Jeux Olympiques de Themyscira). Car pour ce qui est de l’action, cela va du banal (la course-poursuite dans le désert) à l’inutile (la scène du centre commercial). Même le combat final est un pétard mouillé, avec une armure qui est surtout là pour faire joli et une Cheetah à peine visible. Heureusement, ce n’est pas le coeur du film, tous les blockbusters super-héroïques n’ayant pas vocation à se terminer par une grosse baston. Pour clore ce paragraphe, on mentionnera aussi que la lourdeur pour dénoncer la lourdeur… c’est lourdement lourd (et surtout contre-productif).

Malgré ces défauts, on prend plaisir à retrouver Gal Gadot en quasi déesse et Chris Pine en poisson hors de l’eau. Notamment parce que Patty Jenkins s’intéresse de manière sincère à Diana Prince. Trop souvent, l’identité civile d’un super-héros se réduit à quelques scènes qui ne sont là que pour faire avancer l’action. Ici, on sent vraiment que notre héroïne a une vie en dehors de ses super-activités. C’est sans doute un détail, mais c’est un point intéressant. Un point qui illustre une qualité plus générale de cet opus : il se concentre sur quatre personnages, sans se disperser. Et comme la durée, plus que confortable, est de 2 heures et 31 minutes, nous avons droit à un quatuor qui a le temps d’exister à l’écran. C’est agréable, à l’heure où de nombreuses suites n’ont que la mise en place d’une autre suite à l’esprit.

Il faut qu’on parle de Pedro Pascal. Entre Wonder Woman 1984 et The Mandalorian, il a quasiment sauvé 2020 ! Son Maxwell Lord frise plusieurs fois le ridicule… mais il est rattrapé in extremis par son interprète, complètement habité par son rôle. Un spectacle à lui tout seul ! Sa folie fait sens et l’aspect planétaire du chaos qu’elle entraîne est très bien retranscrit à l’écran. Pour ce qui est de Barbara Minerva, difficile de ne pas penser à Max Dillon dans The Amazing Spider-Man : Le destin d’un héros. Même maladresse, même admiration pour le héros. Heureusement, le personnage est moins caricatural (pas compliqué). C’est une digne représentante des ‘méchants malgré eux’, si chers à Spider-Man, avec une bonne pirouette scénaristique pour légitimer sa descente vers le Côté Fourrure de la Force.

Une fois de plus, Hans Zimmer répond présent dans les grands moments. La première piste du film, ‘Themyscira’, entre sans difficulté dans le top 5 des morceaux super-héroïques les plus accrocheurs de ces dernières années. En revanche, on ne le félicite pas pour la réutilisation de l’Adagio in D Minor’ de John Murphy (Sunshine). Ou comment être sorti de la scène de l’envol par un morceau utilisé jusqu’à l’overdose (Kick-Ass, Lovely Bones, The Walking Dead, etc.). Étrange paresse de la part d’un maestro qui sait si bien mettre en musique les super-décollages (l’inoubliable ‘Flight’ de Man of Steel) ! Pour équilibrer, Zimmer est bien plus légitime quand il fait retentir les premières notes de ‘Beautiful Lie’, une piste de Batman v Superman : L’aube de la justice qui colle parfaitement au discours de Wonder Woman.

« Je souhaite… » Je souhaite que Wonder Woman 1984 soit un jour réhabilité à sa juste place, ce qui ne manquera pas d’arriver une fois que la morosité ambiante se sera dissipée. Oui, cette suite est kitchouille à souhait, mais cela reste un honnête divertissement qui embrasse les codes d’une autre époque, avec une Wonder Woman inspirante et un Pedro Pascal en très grande forme. Même le MacGuffin au centre de l’intrigue soulève des problématiques intéressantes… auxquelles le film a le mérite d’apporter des réponses. N’oublions pas que les Amazones ont été créées par Zeus pour répandre l’Amour dans le coeur des hommes. Le message a peut-être du mal à passer en ce moment, mais grâce aux prouesses intemporelles de Wonder Woman, nul doute que la Vérité finira par triompher dans le coeur des spectateurs les plus endurcis !

[Wonder Woman 1984 sort aujourd’hui en DVD/Blu-ray (commander) !]

——————————————————————

Wonder Woman 1984 de Patty Jenkins est sorti en France le 7 avril 2021, avec Gal Gadot (Diana Prince/Wonder Woman), Chris Pine (Steve Trevor), Kristen Wiig (Barbara Minerva/Cheetah), Pedro Pascal (Maxwell Lord), Robin Wright (Antiope), Connie Nielsen (Hippolyte), Amr Waked (Emir Said Bin Abydos), Natasha Rothwell (Carol), Ravi Patel (Babajide), Oliver Cotton (Simon Stagg) et Gabriella Wilde (Raquel).

221 COMMENTAIRES

    • C’est sûr que ça fait un peu défaut. La plupart des « défauts » évoqués par LTH sont en effet accessoires, on peut passer par dessus.
      Et c’est pas forcément pour ça que le film est mauvais. Mais construire toute cette histoire autour d’un viol quand même, et du fait que ça n’a pas l’air de déranger l’héroïne principale une seule seconde, ça la fait descendre en flèche dans mon appréciation. Sérieusement, à l’époque des « me too », « balance ton porc » et autres, pour un film qui se veut féministe, ça fait mal d’assumer un viol à la fois sexuel, de personnalité et d’identité aussi facilement.

      Pour ça que pour moi, si WW premier du nom était certes kitsch par moments, c’était un bon film divertissant qui pouvait trouver sa place. Celui-ci, non, je suis désolé, il est dans le bas du classement. Pas le pire, mais en bas quand même. C’est pas une question d’optimisme ou d’avoir un film plus lumineux, il aurait très bien pu le faire. Mais le film est juste gênant, inutilement long et manque d’un réel discours, plus développé. Ça ne va pas assez loin. Pourtant, il y avait de quoi faire avec toutes ces références à 1984 et à Brother Eye.

      PS : Et je me le suis infligé deux fois (en VOSTFR puis en VF). Faut croire que j’aime souffrir, étant donné que j’avais fait la même chose avec Birds of Prey.

      • J’ai mis en VF après 20-30 mins; j’adore la voix de Gal Gadot, vraiment ! Le soucis c’est qu’en VO, ben… je vois quand elle joue « mal », je n’y crois pas en son interprétation à certains moments mais plus l’impression qu’elle récite son texte

    • Dans la vraie vie si le corps réceptacle de Steve Trevor pouvait lui parler, il aurait dit: « Je suis consentaaaaaaant !!! »

      • DonVuitton
        Purée mais t’es serieux, on ne peux plus se marrer car un mec c est fait «  » » »violer » » » » par Gal Gadot ??????
        Sérieux ça en devient risible, tu dois être fan de Gad et des blagues sur les portables ou le mac do.
        Sinon spectateur, c’était très drôle et leger. J’achète 🙂

        • Attaaa… fais gaffe ! Il fait parti de la M… A… F… i… il y a un « Don » devant son nom ! Ah ! Je savais que la maroquinerie de sac n’était qu’une couverture ! Oups… !

          Veuillez m’excuser pour mon infamie Don Vuitton 🙇‍♂️
          C’est ma faute, je… me sens seul…
          Veuillez s’il vous plaît accepter mes salutations distinguées

          🏃‍♂️ pars en courant 🏃‍♂️

        • Je t’invite à relire ta phrase captsubasa.
          Et une deuxième fois s’il le faut, en détachant bien chaque mot.

          Si derrière tu peux revenir en écrivant en TOUTE HONNÊTETÉ, sans AUCUNE mauvaise foi ou ego, qu’il n’y a aucun problème, je t’expliquerai pourquoi.

        • Truc tsubasa : Bah ouais on peut pas rigoler dessus, t’es un mec bizarre toi.
          Gal gadot ou pierre menes ca change rien. Il y a que les dérangés pour penser autrement

          Spectateur : c’est déjà mieux que tu fasse le comique qui flop sur mon pseudo que sur le viol, tu vois tu évolues!

          • Oui perso rire sur le viol, le handicap (jeremy ferrari et guillaume bats), les blacks juifs arabes blondes etc… Si c est fait avec bienveillance et humour ça ne me pose 0 soucis
            Euh pierre menes rien a voir, aucun humour, juste un sale con qui j espere ne fera plus de télé suite à ses actes immondes envers la gente féminine, rien a voir avec la blague (drole) de spéctateur

            Naim a fait un spectacle à Tel Aviv : public juif, a un moment il dit
            « Euh vous les juifs en haut a droite, on vous voie mal, DÉPORTEZ-vous un peu vers la gauche »
            Devine quoi ? référence à la Shoa, et les juifs se sont marrés

            César 2018: Blanche Gardin a osé le sketch sur le viol et les actrices qui couchent pour avoir un rôle : regarde la video sur youtube, la blague de blanche est très drôle et porte sur le viol

          • C’est très intéressant que tu critiques Pierre Menes, qui est justement accusé de ce que nous reprochons, DonVuitton et moi. C’est un peu contradictoire de le résumer à « c’est un con », non?

            Quant à Blanche Gardin (critiquée pour avoir soutenu son compagnon pris dans des scandales sexuels) et Jeremy Ferrari, le public a choisi d’être là. Il sait à quoi s’en tenir, il connaît le style de la personne en face. Si les sujets abordés le mettent mal à l’aise, il n’y va pas.

            Bref, le sujet central c’est le consentement. Le viol, qu’il soit par un laideron ou un sex symbol, un homme ou une femme est inexcusable, point.
            On pourrait débattre sur la pertinence du mot dans le cas du body swap de WW84, mais quoiqu’il arrive les « il AURAIT pas dit non S’il AVAIT PU donner son avis », « c’est Gal Gadot, j’vois pas le mal », c’est malsain, c’est tout. Parce que c’est exactement ce que prennent les victimes de viol dans la gueule quand elles osent parler. Parfois même en plein commissariat.

            Et encore une fois en un mois et demi, j’en ai franchement marre de voir ce genre de rhétorique sur ce site, jamais bien loin du « bien-pensance » ou « on peut plus rien dire ».
            Essayez deux secondes de vous mettre à la place des autres avant de balancer vos com’s, ça soulagera beaucoup de monde.

          • Attendez… vous êtes encore là dessus ? 🤦‍♂️😴💤
            Évidemment que le sujet n’est pas drôle, je serais incapable de faire une blague sur Monster, Sleepers ou la scène dans American History X (même si en quelque sorte, il…). Bref, là c’est WW84, un « navet » ou film « light » que j’ai si peu apprécié que toute vanne qui me passe par la tête me fera un peu oublier l’ennui.
            J’avoue avoir honte quand je souris aux blagues de Jeremy Ferrari (je me dis « ah ouais, c’est chaud quand même »)
            Évidemment que ma blague sur le sujet aurait offusqué certains étant donné le balai qu’ils ont dans le c… (je plaisante !), mais quoiqu’il en soit je ferai toujours de mon mieux pour alléger l’ambiance (un peu négative) même avec des blagues à 2 balles (désolé, je fais ce que je peux, on m’a filé qu’un budget de CW).

            Non, je ne crois pas que j’évoluerai, je suis beaucoup trop bête
            Allez passez une bonne journée peace ✌️

          • Forothangail : « Essayez deux secondes de vous mettre à la place des autres avant de balancer vos com’s, ça soulagera beaucoup de monde. »

            Si un jour tu es très riche, loue un 2 pieces dans un quartier populaire car il faut te mettre à la place des pauvres… Désolé je n ai pas trouvé plus con comme exemple 😉

            Sinon désolé mais rire d’un sujet ne veut aucunement dire le cautionner, si tu le penses, je ne peux rien faire pour toi.

            Perso je me suis marré devant « case départ » et pourtant on s’accordera tous (du moins je l’espère) à dire que l’esclavage est pure abomination.

            Après tu peux comprendre, que si l’on se met à la place de tout le monde, on ne vie plus, tant ce monde est abject et va droit dans le mur, donc à titre perso je préfère en rire.

            Et puis enfin, franchement, le mot drôle de spectateur lambda était-il une apologie du viol, ou un ptit mot drôle pour détendre l’atmosphère. son drôle de mot et le fait que j’en ai ri, est-ce que ça fait de nous des personnes qui cautionnent le viol ?

            Enfin, à titre perso, enfant (12/13 ans) j ai vécu une grosse agression physique raciste (je suis mate de peau), m’ayant couté quelques jours à l’hosto.
            Ben pourtant une bonne blague sur les arabes ça me fait toujours rire.

            Un jour un juif prends un taxi, il s installe et hop un arabe passe et lui vole son porte feuille.
            Le chauffeur du taxi descend, attrape l arabe et le bastonnne.
            Bim bam boum, et là le juif se met a crier « mais arretez…arretez »
            Bim bam boum, le chauffeur eclate la tete de la rabe sur la portière, « MAIS ARRETEZ STOPPPPPP » crie le juif
            Bim BAM BOUM l’arabe est à terre et le chauffeur le fini à coups de pieds
            « MAIS STOPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP ARRRRRRETTTEZ » crie le juif.
            Là le chaufeur en à marre et dit au juif : « non mais attendez c est un arabe qui vous a volé, en plus vous êtes juif, vous ne devriez pas le défendre »
            Le juif répond « Non c’est pas ça, je m’en fou, c’est juste que vous avez oublié de couper le compteur »

            Toi lecteur, si tu as souris à cette blague, sache que tu n’es qu un infâme raciste, antisémite prônant la violence.

          • Bon Lambda et Tsubasa, les deux violeurs, c’est pas bientôt fini oui?
            Mettez vous à la place de toutes les personnes qui se sont faites déposséder de leur corps pour coucher avec Gal Gadot.
            Imaginez qu’en plus, elles soient là et lisent vos bêtises?
            Ca vous ferait moins rire.
            Merci de ne plus rire aux dépends des noirs, des arabes ou des victimes de viol. Merci surtout de ne plus rire du tout.

          • ^^ Tiens c’est vrai ça, on y pense aux victimes qui se font déposséder de leur corps??? ^^
            #John Malkovich, une pensée pour lui qui s est aussi fait violer par cameron Diaz en se faisant déposséder de son corps

          • Je vois qu’on est dans les bas fond avec les 3 zigotos ici.
            En même temps, amateur de Blanche Gardin, fallait s’y attendre. Niveau humour super lourd et forcé tu lui enlève tout ce qui relève du cul elle arrive à peine à parler.
            Mais bon c’est ps le sujet, c’était celui du » trop drôle le consentement violer des hommes ca compte pas :)))« 

          • Entre Foro et Vitton, on touche à un niveau de démagogie rarement atteint sur ce site. Quoique… non en fait 🙁

          • Ne t’inquiète pas Don Vuitton, je ne suis pas le plus à plaindre ici. Les dictateurs de la bien pensance et les empêcheurs de tourner en rond (comme toi, par exemple) le sont bien plus que moi… si tout ce que tu sais faire dans ta vie, c’est casser les pieds à des mecs qui rigolent à des vannes sans avoir d’arrière pensées, tu dois bien t’ennuyer…

          • Don Vuitton: A chaque fois que je vois quelqu’un comme toi nous dicter ce qui est drôle et ce qui ne l’est pas, je repense au sketch culte des Guignols sur le CSA. Que le monde serait triste avec des gens comme toi…
            https://www.youtube.com/watch?v=ig-aJzjLe6s

      • Le « viol » est métaphorique. Déposséder un homme de son corps et de sa vie n’est pas quelque chose de très moral à priori (c’est même carrément immoral en fait). Chose qui n’a pas l’air de déranger la belle Diana le moins du monde. Ils auraient pu sauver ça si cet élément avait pesé dans sa décision de renoncer à son souhait…

        • « Chose qui n’a pas l’air de déranger la belle Diana »
          Le pire c est que c est Steve qui veux rendre son corps au mec inital, car Diana, en mode Osef du mec…et du reste du monde d’ailleurs, je veux juste vivre mon histoire d’amour.

          Autant pour le monde OK pourquoi pas, car ce n est pas de sa responsabilité contrairement à ce que pourrait dire oncle Ben 😉 , mais voler le corps d un mec qui n a rien demandé, ni fait, pour vivre son histoire d’amour, niveau morale ça en prend un coup.

          @black : 1 😉
          « Bref C’est un film… »…fais gaffe tu vas te faire sauter dessus, et on te parlera du film « irreversible »

          • Green haylian : ahahaha direct dictateur. On vous reconnaît bien les jean « on ne peut plus rien dire », toujours les mêmes expressions. Si pour toi c’est ca la dictature de ne pas prendre a la légère le viol, je pense que tes grands parents étaient bien planqués à l’époque

          • don….
            Tu pars vraiment en vrille là …..
            Autant s’en arrêter là je pense (Et des excuses au passage seraient bien venue car je ne voie pas ce que ses grands parents viennent faire dans l’histoire)
            Bref peace, passons.

        • Sauf qu’ils parlent d’un « viol » physique…
          Je suis d’accord que c’est amoral ce que fait Diana mais elle le dit qu’elle veut être égoïste.

          Reprocher ça au film alors que c’est un procédé qui vu et revu dans plein de film ou série.
          On cherche à descendre le film pour un détail. Il y a plein d’autre défaut plus important.

          Comme la longueur du film, la scène cartoon du centre commercial , l’amure qui ne sert à rien, le vole.

          @captsubasa

          C’est surement les mêmes qui voulaient interdire JOKER pour ne pas créer des incels.
          Les mêmes qui ne savent pas faire la différence entre acteur et un personnage…
          On vit dans une drôle époque.

          • Oh tu sais bien que ce n’est pas un seul détail qui est reproché au film. ^^
            Le problème vient surtout du fait que ça n’est pas traité dans le film alors qu’il y est question de morale, d’égoïsme et de responsabilité.

          • Je parle du fait d’être excessif sur un détail de scénario comme il peut y en avoir bcp sur plein de film.

            Elle a fait un choix égoïste c’est clairement dit , je ne vois pas le besoin de developper plus que ça. Surtout que le film développe ça sous différentes forme .

            La conséquence de son égoïsme c’est de perdre ses pouvoirs et ne pas pouvoirs sauver le monde.

      • Maintenant pour les kékés bigard, osez regarder irreversible et trouver de quoi plaisanter à la fameuse scène. Pourtant c’est la meme chose, un viol.
        C’est pas en foutant trois quatre flocons de neige et ex miss univers que ca change quelque chose. S’agit d’utiliser ses neurones deux secondes

        Blackhab : Quand le film se veut ouvertement pour les droits de la femme et charactérise mal ses personnage féminin, et qu’en plus elle légitimise le viol d’un homme, il y a un gros problème dans son fond. C’est pas juste un détail

        Edit : lol bah oui je viens de voir captsubasa, ca rate pas. Après si on trouve le viol ok pour certains films quand c’est fait par une certaine personne et dans un autre film avec une autre personne c’est immoral, c’est qu’il y a un problème.

        • Tu viens sérieusement de comparer Irreversible et Wonder Woman 1984?????? C’est quoi l’étape d’après: comparer Babe à Hannibal parce que dans les deux films il y a des cochons?

        • « osez regarder irreversible et trouver de quoi plaisanter à la fameuse scène. Pourtant c’est la meme chose »
          OMG…. on l’a perdu….

          Weapon « comparer Babe à Hannibal parce que dans les deux films il y a des cochons? » Hi hi merci pour la touche d humour XD XD

          « Après si on trouve le viol ok pour certains films quand c’est fait par une certaine personne et dans un autre film avec une autre personne c’est immoral, c’est qu’il y a un problème. »

          « Case départ » et « 13 year a slave » parlent tout 2 de l’esclavage. L un fait rire, l autre pleurer

          Bref perso j abandonne 🙂 et bonne nuit 🙂

          • Sauf que dans le cas d’irreversible, case depart ou hannibal, on sait que les actes sont immoraux, c’est montré et ca dénonce.
            Dans wonder woman c’est clairement esquivé, rendu ça normal, voir romantique vu la fin du film.
            Comme je l’ai dis, sortez vos neurones, même si ca à l’air d’être un peu trop pour vous

          • Faire rire ca dénonce. L’humour ca dé once souvent beaucoup plus que sur un film dramatique. Par contre vos blagues de collégiens « lé bone gal gadote touch mua je di pa naaaan »ca relève rien à part de la lourdeur et bassesse d’esprit.

    • Oh bon sang… 🤦‍♂️

      La dernière chose que je voulais, c’était ça, une ambiance nauséabonde, je ne pensais pas que ma blague aurait « autant » dépassé les limites, qu’on prendrait autant au sérieux WW84, les pierres magiques, transfert d’âme, tout ça. Dommage, j’avais plein de blagues sur Gandalf, mais si c’est pour que les défenseurs de magiciens de Narnia me tombent dessus, je préfère m’abstenir.
      Je me souviens maintenant pourquoi je n’écrivais pas sur LTH durant toutes ces années. Pour les premières années, c’était parce que je n’avais aucune connaissance en comics, donc autant lire les experts; les suivantes, c’était à cause de ce genre de prise de tête (surtout ici… WW84, vraiment ?). Là, en l’occurrence, j’en suis l’origine… 🙄 et j’en suis sincèrement désolé

      Avant de continuer, @captsubasa, tu es arabe ?
      @everyone Sachez que je ne suis pas avec cette personne !!! Je ne la connais pas !!!
      Euh… je précise pour ceux qui sont en galère de 2nd degré, ce n’était pas sérieux, ok ?
      J’ai tag @everyone pour la précision mais en fait c’est surtout pour Tsubasa, en cas où… parce que je n’ai pas envie de mourrir…
      名前のせいでツバサさんは日本人だと思った
      [Je pensais que tu étais Japonais à cause de ton nom (bien sûr, ce n’est pas vrai ! xD)]

      @captsubasa je vais faire du hors-sujet mais je déballe mon sac comme je songe à beaucoup éviter la section commentaire.
      Sérieusement, je ne sais pas pour toi, mais moi, ça me soûle tous ces discours de personnes qui savent mieux que nous ce qu’est la discrimination, et comment la lutter. Déjà que je ne suis pas noir (ni arabe, ni juif), même si j’ai aussi vécu la discrimination, je me suis même déjà fritté durant mon adolescence avec des adultes, je ne me permettrai jamais de dire que je comprends ce qu’ils vivent (même si j’ai des amis qui témoignent avec parfois de l’humour, le fond reste tendu). Mais heureusement, il y a encore beaucoup ici qui sont modérés, respectueux (le seul exemple que j’ai en tête: l’épisode 2 de Falcon & WS).
      Et ça vaut pour tout, forte taille, genre (au lycée, j’ai subit des attouchements déplacés, mais je ne me permettrai jamais de dire que je comprends ce que vivent les femmes au quotidien), la médecine (il y a beaucoup de médecins et chercheurs dans ma famille, quand je lis certains commentaires sur LTH ou ailleurs, 🤡… bref… mais bon ces personnes lambdas savent mieux que des personnes qui ont des années d’études et de pratique sur le sujet), etc. Etc. Etc.
      Peut-être que parmi eux, certains vivent ou ont vécu une discrimination, mais…
      Peu importe la personne, c’est bien de défendre une cause, vraiment je le pense sincèrement, mais si certaines personnes pouvaient s’auto-modérer, prendre du recul sur ce qu’ils écrivent, lire RÉELLEMENT ce que les AUTRES écrivent, ou leur poser des questions avant d’arriver aux conclusions si VRAIMENT ils veulent engager une VRAIE conversation (heureusement, il y en a encore), ça les rendrait plus crédibles pour promouvoir un monde plus en paix (même si l’interlocuteur s’avère au final avoir des aprioris).
      Je vais finir hippie… c’est sûr…

      Je reprends.
      Je n’ai pas lu tous les commentaires, désolé.
      Vous faites ce que vous voulez mais perso, je ne me prendrai pas la tête avec une personne qui balance ce genre de com à 2h du mat ou qui reste bloqué sur un truc très maladroit de… WW84 (ça devient encore plus con quand je l’écris). Je vais avouer, j’ai un peu ri durant l’épilogue, le moment de gênance quand elle le revoit, je disais « c’est sérieux là ? 😂 », je riais du scénario, pas de ce qu’elle a commis, bref…
      Sincèrement, durant les soirées (aaaaah… les temps anciens…), quand quelqu’un faisait une blague maladroite (vu les réactions des coms, je conclus que la mienne l’était) suscitait quelques rires gênées mais qu’un mec arrivait – en mode relou – « Oui mais par juxtaposition, Napoléon a dit que… et si le train quitte la gare de St Lazare à 2h… ». Sérieusement, je préfère éviter le conflit avec ce genre de personne parce que franchement, j’ai que ça à foutre.
      Et ça vaut autant pour moi, si vous me trouvez con, ça vaut pas la peine de se prendre autant la tête sur les conneries que je peux dire 🤷‍♂️ (surtout avec le pavé que je suis en train d’écrire… dans les WC, info inutile que je partage, et c’est là que les gens se disent « mais attends, il est long son message… …aaaaaah ! Dégueu ! »)
      En tout cas, Mea culpa, je suis l’origine de tout ça, si c’était à refaire, je n’aurais rien dit si ça pouvait éviter de pourrir l’ambiance.

      @Don
      Oui voilà, exactement, ceux qui ont ri à ma blague et moi, sommes des kékés, des kikoolol, des lourds, notre intellect est très bas, vous faites preuve de grandeur d’esprit, moi, non. Monsieur l’inconnu, si vous le dites, c’est que c’est vrai. Heureusement que vous êtes là pour nous dire que le viol est abject, nous ne le savions pas avant votre intervention.
      Merci Monsieur, pour cette leçon 🙇‍♂️🙇‍♂️🙇‍♂️
      Je n’oublierai pas de sortir mon monocle, ma pipe, « sortir » mes neurones, décortiquer tout ce que je verrai, m’arrêter à chaque détail pendant le prochain film de superslip 👍 je me sentirai plus grandi 👍
      Merci infiniment, heureusement que vous êtes là pour me tenir la main Monsieur l’inconnu (et heureusement que je ne suis pas mineur)
      Voilà je suis très bête, j’espère que ça clôturera le sujet.

        • @Spectateur lambda: J’ai tout lu, j’ai ri et je plussoie.
          Je rajouterai que ce n’est pas ta blague le problème, ce sont des personnes comme DonVuitton qui créent des polémiques sur des blagues, qui veulent donner la leçon derrière leur écran. Ce sont bien ces personnes là qui pourrissent l’ambiance avec leurs messages moralisateurs à la con.
          Si des messages faisaient clairement l’apologie du viol, du racisme ou de tout autre truc puant, LTH les aurait supprimés et bannis leur auteur.
          Ce n’a jamais été le cas ici depuis des années que j’y suis.
          Par contre les SJW, on ne peut rien faire contre eux et plus casse-couilles, y’a pas.

          • Pourtant c’est bien le cas, la blague rendait le viol limite normal. Que tu vois pas le problème c’est que tu fais partie du problème c’est tout.
            Et je meurs de rire entre vos dictatures sjw etc. Un jour je suis un facho un jour un participant du diktat de la bien pensance. C’est tellement drôle a quel point vous croyez tous etre dans un combat qui n’existe meme pas

          • + 1 j ai bien ri ( en toute bienveillance) à la lecture de ton pavé WC.
            Perso j arrête là, c est juste pour te répondre Lambda
            Oui je suis franco tunisien 36 ans en France et depuis 5 ans en Tunisie #Malife 😉

            Et sinon continue de nous faire des blagues vaseuses et immorales, ça détend l’atmosphère, je ferai l effort dans rire dans mon coin et ne plus répondre aux Sjw, mais ce sera dur dur

            Sinon rien a rajouté Garyus a tout dit concernant le sujet.

            Peace et bonne journée à tous

            Au programme aujourd’hui j’ai prévu d’aller violer ma voisine, manger 2 bébés puis une petite ratonade en fin de journée…
            Vaste programme

          • Ah ok ! C’est cool 👌 en fait, je n’avais pas le but de briser un minima ta vie privée 😜
            Mais je vais jouer le jeu, histoire de ne pas te prendre en traître. Ben, de toute façon, je me suis en quelque sorte auto-cramé, je suis asiatique et aussi, il ne restait plus grand chose quand on décoche les ethnies que je j’ai cité 🤷‍♂️

            Pour les blagues, non, je vais me modérer le plus possible.
            Mon cerveau était trop en mode off quand j’étais sur cette page, je ne pensais pas que ça offusquerait certains lecteurs.
            Qu’il y en ait peu ou pas, je préfère ne rien dire si ça peut éviter les prises de bec parce que j’apprécie ce site avant tout.

  1. Mouais. Je trouve ça léger de mettre la mauvaise réception du film sur le compte de la période. Peut-être que les « spectateurs les plus endurcis » n’ont pas aimé aussi parce que le film est mauvais. Pour eux en tout cas. Mais en effet le contexte de sortie d’un film a son importance, et son époque aussi. C’est justement pour ça qu’on ne peut pas faire les yeux doux à n’importe quoi simplement parce que c’est un hommage à une période qui se veut plus naïve (chose qui était d’ailleurs le cas peut-être au cinéma mais pas du tout d’un point de vue géopolitique). Encore faut-il que l’hommage soit réussi. Et d’autres l’ont bien mieux fait. Bref, pour ma part je l’ai trouvé sacrément nul et creux ce film, et contrairement à beaucoup, je trouve Gal Gadot franchement mauvaise parfois. De plus, le discours féministe qui aurait pu être intéressant (comme dans le 1er film) en est réduit à une quelconque bagarre mal filmée. Bim bam boum.

  2. Pour appuyer mon exemple, X-Men First Class était aussi un hommage à l’âge d’or des comics. Réussi cette fois. Hommage ne veut pas dire niaiserie.

  3. « Que ne dirait-on pas aujourd’hui si Superman remontait le temps en volant à toute vitesse autour de la Terre ? »

    Aujourd’hui ? On dirait que c’est très mauvais, mais on peut le tolérer pour un film de l’époque.
    Comme on peut tolérer des effets visuels douteux d’il y a 40 ans, que l’on ne tolérerait plus maintenant.

    « pourquoi ne pas se laisser emporter ? »

    Ce qui pêche dans ce film c’est l’absurdité de certains passages, et le coté cliché d’un scénario écrit sur un coin de table. Ne parlons même pas du climax et de la résolution qui font passé le « pouvoir de l’amour » du 1 pour une idée de génie.
    C’est l’éternel fil du rasoir … si il y a peu de soucis, on peut passer dessus, quand le tout s’accumule on bascule de l’autre coté et le rejet est brutal.

    « C’est à se demander si le blockbuster themyscirien de Patty Jenkins n’est pas victime du contexte actuel. »

    C’est devenue la nouvelle excuse facile … blâmer le contexte.
    Personnellement, je regarde des œuvres nouvelles fréquemment, j’en aime toujours certaines et je bloque toujours sur d’autres … comme il en a toujours été en fait !
    J’en déduit que mon blocage sur ce film n’a rien à voir avec la crise d’hystérie qui touche une bonne partie de la planète !

    • +1

      Le film est mauvais. Plus mauvais que le 1er. Il y a 3 scènes de combat à tout cassé. Pedro Pascal sauve les meubles, mais il méritait mieux que ça. Il frise souvent le ridicule, voire la caricature.

      Je classe ce film entre 4F (2015) et Elektra.

      WW 1894 est une grosse déception à plusieurs millions de dollars. J’ai jamais trop aimé le personnage, que je trouve être un cliché sexiste, et c’est d’autant plus renforcée par la vision du personnage qui est présentée.

  4. Mais d’oú vient cet acharnement supposé ? Comment arrive t-on à le mesurer (# ? Critiques diverses?) car j’ai du mal à saisir.
    Si le film n’a pas bien été accueilli, j’ai la naïveté de penser que c’est à cause de sa qualité intrinséque. Et non d’un boycottage car nous sommes avant déjà
    #RestoreTheSnyderVerse

    Et de 2. Il souffre enormément de la comparaison avec le 1er. Ma copine qui avait adoré le premier film reconnaît que là c’est totalement raté.

    J’entends bien ton désir Boss LTH de.. se laisser emporter par sa legereté mais même sans rien attendre de ce film. J’étais plutôt déçu ! C’est un film assez paresseux (retour de Steve) dans la profondeur de ses enjeux (tain mais ce climax..) des CGI.. horribles. Pas d’autre mot. Les incoherences multiples avec l’univers dans laquelle elle vit. Kristen Wiig/Cheetah asses cliché..

    Aprés oui, ça se regarde. Des passages divertissants si on est pas du tout exigeant. Et ça s’oublie.

    Et WW3 déjà annoncé ! Ça fait plaisir..

  5. C’est rare que mon avis soit très négatif, mais c’est clairement le cas pour ce film… Et ce à quasiment tous les niveaux:

    -Le jeu d’acteur est terrible. Diana est très mal dirigée: là où Zack Snyder parvient à lui donner un côté « millénaire » et badass dans sa ZSJL, dans WW 1984 elle est extrêmement plate, que ce soit dans les scènes d’action ou dans ses moments soi-disant forts avec Trevor. Quelqu’un a t’il ressenti la moindre émotion dans le jeu d’acteur lorsque Steve revient? Ou qu’il « repart »? Aucun… Maxwell Lord est ultra -trop- caricatural. Certes le film se veut un hommage aux années 80 mais là on est à la limite du nanardesque et parodique. Il ne manquait que le rire machiavélique de « je suis le grand méchant mouhahaha! ». Et pourtant Pedro Pascal fait ce qu’il peut avec ce rôle mal écrit. Même chose pour Trevor, qui « survit » au milieu de ce script digne d’un épisode animé des années 80.

    -Les VFX sont… terrifiants? Même eux sont un mauvais hommage aux années 80 bon sang, je n’ai pas réussi à croire à la moindre scène super-héroïque du film tant les effets spéciaux sont mauvais. Ne me dîtes pas que vous avez cru aux jeux olympiques amazones où les fils suspendant les amazones et leur faisant effectuer des mouvement aériens contre natures se voyaient à des kilomètres. Ou la course de wonder woman dans le désert sur fond vert ridicule à souhait (Surtout quand on la compare à celle de Flash dans ZSJL par exemple…). Ou encore lorsque, dans ce même désert, Diana « sauve » 2 mannequins en mousse qui allaient se faire écraser par un camion… Non vraiment, ma rétine me sortait du film si régulièrement que j’ai toujours du mal à comprendre où sont partis les 200 M de dollars de budget…

    -Les facilités/raccourcis/erreurs scénaristiques… Chaque film demande une suspension d’incrédulité, mais là… Il demande carrément de ne pas avoir de cerveau. Le film est bourré de moments incohérents et absurdes. Quid du mec « possédé » par Steve Trevor sans que Diana y voit le moindre problème? Quid de Diana qui d’un coup peut rendre son Jet invisible justifié parce que Zeus a fait pareil avec l’île des Amazones? Quid de Maxwell Lord qui se fait « vaincre » par le pouvoir de l’amour (je croyais que depuis Charmed on avait décidé d’arrêter avec ça)? Quid de comme par hasard tomber sur Maxwell Lord en jeep dans le désert d’un pays entier? Quid de tomber par hasard dans le bureau du président sur un satellite ultra top secret dangereux pile au moment ou Maxwell Lord arrive devant le président? Et quid de pouvoir « toucher » les habitants du monde entier grâce aux ondes émises par le satellite en se plaçant dans le faisceau lumineux d’une base sur une île (sérieusement…?)? Quid des personnages clichés x1000 Cheetah l’ancienne moche devenue sexy, Maxwell le PDG pourri jusqu’à la moelle capitaliste à mort, etc… Je m’arrête là car il faudrait citer le film entier…

    Était-ce vraiment un film à 200M de budget? Honnêtement je n’y crois toujours pas. Pour un dessin animé sur l’univers WW des années 80 je dis ok, mais là je dis non.
    WW 3, s’il voit le jour, sera sans moi si Patty Jenkins revient aux commandes seule. Redonnez lui Zack Snyder comme chaperon (ou n’importe qui d’autre) comme sur le premier, parce que quand elle est seule… ça fait peur. #LefilmStarWarsRogueSquadronEstMalBarré

    Bref personnellement je l’ai vu une fois et ce sera la seule de ma vie. C’est dommage.

    #restorethesnyderverse

    Amicalement

    Faust

    PS: je précise que mon avis de Wonder woman est basé SANS ZSJL car je l’avais vu avant.

    • Bravo, tu as tout dit, ça résume bien tous les gros problèmes du film !

      De mon côté je suis très « bon public » côté blockbuster mais même là j’ai trouvé ça pire que Suicide Squad et Shazam…

    • C’est clair que Diana dont j avais déjà fait l’éloge sur BVS et ZSJL , t’as l’impression que c’est sa soeur jumelle, le talent en moins, qui joue dans les 2 WW

      LOL niveau facilité, j en ai relevé une pas mal aussi.
      Diana a 100 % de ses pouvoirs peine à faire disparaître un mug, mais, alors qu’elle pert ses pouvoirs progressivement, elle fait disparaître un jet.
      La palme revenant à la télé qui « touche » les gens.

      Mais sinon, pareil, je ne me lancerai pas dans une liste sans fin

  6. Connaitre l’avis général d’un film avant d’aller le voir joue aussi sur la réception critique personnel.

    À force d’entendre qu’un film est mauvais, tu t’attends à aller voir un film tellement mauvais dans ton esprit. Et du coup il apparait moins catastrophique que tu l’imaginais.

    Ce fut le cas pour moi avec The Amazing Spiderman 2. Je ne suis pas aller le voir au ciné quand j’ai entendu le mal sur lui. Je l’ai vu à la télé bien des années plus tard… et je ne comprends pas pourquoi tout ce bashing… je m’attendais vraiment pire qu’un Catwoman ou un Marvel des débuts 2000… Même si il a des défauts évidents bien sûr.

    C’est la même chose pour un bon film. Tu t’attends à un truc tellement incroyable mais au final tu le trouve sympathique sans pour autant le voir comme un chef d’oeuvre perçu par les autres (Intouchable par exemple pour moi).

    • « The Amazing Spiderman 2 » un des films SH que j ai le plus vu (bon c est le préféré de mon fils donc on se le matte souvent)….
      Sniff film tellement conspué à tord…
      Toujours pas fait le deuil de TASM3 et ce qu’il nous aurait offert avec sinister 6

  7. Contexte actuel ou pas, ça reste un mauvais film et un mauvais film de super-héros, si le film avait été bon je l’aurais dit, pour moi c’est une bouse atomique, je préfère encore revoir Amazing Spider-Man 2 sans problème

    • Mais grave…j ai bondit de mon siege de ouf en lisant ça
      Je sais, les gouts et les couleurs toussa toussa…. Mais quand même il y a quand même des limites

        • XD XD
          https://www.youtube.com/watch?v=9HwebM2LD7M y en a la parodie à 13.15 (meme si je t invite a regarder toute la superbe sequence qu offrent jamel et gad)

          Sinon J-0 j ai lu en anglais ce matin, hate d avoir ton avis, moi hyyyyyyper déçu de ouf, c etait exactement ce que je ne voulais pas…snifffff

          Hate de voir les retours

          Sinon cool demain je rattaque la lecture des scans 🙂 trop hate

          • Arf, vraiment pas fan de Jamel et Gad Elmaleh…

            Je viens de lire le chapitre du coup. Très satisfait pour ma part. Je le trouve pas transcendant, dans le sens où il ne redéfinit pas tout le reste de l’œuvre comme on aurait pu s’y attendre. Mais force est de constater que ça accroche bien avec tout ce qui avait été amorcé précédemment (je pense à la volonté d’Eren notamment).

            Maintenant que j’y pense il y a bien au moins deux éléments qui nous ramènent à des évènements passés et que je ne suis pas sûr d’avoir compris. Je vais poster ça plutôt dans le dernier article du bar de Galactus pour éviter le hors sujet. Comme ça on pourra en parler tranquillement. ^^

  8. Ok, donc je ne suis pas fou, j’avais aussi l’impression que WW84 était un film hommage au Superman avec Cristopher Reeves que je ne pourrai pas regarder une 2e fois.
    Au moins, Jenkins maîtrise le sujet si le message est passé; durant le tournage de WW1, elle avoua qu’elle vouait un amour pour cette adaptation de l’Homme d’acier.
    Je ne suis pas client, le style est beaucoup trop vieillot pour moi – comme Star Wars 4, même si je suis fan de la franchise – je ne pourrai pas le revoir.
    Qu’en 2021, on puisse voir ce genre de réalisation pour un film super-héroïque, le visionnage était difficile, comme si je m’infligeais une 2e fois ce vieux Superman.
    Je suis assez étonné que Gal Gadot soit mauvaise dans ce film, était-elle mal dirigée? Étonnant quand je vois Charlize Theron dans Monster, c’est un point d’interrogation…
    Il y a quand même Un Big Plus grâce à Pedro Pascal, je suis fan de cet acteur, il ne m’a pas déçu. Petites parenthèses, je suis fan des 2 Last of Us, j’ai un peu peur de son cast pour le rôle de Joel mais bon… on verra bien…

    Bref, si vous aimez les vieux Superman (des années 80?), c’est pour vous, sinon ben… matez quand même si vous êtes vraiment curieux…
    Mais vraiment vraiment vraiment curieux…

    • Oui mais c’est simple comme excuse ça le coup de l’hommage. Ton exemple avec SW4, oui, mais le film est bon. Superman pourrait parfaitement remonter le temps en volant vite aujourd’hui, si c’est bien maîtrisé, et Flash vient justement d’introduire le truc. Les gens essayent de justifier la qualité du film de par le côté hommage, alors que c’est pas le problème, le problème c’est que c’est fait de façon merdique. Dans le même ton, Superman 1 et 2, c’est vieux, mais c’est bon.

      •  » Superman pourrait parfaitement remonter le temps en volant vite aujourd’hui, si c’est bien maîtrisé, et Flash vient justement d’introduire le truc »
        Mais grave du coup je n ai pas compris pourquoi le boss a choisi cet exemple, alors que bien exécuté ça donne droit à de belles scenes. Cf flash, bien sûr

    • C’est plus un manque de respect qu’un hommage. M’enfin les Kids de 6 ans ont dû kiffer en masse. Ce film fera le plein au teen choice awards, alors qu’il mériterait vraiment les razzies

      • C’est intéressant ce que vous deux dîtes, je pensais que ceux qui ont aimé les vieux Superman aimeront – peut-être – ce WW84, et je vois que non.
        Je n’ai pas aimé Superman aussi parce que je trouvais le scénario assez vieillot, mais l’exemple de TheAzog sur le Flash du Snydercut est pertinent. Si c’est bien amené, réalisé, l’opinion peut radicalement changer.

        @Frétide tu crois vraiment que les enfants peuvent aimer WW84 ? Je n’ai pas d’enfants donc ce n’est pas une question rhétorique, j’ai du mal à imaginer 🤔 le film est quand même ennuyeux…

        • « Je n’ai pas d’enfants donc ce n’est pas une question rhétorique, j’ai du mal à imaginer 🤔 le film est quand même ennuyeux… »

          Ça dépend des enfants je pense. Personnellement à 6-7 ans j avais adoré le premier x-men quand je l avais découvert. Et il est pas forcément plus frénétique que ce Wonder Woman.

  9. Mettant en avant cet angle de vue, on peut dans ce cas aussi ajouter aux propos de LTH la concurrence interne chez la Warner, qui se fait ainsi au détriment de ce film.
    Car le match est alors vite plié face à son concurrent direct : le Snyder Cut.

    Entre les déclarations de Patty Jenkins sur l’envie de classicisme, de moins de CGI et de noirceur (ça semble justifié), et la réplique de Snyder en postant une photo de « sa » Wonder Woman tenant des têtes décapitées (une trahison du personnage des comics, qui ne se complaît pas tant dans la violence)…
    Avantage pour le deuxième par sa symbolique artistique, car son Cut représente le combat d’une petite minorité (lui, son équipe, une poignée de fans suiveurs et la curiosité critique) contre le reste du monde.
    Alors que pour Jenkins, il y a trop un statut de « privilégiée » qui semble resortir, suite à la portée tout aussi symbolique que représente le premier film « Wonder Woman ». Privilège dont elle doit l’introduction à Snyder, et qu’elle n’aura pas pû se réapproprier totalement dans cette suite, la faute à des idées « déviantes » qui passent pour moins abouties que… celles de Snyder dans son Cut. Lequel Cut possède pourtant lui aussi des moments très gênants et un petit peu « cuculs », preuve qu’il reste une part de continuité… mais par son esthétisme et sa réputation, eux sont plus vite intégrés, avec plus d’indulgence.
    – Seule Gadot continue à s’en sortir sur tous les tableaux, défendant deux réalisateurs différents à la fois… Elle en est donc bien une bonne incarnation de l’héroïne –

    Pas d’indulgence possible pour Jenkins, surtout quand la seule réalisatrice connue dans l’inconscient collectif et ayant le niveau adaptée reste Kathryn Bigelow.
    « Celle-ci, qu’a-t-elle fait de plus que notable à part 3 films ? Fait-elle aussi sa grande autopromotion ? Nous vend-elle elle aussi sa vision de la vie ? »
    Pas du tout, elle passe ainsi au pire pour une « Yes Woman », au mieux pour une artisane plus humble (mais restent-ils des gens pour connaître ces termes ?).
    Insuffisant pour justifier un film se passant précisément pendant la décennie de sa jeunesse adolescente, ce « WW1984 » donnant alors juste l’impression de suivre un effet de mode 80’s, sans nous « révéler » autre chose de personnel que son admiration pour le Superman de Donner. Et ses effets. Très Désuets.

    Rien d’étonnant à voir ainsi LTH se faire répondre de manière synthétique, au dessus (et sûrement en dessous): « n’importe quoi, y a pas d’excuses possibles, le film est juste nul et mal fichu, point barre ».
    Car les deux derniers films DC ont eu largement le temps de se faire, de se monter, de détecter ce qui pouvait marcher naturellement ou pas… Et pourtant, il y en a encore un des deux qui n’a pas trouvé un bon équilibre, ou bien qui l’a perdu.

    Surtout quand on n’a toujours pas réussi à faire comprendre de manière suffisamment claire aux fans, que le personnage originel de Wonder Woman a toujours parlé d’Amour, c’est aussi dans son identité naturelle.
    Gérer la Pudeur sentimentale Et des univers de fiction qui tombent facilement dans le kitsch, c’est pas toujours aisé.

    • Regarde plus de comics alors mdrrr, car des comics violent, il y en a. Wonder Woman a toujours historiquement été dépeint soit par son côté amour soit par son côté guerrière. C’est hypocrite de renier le côté guerrier et de mettre ça sous le dos de Snyder car il est « trop dark », mais c’est à l’image de tes autres commentaires sous des articles DC.

      • Regarde plus de comics alors mdrrr, car des comics violents avec Wonder Woman il y en a très très peu. Wonder Woman a toujours historiquement été dépeinte simultanément par son côté amour et par son côté guerrière, fusionnant les deux en un qui soit adapté à la censure et plus moral. C’est hypocrite de renier ce côté équilibré et de mettre ça sous le dos de mes autres commentaires sous des articles DC, que tu as peut-être le défaut de lire en biais… mais c’est à l’image des commentateurs qui se prennent trop rapidement pour des midinettes en mode « ça c’est trop bien je suis en adoration servile – ça Pouah c’est trop nul je bade ».
        N’y aurait-il une seule façon autorisée de commenter ici, en interdisant de poser des questions qui fâchent et en ne suivant que des troupeaux ?

          • Un échec à la vôtre 😁 mais bon, au stade où on en est, on aura compris que ces analyses ne s’adressent jamais à ceux qui ont la flemme de lire en entier (« ça alors, en fait lui aussi il écrit que ce n’est pas réussi… on aurait écrit trop vite ? »).

            bon dodo…

  10. Personnellement, je me suis vraiment ennuyé pendant la majorité du film (ce qui est le pire qui puisse arriver pour un film de divertissement). À commencer par cette interminable scène d’ouverture qui n’est qu’un prétexte pour nous montrer une armure qui ne servira à rien pendant le dernier acte. En passant par Cheetah qui n’arrive qu’au bout de près de 2h de film (2h30 c’est vraiment beaucoup trop pour un film qui a si peu à raconter), une Diana qui n’arrête pas de nous rebattre les oreilles et à larmoyer sur son amour perdu (disparu depuis facilement une bonne soixantaine d’années), des dialogues et des situations d’une pauvreté scénaristique et/ou visuelle. Même les maigres scnènes d’action paraissent fades et d’une laideur embarassante.
    Toutefois, je suis d’accord sur le fait que Max Lord est l’élément le plus positif dans son interprétation par Pedro Pascal.
    Reste néanmoins un film raté à mon goût, parmi ce qu’on a pu nous proposer de moins convaincant ces dernières années

  11. Non, une critique à côté de la plaque. Le Boss a aimé WW84 mais pas BvS 😬 Le film ne se fait pas défoncer pour son ambiance, mais pour sa non maîtrise de celle-ci. Shazam a été bien accueilli par la critique et les fans. Dans l’absolu, c’est sûr que les fans de DC veulent de dark, mais si le côté lumineux est bien réalisé ils ne rejeteraient pas aussi farouchement un film. WW84 c’est un film post Justice League 2017 dans toute sa splendeur, ce qu’a également été Aquaman mais le film avait la chance d’avoir au scénario Will Beall et James Wan en-plus du boulet Geoff Johns, qui ici celui-ci prend clairement le dessus sur Patty Jenkins, qui est peut-être également meilleur réalisatrice qu’autrice. Le but du film est simple : renier les origines Snyderiennes de Wonder Woman, mais de la pire manière possible. Franchement je suis bon public, j’ai bien aimé Suicide Squad, j’ai bien aimé le dernier 4 Fantastiques, mais ce film, j’ai cru j’allais crever devant tellement il me semblait interminable et NUL. Y’aurait tellement de chose à dire, mais regardez simplement l’épisode HISHE consacré au film, il résume plutôt bien la bêtise absolue qu’est ce film. En-plus, avec les dernières révélations de THR et les menaces qu’ont reçus Jenkins et Gadot de la part de Whedon, concernant même également WW84, je me dis que la production de ce film ça doit certainement aussi être quelque chose pour obtenir un résultat final aussi merdique.

    PS: Pourtant quand j’ai vu la critique j’étais en mode « Oui, comme tout les autres DC que j’ai pourtant adoré », mais là non, franchement c’est justifié. J’ai passé un très très mauvais moment. « Je n’écrirai rien sur ce film, c’est une merde ! »

    PS2: Et dire que le premier est vraiment pour moi un chef d’œuvre du genre 😔

    • C’est pas la première fois que LTH est a côté de la plaque, surtout concernant DC et en même temps, une critique ne reste qu’un avis qui a une tribune pour barre. Son avis n’est en rien parole d’évangile, ni plus important que n’importe lequel ici.

      Déjà, il devrait accepter le fait que beaucoup trouvent le film nul à chier sans chercher à trouver un contexte ou une excuse parce que lui il a un peu plus aimé. S’il a des goûts de chiotte, tant pis pour lui en vrai.

      • Il aime un film DC et on lui tombe dessus ? ^^’

        Autant être énervé parce que quelqu’un n’aime pas un film qu’on aime, je peux comprendre… mais l’inverse ? Et je dis ça en ayant détesté WW84 (et en étant ravi de voir les avis qui me rejoignent dans les commentaires).

        • En l’occurrence c’est plutôt lth qui fait comme si on était influencé par un contexte ou je ne sais quoi. S’il trouve ce film acceptable, libre à lui, mais il n’a pas à le présenter en mode « un film victime de son temps que vous n’appreciez pas à sa juste valeur etc »

          C’est quoi cette condescendance? Il s’est pas dit que beaucoup trouvaient juste ce film merdique point barre?

          • « Il s’est pas dit que beaucoup trouvaient juste ce film merdique point barre? »
            MDR c est tellement ça en fait 🙂
            franchement le film est juste pourri et ennuyant à mort à part Pedro Pascal oufffffff

  12. Assez d’accord avec vous, selon moi les facilités scénaristique ne sont pas un problème en soi, même si ça ne rend pas service au scénario on peut très en faire abstraction et rentrer dans cette ambiance familiale proposée du « power in love » et au passage ça renforce aussi parfaitement le virage du ton plus léger qu’à prit cet univers DC.

    En revanche, les messages politique à coups de gros clichés, le féminisme trop redondant, qui en devient gênant (et au final qui ne colle même plus à cette atmosphère mise en place) me font sortir complètement du film.

    Le film avait tout pour réussir, de bons acteurs, le budget, la durée du film, Hans Zimmer au top. Dommage.

  13. Le gros problème avec Cheetah c’est comme tu as dit sa fait trop penser a Electro dans Amazing Spiderman, mais aussi Poison Ivy dans Batman & Robin ou Aldrich Killian dans Iron Man 3. vraiment trop cliché.

  14. De base, je n’ai jamais compris les louanges du 1er film, qui est un film basique, tout ce qu’il y a de plus normal dans l’industrie super-héroïque (avec un 3ème acte qui a blasphémé Arès, et ça + l’homme est tout gentil enfaite, c’était juste Arès qui le contrôlait, me reste au travers de la gorge).

    Et ce film n’a absolument AUCUNE excuse ! Patty Jenkins a écrit ce qu’elle voulait avec très peu de contraintes du studio qui lui laissait carte blanche grâce au succès de WW1, et puis avec tous les nombreux reports, ils ont eu le droit à 2 ANS de post-prod, ce qui veut dire que les effets spéciaux doivent obligatoirement être excellents avec un temps pareil !

    Et ben….non. Ce film est l’exemple même qu’il faut laisser une liberté artistique à des réalisateurs de talents mais pas à des réalisateurs par défaut, ce film montre à quel point il est des fois important d’avoir un producteur pour coordonner un film. Là où Suicide Squad et JL ont leurs excuses d’une prod’ chaotique, celui-là n’a rien pour lui, de la flemmardise abyssale !

    La situation actuelle a au contraire modérer mon tempérament face au film personnellement, parce-que si je m’étais déplacé pour voir ça au cinéma, je n’imagine pas que serait mon degrés de haine envers ce film alors que je ne l’attendais même pas spécialement. Vu sans attente, et quand même déçu, j’ai l’impression d’avoir vu un cas d’école de tout ce qu’il ne faut pas faire, heureusement que le film Star Wars de Patty Jenkins ne m’intéresse pas, parce-que je souhaite bon courage à la Star Wars Fanbase, May the force be with you.

    Gal Gadot est pour moi la plus grosse erreur de Zack Snyder, je trouve qu’elle joue extrêmement mal, et encore pire avec des dialogues qui font faux. Et ça arrange absolument rien de faire d’elle une violeuse et une femme complétement dépendante d’un homme mort depuis 60 ans (Youhoo le féminisme) et de mettre toute la promo sur une armure qui ne sert à rien. D’ailleurs à aucun moment les autorités l’arrêtent pour séquestration d’homme, vol de jet et pour coup et blessures sur les agents personnels du président des USA + infraction à la Maison Blanche.

    Steve ne sert à rien, et piloter un jet des 80s sans difficulté, plein d’essence et qui n’est plus traçable au radar jute parce qu’il est invisible, c’est une parodie quoi !

    Les méchants sont meilleurs que dans le 1er par contre, même si Cheetah est complétement sous-côté dans ce film alors qu’elle est censée être la némesis de WW, et merci la femme a priori laide et qui devient jolie juste en enlevant ces lunettes (youhou le féminisme qui montre que toutes les femmes doivent être belles pour avoir l’impression d’être vue, C’est Patty Jenkins qui a écrit ça sans déconner) et qui se fait battre électrocuté alors qu’elle est censée avoir les pouvoirs de Diana (donc résister à l’électricité parce qu’elle est la fille de Zeus)

    Max Lord est cool grâce à un Pedro Pascal en roue libre, pas grâce à son écriture. Il n’est pas arrêté à la fin malgré qu’il a probablement causé la mort de milliers de personnes mais bref passons. Et puis pourquoi il ne se transforme pas en pierre de vœux quand il dit « I wish to be you » ? Et pourquoi il désire pas tout de suite être le roi du pétrole, ça nous évitera d’avoir tout le reste du film à voir.

    La pierre de voeux contient moulte incohérences que je me retiendrai d’évoquer. La scène d’intro n’a aucun sens avec le 1er film ! (c’est Antiope qui l’entraîne physiquement lors de son adolescence dans le 1, mais dans le 2, elle fait les jeux olympiques à 10 ans sans problème).

    La réalisation est bof, l’action est filmée basiquement, RIP l’iconisation de Snyder. Les CGI sont calamiteux, enchaînement de doublure numérique, de Cheetah en pleine nuit, de fond vert + une scène de vol tellement moche qui nous rappelle à quel point la scène de vol de Man of Steel était magique.

    Hans Zimmer a fait une BO basique et lambda, c’est triste à dire, et puis ils sortent des musiques alternatives « Sketches » sur YT qui me conforte sur son talent. C’est juste le film qui a prit les morceaux les moins mémorables. Et ce repompage de Sunshine, l’émotion disparaît complétement, tout ce que tu te dis, c’est qu’ils ont volé Sunshine !

    Si le film avait assumé complétement le côté kitsch, j’aurais peut-être pardonné certaines choses, avec Diana qui en tournant se transforme en WW, ou avec un générique animé mais non, du coup tout sonne comme du mauvais goût et non une direction artistique. Un mauvais film pour ma part.

    • « Gal Gadot est pour moi la plus grosse erreur de Zack Snyder, je trouve qu’elle joue extrêmement mal, et encore pire avec des dialogues qui font faux.  »
      Plutot d accord avec ta liste, par contre j’ai adoré son perso dans ZSJL et BVS

      • Je l’a préfère chez Snyder aussi (le côté guerrière parfaitement aligné avec l’aspect héroïque et inspirante du perso)

        • et sinon
           » et qui se fait battre électrocuté alors qu’elle est censée avoir les pouvoirs de Diana (donc résister à l’électricité parce qu’elle est la fille de Zeus) »
          double lol si tu rajoutes que Diana a son armure d’or alors que c’est un des meilleurs conducteur en electricité (de mémoire)

  15. le bon ou mauvais coté de la chose, selon notre humour, c’est de ce dire que si le 84 avait été le 1er film on aurait jamais eu de deuxiéme….

    • (copier-coller) À ce niveau là, c’est du pétage de plomb carabiné si ce n’est pas une interprétation exagérée.
      Sérieusement, il y a une grosse incohérence car ce type n’a pas le pouvoir de détruire n’importe quelle carrière que ce soit, surtout alors que ça fait maintenant des années qu’il est un « Company Man ».
      Devait-elle le prendre au premier degré et le croire, et ne pas juste lui dire « oui oui coco, du calme… », puis avertir son agent et la prod ? Jamais elle ne se serait fait virer, même pour qu’il puisse y mettre son choix de préférence à sa place (Cobie Smulders sûrement), c’est difficilement crédible.

      Mais peut-être bien que c’est lui-même qui voulait se faire virer de ce chantier harrassant en gueulant n’importe quoi ?
      Raté pour lui ! Tactique complètement nulle à iech’. Et maintenant, moine muet.
      … ça va durer plus longtemps qu’avec James Gunn…

  16. Une catastrophe de A à Z ce film.

    Scénario digne d’un dessin animé pour enfants, méchants pathétiques, scènes d’action dignes d’un DTV, un ton absurde et kitsch complètement en décalage avec tout ce qu’on a vu auparavant (je n’en peux plus des années 80 dans les films/séres, surtout quand c’est traité comme là en mode « c’est trop cool vous avez vu? »)

    J’ai même trouvé Gal Gadot en retrait, comme si elle ne comprenait pas dans quoi elle jouait. La musique d’Hans Zimmer m’a également parue completement en retrait, paresseuse a l’image de la fameuse scène décrite dans la critique.

    Je rebondis sur cette scène pour parler des incohérences qui sont innombrables, entre les « tg c’est magique » et les incohérences au sein du DCU on est servis, sans compter le retour de Steve Trevor totalement inutile et … étrange pour rester poli. Je cale aussi vite fait le fait que tous les hommes (blancs) harcèlent Diana et Barbara TOUT le film, ou comment forcer avec #metoo avec la finesse d’approche des FEMEN.

    Enfin le film est interminable. 2h30 quand il ne se passe rien et que l’action est ratée c’est vraiment trop.

    Du coup je me suis renseigné et contrairement au 1er film où Zack Snyder était co-scénariste et avait supervisé les scènes d’action et les VFX avec ses équipes, Patty Jenkins a eu un contrôle intégral ici, étant seule scénariste sur le film. Du coup je me demande qui chez Warner Bros a pensé que ce pourrait être une bonne idée de confier un aussi gros film à une femme aussi inexpérimentée ?

    Bref, une grosse daube. Et vous savez ce qui me rend fou ? C’est que Warner a annulé des films comme JL 2 et 3, The Batman, Deathstroke par Gareth Evans qui me hypaient comme un dingue pour nous sortir ce navet avec Birds of Prey, films merdiques et féministes à 2 balles pour répondre à une logique purement mercantile et non un minimum créative.

    Vu l’accueil de leurs dernières créations post Zack Snyder on peut espérer qu’ils fassent à nouveau volte face. Je croise les doigts.

  17. Souvent, d’accord avec les critiques du Boss, ici, vraiment, je trouve certains arguments sont tirer par les cheveux
    Le contexte pour moi n’est en rien intrinsèque a qualité perçu d’un film, sinon il faut alors appliquer cette théorie à tous les films sortie depuis le début de la pandémie, exemple les gens ont globalement aimer Godzilla vs Kong qui a un scénario encore plus petit que WW84, film qui joue dans la même catégorie, même contexte !
    Les fans des film de super slip on surkiffer une Snyder Cut un film de 4h dans un format cinéma, que peu de personnes ont pus réellement profiter, sur un film qui était attendu au tournant et d’une des plus grosses déceptions de l’univers DC, en prenant le risque de peu être s’infliger a nouveaux un Josstice league. (quand on sait que certain ne regarderons jamais Wanda/Vision a cause de 2 épisodes en noir et blanc au début,imaginer leur infliger 4h de 4/3)
    Quant aux séries Marvel qui je trouve ne sont pas d’une qualité exceptionnelle est pourtant contente Majoritairement ceux en manque de SH.

    Quant au « l’histoire est justement empreinte de magie, pourquoi ne pas se laisser emporter ? » si seulement le récit embrasser ce coté lui aussi pour le vivre pleinement, Mais non ce coté mythologique ne nous tend jamais la main, a la place on nous parsème de pierre magique, de bouquin Maya, de pouvoir qui pop comme l’invisibilité, le vol,et L’armure pour vendre des jouets, sans jamais s’interroger sur le pourquoi et comment, seul Diana a la science infuse dans son univers, est nous on est comme ce Steeve Trevor a vivre les événements sans les comprendre.

    Au lieu d’explorer le coté mythologique de la déesse qu’est Diana on a le droit a une histoire d’amour réchauffer, dans une époque qui ne reflète pas beaucoup, dont je ne suis toujours pas convaincu de l’intérêt.
    Certain trouve sympathique le parallèle avec le 1er ou cette fois ci c’est Steve qui découvre tout un monde au lieu de Diana, moi je trouve que quitte a lui faire découvrir quelque chose autan explorer un coté mythologique, qui aurait aussi ébahi le spectateur de prime.

    M’enfin on ne refera pas le match,il y a tellement de défauts, le film aurait pu s’appeler Diana Prince 84 tant il n’assume pas son statut de film de SH, même la performance de certains acteurs laisse a désirer, Chris Pine a l’air de se faire chier comme j’ai rarement vue, le film a eu un budget qu’on ne retrouve pas, un temps démesuré pour être peaufiné, voilà le résultat.

  18. Je me retrouve totalement dans la critique de LTH. Je l’ai vu hier, et c’était loin d’être le film nul dont internet s’est plaint. J’ai dû mal à comprendre le bashing, car si défauts il y a, ça reste un bon divertissement qui a pour lui le mérite de l’originalité : un méchant tout ce qu’il y a de plus humain, un concept de souhaits sympathique, une montée crescendo du niais (la scène rose bonbon du centre commercial) vers l’apocalypse nucléaire de la guerre froide, et une résolution sans bagarre excessif, mais plus portée sur ce qu’est finalement la moral et en quoi un héros doit l’incarner.

    Je comprends qu’on puisse ne pas être sensible au film, faire une fixette sur ses défauts, mais je pense vraiment que c’est le contexte actuel (sortie petit écran, pandémie, etc) qui explique principalement le rejet du film.

  19. Je me moque de me sentir seul, contre vents et marées : j’ai adoré ce film. Mais sincèrement.

    C’est juste le meilleur film de Noël qui soit depuis le premier Die Hard.

    Et non, je dis pas ça pour déconner ! Enfin, pas que. Le film est naïf, ultra-premier degré avec un message super simple au-delà de la candeur-même… Sûr qu’à l’époque d’internet et cynisme à tout va, ça coince.

    Mais justement, ce film vient d’une autre époque ! Le boss parle de Superman, c’est même de Superman II qu’il faut parler ! Tout pareil, Diana / Clark perd ses pouvoir par amour et choisit de les récupérer pour sauver le monde ! Y’a même un fight à la maison blanche comme dans Sup’ II, alors c’est dire !

    Pedro Pascal m’a tout vendu. Il faut vraiment voir ce film en VO. J’ai adoré de A à Z son personnage de looser qui veut avoir la gagne, typique, là encore, des films de mon enfance ! Pareil pour le personnage de Barbara.

    En fait, c’est même ça : j’ai vraiment l’impression de découvrir un film de l’époque de mon enfance, mais que j’avais pas encore vu.

    Ok, c’est pas lourd comme argument, et vous avez tout à fait le droit de dire que c’est pourri, nul à chier, tout ce que vous voulez. No problem. Mais moi j’ai surkiffé, et il me tarde vraiment de me le retaper en bluray 3D ! 😀

  20. Pour ma part, j’ai pensé « heureusement que j’ai pas claqué 15 euros pour voir ça au ciné ». Jouer sur le kitsch 80’s ne me gène pas. La franchise X-men s’en est bien sortie, de même que Captain Marvel pour les années 90. Mais là, le trait est forcé jusqu’à l’absurde. Les scènes d’action sont pathétiques, les incohérences bien trop nombreuses (Steve hallucine devant un escalier roulant mais pilote un avion ultra-moderne sans souci) et les effets spéciaux honteux.
    J’ai eu un profond sentiment d’injustice en visionnant Les Nouveaux Mutants, qui méritait mieux que le traitement auquel il a eu droit, mais je doute franchement que l’accueil réservé à WW84 eût été meilleur dans un contexte normal.

  21. Et sortir que le film ne se concentre que sur 4 personnages alors que l’un de ses principaux défauts est justement de dérailler vers une crise cataclysmique mondiale qui se perd en fausse complexité (et qui contredit quelque peu la suite des évènements de cet univers), sans compter les erreurs absurdes facilement évitable (dans le même tonneau: Tien Diana vole maintenant mais l’oubliera vite fait en attendant BvS)

    Ce n’est pas le climat actuel qui nous empêche d’apprécier un film optimiste. Là, le film est juste niais.

    • => Elle vole.
      => Elle pratique la magie des dieux.
      => Elle n’utilise que des armes défensives.
      => Elle participe à la libération des camps, se montre publiquement dans un centre commercial, à la Maison Blanche, etc.

      Conclusion : il est temps de se faire à l’idée que la bulle d’univers représentée par MoS/BvS/JL a été placée en marge du DCEU (=> SnyderVerse).

      • Ben non en fait… Le personnage a été introduit dans BvS, approfondi dans JL (que ce soit le Whedon Cut ou Snyder Cut), on peut pas tirer un trait sur tout ça. On va pas voir et apprécier des films pour qu’on nous dise ensuite:  » ça ça compte  » ou  » ça ça compte plus « . Le spectateur mérite un minimum de respect, on va pas que voir ces films individuellement mais aussi pour l’univers partagé, ce qui était quand même la promesse de base ! En plus tu peux pas faire pire pour perdre le spectateur, suffit de voir la franchise Terminator où chaque nouvel épisode décanonise le précédent film, ou les récents Halloween qui annulent tout.

        Je suis sur que tu es d’accord avec moi Boss donc je m’adresse plutot à Warner Bros.

        • Enfin ça se fait de plus en plus quand même. Dans les comics où chaque reboot retcon des pans entiers du multivers précédent, des franchises comme Star Wars, dans les mangas, etc.
          Je dis pas que c’est bien ou mal, mais ça se fait quand même énormément.
          Parfois, ils réécrivent même la même histoire sous un point de vue différent (Maléfique qui devient gentille contrairement à la Belle au bois dormant)

          • Bon les mangas ne sont pas un super exemple je trouve. Je trouve justement qu’à l’inverse des comics il y a assez peu de retcons, reboots ou univers parallèles.
            Mais sinon oui effectivement ça se fait de plus en plus, surtout au cinéma. ^^

          • De 1) c’est pas comparable, les auteurs changent, les personnages sont réinventés, modernisés…

            De 2) là on parle de decanoniser des oeuvres à 2-3 ans d’intervalle, ce qui est délirant et fait dans une logique purement commerciale, souvent mal justifiée. Si tu prends les Terminator par exemple, ils rebootent uniquement parce qu’à chaque tentative ils se plantent totalement (Salvation, Genysis et Dark Fate).

            Bref ces studios me fatiguent…

          • @Archer : Certes, ce n’est pas comparable car les intrigues tournent moins autour des questions d’univers parallèles que les comics qui en font leur fond de commerce. Mais j’ai quand même le sentiment que c’est de plus en plus visible dans l’univers des mangas aussi depuis une dizaine d’années.
            DB Super qui décanonise DB GT (si ça ne l’a jamais été), avec en prime SDBH qui n’est pas canon. Et y’a eu DB Kai pour atténuer la violence aussi de DBZ. Un reboot de Digimon Adventure, idem pour Shaman King, les multiples projets Saint Seiya dont un sur deux n’est pas canon (par exemple Lost Canvas qui finalement n’est pas canon vu que Kurumada a décidé d’écrire Next Dimension), etc.

            @RaidenX : on pourrait dire qu’on a affaire à des réalisateurs et scénaristes différents qui n’ont pas forcément envie de construire un univers partagé. Du coup, on retombe sur le défaut de base de Warner quand ils ont monté leur DCEU : ils ont fait ça n’importe comment en voulant aller trop vite, et ça a implosé en cours de route. Des projets dans tous les sens, aucune ligne directrice claire. Et du coup, on s’y perd complètement.

          • @StormXZ Ah ok tu parlais surtout d’animation plutôt que de manga en fait. ^^
            Alors oui effectivement on en voit de plus en plus en animation, et je pense que c’est pour des raisons à priori très similaires aux autres mediums oui.

          • @Archer oui, exact, désolé je parlais des adaptations en animé, et non pas du format papier. C’est sûr que ce serait plutôt honteux si des mangas étaient rebootés, c’est pas fait pour

          • Attendez une seconde…
            Donc il y a une chance que… WW84 ne soit pas canonique à Saint Seiya ?
            Ouf ! Je trouvais que ce film ne rendait pas justice à l’armure du sagittaire

      • => Elle participe à la libération des camps, se montre publiquement dans un centre commercial, à la Maison Blanche, etc.

        Bah elle a détruit une caméra, c’est bon sa suffit incognito

        après je me souviens plus si elle dit qu’elle ses couper du monde après la mort de Steve ou pendant un temps déterminer, si c’est a la mort de Steve on peut penser qu’elle a arrêtez en 84.

        Et au pire dans le prochain elle nous sortira une méthode pour faire oublier l’evenement et il raccorderons la locomotive aux wagons.

  22. Je vais pas être en accord avec le boss pour une fois. J’ai vraiment trouvé le film honteux sur presque absolument l’intégralité du film.

    Bon attention je spoil hein !

    Que ça soit la structure du récit en lui même que je trouve décousu. Les acteurs en eux même (Gal Gadot également hein, elle y met pas du siens non plus, on dirait qu’elle parle à des mômes tout le long du métrage. Chris Pine cachetonne et Kristen Wiig baaaa … Quand on vous disait que c’était pas un bon choix .. Ba c’était pas un bon choix)
    Les scènes d’action … Sérieux ils ont fumé quoi les mecs ? Nan parce que quand c’est pas plat, c’est mal fichu (Sérieux la scène de l’autoroute … Pouaaah, Wonder Woman est sur des patins, la tension c’est 0, et les fx les gars sérieux ….). Le combat final qui dure 2minutes contre Cheetah est minable au possible (C’est bien de se mettre en garde Diana, mais de temps faut rendre les coups aussi). L’armure qui ne sert qu’à faire joli. Et mon dieu le coup du missile et des gamins … Fallait oser …
    On se retrouve avec une variante du power of love dans le final aussi … Et ça fonctionne pas davantage que dans le 1er, et en plus ça fait cheesy …
    Les incohérences aussi ça en devenait gênants, entre l’invisibilité qui à l’air de fonctionner aussi sur les radars, après un « lolilol j’ai fait un tour de magie sur une tasse il y a longtemps ». Steve qui pilote un avion de chasse moderne facile parce qu’il pilotait des coucou pendant la 1ère guerre mondial … Steve qui s’émerveille devant des feux d’artifice alors que ça existait en son temps, d’ailleurs complétement con de voler au milieu d’eux … Tu va te faire dégommer mec … Même le final d’ailleurs ne fonctionne pas, comment personne ne peut avoir de souvenirs dans le reste du DCU de ce qui s’est passé durant WW1984 ? Ca n’a aucun sens …
    Je passe sur la moral du film un peu chelou, visiblement tu peux te faire violer ton corps tant que c’est Gal Gadot qui l’utilise … Bon je dis pas, je serai spectateur de Gal Gadot qui m’utilise comme un jouet sexuel en pensant que c’est son ancien mec, je me laisserai sans doute faire aussi mais bon … Ca reste chelou …

    Franchement, et c’est pas arrivé depuis longtemps, mais je ne sauve pratiquement rien du film.

    AH SI !

    Pedro Pascal qui arrive par miracle à être captivant même en surjouant ! Au point ou je n’attendais que ses scènes (oui parce que le film est long en plus). Et la scène d’introduction qui est divertissante et bien filmé.

    En fait, je pense que ce film souffre du succès du 1er. C’est classique. On à sans doute donné trop de lest a Patty Jenkins qui a pu faire tout ce qu’elle voulait sans garde fou derrière. Et paf, ça à fait des chocapic.

    Bon pour la BO je me souviens plus pour être honnête, ça à pas du me marqué non plus …

    Voilà, j’ai pas aimé.

    • Comme l’as dit le boss il faut faire abstractions des incohérences des fois. Moi aussi ça peut me gêner sur certains films mais là tu va trop loin. On s’en fout qu’ils volent dans les feux d’artifices, c’est un très beau moment, peu importe qu’il sache piloter un avion de chasse en 2 secondes, combien de films ont des personnages qui apprennent à piloter ou faire quelque chose en un instant ? C’est ça la magie du cinéma des fois, pas besoin de passer des années pour faire une action ^^.
      Je suis sûr qu’une tonne d’anciens films comme l’as dis le boss seraient disséqué à foison maintenant, faut dire c’est déjà le cas.

      • Ba je peux pas en fait. Parce qu’au bout d’un moment, le film cumul tellement de poncifs que je deviens de mauvaise foi. Enfin de mauvaise foi … Je laisse plus rien passé. Et vu que ça s’arrête jamais, ba tu cumul et tu ne vois que les défauts.
        Mais pour le coup de l’avion de chasse, je pense que je l’aurai noté même si je passais un bon moment. Le « ta gueule c’est magique » a ses limites.

      • « combien de films ont des personnages qui apprennent à piloter ou faire quelque chose en un instant ? C’est ça la magie du cinéma des fois, pas besoin de passer des années pour faire une action ^^ »

        Pas d’accord avec ça. Pour moi la magie du cinéma c’est plutôt de donner l’illusion que le personnage a pris le temps d’apprendre ce qui lui est nécessaire de savoir faire pour accomplir les actions qu’on le voit mener à l’écran. Il faut que ce soit cohérent.

        • On sait que le type est ingénieur (en aéronautique ?), donc on pourrait très bien imaginer que le souhait de Diana a envoyé l’âme de Steve précisément dans le corps de quelqu’un qui sait piloter. Les histoires de souvenirs partagés dans les comics, c’est monnaie courante.

          • Es-tu sérieux LTH ? D’abord un ingénieur – même en aéronautique – ne sait pas forcément conduire un avion. Mais de toute façon on ne sait même pas quelle est sa discipline. Si ça se trouve il est ingénieur en informatique. xD
            Evidemment qu’avec des « peut-être que… » et des « si » on peut trouver des explications. Mais on peut expliquer n’importe quelle incohérence avec un tel raisonnement, en allant piocher des éléments hypothétiques à l’extérieur du film. C’est trop facile.

          • Dans ce cas il aurait fallu le montrer boss. Parce que là pour moi, rien ne m’indique dans le film que Steve renaît avec des capacités ou des connaissances particulières. Je suis d’accord avec Archer, c’est trop facile et c’est pas des trous que le spectateur peut comblé de manière logique. Même avec la suspension d’incrédulité.

          • Sauf que Steve s’émerveille de beaucoup de choses dans le film non ? donc cette théorie ne fonctionne pas vraiment

          • Vu comment Steve s’emerveille devant des feux d artifices (qui existent depuis plus de 1000 ans), ou devant un escalator, j’ai des doutes qu’il soit revenu avec des souvenirs de l’ingenieur

        • Archer : D’accord sur certaines choses, par exemple si le personnage a la possibilité de voler ou bien de se balader entre les buildings comme Spider-Man on doit le voir évoluer et apprendre comment se servir de ses pouvoirs. Mais il y a certains passages comme apprendre à conduire un véhicule par faute de temps et par nécessité il n’y a pas besoin de voir le personnage apprendre avant. Je pense à Schwarzy qui pilote un avion de chasse dans True Lies, t’as pas besoin de le voir apprendre, tu l’accepte parce que c’est un film et le personnage est clairement capable.

          • Non mais attends, moi j’ai jamais dit qu’il fallait le montrer absolument à l’écran. Je dis que ça doit être cohérent, c’est quand même pas la même chose. ^^
            J’ai pas vu True Lies (ou alors il y a très longtemps) donc je peux pas dire. S’il y a des éléments dans le film qui sont cohérents avec le fait qu’il sache piloter un avion je ne vois rien à redire.

          • Il y a distinctement une réplique de Tom Arnold disant que Harry Tasker sait piloter ce genre d’avion… Et qu’il ne l’a pas fait depuis un certain temps, donc il pète quelques voitures en passant… mais sa fille est en grand danger en attendant.

  23. je te trouve bien tendre avec ce film. Alors effectivement ce n’est pas la « bouse sans nom » que tout le monde s’écrit, mais il est quand même bourré de défaut qui ont vraiment du mal à passer.
    Avant tout je précise que je l’ai vu au ciné, en VOSTFR (à la Réunion). Alors oui c’est divertissant et oui il y a de bon moment. Revoir Steve Trevor est un plaisir et le voir admiratif face à ce nouveau monde est plaisant. Patty Jenkins à reussi a renverser la situation entre Steve et Diana. Maxwell Lord est LE bon point du film. La prestation de Pedro Pascal est vraiment génial et il lui donne une vraie crédibilité malgré l’écriture. Cheetah ne me marque malheureusement pas plus que ça.
    Par contre…. alors j’aime le kitch de manière général et encore plus les hommages aux années 80… mais quand c’est bien fait. Ce qui n’est absolument pas le cas dans WW84. Et ça devient très rapidement gênant.
    Ensuite zero en terme de mise en scène ou même en photographie ( a part cette scène sympa du vol dans les feux d’artifice. Le combat final armure dorée (qui sort de son placard, y a pas pire en mise en valeur) vs Cheetah… Qui a vu quelques choses? Sincèrement? Il fait noir du début à la fin. Tu sens le cache misère. J’entend souvent des critiques de Snyder, le reprochant de faire des scènes sombres, mais on y voit quelques choses, parce que mise en scène, parce que composition, parce que effet de lumière.
    Bref très très bas dans mon classement DCEU. Pour résumer les + c’est Maxwell, Steve Trevor et… c’est tout ce qui me vient je crois. C’est grave
    (Et la réutilisation de Beautiful Lies j’adhère pas. Ok c’est thématique mais pour moi c’est tellement BvS que ça fait trop récup artificiel

  24. Moi j’ai pas détesté le film. C’est un ok sans plus.

    Par contre, on va dire que je radote avec snygod. Mais son traitement de diana 6 est bien plus dynamique et surtout bien plus féministe que celui de Jenkins.

    Voilà. Bless snygod

  25. Pour une fois je ne suis pas du tout d’accord avec toi. Le film n’est pas une victime collatérale de la pandémie. Je suis même un peu en colère que l’équipe du film serve une soupe aussi indigeste alors que les promesses furent nombreuses, le film devait éviter l’écueil de ce qui était redouté. C’était assez prétentieux, cela aurait du être un film féministe, avec une intrigue forte et des personnages bien écrits. Sur le papier Cheetah ne devait pas être une super vilaine kitsch mais moderne, le vilain aurait une aura. Au lieu de cela toute l’équipe se prend les pieds dans le tapis et tombe dans le trou qu’elle a creusé. C’est totalement niais sans être poétique, Cheetah est au comble du ridicule, Pascal je n’en parle pas par bonté, c’est mal filmé, mal monté, les effets spéciaux sont lamentables et visibles. Chris Pine surnage je ne sais même pas comment il fait dans ce film même pas au niveau d’un bouquin à l’eau de rose qui faisait frétiller les jeunes filles de 16 ans dans les années 80. Si au moins la couleur n’avait pas été annoncée auparavant, on aurait pu tout pardonner. Mais non nous devions avoir une perle du film super héroïque, et c’est un terrible mauvais film qui revient comme un boomerang dans la gueule de tout le monde. Pire ce film, mais pas que lui donnent du grain à moudre aux détracteurs du genre. Des bandes annonces trompeuses, du marketing qui vend des promesses, résultat un public qui n’a plus confiance dans les grands projets DC voire Marvel. Ce film ne vaut même pas un pichet de cidre, ni les moqueries qu’il suscite, ce film ne vaut…rien et ternit la réputation déjà malmenée des films super héroïques. Impardonnable.

    • Enfin, pour la réputation c’est un peu osé. C’est une critique qui était peut-être encore valable dans les années 2000 – début 2010. Mais aujourd’hui, avec le succès du MCU depuis au moins 2012, le genre super-héroïque est loin d’être malmené… au cinéma (il en est tout autre pour la consommation de comics, ou d’animation, mais c’est un autre débat).
      C’est pas un film qui va complètement démolir l’aura des films de super-héros… qui ne sont pas de GRANDS films, mais qui niveau divertissement, blockbuster, action touchent le haut du panier, tant pour les publics de fans que pour le grand public qui est davantage au courant désormais.
      Anecdote : en 2013, lors d’une sortie scolaire, on parlait de Thor 2 je crois avec une amie et elle me dit « ah bon ? il y a des scènes après les crédits dans les films Marvel, je savais pas, je vais rester jusqu’au bout du coup »
      Aujourd’hui, plus aucune personne autour de moi qui va voir un film Marvel ne l’ignore. Et pourtant, je suis vraiment pas entouré par un public de fans. Mais les héros Marvel (Iron Man, Captain America, les X-Men), ils les connaissent tous.
      DC s’en tire peut-être un peu moins bien, mais s’il reste des oubliés/ignorés aujourd’hui, c’est plutôt Flash, Green Lantern, Cyborg, Aquaman (qui a longtemps été critiqué, il faut un peu de temps pour redorer son blason) mais Wonder Woman n’en pâtit (Patty, jeu de mots, j’ai pas pu m’en empêcher) pas. Elle reste un des porte-drapeaux principaux du féminisme au grand écran.

        • Même après pour moi. Le MCU a davantage fait pour ancrer cette influence super-héroïque que Nolan ou Raimi.
          Eux ont été les précurseurs, qui ont donné leurs lettres de noblesse aux SH (encore qu’on pourrait compter Burton avant aussi). Néanmoins, aujourd’hui beaucoup critiqueraient les premiers Spider-Man de Raimi (j’en fais pas partie).
          En revanche, j’ai le sentiment que c’est réellement avec le MCU que le fait d’aller voir un film de super-héros a été de moins en moins has been. Franchement, en 2004, on aurait dit qu’on allait voir un film appelé « Les gardiens de la Galaxie », ça faisait juste de nous des geeks. Même à l’époque alors que Spider-Man était reconnu, j’étais assez jeune et c’était considéré comme un super-héros pour les enfants (à savoir moins de 10 ans autour de moi). Aujourd’hui, ça me choque pas de voir des fans jusqu’à 30-35 ans (au-delà faut pas pousser, il y a toujours un phénomène de génération et des « anciens » qui trouvent ça ridicule).

  26. J’avais déjà écris une review sur un autre site donc flemme d’en refaire une longue, mais comme le boss j’ai pas trouvé ça si catastrophique. J’veux dire c’est un film de super-héros qui se passe dans les 80’s, pas besoin d’avoir le film le plus complexe possible. certes y’a des défauts et le film est trop long mais c’était passable. Cela dit je ne pense pas le revoir, n’étant pas fan de WW de base.

  27. Wahoo que de fiel déversé !!! Moi je l’ai bien aimé ce WW84, alors certes il est plein de maladresses et hyper cucul la praline mais qu’est-ce que ça fait du bien de voir un film sans prétention ! Parce qu’honnêtement s’il y a bien un film qui n’a pas la volonté de révolutionner le genre c’est bien celui-là .

    La scène d’introduction à Themyscira revient sur un des meilleurs passage du premier opus des aventures de l’amazone . À noter que Diana enfant est nettement plus hargneuse que la Diana adulte dans un des moments les plus haletant du film . Cette Diana adulte qui finalement est restée aussi naïve qu’une enfant quand il s’agit de sa relation à Steeve Trevor . Il en va de même pour sa Némésis Barbara/Cheetah qui a un comportement en mal de confiance qui se voit se transformer en femme fatale tout en conservant son côté nunuche ( il faut voir la façon dont elle laisse Maxwell Lord s’emparer de la pierre des voeux) . Pedro Pascal qui profite d’être à visage découvert pour cabotiner à cœur joie, son personnage étant toujours sur le fil n’arrive même pas à être rattrapé par la présence d’un rejeton à fort potentiel d’attachement . Paradoxalement on nage dans un maximum de stéréotypes sans pour autant s’y noyer dans tout les personnages principaux . Le seul qui pour moi soulève question c’est Chris Pine, dans son aptitude à être étonné par une poubelle ou un escalator et à cependant être capable de piloter un jet sans difficulté . Mais bon osef on n’est pas devant un film ayant la vocation de décrocher un Oscar du meilleur film, du meilleur scénario .

    Niveau réalisation, ambiance et effets spéciaux on évolue dans un kitch typiquement 80’s . Oui on n’est pas devant un film techniquement parfait comme un « Endgame » ou un « L’ascension de Skywalker » mais paradoxalement j’aurais tendance à dire que cela donne un charme désuet au film . Je n’irai pas jusqu’à dire que Patty Jenkins signe un beau film, mais cela n’était déjà pas le cas du premier WW ou de « Monster » . Vu la naïveté flagrante de son scénario, il faut espérer qu’elle ne jouisse pas de la même liberté pour son futur « Rogue Squadron » .

    À l’arrivée WW84 s’avère être un divertissement sans prétentions, au scénario simpliste mais garde une candeur qui l’empêche d’être la bouse que beaucoup d’entre vous invoqué . Gal Gadot rend Wonder Woman son statut mythologique tout en l’humanisant juste ce qu’il faut pour qu’on ne soit pas obnubilé que par sa beauté . Sorti du visionnage avec une sensation agréable je me demandais ce qui pouvait cependant me laisser autant mitigé, je viens de réaliser que Party Jenkins a réalisé un film super-héroïque pour le petite fille qui dort en elle plutôt que pour tout les petits garçons qui sommeillent en nous .

    • « Party Jenkins a réalisé un film super-héroïque pour le petite fille qui dort en elle plutôt que pour tout les petits garçons qui sommeillent en nous »
      Joliment dit ! Et sans doute très juste !

    • « ça fait du bien de voir un film sans prétention ! »
      O M G !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! T’es sérieux ?????????
      Un (tres tres) bon film sans prétention V pour Vendetta…
      Mais là, vu le budget, les BA, le casting dire que c’est un film sans prétention, c est un peu abusé quand même

      Je crois que c est meme le plus gros problème du film la prétention

    • « Je viens de réaliser que Party Jenkins a réalisé un film super-héroïque pour la petite fille qui dort en elle plutôt que pour tout les petits garçons qui sommeillent en nous » . Putain mais comment c’est carrément ça, quand on y pense !
      Je re-signe : j’ai franchement bien aimé ce film au ton aussi décalé que léger. Je l’ai même aimé pour ses maladresses. C’est du divertissement. Et ça m’a diverti. Mission accomplie !

  28. Franchement, dans le 3, je veux qu’ils aillent plus loin : qu’elle viole le corps d’un homme, qu’elle ait des doigt crochus comme dans « Sacrées sorcières » et qu’elle nous fasse un petit blackface, comme ça, on aura la panoplie complète des polémiques qui servent à rien.

    A part ça, j’ai bien aimé, le film est assez fidèle à ce qu’il proposait dans la bande-annonce. Maintenant, quand j’entends « c’est un film intrinsèquement mauvais », j’ai toujours les poils qui se hérissent.

    En quoi c’est intrinsèquement mauvais?? En quoi le film viole les règles du cinéma au point qu’on puisse dire que c’est objectivement mauvais?? Chaque personne a sa propre grille de lecture, sa propre façon de voir les choses et du coup, tout le monde est légitime dans son appréciation, d’autant plus que le consensus général est plutôt « moyen » que « mauvais », mais bon, ce n’est pas parce qu’on s’éloigne du consensus qu’on a tort pour autant.

    Et forcément, le contexte joue sur l’appréciation d’un film : tu t’attends à un chef d’oeuvre, t’as plus de chance d’être déçu que si tu t’attends à un navet. Et question : qui n’a jamais changé d’avis sur un film?? Pourtant, le film n’a pas changé (enfin, sauf s’il est réalisé par R.Scott ou F.F.Coppola)

    • « elle viole le corps d’un homme, qu’elle ait des doigt crochus comme dans « Sacrées sorcières » et qu’elle nous fasse un petit blackface, comme ça, on aura la panoplie complète des polémiques qui servent à rien. »
      Meme si je ne suis pas d’accord sur le reste de ton com, cette partie m’a vraiment fait rire, et tellement d accord avec toi pour l’indignation »WW a violé un homme »…LOL

  29. Non non tu te voiles la face là. Ce film est juste une daube, mais vraiment quoi. C’est même pas une caricature du genre super-héroïque, c’est plus bas que ça encore.

  30. J’ai rarement été autant en désaccord avec une critique de LTH. Le film est très mal reçu à juste titre, et la période ou le fait de découvrir le film sur petit écran n’est pas en cause.
    Raya découvert sur petit écran est très bien, Soul aussi, ai-je besoin de citer la Znyder Cut ? Je trouve ce Wonder Woman 84 mauvais, même très mauvais. Rien ne va dans ce film, et la période n’est pas en cause…

    (je dois être le seul, mais Pedro Pascal je le trouve très mauvais, ça m’inquiète pour The Last of Us…).

    • tout pareil, après pour Pedro Pascal je reste confient, je pense quand un rôle est mauvais et mal écrit, difficile de faire des miracles même en étant en très bon acteur…

  31. Alors je vais être bref : ce film c’est NON. Le scénario est complètement WTF, les personnages caricaturaux, les CGI de Wonder Woman en action/vol sont souvent ridicules, c’est bourré d’incohérences et de situations grotesques… à part l’intro sympathique sur Themyscira y’a juste rien qui va ! tradition oblige, le film se termine dans une bouillie obscure de CGI, et que dire de la résolution de la situation de Diana face cam… pathétique

    personnellement je ne pense pas que le contexte actuel soit en cause pour expliquer la mauvaise réception du film, je pense même que ce film a eu de la chance de sortir en plein COVID, selon moi cela a beaucoup limité le bashing qu’il aurait pu avoir avec une sortie ciné « normale », il aura bon dos le COVID côté Warner pour justifier l’échec du film…

    • Je pense aussi que contrairement à ce que dit LTH, le fait que ce film ne soit pas sortie au cinéma est bénéfique pour lui.
      Le bouche à oreille est tellement mauvais que la chute au BO aurait été importante et aurait peut être pu remettre en cause la production tel quel du 3.

  32. WONDER WOMAN 1984 est un mauvais film mais pas une infamie
    Les soucis sont nombreux mais les plus importants proviennent surtout d’un scénario nul en tant que tel et nul au niveau de la continuité !
    La raison : Le succès de WONDER WOMAN mal compris ! En effet, Patty Jenkins a récolté tous les lauriers alors que le personnage en tant que tel devait beaucoup à Zack Snyder & son équipe en charge de BATMAN V. SUPERMAN
    (PS. Juste une constatation même si pour la réhabilitation du Snyder Verse)
    Le bilan en est que la réalisatrice a eu les coudées franches pour mettre en place sa vision alors que celle ci n’était pas souhaitée par les fans ! Pire encore, c’est mal exploité ! Le simple fait que Diana n’arrive pas à dépasser l’image de Steve après 80 ans c’est indigne d’une femme forte ! Et que dire des pouvoirs de l’Amazone en 84 mais qu’elle a perdu dans les années 2010 ?

    En fait, j’ai l’impression qu’ils ont eu des obligations ou des intentions, comme la présence de Chris Pine ou les clins d’œil au comics, mais n’ont pas réussi à les gérer comme il faut à l’image d’un SPIDERMAN 3 (sauf que Patty Jenkins n’est pas Sam Raimi)

    Reste un sentiment plus que mitigé d’autant plus que le casting était bon ! Kristen Wiig est parfaite pour Barbara / Cheetah tandis que Pedro Pascal a quelque chose de trouble pour jouer Max Lord. Dommage.

  33. Ah que ça fait du bien de lire un avis nuancé et globalement positif sur ce film !
    Par contre, dans la section commentaires, tant de haine juste parce que MrLTH a eu l’infâme culot de ne pas se rallier à l’avis général… à vomir !

    • ce n’est en aucun cas de la haine à mon sens, je suis plutôt bon publique et je pense être suffisamment intelligent pour être mesuré et nuancé dans mes critiques, c’est plutôt rare d’ailleurs que mon avis diverge de celui du Boss, mais quand je n’ai pas ou peu de points positifs je ne vais pas en inventer… je t’invite à regarder la critique de Captain Popcorn par exemple qui me semble être une référence dans le domaine et dont l’avis est très pauvre egalement en point positif

      • Ben, je viens de lire quelques petites remarques limites haineuses dans certains commentaires, on va dire un chouïa mais ce n’est pas beaucoup.

        Je trouve que la plupart des avis/critiques étaient assez constructifs dans l’analyse ou trop 😂
        Là où je ne comprendrai jamais c’est pourquoi monter au 1/4 de tour quand autrui a une vision différente (qu’on fasse partie de la forte majorité ou pas, ce n’est pas une réaction constructive).

        Ce qui est une « merde » à nos yeux, ne le sera pas forcément aux yeux d’autres personnes et vice-versa… c’est comme pour la musique, voire même son genre… c’est évident et pourtant…
        Ça fait un très long moment que je lis les critiques de M. LTH. Plusieurs fois, je ne partageais pas le même point de vue, cependant, je continuerai à respecter son avis, l’une des raisons est qu’il est souvent mesuré ou essaie d’arrondir les angles. Je pense que le coup de la « situation actuelle » était assez maladroite pour des raisons citées plus haut, pour moi, c’est tout le contraire. C’est parce qu’on est en période de disette de films qu’on veut notre « fix », et qu’on serait prêt à être un peu plus indulgent mais apparemment jusqu’à une certaine limite…
        Mais M.LTH est aussi un humain, il a droit d’avoir son avis et qui plus est, ne fait du mal à personne.

        Put… je vais finir hippie si ça continue comme ça

    • Le problème n’est pas qu’il aime pas le film, on a tous été en desaccord avec lui sur certaines critiques et c’est normal. Le problème c’est dire que les gens ne l’aiment pas à cause des circonstances (COVID, voire le film chez soi, période de déprime) et justifier les innombrables incohérences et défauts, même les plus indéfendables. Tant mieux pour lui et d’autres s’ils ont passé un bon moment, mais il faut accepter que ce n’est pas le cas de tous et pour des raisons fondées.

      Personnellement j’ai adoré BvS dès que je l’ai vu au ciné et j’ai parfaitement accepté que plein de gens aient pas aimé le film pour les tas de raisons qu’on connait.

    • Rien a voir, LTH peut meme avoir adoré, il n y a aucun soucis, perso j ai ADORÉ Suicide squad, TASM2 ou meme Gods of egypt.
      donc aucun soucis avec le fait qu’il ait aimé, le soucis vient du fait qu’il explique à tord pourquoi les autres n’ont pas aimé, c’est tout

  34. Je trouve la comparaison entre les Superman de Reeves avec WW84 insultante ! 😠 Sauf si on parle du 3 et surtout du 4. Là oui, c’est du même niveau ! 😆

    • Voilà.

      Que le film soit considéré comme mauvais, aucun souci. Qu’il soit considéré comme le plus mauvais film du DCEU, au niveau d’Elektra/Green Lantern/Batman Forever, cela m’interroge et j’essaye de trouver des explications. (Je me base sur la note IMDb, mais les commentaires reflètent une réception similaire.)

      • @Les toiles heroiques
        Tu dois être du genre à confondre un score rotten tomatoes et un score metacritic ou imdb.

        Je te reexplique: ce n’est pas parce qu’un quasi consensus s’accorde à trouver le film mauvais, qu’on le trouve plus mauvais qu’un antman 2 ou un catwoman.

        Il y a des degrés dans la nullité.

        Admettons ici que 80% trouvent ce film nul, peut être qu’ils le noteraient 3 ou 4 /10 (oui je suis généreux)

        Un catwoman ou n’importe quel autre daube peut être détesté tout autant et être noté encore pire.

        T’as jamais aimé un film que beaucoup trouvent pourri?

        Batman v superman était considéré comme la pire chiasse de l’humanité et ça ne t’a pas choqué outre mesure, bien au contraire donc stop le sktech sérieux.

      • S’interroger et trouver des explications ? Pas quand une ambiance à la « Police Russe et Ayatollah » s’engendre toute seule.
        Le genre « c’est comme ça qu’il faut dire (Blanc ! – Ah bon ben Blanc ! moi aussi, j’veux pas d’emmerdes), pose pas de questions, tais-toi tu gâche tout, laisse nous dans notre coton ou dans notre fiel bien rassurant… Ou bien fiche le camp. »
        Relativiser voulant ainsi dire pour ceux-là « contredire », voir même « blasphémer » pour qui prend Internet pour un lieu de vie sain plutôt que pour un outil.
        Alors que le But premier sera toujours d’Ajouter des informations et idées à l’affaire, pour que ça ne soit pas trop rectiligne ou plat… Tout en ne niant pas les ratages si évidents, si ahurissants quand Hollywood est censé savoir bien mieux maîtriser ses blockbusters.
        Par contre, nier que vous ayez bien démontré ces ratages, ça… Faut pas attendre la moindre excuse.

    • @Raiden « En tout cas in a rarement vu un film aussi détesté sur le site, et pourtant il y a eu de la concurrence 😂 »
      Eh oui, qui l’eût cru ? Le jour où des enfants de Marvel pourront prendre la main des enfants de DC et marcher ensemble comme frères et sœurs, dire à l’unisson « franchement WW84, c’était pas tip top »

  35. un film mauvais sur presque tous les points, et qui banalise le viol d’un homme, sous couvert de féminisme marketing.
    Bref, un film ordurier et j’espère que tout ceux responsable (patty jenkins, les scenaristes…) seront boycottés pour ce film

  36. Je pense que ce film cumule deux choses :
    – un film un peu trop lambda avec un scénario un peu niais, mais bon c’est du super slip.
    – un message sexiste sur les femmes qui je crois modifie complètement la lecture du film. « J’ai un double doctorat mais les gens ne me voient pare que je ne suis pas une bonasse » (=je ne sais pas marcher avec des talons). « L’esprit de mon mec revient dans le corps d’un autre, rien à foutre je suis amoureuse, je deviens une bécasse ».
    Il n’y aurait que le premier souci, je crois que tout le monde aurait gentiment rangé ce film dans les films ratés.
    Sauf que WW1 a été vendue comme LE film féministe de Superslip. J’ai commencé à regarder le 2 avec cette grille de lecture, proposé par les RP de Warner depuis des mois. Là, je bloque.
    Fin de la suspension d’incrédulité pour des gens ayant des supers pouvoirs, je retombe dans le réel.
    Rien que pour ça, le film est un échec.

  37. Je viens de le finir, je suis assez d’accord avec Mr LTH, j’ai passé un plutot bon moment, alors oui j’ai lever les yeux au plafond deux ou trois tellement certaines scenes etaient kitch, oui on est presque sur un film politique de propagande tellement le film est feministe ce qui frole le desagreable, oui parfois c’est legerement mal joué ce qui me decoit de la part de Gadot et Pascal, et surtout les incoherences scenaristiques sont un casse tete, mais malgres tout le scenario est pas mal, lhistoire se tient, c’est coloré, c’est sympa et les scenes d’action sont plutot bonnes.
    Concernant les incoherences scenaristiques il faut qu’on m’explique :
    Pourquoi Diana peut voler en 1984 mais en 2017 elle n’y arrive plus ?
    Pourquoi Diana qui est censé avoir passé presque 100 ans « éloigné de l’humanité », ce sont ses mots, est pourtant bien presente en tant qu’ange gardien en 1984 aux yeux du monde entier, tout le monde la connait alors pourquoi dans BVS on dirait qu’elle debarque de 100 ans d’absence total ?
    Elle avait son bouclier en 1917, elle la perdu en 1984, et l’a retrouver en 2017 ?
    bref plein de petites choses comme ca qui n’aurait pas été compliqué a respecter dans scenario et nous aurait rendu le film plus agreable et moins enervant, mais au final comme je dis ca se regarde quand meme sans etre le film de l’année, quoi que vue l’année qu’on viens de passé niveau cinema je me pose la question…

    • A partir du moment où l’on accepte que tout ce qui a été fait par Zack Snyder est progressivement ignoré, toutes les ‘incohérences’ disparaissent (elle vole, elle pratique la magie, elle apparaît publiquement, elle n’utilise que des armes défensives). C’est malheureusement aussi simple que ça. Mais comme l’état d’esprit en ce moment est plus #RestoreTheSnyderVerse qu’autre chose…

      • Je vois… Vraiment dommage car je pense que ce Snyderverse etait la meilleure option pour le DCEU de s’en sortir, je suis assez inquiet pour la suite si rien ne reprend ce que le version de Snyder Justice League nous a laissé…

  38. Le film est foutrement maladroit en fait, dans son scénario, et les messages qu’il veut véhiculer… j’ai été très gêné par la scène de Minerva qui prend sa « revanche » sur un pauvre type qui l’a harcèle dans la rue. C’est là pour appuyer un propos qui devrait être véhiculé par le simple fait que le film met en scène des protagonistes femmes, par une réalisatrice femme. Sous-entendre que c’est plutôt cool de défoncer son agresseur, sous couvert d’un esprit de justice… pas utile et maladroit.

    C’est tellement maladroit dans le manque d’audace, oui. Au lieu de ramener tout simplement Steve à la vie, ils choisissent de mettre son âme dans le corps d’un autre… pourquoi ? En lisant les commentaires, je me dis que les gens auraient été beaucoup plus exigeant avec un retour à la vie qu’avec cette pirouette qui manque de classe.

    Là où je suis vraiment pas d’accords avec la critique, c’est le personnage de Pedro Pascal.. c’est sûr qu’il tient le personnage, mais quel personnage ! Un meme ambulant, stupide, à l’origine de la plupart des incohérences… je regarde tous les films de super-héros depuis les Spider Man de Sam Raimi, et franchement j’ai du mal à trouver un méchant plus pathétique.. à la limite le gars de Iron Man 3. Comment Pedro Pascal a pu jouer ça ? C’est même pas une réussite, il fait absolument n’importe quoi, en total roue libre. Aucune émotion, où son simple regard dans Mandalorien vous retourne les tripes…

    En fait, ça fout un peu la haine de gâcher Pedro Pascal pour ça… le seul acteur digne du film, poutré par son propre rôle. Le reste du casting est gênant. Même pas si mauvais, juste gênant. Et comme une proche me l’a dit « J’ai passé tous le film à me dire que Diana était super belle… que j’ai oublié que son interprète était pas bonne actrice ».

  39. Je rejoins les commentaires négatifs. J’ai aimé le premier. Ce WW84 est mauvais en tout point. Aucune scène marquante, aucune icônisation de Diana. Film maladroit et incohérent.
    Même la musique de Hanz Zimmer est passable, là où la BO de The Amazing Spiderman 2 est mémorable.
    Le thème de l’amour aurait gagner a être mieux traité et un parallèle avec la mythologie grec, notamment son pere Zeus qui utilise des stratégies parfois étonnante pour se satisfaire avec des humaines, aurait pu donner de la profondeur.

  40. J’arrive un peu après la guerre Boss, mais « nul doute que la Vérité finira pas triompher » je pense qu’il y a une petite coquille => « par » au lieu de « pas » non =) ?

  41. Félicitation LTH pour essayer de défendre ce film.
    J’ai une sainte horreur des youtubeurs et des critiques qui descendent un film juste pour le descendre. Je n’ai que mépris pour des Durendal, Fossoyeur de films, Cahiers du cinéma ou Télérama.

    Par contre, je l’ai déjà dit, j’ai trouvé le film à chier personnellement et pourtant j’avais vraiment aimé le premier (y compris le pouvoir de l’amour). Lent, chiant, mal joué, Zimmer en mode osef quasiment tout le film, des effets spéciaux bidon, des scènes d’action ratées et cette histoire de viol malaisante… C’est le premier film que je trouve aussi nul depuis l’âge d’or des films de super-héros commencée par Batman Begins et Iron Man.
    Même Ant-Man 2 a un statut de bon divertissement (oubliable) à côté.

    Rendez Wonder Woman à Zack Snyder!

    #Restorethesnyderverse

    • « J’ai une sainte horreur des youtubeurs et des critiques qui descendent un film juste pour le descendre. Je n’ai que mépris pour des Durendal, Fossoyeur de films, Cahiers du cinéma ou Télérama. »

      Completement d’accord, après le soucis sur cette article n’est pas tant le fait que le boss, ou d autres aient pu aimer ‘perso j ai bien aimé elektra pour son coté samurai, et j ai meme adoré Dardevil (merci le tireur et le caid), bref tout ça pour dire qu’on peut toujours adorer une bouse et on a tous nos films « peché coupable »
      Ce qui est plutot genant c’est le pourquoi le boss estime que l’on a pas aimé le film.
      Mais c est tellement ouf la différence entre Diana version Snyder et Diana version Jenkins…Je crois que c est la première fois que je ressens un gouffre pareil en qualité de jeu.

      • Enfin la qualité de jeu… On peut pas dire que Gal Gadot soit une actrice confirmée. Oui elle est magnifique mais à côté de ça elle a joué dans quoi? Fast&Furious, Wonder Woman dans 4 films… C’est pas une filmo de malade non plus.
        J’aimerais voir ce qu’elle donne dirigée par un Kenneth Branagh dans Mort sur le Nil.
        Par contre l’association Jenkins/Gadot me fait peur maintenant et son Cléopatre aussi.

        • Pas de chance Durendal a apprécié le film et le défend dans sa dernière vidéo… Total désaccord pour Fossoyeur de Films, c’est un des plus mesurés du milieu et il argumente toujours très bien, avec des prise de partie parfois à contre courant (exemple qui me vient: God of Egypt, très bonne vidéo d’ailleurs). Après je vois ce que tu veux dire, il y a pleins de « petits » qui ont fait des critiques paresseuses (meilleur exemple Clapman) pour tirer sur l’ambulance…

          • Ce n’était que des exemples. Je n’ai regardé qu’une vidéo de Durendal par curiosité et je n’ai pas aimé sa manière de descendre le film.
            Quant au Fossoyeur de films, je ne l’ai jamais regardé en fait^^
            Rien que son nom m’a fait le fuir comme la peste!
            Enfin tu vois ce que je voulais dire.
            Le seul que je regarde c’est Captain Popcorn car comme LTH, il sait de quoi il parle (les comics et SW) et il sait se montrer mesuré.

          • LOL moi captain pop corn je regardais un peu, mais dommage c est soporifique je trouve.
            Pr contre son point fort c est qu’il squatte Reddit avant de faire ses reviews du coup c est plus consistant je trouve.
            Perso je suis Dirty tommy, et Padawam HD (pour le fun)

            Sinon TOTAL HS : Mais j espere que vous regardez TOUS Chronik Fiction :à c est ce qui se fait de mieux pour moi en review ciné
            https://www.youtube.com/channel/UCeah3nqu_v6KfpXrCzEARQw

    • D’où le Fossoyeur il descend les films avec plaisir? Il a littéralement fait toute sa carrière Youtube sur « ne vous arrêtez pas à la surface ».

      • Clairement, il descend jamais rien justement. Il analyse point par point ce qui peut plaire ou déplaire sans jamais s’arrêter à la surface. Mais il ne « descend » jamais rien.

  42. Ha je comprend pas vraiment les commentaires, la critique n’est pas élogieuse, par contre je pense que le contexte a été plutôt à l’avantage du film, et GvsK tire aussi avantage du contexte.
    À part la scène d’intro, le reste est oubliable et pour moi ça en fait un film oubliable. Je m’en fout en fait.

  43. Joss Whedon est-il devenu le dindon de la farce ou a-t-il vraiment été si odieux que ça?
    Selon THR, il a dit à Gal Gadot que c’était lui le scénariste, qu’elle devait la fermer et dire ses répliques, sinon il pouvait rendre son personnage incroyablement stupide dans le film.
    Quant on pense qu’elle s’est tournée vers Patty Jenkins pour se défendre et qu’au final elles nous ont pondu cette belle bouse qu’est WW84, ça laisse songeur…

  44. « Comme si adhérer, le temps d’un film, à une époque où tout paraissait plus simple n’était pas possible. »
    Parce que ça se passe dans les années 80? C’est encore loupé de ce côté là. Autant le trailer avec Blue Monday remisé a lancé une grosse hype, autant peu de choses rappellent les années 80 dans ce film. Il se serait passé dans les 70 ou 90 ça aurait été pareil.
    C’est pas la morosité ambiante qui fait que les gens ont rejeté ce film. Kong vs Godzilla a un scenario débile et bourré d’incohérences et pourtant il cartonne à la même période et avec le même traitement de son studio (Ciné et HBO simultanément).

  45. Toutefois ce film a été un très bon succès pour le lancement de HBO Max… pour les fêtes de fin d’année. Comme s’il avait été monté dans cette optique, pour ce type de public moins exigeant.
    Cqfd : 3 mois après, ça n’est plus aussi facilement « regardable ».

    Mais il reste tout de même intéressant de voir que tous les films DC depuis « MoS » restent toujours centrés autour de thèmes sentimentaux (et avec à chaque fois des maladresses incontournables, oui oui).
    Chez Snyder, c’est Aime ton père, Aime ta mère… Et Lois, qui ne sert dans tous ces films que d’ancre émotionnel…
    Dans le premier Squad, à part avec June et Flag il y a Harley et mr J une bonne partie de l’intrigue…
    Dans « Aquaman », c’est l’amour d’une mère qui finalement sauvera ses fils et leur indiquera un bon chemin…
    L’année d’après par contre, c’est l’inverse. Billy Batson n’aura pas droit à l’amour de sa mère, mais saura se consoler avec une famille recomposée (qui l’aide à vaincre le Mal).
    Pire dans « Joker », « Fleck » subira un amour maternel toxique, et un autre virtuel, qui feront pencher la balance vers sa folie.
    Et pour Harley, on remplacera ensuite l’Amour par un semblant de sororité.

    Conclusion… Non, ce n’est pas une obsession trouvée uniquement dans les films « Wonder Woman ». C’est un axe majeur chez eux, bien plus que dans une majorité des films de super-héros modernes qui font preuve d’un peu plus de pudeur, basant plus souvent leurs rebondissements sur autre chose que les sentiments.

      • En fait Kaarde, c’est la même thématique depuis le… « Superman » de Richard Donner. Du pur Classicisme, qui fait de l’Amour le centre de tout, l’axe évolutif principal du héros.
        On le retrouve par la suite un peu moins chez Burton… beaucoup plus chez Raimi (c’est un quasi remake) et chez del Toro, et même trop.
        Pour une génération de spectateurs, les films de super-héros, c’est ça et Rien d’autre (une génération pourtant très adeptes d’histoires viriles et burnées, soit dit en passant).

        Puis les X-Men, Nolan et Marvel Studios mettront plus cet aspect en exergue, pour une place plus importante pour des thématiques sociopolitiques et philosophiques – doit-on mettre un pouvoir acquis au service du plus grand nombre, au risque de ne pas plaire à tout le monde, de perdre le contrôle ponctuellement et de devoir rendre des comptes ? Sans qu’une révélation romantique permette de tout régler par miracle ?

        Toutefois, le Romantisme et le Sentimentalisme susbistent encore dans certains films, ce qui amène une diversité compatible avec le suivi général de ces personnages.
        Les « GotG » de Gunn carburent principalement à ça. Les « Thor » et « Logan », un peu aussi. Et « Endgame » était un festival, on ne s’est toujours pas encore rendu compte de sa dimension à la Marcel Proust.

  46. Je ne partage pas l’analyse de LTH, mais je respecte intégralement:
    -l’avis en lui même de LTH
    -et le fait qu’il ait la curiosité intellectuelle de s’interroger sur la « haine » déchainée contre ce film.
    Les arguments retenus par LTH pour cela sont sans doute discutables, mais je trouve ça cool que la critique argumente et pose différentes problématiques.

    Donc merci, LTH pour cette critique, qui apporte un éclairage argumenté et une ouverture dans la réflexion qui méritent le respect.
    Franchement, c’est bien plus intéressant qu’un j’aime/J’aime pas basique et les longues critiques qu’il propose sur le site ont leur intérêt , par la volonté d’analyser un ressenti personnel.

    Je n’ai par exemple, pas été du tout d’accord sur l’analyse d’LTH de Wandavision, car, pur moi, la série n’a pas que des qualités de forme, mais aussi des qualités de fond dans le traitement de lourdes thématiques et dans le volet « origin Story », mais je l’ai également respecté.

    Quant à Wonder Woman 84? je vois plutôt un film « moyen » qui expédie les « affaires courantes ».
    Il repose sur de bonnes intentions, à savoir un bon concept et l’envie de transmettre un message noble sur les désirs des êtres humains, mais pèche dans pratiquement tous les niveaux , quant à son exécution.

    Plus gênant, en revanche, je trouve que ce film aggrave les incohérences du DCEU, car on ne peut plus vraiment croire l’idée mentionnée dans BvS, selon laquelle DIana q « disparu » depuis la première guerre mondiale, après les évènements de 1984.
    Maintenant on sait que le DCEU est partagé entre deux , voir trois directions contraires et je ne suis pas certains que le multivers sera la solution ultime pour tout articuler harmonieusement.

    Nota: quant à l’ambiance actuelle, je ne pense pas que ce soit le problème pour Wonder WOman 84, car on sent bien que les gens sont, au contraire, très friand de revoir des divertissements en Bloackbusters (CF Snyder CUt, Godzilla Vs Kong). Les spectateurs sont demandeurs et certainement bon publics , après ces mois de galère.
    EN revanche, cela fait 20 ans environ que l’on a des films de super héros (et des séries) et je crois que le public est devenu sans doute plus « exigeant » en la matière. Même sur le SNyder CUt, qui n’est pas parfait, j’ai entendu certaines critiques ou je me suis dit: « purée qu’est ce qu’on est devenu tatillon avec ces films »! ET puis une génération qui a grandi avec ces films est devenue adulte et donc, moins enclin à se laisser emporter et plus apte à adopter un regard cartésien.
    A Marvel/DC/Sony de se creuser les méninges pour nous surprendre et d’essayer de toujours améliorer leurs productions!

    En tous cas, merci pour ton analyse LTH!

  47. 200e post sur le sujet !!!

    Meme si WW84 ne m’a pas plu spécialement, je suis en accord avec le boss : ce film est loin d’être une catastrophe industrielle type CATWOMAN. Je dirais même que en tant que objet unique, il se laisse regarder à l’image de plus de la moitié du MCU : Moins bien que ANT MAN 2, IRON MAN 3 ou THOR 2 ? Je ne crois pas.

    Le plus gros soucis de WW84 tient au final dans le manque flagrant de direction artistique chez Warner.
    En effet là ou Marvel a su faire une transition douce entre le 2e et 3e volet de Thor afin d’avoir un bon retour sur RAGNAROK, le studio concurrent n’a même pas évoqué le nouveau positionnement amené par Patty Jenkins ! De fait, les personnes s’attendant bêtement à un WONDER WOMAN bis en sont pour leurs frais ! ( a peu près 95% du public.. )

    Au final, ca prouve une énième fois qu’il est urgent d’avoir une seule tête pensante quitte à créer un studio DC en quasi indépendance !

    Dans cette logique, je suis en accord avec le boss qui assure que le film sera réévalué à la hausse dans les années car c’est, trop souvent, le cas chez Warner…

  48. J ai adoré la scène où Diana renonce à son vœux. Je trouve ça vraiment beau les héros qui s engagent sur la mauvaise voie et trouvent le courage de corriger leurs erreurs. Le déchirement qu elle a à faire ce qui est juste, mais là où on nous parle de civilisations entières qui en ont été incapable, elle y parvient. Caméra qui la suit ensuite sur sa course c’était magnifique et elle apprend à voler. Si poétique son vol maladroit et hésitant dans le ciel, et aussi la meilleur manière de renouer avec l amour qu elle a perdu, son beau pilote qui fendait l air en son temps. Lui pour sauver le jour, elle pour sauver le monde

    • Je ne sais pas si c ‘était un troll, mais si ce n’était pas le cas, elle ne refuse pas réellement son voeu (de memoire de ce que j’ai vu en dormant à moitié donc je peux dire une bétise) mais c’est steve qui s en va, sans quoi ça aurait été Fuck the world 😉

      • C est pas un troll et elle renonce à son vœux.. EXPLICITEMENT

        Steve n a pas le pouvoir de se faire disparaître, elle lui tourne le dos, part en courant et prononce les mots qui annulent son voeux

      • Je suis étonné captsubasa que tu critiques le film tout en passant complètement à côté (au sens où t étais clairement à moitié endormi à ce moment) d une de ses scènes clés ^^

        • Ben de memoire, elle refuse de renoncer a son voeux, disant qu’elle a droit au bonheur et c est steve qui lui force la main.
          Sinon si je me suis a moitié endormi, ce n est pas sans raison, sachant que j ai regardé le film en début d’après midi

          • Je te taquinais un peu sur ton sommeil ^^

            Steve ne lui force pas la main, il lui dit qu elle sait que c est la chose à faire, qu il a eu une très belle vie qui lui convient et n a pas besoin de plus. Mais le choix revient bel et bien à Diana qui choisit de partir, lui promettant qu elle n aimera jamais un autre (ce à quoi Steve répond qu il espère bien le contraire pour elle)

    • Ce n’est pas plus nul qu’un Marvel.
      Ce sont des personnage de comic book avec des pouvoirs complètement cheaté, pas des personnages potientiellement réels.
      Pour ceux qui crient aux incohérences , dites vous que c’est wonderwoman, d’un autre univers.

  49. Acheté en bluray 4K collector steelbook aujourd’hui. Tous les avis disaient que c’était une daube ou que c’était trop lon, trop chiant.
    Etrangement, j’en attendais absolument rien et j’ai regardé par curiosité et sincèrement j’ai adoré. Enfin un personnage super héroique positif même si j’aime aussi le côté noir du SNYDER VERSE.. Le côté long, ne m’a pas gèné, étant donné que je regarde beaucoup de séries et que cela prend son temps, pour une fois qu’un film ne soit pas à 200 à l’heure comme les films de Michael Bay, voire le dernier star wars ciné (Rise of the skylwalker). Après dites vous que c’est l’adaptation d’un comic book, donc si c’est caricatural, c’et parce que justement le film est dépendant de son matériau d’origine. Le film divisera, mais plus globalement, je pense que beaucoup vont regretter la vision plus noire de Zack Snyder (celle du tout premier film). Il ya plusieurs scènes que j’ai en tête après visionnage, alors que je ne me souviens de peu de scènes de films ultra blockbuster comme les transformers. Il me reste à mater THE SNYDER CUT que j’attendais en bluray avec impatience.

  50. J’avais hésité à le regarder après le lynchage de certains internautes sur le film.

    Et finalement, j’ai bien fait de voir le film. J’ai plutôt bien aimé. Bien-sûr, il y a des défauts importants (des effets spéciaux ratés, deux méchants bien trop caricaturaux, le retour de Chris Pine mal expliqué et finalement bizarre dans sa forme…).

    Mais il y a aussi de vrais points positifs (un message universel en conclusion, une bonne musique d’Hans Zimmer, un côté kitsch amusant, de belles images qui tranchent avec notre vie pendant cette pandémie…).

    J’ai toujours trouvé ridicule notre façon de surtout rappeler ce qu’on n’aime pas et éviter de le faire savoir quand on aime. Sur internet, c’est amplifié je trouve. Le contexte est morose et on oublie parfois que ça ne reste qu’un film. Arrêtons de tout analyser dans le détail pour trouver le moindre gain de sable et expliquer que tel ou tel point n’est pas cohérent.

    Ce n’est clairement pas le film du siècle mais il ne mérite pas d’être autant décrié. Il m’a plu. Un bon petit 12/20. Rêver un peu en 2020, 2021 c’est toujours ça de pris et tant pis pour les pères fouettards acariâtres.

  51. Hé bah moi, je l’affirme : j’aimé le film ! Bien plus que le n°1 (le climax du 1er ayant tout gâché). J’ai aimé cette candeur, cet espoir, ça change beaucoup du cynisme ambiant (dont je suis très friand aussi), et j’ai trouvé ça très pertinent de faire se dérouler l’action du film dans les 80’s. J’avais peur que cette décision soit gratuite mais en fait l’époque choisie entre parfaitement en écho avec non seulement le sujet du film (l’image que j’ai du capitalisme des 80’s : vouloir plus, toujours plus) et la note d’intention du film (comme dit LTH : faire un film de cette époque avec la jolie naïveté de cette époque).
    Il a bien entendu bien des défauts mais vu le bashing que le film se prend ici comme ailleur, je ne les citerai pas.
    Je ne vais pas dire que j’avais le sourire de Steve Trevor mais pas si loin.

  52. C est cool t inquiete pas mal ont aimé le film 😉
    par contre j ai souris quand tu as écris « (l’image que j’ai du capitalisme des 80’s : vouloir plus, toujours plus »
    Parceque l image du capitalisme de 2000 cest quoi ? Celui de 2020 c est quoi ?
    En fait : vouloir plus, toujours plus est tout simplement la définition du capitalisme quelque soit l’époque

    Je te taquine gentillement obv 😉

  53. En ayant vu le film se faire basher, je m’attendais à voir le pire des films super-héroïques. Je l’ai enfin vu et, fort heureusement, j’ai bien aimé !!!

    Je partage l’avis du Boss. Il ne mérite pas le bashing actuel.

    On a un film qui se concentre beaucoup plus sur les pb personnelles de Diana Prince que de Wonder Woman. Son temps de présence en costume à l’écran très faible peut divisé certes, j’en ai même oublié que je regardais Wonder Woman, mais c’est un parti pris assumé et qui n’est malheureusement pas souvent exploité. En fait, c’est un peu comme le Batman de 89 faisant plus la part belle au Joker. À la différence d’un background quasi inexistant pour Bruce.

    L’ambiance est assumée. La pierre des souhaits est assumés. Je suis rentré dans le film. J’ai frémi de voir tout le bazar que ça a enclenché. De voir Diana affaiblie. Max et Barbara font de très bons protagonistes malgrès eux. Je m’attendais à un homme sans coeur, caricature de Trump même, j’ai été agréablement surpris de voir qu’en fait il veut aider les gens. J’ai même pas reconnu Pedro. J’ai été absorbé par l’évolution (ou plutôt la chute du côté obscur ;)) de Barbara. Electro prend des notes !!

    —Spoiler——-
    Oui il y a des facilités scénaristiques (le tour de magie de Diana dans l’avion, l’origine de la pierre trouvée grâce au gars dans une boutique). Quant on réfléchi sur le fonctionnement de la pierre, ça fait mal au cerveau… (pourquoi Steve s’est réincarné dans le corp d’un autre, le fait que ça ne dérange personne d’ailleurs d’occuper le corps d’un autre, heureusement que personne n’a souhaité de voeux morbides et génocidaires ou même devenir un dieu ou d’avoir plus de voeux, ça aurait été plus logique que tous les voeux s’annulent quand Max le fait et non que chacun le fasse). Et le message de l’Amour, c’est chiant, mais c’est le perso.
    ——

    Non, franchement je regrette aucunement de l’avoir vu. Un très bon moment.

  54. Ce film est tout simplement abominable. Il faut remonter une bonne quinzaine d’années pour voir une merde pareille. Elektra est mieux! Aucune action, une niaiserie nauséeuse, une idéologie « tous les hommes sont des porcs ou des salauds », fx immondes, et la scène du lasso qui atrappe les nuages (il manque de licornes roses et d’arcs-en-ciel ). Bref, c’est ce qui arrive quand un metteur en scène croit savoir écrire une histoire. 200M pour qqch de si mauvais. Pourtant, j’aime le 1.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here