Superman & Lois : Votre avis sur l’épisode ‘Holding the Wrench’ [1×08] + le teaser du prochain épisode !

7

Cette semaine dans ‘Jonathan Kent contre le reste du monde’… Les scénaristes de Superman & Lois gèrent la fougère en exposant les répercussions d’une vengeance qui a un pied sur deux terres. Du vrai drame super-héroïque comme on l’aime ! Notons tout de même que la scène d’interrogatoire à la The Dark Knight a laissé de côté – avec une certaine facilité – une question essentielle, à savoir l’histoire de Dark Superman. Et si la libération de John Henry Irons paraît peu crédible, elle s’aligne cependant avec l’un des points forts de la série : les différents personnages ne comptent pas se haïr pendant 107 ans et après une discussion franche et honnête, ils vont de l’avant (cf. l’échange juste et mesuré entre Superman et Sam Lane). Bref, qu’avez-vous pensé de ce ‘Holding the Wrench’ ? Et pour ou contre cette histoire de possessions kryptoniennes, qui est sans doute l’élément ‘magique’ qui tranche le plus avec le reste du show ?

Superman & Lois – Saison 1 – Episode 8 – ‘Holding the Wrench’ : Clark encourage Lois à demander de l’aide après avoir remarqué qu’elle atteignait un point de rupture. Pendant ce temps, Jonathan se retrouve dans une situation dangereuse. Enfin, Kyle encourage Sarah à auditionner pour la revue musicale à l’école.

————————————————–

Audience US (chiffres définitifs) : La longue remontée se poursuit… Hier soir, l’épisode ‘Holding the Wrench’ a été suivi par 0.87 million de téléspectateurs (contre 0.80 million la semaine dernière). Ce n’est donc que la troisième plus mauvaise audience de l’histoire de la série. Sur la cible des 18-49 ans, le show retombe cependant à un taux de 0.1% (en baisse de 0.1 point).

————————————————–

Superman & Lois – Saison 1 – Episode 9 – ‘Loyal Subjekts’ : Lois, Chrissy et Clark s’associent pour comprendre l’importance qu’a Smallville pour Morgan Edge.

﹡﹡﹡﹡﹡

﹡﹡﹡﹡﹡

La série Superman & Lois est diffusée chaque mardi sur la chaîne The CW, avec Tyler Hoechlin (Clark Kent/Superman), Elizabeth Tulloch (Lois Lane), Jordan Elsass (Jonathan Kent), Alexander Garfin (Jordan Kent), Emmanuelle Chriqui (Lana Lang-Cushing), Erik Valdez (Kyle Cushing) et Dylan Walsh (Général Sam Lane).

7 COMMENTAIRES

  1. S’il manque encore un épisode phare à Superman dans cette saison… Celui-ci était clairement celui de Lois ! Une prestation touchante, réelle et intense. J’ai toujours été osef du personnage de Lois, dans n’importe quel adaptation (l’insouciance d’être toujours protégé par Sup’ devenait usant)… Et là faut dire qu’ils m’ont eu !

    Sérieusement, encore une fois, quel gap avec le reste de la CW ! Des comportements matures, turbo réalistes, réels, sincères, etc… Et surtout des personnages qui savent se parler comme des personnes normaux, qui ne se boudent pas sur un caprice pendant 4 épisodes parce que le scénario le veut, à coup de discussions à cœur ouvert dans un couloir et de mensonges à ribambelles. Bon encore une fois pauvre Jon, mais on n’aura jamais autant vu dans l’Arrowverse le comportement aussi logique et sincère d’une mère… Chapeau !

    Et intéressant comme construction, ce que certains imaginait pas avant la fin se produit déjà maintenant… Comme si la série finissait son premier chapitre. On avance vite, fort, et logiquement, quel pied !

    Et histoire d’enfoncer le clou pour encore plus appuyer ma théorie depuis le premier épisode, je suis encore plus que jamais persuadé que cette série n’a pas lieu sur E-Prime, avec cette fois-ci… Pourquoi [spoiler]Sup et Lois ne pensent-ils pas à Flash pour aider John ? Le ramener sur sa terre voir sa fille et/ou la ramener ici ? (peut importe si pour l’instant on ne sait pas ce qu’il lui ai arrivé), voir même proposer de se rendre sur sa terre pour terrasser le Dark Superman (le combo Superman + Steel peut être très fort) ? Et même quand ça parle d’armée de Kryptoniens, ça ne mentionne pas Kara (genre Sup qui dirait à Irons qu’il y a sa cousine déjà là qui est tout aussi bonne que lui et/ou à la fin que Sup propose d’aller la recruter pour la guerre qui arrive… Ce qui serait logique ?)… Comme si bah elle n’a pour l’instant jamais été là. [/spoiler]

    • Hâte de voir l’épisode 12 qui fournira FORCÉMENT la réponse à cette question : est-il sur Earth-Prime ?
      Et oui, soit on a affaire au John Diggle d’E-Prime et donc on sait que c’est dans la même réalité. Soit il a traversé le multivers, et on sait que ce n’est pas dans la même réalité.
      Soit on a une version alternative de John Diggle et là aussi, on sait qu’on n’est pas dans la même réalité.

      Bref, trop hâte !

        • Oui mais dans ce cas là j’en tiens pas compte. Trop d’éléments divergents qui semblent indiquer qu’on est sur deux Terres différentes. Donc la présence du « vrai » John Diggle sera l’élément décisif pour savoir, à mes yeux.

  2. On est loin de ce que l’épisode pilote et les clichés du genre laissez présumer. Jordan gagne petit à petit en confiance, et Jon, lui, subit, alors qu’au début de l’épisode 1, on aurait pu craindre le cliché « le sportif est fort parce qu’il a les pouvoirs et l’anxieux va mal le vivre pour qu’on puisse parler des troubles anxieux ». Sauf que non, on nous montre deux ados, tous les deux traversant la crise d’ado, et des parents qui s’y confrontent sous bien des angles.
    On rappellera que les productions Arrowverse ont toujours affiché leur soutien à la lutte contre la dépression et les maladies mentales, et cet épisode joue finement avec les répercutions de la fausse couche de Loïs. Il ne me semble pas qu’on en ait entendu parlé (ou sous-entendu) avant, c’est dommage parce que ça aurait donné plus de dimension à ce côté de Loïs, mais en même temps, c’est bien abordé, et ça rappelle une chose essentiel (trop oublié dans la vie réelle): un traumatisme, même aussi courant qu’une fausse couche, reste un traumatisme, et on peut souffrir des conséquences des années plus tard. Même si c’est un traumatisme fréquent. Même si ça paraît anodin. Du coup, même si Loïs est déjà une mordue du travail par nature, ça explique son obsession pour le travail : elle s’y est jetée à corps perdu pour combattre le souvenir d’impuissance que lui a donné la fausse couche. Le traumatisme a émergé d’un seul coup lorsque Jon s’est mis en danger, et là… réaction comme elle aurait pu se produire dans la vraie vie, une engueulade où les mots dépassent la pensée de façon crédible et cohérente, et Loïs terrifiée par les conséquences que peuvent avoir les mots, c’est un ensemble très sensible et qui rappelle l’importance du partage et de la communication, sans que ça soit aussi forcé que dans Flash. Et grâce à Jordan Elsass (Jon) et Elisabeth Tulloch (Lois), la scène de l’engueulade, comme la scène de réconciliation, fonctionnent très bien.
    Et que quelqu’un fasse une statue en cookie à l’image de Jonathan Kent parce que ce mec subit les évènements, est dans l’ombre de son frère, manque à une seconde de se faire tuer, se fait traiter de « stupide » par sa mère en colère, et lorsqu’il se tourne vers Jordan pour se confier à lui… au lieu de ça il le soutient. Ralgamaziel, ça c’est du frangin de compet’.

  3. https://www.melty.fr/superman-et-lois-jonathan-devrait-il-avoir-des-pouvoirs-a761697.html
    Le fils dont le prénom peut évoquer Krypton (Jordan/Jor El), et celui dont le prénom évoque la Terre (Jonathan)…
    Et si on se dirigeait vers un équivalent de Superboy Prime ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here