[DC Comics] Superman perdu dans l’espace pendant 20 ans dans une maxi-série signée Christopher Priest !

8

Le paradoxe des jumeaux, version Lois et Clark… DC Comics lancera le 14 mars une maxi-série en dix numéros intitulée Superman : Lost, avec Christopher Priest au stylo et Carlo Pagulayan aux pinceaux. Superman part pour une mission de routine et revient quelques heures plus tard… sauf que pour lui, vingt années se sont écoulées ! Les répercussions potentielles de ce pitch sont tellement énormes qu’il s’agit probablement d’une histoire hors-continuité. Mais avec l’auteur de Black Adam, Deathstroke et Black Panther au scénario, il n’est pas impossible qu’elle fasse date !

L’ODYSSÉE DE LA SOLITUDE DE SUPERMAN ! Après que Superman ait été appelé pour une mission de routine par la Justice League, Lois Lane se réveille pour trouver un parfait inconnu debout dans son salon. L’Homme d’Acier, rentré bien plus tôt que prévu, révèle qu’il s’est en fait perdu dans l’espace pendant 20 ans. Rien ni personne ne lui semble familier, et le lien intemporel qui les unissait a été rompu… ou pas ? L’amour peut-il tout vaincre ? La célébration du 85e anniversaire de Superman se poursuit avec cette toute nouvelle série autonome en 10 numéros par les créateurs de la série nommée aux Eisner Deathstroke !

﹡﹡﹡﹡﹡

﹡﹡﹡﹡﹡

8 COMMENTAIRES

  1. Salut Lapinus.

    Juste pour savoir, tes sources, infos… Tu les choppes où ? Je demande car je ne veux pas être mauvaise langue ou te mettre en porte-à-faux, mais je suis (du verbe suivre) un site de comics et les news sont quasiment les mêmes dans un ordre qui semble assez similaire (ou plus ou moins, c’est plus intelligent comme ça). Merci à toi et bonne continuation

      • Ok ça marche. Oui en terme de news j’en doute pas mais suivant un site de comics, je trouve ça perturbant d’avoir les même news, images… Les textes évidemment ne sont pas les même mais l’emballage pouvait semblait identique. Merci pour ta réponse.

  2. Pour ceux qui veulent en savoir plus sur le paradoxe des jumeaux, et la notion d’espace-temps en général :
    https://youtu.be/w4XcWs6oTnk
    Ce paradoxe trouve son origine dans la déformation de l’espace-temps, soit le fait qu’un chemin emprunté sera plus ou moins court ou plus ou moins long dans cette dimension, en raison de cette déformation créée par les corps astraux, leur attraction et leur masse affectant la gravitation.

    On schématise (mal) cette déformation comme ceci (en 2D):
    https://solidariteetprogres.fr/IMG/jpg/einstein-fig1-01-1.jpg
    Mais en fait, pour que ça soit plus clair, il faudrait plutôt le faire comme cela (en « 3D »):
    http://www.orionpx.fr/project/blog/wp-content/uploads/2015/05/spacetime-01.jpg

    En clair, l’un des jumeaux se déplace dans la dimension espace-temps en ligne droite, tandis que l’autre emprunte une voie courbée, comme le montre (mal car de façon plate, en 2D) le triangle dans la vidéo.

    Pour une illustration cinématographique de tout ça, à défaut d’avoir des scénaristes calés en sciences chez Marvel, vous pouvez vous rabattre sur Interstellar. Je l’ai trouvé très ennuyeux, vu que je connaissais tout ça avant, mais c’était vachement bien rendu ! 😀

    PS : j’oubliais le plus important pour comprendre : selon la théorie de la relativité générale d’Albert Einstein, le temps en lui-même n’existe pas, seule existe la notion de durée, pour se déplacer d’un point A à un point B. Ce que nous appelons « le temps » dans le langage courant, afin de nous permettre de l’appréhender, est une illusion. Ce temps-là, sa manifestation, son appréhension, etc, dépendent de notre référentiel, c’est-à-dire de notre position dans l’espace-temps et de notre vitesse. D’où ce paradoxe des jumeaux. Et pour être complet, à notre petite échelle humaine, ça ne se voit pas, devinez pourquoi ? Parce que nous partageons tout simplement le même référentiel. Ça se mesure avec des horloges atomiques qu’on place dans des avions. L’un vole dans le sens de la rotation de la Terre, l’autre vole dans l’autre sens, et à l’atterrissage, les deux horloges n’indiquent plus le même « temps » !!! Il y a une toute petite différence de l’ordre de la nanoseconde ou je ne sais plus, c’est tout petit, mais c’est là ! Le temps n’existe pas, mes Loulous ! Je trouve tout ça exaltant ! 😀

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here