Arrow : La critique du pilote de la série [1×01] !

42

[Note de Mr. Toiles Héroïques : Merci d’accueillir comme il se doit Dyo, qui fait ses premières armes sur Les Toiles Héroïques ! Son dévouement est tel qu’elle s’est envolée aux Etats-Unis dans le seul but de découvrir le pilote d’Arrow… Merci à elle !]

La curiosité de la saison pour les fans de comics, c’était le lancement mercredi d’une série consacrée à Green Arrow, que l’on avait déjà rencontré dans Smallville, et qui était interprété par Justin Hartley. Ici, Oliver Queen est le héros de sa propre série, Arrow (je n’ai toujours pas compris d’où venait le retrait du “Green”, mais passons). Un show qui raconte les aventures de ce play-boy milliardaire qui va secrètement devenir l’ange gardien de sa ville, Starling City (là encore, je ne comprends pas pourquoi le nom de la ville – qui est initialement Star City -, a été modifié, mais ce n’est pas grave).

Histoire de vous rafraîchir la mémoire, voici le synopsis de la série : Les nouvelles aventures de Green Arrow/Oliver Queen, combattant ultra efficace issu de l’univers de DC Comics et surtout archer au talent fou, qui appartient notamment à la Justice League. Disparu en mer avec son père et sa petite amie, il est retrouvé vivant 5 ans plus tard sur une île près des côtes chinoises mais il a changé : il est fort, courageux et déterminé à débarrasser Starling City de ses malfrats…

Tout d’abord, la série est très ambitieuse sur le plan visuel : la réalisation est de qualité, la photographie est sombre, bref la CW a mis le paquet pour offrir à Arrow un aspect soigné qui séduit dès les premières images. On aurait même pu croire qu’Arrow n’était pas diffusé par le network, si seulement les morceaux utilisés durant l’épisode n’étaient pas aussi niais que ceux entendus habituellement… mais là, je chipote. L’épisode se scinde en deux parties : une première composée de flash-backs, qui se déroule avant et pendant le naufrage durant lequel Oliver a vu mourir sa petite amie et son père.

La deuxième partie se déroule de nos jours et voit notre rescapé se réadapter à sa vie d’avant, tout en commençant à se transformer (très vite, trop vite même) en Green Arrow. Malgré quelques transitions faciles, les flash-backs s’incorporent bien au récit, qui est malheureusement alourdi par une voix-off redondante (oui Oliver, on a compris au bout de la dixième fois que l’île t’avait changé !). Cela dit, rien de grave, la série a encore le temps de travailler ça. En revanche, le twist final arrive comme un cheveu sur la soupe et il est très prévisible quand on sait qu’il implique un personnage peu présent dans l’épisode… Mais je n’en dis pas plus.

Passons aux personnages. Dans l’ensemble, c’est le point sur lequel je suis la plus mitigée. Si Stephen Amell (à ne pas confondre avec Chris O’Donnell) s’en tire étonnamment bien dans tous les domaines, le reste du casting est fade, n’étant pas aidé par un script qui ne propose rien d’original. La petite soeur d’Oliver agace déjà avec ses histoires de drogue ; Dinah Lance, incarnée par une Katie Cassidy vraiment pas à la hauteur, semble destinée à devenir un love-interest de piètre intérêt pour notre héros… Mais tout n’est pas noir, le personnage de Tommy Merlyn (Colin Donnell) s’impose vite comme l’élément comique incontournable du show, et ses répliques à propos de la fin de Lost, de Twilight et d’Obama, sont savoureuses. Sa présence est la bienvenue dans cet univers bien sombre, mais reste à savoir s’il bénéficiera d’un traitement plus poussé à l’avenir.

Qui dit “univers sombre” dit “héros sombre” et c’est là qu’Arrow remporte son pari : les scènes d’action sont réussies, courtes certes, et mal montées, mais elles ont le mérite de nous présenter la façon dont Green Arrow se bat, et avec quel sang-froid il tue ses adversaires. Cela promet des affrontements redoutables en perspective avec des ennemis plus dangereux. Oliver est non seulement revenu de l’île avec un bel arc et des cicatrices partout, mais ce qui domine chez lui est sa soif de vengeance liée à la disparition de son père. C’est cette partie-là qui est la plus alléchante et qui donne envie de revenir la semaine prochaine.

A noter la présence du masque de Deathstroke sur l’île où Oliver s’est échoué. Sera-t-il LE grand méchant de la série ou bien l’adversaire d’un seul épisode ? Les paris sont ouverts ! En résumé, Arrow a tout pour devenir une série de qualité : une intrigue intéressante, un personnage principal charismatique ainsi qu’un univers sombre et prometteur. Il faudra juste espérer que les personnages secondaires trouvent à l’avenir un peu d’épaisseur pour sortir des stéréotypes dans lesquels ils sont pour l’instant piégés.

Du côté des audiences, le héros DC n’a pas raté ses débuts : avec plus de 4 millions de téléspectateurs, le pilote signe le meilleur démarrage d’un show de la CW depuis le lancement de The Vampire Diaries en 2009 !  C’est bon signe, mais prudence tout de même, car la série n’est pas à l’abri d’une chute d’audience brutale. Touchons du bois pour que Arrow ne subisse pas ce destin ! Rendez-vous la semaine prochaine avec le deuxième épisode intitulé Honor Thy Father (Honore ton père) !

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Surpris, satisfait, déçu ? Vos avis sont les bienvenus dans les commentaires et sur le forum !

——————————————————–

La série Arrow est diffusée chaque mercredi soir aux États-Unis, avec au casting Stephen Amell (Oliver Queen/Green Arrow), Colin Donnell (Tommy Merlyn), Katie Cassidy (Laurel Lance), David Ramsey (John Diggle), Willa Holland (Thea Queen), Susanna Thompson (Moira Queen), Paul Blackthorne (Quentin Lance), Colin Salmon (Walter Steele) et Darren Shahlavi (Constantine Drakon).

42 COMMENTAIRES

  1. Bel article mascotte ! On l’aura attendu, mais il est enfin là. lol.

    Sinon j’ai pas encore regardé le pilote, donc je peux pas juger. Mais ta critique donne envie de le voir.

  2. Déjà fait une petite critique sur la page facebook de seriesaddict donc je pense que je vais faire un petit copier/coller :

    “Avec tout ce qu’on avait entendu ces derniers mois je m’attendais à quelque chose de meilleur, en fait comme souvent ils ont mis la plupart des plus belles séquences dans la BA… Attention possibles “spoilers”, je regrette par exemple que la partie île déserte n’ait duré que 5 secondes à l’écran, pour 5 ans dans l’histoire !! Bon malgré tout, le clin d’œil à Deathstroke était très sympa. Sinon les intrigues principales sont rapidement lancées même si c’est fait de façon à peine voilée, on voit un peu les trucs venir à trois kilomètres. Les seuls acteurs marquants dans leur prestation pour l’instant à mes yeux sont celui qui joue Olliver Queen et l’inspecteur de police, le père des deux filles là (découvert dans The River). Espérons qu’on attendra pas le treizième épisode (season finale, sauf s’il y a prolongation de 9 épisodes d’ici là) pour voir un super-vilain, ça risquerait de jinxer la série :p quant aux apparitions d’autres héros, je sais pas si c’est au programme mais en supposant un renouvellement pour une saison 2 j’espère voir leur version de Black Canary (même si j’adore Alaina Huffman la version Smallville ne m’a contenté que 5 minutes).”

    Bref globalement assez d’accord avec la critique de Dyo quoi, espérons que les audiences ne chutent pas énormément lors du second épisode que la série puisse se construire un public fidèle…

  3. Bel article Dyo ! 🙂
    Par contre je ne suis pas d’accord avec toi sur Tommy Merlyn en faire valoir comique de la série. A mon avis il est le Lex Luthor de Smalville, on le fait passer au début pour le mec sympa mais rien qu’avec son nom on sait que ça ne peut pas durer.

  4. je suis d’accord le personnage de tommy merlyn va évoluer du coté sombre et celui de la soeur d’oliver queen va évoluer aussi pour ceux qui connaisse l’histoire de green arrow

    • Je pense aussi que ça aurait pu être un meilleur compromis. Là ça faisait vraiment short à mon goût. D’où mon sentiment amer par rapport aux personnages secondaires.

  5. J’ai du mal à croire que la soeur d’Ollie soit vraiment Speedy, je pense que c’est un petit clin d’oeil, j’espère. Sinon globalement j’ai bien aimé l’épisode, bien plus mature que Smallville !

    • J’espère aussi, il ne devrait déjà pas avoir de soeur, je la vois mal avoir une grande importance. A moins qu’il lui raconte sa double vie pour la pousser à arrêter, l’aider (depuis l’entrepôt) pourrait l’aider à sortir la tête de l’eau, mais bon…

  6. Super taff Dyo ! 😉
    Perso j’ai kiffé le pilote, j’espère que la saison sera à la hauteur et qu’Arrow aura un bel avenir devant lui.
    J’ai bien apprécier le casting aussi, surtout de revoir des anciens de 24.

  7. Bonne critique, je te rejoins sur certains points comme l’univers et la technique mais concernant les personnages secondaires et les références cachées dont tu ne parles pas (encore?), je ne suis pas trop d’accord. Surtout quand on sait qui sont vraiment Laurel, Speedy, Merlyn et j’en passe, dans l’univers Green Arrow…

    Sans en dire trop oui Oliver ne perd pas de temps à devenir Green Arrow contrairement à Clark à qui il a fallu 10 ans pour enfiler son costume. ^^ Et pour les autres oui il restent en retrait pour le moment afin de ne pas révéler leur vraie nature tout de suite et ça c’est bien joué je trouve car tout l’épisode est parsemé d’indices à ce sujet.

    Oliver est donc son alias tout de suite et on apprendra par flashbacks comment il l’est devenu et ce qu’il a vécu sur l’île pendant 5 ans. Alors que pour les autres on assistera présentement à leur développement et à leurs “changements” de façon beaucoup plus subtile.

    De mon côté je suis donc conquise et vu que l’histoire semble respecter la BD (à part pour les détails que tu as cité) je serai moi aussi au rendez vous pour la suite! 😉

    • J’ai hésité à en parler. Mais je me suis dit que révéler trop de choses (comme le twist de fin, le basculement probable de Tommy du côté obscur, la référence à Black Canary que j’ai longuement hésité à mettre dans ma critique) pourrait gâcher le visionnage des gens qui ne l’ont pas encore vu. 🙂
      J’ai malgré tout mis la référence à Deathstroke car c’est ce dont on parle plus concernant les easter-eggs.

  8. D’accord avec MTH, comme je le disais la partie Island fut bien trop courte pour développer suffisamment la genèse du playboy se transformant en héros (ou antihéros ici ?) donc je pense aussi qu’un double épisode aurait été plus judicieux… À moins que les scénaristes aient prévu plus loin dans la saison un épisode spécial flashbacks dans lequel on découvrirait les grandes lignes de ce qu’il a vécu en 5 ans !! Mais à mon avis cela s’étalera sur chaque épisode, on aura une sorte de pattern, de modèle, où Olliver passe à un autre nom sur la liste, parallèlement les différents personnages évoluent (drogue pour la petite sœur, conspiration pour la mère, etc.) et le tout parsemé ponctuellement de petits flashbacks ^^

    S’ils comptent aller plus loin qu’un simple clin d’œil pour Speedy m’est avis que cela ne se fera pas dans l’immédiat, ils favoriseront plutôt le passage du côté obscur de la Force avec Merlyn. De la façon dont je vois les choses schématiquement ça donnerait ça :
    – Season premiere = intro de l’univers, des personnages principaux et des différentes intrigues;
    – trois quatre épisodes suivants = un peu à la procédurale genre Olliver passe à un autre nom sur sa liste et l’épisode consiste en sa mission, on en apprendra plus sur son passé et les intrigues continueront leur bout de chemin;
    – plus ou moins milieu de la saison un petit twist, genre on apprend un truc important qui change tout et relance les intrigues;
    – un ou deux épisodes avant la fin de la saison confrontation maman/fiston;
    – season finale (si la saison est pas reconduite pour 7 ou 9 épisodes) là un double épisode je pense qu’ils en feront un (diffusion du 12 et du 13 d’affilé certainement), on nous révèlera des évènements importants par rapport à l’île, Merlyn commencera à devenir vraiment méchant à cause d’un triangle amoureux avec Dinah Lance par exemple(genre à la fin elle choisit Olliver) et on conclut avec un joli cliffhanger histoire de donner toutes ses chances à une probable saison 2 😀

    PS: milieu ou fin de saison 2 Dinah apprend pour la double vie d’Olliver, puis d’une façon ou d’une autre elle obtient ses pouvoirs (ou pas d’ailleurs ?) et commence à aider Arrow dans sa lutte contre le crime à Star(oups ling) City, après ça Tom Welling rapplique et appelle Flash et Wonder Woman à la rescousse, il se trouve que Christian Bale avait un peu de temps libre ils décidèrent donc de reformer la Justice League, hell yeaaaah

  9. Bravo pour ce premier article !

    Episode plutôt sympa. Des choses sont perfectibles, mais il y a de bonnes bases et les passages avec Green Arrow sont assez efficaces.
    Ah, et il n’est pas nécessaire d’être aux States pour voir cet épisode légalement… mais être de l’autre côté de l’Atlantique aide 😉

  10. Le pilote ce suffit (presque) à lui même. A la limite, 5min de + de manière à introduire la transformation du perso n’aurait pas été de trop. Ils ont introduit le principe du flashback et on en aura certainement droit à chaque épisode. A partir de là, il n’y a pas besoin de plus d’info pour l’instant. Le but d’un pilote reste de convaincre la chaine afin qu’elle commande le reste de la saison. Et ça c’est réussi avec les 42min proposés ici (humour, mystère, perso intéressant et + ou – louche parfois…).
    Concernant les scènes d’action, certes, elles ne sont pas parfaites mais bien mieux que beaucoup de films avec des budgets plus importants.
    Euh par contre, j’ai lu dans les commentaires des noms comme Black canary. A priori, un personnage avec des pouvoirs. Je suis pas certain que ça a sa place ici… Cette série parait être “terre à terre” à l’inverse de Smallville.
    Bon article. Par contre, il manque une chose à mon avis. Le récap des acteurs correspondant aux perso à la fin de l’article… 🙂

    • Deux possibilités :
      – soit la série est ou sera moins terre à terre qu’on le pense;
      – soit Black Canary sera introduit mais sans ses pouvoirs soniques (juste elle se battra au corps à corps et balancera éventuellement des lames ou quoi comme dans Smallville) voire elle utilisera une technologie mais ce sera pas un agent mutagène.

      Quoi qu’il en soit c’est pas pour rien que Dinah Lance est dans la série… Black Canary fait partie intégrante de l’univers de Green Arrow, si le show se poursuit cela ne fait aucun doute qu’elle apparaitra un de ces quatre à l’écran !!

      Sinon d’accord avec toi un recap des acteurs serait pas de trop : Katie Cassidy jouait la mariée dans Harper’s Island par exemple ou encore Paul Blackthorne faisait partie du cast de The River (Oren Peli & Steven Spielberg) d’ailleurs funny fact il a doublé Metallo dans l’animé Justice League: Doom.

      • Je pense pas que la série soit/deviennent fantastique. L’utilisation de la technologie parait probable. Le soucis est que les combats risquent de devenir un peu répétitif à la longue. Faudrait pas ce lasser… Y a peu être intérêt à introduire des persos avec des capacités spéciales finalement. Mais bon, au vu du pilote, ça va certainement rester réaliste. Vivement la suite en tout cas!
        ps : merci bien de m’avoir rappeler le titre Harper’s Island. Y a quelques temps, j’ai cherché désespérément la série ou il y a cette réunion de famille macabre sur une île mais impossible de me souvenir du nom de la série.

        • Oui c’est aussi ce que je pense, de toute façon ils ont entre guillemets pas le choix puisque si la série garde de bonnes audiences ils voudront la renouveler donc auront besoin de matériel scénaristique inédit… Avec plaisir pour Harper’s Island 😉

  11. Pas mal, mais par contre c’est pas sa petite amie qui est avec lui en croisière, et je pense qu’ils ont retiré “green” pour être plus attractif au gens n’aimant pas les comics.

    Sinon GG et bonne continuation Dyo 🙂

  12. Bravo Dyo pour cette critique !
    Perso , j’ai trouvé ce pilote excellent !
    J’espère juste qu’on aura le droit à + de flashbacks pour mieux comprendre sa transformation …

  13. Bien joué Dyo 🙂

    Sinon je me laisserais peut être tenté, mais je vu que je suis pas très héros “dark réaliste”, je reste un peu en retrait.

  14. Oui les titres de séries en un mot font aussi plus vendeur si vous aviez pas remarqué (genre juste un prénom par exemple Chuck ou Dexter, ou sinon un mot qui peut plus ou moins représenter le concept de la série comme Perception ou Glee) pour ça qu’ils ont du retirer le Green…

    PS: on aura au moins droit à une autre antihéros si vous étiez pas déjà au courant dans cette saison => roulement de tambour… Huntress !!

    • Mais autant pour des séries comme “Chuck” ça pouvait se comprendre (nommer une série “Chuck Bartowski” c’est pas glamour x) autant là… C’est un nom quand même familier du public qui a suivi Smallville. D’où ma perplexité. 🙂

      Sinon un grand merci à tous pour vos messages, ce sera un plaisir de parler des épisodes avec vous 😀

      • Réellement c’est un simple souci de faire plus actuel, commercial, après si dans l’histoire ils retirent aussi le Green là ce serait dommage mais on verra bien.

      • C’est peut-être justement pour que ces téléspectateurs ne fassent pas l’amalgame avec Smallville.

        Mais j’ai plus l’impression qu’ils ont voulu faire une série de super-héros sans mettre le côté super-héros en avant en évitant des noms trop clichés qui font pourtant la saveur des comics.

  15. Retour sur Internet (problème d’alimentation d’ordinateur) et je découvre un superb article par miss Dyo ! Bravo pour le travail.
    Concernant ARROW, j’espère que la CW arrivera a avoir un héros digne d’intérêt sur la longueur.

  16. J’en suis à l’épisode 7 et franchement je conseil cette série. C’est bien foutu et vraiment agréable! Ca vaut peut-être pas les Breaking bad ou les Sons of Anarchy mais ça permet de rendre l’attente avant la saison 3 de Game of Thrones moins longue! Vraiment, une bonne surprise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here