RoboCop : Une nouvelle bande annonce internationale !

17

robocop-trailer-international

C’est bien connu, le public international est plus cérébral que le public américain… Voici donc une toute nouvelle bande annonce de RoboCop, qui s’intéresse à la transformation de ce pauvre Alex Murphy en machine à tuer (mais une machine à tuer propre, qui ne verse jamais une goutte de sang). Un trailer psychologique, aux accents dramatiques, où se mêlent questions existentielles et enjeux géopolitiques. Avec quand même des explosions à la fin.

2029. La multinationale OmniCorp maîtrise entièrement la technologie robotique. Elle qui envoie ses drones combattre aux quatre coins du globe sous le drapeau des États-Unis projette d’appliquer cette technologie à la sécurité intérieure du pays. Alex Murphy, mari et père aimant, est un policier honnête faisant de son mieux pour endiguer la vague de criminalité et de corruption qui envahit Detroit. À la suite d’une blessure mortelle, Alex est sauvé par OmniCorp et la science robotique. Mi-homme, mi-robot, il reprend ses patrouilles avec de nouvelles capacités qui impliquent aussi des problèmes auxquels aucun homme ordinaire n’a jamais eu à faire face.

RoboCop de José Padilha sort en France le 5 février 2014, avec Joel Kinnaman (Alex Murphy/RoboCop), Gary Oldman (Dr. Robert Norton), Michael Keaton (Raymond Sellars), Samuel L. Jackson (Pat Novak), Abbie Cornish (Ellen Murphy), Jay Baruchel (Pope) et Jackie Earle Haley (Maddox).

17 COMMENTAIRES

  1. whaouaaa franchement +1 pour moi aussi je suis d’accord avec NiradZedjati. ça va démonter du ed209 et je sens la fin de film ouvert d’ici a propos, ce sera pas le seul robocop de l’air 2000 c’est un fan de la premiere heure qui vous le dit !!!

  2. Ca fait plaisir de voir enfin des gens avoir envie de voir ce film sans tomber dans le sentimentalisme de voir touché à son Robocop des années 80!

    De mon côté, j’ai de plus en plus envie de le voir moi ce Robocop!

  3. l’idée que alex murphy sache qui il est encore qu’il garde toute sa mémoire me laisse perplexe,
    c’est ce que je trouver de bien dans robocop c’est qu’il ai été formaté mais ses souvenir reviennent et le torture psychologiquement

  4. Je n’ai jamais vu les anciens films, j’attends de voir celui la pour le voir d’un œil vierge de toute comparaison et puis je me ferais les anciens, du coup pour un noob en la matière ça a l’air plutôt pas mal, peut être un peu pop corn mais ça me plait.
    Petite parenthèse, je viens de regarder l’ép 1 d’Almost Human , plutôt cool d’ailleurs, et il y est fait mention d’une société nommée “Omni” . Vu que c’est dans un contexte flics, robots-androïdes, l’homme ou la machine etc etc, coïncidence? Hommage? Aucun des 2? La réponse D?

  5. Les différences avec l’original repose bien sur le fait que son identité soit public dès le début, et que son bras n’ait pas été amputé. Restera à savoir QUI est responsable de l’attentat sur sa personne (à qui profiterait le plus d’avoir un excellent flic transformé en machine de guerre ?). De très très bon augure, ne serait-ce une photographie de film pas assez “punchy”.

    • j’ai vu le premier épisode d’Almost human hier soir et je trouve que les thématiques sont très très proches de l’univers de RoboCop. Et on y trouve une belle photographie pour moi.

  6. Iron Man, que j’ai vu en streaming sur mon mobile sur http://m.playvod.com, est l’un des personnages de science-fiction que je préfère, de part son originalité et son sarcasme. Toutefois, je dois avouer que la bande annonce de RoboCop m’a donné vraiment envie de découvrir le film, surtout parce que c’était le héros de mon enfance.

    • Les retours du forum sont moyens, pas aussi catastrophiques qu’on aurait pu le penser mais le film est loin d’être aussi corrosif que l’original de Verhoven.

      • Oh bin si les années 80-début 90 étaient connus pour leur bon goût, ça se saurait.
        C’est pour ça qu’on pouvait y oser un peu plus de trucs sans s’autoplagier pour faire “mode”.

        • vu. Si on mets de côté l’original, c’est plutôt un bon film avec son lot de petites surprises plutôt bien pensées. Oldman est très appréciable dans ce film et le renouveau insufflé par le déploiement du numérique maintient en haleine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here