The Amazing Spider-Man 2 : Enfin de nouvelles poses pour Spider-Man et Electro (posters) !

75

spider-man-affiche-film-movie-suite

Jusqu’à présent, Electro lévitait de poster en poster en adoptant la même pose. Sans doute un coup du Chacal… Bref, est-ce le hasard ou la prise de conscience de Sony, Max Dillon redescend enfin sur terre et électrocute le Tisseur sous un nouvel angle sur ces deux posters de The Amazing Spider-Man 2 : Le Destin d’un Héros ! Et le vilain n’en est pas moins fichtrement impressionnant. Avec en teasing, cette accroche : “Enemies will unite”

Peter Parker a une vie bien remplie, partagée entre son combat contre les vilains et la personne qu’il aime, Gwen. Il attend donc son diplôme de fin d’études avec impatience. Peter n’a pas oublié la promesse faite au père de Gwen : protéger cette dernière, en restant hors de son existence. Une promesse qu’il ne peut pas tenir. Les choses vont changer pour Peter quand un nouveau vilain fait son apparition, Electro ; quand un vieil ami revient, Harry Osborn ; et quand Peter découvre de nouveaux indices sur son passé…

amazingspider-man-2-poster-internationaux-film

enemies-will-unite

The Amazing Spider-Man 2 de Marc Webb sort en France le 30 avril 2014, avec Andrew Garfield (Peter Parker/Spider-Man), Emma Stone (Gwen Stacy), Jamie Foxx (Maxwell Dillon/Electro), Shailene Woodley (Mary Jane Watson)Dane DeHaan (Harry Osborn), Chris Cooper (Norman Osborn), Colm Feore (Donald Menken), Paul Giamatti (Aleksei Sytsevich/le Rhino) et Sally Field (May Parker).

75 COMMENTAIRES

  1. Elles sont vraiment sympas ces affiches ! Espérons que le film soit aussi électrisant ! =)

    Nouvelle info : Man of Steel 2 ou Batman/Superman est reporté au 6 mai 2016 !!! J’espère que ça permettra à Warner de faire le film que ces 2 héros mérite !

    • et on ne connaît pas le motif de ce report de 10 mois. Affleck blesse ne semblerait qu’être une fausse rumeur et vouloir éviter 2015, année des blockbusters pour se placer au milieu de TASM 3, Apocalypse et le second film Marvel de la phase 3 ne semble pas être la raison non plus…

      • Après Warner doit aussi chercher à éviter Avengers 2 sachant qu’ils veulent mettre plusieurs membres de la Justice League dedans… Un décalage d’un an doit sûrement éviter la comparaison avec Avengers…
        Mais ce report peut être bénéfique afin de faire à la hauteur !

        • je ne crois pas qu’un ce soit la raison car si trop de points communs il y avait entre les deux, arriver un an plus tard serait un risque d’accueil mitigé de la part du grand public qui penserait que DC n’a fait que surfer sur le (présumons-le) succès de …

  2. Comme ça été dit un bon nombre de fois, le rendu fait beaucoup trop jeu-vidéo, mais si on ne prend pas en compte ce défaut, j’aime beaucoup le poster de Spidey !

  3. J’arrive vraiment pas à comprendre ces commentaires qui disent que ça fait “trop jeu vidéo”. Je trouve ça ridicule… si TASM2 fait “jeu vidéo”, alors qu’est-ce qu’on pourrait dire de Man of Steel et compagnie ?

    Dire que ça fait “jeu vidéo” n’a aucun sens d’ailleurs, c’est même prendre la réflexion à l’envers, puisque si on devait faire le lien, on comparerait ça à des CINEMATIQUES de jeu vidéo, chose qui a été influencée par le cinéma à la base.

    Bref, j’ai l’impression qu’on répète ce qu’on entend sans vraiment apporter de réflexion à ce qu’on dit, après je peux me tromper.

    C’est truffé d’effets visuels, mais je ne vois pas en quoi c’est différent des gros blockbusters de ces dernières années. Et je trouve d’ailleurs le choix des couleurs très agréable, c’est pas terne et granuleux comme MOS ou TDKR et compagnie, ça change et ça dynamise un peu l’action.

    • Ça doit être un mélange d’oubli et d’exagération, car là:

      http://img0.gtsstatic.com/wallpapers/0da51b4ae0e010ba872222f998a20817_large.jpeg

      ou là:

      http://img0.gtsstatic.com/wallpapers/c08ea2a90e8124aad913dc07b5a326d2_large.jpeg

      Dans le genre “dessin animé” ou “jeu vidéo” on y était déjà.

      Bref, rien de choquant.

    • Le Spidey de Raimi faisait aussi très jeu vidéo, ou au moins artificiel, avec ses teintes orangées et son héros très muet lors des scènes d’action. Le grand public ne lui a bizarement jamais reproché.

          • “en grande majorité” ceux qui ont fait bon accueil a TASM ont moins de 25 ans alors que ceux qui ont plus jouent aux nostalgiques de la trilo Raimi qu’ils affirment plus “fidèle” au comic d’origine. Dans ce sens, aujourd’hui, Sony a majoritairement repéré son coeur de cible. C’est un facteur difficile a concevoir en France dans le sens ou chez nous, le lectorat comics a majoritairement la quarantaine et que c’est lui qui s’exprime au sujet du genre super-héroïque, ou on retrouve donc pas mal de fans de cette adaptation plus pop-corn teenage-movie et “ultimate” de Spidey…

  4. @CaraBoss: Je ne saurais estimer quelle tranche d’âge a fait le meilleur accueil au premier film, car je suppose que c’est à peu près la même pour une grosse majorité des films de super-héros de toute façon, mais ça n’indique pas plus que ça en quoi The Amazing Spider-Man 2 semble plus réservé aux ados qu’autre chose. Qu’est-ce qui fait penser ça, en gros ?

    • non, si tu prends les estimations faites sur les sites spécialisés, la trilo Dark Knight de Nolan attire d’avantage les plus âges, entre 30 et 45 ans.
      Et aux états-unis, la (dernière) génération “geeks” arrive sur la trentaine. C’est celle qui a grandit avec Jim Lee et Image. Celle de BBT…
      Sony ne néglige pas ce public mais ils s’evertuent a faire adhérer un public (de gamers) plus jeune qui ne sont pas les plus grand fans du DCCU par exemple (exception faite d’Arrow) ou de certains film du MCU comme First Avenger…

      • Mais justement, par quels choix ils comptent faire adhérer un public plus jeune ?

        Car là je ne vois pas trop, à moins d’expliquer clairement ce que “doit” d’aimer un ado boutonneux des années 2010.

        • Je tiens à souligner que je suis un ado qui a adoré TASM et que je n’ai aucun boutons sur le visage 😀

          Non mais sans blagues, je suis d’accord avec Darkwing Duck. Je vous regardent depuis longtemps vous plaindre que la nouvelle franchise est destinée à un public jeune. Mais où est-elle cette différence aussi marquante qu’il y aurait entre la trilogie de Raimi et celle de Webb, fesant de TASM un film pour ados??? Peut-être l’ambiance beaucoup plus réaliste du lycée? le fait que Peter se déplace en skate? ou la simple et bonne raison que Peter lui-même est un ado?! Je crois qu’il ont simplement encadrer le personnage dans l’atmosphère qui lui convient, au contraire de la trilogie de Raimi qui avait cette horrible façon d’interpreter la vie au lycée. Tout sa pour dire qu’effectivement, il m’a été plus facile de m’identifier à Peter au contraire du public vieux, mais comme l’as dit Dark, cela n’explique toujours pas ce que doit aimer un ado de nos jours.

          • Faut dire que chez Raimi, le Lycée est passé a une vitesse météorique pour arriver direct à la fac. Disons que l’un a choisi le “camp” de la période Romita Jr/Gil Kane etc… Et Webb celle de Ditko/Ultimate, où c’est le Lycée qui prime le plus pour le passage à l’age adulte.

          • Pour aller à fond dans les lieux communs, un ado de nos jours doit certainement aim… kiffer Hunger Games autant que celui d’hier kiffe Twilight.

            Soit des métrages avec romance omniprésente, un triangle amoureux, des personnages qui se cherchent pendant plusieurs films et des projets de mariage dès le deuxième…

            Oups, ça ressemble davantage à la trilogie de Sam Raimi tout ça.

          • Oui mais ces ados kiffent-ils vraiment ces films là, ou font-ils juste que suivre la “mode” qu’on leur impose ? Parce qu’une gamine de 12 ans qui dira qu’elle n’aime pas Hunger Games risque le rejet de ses camarades. Autant la fermer et dire Amen à tout, hélas !

          • Hey guys!

            Bon déjà je trouve que reléguer Hunger Games à la case Twilight, c’est vraiment y aller très fort! Je ne suis personnellement pas fan d’HG, mais contrairement à Twilight – où la romance est effectivement omniprésente – il y a là un propos réellement intelligent et une véritable réflexion sociétale BIEN QUE ces films soient à priori calibrés pour un public assez jeune (dommage d’ailleurs!). Je pense que reléguer ces deux “licences” au même rang il faut soit n’avoir pas saisit les réels enjeux de l’histoire, soit faire preuve de mauvaise foi… (Mais ce n’est évidemment que mon humble avis ^^).

            Sinon pour en revenir à TASM, certes le public cible est plus jeune que celui de la trilogie TDK de Nolan. Je pense notamment à ce côté “tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil”, avec notamment le changement de caractère de Flash qui devient soudainement le meilleur ami de Peter à la mort de son oncle (c’est bien beau mais malheureusement pas très réaliste je pense…). Cependant je dirais qu’elle n’est tout de même pas aussi jeune que celle du MCU. Je m’explique: je pense que l’environnement principalement lycéen de TASM et le côté très fun de Spiderman jouent énormément sur cette impression que le public cible est manifestement très jeune (je pense, ceci dit, que le personnage lui même, à la base, cible un public moins mature qu’un Batman), CEPENDANT j’ai personnellement perçu un peu de noirceur dans ce film (suis-je le seul???), avec notamment cette quête de vengeance que suis Peter au début du film. Et cela apporte quelque chose d’assez intéressant je trouve: Peter décide en premier lieu d’utiliser ses pouvoirs pour des raisons personnelles, puis est en quelques sortes poussé à adopter un comportement plus héroïque par les responsabilités qui lui tombent sur la tête, de par les situations dans lesquelles il se trouve. Et sur ce point justement j’ai trouvé TASM plutôt cohérent, allant dans le sens des résultats (scientifiques bien entendu) montrant que les comportements et choix sont conditionnés majoritairement par la situation et non par la personnalité à proprement parler!

            Bref, tout ça pour dire qu’en termes de public cible, j’aurais tendance à classer TASM dans une catégorie intermédiaire entre les films du MCU et ceux de la trilogie TDK.

            PS: Je trouve que ces nouvelles affiches claquent!

          • T3CHN0G4B, le lycée, le skate, Peter ado…tu as tout dit! 😀
            Personnellement, je trouve que TASM est surtout une pâle copie du Spider-man premier du nom de Sam Raimi. Je n’y ai vu aucun intérêt (à part Gwen ^^) et j’ai vu déjà racontée en mieux.
            Le fait qu’ils l’aient ressorti en “tout pareil mais pas trop quand même” et avec un Peter ado peut permettre de dire que Sony visait un public plus jeune.

            J’attends plus de TASM 2. Après avoir (re)posé des bases, ils ont intérêt à s’envoler avec celui-là! Le Tisseur le mérite bien…

          • Blagues à part. Je crois qu’un film exclusivement réservé aux teenagers y serait allé plus à fond dans les clichés et le racolage histoire de les rameuter en salle.

            On parle du changement de caractère de Flash. Dans un teen movie banal il serait certainement resté la brute de service du début à la fin, pas ici. On aurait également eu droit à la bande de potes trop rigolos de Gwen (vous voyez, avec le nerd, la goth, la pom-pom girl) et pourtant… Rien. Bal de promo ? Heures de colle ? Remise des diplômes ? Non plus. On est bien dans un film pour adolescent, non ?

            La romance alors ? Dans un teen movie conquérir la “fille de ses rêves” est le but ultime… Là ça va, en une heure l’affaire est pliée (même dès le début limite). En parlant de fille de rêve d’ailleurs, Gwen Stacy est présenté comme mignonne, pas “bonne” (on ne verra pas ses têtons pointer sous la pluie là…), ce qui est déjà moins commercial.

          • @Darkwing Duck: Bon argumentaire! 😉

            @Garyus: tu pourrais faire le listing des points pompés sur le Spiderman de Raimi? Non parce que, hormis le fait que l’oncle décède à cause d’un braqueur qu’il a laissé filé, et peut-être aussi le fait que Peter obtienne ses pouvoirs piqué par une araignée à oscorp, je ne vois pas grand chose d’autre… Personnellement je trouve que deux scènes en communs – et qui sont probablement issues des comics à la base – ça fait quand même pas énormément de similitudes pour des films de deux heures!

          • Ne le prend pas mal, mais j’ai un peu de mal à saisir l’intérêt de ce commentaire, LeFada.
            Je ne suis pas sûr de bien le comprendre, aussi. Désolé de quoi?

          • Les comics de Spidey ne m’intéressant pas des masses, je vais dire non, mais tes conseils – si avisés – sont toujours les bienvenus mon cher LeFada. 😉 Après, tu m’as peut-être mal compris, mais par “probablement”, j’entendais laisser savoir qu’il s’agissait là d’une simple supposition de ma part. Je peux effectivement me tromper…

          • Du coup j’ai fait quelques recherches, et il se trouve qu’à l’origine, l’oncle Ben est bien tué par un criminel que Peter a laissé filé, et il est également piqué par une araignée radioactive dans les locaux d’une entreprise menant des études sur les radiations (Amazing Fantasy #15). Bref sachant que c’est ce que je disais plus haut, me ferais-tu l’honneur d’expliquer ton commentaire, LeFada?

          • Comme nous ne sommes pas en désaccord sur certains points du film, il doit peut-être croire que je cherche à gratter l’amitié (comme ceux qui prennent sa défense alors ?). Le désolé doit être “désolé pour toi d’avoir affaire à quelqu’un de si lourd et redondant”. Tout le contraire des haters de TASM quoi, toujours à l’écoute et prêt à débattre calmement, eux.

            Pour revenir au film, vu que c’est quand même plus important que ces anicroches et petites piques. Si ça peut permettre de relativiser un peu, il doit y avoir autant de scènes reprises (“en moins bien”, si on insiste) dans TASM par rapport à Spider-Man que dans les versions Nolan par rapport aux Burton. Histoire de dire que c’est difficilement évitable.

  5. Je ne sais, pas je ne suis plus ado (mais j’aime The Amazing Spider-Man, alors peut-être que…^^).

    Je crois que beaucoup aiment ces sagas objectivement de toute façon et, en tant que référence d’un public “teen”, je n’y vois pas vraiment de point commun avec le nouveau Spider-Man, donc avec une quelconque recherche de ces spectateurs.

    • ah ben si UN (ou douze ou 28) “adulte”s ont aimé TASM, alors ça change toute la donne a l’échelle mondiale … je phone au président de Sony de suite…. 🙂

      • Bonne idée! Profites-en pour lui demander ce qu’il compte faire pour faire adhérer un public ado, car si je dois encore attendre ta réponse, on a pas fini! XD

        • Il y a des quadra qui se sont délectés de TASM. Il y a aussi des quadra qui n’ont pas aimé la trilogie de Raimi. Notre monde est fait de diversité.
          Ceci dit, les films ont des cibles privilégiées. Comme les publicités. Pour savoir combien d’entrées à fait un film dans le monde, les exploitants ne renvoient pas tous les talons de tickets à un petit bonhomme dans un réduit de douze mètres carré à Hollywood, qui les comptabilisent un par un.
          C’est comme l’évaluation du pourcentage 12-49 pour les séries télé, il n’y a pas de micro-puce-espion dans chaque écran.
          Des études sont réalisées sur un échantillonnage de personnes dites type, des stats sont dressées et publiées (et accessible à tous) sur divers sites. Des proportions sont établies dans l’éventualité d’axer la vente des blurays et DVD ou de préparer le film suivant en déterminant vers quel genre du public on va s’orienter. Dans le cadre de TASM, l’orientation va vers un public ado. Et ce n’est pas de ma faute si tu as aimé et que tu n’es plus un ado (comme beaucoup d’autres certainement, d’ailleurs) et que tu n’admets pourtant pas faire partie de la majorité ciblée pour TASM ou que tu ne saisi pas ce qui est mis en ouevre pour cette cible privilégiée (comme le côté posters aux couleurs saturées rappel aux jeux vidéos ?). Si je ne t’ai pas répondu, c’est parce que je n’en voyais pas vraiment l’utilité : tout ceci tombe un peu sous le sens. Si tu veux t’élever en détracteur de tout ceci, grand bien t’en fasse. J’ai pas franchement envie de m’escrimer dans ce genre de débat stérile, particulièrement avec toi.
          voilà voilà quoi

          • “Dans le cadre de TASM, l’orientation va vers un public ado.”

            Selon les études ok, mais est-ce que ça se ressent vraiment à l’écran ? Je ne trouve pas, ou en tout cas pas plus que le premier Spider-Man (les clips de Sum 41 et Nickelback, ne sont-ils pas ciblés pour ado ?).

          • si TASM était vraiment un film qui s’adressait aux ados les personnages parleraient tous en zyva-wesh’magueul’, Spiderman aurait basher le Lézard par MMS plutôt que d’aller se fighter avec lui, Peter préfèrerait se taper une tarte aux pommes plutôt que Gwen et d’ailleurs c’est pas Garfield qui aurait joué Peter mais Kev Adams et son slim sur les cuisses ! ou alors Sony a fait le choix de faire un film plus subtile plutôt que d’accumuler tous les stéréotypes comme dans tes argumentaires Darkwing Duck. Mais ça semble évident que ces films sont fait pour attirer les 15 20 ans. Et que tu trouves que non n’y change rien. Si la cible c’était les mecs de 45 ans qui lisaient Strange dans leur jeunesse, Peter continuerait à vivre avec sa vieille tante au cheveux blanc et pas avec une cougar brune. BIM

          • @LeFada: LOL! Ton commentaire sur la tante couguar m’a bien fait rire! 😀 Ceci dit, je ne te suis pas sur ce point: si c’était vraiment le but recherché, pourquoi ne pas avoir sélectionné une des centaines d’actrices qu’ils avaient à disposition correspondant bien plus au profil d’une couguar?

            PS: j’allais ajouté un petit “BIM”, mais je m’en voudrais de copier ton style… 😉

          • @Archer05. Ils auraient dû engager Teri Hatcher plutôt, ça aurait permis de rassembler trois générations de fans: ceux de Desperate, de Loïs et Clark et de McGyver! XD

            @LeFada. Et encore, on ne parle pas de l’absence de soirée étudiante, de Gwen et Peter qui se fument un péco et de la scène où ils sont bourrés en sortant de boites!

            “Mais ça semble évident que ces films sont fait pour attirer les 15 20 ans.”

            Ça semble oui, mais qu’est-ce qui pourrait attirer le 15-20 ans alors ? Parce-que que ce ne soit pas destiné aux quadras, d’accord, mais ça fait qu’il reste deux décennies de spectateurs potentiels entre eux et les ados.

          • ^^ pour ma part, je suis convaincu que derrière ce pseudo de canard aux ailes sombres se cache ce bon vieux Blasphem…

          • C’est si rare que ça de défendre la saga TASM ici, pour que ça en devienne suspect ? ;-p

            En attendant ça papote, mais ça n’avance pas d’un pouce.

          • Je ne pense pas pouvoir être réellement objectif sur les deux premiers Spider-Man 1 pour ma part. Le reboot est intéressant en soit dans le sens où il apporte une nouvelle base pour la futur “série” de film (qui seront je pense/j’espère plus intéressante que celle de Raimi, pour s’en démarquer).
            D’un autre côté, le Spidey de Raimi a été mon premier film super-héroïque et tient donc une place particulière dans mon estime donc.

            D’une manière général par contre je pense que le nouveau Spidey tente effectivement de séduire un public plus jeune. Enfin, pas vraiment plus jeune. La même tranche d’âge que le premier Spidey de Raimi, mais de nos jours. Il y a dix ans les jeunes n’étaient pas comme des Kev Adams, pour reprendre l’exemple dit plus haut, ou en tout cas s’ils l’étaient, j’ai dû l’effacer de ma mémoire ! 😀

            Les thèmes abordés, la réalisation du film, la manière d’abordé le scénario et tout ce qui compose les Spidey de Raimi me semble plus “mature” que la version de Webb. Non pas que la version de Webb me semble immature, mais simplement plus juvénile. Fraîche quoi. Ça bouge plus vite, ça film plus vite, tout s’enchaîne rapidement.
            Le fait que les ennemis du tisseur meurt dans la trilo de Raimi, soit malgré eux (Bouffon Vert), ou volontairement après avoir trouvé la repentance (Docteur Octopus, Super Bouffon…) plutôt qu’être simplement “démasqué” et arrêté comme dans un Scoubidou, me tend aussi à penser que la trilogie de Raimi est plus mature, ou plus proche de TDK que peut l’être TASM. 🙂

          • @Xiggy: …et donc plus éloigné des comics, où justement la plupart des ennemis sont arrêtés, de sortes qu’ils peuvent évoluer avec le temps et les intrigues ne s’en trouvent que plus denses!
            Tiens d’ailleurs, vu qu’on commençait à compter les points: pour ce qui est de la fidélité au matériau de base, pour moi la balance penche pour TASM! 🙂

  6. Les deux versions possèdent en effet leur lot d’éléments juvéniles (par exemple leur intro respective, l’un courant derrière le bus scolaire, l’autre déambulant dans les couloirs du bahut), la différence est entre les Peter. Si celui de Webb fait plus jeune, ce n’est pas qu’ils aient chargé le stéréotype outre mesure, c’est parce que celui de Raimi est surtout extrêmement neutre et sans vraiment de traits de caractère, ni de passion, ni d’activité “d’ado”, ou vraiment le minimum.

    • Ce qui collait assez bien avec l’idée que je me faisais de Peter à l’époque. Un jeune génie mal dans sa peau et dans son lycée, victime de Flash etc. C’était avec le masque qu’il se libérait vraiment, c’était même tout l’intérêt de la chose.

      Dans la version de Webb, Peter me semble être un jeune tout ce qu’il y a de plus ordinaire (si on oublis les super pouvoirs etc) il a une copine rapidement, Flash devient vite son pote, il est pas si intelligent que ça (la découverte de la formule faite par son père, les lance-toile par Oscorp…). C’est plus un genre de geek/nerd moderne, en quête de vengeance, avec des pouvoirs, mais pas trop mal dans sa peau. Ou en tout cas, c’est l’impression qu’il me donnait ! :O

      Le Peter de Raimi était presque l’opposé à mes yeux. Plus vieux, déjà adulte même, soumit à une pression constante du fait de son manque d’assurance flagrant, c’est avec son power-up qu’il devient vraiment celui qu’il sera plus tard. Sauf que sa quête de vengeance amène à la mort du meurtrier présumé de son oncle, et qu’il s’en veut encore plus de la dite-mort.
      Non vraiment pour moi, aussi sympa soit la version Webb, la version Raimi me semble définitivement plus orienté vers un public adulte/jeune adulte. 🙂

      • Euh… Pas si intelligent que ça le Peter de Web? Il est quand même capable de comprendre des formules mathématiques d’un certain niveau, et la création du lance-toile, c’est quand même une création qui demande pas mal de compétence du domaine de l’ingénieurie, là où le Peter de Raimi n’a créé que… et bien rien du tout il me semble! Son intelligence n’était retranscrite que dans le fait qu’il était du genre à répondre à toutes les questions du prof à la fac, et qu’il comprenait ce qu’Octavius lui expliquait. C’est peut-être subjectif, mais en tout cas le seul des deux que j’imagine assez intelligent pour soutenir une conversation face à Stark et Banner, c’est bien celui de Web!

        • Ce doit être subjectif oui.
          Le dialogue que Peter a avec Otto est justement ce qui me pousse à penser qu’il est plus intelligent que celui de Webb. La formule il la comprend oui, mais après avoir recherché la signification de presque tous les signes présent dans l’équation, qui n’est même pas la sienne.

          Pour les lances-toiles, il est tout au plus malin, d’avoir réussi à bidouiller le truc. De toute manière je trouve la modification génétique qui rend les lances-toiles organique de Raimi plus sympa. 😀

          Et pour finir, le fait que je dise “pas si intelligent que ça”, ne veut pas dire qu’il n’est pas intelligent. C’est Peter, et Peter se doit être un p’tit génie, sinon c’est plus vraiment lui. Cependant, le fait que Peter de Raimi soit plus vieux signifie fatalement à mes yeux, qu’il a plus de connaissance que celui de Webb qui est encore au lycée. C’est logique. X)

          • De ce qu’on a vu pour l’instant, je dirais que Peter “Maguire” était surement plus héroïque. Pour sa tendance à se lancer au secours d’autrui sans aucune hésitation notamment (là où l’on sent Spidey très tenté par la poursuite du Lézard lors de son attaque sur le pont dans TASM) mais aussi pour le fait que Peter soit très préoccupé par les aspects “teenage” de sa vie dans TASM (cohérent ceci-dit, après tout il est ado! ^^). Cependant, j’ai bon espoir que Peter “Garfield” embrasse pleinement son statut de héros dans TASM 2! 😀

          • Là encore c’est assez dure d’être objectif..! XD
            Mais encore une fois sur le premier volet de ces deux séries de films, celui de Raimi me semble être le plus héroïque, en tout cas dans les termes abordés là aussi. Le Bouffon Vert, père du meilleur ami de Peter reste bien plus dure à affronter moralement que le Dr Connors transformé en Lézard à mes yeux. Si le deuxième n’a aucun lien directe avec Peter, le premier est au contraire fortement lié au héros, et c’est dans la difficulté des choix qu’on reconnait un héros. 😀

            Donc pour l’instant, le Spidey “1” de Raimi l’emporte aussi sur ce point. 😛
            J’attend de voire le deuxième Amazing Spider-Man pour voire la différence qui se creuse entre les deux séries. Mais pour le moment ça risque d’être dure de faire mieux niveaux film super-héroïque que Spider-Man 2. ^^

          • D’accord avec toi sur le fait que la valeur d’un héros est en grande partie définie par ses ennemis!
            De plus, je suis moi aussi bien fan de Spiderman 2, mais je pense que TASM 2 sera plutôt à comparer à Spiderman 3, à cause du nombre d’ennemis notamment!

          • Pour ma part le Spider-Man de TASM, car si Spidey Maguire est bon pour chopper de la petite frappe, quand il s’agit de levels supérieurs, c’est une autre musique.

            Rien que dans Spider-Man 1: Jamais il n’a l’idée de partir à la recherche du Green Goblin, il faut que ce soit ce dernier qui vienne le taquiner (l’incendie, le kidnapping de MJ), quand ce n’est pas limite du hasard (le Daily Bugle), idem pour les 2 et 3, du hasard (la banque avec Octopuss, l’Homme-Sable qui passe juste au-dessus de sa fête) ou des méchants qui cherchent les embrouilles (Harry qui l’attaque, Octo, Venom et l’Homme-Sable qui enlèvent MJ). Il n’y a que lorsqu’il apprend que le tueur de son Oncle est encore dans les parages qu’il va lui-même au devant des choses, et encore, l’influence du symbiote ne doit pas y être pour rien.

            Spidey Garfield de son côté fait ce qu’il peut pour avertir la police et va lui-même à la recherche du Lezard via la scène des égouts. Il mène sa petite enquête et le final n’implique pas forcement un(e) proche à lui à sauver, mais le sauvetage d’une ville avant tout.

            Avantage pour le héros de TASM donc pour moi.

          • Je comprend ton opinion par rapport aux toiles naturelles de Raimi (j’ai d’ailleurs toujours trouvé ça curieux que Spiderman possède tous les pouvoirs d’une araignée SAUF celui de tisser de la toile! ^^) mais cela n’a rien à voir avec son intelligence!
            De plus, bien que ton argument concernant la différence d’âge entre les deux versions soit juste, les connaissances ne constituent qu’une partie de l’intelligence. D’ailleurs, si l’on prend en compte une définition “technique”, je dirais que dans la trilo de Raimi Peter ne fait preuve que d’intelligence cristallisée (connaissances) là où le Peter incarné par Garfield démontre une intelligence fluide importante, soit la capacité à utiliser ses connaissances de manière concrète (créer des lance-toiles, je ne vois pas ça comme du simple bidouillage, mais n’étant pas moi même extrêmement bricoleur, peut-être ai-je tendance à surévaluer l’ingéniosité de ce gadget! Si des ingénieurs passent par là, n’hésitez pas donner votre avis! ^^) .
            Donc, en nous basant que sur du concret et sans parler de nos impressions (si l’on veut rester objectif, les prendre en compte comme argument n’est pas judicieux ^^), et à moins que tu n’aies des exemples similaires où Tobey Maguire nous montre un peu ce qu’il sait faire de ses connaissances hormis tenir une discussion complexe avec un scientifique renommé, je ne pense pas qu’on puisse affirmer que le premier Peter soit plus intelligent que son “successeur”. Ceci-dit, si tu as des exemples précis, n’ayant plus trop la trilo de Raimi en tête, je suis preneur! 🙂

          • Heu… Dans spiderman 3 Maguire trafique une radio pour écouter la fréquences de la police! … Nan ça ne vous intéresse pas? Ha bon…

          • J’avais zappé ça Chupu! ^^ Je ne suis pas expert, mais ça me paraît par contre bien plus simple à réaliser qu’un lance-toile. Encore une fois, si des connaisseurs peuvent nous renseigner, c’est pas de refus!

          • @Chupu. Ce n’est pas juste une sorte de CB sa radio ? (Peter Garfield possède par contre bel et bien une radio bidouillée).

          • C’est peut-être que j’aime pas être à court d’argument, mais dans les comics Peter est plus du genre Banner que Stark/Richards. 😀
            C’est à dire que ses connaissances sont plus théoriques ou mentale, que du domaine physique ou mécanique.
            Concrètement, il ne construit jamais grand chose, mise à part ses lance-toiles… Le reste c’est bien souvent des inventions ou des ordinateurs déjà existant qu’il comprend et arrive à utiliser très rapidement. ^^

            Oui donc non là tout de suite j’ai pas de souvenirs (et pas envie de me refaire les trois films de Raimi non plus) pour avancer ce que je dis. ^^’ C’est vraiment plus du domaine du ressenti, et de la construction dans les films je trouve.
            Encore une fois, j’attend TASM2 pour voire la direction que prendra Webb. J’espère de tout cœur qu’il arrivera à se démarquer radicalement des films de Raimi. 🙂

            (Et j’ai beaucoup aimé le film Daredevil, le premier Ghost Rider ainsi que le premier Fantastic Four ! 😀 )

  7. C’est vrai que la frontière entre Peter et Spiderman est plus ténue dans la version de Marc Webb. Cette version de Peter cultive un côté un peu plus lone wolf et intrépide, mais avec déjà des traits de caractère qui feront sens quand il deviendra le héros, je pense à sa façon de prendre la défense d’un souffre-douleur de Flash ou du fait qu’il touche un peu à l’électronique avant de fabriquer ses lances-toiles. Bien que je retrouve plus facilement un ado que chez Sam Raimi, il ne s’agit pas non plus forcement que d’un teenager des 10’s, mais d’une image un peu plus vaste, technologie mise à part. Le côté “reservé aux 15-20” doit passer par d’autres éléments.

    Pour continuer sur la comparaison avec la version Sam Raimi, le Peter/Tobey semble un peu moins impliqué, avec le hasard et l’heureuse coïncidence avec lui. Que la fille de ses rêves s’installe juste à côté de chez son Oncle, à la limite, mais pour l’araignée qui lui glisse pile sur la main à ce moment-là, faut avoir du bol, comme la météorite qui s’écrase à côté de sa mobylette. C’est l’univers qui veut ça je suppose, mais c’est presque autant simplifié et “comme par hasard” dans les deux versions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here