Agents of S.H.I.E.L.D. : La série au plus bas + un teaser pour les épisodes liés à Captain America…

92

agents-of-shield-banner

Comme Arrow la semaine dernière, Agents of S.H.I.E.L.D. rate sa reprise… Absente des écrans pendant un mois – ça n’aide pas – la série a fait son grand retour hier, devant 5.46 millions d’irréductibles (chiffre définitif). Le show passe donc pour la première fois sous la barre des 6 millions de téléspectateurs et atteint son plus bas niveau historique.

Impossible de résister face à The Voice et N.C.I.S., même sur la cible des 18-49 ans. Le taux s’effondre à 1.8%, en recul de 0.4 point. Dame Sif, entends nos prières, il faut sauver l’audience d’Agents of S.H.I.E.L.D. ! Voilà ce qui arrive quand une série est diffusée une ou deux fois par mois, face à des mastodontes. En bonus, un teaser annonçant une mystérieuse révolte, liée à Captain America : Le Soldat de l’Hiver

La série Agents of S.H.I.E.L.D. est diffusée chaque mardi sur ABC (et prochainement sur M6), avec Clark Gregg (Agent Phil Coulson), Brett Dalton (Agent Grant Ward), Ming-Na Wen (Agent Melinda May), Iain De Caestecker (Agent Leo Fitz), Elizabeth Henstridge (Agent Jemma Simmons) et Chloe Bennet (Skye).

92 COMMENTAIRES

  1. [Copié-collé de mon post sur Allociné, j’ai la flemme je regarde Mass Effect 3]

    Attendez le dernier épisode c’était quand déjà? Ah bah oui, il y a un mois! Et le précédent? Le mois d’avant!
    Alors oui la série a des lacunes sévères, mais depuis l’épisode 10 elle s’arrange épisode après épisode, et à ce moment CRUCIAL où l’intrigue s’accélère et où la qualité vient, boum, une programmation immonde!
    Qui a envie de vouloir suivre une série dans ces conditions? D’attendre deux mois pour suivre péniblement une trame scénaristique?
    Alors mince quoi, oui je suis la série avec grand intérêt, oui je suis fan du MCU, oui je reconnais que la série déçoit et qu’il m’a fallu du temps pour m’y accrocher, mais il faut admettre que la politique de diffusion est atroce!

        • Quel dommage de t’auto-spoiler comme ça! Moi j’attends encore un peu avant de m’y remettre et de tester les derniers DLC. En attendant, j’apprécie à fond la lecture des bouquins!

          PS: @ Chocasse: Moi j’ai beaucoup aimé la fin (version 2.0) mais on va pas refaire un débat ici qui a tant fait rage il y a deux ans. 😉

          • Bof ya pas vraiment lieu à débat, mais oui la 2.0 est un chouilla mieux, mais c’est plutôt le fait de ne pas avoir réellement eu de conséquences sur tous les choix que j’ai fait le long de la saga qui m’a foutu les boules. (Et avoir remplacé le scénario sur la matière noire par leur espèce de délire sur les cycles, mais je m’égare)

            PS: Les bouquins sont très bons, même si on aura jamais la fin … La faute à l’auteur du dernier bouquin qui a visiblement rendu un résultat tellement horrible que l’éditeur avait décidé de le retirer des ventes …

  2. C’est certes pas glorieux, en plus il parrait que le show devient bon, maos j’ai clairement pas la force de reprendre (mes plannings series US) sont deja assez chargés.

    Mais alors que 5.5 millions n’avait pas suffit a No Ordinary People pour etre renouvelle, ca devrait etre le cas ici. Car c’est Marvel derriere. Car on peut lui trouver une case plus appropriee (meme le Dimanche ou Vendredi me semble etre moins stupide…) et surtout çar ABC enchaine cata sur cate, et AoS est correct a cote de ca.
    Ils auront beaucoup de case vide, alors si ils peuvent eviter d’en creer une il le feront.

  3. Castle, Grey’s Anatomy, Once Upon A Time, Revenge, Scandal, Suburgatory, The Neighbors et Nashville sont les points forts d’ABC et aucune de ces séries n’a encore été renouvelée. De plus, l’année dernière la chaîne avait attendu les Upfronts pour annoncer tous ses renouvellements d’un coup je crois donc ils feront probablement de même cette année…

    J’espère qu’il y aura une saison 2 et surtout qu’ils réfléchiront mieux à leur programmation parce que c’est clair qu’avec NCIS comme concurrent et des pauses tous les deux épisodes ils ne nous donnent pas les meilleures cartes !

    Bon après le fait que le tournage d’Agent Carter soit prévu pour Juin prochain me rassure un peu dans le sens où le network semble suffisamment satisfait pour commander le Pilot d’un spin-off (plus ou moins).

  4. en ce qui me concerne, je n’ai jamais réussi a accrocher a cette série pleine de défauts, d’invraissemblances et avec des acteurs si peu charismatiques. J’ai essayé de raccrocher les wagons après la trêve et je ne crois pas qu’elle se soit vraiment améliorée. Je peine que ce qui joue en sa faveur, c’est que certain sont parvenus a s’immerger suffisamment dans son univers pour lui trouver plus de qualités et d’intérêt.
    Après, je ne doute pas qu’avec l’influence du capital Disney, la série sera malgré tout renouvelée pour une seconde saison …
    Maintenant, vis a vis du public au sens large, effectivement la case de diffusion pourrait être déplacée. Mais je ne sais pas pourquoi, je vois bien une Fox pernicieuse programmer le même soir son Gotham, autre cop show qui n’atteindra évidement pas les scores de NCIS, mais qui avec l’univers du Batman , qu’on peut sans nul doute considérer comme le super-héros le plus populaire de notre époque, pourrait faire en sorte que la seconde saison de MAoS soit la dernière…

        • On sait bien que sur un gros network ce qui compte, pour les grosses séries, c’est d’être présent sur toute la saison, même si ce n’est pas pour toutes les semaines.
          Une vingtaine d’épisodes (et assez tout public en plus), ça veut forcément dire tirer sur la corde avec des intrigues secondaires dont on peut ne rien avoir à faire.
          13 épisodes, ça parait plus condensé, de sorte que c’est galère si on en rate un seul (ce qui n’est plus possible avec le replay de toute manière).
          Alors ça devient normal si l’une s’étire en longueur avec des effets qui vont du cheap au “bonne qualité”, et une autre où quasi tout est programmé à l’avance, comme un gros film de 15 heures.
          Si on sait ça, on peut “accepter” d’avoir des trucs plus moyens la moitié du temps d’une série sachant qu’on sera récompensé à la longue etc… Ou pas, si on a pas de temps “à perdre” et qu’on regarde ces shows les yeux grands ouverts et dans une direction bien précise.
          Bon ben ça fait une porte ouverte d’enfoncée là. ^^

          • c’est cool de me montrer une fois encore ta supériorité intellectuelle avec des évidences que je n’ai pas su cerner, mais je ne vois toujours pas ou tu veux en venir. Je dois être trop bête…

          • Ace Ventura: “ouais, tu sens mon intelligence !!…” ^^
            T’as marqué c-a-d? dans ton com. Si tu voulais en parler d’abord, fallait le faire. ^^

          • non je voulais juste cerner le rapport entre ABC, AMC ou l’hypothèse que la Fox décide de concurrencer Gotham en programmant le même jour a la même heure …parce que je n’ai toujours pas saisi ta réponse….

          • Ah mes excuses, je répondais à la première partie de ton com, je croyais que tu l’avais compris. Pour la prog c’est autre chose, je n’en parle pas car je ne connais pas bien sûr.

          • Ben oui, je n’ai pas dit le contraire là. Mais c’est une série de network et tu la taxe en gros de trop moyenne, alorsbon je me suis dit que c’était à cause du système de production des séries de ce genre. J’ai tort ?

          • oui, moi je ne la « taxe » de rien du tout, je donne mon ressenti… la « taxe » c’est les 15M de personnes qui ont délaissé ce show au fur et a mesure de sa diffusion, quelqu’en soit les « vraies » raisons, qualitatives ou stratégiques. Et c’est aussi pour ça que je vois bien un concurrent profiter de l’obstination d’une saison 2 pour finir d’achever un cheval déjà a terre.

          • Tu crois que ABC va laisser tomber une série qui leur permet d’occuper le terrain entre deux blockbusters Marvel ? Ils auront peut-être alors un plan B (recycler une partie de l’équipe du show) pour une autre série plus “burnée” peut-être ?

          • évidement non ils ne vont pas laisser tomber … d’où le terme d’obstination.
            C’est bien pour ça que l’arrêt et le remplacement de cette série viendra de ce que proposera la concurrence, distinguée ou mal lèchee…

          • Faut-il alors être indulgent avec Marvel parce que ce sont un peu des “puceaux” en séries tv/comics live, contrairement à DC/Warner ?
            Seul les fans peuvent le dire.

          • pour ma part je me comporte comme mes lecteurs : aucune forme d’indulgence. On a plus le temps pour ça….

          • c’est marrant comment tu utilises l’humour quand tu arrives au bout de tes propres arguments.
            Enfin, pas toujours… 🙂

        • Je pense que Flo fait référence à la qualité du show dans le sens où ABC est une chaîne qui vise une tranche de la population plutôt familiale tandis qu’AMC, network du câble, peut se permettre de faire des séries plus matures et se lâcher…

          Sinon la FOX est censée annoncer sa grille de diffusion 2014-2015 un jour avant ABC donc je vois pas comment ils pourraient faire ça ! La CW en revanche le fait 2 jours après ABC donc elle est susceptible de caser iZOmbie et/ou Flash à la même case horaire effectivement.

          Mais bon la concurrence sera moindre (2 à 4 millions de téléspectateurs max à priori), qui plus est on aura peut-être de l’audience en plus si des gens achètent le DVD et commencent à suivre après. Perso j’espère qu’ils feront des changements dans le staff et qu’ils tireront quelque chose de leurs erreurs 🙂

          • la Fox ne saura donc pas quel jour ABC programme MAoS a cause d’une malheureuse petite journée. Que c’est mal pensé de leur part.

          • je crois que ce que Caraboss veut dire c’est qu’entre professionnels chacun connaît les intentions de ses adversaires et qu’il n’y a pas de commando armé qui garde les grilles de programme au péril de leur vie. 🙂

          • exactement!
            je connais les dates de sorties de certains albums FB parce que des amis auteurs m’en ont parlé, alors que leurs éditeurs n’ont encore rien annoncé à leurs diffuseurs. Je connais des dates prévisionnelles de sortie de certains jeux parce que des amis concepteurs ou designers m’en ont parlé, alors que les sites spécialisés n’en font même pas état comme une rumeur.
            Si la Fox décide d’affronter ABC sur le terrain super-héroïques, ce n’est pas un planning d’annonces qui lui fera barrage. Et d’ailleurs, ce ne sera peut-être même pas une bonne mise, parce que prévu à des heures de diffusions identiques, la seconde saison de MAoS pourrait très bien remporter d’avantage de suffrages qu’une série dans l’univers de Batman mais sans Batman. L’hypothèse que je dresse, c’est que le sens la Fox assez vicieuse pour aller faire chier Marvel sur ce terrain (aussi), c’est tout…. les gens quei font MAoS croit en l’énorme potentiel de ce qu’ils font et ne tremblent pas face à la Fox. Ils ne tremblent même pas face à NCIS, alors…

          • avec une audience passée de 2,5M pour la saison 1 à 5M pour la saison 3 (horatio”monsieur chiffres”grissom me corrigera) GoT risque en effet de bientôt dépasser MAoS! 😉

  5. Et voilà le souci…les seules personnes qui parlent de cette série ne la regardent pas et passent le temps à se bouffer le nez…

    • je la regarde et mon opinion a son sujet n’a pas change
      mais tu vas certainement me ficher comme hater obstiné
      après, les chiffres sont là…

      • Attention tout de même à ne pas se tromper. Chiffres, qualités artistiques et goûts persos, ça ne vas pas toujours ensemble, vous le savez bien, ne l’oublions pas tous.

        • la plupart des chiffres ne nous étant pas communiqués, personne n’étant vraiment a même de débattre sur la qualité artistique (ouhou, il y a des professionnels du cinéma ici?) Il ne nous reste donc plus qu’a batailler avec nos goûts et nos opinions… 🙂

          • “ouhou, il y a des professionnels du cinéma ici?” Est-on forcément obligé d’être “dans le milieu” pour juger de n’importe quelle oeuvre existante au monde?
            C’est souvent avec un regard extérieur, un peu de culture et d’amour du genre (et du temps et du recul surtout) qu’on peut mieux en juger.
            Et puis les pros du cinéma n’en ont certainement pas grand chose à fiche d’une série de gros network. A la limite ils y jouent et c’est tout. ^^

          • N’étant pas boulanger, je n’apprécie une baguette que sur ce que me transmettent mes papilles gustatives, mon odorat et mes yeux.
            N’étant pas artistes, je me garderais bien de juger une peinture ou une sculpture autrement que par mon ressenti.
            Le débat “faut-il être un créateur pour juger sur pièce une œuvre sans se soucier de l’opinion des non-créatifs” ne date pas d’hier. Mais il n’est animé que par des non-créatifs (ou des créatifs qui n’ont pas capté qu’ils n’ont pas à débattre sur ce point)
            Tu peux donc ouvrir un comics et penser que le dessin est minable, mais ce jugement de valeurs ne restera que gouverné par tes goûts tant que tu ne seras pas dessinateur de comics. Tu peux également penser que c’est faux et que chacun est libre de pouvoir apprécier. Chacun est libre d’apprécier en se servant de ses goûts, au-delà, si tu en es convaincu, tu te fourres juste le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Si malgré tout tu sais que tu peux juger le dessin de ce comics au delà de son simple goût, alors il est temps de devenir dessinateur de comics, parce que rester simple fan ne mènera à rien.

            donc
            “Est-on forcément obligé d’être « dans le milieu » pour juger de n’importe quelle œuvre existante au monde?”
            pour l’apprécier ou la déprécier, non
            pour la JUGER, oui, bien évidement.

          • Non, vivre ensemble et se comprendre. Pas faire les imbéciles heureux incapables de se défendre. Préjugés, poubelle !

          • Globalement d’accord avec toi. Mais il ne faut pas oublié que toute “personne créative” quand elle réalise un projet, essaye de dire, de montrer, ou d’exprimer quelque chose. Or si les personnes qui regardent son travail ne comprennent pas (ou ne “ressentent pas” pour ce qui ne sont pas dans le milieu) la visée de l’auteur, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche.
            Pas forcément besoin d’être artiste pour juger un artiste, mais il faut bien entendu s’intéresser au contexte dans lequel il a fait et présenté son travail (historique du médium, ses écrits, et la manière dont il en parle et dont il le présente).

            Bon après, on parle ici de AoS. Ce n’est peut être pas la peine de se prendre la tête avec ces questions.

          • lorsque tu es un créatif, tu ne bosse pas pour t’exposer, pour livrer ta création au monde. Tu ne bosses pas des heures durant derrière ta cintiq en te disant “vivement que mes fans voient ça… et qu’ils reconnaissent mon mérite”
            tu peux bosser pour quelques proches, mais tu bosses surtout pour toi et ce que ça implique pour toi.
            tu livres alors ce que tu créés aux autres parce que des intermédiaires viennent chercher le fruit de ton boulot pour en faire commerce … et te redonner des miettes.
            Tu t’exposes parce que ce que tu créés pour toi ne te permet pas de subsister et comme ceux qui ne veulent pas créer sont prêts a monnayer ce que toi tu mets au point, tu (te) livres…
            Appliqué au Top ten de ceux qui font les blockbusters d’aujourd’hui, il s’agit de se poser la question de savoir s’il font ça pour la notoriété du plus grand nombre, ou si parce que le succès leur permet de repousser les limites de leur création, qu’il font … pour eux.

          • Encore une fois, ça fait plaisir de lire des explications super claires. Faut juste penser aussi à ne pas mettre les “non pratiquants” (journalistes par exemple) dans le même panier que les “philistins”. ^^

          • oh purée, quelle déception, Flo. Toi qui lors d’une altercation sur les tenants et les aboutissants de la terreur, m’avait promis de m’attendre au tournant, je cite un dramaturge et un essayiste connu comme anti-sioniste et tu ne t’engouffre pas là dedans… 🙁

          • Pour répondre à ton commentaire plus haut(un peu noyé dans la masse), oui, bien sur qu’un artiste bosse d’abord pour lui. L’artiste ne cherche pas a faire plaisir à son publique. Il cherche à poursuivre (consciemment ou inconsciemment) les problématiques et enjeux personnels de son travail.

            Mais (oui il y a toujours un mais ^^), il ne faut pas oublier que l’Art n’existe qu’a partir du moment où il peut être vue. J’entends par là, qu’il y a une volonté de l’artiste de s’inscrire dans un contexte historique et sociale précis. Et de partager, discuter, argumenter autour de celui-ci.

            Je pense pas que c’est ce que tu sous entendais dans ton commentaire, mais il faut faire très attention avec le cliché totalement erroné de l’artiste de génie ermite vivant reclus loin de la société. ça n’est plus le cas depuis au moins 110 ans (a supposé que ça ai existé un jour)!

            Je tenais à préciser ce point parce qu’on voit trop souvent ce cliché dans les films et les médias.

          • le truc, c’est que lorsque tu fais de la BD, du comics, t’es pas un artiste, t’es un raconteur d’histoires.
            Mais en dédicaces par exemple, tu partages, tu discutes avec les lecteurs … tu inscrit donc ton travail dans un contexte de société, tu partages. Mais au bout du compte, tu sais au fond de toi-même, l,opinion ou les idées de ces lecteurs, t’en a rien a secouer.
            Mais lâchement, tu refuses pas de efficace ou tu dis pas a tes lecteurs “rien a secouer de ce que tu penses, va raconter ça a quelqu’un d’autre …” parce que ça froisser ait tout le monde y compris ton éditeur, celui qui te file un peu de blé. C’est très mesquin, je ne dis pas le contraire. Mais si on veut faire un parallèle, tu peux considérer certains de tes collègues de bureau comme des abrutis finis, mais tu vas pas leur dire pur préserver ton image et tu vas encore moins le dire a ton boss.

            Après, je ne sais pas si les réalisateurs ou metteurs en scènes se considèrent comme des artistes…

          • Oui bien sur, j’ai extrapolé au monde artistique (au sens strict du terme), c’est tout simplement parce que je baigne dedans ^^.

            Après j’imagine bien que la situation d’un auteur de BD à un point de vue différent.

          • à contrario, le jugement de mes paires à pour moi de l’importance. Et je souligne bien la notion de jugement et non d’opinion. Avoir l’avis d’un autre auteur sur la narration de mes planches, et de mon côté lui dire ce que je pense de son story-telling, me parait essentiel pour continuer de bosser et avancer. Alors que si un lecteur se permettait le même genre de réflexions, j’aurais toujours cette arrière pensée à me dire “t’as jamais dessiné une page de ta vie, avec toutes les difficultés et mécanismes que ça implique”… Mais bon dans l’ensemble, 95% des lecteurs de BD ne savent déjà pas ce qu’en un thumbnail, un gaufrier ou un Z de lecture, ce que sont les points d’intérêt dans la construction d’une planche.
            Mon copain Blasphem, lui, il fait des conférences pour expliquer aux lecteurs tous ces processus … je n’ai jamais capté pourquoi il faisait ça! ^^

            Peut-être que comme le réalisateur de King Rising et Bloodrayne, il se considère un peu comme un artiste! 🙂 [purée s’il repasse par ici et qu’il me lit, il va m’en coller une la prochaine fois qu’on se recroise]

          • par contre, pour ce qui est de la petite pic de Flo (plus haut), autant les lecteurs, pfffiiuuu, autant comme les “journaleux” ou pire les critiques, c’est pour nous le pire de la lie. C’est gens là, c’est vraiment des parasites inutiles. 😉

          • Je rajoute mon grain de sel dans ce débat, tiens! ^^

            Pour en revenir à ce que tu dis plus haut Caraboss, je trouve que ça fait un peu “hautain” de dire que ce que les lecteurs pensent tu t’en tapes alors que le jugement de tes pairs, lui, t’importe. Tu te donnais toi-même le descriptif de “conteur d’histoires” un peu plus haut. Devons-nous déduire que tu écris exclusivement pour un public constitué de tes pairs? Tu ciblerais donc ton public? Comme dirait Alexandre Astier, ça s’appelle du marketing… ^^

            Il est évident qu’un néophyte n’a pas les connaissances pour apprécier les aspects techniques de votre taff. MAIS vous êtes quand même des ARTISTES les gars, donc la valeur de votre produit fini – vos oeuvres d’art, donc – dépend quand même de la façon dont elle sera perçue. Or cela est très subjectif!
            Je pense que ton raisonnement s’applique sans problème à n’importe quel job dont les productions seraient beaucoup plus concrètes et laissant moins de place à la subjectivité. J’ai connu des musiciens possédant une maîtrise technique impressionnante mais ne produisant que des oeuvres qui ne dégageaient rien de bien profond…

            Au passage, pas mal d’études montrent qu’en termes d’art, un spectateur assidu développe rapidement des perceptions artistiques similaires à celles des professionnels. Ne reste donc que les aspects techniques, qui ne sont pas gages de qualité… Je n’ai pas réussi à vous retrouver ça, mais c’est vraiment intéressant, je vous posterai ça dès que possible si ça vous intéresse!

          • mon dernier album mis a part (parce que c’est l’histoire de mon aïeul) je ne suis pas scénariste. Un dessinateur de BD est un raconteur d’histoire qui raconte au travers des codes visuels. De plus en plus de dessinateurs passent des plombes sur le décors d’un coin de case pour ajouter une araignée tissant sa toile dans la poussière avec un rendu fabuleux de la poussière. Si ce détail ne sert pas l’histoire, ces dessinateurs sont en effet des artistes et plus des dessinateurs de BD. Romita Jr est un narrateur de haute volée sur 80% de ses récits, mais son dessin est pas très glorieux.
            Du reste, je ne fais pas de BD pour mes pairs, mais essentiellement pour moi. Ceci dit, je concède que c’est un comportement très élitiste d’une part et j’admet que rester “sociable” avec un lectorat et des éditeurs par simple nécessité de faire rentrer du fric pour continuer a faire de la BD pour moi, est hypocrite….
            Mais en aucun cas la plupart d’entre nous nous considerons comme des artistes. Ce serait se tromper de job.

          • et puis, il y a aussi tout une série de petits maux de notre époque qui font que de jeunes auteurs ont tendance à se prendre pour des artistes plutôt que pour des raconteurs d’histoires. Les commissions par exemple, c’est illo de personnages qui le plus souvent ne sont même pas les tiens et pour lequel un fan de BD te paye pour l’acquérir. Fatalement avec des éditeurs qui nivèlent vers le bas le prix des pages, avec des retenues sur revenus croissantes (en deux ans la TVA est passée de 5,5% à 10 pour les auteurs alors que la baisse a été maintenue sur le prix des bouquins) . on vit dans une société où près de 70% de la population pense qu’on ne devrait plus accorder de droits au chômage aux intermittents du spectacle qui pourtant cotisent y avoir le droit)
            bref, je vois autour de moi des auteurs qui cèdent au commission pour faire rentrer la thune et des plus novices qui font d’avantage de comicon parisien pour de la commission qu’ils ne font de pages de BD dans l’année. Là, oui, dans ce cas, tu vas au Paris comicon ou au Lilles comics expo pour y croiser des artistes, acheter leur boulot … sans t’en rendre compte qu’ils en arrivent à ne plus faire que ça, et que ce que tu leurs achète n’a pas d’autres valeurs qu’une petite “œuvre” qui les précipitent vers un anonymat certain.
            Comme pour beaucoup d’artistes, l’aspect mercantile a estompé les réelles préoccupations qui les ont poussés à faire ce job au départ.

          • N’oublions pas en passant de rajouter, comme vaste détail sur le jugement d’oeuvres, la partialité possible des artistes entre eux.

          • La situation semble déprimante. A te lire, ça ne donne pas envie de rejoindre le milieu! ^^
            J’espère au moins que vous trouvez le moyen d’exprimer votre créativité comme vous le voulez, sinon à quoi bon?

          • honnêtement, un gamin de 20 ans qui vient te voir en salon, qui te montre son boulot et qui te demande comment faire pour devenir dessinateur de BD, t’as envie de lui répondre “ne fais surtout pas ça, trouve-toi d’autres solutions. Nous même, on en cherche tous, les jeux vidéo, l’anime… mais pas la BD, surtout pas malheureux!” ^^
            De toute manière, si le monde de l’édition n’arrive pas sérieusement à intégrer le support numérique comme solution d’avenir, à terme, la BD va disparaitre. du moins, du côté occidental de la planète.

            Par contre, oui, pour les passionnés, faire de la bd dans son coin, en étant son propre diffuseur, là il faut encourager. Mais rejoindre la profession dans l’état où elle est au jour d’aujourd’hui, c’est quasi-suicidaire.

          • Pour en revenir sur le “auteur de comics : artiste ou pas?”. La BD n’est qu’un médium. De la même manière que la Peinture et la vidéo le sont. Ce n’est pas parce que tu fais de la peinture que tu est artiste, mais parce que tu utilise ce médium pour dire quelque chose, montrer quelque chose que tu deviens artiste.

            Tout le monde peut être artiste, et tout peut être artistique, si l’auteur se définit en tant que tel.
            Mais après être un bon artiste, c’est une autre histoire…

            Il y a des BD qui sont des réflexions sur la BD elle même. A mon sens, c’est là que la Bande dessinée peut être intéressante. Utiliser à fond son histoire et voir jusqu’où on peut pousser la BD, quelles sont ses frontières ? Où est ce que la BD cesse d’être de la BD ?

            Archer05, certes le milieu de la BD n’est surement pas le plus facile (tout comme celui de l’art) mais c’est aussi un des milieu les plus intéressents.

          • c’est aussi ce qui est “drôle”. Admettons que tu fais de la BD pour toi et toi seul, mais tu as besoin de manger, alors tu la livres à un éditeur qui va la transformer en produit faisant tomber monnaie trébuchante et la difficulté est de rester sur le fil du rasoir : continuer à faire les histoires que tu as envie de (te) raconter et ne pas basculer dans un rapport à l’argent “facile” (j’entends par là les versements d’avances sur droits qui ne débouchent quasiment jamais sur les royalties de droits d’auteurs)Du coup, paradoxalement, pour continuer à être sur ce fil du rasoir, il faut quand même vendre le strict minimum (aujourd’hui pour un album franco-belge, entre 5 000 et 8 000 exemplaires, c’est pas glorieux, mais ça peut te permettre d’espérer pouvoir continuer). Or la BD dites conceptuelle, ou “la BD cessant d’être de la BD”, lorsqu’elle parvient à vendre plus de 1500 exemplaires, malgré des critiques élogieuses ou des prix à Angoulême, c’est miraculeux.
            Du coup, oui, faire de la BD qui dépasse les crétins costumés dotés de pouvoirs qui foutent sur la gueule aux vilains, ça devient (presque) de l’art, mais c’est avant tout celle qui malgré son message à véhiculer fait que ses auteurs font surtout des histoires pour eux, puisque personnes d’eux à part les amis polytechniciens d’Aurélie Filipetti ne l’achètent. ^^ Le chien qui se mord la queue en somme….

          • Effectivement, c’est une triste réalité. C’est d’ailleurs pour ça que la plus part des artistes cumulent plusieurs jobs en même temps (beaucoup sont profs). Il est de nos jour presque impossible de vivre de l’art (et j’imagine que c’est pareille avec la BD).

            Mais je tiens a dire que même une BD avec des crétins costumés peut être intéressante. Oui, le super héro peut être artistique (à condition que les éditeur laisse un peu de mou, ou de se faire éditer par des indépendants…)

          • Caraboss, c’est vraiment hyper-intéressant pour moi d’avoir ce retour d’expérience venant de quelqu’un connaissant bien le milieu, merci! Je travaille sur un scénario depuis quelques années, je pensais au support BD pour l’adapter et étais sur le point de me mettre à la recherche d’un dessinateur avec qui m’associer.
            Que penses-tu du cas de l’auto-financement? Cela te paraît-il envisageable? Connais-tu des personnes y ayant eu recours?

            [Désolé M.LTH pour ce HS…]

          • le crowfunding, il fallait y songer il y a un ou deux ans. Maintenant, même des auteurs connus comme Cauvin ou Tome s’y mettent (pour payer leurs futurs hausses d’impôts) et les lecteurs n’ont pas de budget à rallonge, d’autant qu’investir du pognon pour avoir l’album un an plus tard, faut l’accepter…
            Le mieux c’est de passer par du fanzinat. Si c’est du french comics, adresse toi à toutes les “structures” existantes : Wanga, Comix Heroes, WIP agency, Organix Comic … même Hexagon. A mon époque, c’était Comic Box et Semic.

            (oui, pardon mr LTH pour le hors sujet)

          • Merci pour ces infos, je vais y jeter un coup d’oeil.
            Ceci dit, je pensais à quelque chose d’un peu plus atypique: sans parler de l’aspect financier, au niveau diffusion de l’oeuvre auprès de différents distributeurs, est-ce que ça te paraît concevable de faire entrer ton produit dans des boutiques de comics/manga/BD par exemple, sans passer par de gros éditeurs?

  6. oui, moi je ne la “taxe” de rien du tout, je donne mon ressenti… la “taxe” c’est les 15M de personnes qui ont délaissé ce show au fur et a mesure de sa diffusion, quelqu’en soit les “vraies” raisons, qualitatives ou stratégiques.
    Et c’est aussi pour ça que je vois bien un concurrent profiter de l’obstination d’une saison 2 pour finir d’achever un cheval déjà a terre.

    • la série n’a jamais fait que 20 millions son plus haut score est de 12,7 millions pour le pilote . Il n’y a donc 7 millions qui ont déserté la série et pas 15 . Aprés oui 7 millions c’est énorme mais il faut éviter de dire n’importe quoi aussi pour étayer ses arguments

    • Je pense que Mr ToilesHeroiques est un fan de comics avant tout, pas spécialement de Marvel ou DC, il peut avoir ses préférences mais pour ses articles les 2 maisons sont traitées de la même manière faut arrêter un peu.

      “Lla série au plus bas” c’est pareil que le pire score historique, il va pas répéter 15 fois la même formule pour titrer 2 articles qui se suivent quasiment.

      Sans parler qu’il précise bien que l’épisode d’Arrow ne mérite pas un score aussi pourri, il pense (à juste titre à mon gouts) que c’est l’un des meilleurs épisodes de la série.

      Or là, il ne fait pas l’éloge de l’épisode d’AoS… serait-il pro-DC ? mon dieu, que de complots…

  7. Mais, CaraBoss, ce n’est pas justement le dilemme de l’art dans le libéralisme?
    Parce que cette situation, on peut l’appliquer à tout: musique, cinéma, littérature…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here