X-Men – Days of Future Past : La Critique du film + VOTRE AVIS !

166

x-men-days-of-future-past-critique-avis-film

Quel voyage ! Difficile d’émettre un avis à chaud sur l’excellent X-Men : Days of Future Past. Plus que n’importe quel film super-héroïque, il nécessite une deuxième vision, un débriefing intensif. Mais pour l’heure, concentrons-nous sur l’essentiel : l’histoire, les acteurs et la portée émotionnelle de cette relecture de la saga X-Men par Monsieur Bryan Singer. Juste avant de commencer, un conseil… Une solide connaissance de la franchise est un vrai plus pour profiter pleinement du film. Donc si vous avez le temps, à vos DVD/Blu-ray !

Les premières minutes d’X-Men : Days of Future Past sont troublantes. Sommes-nous devant la suite d’X-Men : Le Commencement, d’X-Men : L’affrontement final ou même de Wolverine : Le Combat de l’Immortel ? Car aussi bizarre que cela puisse paraître, on se sent en territoire inconnu. Un bel exploit pour une franchise qui compte sept épisodes ! C’est rafraîchissant, déstabilisant et… excitant. Mais il suffit de quelques notes, d’un générique, pour comprendre l’essentiel. Bryan Singer est de retour. Onze ans après X-Men 2. Comme si (presque) rien ne s’était passé.

x-men-days-of-future-past-avis-film-critique

X-Men : Days of Future Past, c’est la rencontre du meilleur des deux mondes, la rencontre du meilleur des deux trilogies. Prenez James McAvoy et Michael Fassbender. La simple puissance de leur jeu transforme les scènes qu’ils partagent en moments intenses, aussi marquants qu’une bonne grosse scène d’action. Loin d’être cannibalisés par Hugh Jackman et Wolverine, ils font pencher l’aiguille de la balance vers un côté inattendu : X-Men : Days of Future Past est la suite assumée d’X-Men : Le Commencent.

Peut-on dire qu’X-Men : Days of Future Past est l’épisode ultime de la franchise X-Men ? La réponse est non, et ce pour une raison simple : ce n’est pas un film d’équipe. Sur ce point précis, X-Men : Le Commencement conserve son titre. D’un certain point de vue, les ‘X-Men’ sont d’ailleurs absents de ces deux heures de spectacle. Le blockbuster mutant ultime reste donc à réaliser ! Bryan Singer et Simon Kinberg ont fait le choix de se concentrer sur quatre personnages, les versions jeunes de Charles Xavier et Erik Lehnsherr, auxquels il faut ajouter Logan et Mystique. Un casting resserré mais très bien développé.

xmen-daysoffuturepast-movie-critic

Plus que jamais, McAvoy apporte une fragilité extrême et des failles au héros lisse qu’est le Professeur X. Fassbender excelle quand il s’agit de jouer sur l’ambiguïté de Magnéto (malgré ses méthodes, a-t-il raison, a-t-il tort ?). Pendant ce temps, Jackman… observe. Logan est en effet spectateur une bonne partie du film ! Se sevrer subitement du wolverino-centrisme auquel nous a habitué la franchise peut se révéler difficile. Reste Jennifer Lawrence. Sobre, en retenue, dans un rôle complexe à négocier (la transition de la gentille Raven à la méchante Mystique… avec toujours un visage d’ange).

Et le reste ? Ce casting incroyable réunissant près d’une vingtaine de mutants ? Il y a quelques déceptions. Elles concernent le futur, la partie du film la plus faible. Le Magnéto de Ian McKellen méritait un morceau de bravoure. Tout comme Wolverine. Parmi les nouveaux, Bishop et Blink tirent leur épingle du jeu. En revanche, pour Omar Sy et Fan Bingbing, il faudra attendre pour se prononcer. La consistance de leur rôle ne permet pas de rendre un jugement intéressant. Enfin, j’allais oublier… le cas Pietro ‘Peter’ Maximoff.

xmen-days-of-future-past-critique-du-film

Oui, visuellement – j’insiste sur le mot, il n’est pas question du personnage en tant que tel -, Bryan Singer a parfaitement exploité les pouvoirs du bolide mutant. Bien sûr, cela n’enlève rien au fait qu’il ait ‘piqué’ Vif-Argent au futur Avengers : Age of Ultron. Mais au moins, cela vaut le détour. C’est sans doute la scène la plus marquante du film, celle qui est la plus travaillée (pensez ‘séquence de la Maison Blanche’ avec Diablo dans X-Men 2). A Joss Whedon de relever le défi.

Si les scènes réunissant Charles et Erik sont aussi fortes, si le moment de gloire de Pietro est si réussi, c’est en partie parce qu’X-Men : Days of Future Past a un défaut : ses scènes d’action. Ou plutôt, ses scènes de combat. Gros budget oblige, la destruction est au rendez-vous, c’est impressionnant. Mais en terme de combat pur, c’est la déception qui domine. Je pense notamment au final (encore une fois, la partie située dans le futur). La faute, sans doute, aux Sentinelles…

Une poignée de survivants face à des machines surpuissantes sur fond de voyage dans le temps… L’équation est insoluble en terme d’enjeux dramatiques. Difficile de s’attacher, de ressentir quelque chose, surtout quand cette partie est expédiée. La seule solution aurait été d’avoir un film de trois heures. C’est bien évidemment impossible, mais cela prouve que le désir d’en voir plus est là ! Le rythme du blockbuster est par ailleurs excellent, prenant, avec en bonus, l’imprévisibilité apportée par les intrigues temporelles.

fassbender-critique-xmen

Côté effets spéciaux, signalons un sans faute. Et côté musique, il y a quelques belles choses à la première écoute et le bonheur de retrouver le thème héroïque d’X-Men 2, mais… John Ottman ne rivalise pas avec la merveilleuse partition de John Powell sur X-Men : L’affrontement final. Un mot également sur le montage. Passé, futur, il y avait quelque chose à faire, des astuces visuelles à utiliser pour voyager d’une époque à l’autre. Ce n’est pas le cas. Enfin, concernant l’humour, il est dosé comme il faut. Présent, tout en respectant le ton adulte et sombre de la franchise.

Reste un point extrêmement important. Difficile de le traiter sans spoilers (mais il n’y en aura pas). La mission d’X-Men : Days of Future Past était bien sûr de corriger, réparer, colmater les brèches de la saga X-Men. Elles existent plus ou moins, c’est un fait. Mais l’impression d’un Bryan Singer armé d’une boîte à outils, revenant après douze ans pour raconter son histoire, est parfois trop visible. C’est un sentiment diffus, rien de très palpable. Et au final, sachez que tout, absolument tout tient la route. De plus, la manière dont les choses sont amenées est intelligente. C’est le principal. Même si une partie du grand public risque d’être purement et simplement ‘larguée’.

xmen-dofp-critique-film

Pour conclure, X-Men : Days of Future Past est un film passionnant, ambitieux, riche et complexe. Sans conteste, il se classe dans le haut du panier super-héroïque. Le miroir négatif d’Avengers, avec une histoire émotionnellement forte, mais manquant de scènes jouissives et décevant dans sa bataille finale. Il n’empêche, Bryan Singer ramène la franchise à son sommet, opérant la parfaite synthèse entre X-Men 2 et X-Men : Le Commencement, les deux meilleurs opus de la saga. Une expérience unique, qui prouve à quel point les mutants ont de beaux jours devant eux !

J’attends maintenant avec impatience votre avis sur X-Men : Days of Future Past, ici et sur le forum. Comme d’habitude, merci de ne pas dévoiler la scène post-générique dans les commentaires. Un article dédié a été mis mis en ligne pour en discuter. Et pour tout ce concerne vos théories et questions, je vous invite à lire le dossier X-Men : La chronologie de la saga + X-Men : Days of Future Past expliqué ! A vos claviers !

——————————————-

X-Men : Days of Future Past est réalisé par Bryan Singer et sortira en France le 21 mai 2014, avec James McAvoy (Charles Xavier/Professeur X), Michael Fassbender (Erik Lehnsherr/Magnéto), Hugh Jackman (Logan/Wolverine), Patrick Stewart (Charles Xavier/Professeur X), Ian McKellen (Erik Lehnsherr/Magnéto), Jennifer Lawrence (Raven Darkhölme/Mystique), Nicholas Hoult (Henry McCoy/le Fauve) et Omar Sy (Bishop).

166 COMMENTAIRES

  1. « La seule solution aurait été d’avoir un film de trois heures. C’est bien évidemment impossible, mais cela prouve que le désir d’en voir plus est là ! »

    Rien n’est impossible, j’ai déjà vu des films de 3 heures au cinéma même 3h20, parfois pour seulement voir un bateau prendre l’eau !

    « La mission d’X-Men : Days of Future Past était bien sûr de corriger, réparer, colmater les brèches de la saga X-Men. Et au final, sachez que tout, absolument tout tient la route. »

    X-Men Origins est il valable ou non ? Car en tout cas, Il est fait référence à Kayla Silverfox dans Wolverine : Le Combat de l’Immortel…. Donc valable pour moi… Et entre une Emma Frost qui à la vingtaine dans les années 80 et une Emma Frost qui à la trentaine dans les années 60, il faut m’expliquer… il faut aussi m’expliquer l’évolution de Dent de Sabre, et comment Toad peut évoluer de ce film à celui du premier X-Men… Sans parler de Hank McCoy entre X-Men 2 et 3… Et évidemment, le cas Moira MacTaggert joué par une actrice de 30 ans dans les années 1960, et par une actrice de 40 ans dans les années 2000… Même McGyver avec une boite à outils High Tech ne pourrai pas « Corriger – Réparer – Colmater » les brèches de la saga, parce que les miracles n’existent pas quand différents scénaristes font une suite en ce basant du gros du film précédent sans faire attention au détails.

      • Dans The Wolverine, il semblerait que notre Wolvy est retrouvé la mémoire puisque d’une, il est hanté par Nagasaki en 1945. Etant hanté par son passé durant tout le film, notamment par la belle Jean Grey (aka Famke Janssen), il y a un moment où on entend la voix (moment bref) de Kayla Silverfox.

        Je pense qu’il faut oublier la « Emma Frost » de X-Men : Origins et la Moira de X-Men 3 que l’on voit très brièvement étant toutes deux des personnages de troisième plan, bien que je sois d’accord sur l’incohérence totale en matière de chronologie. Quoiqu’il en soit, X-Men : DOFP remet tout en place, corrigeant ses petites incohérences. Emma Frost est, semble-t-il, morte victime des recherches de Trask. Quant à Moira, Charles lui a fait tout oublié sur les mutants et fait sa vie de son côté. Pour Hank McCoy, il est à peine mentionner dans X2, donc l’incohérence est minime je dirai.

    • Sauf que singer a jamais piquer vif d’argent à avengers c’est le contraire car quicksilver ou Pietro est le fils de magnéto et magda

      • « étaient »
        et avant les révision qui n’en faisaient des non-mutants, les deux personnages étaient dans une espèce de zone d’ombre où les juristes de Marvel studios et de la Fox étaient incapables de savoir qui en détenaient finalement la licence …

      • Que l’on cite les comics ou les films (son nom simplement marqué sur un ordi dans X-Men 2), Pietro n’a jamais débuté comme fils de Magnéto… Ni Wanda comme fille.

        • Oui enfin Ferrandini s’est « fourvoyé » mais faut pas essayer de lui faire à l’envers non plus.
          Dans the X-men 4 de 1964 lorsqu’ils appartiennent à la Confrérie des mauvais mutants, la filiation est sous-tendue rapidement. Et c’est bien en tant que Mutants qu’ils rejoignent les Avengers en mai 65.
          C’est un flou juridique qui les confirment bien en tant que mutants et permet à la Fox, justement, de citer le nom dans X2 et qui permet à Whedon de se l’approprier en sachant pertinemment que ça va alimenter les hostilités avec la société qui produisait des films Xmen avant que le MCU n’existe ???
          Ce discours réducteur d’extrémiste idéaliste, n’est pas vraiment très équilibré non plus. Et après on va dire qu’il n’y a pas de pro et que c’est toujours le troll (ou celui qui manque de connaissances) qui jette de l’huile sur le feu.

  2. Superbe critique boss , comme d’hab! J’attend avec impatience le dossier sur la chronologie; j’ai repensé a la discussion qu’on a eu apres le film et mon cerveau n’arrive plus a suivre ta theorie sur la timeline des films! lol

  3. Quelle soirée hier au Grand Rex (si l’on excepte ce gros beauf avec son mégaphone indigne d’une animation de mariage) et surtout quel film !! Sans spoil je peux vous dire que ce X-men se place d’emblée dans les meilleurs de la saga. C’est assez jouissif (finalement) de voir se « croiser » les deux générations de mutants, surtout que Bryan Singer se sort très bien du piège casse-gueule du voyage dans le temps. Il arrive à raccrocher tous les wagons des autres films de façon assez habile. (à part l’épineuse question de la résurection de Charles Xavier après sa mort dans Last Stand) Restez évidement jusqu’à la fin pour avoir un mini aperçu du film suivant. Pour éviter certaines déceptions, je vous préviens d’emblée que certains personnages font office de figuration, mais que tout est assez cohérent pour que ce ne soit pas trop frustrant. Quicksilver (malgré son look auquel je n’adhère pas trop) m’a vraiment conquis, il apporte la dose d’humour et de spectale qui n’a pas à rougir face aux Avengers… Vivement le Bluray !

  4. « cela n’enlève rien au fait qu’il ait ‘piqué’ Vif-Argent au futur Avengers : Age of Ultron »
    tiens, mr LTH aussi se met aux sarcasmes…

    • Oui surtout que Quicksilver étant le fils de Magneto, il y’avait forcément une chance qu’il apparaisse un jour dan un X-Men, j’ai vraiment un doute (vu le travail autour du personnage et de sa scène-clé dans le film) sur le fait que Quicksilver n’est pas apparu très en amont dans la pré-production du film de Singer…

      • il y a souvent confusion entre l’annonce du choix d’Evan Peters pour interpréter le personnage, en mai 2013, et un projet antérieurement mis en route avant août 2012.
        l’aboutissement du scénario de AoU a lui été annoncé en avril 2013.

        • Oh! Singer aurait-il été vexé par le piratage d’un personnage d’Xmen pour Avengers AoU? En même temps, dans ce cas là, je comprendrais l’envie de répliquer! Et quel meilleur moyen que de finalement intégrer ledit personnage à DoFP?

        • Vu la grande scene en question, ça aurait été dommage… J’aime bien le fléau mais je pense que les pouvoirs de Quicksilver sont visuellement plus fun (enfin disons plus originales en tous cas) qu’un gros bourrin qui defonce tout sur son passage. Et puis le fait que Pietro (rebaptisé Peter) soot le fils de Magneto apporte quand même quelque chose de plus.

          • L’est il aussi réellement dans le film? Je ne l’ai pas encore vue mais je m’attendais à ce que les liens de parenté sois aussi diffus pour Peter et Magneto que ne l’était ceux de Diablo et de Mystique.

  5. Il va falloir commencer à recenser les images (photos/bande annonces) qui ne sont pas dans le film maintenant, histoire de fantasmer sur une version longue en Blu ray… les deux plus notables (surement les plus visibles…) pour moi : dans la bande annonce LA FAMEUSE scène coupée de Rogue (on la voit habillée en blanc blessée et soutenue par Charles + Erik), dans l’une des dernières featurettes, Wolverine « recrute » Mystique, avec comme argument que c’est une sacrée garce. Une photo montrait aussi Beast sous sa forme animale se disputant avec Mystique… je pense qu’il y’en a d’autres…

  6. Vu hier et, malgré de hautes attentes, pas deçu du tout. La continuité malmenée jusque là est à peu près respectée (le 1er film wolverine etant purement et simplement ignoré, ce qui vaut finalement mieux tabt il etait raté) et Quicksilver dechire. Dommage qu’on ne le voie que 10 minutes. Dommage aussi que certains x Men ne fassent que de la figuration (mention speciale pour Malicia qu’on ne voit que 3 secondes et qui ne prononce pas un mot alors que le nom d’Anna Paquin est sur l’affiche). Un peu déçu par l’explication du voyage dans le temps (un peu facile). Les acteurs talentueux permettent de donner de la consistance a des personnages pas forcement mis en valeur par le scenario (Magneto en tete) et les scenes d’action sont bien reparties et toutes assez reussies. En gros, c’est effectivement le meilleur des films X Men (ex eaquo avec X2 et Le commencement). On sent que Singer a voulu se rattrapper d’avoir abandonné la franchise (et failli la laisser mourir à cause de ce gros naze de Brett Ratner) et il a reussi son coup.

    • Faudrait arrêter de tire sur Brett Ratner, son film est bien meilleur que sa réputation et au moins on ne s’emmerde pas autant que dans le soporifique XMEN 2…D’ailleurs SINGER après avoir fait un Superman archi mou du genou va sans doute nous balancer un XMEN pour seniors en maison de retraite… Et je ne pense pas aller au cinéma avec un litre de café dans la main…. SINGER est mou, SINGER est chiant !!

      • Je suis entièrement d’accord avec toi.
        J’aimerais qu’on confie la suite de la franchise aux réalisateurs d’Expendables.
        Chuck Norris en Wolverine ça déchirerait!

          • franchement le concept de Singer de sur développer la psychologie chouinarde des X-men, le comics est pas comme ça, dans les premières années le message « on est haïs par les humains mais on doit les sauver » était important pour le développement de l’équipe mais il n’y avait pas 20 pages sur 24 de doutes, remises en question, culpabilité hyperdéveloppée … Rattner (ave rappelons le les multiples problèmes de production, y compris Marsden qui quitte le bateau en route) est allé direct au sujet, c’est bien plus agréable.
            J’ai failli bien apprécier le film, mais après 40 minutes le rythme est devenu poussif, avec des scènes décalées par rapport au thème (Mystique qui séduit le Chinois : à quoi sert cette scène? – Quicksilver sorti d’un film comique de teenager). Et franchement ayant lu les X-men / nouveaux mutants pendant des années les nouveaux personnages sont massacrés et même des personnages connus ont des pouvoirs débiles (Shadowcat qui manipule le temps? sérieux?)

          • la scène où mystique « séduit le chinois » sert a ce que cette dernière prenne des informations et qu’elle le remplace enfin d’approcher trask et l’éliminer !!

            quicksilver est un teenager donc bon …

            « même des personnages connus ont des pouvoirs débiles (Shadowcat qui manipule le temps? sérieux?) »
            son pouvoir dans le film a subi une évolution , oui !! mais ça n’a rien de choquant beaucoup de mutants ont subis se genre d’évolution dans le comics (comme emma frost qui ne se transformait pas en cristal avant )mais du point de vu du scénario c’est aussi compréhensible étant donné qu’ils allait pas se servir de Rachel …rajouter la fille de scott et jean dans un univers parallèle aurait embrouillé encore plus les gens …

    • Je déteste X men 3 mais faut arrêter de tacler Ratner c’est plus les scénaristes qu’il faut haïr car la ou le film pêche c’est son scenar.
      Et puis Ratner n’a pas une mauvais filmographie se mec a du talent.

      • La casse de central park, Rush hour 3 …
        Si c’est une filmo d’un mec talentueux j’ose pas imaginer à quoi corresponds un cinéaste médiocre pour toi.

        • Tu oublie dragon rouge c’est à se film que je fait référence il est juste excellent, tu es qui pour dire que ces films sont bidon ?
          Milles excuse je ne savais pas que tu était un grand critique ciné et que le monde tenais pour évangile ton opinion.Tu sais les comédies sont appréciés par certain enfin ta surement raison je dois avoir des gout ciné plus que douteux 🙂

    • Le problème d’X-Men 3, c’est avant tout son scénario. Or, surprise, qui est le scénariste d’X-Men : Days of Future Past ? Simon Kinberg, qui a co-écrit X-Men 3. Voilà, voilà…

      PS : il y a quelque chose qu’on ne peut pas enlever à Ratner, c’est d’avoir réussi les scènes clef de son mort (mort de Xavier, mort du Phénix). Ce sont de très belles scènes.

      • Hum… « Co-écrit »… Déjà, quand tant de monde participe à l’élaboration du film il devient difficile de remettre la faute ou le mérite sur une personne en particulier. Finalement, s’il devait y avoir un « responsable », l’on pourrait envisager que ce soit celui/celle qui chapeaute le tout. Dans le cas X-Men 3, il faudrait savoir qui a dit « Ok, ce scénar défonce tout, on le garde! » avant de désigner qui que ce soit du doigt!

        Ensuite, concernant le scénariste de DoFP qui est aussi celui de The Last Stand: est-ce si difficile d’accepter qu’il ait pu faire un mauvais job sur l’un et un excellent boulot sur l’autre? Il est humain [probablement], il ne peut être au top tout le temps, et l’inspiration va et vient…

      • Dragon Rouge, considéré par la plupart des cinéphiles comme la plus mauvais film mettant en scène Hannibal Lecter. Mais bon, chacun ses goûts. J’avoue que Brett Ratner n’est pas forcément un gros naze mais c’est ce qu’on appelle un « Yes Man », un tacheron qui fait son boulot sans autre ambition que de satisfaire ses producteurs et faire des films rentables. J’aime bien les comédies comme Rush Hour mais ça reste des divertissements sans grand intérêt cinématographique. Son « X Men 3 » n’est pas pourri, il est juste moins bon que les précédents. Et ce n’est pas uniquement la faute au scénario mais bien à sa réalisation pleine d’effets grossiers ou clichés là où Singer amenait un peu plus de nuances et de subtilité. Après, encore une fois, c’est un avis personnel de cinéphile, pas une vérité absolue. Et Singer aussi a fait des films mauvais (ou du moins moyens). Mais objectivement comment peut-on mettre au même niveau un réalisateur-scénariste qui a révolutionné le polar avec « Usual Suspects » et lancé la mode des films de super-héros avec « X Men » à un réalisateur pas mauvais qui a surtout le mérite d’avoir fait tourner 4 fois Chris Tucker?

        • Je suis d’accord avec toi dans le grande ligne sauf pour dragon rouge mais bon les gouts et couleurs; on conviendra tout les deux qu’il fut un mauvais choix de la part de la Fox pour X3.
          Après faut pas non plus dire que tous les cinéphiles ont les mêmes gouts encore heureux que se soit pas le cas. Donc dire que la plupart des cinéphiles détestent quelque chose c’est un tantiné supérieur c’est pas toi que je vise en particulier hein :).
          J’ai détesté TASM 2 cela fait-il de moi un cinéphile ou quelqu’un qui a pas de gout?C’est juste une opinion personnelle.

          • Quand je dis que la plupart des cinéphiles détestent qq chose, c’est un constat par rapport à ce que j’ai vu à droite à gauche (sites internet par exemple) mais perso je n’ai pas vu « Dragon Rouge » donc je ne vais pas polémiquer. Pour ce qui est de TASM 2, je ne l’ai pas vu non plus. Le 1er m’a suffi. Après, en tant qu’amateur de super-héros, j’aurai pu avoir la curiosité d’aller le voir mais j’ai l’impression que ça ne me plaira pas pour plein de raisons (sentiment de déjà vu, super-vilains caricaturaux, humour pour enfants, réalisation bancale, manque de rythme, surenchere dans les scenes d’action…). Je ne prétends pas avoir plus de goût ou être une valeur sûre en matière de critique cinéma. Par exemple, j’ai détesté Man of steel (et je peux argumenter cette détestation) alors que la majorité des gens, et même des « cinéphiles avertis » l’ont trouvé très bien. Alors oui, les goûts et les couleurs… Mais bon, si ça ne se discutait pas, de quoi pourrions nous discuter sur ce site?

          • Déjà, le jour où l’on dira tous « j’aime pas » au lieu de « c’est mauvais », l’humanité aura fait un grand pas en matière de débat! ^^

  7. Bonne critique comme d’hab. Qui ne prend ni le parti des fanboys de X-men le Commencement ou des gars super-sympas qui apprécient les X-Men de Synger.
    J’avais déjà envie de voir le film mais alors là… 😀 Pressé!!!!

  8. Ah la la! L’impatience me gagne de plus en plus!(mais Godzilla devrait me faire patienter^^) Surtout quand je lis
    « le bonheur de retrouver le thème héroïque d’X-Men 2 »
    « Le miroir négatif d’Avengers, avec une histoire émotionnellement forte, »
    « sachez que tout, absolument tout tient la route »
    ou encore « opérant la parfaite synthèse entre X-Men 2 et X-Men : Le Commencement »

    Hâte de me faire mon propre avis pour voir si j’ai bel et bien eu raison d’attendre cet épisode comme un messie pour la franchise.

  9. Très bonne critique Mr.LTH !
    Pour ma part je suis très satisfait de ce film (vue hier aussi) il est réellement très bon ! Un des meilleurs de la saga avec X2 et Le commencement.
    Pour le « La seule solution aurait été d’avoir un film de trois heures. » je suis pas d’accord, je trouve en effet que le défaut principal du film est qu’on ressens un manque d’une bonne partie de l’histoire : les 10 ans apres X-men le commencement , et les 10 ans apres X-men 3, car le film reprend plus ou moins dans ces périodes la pour le passé et future respectif. Le top aurait été de faire un film de transition pour voir ce qu’il se passe durant ces années et apres : Day of futur past ! Mais maigres tout , grâce a un scénario qui tiens parfaitement la route avec avec une bonne connaissance de la saga on s’y retrouve très bien (et bien sur aussi grâce aux formidables 4 acteurs principaux qui jouent a merveille , Mccoy, Fassbender, Jackman et Lawrence) Manque aussi que les Xmen du futur on aurait bien aimé les voir un peu plus et dans d’autres situation car apres tout c’est eux qui on bercé notre jeunesse ! Et pour finir mentions spécial a l’excellente scène de Evans Peter qui fais un excellent Pietro le temps de quelques minutes finalement !

  10. Juste pour info, le dossier sur la chronologie X-Men contiendra t-il les événements de Days of Future PAst? Juste pour savoir si on peut le lire avant d’aller voir le film…

  11. Uniquement pour ceux qui ont eu la grande chance de le voir:

    SPOILER

    C’est vrai alors pour Gambit dans X-men Apocalypse et si oui on le voit en tant que Caméo ou pas?

    FIN de SPOILER

    Merci!

    • Apparemment la productrice Lauren Shuler Donner l’a confirmer…
      Mais comme j’ai lu ça sur Comicsblog, je fais attention (c’est souvent qu’ils relient des infos se révélant intox)

    • c’est en effet relayé par de nombreux sites. les fans voulaient Deadpool, Hollywood espérait l’oscarisée dans un film solo, mais comme prévu c’est LSD qui triomphe dans ses choix, sourde à tous… manquerait plus qu’on se laisse emm… par ces moutons de fans!! 😉

  12. Entièrement d’accord avec cette critique ! Une ambiance très sombre, plus proche d’un Watchmen que d’un Avengers, des personnages très fouillés, mais une absence de moments de bravoure qui se fait pas mal sentir sur la fin. Et, sans spoiler, Magneto m’a semblé tout de même très absent, aussi bien en Fassbender qu’en McKellen (mais évidemment, c’était pour mieux développer Xavier…)

    Ma principale conclusion, c’est qu’un second visionnage s’impose. :p Et que toutes les incohérences ne sont pas (encore) résolues, mais comme le dit si bien le film, il faut garder espoir…

  13. Pas d’accord avec le fait qu’absolument tout tienne la route: pour moi, la manière dont le futur est sauvé in extremis est moyenne (ça m’a paru léger, que tout s’arrête avec simplement une arme qui tombe). De plus, je n’ai pas bien saisi pourquoi Wolverine se rappelle de tout, à la fin.

    Autre chose: la musique de X-Men: l’Affrontement Final était insupportable, je suis bien contente qu’elle ait été un peu en retrait dans cet opus!

    Sinon je suis d’accord sur tout le reste. Je n’ai pas été dérangée par le manque de grosse bataille qui fait boum boum, ça a tendance à être trop et à me faire rire. La seule chose qui était de trop et qui m’a fait rire, c’était le stade autour du Pentagone ^^

    Au contraire, là c’était intense d’un point de vue dramatique, à plusieurs reprises je me suis vue plaquer mes mains à mon visage, c’était très intense!

    Effectivement il faut bien connaître la trilogie et surtout ne pas s’emmêler les pinceaux au début, c’était mon cas car je mélangeais la trilogie et X-Men: First Class. Il faut prendre ses repères et ensuite tout est incroyablement béton. Plein d’infos, plein de choses se passent et ça tient la route d’une solidité rare! C’était top de faire le marathon la veille.

    Pendant la projection je n’arrêtais pas de me dire que ce film était un véritable monument! Je suis sortie de là émerveillée, j’aurais voulu retourner le revoir immédiatement.

    Un peu déçue du manque d’approfondissement des personnages contrairement à First Class mais il aurait fallu faire d’autres sacrifices qui auraient été encore pires je pense. Un peu déçue aussi de la 3D au Grand Rex, à deux moments mes lunettes se « déconnectaient » sans cesse.

    Bravo Singer, il s’est bien rattrapé! J’avais de très grosses attentes pour ce film et je ne suis pas déçue, au contraire!

  14. J’espere ne pas spoiler en disant ça mais je trouve que l’affiche du film est assez trompeuse (et risque de créer de la deception) puisqu’y apparaissent les noms de Anna Paquin (qui n’a meme pas un petit role mais est carrement figurante puisqu’on l’aperçoit seulement) et, dans une moindre mesure, ceux de Halle Berry et Omar Sy qui, certes, peuvent attirer les foules, mais n’ont pas bcp de temps de presence, surtout si on compare à d’autres personnages dont les acteurs ne sont pas cités sur l’affiche comme Beast (l’un des heros du film en gros), Quicksilver (qui ne reste pas longtemps mais qui booste énormément le film) et Stryker ou meme Richard Nixon qui au final sont aussi presents dans le film que Storm ou Le vieux Magneto.

  15. X-cellente critique !! c’est X-actement ce que je voulais lire !!
    j’ai trop hâte de le voir (je suis X-citer comme une groupie avant un concert de justin bieber !! 🙂 )

    et savoir que toute la saga prend une vrai cohérence est plus que jouissif !!
    on va enfin arrêter de lire des trucs comme « la saga x-men est bourré d’erreurs » ou que « singer est trop nul » et autres « moi je préfère fist class  » …
    maintenant on rentre dans une nouvelle phase où l’on a au cinéma deux univers cohérent le MCU et la saga X-MEN !!!

  16. L’acteur qui a été utilisé pour Beast aurait été parfait pour cyclope. Comment on a pu occulter ce personnage sérieux ? C’est le premier x-men normalement, c’est le pilier aussi.

    • C’est l’occasion que le prochain film se centre sur lui. Un film ultime sur l’histoire de cyclope, histoire de lui rendre son importance, et où Logan ne lui vole pas la vedette.

      • X Men Apocalypse pourrait effectivement montrer Cyclope plus jeune, mais ça m’étonnerait qu’il soit centré sur lui. A priori ce sera le 3eme (et dernier?) épisode de la nouvelle trilogie (avec les jeunes Xavier, Magneto, Mystique et Beast) et se passera au début des années 80. Wolverine devrait en être aussi (donc surement de maniere importante) mais surtout Gambit (interpreté par Channing Tatum, c’est officiel aujourd’hui) et Quicksilver (on peut aussi esperer y voir sa soeur). Après, il y a tellement de mutants dans l’univers X Men qu’il y aura toujours des déçus.

  17. La coherence et en grande partie respectée mais, franchement, je prefere largement voir une saga avec des films intelligents et brillament realisés comme X Men que des sagas coherentes mais remplies de films mediocres comme Twilight, Hunger Games ou (ne me tuez pas) le MCU. Parce que oui j’adore Avengers mais faut reconnaitre que les films solos sont assez legers, et que ces films apportent nettement moins de reflexion que les X Men. Mais c’est vrai qu’en terme de fun, difficile de faire mieux qu’Avengers.

  18. « Sans conteste, il se classe dans le haut du panier super-héroïque. »

    C’est déjà ça ! Donc, apparemment, ils serait très bon mais pas exempt de défauts et/ou manques.. on pouvait s’y attendre, mais le fait qu’il soit a priori très bon relativise ces faiblesses.. bonne nouvelle donc. Ceci dit je note que ce n’est pas le top pour les scènes d’actions/combats.. décidément c’est relativement la tare de cette franchise alors que cela devrait être sa force… ^^

    Et puis.. « Et au final, sachez que tout, absolument tout tient la route. » rassure quand même assez.. parce que c’n’était pas gagné.. vraiment pas.. ! ^^

  19. Très bonne critique même si tu a l’air un poil déçu Mr.LTH! J’espère ne pas l’être mais il risque donc d’être compliqué d’après ce que j’ai compris.

  20. Pour ma part, cette critique me fait peur. Genre VRAIMENT PEUR.

    Je n’avais pas vraiment accroché à X-Men First Class (histoire franchement pas géniale, casting vraiment discutable, notamment avec un James McAvoy faisant un pitoyable Professeur Xavier (et alors là en mode hippie cheveux longs, se la jouant surfeur, merci, mais non), ce qui était moins le cas de Michael Fassbender en Magneto).

    Avec The Wolverine, qui se voulait comme une véritable conclusion à X-Men 3 (dixit Mr LTH dans sa critique de l’époque), et sa scène finale (Magneto et Charles interceptant Logan à l’aéroport), j’avais vraiment espoir que ce Days Of Future Past se passerait principalement dans le futur. Le design des Sentinelles est à tomber, l’idée de voir Logan en dépecer une (cf. la scène d’introduction de X-Men 3) est juste jouissive, l’ambiance littéralement apocalyptique des trailers, tout ça m’a vraiment fait rêvé.

    Et là, j’apprends que l’intrigue se passera principalement dans le passé. Avec Mystique (l’égérie de rien du tout). Et Charles/James McAvoy (le charisme de l’huître, c’est lui). Et Beast (un combo Hulk/Na’vi poil, wouhoun, grosse teuf) Waow.

    Au revoir les espoirs de l’excellent The Wolverine. Bonjour Sentinelles du futur ! Ah… ah ben non. 10 minutes de plan sur elles je parie ? Je ne dis pas, l’intrigue dans le passé est certainement nécessaire et bien traitée, mais ce n’est pas l’idée que je me faisais de ce film.

    J’irais sans doute le voir (ce qui était une certitude jusqu’à présent devient une probabilité), mais ce sera en freinant des fers. Dommage…

    • Ah bah oui, vu que tu as l’air d’avoir des goûts très particuliers, tu risques de pas kiffer du tout, James McAvoy est clairement à l’honneur dans ce film. C’est lui qui a le meilleur rôle (c’est à dire les scènes les plus riches en émotion et en dramaturgie) et, selon moi, son interpretation de Xavier est l’un des points forts du film. En gros il y a 5 personnages principaux : Wolverine, Xavier (jeune), Beast, Mystique et Magneto et, comme le dit la critique, on est plutôt dans une suite de XMFC, mais bon c’est surtout une nouvelle aventure sans temps mort et y en a pour tout le monde, donc à priori si tu as aimé les 3 premiers X Men, tu devrais quand même trouver ton bonheur.

      • Goûts particuliers, ça c’est toi qui le dit. Je suis juste bien content de ne pas faire partie du fan club de James McAvoy.

        Enfin bon, on verra bien ce que ça donne, des fois que je devienne une groupie moi aussi.

        • Mec, t’as quel age? « je veux voir du boum, bam, pif, paf,pouf et y en a pas? – scandale! ». James Mc Avoy – une huitre? Franchement t’aurais du rester à visionner les premiers dessins animés X-men ,bien bidons ( 94)..mais je crains que tu dois etre encore plus gamin.

          • T’es mignon « mec », mais tu baisses d’un ton fissa.

            T’as le droit d’être une groupie de ce bon vieux Jamie, je ne t’en tiens nulle rigueur. Tâche simplement de me rendre la pareille. Ça s’appelle du respect (toi, tu n’as pas vu la série de 1994 !).

            Ensuite, ta déduction appuyée sur… attends… je cherche… Rien ! de ce que j’attends du film (« pif paf pouf bla bla bla » excuse-moi si je ne te cite pas entièrement, c’est vraiment difficile de suivre tes bruitages de 94), c’est très joli, mais erroné. Alors tu vas revoir ta copie et me la rendre quand tu auras fini.

            Ensuite, manifestement, ton don pour l’écriture n’a d’égal que celui de ta capacité à lire : non, James McAvoy n’est pas une huître comme tu sembles le penser. Il partage avec ce bel être vivant seulement son charisme (attends, je vais l’écrire comme ça pour que tu arrives à bien assimiler l’idée : c h a r i s m e).

            Au fait, je ne répondrais pas à ta question rhétorique inutile (« t’as quel âge ?! ») et dans un souci de ne pas me montrer inutile, à ton instar, je ne te demanderais pas ton âge. Ça serait vraiment puérile de ma part (you’re welcome).

            Et, pour finir, et t’éclairer, puisque c’est de toute évidence ce qu’il te manque (et puis je suis sûr que tu planches sur ta copie depuis un moment et je n’ai pas envie que tu fasses nuit blanche pour si peu), je ne réclame pas de l’action (pif paf pouf et et puis merde tu me fais chier), mais une époque (attends… é p o q u e). Et encore, réclamer, j’y vais un peu fort : j’aurais préféré (p r é f é r é). En résumé, et en reprenant les éléments dans l’ordre établi, j’aurais préféré que le film se déroule principalement dans le futur.

            La bise à toi, « mec ».

            P.S. : je salue ta verve qui hélas, ne trouve pas son égale dans ta syntaxe (ça veut dire que j’ai mis du temps à comprendre ce que tu voulais dire). Genius.

          • Ah bon? Si l’on attend des scènes d’action dantesques d’un film réunissant des personnages aux pouvoirs aussi divers et variés que les X-Men, on est des gamins?

          • Je ne suis pas le roi de la syntaxe, mais je sais reconnaitre un bon acteur, sans en être une groupie. D’ailleurs on peut avoir peu de charisme et rester un excellent acteur.

            Mais ce n’est à mon avis pas le cas de McAvoy.

            L’exemple type d’un bon acteur sans charisme ça serait pour moi Viggo Mortensen qui m’ennuie profondément.Mais j’appelle pas les gens qui l’apprécient ses  » groupies , je trouve ca insultant. C’est pour ça que j’ai dégainé.

            aller , au plaisir les mecs 😉

          • Hum… Vic, je n’ai pas trop compris pourquoi tu répondais ceci à mon com, sachant que je n’ai absolument pas parlé de McAvoy (que j’apprécie, d’ailleurs, plutôt bien! ^^) ni évoqué ta syntaxe (!?). Je n’ai réagi que parce que tu semblais déduire que BEBLAST était un gamin à cause du fait qu’il attendait pas mal d’action de ce film… Ayant moi-même des attentes similaires, et n’étant plus un môme, je me devais de poser la question! 😉

  21. – Le film Wolverine : Le Combat de l’Immortel… Toujours hanté par la mort de Jean Grey, Logan est invité au Japon pour rendre un dernier hommage à Yashida. Face au Samouraï d’Argent, il perd ses griffes en adamantium.

    mais POURQUOI il les a dans le futur alors ????????????

    • ça doit faire partie des mystères non élucidés pour lesquels chacun peut se faire sa propre théorie, comme la résurrection de Xavier. A priori, il y a quelques années entre la fin de The Wolverine et le début de DOFP. Beaucoup de choses ont pu se passer.

  22. Eh bien je dois dire que cette critique me rassure à moitié: nous allons avoir un X-men de qualité qui va relever le niveau des précédentes adaptations et assurer un beau spectacle. Hâte de voir ce film (demain pour moi!) et de renouer avec ces bons vieux mutants que j’adore en Comics!

    Pourtant je ne peux m’empêcher d’avoir des « regrets »…
    Au delà d’incohérences etc qui se sont accumulées au cours de ces dernières années sur la saga X-men, ce qui me gêne vraiment est la « direction » prise par les films X-men dans leur globalité.
    Pour moi ce n’est pas ça les X-men…
    La trilogie originale était juste une aide à l’histoire de Wolverine, et un trop rapide passage sur la mythologie du Phénix, tandis que X-men First Class était une ré-écriture avec une vision trop personnelle de la genèse des x-men (sans parler de l’équipe originale douteuse: mystique (???), hurleur/banshee (?), Havok (????), le fauve (Le seul vrai membre originel)…)

    Pour moi les x-men sont une équipe. Et je l’attends toujours. Mais visiblement ce n’est pas le projet d’Hollywood…

    Il faut vraiment arrêter avec Wolverine… Ce n’est pas le chef, ce n’est pas le meneur, c’est l’assassin, le bourrin de l’équipe normalement. Celui qu’on envoie au front et qui résout les problèmes à coup de griffes tout en tenant continuellement tête à Scott pour de sympathiques joutes verbales.
    Mais moi je veux une vraie équipe dirigée par cyclope, avec les vrais membres fondateurs des x-men: le fauve, cyclope, jean grey, angel et iceberg! Ce sont eux les premiers, puis ensuite rapidement rejoints par Tornade, Diablo, Colossus, Malicia, kitty et Wolverine…
    Sérieusement, on en arrive à des films x-men où les personnages les plus « importants » dans l’histoire et qu’on retient le plus sont Mystique ou encore Quicksilver… Non mais Quicksilver est un personnage relativement secondaire normalement, et mystique sert en général juste pour l’infiltration ou ce genre de trucs à la demande de magnéto… Là dans les films ils prennent bien plus de place que Colossus, tornade, Diablo ou même cyclope qui, je suis sur, a carrément été oublié de nombreux spectateurs tellement son personnage a été malmené et vu au rabais…

    D’où mon souhait d’attendre une nouvelle direction dans les films x men.
    Mais surtout un film d’équipe, où ils s’unissent et travaillent ensembles pour affronter une menace trop puissante pour être vaincue individuellement..
    Et pas des X-men qui servent de faire valoir à Wolverine comme dans les 3 premiers films de la saga, ou pas des X-men figurants dans un film qui aurait du s’appeler Xavier vs Magneto et pas X men First class. car personnellement, et ce n’est que mon avis bien sur, mais si X men First Class est très bien réalisé avec son ancrage dans l’histoire etc, les x men servent vraiment à rien… Ils auraient juste mis Xavier et Magneto avec des humains normaux et on aurait eu le même film. Seuls les 2 sont développés, et il n’y a encore aucune place pour les X-Men, alors que c’est censé être un film sur eux, sur l’équipe, pas sur les fondateurs!

    Et visiblement même dans DOFP, nous nous axons encore dans cette même dynamique…

    Moi, en lisant les comics, j’avais toujours l’impression d’un Xavier « en retrait », plus conseiller/grand sage qu’acteur, et un Magneto plus manipulateur/investigateur dans l’ombre de coups malveillant davantage qu’un véritable combattant. Chacun se sert de son équipe respective pour défendre ses idéaux vis à vis de la société, et ce ne sont pas eux qui foncent et tabassent tout le monde pour dire « C’est moi qui ai raison! » : Il ne me semble pas avoir lu Xavier manipuler les présidents de la terre et de leur dire d’accepter les mutants, ni même Magnéto balancer un Boeing au conseil de l’ONU pour assassiner tous les dirigeants et prendre le pouvoir. Chaque affrontement, psychologique ou physique se fait à travers leur équipe!
    Bref, pour moi les X-men c’était avant tout l’équipe affrontant la confrérie, chaque partie menée par son leader, et pas l’inverse: Xavier et charles s’affrontant pendant que les autres meublent avec des pouvoirs un peu plus lumineux, visuels etc…

    Donc, j’attends de voir demain ce que ça va donner, et sur plus long terme: j’attends que la franchise X-men trouve sa vraie équipe X-men pour nous proposer vraiment un film épique sur une équipe de Super-héros!

    Faust

  23. j’ai vue le film ce soir il m’a beaucoup plut la scene avec pietro est trop exellente ils ont interet a assuré avec le perso dans aou et la scene post generique est a mon gout la meilleur de toute la franchise

  24. Vu hier en avant-première ! Il est tout simplement ÉNORME.
    J’avais vraiment peur de ce qu’il pouvait se passer en sachant le réalisateur de l’ancienne trilogie (que je n’ai pas trop aimé) aux commandes + la présence de Wolverine (dont les spins-of sont vraiment à chier) mais là il n’y a pas à dire c’est le deuxième meilleur X-men.

    Le fait qu’il se déroule dans le passé aide beaucoup je pense, les persos sont charismatiques et Wolverine s’en sort bien mieux dans ce genre de film qu’en solo.
    L’histoire est bonne (bien qu’un peu confuse pour ceux qui cherchent à tout comprendre au niveau des chronologies), l’humour est bien dosée, idem pour l’action. Même Quicksilver que je sentait vraiment pas m’a fait une bonne impression. Et ce qu’entraîne la fin du film tombe vraiment bien !

    Je le mettrais bien au même niveau que First Class mais je trouve qu’il manquait juste un thème musical fort au film (genre celui de Magneto dans Le Commencement).

    EDIT + SPOIL:
    Par contre j’en entend parmi vous dire que Quicksilver est bien le fils de Magneto dans le film ?
    WTF j’ai dû manquer un épisode ! C’est dit où ? Et vu son âge (il a l’air d’avoir entre 16 et 20 ans) ce serait incohérent par rapport à Magneto qui, lui, a la trentaine dans le passé…

    • Spoil!!!!!

      Pietro dit à Magneto que sa mère avait rencontré un mec avec le pouvoir de contrôler le métal.
      Donc avec cette phrase, le spectateur peut supposer que Pietro est le fils de Magneto.
      D’ailleurs, dans le film, nous pouvons apercevoir Wanda!

      Spoil!!!!!

      • Ah oui en effet, mais alors comment peut il est aussi grand (c’est peut-être qu’une impression cela-dit) ?
        Il faudrait qu’on sache son âge sinon j’aurais du mal à saisir…

        A quel moment aperçoit t’on la Sorcière Rouge ?

        Et puis Magneto qui fait un gosse et se barre ensuite en mode « rien à foutre ». C’est pas un très bon père 😀

        • | SPOILER | Quand Magnéto passe à la télé, on peut voir la réaction de plusieurs mutants (Crapaud, Ink), dont Peter qui tient une fillette dans ses bras. C’est peut-être Wanda. Ou Lorna (l’autre fille de Magnéto).
          PS : Magnéto a la quarantaine dans DoFP (cf. : il est déjà adolescent dans les camps en 1944).

  25. Ayant vu le film ce matin, je me sens obliger de rajouter ma pierre à l’édifice. Attention SPOIL !!

    Et ma première constations est celle de voir à quel point les fans pardonne tout à des mecs comme Singer (ou Raimi) qui sont certes des pionner du blockbuster super héroïques dans les années 2000, représentant un renouveau plaisant, mais au combien infidèles au matériaux d’origines et finalement plus proche du blockbuster de licence que du film super héroïques qui à vraiment eu le droit à sa célébration avec le travail des studios Marvel (et de Nolan dans un genre différent).

    Après le sursaut First Class, succès inattendu mené par un Matthew Vaughn passionné en manque de temps, d’argent et de pub, Singer revient à la bar, nous recollé devant le museau sont égo surdimensionné de l’époque ou sa réalisation pouvait être apprécié dans le domaine parce qu’elle n’avait pas de concurrent, mais aujourd’hui, il est risible de voir (autant dans le marketing que dans le film) la mise en avant de SA FACON de faire des X-men.

    Attention, ne vous méprenez pas, X-men Days of Futur Past est un bon film, mais c’est tout. Très loin de tout ce qu’on nous avait promis, et à des années lumière d’un Avengers ou d’un Captain America 2. La faute à une réalisation bâclé, ou la présence des « vieux » X-men n’a pour seul utilité que des fin commercial (oh le jolie casting avec 2 minutes d’apparition chacun) et la justification d’un reboot inavoué déjà enclenché par First Class. Les scènes dans le futur n’ont aucune tension dramatique (ce qui est tragique quand il s’agit d’un génocide de personnages chère aux yeux du spectateur depuis plus de 10 ans) ni aucun enjeu héroïque (même pas de combat Xavier/Magneto dos à dos face à l’extinction ?).

    Du coté du passé, les combats sont inexistants. La trame se suit cependant avec plaisir une fois passer le coté révoltant du caprice de Singer de vouloir perpétué une chronologie des premiers X-men, défaite par chaque volet (celui-ci en rajoute d’ailleurs, remettant les griffe en adamantium à Wolverine alors que ça n’à aucun intérêt, ou la présence de crapaud qui vieillit de 10 ans tout les 40 ans, … etc). Dans les points fort, tout d’abord le Wolverine centrisme que j’étais le premier à craindre est finalement évité. Au point même qu’on s’interroge sur l’utilité de Wolverine dans ce volet ? (A oui Hugh Jackman et connu et c’est beau pour la pub). Nous avons aussi le droit à un développement du personnage de Xavier sur le chemin pour devenir le Professeur X. Dans les points faibles, Singer nous ressort certaine énormité qu’il est fatigant de répéter. Premier en cause, Magneto. Malgré l’interprétation toujours parfaite de Fassbender, Singer nous refait le coup du méchant de X-men 1, 2, 3. Avec First Class, Vaughn avait su poussé sa psychologie plus loin mais la, on à l’impression de toujours rebouffer la même soupe est ça en devient écœurant. Alors même que le film aborde les raisons de son extrémisme (la mort de sa confrérie, le sauvetage de Kennedy), le scénario ne prends pas le temps de s’y arrêter. Il prefere se consacrer sur la pire erreur de casting du film j’ai nommé Mystique ! Alors oui Jennifer Lawrence à eu un oscar (non mérité), mais c’est pas une raison pour nous imposer son jeu pitoyable en en faisant un personnage principal de l’intrigue inintéressante et détruisant le caractère de la version du futur, bien plus chouette. Le propos défendu est clair, mais au combien manichéen et indigeste lors que celui-ci repose sur l’actrice en question.

    Je suis ressortis de la salle entre joie d’avoir revu le duo Mc Avoy, Fassbender chère à mon cœur, et déception de ne pas travailler leur rapport d’amitié engagé par First Class, et par l’inutilité des scène du futur. Puis cette désagréable sensation de bouffé toujours la même soupe de Singer auquel j’avais accroché plus jeunes mais mon palais s’étant développer depuis, du au nombre de création super héroïque de haut niveau, je suis énervé de ne pas distinguer d’évolution chez un comics aussi fantastique que celui d’X-men. Le film est finalement vite oublié, sans scène marquante, sans scène épique, sans surprise, sans conséquence, il engendre un seulement officiellement reboot déjà officieusement engendré par First Class, et ne casse pas les bases des premiers films (Magneto est toujours méchant, Xavier va faire son école, les humains déteste toujours les mutants). Pire la fin sous entends même qu’il va se passé les même choses, le volet de Ratner en moins (Singer centrisme jusqu’au bout). Je ne vois pas de raison de s’enthousiasmer d’une quelconque suite si c’est pour rebouffer la même recette.

    Un bon volet pour ceux qui arrive à faire abstraction des énormité Singerienne, en dessa de First Class, et très loin des production super heroique de haut vole comme Avengers et Captain America 2, qui, avec plusieurs franchise, eux arrive à construire une continuité logique et vraisemblable la ou la Fox, avec une seul franchise, en es incapable.

    • Deux choses, pour abonder dans ton sens:
      -Je pense que Magnéto et Kennedy, c’est un acte manqué. Je n’ai pas compris qu’il essaie de le tuer, et quand il dit avoir voulu le sauver, je me suis dit « ah, là c’est logique! ». Et dans la seconde on nous sort une révélation fracassante…qui m’a fracassé.
      Kennedy, que ce soit par idéologie ou par politique, a été le président qui s’est le plus engagé dans la lutte contre les différences (tant qu’on est pas coco^^). Il a voulu intégrer les Noirs, qui niveau statut et mépris étaient aussi mal vus que les mutants du film! Pas besoin d’en faire un mutant, c’était en trop. Le sauver parce qu’il était ouvert d’esprit, ça suffisait.

      -Je ne comprends pas pourquoi la suppression du programme Sentinelle (sans la destruction des plans ni des échantillons de sang, notons) permet l’apparition d’une timeline parfaite. Merde quoi, en 50 ans Magnéto n’a rien fait de plus? L’humanité a renoncé au sérum? Le fichage est tabou? Ca ne tient pas debout, en tout cas pas devant des gens qui ont eu leur dose d’histoires de voyages temporels.

      • « Pas besoin d’en faire un mutant, c’était en trop. Le sauver parce qu’il était ouvert d’esprit, ça suffisait. »

        Pas d’accord avec toi Foro, Magnéto lutte pour la suprématie des mutants, pas pour leur intégration. « Peace was never an option ».

        De plus, à mon sens l’idée est qu’en sauvant le président devant le monde entier, Mystique a apporté un peu de nuance à la réputation des mutants. La nouvelle timeline n’est donc pas parfaite (là tu extrapoles énormément, la fin de DOFP ne nous montre que nos X-Men au grand complet!), et à partir du moment ou l’humanité perçoit différemment les mutants, tout peut arriver (cf. l’effet papillon ^^).

        • Ils sont tous vivants, heureux et Wolverine est assez au calme pour être prof…pour moi c’est ce qui se rapproche le plus de la timeline parfaite…bon évidemment par la suite ils vont nuancer ça bien sûr.

          • Disons qu’on retrouve l’école dans un état semblable à celui-dans lequel on l’a connu dans X1, et au début d’X2: les mutants vivent heureux, à l’abri. C’est – pour moi – tout ce que l’on nous montre à la fin de DOFP! ^^

  26. ouais, pas mal comme film, visuellement très bien conçu, mais pas vraiment épique.
    Et comme toujours quand on joue avec le temps, ça crée des incohérences.

    spooooooooooooooooiiil

    Et il y a UN détail dont j’ignore totalement l’intérêt et qui, pour moi, introduit une incohérence majeure, c’est la scène finale sur le bateau, lorsqu’on voit le regard malicieux de S. (je reste vague pour les têtes en l’air qui liraient quand même)

    Pour moi, ce détail flingue totalement ce qui est censé se passer par la suite (principalement concernant Wolverine)

    • Bizarrement, j’ai eu la même réflexion que toi quand j’ai vu S. avec ce regard.
      Je me suis dit « ça y est Singer veut se la rejouer !!!SPOIL!!! comme dans x-men1 avec le Senateur Kelly !!!SPOIL!!! »

      Du coup je suis comme toi, je trouve que ça flingue ce qu’il doit ce passer par la suite.
      Singer aurait du couper le film sur S. point barre. Et ne pas chercher à faire autre chose.

    • L’histoire étant réécrite, il ne s’agit pas d’une incohérence: la nouvelle histoire sera simplement différente de l’originale.

  27. J’ai vraiment été perplexe face au film. A la fin, j’avais le sentiment que rien n’avait vraiment eu d’utilité… malgré d’excellents acteurs et de très belles scènes.

    Ce qui m’a aussi mis plutôt mal à l’aise, c’est

    [SPOIL] [SPOIL]

    la façon dont les mutants du futur se font déchiqueter de partout… Iceberg qui se fait décapiter puis écraser, Colossus qui se fait démembrer, PUIS arracher en deux (DE-GUEU-LASSE), Tornade qui se fait transpercer puis balancer comme un bout de chiffon moisi, les mutants en général qui se font démembrer tranquille pépère ou exploser en plein de morceaux de chair qui volent vers toi (merci Bishop, merci la 3D)

    Bref… c’est carrément infâme et même si c’était évidemment le but de montrer des héros impuissants face aux sentinelles, je pense qu’il y avait moyen d’éviter de faire passer nos super-héros pour des morceaux de viande avec lesquels les gros pas beaux jouent plus qu’autre chose. Autant je regarde des films gores sans problème (c’est leur but de montrer de la barbaque et des morts atroces), autant là, dans un film de super-héros, j’ai clairement pas envie de voir les jambes et le tronc séparés de Colossus retomber inertes au sol comme des étrons.

    Y a pas d’effets gores (la tête coupée d’Iceberg, c’est juste un glaçon), mais ça n’empêche pas que c’était vraiment éprouvant de regarder ça et ça m’a déplu.

    Je veux dire, il y avait largement moyen de gérer les morts sans démembrements, quoi… c’est symboliquement très fort comme image, une violence extrême et bestiale, d’ailleurs rien que pour ça (et aussi un petit passage bien croustillant avec Logan qui se fait traverser tout le corps par des barres métalliques, même si ça, pour le coup, ne m’a pas fait sourciller, mon petit doigt me dit que c’est un peu crade pour un gosse)je pense que le film aurait mérité un bon petit « Avertissement : des scènes ou des propos peuvent heurter la sensibilité des spectateurs ». J’imagine le pauvre gamin archi-fan de Colossus qui va devoir garder cette image dégueulasse à vie dans son crâne. Beurk.

    [/SPOIL] [/SPOIL]

    Enfin bref. Dans l’ensemble j’ai quand-même apprécié le film et passé un bon moment, mais il tombe quand-même plutôt bas dans la liste des X-Men que je préfère.

    • Complètement d’accord avec toi, même si la fin est happy end, ils auraient juste pu balancer colossus dans le vide …
      Pareil pour la 2nd mort de warpath … La tête brulée …
      Après il faut se dire que les spectateurs lambda ne connaissent pas ces mutants et ne sont pas attachés à eux. Ces morts horribles sont là pour nous faire détester les sentinelles, et donc augmenter les enjeux de la scène finale.

    • Après le film est PG 13 aux Etats Unis… C’est plutôt de la faute à la censure française qui donnent le « tous publics » à tous les films de superhéros.
      Exemple : Kick Ass 1 tous publics.
      The Dark Knight tous publics…

    • Tu ne dois pas avoir lu le comics original. DOFP c’est pas les bisounours. Mon pote qui l’a vu avec moi ce soir a même trouvé ça gentillet…
      Comme quoi chacun sa sensibilité.

  28. Bon bon bon, je reviens du film, mon avis est globalement positif, je vais essayer de faire un récapitulatif. (oui tout le monde s’en fout mais on ne sait jamais.

    Il va y avoir des SPOILERS

    SPOILERS SPOILERS SPOILERS

    Vous êtes prévenus !!

    Bon on commence par les pour :
    – La scène de Quicksilver
    – Le duo MacAvoy / Fassbender
    – Les « erreurs » plus ou moins réparées
    – Le plaisir de retrouver les anciens (un peu)
    – La violence du peu de combats
    – Une bonne scène post-générique

    Maintenant les contres :
    – Trop de monde tue le monde (ça donne un effet style les films « St-Valentin » ou « Happy New Year », ces films avec un casting énormes mais chaque acteurs a un temps de présence à l’écran très petit, donc le film fait trop superficiel)
    – Le manque de combats
    – Le traitement de certains personnages
    – L’inutilité de Wolverine
    – Le manque de développement du futur

  29. Uncanny ! Il est intéressant de voir un nouveau film X-Men sortir 3 semaines après un nouveau Spider-Man, comme en plus une presque « suite reboot », quand on sait que les deux franchises sont les pionniers du cinéma super héroïque du début du millénaire.
    Il y a 14 ans, le premier film sortait un peu d’une série d’arlésiennes (Death of Superman par exemple), grâce en partie à l’énergie et au cuir noir d’un Matrix, pour nous donner enfin un film Marvel tiré d’un de leur plus gros best seller, et avec leur personnage le plus populaire en tête d’affiche, Wolverine déjà. Les faiblesses du film (sa brièveté, ses persos secondaires à peine esquissés) en ont été finalement sa force, n’alourdissant pas un récit matriciel contenant les germe d’une réflexion sur la différence, qui serait passé pour prétentieux avec un film d’emblée plus gros et ambitieux (même pas 80 millions de budget). Un genre d’équivalent du premier Star Wars, confirmé par sa suite, plus TOUT et dramatique malgré un final un peu expédié, et un 3ème handicapé par sa valse de réals et la réputation de Ratner qui, porté par ses acteurs, y réalisa ce qui reste encore son meilleur film.
    Chaos aussi dans la production pour les 3 opus suivants, avec reshoots, leaking sur le Net, production trop serrée, Fukushima, affaire de moeurs… C’est encore un miracle que tous ces films arrivent encore à cartonner et à être généralement bons, même les plus moyens avec du recul.
    Et aujourd’hui avec Days Of Futur Past, un film pour dans les ténèbres les lier (clin d’oeil à « Gandalf McKellen »).
    Il est d’ailleurs intéressant de noter que c’est l’une des rares fois que le sous-titre d’un film de super héros ne soit pas traduit en français, depuis au moins le First Avenger. Mais son affiche par contre n’y est pas très juste niveau importance des personnages.

    X-Men : Days of Future Past, plus encore que les précédents film X-Men, adapte un mini saga de 44 pages en prenant peu de liberté alentour, mais en gonflant le récit de plusieurs péripéties annexes liés aux autres films. En l’état, le récit général est absolument fidèle à celui de 1981.
    On commence de manière très « brute » avec des scènes dures à la Terminator, renvoie d’ascenseur à un James Cameron qui n’a toujours pas avoué avoir lu les comics de l’époque (et pas envie d’avouer qu’il est bel et bien un geek ?). Puis après un moment très WTF, où on se dit « quoi, c’est déjà fini ? », premier retournement de cerveau avec une feinte qui sert d’outil au récit, ouf !
    Les acteurs des précédents film retrouvent leur rôles comme de bonnes pantoufles confortables, sauf pour Ian McKellen jouant un Magnéto plus sage et passif, et Ellen Page en Kitty Pryde plus puissante. Les petits nouveaux étant une belle compilation pour les fans d’autres générations et continuité mutantes (New Mutants, XSE, Age of Apocalypse). Petite fierté nationale pour Omar Sy, sombre en Bishop, et du coté chinois pour Fan Bingbing, splendide en Blink (hello Clarisse !).

    Puis le récit bascule dans un autre temps, cette fois pour la suite de First Class et pour savoir « que nos héros sont-ils devenus ? » Et le résultat là aussi n’est pas joli joli. Bonjour la gueule de bois avec le Viet-Nam, Charles tox au sérum, Erik en taule, des morts etc…
    James McAvoy joue une nouvelle variation inédite de Charles Xavier, en total contre emploi puisque marchant, poilu mais vidé de tout idéalisme et confiance en l’homme. Dans une époque charnière et très évocatrice pour notre monde, ce film sera le récit de sa brillante « résurrection »;
    Michael Fassbender joue un Magnéto cette fois au top du top de ses capacités. Et même s’il continue à manifester quelques moments d’humanité, c’est son pouvoir et sa nature qui le contrôle plus que lui même. Normal pour le maître de l’une des forces qui contrôle le monde d’être aussi show off (chez Nolan on creuse les stades, chez Singer on les fait flotter);
    Surprise pour Hugh Jackman en Logan/Wolverine, les circonstances font que son rôle doit ici être celui du guide calme et serein, qui sort quand même ses griffes quant il faut, pour amener tout ce beau monde à bonne destination;
    Mais celle qui est le plus au confluant de cette histoire parallèle, c’est Mystique. Jennifer Lawrence continue à rajouter beaucoup de reliefs à cette femme fatale (encore pour l’instant ?) malgré elle. Comme une version négative et sombre de la Katniss d’Hunger Games, ici révolutionnaire par la force et la violence « nécessaire »;
    Nicholas Hoult par contre est encore loin de la personnalité originelle de Henry McCoy/le Fauve, normalement plus trapu, costaud, courageux, joyeux et verbeux. Celui là laisse en plus la bête en lui prendre trop le contrôle, en « Hulk like ». Comme pour la MJ de Sam Raimi, il serait une sorte de mix avec le personnage de Cyclope, chouchou du prof et ressemblant physiquement (et en vf), justifiant peut-être une simple version alternative. Ou pas;
    Peter Dinklage en Bolivar Trask est subtil de vilenie. Intéressant de noter que si on remarque plus son grand talent que sa taille, il en est de même pour les contemporains de son époque. Les 70′s plus tolérantes qu’on l’aurait cru dès le moment où l’ennemi commun existe ? C’est dit et c’est clair;
    Les autres personnage secondaires ont leur beau moment d’action, ce qui a toujours été une donnée rare dans les films X-Men, même si ce sont des moments trop brefs. Normal, si les mutants sont considéré comme un peuple opprimé avant d’être des super héros défenseurs des innocents, qu’on y accumule les protagonistes à pouvoirs, avec du temps de présence en conséquence.
    Mais pour ce qui est bref, c’est relatif pour Evan Peters en « Peter » Maximoff/Vif-Argent, sympatoche en ado hyperactif, certainement loin de l’arrogance de la version future de AAOU. Et il se fend de la scène d’action le plus jouissive du film (avec une chanson, c’est meilleur).

    D’ailleurs toutes les scènes d’action, espacées par plusieurs moments de dramaturgie et d’acteurs (on parle beaucoup en face à face dans DOFP), sont réalisée avec virtuosité, énergie et surtout une inventivité qui fait souvent défaut au cinéma de genre. Sentinelles mortelles, infiltration au Pentagone, rencontre trans-temporelle, dialogue/poursuite de têtes en têtes, destruction de Maison Blanche, morts sadiques de héros…
    C’est aussi ce caractère sombre, voir crû, qui peut étonner dans une franchise à millions de spectateurs, jusqu’à l’utilisation de « fuck », de seins (artistiques) ou pour Logan de fesses et de cigare (au sens propre). Mais on y tue quand même moins dans le passé.

    Rétro aussi, la musique de John Ottman, sans atteindre le caractère héroïque et furieux de celle de Henry Jackman, nous interpelle par la reprise de son ancien thème de X2, nous changeant du manque de continuité musicale entre les films. Mais on peut y reconnaître le thème de Magnéto de XMFC, recyclé pour les Sentinelles. Prémonitoire.

    Pour finir, on peut aussi se réjouir de voir que XMDOFP, pourtant tourné en même temps que CATWS et TASM2, reprend certaines caractéristiques des films sortis en Mars et Avril. Fable politique puissante et énergie réaliste pour l’un, moments funèbres et graphiques pour l’autre. En somme Disney, Sony et Fox ont fait en sorte de donner au public fan des films généreux en tout, pour le pire ou le meilleur. Témoignant de ça la dernière partie, comme un réveil à la Inception, donnant une jolie et digne porte de sortie à tous les acteurs (X-Men) historiques, que certains méritaient amplement.

    Quant à la scène post-générique, elle n’a pour but que de teaser la suite des aventures de la nouvelle génération du passé (!). Pour les non initiés, c’est un moment peu compréhensible. Pour les autres, c’est suffisamment évocateur pour être très excitant.

    Quel début d’année pour les super héros, nom de bleu (comme un mutant) !!
    A suivre…

  30. SPOILERS – SPOILERS – SPOILERS

    SPOILERS – SPOILERS – SPOILERS

    Je sort du cinéma à la fois un peu déçu et globalement assez satisfait.

    Un peu deçu par l’histoire tout d’abord.
    Toute la promo laissais à penser qu’il y aurait au moins 3 Timelines differentes (celle des premiers films, celle apocalyptique et la nouvelle crée par le voyage temporel de Wolwerine).
    J’attendais avec impatience un scenario complexe et imprevisible en esperant seulement que ce soit coherent…
    Et bien non, l’histoire est en fait simpliste. La futur apocalyptique est tous simplement la suite des 3 premiers xmen et de The Wolwerine et est cencé etre en coherence avec tous les sites Web promotionnel de DOFP. Difficile d’avaler ca…

    Ceci etant digéré, je doit avouer que du coup les choses sont plus simples et que ce n’est pas plus mal au final. On a 2 Timelines, une bourré d’incohérences mais qui se tiens quand meme grosso-modo si on est (très) tolerant. De toute façon, on en entendra plus jamais parler de cette Timeline (a si peut-etre dans The Wolwerine 2…).
    Et une nouvelle Timeline qui ouvre la voix a plein de nouvelles possibilités. Il faut juste que les prochains films soient coherents avec la breve vision du nouveau futur qu’on a dans DOFP. J’espere que cette fois il eviterons les boulettes…
    Derniere chose, jolie cadeau bonus que de remettre en selle Jean et Cyclope!

    Parlons desormais du film en lui-meme. Moi j’ai plutot bien aimé. La premierere moitié est excellente, drole, rythmé, intense, impressionante. Mention speciale à Quick Silver, vraiment genial.

    La deuxieme partie est plus molassone. On s’ennuie un peu, il se passe pas grand chose. Ca manque de combats notamment, cela a été dit à mainte reprise.

    Et puis le final rattrappe assez bien l’ensemble, ca rebouge à nouveau et j’ai trouvé ca tres bien.

    Au final, c’est un bon film que je recommande.

  31. Il manquait ce coté épique-super-héros au film … Les seuls scènes épiques sont celle de quicksilver et quelques passages des mutants du futur.

  32. Je sais pas si ça été évoqué mais je trouve que ce film est en fait un reboot intelligent de la saga x-men. Plutôt que de tout recommencé à la « amazing spider-man », on trouve un moyen scénaristique de raconter de nouvelles histoires avec les mêmes personnages mais sans réellement effacé tout ce qui s’est passé avant. Car je crois pas qu’il y ai des futurs parallèles, ça aurait été expliqué dans les films sinon, là le seul futur qui existe c’est celui qu’on voit à la fin avec Logan qui se réveille et maintenant on va voir tout ce qui s’est passé depuis 1973, et je suis pressé d’ailleurs !!

  33. Préambule: comme vous le savez peut-être, j’ai choisi de lâcher l’affaire sur les incohérences en lâchant l’affaire…sur la saga. Ayant décidé que de toute manière la Fox avait plus envie de pognon que de cohérence (en tout cas encore PLUS que les autres studios), je partais avec l’idée de voir le film…et puis c’est marre.

    Alors…beeeen j’adore First Class.
    Non mais, littéralement, ce film m’a fait encore plus aimer First Class.
    Parce que First Class était un reboot à demi-assumé, parce qu’il avait un casting « jeune » et qu’il osait dans sa façon d’aborder les personnages.

    Et là…ben ça se casse la gueule à mon sens. Déjà le casting, j’ai tiqué. A part les anciens qui reviennent pour de la figuration (sauf Wolverine -of course- Xavier et Magnéto, voire Kitty-mais-je-croyais-qu’elle-faisait-que-traverser-les-murs), les reprises de First Class sont convaincantes mais:
    -Peter Dinklage est un excellent acteur, mais il n’aurait jamais été là sans Game Of Thrones. Quand on prend un acteur comme lui, avec un physique très marqué, c’est pour une raison. Où est la raison dans DOFP? Ben il est connu, on passe.
    -Omar Sy: on a compris qu’il fallait qu’il perce à Hollywood. Deux lignes, une intervention mi-utile mi-inutile, et boum (littéralement).
    -Jennifer Lawrence: aaaaah ben si on savait pas qu’elle était oscarisée…le plus gros développement du film, que j’ai trouvé totalement factice. Je lis 22/11/63 de Stephen King en ce moment, qui est largement meilleur sur la question de la prédestination.
    -Vif-Argent. Ouais okay il est cool, arrogant juste ce qu’il faut, hyperactif (et c’est crédible), sauf qu’on ne peut pas jouer à Pong plus vite que le programme, mais je tatillonne. Par contre euh…comment quelqu’un qui court plus vite que la lumière peut écouter de la musique à vitesse normale? Ah. Ca a fait tiquer les 4 personnes qui l’ont vu avec moi.

    De fait, je me suis profondément ennuyé. Le film est pas mauvais, c’est juste les enjeux qui sont totalement factices.
    DOFP c’est quand même le film où PERSONNE ne meurt. PERSONNE.
    On SAIT que le futur sera sauvé, alors la mort des mutants dans le futur est totalement aseptisée d’avance. Et oui, ils sont sauvés.
    Magnéto, ce Malcolm X extrémiste, prend le contrôle des Sentinelles? Il tire sur les voitures, il n’y a pas UN blessé, et encore moins de morts. C’est illogique! Où est passé le Magnéto qui massacrait ses geôliers dans X-Men 2? Alors au moment crucial, devant les caméras, je me suis dit « aaaah mais en fait il va retourner sa veste et dire ‘on est des mutants, on a la capacité, mais on le fera pas, ceci est un avertissement’, et comme ça c’est logique qu’il ai blessé personne! ». Ben non.

    Quant au programme Sentinelles, outre le fait que leur arrêt dans la timeline originale soit complètement illogique (rappel: X-Men 1 les délégués de l’ONU manquent mourir, X-Men 2 l’HUMANITE manque mourir, X-Men 3 c’est la guerre civile). Je veux bien que Trask ai eu du mal à vendre son truc, mais elles SONT opérationnelles, c’est dit.

    Ah oui, et du moment que Wolverine retrouve Charles, il devient transparent et gnangnan. Tenez, un exemple: Hank lui demande « dans le futur, est-ce que je m’en sors? » et Logan répond abruptement « non. » C’était parfait! C’était lui! C’était direct, légèrement subversif, qu’est-ce qui leur a pris de coller un « mais on va tout faire pour te sauver! » derrière? Ca été entendu mille fois! C’est Wolverine bon sang, Wolverine!

    Et la musique. Je suis presque content que le label n’ai pas répondu à ma demande d’interview de John Ottman parce que sa BO est tout ce qu’il y a de plus pauvre et classique (Robots? Cornes. Climax émotionnel? Piano.)

    Bon, faut admettre, si je n’ai absolument pas adhéré à un Xavier dépressif, ça reste une idée bien exploitée (un véritable drogué…), les passages en images d’époque sont bien intégrés, quelques blagues sur Wolverine qui a du mal avec son ancien corps passent bien, j’ai apprécié que Trask croie assez à son but pour oser s’associer avec les cocos, les séquences « Portal » dans le futur sont vraiment, vraiment, vraiment classes.

    Pour conclure ce qui ressemble fichtrement à une diatribe, je reviens sur mon introduction…si je trouve First Class supérieur à DOFP, c’est parce que je trouve que dans ce dernier, ils n’ont plus rien à raconter sur Charles et Erik. Quelques reproches, un bourre-pif…c’est plat. Il n’y a jamais la puissance évocatrice de First Class, où sont posées les vrais questions, où la rupture se crée logiquement, d’abord idéologiquement, puis physiquement. A mon sens, First Class est un film d’auteur, en comparaison.

    Le seul point vraiment positif que je retiens de DOFP, c’est qu’il n’est pas un divertissement « fun », sous-genre super-héroïque franchement dangereux à l’heure actuelle. Mais il ne va jamais assez loin.

    • QuickSilver: il existe une fonction « avance rapide » sur de nombreux dispositifs musicaux, même à cette époque! De même, le display d’un programme informatique peut être accéléré… ^^

    • Ah, First Class…
      Le truc avec X-Men : Days of Future Past, c’est que ce n’est pas un film X-Men. Les X-Men pour moi, c’est une équipe qui oeuvre ensemble face à l’adversité. Et dans First Class, pour la première fois, c’était exactement ça. Vaughn et son équipe avait tout compris. Dans DoFP, il n’y a que quatre personnages principaux : Wolverine l’anti-héros, le Prof X qui rejette sa mutanité, Magnéto (ennemi) et Mystique (ennemie). Bref, ils sont où les X-Men ? C’est pour ça que j’ai beaucoup de mal à mettre DoFP devant X2 ou FC dans un éventuel. C’est peut-être un meilleur film artistement parlant. Peut-être. Mais il n’est pas du tout représentatif de l’ADN X-Men.

      • Il faut que je précise quelque chose: j’étais avec 4 ami(e)s qui aiment les films d’action, et les films de comics, mais ils ne s’y connaissent pas tellement.
        Du coup à la fin de la séance, de suite ils m’ont dit « alors, qu’est-ce que tu en penses »? Et j’ai déballé tout ce que je viens de dire. Ils étaient totalement d’accord. Ils ont dit être franchement mitigés, un peu frustrés.
        Mais ils veulent le revoir avant de se forger une opinion définitive.

      • je suis pas vraiment de cet avis !!
        first class était très x-men c’est vrai (côté équipe et tout et tout …)
        mais OMG !! DOFP est pour moi du pur X-MEN au sens comics du terme !!
        dans le futur les x-men continues de suivre leurs idéaux et luttent jusqu’à la mort contre la tyrannie !!ils décident d’envoyer l’un des leurs pour les sauver tous !!
        la plupart du film se déroule en 73 donc c’est normal qu’il n’y ait pas de x-men a proprement parlé ,ces derniers n’étant pas formés ,d’ailleurs logan demande a charles de les trouver …
        de nombreuses « mission » des x-men se passent en équipe réduite avec juste quelques membres …

        • D’accord avec darksirgon (OMG! ^^), c’est pour moi dans le futur qu’on retrouve vraiment les X-Men, qui agissent ensemble et combinent leurs pouvoirs comme jamais auparavant (j’ai notamment trouvé Blink et l’utilisation de ses pouvoirs vraiment très TRÈS classe!).

          • blink est trop belle, trop classe et elle a un pouvoir vraiment génial (mode fan off )
            bishop est vraiment bien aussi (omar s’en est très bien sorti ,la classe ce mec )
            petite déception pour sa fin …

      • Mon commentaire a disparu (mais punaise ça s’était arrêté ça, bordel!)

        C’est pas faux Mr LTH, je n’étais pas allé jusque là, et je suis d’accord. On a clairement des têtes d’affiches qui phagocytent l’attention et des seconds rôles oubliables (quel intérêt d’avoir fait des posters Crapaud? Il apparait 8 secondes et sans ligne de dialogue).

        Je tiens à dire que je suis très surpris et touché d’une réponse du Boss, ça me donne l’impression d’avoir suffisamment argumenté pour être intéressant^^

      • Je pense que ce film était quand même indispensable à la saga: la rebooter sans tout recommencer et sans perdre le précieux Hugh Jackman. Et c’est un pari réussi! Moi je pense que le film d’équipe qu’on attend vraiment sera Xmen Apocalypse… l’arrivée de Tornade, Cyclope, Jean aux côtés de Wolvie, le Fauve, et les autres ça sera vraiment génial!

        SPOILER

        La référence au lien entre Magneto et Pietro « Peter » Maximoff est tout bonnement excellente. Moi qui pensait être déçu par cette guéguerre sur le personnage, je suis encore plus impatient de voir la version Whedon pour voir à quel point ce personnage peut être traité d’une façon différente!

        FIN SPOILER

        • Excellente? Bof. Les gens qui étaient avec moi ont pas compris et moi je me suis dit « euuuuh Erik a passé 20 ans à traquer et tuer, il est solitaire et antipathique, sa seule relation connue est avec Mystique, et là boum on nous sort son fils de 15 ans ah-que-le-monde-est-petit ».
          Je le vois vraiment pas avoir une relation…encore moins avec -manifestement- une homo sapiens.

  34. excellent, jouissif , bien foutu , dense ,du pur x-men comics !!
    j’ai vraiment accroché a ce nouvel opus !!
    de nombreuses scènes sont mémorable
    -la première (tout simplement génial jamais vu avant dans la saga )
    -les scènes de tentative d’assassinat de mystique ,décidément toujours aussi efficace !! (d’ailleurs les scènes d’action/combats sont globalement bien chorégraphié )
    -la scènes de quiksilver est très agréable (j’avais un peu peur comme nous tous )
    -les scènes avec les sentinelles (magneto toujours au top 😉 )
    -et la scènes final qui se passent dans le passé et dans le futur est grandiose
    tout ça pour dire que côté visuel y a rien a redire

    pour ce qui est de l’histoire …bon dieu que ça fait du bien d’avoir un film de super héros avec un scénario intelligent !!
    de la même manière dont j’ai été surpris par CATWS , DOFP brille par son histoire complexe (peut être trop ? vu que pour comprendre il faut aussi compté sur les site viral …mais est ce que ces explications ne sont pas faite que pour nous les fans ?? est ce que le spectateur lambda se posera autant de questions , je crois pas …)

    pour ce qui est de la fin (évidemment SPOILER )
    la porte est ouverte !! l’histoire est réécrite tout peut être refait , une page vierge mais dans quelle mesure ??
    par exemple il est clair que wolverine passera forcement par l’arme X mais dans des circonstances différente (cf la scène final )
    du coup est il possible que wolverine 2 nous raconte ces nouvelles origines ??

    bref que du bon pour moi ,c’est le film que j’attendais !!

  35. J’ai adoré !!! Je suivais de loin la franchise X-Men depuis les catastrophiques L’Affrontement Final et Origins – Wolverine. J’avais adoré Le Commencement et bien aimé Wolverine – Le Combat de l’Immortel. Mais là ! On retrouve la patte de Synger : des dialogues réussis, une ambiance sombre mais qui ne veut pas dire absence d’humour, et… un générique qui nous ramène au temps du premier X-Men et ça, ça fait du bien. Les acteurs sont très bons, les décors supers, et l’ambiance futur/passé est géniale ! Et la fin offre de bonnes possibilités pour l’avenir. Seul petit bémol, je m’attendais à revoir le thème de Magnéto qui m’avait donné des frissons dans Le Commencement !

    • Et pourtant NewAlexandre, le thème de Magnéto a bien été repris dans DOFP! Écoute le morceau Time’s Up (film version), un vrai petit plaisir! 😀

      Et tout comme toi, ce générique dans le style de la trilogie d’origine et reprenant la musique de celui d’X2 m’a vraiment fait plaisir et m’a emporté directement dans le film! ^^

  36. Grosse déception pour ma part, le souci pour la franchise X-men se nomme « avengers ».

    Il y un avant et un après :

    On s’ennuie souvent dans « days of the future past », je me suis même demandé à quel moment le film allait démarrer. J’avais beaucoup apprécié First Class, j’ai d’ailleurs eu l’impression d’une certaine redite pour certaines séquences et notamment avec magneto, la scène finale de First Classe à Cuba ressemble furieusement à celle dans DOTFP.

    Aucune scène épique dans ce film, pas l’once d’une vrai bon moment de baston où on sent que le réal pouvait se lâcher, on attends, rien ne passe, film bien triste quand on compare avec avengers.

    La séquence de Vif-argent est sympa voire drôle mais c’est pas ce que j’attends d’un X-men, même si c’est la seule vraie séquence sur un nouveau montant, la seule.

    Le seul truc vraiment marrant mais plutôt à leur dépens, « kennedy qui est un mutant », franchement ce n’est pas sérieux, ils remettent en cause la crédibilité du film avec cette ânerie, ma salle a beaucoup ri, merci à eux !!!

    First class parvenait à mieux insérer l’univers mutant dans les événements historiques en tout cas plus finement.

    Un épisode transitoire qui a donc pour seul but de corriger certaines incohérences pour préparer le terrain au futur x-men apocalypse qu’on nous promet plus épique que les 7 précédents…

    Il serait temps messieurs, il serait temps.
    On attends d’ailleurs toujours un vrai bon film sur wolverine…

    • « ON s’ennuie souvent dans « days of the future past » »

      Tiens, encore un impérialiste! ^^

      Ça ne t’intéressera pas j’imagine, mais je te le dis quand même: je n’ai même pas lu au delà de cette phrase tant la subjectivité et la suffisance qu’elle reflète sont affolantes!

      Vraiment dommage… 😉

      • Mais c’est sûr que si on y va que pour de l’action qui pète partout, ce n’est pas très juste. C’est surtout au niveau dramatique que le film est un petit bijou, il faut que les gens le sache avant d’y aller. Et ça, ce n’est pas toujours à la portée de ceux qui vont au cinéma (et ne choisissent le film à voir que sur place), et ceux qui y vont pour voir d’emblée un film en particulier, dont ils ont déjà une idée plus précise au départ.
        Alors il ne faut pas en vouloir à une certaine frange du public qui ne redécouvrira les qualités les plus marquantes d’une oeuvre que plus tard dans leur vie, s’ils s’intéressent plus à ce genre de film.

  37. Pour ma part j’ai trouvé le film excellent, même si à comparer je préfère tout de même First Class. Y’a rien à redire, Fassbender et McAvoy sont toujours aussi géniaux.

    Par contre, quelle déception concernant la musique ! Autant dans First Class c’était presque un personnage à elle toute seule, autant là c’est à peine si on la remarque ! J’ai lu dans d’autres commentaires que le thème de Magnéto avait été repris… faudra que je réécoute bien parce que je suis passée à côté … Ça devait être très subtile. Quel dommage ! Henry Jackman avait tout déchiré dans First Class à tel point que je ne m’imaginais plus une scène avec le « jeune » magnéto sans le fameux thème qui l’accompagne d’une manière ou d’une autre. Je trouve que dans DOFP, ce manque enlève presque du charisme au personnage, sans aucunement remettre en cause le jeu de Fassbender, bien entendu (celui là, d’un simple mouvement de sourcil il fait passer 15 messages…)

    C’était mon petit, et unique coup de gueule concernant le film… À part ça, vivement Apocalypse !

    • Pas si subtile, la reprise du thème de Magnéto! Le morceau s’appelle Time’s Up, tu devrais pouvoir le trouver sur youtube!
      Et au passage, pas mal d’autres morceaux des anciens X-Men (notamment le 2) ont été repris!

  38. Doit-on comprendre que tout ce que nous avons vu auparavent ne sert plus à rien???

    Et puis pourquoi dans DoFP, il est fait question que Mystique soit capturé par l’armée et qu’on la retrouve dans X1, X2 et X3??

    • Pour répondre à ta deuxième question, je pense qu’on a trois options:

      1. Incohérence
      2. Mystique s’est évadé à un moment donné.
      3. Le futur de DOFP se passe sur une autre timeline que celle de la trilogie (personnellement je n’adhère pas à cette idée, mais elle n’a pas été infirmée pour l’instant, donc…)

  39. Une question me taraude…
    Dans l’hypothèse où Azazel serait le père de Diablo… S’il est mort entre First Class et Days of Futur past, qu’est-ce que Mystique a fait de son fils? et surtout quel âge a-t-il? car il fait pas si vieux que ça dans X-men 2?

    (première intervention sur cet excellent site que je suis depuis bientôt 2 ans et que j’ai plaisir à retrouver tous les soirs ;))

  40. ça y est enfin vu. Et quel pied!!

    En toute honnêteté, là à chaud, j’ai du mal à trouver beaucoup de défauts.

    -Quelques incohérences ici est là sans plus (en tout cas, elles ne m’ont pas toutes sautées aux yeux)

    -Pas assez de futur, j’en veux plus!!

    -la musique, qui hormis le thème principal, est assez « oubliable »

    (-Origins qui finalement, fait partie de la continuité…. -_- )

    En revanche, pout tous le reste: wouahou.

    -Je ne suis pas un grand expert ciné, mais j’ai trouvé ça beau, bien filmé (notamment les scènes du futur)

    -le thème du film donc, repris d’X-Men 2 (le meilleur donc^^)
    A noté que la séquence ou Mystique s’introduit dans le bâtiment de Trask sous son apparence, est presque un copilé collé d’une séquence d’X2.

    -Les acteurs, tous bons, mention à Jennifer Lawrence, (dont je suis loin d’être fan) et qui est beaucoup moins énervante que dans First Class.

    -Beaucoup d’incohérences finalement réparées (même si ils en restes quelqu’unes mais mr LTH est là…)

    -Les séquences issue du futur juste monumental à mes yeux.

    -Le montage de la bataille finale, alternant entre futur et passé (qui sur le coup m’as rappelé le final d’Arrow saison 2^^)

    -l’humour du film, brillament dosé (merci Quicksilver..)

    -Blink et son mode « Portal » (Arf et mince, déjà qu’il y avait Anne « Catwoman » Hathaway, ScarJo Black Widow et surtout Faora, voilà maintenant Blink! Mon coeur n’ets pas un yoy les filles!)

    Voià, bon j’oublies beaucoup de chose (le cas Quicksilver: perso hilarant, mais look à chier) mais en résumé donc, j’ai tout simplement adoré ce GRAND retour des X-Men au cinéma.

  41. Moi aussi je l’ai enfin vu!
    Que dire qui n’a déjà été dit?
    Synger a réussi pour moi trois tours de force majeurs:
    – Lier X-Men First Class et sa première trilogie
    – Gommer pas mal d’incohérences scénaristiques
    – Faire une suite complètement ouverte avec la vraie First Class: Cyclops is back!!! 😀

    Ca fait du bien de voir un film de super-héros volant un peu plus haut dans l’intensité dramatique et le jeu d’acteurs. On est bien là devant un film d’anticipation autant que devant un film de super-héros.

    C’est un film que j’ai aimé, que j’irai revoir dès demain mais à chaud il me manque peut-être un peu plus de combats réussis. Je n’ai pas été convaincu par ces scènes.

    Ah et mention spéciale pour Vif-Argent que j’ai adoré de bout en bout! J’en voulais encore. J’avoue aussi que depuis que j’ai vu American Horror Story, j’apprécie beaucoup Evan Peters!
    J’aime aussi bien Aaron Taylor-Johnson et j’espère qu’il fera différent mais aussi bien car la barre est placée haut!

  42. Franchement ça faisait longtemps que je n’avais pas visionné un film de super-heros de cette maniere. Quelques (minimes) défauts concernant la compréhension des timelines mais un film efficace, rythmé, et les 10 dernières minutes.. Alala.. Depuis combien de temps un film Marvel (no rage sur les contrats toussa toussa) ne m’avait pas surpris de telle maniere 🙂

  43. Revu une seconde fois et j’aime encore plus ce film mais le constat des combats et de la pleurnicherie est bien là à mon sens.

    A part Mystique aucun combat à part voir les X-Men se faire défoncer au début et à la fin du film. Ca manque de moments « épiques » (Dieu que je n’aime pas ce mot!)
    Alors oui j’aime ce film pour son histoire et le côté dramatique mais un peu plus de combats, squelette des comics Marvel et DC, n’aurait pas fait de mal.

    Et oui, on verse beaucoup dans le pathos. Certains trouveront que c’est trop comme ma copine et certains ici, d’autres que c’est parfait comme moi et UN seul, le seul, l’unique, Forothangail, trouve que c’est pas assez, ou pas assez bien fait.

    Impossible de satisfaire tout le monde.
    Bon allez parce que j’aime ce film, je le critique encore sur un détail. J’adore Magneto et je voulais son sublime thème de First Class, pas un pâle remix!

    • Tiens, c’est incroyable Garyus, je suis plutôt carrément d’accord avec toi sur ce coup là! ^^

      Sauf sur un point: j’ai trouvé les interventions de Magneto (jeune comme vieux) épiques à souhait (bien que ce terme, utilisé à tord et à travers, puisse signifier bien des choses aujourd’hui… ^^), même si pas forcément très orientées « action » (la scène avec Charles dans l’avion, le speech face aux caméras: AWESOME :D)! Ça doit être mon côté fanboy qui parle je pense, mais il m’a vraiment fais kiffer, le Magnus!:D

      Je partage cependant ton avis sur le reste: j’aurai aimé avoir plus de combats (même si j’ai littéralement adoré ceux du futur, pour une fois qu’on voit les X-Men agir réellement en équipe au ciné! ^^).

      Par contre, j’ai vraiment apprécié cette arrangement plus apocalyptique du thème de Magneto de First Class, mon regret étant qu’il ait été complétement détaché du personnage lui même et attribué aux sentinelles (pourquoi, d’ailleurs???)…

      • Je te l’avais dit que mon avis était universel! :p

        L’arrangement est pas mal mais on ne l’entend pas assez. J’aurai voulu qu’il le colle quand Magneto fait le show quoi. Enfin c’est pas bien grave.
        Je suis d’accord avec toi sur Magneto, il était exceptionnel mais je parlais plus des combats pour le côté épique.
        Un beau moment de bravoure comme il y a pu en avoir dans TWS ou Avengers n’aurait pas été de refus!

    • Tiens j’ai bien fait de revenir sur les anciens articles, pour une fois qu’on parle de moi…

      Oui, je pense qu’ils ont totalement survolé les personnages et que l’histoire n’est qu’un prétexte pour voir Jennifer Lawrence sans maquillage pendant presque une heure. Oui, je pense qu’ils nous ont gentiment anesthésié avec du faux suspense, une scène mégatroplol avec Vif-Argent et des histoires de voyage dans le temps bancales pour qu’on oublie leurs erreurs passées.
      Oui, je pense que Synger et Ottman ont été des gros rancuniers puérils, à éviter autant que possible de se référer à ce que les autres réalisateurs ont fait.

      Le seul point positif que je ressors de ce film, c’est qu’il m’a aidé à me mettre un peu plus au point sur la nouvelle de voyage dans le temps que je tente de rédiger depuis un certain temps.

      J’ai lâché la saga à cause de ce film. Pas les films, juste la saga. C’est grave, je trouve.

      • « Oui, je pense que Synger et Ottman ont été des gros rancuniers puérils, à éviter autant que possible de se référer à ce que les autres réalisateurs ont fait. »
        C’est quand même gros ce que tu dis surtout quand on voit comment First Class ne respecte rien de ce qui a été fait avant ni ne respecte le comics. First Class était une grosse honte pour moi à ce niveau.

        Mais bon, Synger et Kinberg étant déjà là, je ne mettrai plus la faute uniquement sur Vaughn.

        Les sensibilités sont différentes. Tu vois moi, j’ai trouvé que les scènes Xavier/Magneto/Mystique étaient bien mieux travaillées que dans First Class que je viens de revoir.
        La scène de Vif-Argent m’a vraiment fait sourire.
        Et ces histoires de voyage dans le temps, moi j’ai vraiment aimé:
        – l’ambiance 70s
        – Claude François (!!!)
        – les débats sans fin ici et ailleurs sur les lignes temporelles (C’est pas First Class ou Avengers qui feraient réfléchir…)
        – Et surtout l’ouverture sur une nouvelle page blanche qui permettra de faire moins n’importe quoi (on croise les doigts)

  44. Wouaw ! Je l’ai enfin vu hier et il déchire ! C’est vraiment le meilleur X-Men de la franchise. La FOX est carrément en concurence avec Marvel Studios maintenant !
    Vif-Argent pour moi était mal parti d’après les photos mais finalement il assure. Seule déception: que Wanda aie 10 ans de moins que lui.
    Ce film est vraiment plein de surprises, et réunir les deux branches d’acteurs était vraiment une bonne idée.

    • Il aurait dû intituler son blog « lecinemaestunbusiness », il aurait compris que Oscar de Lawrence=présence incontournable à l’écran et dans la promo et que Game Of Thrones=Peter Dinklage en Trask.

      Ca lui aurait épargné de dire 5 pages de conneries dignes d’une soirée de hipsters de L1 Lettres Modernes (et je sais de quoi je parle)

  45. Pistes narratives pour X-Men: Apocalypse.

    Au sortir de DOFP, on a le sentiment que Bryan Singer y exprimait que la ségrégation ne pouvait que recommencer encore si on n’y prenait pas garde. Le film commençant par des camps, comme celui de 2000. « Plus ce change, plus ce même chose » écrivait dans un français approximatif Chris Claremont. On pourrait aussi l’appliquer au retour de Singer s’il avait refait les choses à l’identique.

    La décennie des années 80 retenue depuis longtemps correspond peu ou prou à la création du vilain (1986). Le look devrait y être plus amusant que les précédents films, ces années étant assez ridicules pour certains. Dazzler devrait y être à coup sûr, enfin à la mode.
    Du point de vu culturel, à part le début de la fin du Disco, on pourrait avoir droit à David Bowie, idole des « transgenres »; au début du Rap pour symboliser la ghettoïsation; au cinéma: le Retour du Jedi comme autre épisode conclusif, WarGames, Monthy Pyton: le Sens de la vie. Et niveau science, au décollage de la funeste navette Challenger. C’était en Avril 1983, comme… le début de la Guerre Iran/Irak.

    Ce qui nous amène ici du point de vue historique politique, après la Crise des missiles cubains et le Viet-Nam, aux divers événements au Moyen Orient dans lesquels les USA ont été impliqués, disons entre Argo et la Guerre du Golfe pour mieux situer pour les plus jeunes. De là à dire qu’il y aurait un lien direct avec un méchant égyptien immortel, c’est un pas controversé que Singer et la Fox auraient peu ou pas envie de franchir vu que les mutants sont déjà à eux seuls une métaphore raciale.

    Néanmoins ont peu aussi imaginer Apocalypse s’intéresser à la jeune recrue Jean Grey (rapport au Phénix, elle serait une sorte d’ « élue » d’un pouvoir auquel Xavier ne croirait pas ?), voir à Scott Summers après son enlèvement par l’Arme X.
    Et à terme, une nouvelle séparation Xavier-Magnéto, reprenant le concept de Loi du plus fort aussi exposé par Shaw. D’où la machine à mutation – d’Apo ? Dès que l’humanité aura évolué, se sera chacun pour soi !

    N’oublions pas que cette décennie a vu aussi débuter la transmission dans le monde du virus du SIDA, dont il existe un triste équivalent dans les comics mutants, le Legacy. Encore là, on ne sait pas s’ils iraient jusqu’à cet autre parallèle assez grave, sinon comme une arme pour Apocalypse avec les Cavaliers Pestilence ou Mort ?

    Et on est presque sûr d’y avoir un « remake » de la présentation de Scott et Jean dans les autres films, Singer jouant au droit d’inventaire sur ce qu’il aime garder pour sa propre vision, normal.
    Manque juste l’arrivée originelle de Iceberg, Tornade, Colossus, et peut-être aussi Angel, remaké là aussi (et plus tôt) du 3. Les 5 X-Men originaux des comics réunis dans un scène précise contre Magnéto, ça aurait de la gueule.

    Et pour ce qui le concerne lui et Xavier, on ne sait pas encore s’ils auront leur apparence historique (calvitie et cheveux blanc), et si ce serait le fruit de leur vieillesse plus que de leur pouvoir.

    A voir.

  46. Perso j’ai adorés se film, c’était le 1er film X men que je regardait ( j’avais vue avnt the wolverine ou wolverine le combat de l’immortel ), j’ai ensuite vu les autres en streaming.

  47. Ce film est TRES BIEN. Voilà. C’est pas mon préféré mais il est bien réalisé.
    Pour savoir où il se situe dans la chronologie des films précédents, la scène post-générique du « Combat de l’Immortel » laisse supposer que le début de Days of Futur Past se passe à la suite de cette même scène post-générique.

    Mais j’ai une question que je vais poster sur plusieurs onglets :
    Comment Wolverine retrouve-t-il des griffes en adamentium après l’épisode du « Combat de l’Immortel »?

    Non que ça me déplaise, au contraire, mais c’est toujours ce détail qui m’embête. A la fin de DOFP, on voit Xavier, Jean, Cyclope, bref toute la clique, même ceux qui étaient morts ! Donc : vu que dans cette histoire changée, Logan est avec les X-Men dès le début, est-ce qu’il a subi l’opération de Stryker? Je suppose que Oui, parce que garder Wolverine plus longtemps avec des griffes en os, c’est bizarre, mais j’ai besoin de justifications s’il-vous-plaît !!! 😀

    • Soit il les a récupéré (grâce à Magneto ?) dans l’intervalle entre la Guerre des Sentinelles et le saut dans le temps.
      Soit ce futur est alternatif, et se passe dans une continuité où les événements de The Wolverine n’ont pas eu lieu, ou pas avec la même issue.
      Ainsi peut-être l’aventure teasée à la fin du film verrait peut-être une issue sans guerre dans une autre continuité où Mystique n’aurait pas servie de modèle aux invincibles Sentinelles mimétiques.

      • Je crois que c’est la première raison évoquée (en fait, je n’avait pas vu qu’il y avait un onglet sur les passages ambigus des films et on parle de ça. Apparemment oui, c’est Magnéto qui lui remet de l’adamentium sur ses griffes).

  48. J’ai une autre question à qui peux me répondre :
    Dans X-Men 2, Mystique prend l’apparence de Jean Grey et va voir Wolverine. Elle n’explique rien, elle dit « tu sais ce que je veux ». Qu’est-ce qu’elle veut, au juste ?

  49. Quelqu’un pourrait-il me dire comment s’appelle cette musique et qui en est le compositeur ?
    Musique de la page officielle du film.

    Merci beaucoup

  50. Vraiment pas mal celui là…!

    C’est plutôt complexe…mais je me rappelais un peu des films précèdant! le concepte de voyage dans le temps est excellent!
    Il y a de la profondeur, des super bon jeux d’acteur, surtout james mcavoy, fassbender et hugh jackman, des bonnes scénes d’action (pas trop longues et pas trop lourdingues comme il y en a souvent chez les super héros), un humour adulte et anecdotique!

    C’est pour moi le meilleur film du genre de l’année…! largement en tête face au dernier spider man! Le captain america est un chouya moins captivant!

    Mais sinon je m’adresse aux connaisseur d’x men! dans le prochain x men , y aura t-il encore james mcavoy et fassbender? Appocalipse sa ce passe à quelle époque?!

    car je les trouves bien plus convaincant dans leur personnage que ian mckellen et son collégue chauve perso…

  51. Pistes narratives pour X-Men: Apocalypse.

    Il y a en fait de quoi raconter des choses intéressantes sur le monde avec ce vilain. Imaginons que les Shi’ars ou autre aliens aient accéléré l’évolution d’En Sabah Nur pour éradiquer le Phénix s’il se fixait un jour à un télépathe humain.
    Puis que cette mission voit l’émergence une secte d’Apocalypse, contre ces aliens, présumé futurs envahisseurs.
    Et enfin que cela se change en discours égoïste sur la survie du plus fort.
    Autrement dit, raconter comment un discours peut être déformé au fil du temps par des fanatiques obsédé par le pouvoir. Encore très actuel, hélas.
    Et peut-être aussi en point commun avec Erik, Apo étant au départ une victime d’autrui avant de devenir lui-même monstrueux en croyant à des mensonges. De quoi le rendre le moins caricatural possible.

    Reste qu’après ce film, et à moins de revenir sur certains peu développés (le Phénix noir, les Sentinelles…), il y aura peu de vilains terriens de grande importance à exploiter dans les futurs films X-Men. Remaker quelque-uns désuets. Puis Cassandra Nova, les U-Mens, les Purificateurs, et c’est presque tout.
    Alors, viser les étoiles avec les Shi’ars (sans la Garde Impériale – trop « Légion »), les Skrulls (métamorphes « lézards » comme Raven) ou le Phalanx (les Sentinelles de DOFP lui doivent beaucoup).
    Puis les Limbes et l’Occulte, grâce à Diablo et Azazel (Belasco, Magik et co).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here