Gotham : Toutes les images de l’épisode 17 (‘Red Hood’) !

8

gotham-serie-tv-batman-news-actu

D’un côté, nous avons The Flash, une série qui dépense des dizaines de milliers de dollars dans la conception de super-vilains toujours plus impressionnants. De l’autre, nous avons Gotham, où une simple cagoule rouge achetée sur le marché suffit pour faire le buzz ! Dans ‘Red Hood’ (23 février), le gang lié au passé du Joker fait ses premières armes. Je sens que l’identité de la Némésis de Batman va devenir le running gag de la série : un Joker différent dans chaque saison pour mieux brouiller les pistes…

Gotham – Saison 1 – Episode 17 – ‘Red Hood’ : Suite à plusieurs braquages de banques, Gordon et Bullock enquêtent sur le gang Red Hood. Selina Kyle continue de se lier d’amitié avec Barbara et Fish Mooney essaye de récupérer sa position dans la pègre.

gotham-red-hood-episode-bullock

gotham-red-hood-episode-jokerhood

gotham-red-hood-episode-gordon-redhood

gotham-red-hood-episode-usual-suspects

gotham-red-hood-episode-david-ohara

gotham-red-hood-episode-reggie-friend

gotham-red-hood-episode-wayne-alfred

gotham-red-hood-episode-bruce-fight

gotham-red-hood-episode-catwoman-selina-barbara

gotham-red-hood-episode-butch-fidele

gotham-red-hood-episode-fish-mooney

La série Gotham est diffusée chaque lundi sur la chaîne FOX (et prochainement sur TF1), avec Ben McKenzie (Inspecteur James Gordon), Donal Logue (Inspecteur Harvey Bullock), David Mazouz (Bruce Wayne), Sean Pertwee (Alfred Pennyworth), Robin Lord Taylor (Oswald Cobblepot), Erin Richards (Barbara Kean), Camren Bicondova (Selina Kyle), Cory Michael Smith (Edward Nygma) et Jada Pinkett Smith (Fish Mooney).

8 COMMENTAIRES

  1. Franchement je commence vraiment à me demander comment les scénaristes construisent cette série… J’ai l’impression que ces derniers temps, ils se contentent de mettre toujours plus de guest-stars les unes à la suite des autres sans construire de vrais intrigues. Et le pire c’est que vue l’époque qu’ils ont choisis, ils ne peuvent même pas exploiter toute l’ampleur des personnages. Nigma, Catwoman, Ivy, Dent, ne peuvent pas devenir déjà ce qu’ils seront plus tard, ce serait absurde, puisque leurs “transformation” est quasiment entièrement liée à l’apparition de Batman (L’effet “escalade” comme disait Gordon dans “Batman Begins”).

    Si ils voulaient pouvoir exploiter les vilains de cette univers convenablement, il aurait fallu faire quelque chose à la “Gotham Central”, où on aurait suivis ces flics qui se retrouvent coincés et essayent de subsister dans cette guerre sans fin entre Super vilains et Super héros.
    Ou alors, nous la jouer “Year one” avec un Bruce Wayne absent (en voyage autour du monde?). Et un Gordon arrivant dans une ville complètement pourrie où il ne peu compter sur aucun de ses collègues, avec des vilains “presque méchants”, une Selina Kyle en prostituée dans les bas-fonds, une ville livrée à l’emprise de la pègre (mais vraiment cette fois-ci). Le tout ce passant à peine un ou deux ans avant l’apparition de la Chauve-souris.

    Mais là, ils se sont bloqués eux même, car les choses en sont quasiment déjà là où elles devraient en être à l’arrive de Batman. Falcon domine la ville, les vilains commencent à bien s’installer, Gordon débarque dans une ville “vite fais corrompue” et commence déjà à faire le ménage (avec succès en plus). Et maintenant on nous sort déjà le gang du Red Hood…

    Y a une question qui me parait de plus en plus problématique : Que va t-il rester à raconter dans les prochaines saisons?
    Et combien de temps va t-il falloir attendre pour que les personnage “vieillissent” et puissent prendre la mesure de leur réel potentiel?

    • + 1000

      J’étais assez septique au premier abord, mais fort est de constater que le portrait d’un Gotham sans Batman est très rafraichissant !
      Quelque part, la série dresse une autre partie du chevalier noir, sa motivation, son univers, le pourquoi de son utilité.

      Ta reflection, BLA BLA, je la partage complètement, et je me dis qu’ils auraient vraiment pus complètement nous sortir une série avec un Bruce Wayne ado au lieu de nous le proposer enfant avec, à la limite, un Flash-Back sur la mort de ses parents. Tout les points fort de la série aurais été identique mais on aurais senti que quelque chose allais exploser, ce qui aurais renforcer l’excitation, donner une sorte d’urgence, que la ville s’engouffre dans le mal et que rien ne peut l’en faire sortir si ce n’est un justicier.
      Au lieu de ça, maintenant, ça deviens presque ‘plus belle la vie’ ! ^^
      Nygma pose déjà tranquillement ses énigmes sans en vouloir à personnes, Selina est déjà Catwoman mais se fait appeler Cat, et le pingouin commence à être bien installer au sein de la pègre, en seulement dix épisode (à ce stade, il sera à la place de Falcone à la fin de la saison 2…)

      Bref, c’est tranquille quoi ! On se demande même se qui poussera Bruce à enfiler son costume.

      • Oui c’est bien un des truc que je reproche le plus à cette série ! Batman est sensé arriver pour sauver la ville d’elle même, parce que personne n’y arrive, que tout la bureaucratie est corrompue, que les gangs font la loi à la place de la police, que la misère est de plus en plus grande, etc….

        Mais là on a un Gordon qui résout chaque meurtre en moins d’une journée, qui fait arrêter les corrompus sans avoir d’autre désagrément que de devoir rester à Arkham à peine de deux jours… Je sais pas, il pourrait se faire tabasser par les autres flics sans pouvoir rien faire, ou que son enfant (à venir?) soit menacé, que tout les gens auquel il croyait le trahissent, fin que ce soit la merde quoi !
        Pourquoi on aurait besoin d’un Batman quand on a Gordon super flic? A moins que les scénaristes décident de faire l’inverse des comics. C’est à dire : que que se soit l’arrivée des vilains qui crée Batman et non l’inverse. Mais ce serait dommage parce que ça justifierait les actions du justicier, là où ce qui est intéressant dans les comics c’est que Batman se créer lui même ses propres ennemies pour pouvoir continuer à exister. La lutte sans fin des comics.

        PS : je suis entièrement d’accord, si la série se déroulait seulement quelques années avant l’arrivé de Batman, la montée en tension se serait faite toute seule !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here