Star Wars – Episode IX : Colin Trevorrow réalisera le dernier épisode de la postlogie !

40

star-wars-casting-episodevii

Rumeur confirmée… Et c’est donc Colin Trevorrow (Safety Not Guaranteed) qui réalisera Star Wars : Episode IX ! Neuf. C’est irréel. Le réalisateur de Jurassic World succède ainsi à J.J. Abrams (Star Trek Into Darkness) et Rian Johnson (Looper). Un choix qui n’étonnera personne. Le gigantesque carton mondial de Jurassic World – troisième plus gros succès de l’histoire derrière Avatar et Titanic – a sans doute joué.

[=> Rogue One – A Star Wars Story : La première image officielle du film ! <=]

Mais on remarquera que Trevorrow passe tout simplement de la Maison Spielberg (Jurassic Park) à la Maison Lucas (Star Wars). Or, comme tout le monde le sait, ces deux géants d’Hollywood sont historiquement liés ! Nouvelle preuve aujourd’hui. La sortie du dernier épisode de la postlogie est prévue en 2019, deux ans après celle de Star Wars : Episode VIII (26 mai 2017). Que vous inspire ce choix ?

colin-treverrow-star-wars-episode-ix-film

Star Wars Anthology : Rogue One est réalisé par Gareth Edwards et sort aux États-Unis le 16 décembre 2016, avec Felicity Jones, Riz Ahmed, Diego Luna et Ben Mendelsohn.

40 COMMENTAIRES

  1. Bon il a le temps de se perfectionner… Mais c’est sûr là comme ça c’est pas folichon. Sa réal n’était pas à chier sur Jurassic World – ce n’était pas le principal défaut du film à mon avis – mais c’était pas folichon non plus. Sachant que ça pourrait être le tout dernier film de la saga – bon d’accord je n’ai pas beaucoup de conviction en disant ça, money money money – il faudrait un réalisateur qui tape. Mais bon. Wait & see.

  2. Oh non T-T
    La mauvaise nouvelle du jour…
    Si il nous pond le même nanar que Jurassic World on va pleurer.
    C’est fou de lui confier la clôture de cette trilogie 🙁

  3. Quand on voit la patte J.J abrams rien que sur les trailers de Star Wars VII, on ne peut déjà que regretter que ça ne soit pas lui qui réalise une trilogie entière, pour une question d’homogénéité.. Déjà que le changement de réalisateur fait peur, alors en plus celui qui a mon goût n’a absolument pas réussi à rendre le récit des personnages intéressent dans le dernier Jurassic Park, qui au passage rend hommage au premier qui lui avait réussi ce tour de force d’empathie, puis quand on voit la scène des talons aiguilles au ralentis pour un film qui sois disant dénonce… Tout n’est pas à jeter dans Jurassic World, mais pas assé emballé pour confier Star Wars IX sérieusement.. A voir la part de liberté que le réalisateur avait eu réellement pour le film, nous allons le voir apparemment..

      • La patte Abrams c’est pas des effets de lumières et de « blur » très poussés ? 😀
        (un peu comme Dice avec Batllefield 3 et 4…)

        • Ah ouais, tu veux dire les effets dégueux extremement saturés de partout ? (Au moins dans le premier Star Trek ; un des rares films qui m’a donné envie de me casser au 1/4 du film, c’est dire !)

          • C’est vrai que « Star Wars » a toujours proposé une SF « clean ».

            Oh wait, c’est pas à George Lucas qu’on a reproché d’avoir sali la SF en proposé un univers usé ? 😉

      • La patte de JJ c’est : – le travail sur la lumière d’ambiance (autre que les « blur » bien sur), surtout au niveau des couleurs
        – Le mouvement de la caméra, les plans fixes c’est pas trop son truc sauf si je me trompe (voir la scène du vol du Faucon Mil dans la première ba. Avec lmui, les caméras sont littéralement secouées si besoin il faut.

        Bon, c’est seulement deux exemples visuels, il y en a d’autres, y compris dans d’autres domaines de la réalisation (la gestion du tournage et le culte du secret, les scénario de ses films sont généralement simple et riches àla fois, …)

        • « – le travail sur la lumière d’ambiance (autre que les « blur » bien sur), surtout au niveau des couleurs »

          C’est pas à JJ Abrams que l’on doit ça au cinéma : John McTiernan en use aussi dans ses premiers films et personne ne l’a fait chier avec ça.

          (ah mais oui, c’est vrai, on avait 6/8 ans quand on a découvert « Die Hard/Piège de Cristal » et pas 15/20 ans)

  4. AAAAAAAHHH!!!! J’avoue que là ça fait peur! Je ne sais pas ce qu’il à pu vendre à Lucasfilm pour avoir le job, mais ça m’inquiète quand même. Si le talent de Abrams et Johnson n’est pas à prouver, celui de Trevorrow est tout relatif.
    OK Jurassic World est un succès commercial planétaire, mais artistiquement parlant ça ne casse pas trois pâtes à un canard.

    • Effectivement. D’ailleurs, ce n’est pas lui qui a fait le succès de Jurassic World, c’est complètement stupide de le prendre juste pour ça.

      • Comment ca ce n’est pas lui qui fait le succès du film ? C’est lui qui le réalise, non ? Si le film a eu un si bon bouche à oreille, c’est que les gens ont dû l’apprécier et se passer le mot.
        Même s’il a eu une très bonne campagne de com aussi, personne ne s’attendait à ce succès, même pas le studio.

        Et il est presque impossible de savoir son rôle dans le développement du film. Peut-être que c’est lui qui a eu l’idée de la réouverture du parc, qui est au centre du film ? Ou peut-être qu’il était un simple « éxécutant » mais dans tous les cas, il a fait le taf et son travail a été apprécié.

        Gareth Edwards et lui ont exactement le même profil, être passés du pur film de SF indé avec trois francs six sous « Monsters » pour Edwards et « Safety not guaranteed » pour Trevorrow, à un blockbuster de taille avec des monstres « Godzilla » et Jurassic World ».

        Il faudrait aussi voir son premier film qui apparemment était un joli film de SF avec zéro budget, ils ne l’ont pas pris que par rapport à Jurassic World…

    • « OK Jurassic World est un succès commercial planétaire, mais artistiquement parlant ça ne casse pas trois pâtes à un canard. »

      On peut dire ça de toute la saga, parce que le premier « Jurassic Park », sur le papier, c’est de la série B sympatoche sans plus : dans la filmo de Spielberg, on peut pas dire ça qu’il soit à marquer d’une pierre blanche.

      Quand on sait que c’est le même type qui te fait « La Liste de Schindler » ensuite, tout de suite le « Jurassic Park 1 » y a de quoi le revoir à la baisse.

  5. Je sais pas là.. Jurassic Worlds est sympas mais bon voilà quoi ^^ Peut être qu’avec un meilleure scénario il peut nous faire un truc pas mal !

  6. Pas vu Jurassic World mais il m’enchante vraiment pas et son réalisateur ne m’a pas l’ai d’être un génie dans son genre… Mqis bon, ce n’était pas le cas non plus d’Irvin Kershner et pourtant son épisode est l’un des meilleurs de la saga.
    Avec des sous, un putain de cast et un scénar’ solide, on peut faire des miracles, on verra bien s’ils rééditent celui de 1981…

    (mais honnetement j’y crois moyen lol)

  7. Pas encore vu JW, mais j’ai plutôt bien apprécié ‘Safety Not Guaranteed’.. bon nous verrons bien, m’enfin il sera bien entouré pour ne pas faire n’importe quoi donc je suis confiant pour l’instant.

  8. J’attend de voir.
    En même temps, LE meilleur épisode est l’oeuvre d’Irvin Kershner dont le pédigré n’est pas vraiment supérieur (ROBOCOP 2 et le « Bond » JAMAIS PLUS JAMAIS, sortis après L’EMPIRE CONTRE ATTAQUE en plus…)

    Plusieurs certitudes :
    – Colin Tremorrow a démontré avoir les épaules solides pour assurer sur un blockbuster
    – JURASSIC WORLD avec ses nombreux clins d’œil au premier film a été au minimum respectueux du travail effectué auparavant
    – Il ne sera pas seul à la barre de commandement au vu des mises en somme.

    • Et c’est marrant, mais tout le monde oublie le cas Richard Marquand qui n’a pas transformé l’essai après « Le Retour du Jedï », ou plutôt que son côté « yes-man » de Lucas n’a pas fait longtemps à Hollywood : le mec en question vient des séries télé, à fait un seul film avant de se voir décrocher la réal du « Star Wars » puis à enchaîner les thrillers mou du genou.

      (bon, c’est vrai qu’il est mort quelques années après « Le Retour du Jedi » aussi faut dire)

  9. Oh merde j’èsspre que il va savoir gérer tous ce qui entour l’ambiance et le marketing car sa va être chaud de faire mieux que Abrams mais bon je garde espoir comme même…

  10. on avait eu une première trilogie avec 3 réal différent pour un ensemble homogène au final.

    pourquoi? parce que : John Williams

    c est plutôt la qu on devrait s inquiéter .. le bougre se fait vieux

  11. Le coté sérialisant peut-être fera passer ce manque d’unité stylistique… hélas, un concept qu’il faudrait aussi bien expliquer pour les jeunes générations plus curieuses. Juste pour éviter de se limiter au coté « à consommer d’office puisqu’on vous le vend à grand coups de pubs et d’articles journalistiques ».

  12. La question que l on peut se poser est : est ce que star wars a besoin de « grands » realisateurs ? Ou meme simplement de real repérables à la Snyder. Je me fous que ces films aient tous des styles ou caracteres differents, du moins pour les episodes 7,8 et 9. L univers ne doit pas changer esthetiquement parlant et les personnages ne bougeront que tres peu , rien d excitant pour un real donc, en gros ils ne devront qu assurer un bon scénario et faire le film que tout le monde attends, un yes man nous fera ça parfaitement.

    • Pas trop fort malheureux, les pontes du MCU pourraient t’entendre et aller raconter tout ça à leurs collègues qui travaillent sur Star Wars…

LAISSER UN COMMENTAIRE