Star Wars – Tarkin : La critique du roman qui comblera les fans de l’Empire !

11

tarkin-roman-critique

Un roman sur Tarkin ? Sur le papier, je dois avouer que cela ne m’intéressait pas des masses (windu)… Deuxième roman ‘adulte’ de l’Univers Officiel Star Wars publié en France (hors novélisation), Tarkin est signé James Luceno, l’auteur de l’excellent Dark Plagueis. Sur le même modèle, on s’attendait à un croustillant Dooku. On se retrouve avec Tarkin, le récit de l’irrésistible ascension du bras gauche de l’Empereur, cinq ans après La Revanche des Sith. Sa vie, son œuvre et 380 pages de « Pourquoi est-il si méchant ? ».

Sévère, froid, calculateur… Ce sont les premiers mots qui viennent à l’esprit quand on pense au personnage incarné par Peter Cushing dans Un Nouvel Espoir. Le roman est à l’image du Grand Moff : austère. Si vous cherchez de l’aventure, de l’action, de l’humour, passez votre chemin. A ce titre, les premiers chapitres sont assez âpres à négocier. Heureusement, l’intrigue gagne en intérêt à mesure que nous nous rapprochons du pouvoir. Du pouvoir suprême, puisque l’Empereur est au casting (le prénom de Palpatine est même révélé dans ces pages) !

Tarkin est un roman sur l’Empire. Après l’avoir lu, l’administration impériale n’aura plus de secret pour vous. On découvre les institutions et les hommes qui ont fait basculer la République vers un régime totalitaire. C’est instructif. Mais ce qui retient le plus l’attention, c’est la relation Tarkin-Vador, en pleine construction, basée sur un respect mutuel. Cela permet de voir les scènes qu’ils partagent à l’écran sous un jour nouveau. Les deux hommes font équipe le temps d’une enquête-prétexte, prévisible, mais qui tient suffisamment en haleine. Le gouverneur d’Eriadu aurait fait un excellent Sherlock Holmes (ce qui tombe plutôt bien quand on connaît la filmographie de Peter Cushing) !

Écrit juste avant le grand ménage opéré par Disney – mais publié après -, Tarkin est truffé de références aux précédentes œuvres de James Luceno (Dark Plagueis, Vent de Trahison, Dark Lord : L’Ascension de Dark Vador), tout en restant dans le vague. A la lecture, cela donne l’impression étrange d’avoir le cerveau entre deux univers. Hasard du calendrier, ce roman a le mérite de nous mettre dans l’ambiance de Rogue One : A Star Wars Story. Car qui dit Tarkin, dit Étoile de la Mort… Luceno écrira justement Catalyst, la préquelle officielle du film. L’occasion de voir Wilhuff Tarkin interagir avec Orson Krennic ? On l’espère !

Au final, Tarkin est un roman intéressant mais convenu, sorti quelques années trop tôt… A découvrir pour les fans de l’Empire, ne serait-ce que pour les scènes Dark Sidious/Tarkin/Dark Vador !

tarkin-roman-star-wars

———————————————————————-

star-wars-chronologie-univers-officiel

Rogue One : A Star Wars Story est réalisé par Gareth Edwards et sort en France le 14 décembre 2016, avec Felicity Jones (Jyn Erso), Diego Luna (Capitaine Cassian Andor), Ben Mendelsohn (Directeur Orson Krennic), Donnie Yen (Chirrut Îmwe), Jiang Wen (Baze Malbus), Forest Whitaker (Saw Gerrera), Mads Mikkelsen (Galen Erso), Alan Tudyk (K-2SO) et Riz Ahmed (Bodhi Rook).

11 COMMENTAIRES

    • A ce propos, j’espère qu’ils utiliseront cette technique sur le spin of consacré à Han Solo.
      Cela fonctionnait super bien sur Brad Pitt dans Benjamin Button ou Michael Douglas dans Antman.

      Si Ewan Mc Gregor passait bien en Obiwan, c’est parce qu’il y avait un nombre d’années assez conséquents entre les intrigues de laPrelogie et de la Trilogie… Tout comme De Niro était parfait en jeune Version de Brando dans le Parrain.

      Pour Han Solo, cela aurait fonctionné avec un jeune acteur si c’était son enfance qui était raconté.

      Dans l’épisode 4, Han Solo à peine plus que 30 ans… alors le faire incarner par un acteur totalement différent qui a plus de 25 ans, j’aurais du mal à rentrer dans l’histoire.

      Il y avait tellement d’autres choses à explorer dans cet univers : je ne comprends pas.

  1. D’ailleurs en parlant de Krennic (oublier le nom de l’acteur, Bill quelque chose), pour avoir vu Lost River ou il incarne l’un des 2 antagoniste principaux, il peut être très flippant, il à un ton autoritaire naturel assez impressionnant.

  2. Ouais, pour le moment (car j’ai pas fini le livre), je trouve que l’interaction Tarkin-Vador est le point fort du livre.
    Mais pour une raison que je ne m’explique pas, je n’arrive pas à imaginer la voix de Vador par dessus ses répliques dans le livre ^^’

    Étonné et content d’avoir des articles sur des romans SW sur le site ! C’est cool 🙂 !

  3. Si seulement le dernier spin off pouvait etre une adaptation de Dark Plagueis.

    Bordel avec la derniere partie du film surposé avec l’episode 1 comme dans le livre .

    Et puis ca permetrais le retour de Ray Park en Darth Maul qui n’a absolument pas perdue c’est talent de cascadeur :
    https://youtu.be/4AZlKwE5H-U

      • Bah je sais pas faire un spin off sur la jeunesse de Han Solo alors que ca absolument aucun interet scenaristique sur la saga c’est pas du fan servicr peut etre .

        Un film qui se base sur un roman mature, nous revele divers mystere sur l’histoire de la saga et qui plus est nous met du point de vue des mechants , ca pour le coup ca serait osé

        • Ah mais je suis complètement d’acckrd avec toi, Han solo, boba fett, a oart pour satisfaire une categorie de fan n’a aucun intérêt
          Mais c’est plus ou moins pareil pour le zabrak je pense

          Quand le titre rogue one etait annoncé, j’avais penser a la formation de l’escadron rogue ^^

LAISSER UN COMMENTAIRE