Star Wars – Liens du sang : Quand la galaxie apprend le plus grand secret des Skywalker…

22

Claudia Gray est de retour ! L’auteur de l’excellent Etoiles Perdues nous revient ce mois-ci avec Liens du sang, un roman qui se déroule six ans avant Star Wars : Le Réveil de la Force. Il s’agit donc d’une préquelle au blockbuster de J.J. Abrams… mais pas que ! Le réalisateur de Star Wars : Les Derniers Jedi, Rian Johnson, a fourni des notes sur la disposition de la Nouvelle République et les factions qui la composent, ainsi que les grandes lignes d’un événement clé du roman. Cela veut dire que sans le savoir, nous croisons peut-être des éléments qui seront évoqués dans le prochain film…

Liens du sang suit les mésaventures de la Sénatrice Organa dans une Nouvelle République divisée en deux camps : les Populistes, qui accordent une importance primordiale à l’indépendance de chaque planète ; et les Centristes, qui souhaitent renforcer les pouvoirs du gouvernement galactique. Il est donc enfin question de politique, LA chose qui manquait à Star Wars : Le Réveil de la Force ! Par conséquent, l’exposition est un peu longue, mais une fois lancé, le roman ne se lâche plus.

Leia Organa est le coeur vibrant de Liens du sang. Claudia Gray nous plonge dans les pensées intimes de cette héroïne qui appartient déjà au passé. Pour déjouer une classique histoire de complot aux ramifications inattendues, la célèbre princesse fait équipe avec un jeune sénateur, Ransolm Casterfo, modelé sur l’acteur Tom Hiddleston. Ces deux personnages opposés forment un duo charismatique et nouent une relation qui est tout sauf manichéenne. Au fil des pages, l’enquête et la politique se mêlent, avec une bonne dose d’introspection qui ressuscite la voix de Carrie Fisher.

Si l’action est en retrait, c’est pour mieux mettre en avant les révélations ! Comme l’indiquent le titre et la couverture, la filiation de Leia Organa est une ombre qui plane sur tout le roman. C’est une fabuleuse bombe à retardement qui ne demande qu’à exploser. Et quand le moment arrive… difficile de retenir son excitation en tournant les pages ! A votre avis, est-il de notoriété publique que Leia Organa et Luke Skywalker sont les enfants de Dark Vador ? Quel serait l’impact d’une telle révélation sur la galaxie ? Que sait Ben Solo sur son illustre grand-père ? Ce sont des questions importantes. Y répondre aujourd’hui permet à la Postlogie de débuter sur des bases plus solides.

Avec Liens du sang, l’Univers Officiel Star Wars dispose enfin d’un roman incontournable. Les origines de la Princesse Leia, les coulisses de la Nouvelle République, les graines du Premier Ordre et de la Résistance, quelques indices sur le Nouvel Ordre Jedi de Luke Skywalker… Même si les ‘petites’ histoires ont leurs charmes, cela fait du bien de découvrir un chapitre inédit de cette grande saga qui ne se contente pas de raconter des événements par le petit bout de la lorgnette galactique ! Il y a bien sûr certaines limites, certaines facilités, mais elles sont pour la plupart balayées devant l’efficacité du récit.

——————————————————————–

star-wars-chronologie-univers-officiel

Star Wars : Le Réveil de la Force de J.J. Abrams est sorti en France le 16 décembre 2015, avec Daisy Ridley (Rey), John Boyega (Finn), Oscar Isaac (Poe Dameron), Adam Driver (Kylo Ren), Harrison Ford (Han Solo), Mark Hamill (Luke Skywalker), Carrie Fisher (Leia Organa), Domhnall Gleeson (Général Hux), Andy Serkis (Leader Suprême Snoke), Peter Mayhew (Chewbacca), Anthony Daniels (C-3PO) et Kenny Baker (R2-D2).

22 COMMENTAIRES

  1. Intéressant à lire ! Cela me semble passionnant ! J’attends de le lire, avant d’aller possiblement voir Star Wars VIII en décembre (en streaming sans doute vu que je ne serai pas en France l’année prochaine).
    Tous les bons films de comics que je vais manquer. Raaaagh !

  2. « ololol ça manque de politik ds star wars 7 » les mêmes qui n’ont aucune idée de la politique de leur propre pays et qui diront ça pour un univers fictionnel. Rah la la

  3. Il y a une grosse révélation sur des liens de parenté ou sur le fait que quelqu’un sache la vérité sur les parents de Luke et Leïa ? Parce que si c’est la 2nde proposition il n’y a pas tellement de risque pour la galaxie c’est juste chaud pour le cul de Leïa et Luke… Et encore …

  4. Trop de politique dès le VII aurait eu le même effet que dans le I: trop de sacrifice de rythme et d’action (et JJA préfère le mystère qui développe le contexte foisonnant, plutôt que l’inverse).
    Par contre le truc sur Hiddelston… Dans pas longtemps, il apparaitra surement dans cet univers, comme d’autres sous « contrats Disney » ont fait le cheminement d’une franchise Marvel à une Star Wars. Et inversement. On se croirait revenu aux temps classiques des studios de cinéma, et c’est sympa… 😉

    • Oui enfin dans le 7 c’est pas qu’il n’y a pas assez de politique, il n’y en a tout simplement pas et c’est gênant dans la compréhension du récit.

      • Si, un peu: les discours haineux du Premier Ordre accusant la République deviennent ainsi politiques, puisque ça vient d’un État (même si auto-proclamé). Très suffisant pour réfléchir au contexte que ça soulève, même si pas compliqué du tout.

  5. C’est vrai que c’est un aspect que j’avais beaucoup aimé dans la prélogie, c’est l’aspect politique. Mais c’était intéressant vis-à-vis de la trilogie originale, pour bien montrer l’écart qu’il y a eu entre le Sénat et l’Empire. Hâte de lire ce roman du coup, pour mieux comprendre la nouvelle trilogie.

  6. « Que sait Ben Solo de son grand-père ? »
    A mon avis, pas grand chose. Car pour une raison qui m’échappe, Luke ne lui a pas dit: « Ah oui, au fait Ben, Dark Vador m’a dit avant de mourir que j’avais toujours eu raison et que tout ce qu’il avait fait en tant que Dark Vador, c’était pas bien. Donc ça sert à rien de vouloir finir ce qu’il a commencé puisque de toute façon, il ne voudrait pas de ça aujourd’hui. »
    Mais non, parce qu’il fallait trouver une motivation pour Ben. Résultat: on va encore devoir se taper toute sa crise d’ado super mal écrite et complètement débile pendant un long moment et ça va continuer à ruiner Star Wars.

    • Plutôt qu’une crise d’ado tu devrais plutôt y voir un jeune adulte perturbé qui tombe dans l’extrémisme religieux du fait des antécédents religieux très prononcés et diamétralement opposé dans sa famille.

    • Il peut aussi considérer les dernières paroles de Papy comme un revirement sénile, une erreur, une trahison à l’Empire ; et vouloir revenir là-dessus… C’est pas trèèèèèèèèèèèèèès compliqué.

  7. Et si..? Le Premier Ordre est vaincu dans le VIII, mais en révélant définitivement à la Galaxie entière les liens entre Vador et les Skywalker et leurs alliés, l’Univers entier veut leur peau pour se venger des horreurs que Vador leur a infligé et ils deviennent des hors la loi pour la République… ?
    Un peu mince, même si c’était juste une base pour mettre le turbo sur la mise en scène.

  8. Le Vll est un film pour ados et fan d’action et il est loin des vrais star wars. JJaAbrahams a d’abord tué startrek et il fait la même chose avec star wars. Tout est débile dans le sept… Il n’a d’intérêt que pour le côté graphique.

LAISSER UN COMMENTAIRE