Supergirl : Votre avis sur l’épisode ‘Wake Up’ [3×07] + le teaser du crossover !

17

Ça y est, Mon-El est de retour… Cool ! Il était l’une des meilleures choses qui soient arrivées à la saison 2. En revanche, quel dommage que la transformation de Samantha Arias en Reign soit un processus soudain et subi. C’est trop facile ! Profitons de cet épisode de transition pour faire le point sur ce qui nous attend : un crossover (‘Crisis on Earth-X, Part 1’, 27 novembre) ; un mid-season finale (‘Reign’, 4 décembre) ; et un mid-season premiere (‘Legion of Super-Heroes’, 15 janvier). Eh oui, une super-équipe de plus… Le développement de l’Univers Télévisuel DC Comics n’a plus de limites !

Supergirl – Saison 3 – Episode 7 – ‘Wake Up’ : Quand Winn et l’équipe découvrent qu’un vaisseau extraterrestre s’est crashé dans les eaux de National City, Kara/Supergirl est appelée pour enquêter. Pendant ce temps, Hank tente de renouer avec son père, Myr’nn. Samantha, désireuse de comprendre les changements qu’elle ressent, se tourne vers sa mère, Patricia Arias, pour obtenir des réponses.

————————————————–

Audience US : Patiemment, Supergirl monte, monte ! Hier soir, l’épisode ‘Wake Up’ a été suivi par 1.92 million de téléspectateurs (contre 1.89 million la semaine dernière). Il s’agit de la meilleure audience de la saison ! Sur la cible des 18-49 ans, Kara Zor-El réalise encore et toujours un taux de 0.5% (inchangé) [chiffres définitifs].

————————————————–

Supergirl – Saison 3 – Episode 8 – ‘Crisis on Earth-X, Part 1’ : Le mariage de Barry et Iris rassemble les membres de la bande, mais les choses tournent mal quand les méchants de la Terre-X attaquent la cérémonie. Tous les super-héros font équipe avec l’aide de leurs super-amis, comme Citizen Cold, The Ray, Felicity Smoak, Iris West et Alex Danvers, pour affronter leur plus grande menace à ce jour. Les héros les plus puissants de la Terre – Green Arrow, Supergirl, The Flash et White Canary – mènent leurs équipes au combat pour sauver le monde.

La série Supergirl est diffusée chaque lundi sur la chaîne The CW, avec Melissa Benoist (Kara Danvers/Supergirl), Chyler Leigh (Alex Danvers), Jeremy Jordan (Winslow ‘Winn’ Schott), Mehcad Brooks (James ‘Jimmy’ Olsen/Guardian), David Harewood (Hank Henshaw/Martian Manhunter), Chris Wood (Mon-El), Katie McGrath (Lena Luthor) et Odette Annable (Reign).

17 COMMENTAIRES

  1. Très bon épisode j’ai trouvé malgré la présence de Mon-El (pas du tout un fan du perso, tellement insupportable je trouve), et la partie avec Sam était vraiment bien, hâte de voir la suite ! Le cross-over a l’air vraiment énorme vivement la semaine prochaine.

  2. Pour la femme de mon-el c’etait Très prévisible, la partie avec Sam un peu déçu qu’elle devienne méchante comme ça (j’aurai plus vu une genre de double personnalité un peu comme robbie reyes et eli dans les comics )
    En gros bon épisode et vivement le cross-over

  3. Je me demande comment Reign va être gérée.

    C’est tellement facile de faire subir un lavage de cerveau à Sam. Développer correctement un personnage comme ça pendant sept épisodes pour en arriver là, je trouve ça décevant. Et au final, c’est donc un lavage de cerveau induit par la Forteresse du Sanctuaire, ladite forteresse ayant été créée par un simple cristal kryptonien ? OK…… #LaFermeCestMagique 😀

    • Honnêtement je préfère ça que le coup de « Ma fille est morte dans un accident Supergirl vs méchant, du coup je vais tuer tout le monde ! ». Même si à la fin il y a de grande chance pour que justement ce soit sa fille qui lui remette les idées en place…

    • C’est aussi une chose qui m’a pas mal intrigué, boss. Le fonctionnement de cette 2ème Forteresse de Solitude…

      Est-ce que l’édifice était présent avant l’arrivée de Samantha, auquel cas le cristal a « déverrouillé » l’accès ? Ou alors est-on supposés croire que le cristal a généré la forteresse entière à partir de rien, comme une sorte de terraformation à l’échelle microscopique ?

      En regardant l’épisode, je pensais que c’était la première option. Après tout, Samantha est bel et bien guidée façon GPS vers un endroit précis. Ça m’étonnerait que la forteresse soit créée à un endroit aléatoire (genre il faudrait trouver un lieu où la concentration d’énergie est la plus forte – un genre de charabia comme ça – n’importe quel lieu choisi par Samantha serait suffisant en théorie, pourvu qu’il remplisse les critères). J’ai comme l’impression que quelque chose a déjà été « construit » par les créateurs de Reign au moment où Samantha a découvert la forteresse. Je me disais que d’une manière ou d’une autre, cela faisait partie du plan machiavélique. Prévoir à l’avance une sorte de structure technologique pour épauler le réveil de la World Killer… Mais du coup, ta remarque m’a mis un doute.

      Cela dit, la technologie de terraformation (à une échelle planétaire ou très localisée) semble être bien connue de l’univers kryptonien. Man of Steel avait clairement mis ça en avant. Je connais mal les comics, donc je peux pas trop me prononcer sur le lore en général, par contre…

  4. Mmmmh. Première (légère) déception pour cette saison 3 de Supergirl, même s’il fallait que ça arrive tôt ou tard.

    Déjà, le coup de Imra (Irma ??? je sais plus), on le sentait venir dès l’instant où on a vu Mon-El sortir une jeune femme super sexy de la cabine. S’ils nous font un gros triangle amoureux bien mélo, je sens que ça va m’user vite fait. Remarque… ça pourrait être une occasion pour Kara de s’affranchir de toute dépendance amoureuse et de rappeler qu’elle n’a pas besoin de relation romantique pour se sentir accomplie dans sa vie. Mais on reste sur la CW et la relation Karamel est plus que populaire, donc bon. J’ai mes doutes. Bref.

    Autre chose décevante : la transformation de Samantha. Je trouve ça un peu paresseux et vraiment facile en termes d’écriture. Trop compliqué de gérer une transformation progressive alors on procède à un remplacement de personnalité aussi rapide qu’un claquement de doigts. Tout ça pour que plus tard, Reign soit au final stoppée par sa propre fille qui fera appel à son côté humain, très certainement. Je savais que la mort d’une enfant et la dépression profonde de la mère jusqu’à atteindre un point de non-retour en matière de rage et de rancœur était trop.

    Malgré tout, l’épisode avait de beaux moments. Je reste impressionné par le jeu d’actrice de Melissa Benoist, la scène entre Kara et Mon-El quand il est en cellule est vraiment touchante. Le parallèle qui est dressé entre Kara et Samantha est bien cool, l’une étant le miroir inverse de l’autre, c’est encore plus évident avec cette Forteresse de Solitude made in Reign. J’aurais préféré que la comparaison aille encore plus loin, avec Kara qui a perdu Mon-El mais s’en serait sortie grâce à ses amis, et Samantha qui aurait perdu sa fille mais n’aurait eu personne pour la soutenir.

    Dommage.

  5. Très bon épisode. Dommage de se précipiter un peu pour Reign mais j’ai adoré les clins d’oeil à Superman et sa forteresse de solitude.
    Très content du retour de Mon-el et je kiffe sa love story du futur. Original.
    Mais bon, c’est pas demain que je vais retrouver ma Supergirl rayonnante…Par contre chapeau pour le jeu d’actrice à Melissa Benoist lors de la scène où Mon-el est enfermée.

    • J’avoue. Cette scène où Kara laisse parler sa détresse était vraiment forte. Jeu d’actrice irréprochable sur le coup, j’y croyais totalement. C’est le genre d’exemple où on pourrait opposer un acteur à qui on aurait posé des gouttes pour le faire pleurer, face à un autre acteur, qui lui, vivrait totalement les émotions du personnage. Là, j’avais vraiment l’impression de voir une personne désemparée, et plus une actrice essayant de jouer une scène.

      Et ce n’est pas que vis-à-vis de cette scène-là, mais en général, je pense qu’on aurait difficilement pu avoir un meilleur choix de casting que Melissa Benoist pour Supergirl. Non seulement elle colle bien au personnage physiquement, mais en plus elle garde un charme indéniable et elle a un solide talent d’actrice. Y’a pas à dire, mais pour plusieurs de ses personnages, la CW s’en est super bien sortie. 🙂

      • « Y’a pas à dire, mais pour plusieurs de ses personnages, la CW s’en est super bien sortie »

        Pas pour Green Arrow par contre^^. Autant Stephen Amell a l’air d’être un gars super irl, autant ses talents d’acteur laissent clairement à désirer..

        • C’est pour ça que j’ai pris soin d’écrire « plusieurs de ses personnages » seulement mouahaha ! ^^ Et tu prêches un converti, je n’ai jamais été vraiment convaincu par Stephen Amell en tant qu’acteur ! :p Autant il semble être une personne chaleureuse et hyper enthousiaste vis-vis de son rôle dans la vraie vie, tout comme ses prouesses physiques le rendent archi-legit pour jouer Green Arrow… autant son jeu d’acteur n’est pas top.

          Cela dit, j’ai tout de même envie de saluer certains moments dans la série où il a livré un jeu très surprenant. Je ne pourrais pas tous les lister, mais de tête, il y a : la scène dans la saison 4 où Oliver enregistre un mot à l’attention de son fils, qu’il ne reverra peut-être jamais. La scène où il se dispute avec Felicity durant la saison 4, parce qu’elle lui reproche de ne pas être venu lui dire IMMÉDIATEMENT qu’il avait un fils et que donc c’est obligé il n’a aucun sentiment pour elle et ils n’ont rien à faire ensemble (se comportant du coup comme une connasse hypocrite et égocentrique)… alors qu’à sa tête, ça se voit clairement qu’il est paumé, bouleversé et qu’il ne sait plus où il en est : ça aussi, c’était du bon jeu d’acteur. Ou encore la scène du crossover de la saison 5 où il accepte à contrecœur de laisser Thea dans la dimension du rêve, parce qu’elle n’a pas la force de quitter ses parents « ressuscités ». Ou encore certaines scènes de cette saison, la 6ème, où il doit faire face à la rancœur de son fils ou admettre qu’il a du lui mentir pour la 1ère fois…

          Étrangement, les scènes où Stephen Amell s’en sort le mieux concernent la famille, et notamment le personnage de son fils. Je sur-interprète volontairement, mais je me demande si Stephen Amell ne puise pas son inspiration dans le fait qu’il est lui-même père de famille, et qu’en tant que tel, il connaît bien les inquiétudes et les craintes qui peuvent venir avec le fait d’être parent et d’aimer sa famille. Et pouvoir donc le retranscrire avec une certaine spontanéité dans son jeu.

LAISSER UN COMMENTAIRE