Wonder Woman 1984 : Hans Zimmer composera la musique du film !

103

« J’ai officiellement pris ma retraite du business des super-héros. [Batman v Superman : L’aube de la justice] a été très difficile pour moi, [c’était difficile] de trouver un nouveau langage. »Hans Zimmer, 29 mars 2016

Retour inespéré, mais X-Men : Dark Phoenix a peut-être ranimé son intérêt pour le genre… Hans Zimmer composera la bande originale de Wonder Woman 1984 ! Il retrouve donc Diana Prince, trois ans après lui avoir offert – en collaboration avec Junkie XL – son thème emblématique dans Batman v Superman : L’aube de la justice. Le célèbre compositeur succède ainsi à l’un de ses collaborateurs de toujours, Rupert Gregson-Williams, qui pourra toujours se consoler avec Aquaman. Que pensez-vous de ce changement dans la continuité ?

Wonder Woman 1984 est réalisé par Patty Jenkins est sort en France le 30 octobre 2019, avec Gal Gadot (Diana Prince/Wonder Woman), Chris Pine (Steve Trevor), Kristen Wiig (Barbara Minerva/Cheetah), Pedro Pascal et Natasha Rothwell.

103 COMMENTAIRES

  1. Il va s’occuper de la BO de du prochain X-men avant, non ?
    En tout cas c’est toujours un plaisir de réentendre Zimmer il ne m’a jamais déçu !

  2. Même si je ne supporte pas le thème qu’il a créé pour le personnage (ça arrive), j’ai espoir qu’il fasse une bonne B.O pour le film entier… C’est quand même Hans Zimmer.

  3. Depuis la mort des Jerry Goldsmith, James horner et Basil poledouris ce type passe presque un génie auprès de certains. Tout fout le camps. Tenez le coup Mr Williams.

      • Le mec a tellement écris de thèmes mythique…il ne compose plus que pour les amis mais c’est loin d’être mauvais. Mais effectivement, les grands score vont se faire de plus en plus rare. Mais Zimmer et sa clique de faiseur de bouillie sonore…

        • Même si ses compositions sont bien moins meilleures qu’avant, elles surpassent facilement les bouillies qu’on entend bien trop souvent…

    • Williams et Zimmer peuvent se targuer d’être quasiment les co-auteurs de plusieurs auteurs/sagas… Sans eux, les Spielberg, Star Wars, Nolan etc… n’auraient pas l’aura qu’ils ont, tant leurs musiques sont essentielles au rythme et à la narration des films.

      • j’aimerais bien que tu me dise de quelle saga mythique la musique de zimmer serait elle indissociable. Batman est indissociable de la musique d’elfman. On peut dire ce qu’on veut de ce dernier mais entre les années 90 et début 2000 il a écris plus de score mémorables que Zimmer dans toute sa carriere. Williams, j’en parle même pas. Pareil pour un goldsmith (rien que la planete des singes, patton, alien, le lion et le vent, rambo, star trek, gremlins, total recall ou basic instinct..). Zimmer, même s’il a écrit de très belles choses est surtout a l’origine de toute ce qu’on peut detester dans les score des 15 dernières années avec son équipe. Poledouris, rien que son travail pour Milius et Verhoeven c’est 3 classes au dessus.
        Barry, Morricone, horner, pour ne parler que de compositeurs relativement comtemporains, c’est aussi bien au dessus.

          • C’est une saga mythique? Après le score est accrocheur même si la lourdeur des arrangements du gars est toujours là.

        • « auteurs/sagas », pris pour les deux.
          Zimmer est indissociable maintenant de Nolan, représentant son identité dans ses films les plus gros. Et un peu les films DC. Et un tout petit peu Ridley Scott. Et un peu Gore Verbinski (au delà des Pirates).
          On ne dit pas que c’est bon pour tous puisque c’est relativement simple et trop de fois pompé pour faire « à la manière de ». Mais il a bien son importance, dans son style. Et un des rares à continuer encore à présenter à l’écran des expérimentations assez radicales.
          Barry, Morricone, Goldsmith ne sont en aucun cas (ses) purs contemporains. Pas la même époque, pas la même mentalité.

          • Ce ne sont pas ses contemporains. Mais ils sont surtout bien meilleurs. Nolan et Zimmer ont beaucoup travailles ensemble, so what? Ca rends pas ces score meilleurs pour autant. Je veux justement mettre en perspective le fait que le niveau des musiciens a du bien baisser pour qu’un Zimmer traîne une pareille réputation de « génie ». Pas qu’il soit mauvais. Mais justement, la génération précédente possédait pléthore de gars largement supérieurs. Mais le vrai problème avec Zimmer c’est ce qu’il a engendré avec toute sa clique media ventures et remote control.

          • « So », ces scores sont indissociables de ces films, d’où Zimmer co-auteur. Là où ailleurs, il peut paraître plus « générique », ou plus « neutre » tellement il a surproduit.

            Mais Zimmer ou n’importe qui d’autres ne peuvent être vraiment traités comme des génies de leur vivant. Surtout à une époque où beaucoup vont dire « blanc » juste pare que tout le monde dit « noir ». Au lieu de juste dire qu’on aime pas le style et basta.

            Et faut pas non plus trop vivre dans le passé, car encore une fois ce n’est pas la même époque qui va influencer ces artistes à la base. Ni les mêmes réalisateurs, qui n’ont eux-mêmes pas les mêmes références humaines ou cinématographiques etc…

            Du coup, c’est plus une époque ancienne qui est considérée comme supérieure ?
            Ou bien il n’existe pas assez de films aux styles similaires pour imprimer ce que tu cherches… parce que sinon ça passerait trop pour du « il ont fait comme Leone/Morricone etc… » Y a qu’à voir, seul Tarantino ou certains films un peu bis s’essayent à ce type de lyrisme. Mais il sont ainsi obligé de passer par de la citation, de ne pas être suffisamment indépendants de leurs modèles.
            Ou quand Giacchino fait Lost, Fringe ou la Planète des Singes, on « voit » assez facilement Goldsmith parce qu’on voit aussi du style de Franklin Schaffner dans ces oeuvres là… et donc Jerry Goldsmith, son compo fétiche sur ses plus grandes oeuvres.
            Don re – artiste co-auteur.

          • @flo : au risque de passer pour un vieux con, j’ai effectivement l’impression que, comme pour l’ensemble du cinéma mainstream hollywoodien, le niveau a vachement baissé. Et que Nolan c’est pareil. Un bon cinéaste passant presque pour un génie dans la médiocrité ambiante. Mais qui sait, James gunn, Joss whedon, Snyder, ou colin trevorrow seront peut être considéré s comme les Hitchcock, lubitsch, Ford, Hawks, Lang ou Welles des années 2010.

          • Suffit de voir les critiques de gros films populaires des années 80… ou certaines de Welles ou Hitchcock à leur grande époque justement: les analystes vivant trop dans le passé, ou dans certains modèles ultra précis, les ont souvent rejetés, traités les films comme trop superficiels…
            Alors que le grand public de chaque époque lui a « compris » que c’est aux contemporains que ça s’adresse, que le succès de ces films justifiait aussi un style artistique… Et que c’est du cinoche avant tout, pas de la prise de tête intello à mort.

            Jusqu’à certains dans ce même public deviennent un jour critiques et reprennent eux aussi un discours réac sur l’ensemble des films de l’époque présente… mettant au même niveau les machins commerciaux à succès et ceux qui racontent plus que ce qu’ils en ont l’air… mais qui ont le « tort » d’avoir un succès populaire égal aux premiers.
            D’où amalgame, par paresse il faut bien l’avouer dans une Société assez « confortable », même pour les ménages moyens.

          • @ FLO : La dessus je suis totalement d’accord. Beaucoup (pas tous heureusement) de grand cineastes ont été considéré comme tels très tardivement, la culture populaire du moment étant souvent vue de haut par la critiques institutionnelle. Aujourd’hui Les cahiers du cinema ou les inrocks eux même sont les premiers a louer le genie des McTiernan, Dante ou Zemeckis, autrefois, dans le meilleur des cas, tout juste considérés comme des techniciens efficaces. Sauf qu’a l’époque il existait tout de même une presse (en France Starfix ou MadMovies pour les plus connus) qui les défendait déjà bec et ongles.
            Sauf que je vois pas vraiment de relève. le derniers dans ce genre là à avoir émergé c’est Peter Jackson et il a 56 ans. Nolan j’aime bien mais c’est un peu la caution arty d’Hollywood comme il y en a un ou 2 par génération comme a pu l’être Tim Burton. des mecs qui ont surtout un style visuel identifiable. Del Toro (53 ans!!) grace a son oscar pourrait rejoindre cette caste. Mais je vois pas une generation entiere de cineaste affluer comme celle des années 70 (DePalma, Milius Lucas, Spielberg Scorcese, Verhoeven, Carpenter, Mann, Malick,lynch, cronenberg..) ou plus eighties (Cameron, Mctiernan, Zemeckis, burton, Cohen, raimi ou peter jackson). Même dans les 90’s ca deviens rare (shyamalan, Fincher, Tarantino, del toro et?) c’est de plus en plus dure de faire une liste. ces dernieres années T’as edgar wright mais c’est pas fou et encore dans une économie modeste pour l’heure et sinon James Gunn qui a une forte personnalité et qui à acces à de gros budget mais on est loin de cameron ou McT…Parmi les cineastes mainstream encore en activité c’est encore les Spielberg ou Cameron ou Jackson avec Nolan (fincher reste ds des budget moyens pour garder le contrôle) qui sont les patrons. Je pense que les Russo sont un peu sous coté en raison de l’image de yes-men qui colle à la peau de tout ceux qui bossent chez Marvel, mais bon. Apres on est sur ce site alors on peut parler de Snyder..m’enfin lui, dans ses films il y a peu de cartons évidents et ils se font aussi bien flinguer par les critiques installés que par les autres (sur internet ou des magazine underground).

          • Sinon Flo, pour parler juste des films, c’est dure d’en trouver ces 15 dernieres années des films comme Predator, T2 ou robocop (et je pourrais en citer 25 autres). Je veux dire des immenses cartons polpulaires, un peu méprisés à leur sortie et qui sont devenu des classiques 10 tards. le seigneurs des anneaux ou DKR mais ce st des classiques quasi instantanés. le Spiderman 2 est l’un des plus récents qui me vienne en tête..2002..en cherchant bien je pourrais sans doutes en trouver 2 ou 3. Peut être.

          • Il faut aussi prendre en compte le changement dans la manière d’analyser tout ça, en dehors de la Presse spécialisée (et donc un peu cloisonnée)… Plus de prods accessibles, plus de dématérialisation et ainsi moins d’intérêt, moins d’attention à ce qui se passe à l’écran… Ce qui fait que des détails peuvent paraître incohérents pour les uns… Et certains très cohérents pour d’autres parce qu’ils n’ont pas fait attention aux scènes qui se contredisent.
            Et puis à cause du type de spectacle visuel, on a toujours un équilibre très dur à tenir qui fait que ça a souvent l’air moche: quand ça s’inscrit dans un univers réaliste, où passe d’un acteur/paysage normal à une doublure numérique…
            Ou quand c’est trop cartoonesque, quand on part dans la débauche numérique absolue.
            La recherche de la belle image mélangeant réel et artificiel sans exploser les budgets (voir Avatar) est encore en cours. Jusque là, les incrustations plus discrètes marchent très bien, c’est à souligner… Mais cela ne se fait pas assez.

            Quant aux réals de notre époque sur des gros films, ceux qui commencent à faire leur carrière en se liant à des franchises commerciales… Il y a 15 ans, ils seraient considérés au même niveau que les Jackson ou Del Toro, mais en moins « bis » (parce que c’est de là qu’ils viennent ces deux là, d’où un coté plus indépendant et personnel pour eux).
            Maintenant, c’est le Studio qu’on regarde en premier, « l’entreprise qui possède », les gros sous quoi (un faux sentiment contestataire envers ceux qui ont le pouvoir).
            Et comme un Studio a l’air plus impersonnel, c’est « moins bon », « pas bien », par rapport à si c’est l’auteur seul au dessus de tous – mais combien de films de commandes à fait Spielberg avant de devenir LE Spielberg ?

            Alors que bon par exemple, Pixar ce n’est pas une personne… Y a(vait) John Lasseter, mais aussi d’autres réals véhiculant l’image publique du Studio… Mais ça reste un nom de société, véhiculant tout de même une ligne identitaire similaire à – chaque – films (mélancolie, peur de l’abandon, richesse visuel dans chaque mondes).
            Mais parce que ce sont des films plus poétiques, ça passe plus, malgré quelques déceptions régulières mais relatives .

            Marvel Studios ou Lucasfilm, pour citer les plus populaires, on entend toujours (par paresse donc) « Disney ceci, Disney cela », on voit même pas le château bonbref…
            Mais il y a bien un Kevin Feige et une Kathleen Kennedy, qui ont des vues très précises sur leurs franchises, et pas ouvertement ciblées pour de la rentabilité commerciale.
            Et ça on en parle peu, et leurs réals qui sont des « chai pas qui »… limite méprisés.

            Des analyses à la fois sur les thèmes qu’importent ces fameux réals depuis leurs précédents mais modestes travaux, et sur l’ensemble de plusieurs de ces franchises dans leur narration et dans leur style… on n’en a pas.
            Comme s’il fallait attendre leur fin pour s’y mettre, écrire un bouquin, relier les lignes etc etc… Au lieu de le faire dès maintenant. Juste par ce que c’est du cinoche Fun ?

            Malgré tout, sans aller sur de la pure négativité à chaque fois, les analyses sur la majorité des blockbusters de notre époque ne vont pas plus loin que ce qu’ils vendent et donnent, ne parlant jamais de ce que ça peut aussi évoquer, basant l’analyse sur la Hype pour faire plus vite (aussi réducteur pour Wonder Woman que pour Black Panther).

            Par exemple ça ne prend même pas en compte les limites qu’ils peuvent dépasser dans le fonctionnement des enjeux des films, ni les nouvelles limites qu’ils se mettent en conséquences.
            Ne prend pas en compte non plus le public visé initialement (on ne fait pas un Spider-Man pour le spectateur typique d’un Fast and Furious).
            Ni même la multitude de références et de techniques qu’ils utilisent pour se faire. Quand ce sont des adaptations surtout, parce qu’il y a un matériau et souvent des codes très précis.

            Passé l’après 2001 (précisément), pas étonnant de trouver de moins en moins de vrais Classiques populaires (même incompris): y a quelque chose qui s’est cassé dans les mentalités. Plus de modernité immédiate, mais aussi plus de repris sur soi, de cynisme gratuit… plus d’envies de parler de soi parlant d’un oeuvre avec des attentes préalables, plutôt que de parler directement de l’oeuvre elle-même. Plus d’envie de se prendre trop au sérieux…
            Plus de laxisme dans l’exercice analytique, désormais à la porté de tous n’importe où – qui sont les critiques Presse de références aujourd’hui, la poignée dont il « faut » écouter l’avis religieusement..? Alors qu’il y a moins de tabou à se dire « moi, j’y crois pas, il est nul ».

            Et des révisions de films peu compris, ça c’est autre chose: si ça plante, ça restera toujours Bof, quoi qu’on en dise. Le Daredevil de 2003 ? Toujours « nul », même en Director’ Cut.
            Et puis, pas le temps: l’actu DVD ressort régulièrement des pépites des années 50, 60, 70 etc… indisponibles jusqu’à peu. Alors un d’il y a 15 ans hein…

            C’était long, mais voilà pour boucler un peu la boucle: il semble y avoir moins de noblesse dans un film si moderne et inscrit dans l’époque présente, qu’il peut s’oublier tout aussi vite – jusqu’au jour où on pourra redécouvrir cette dite époque…
            Que dans un film plus intemporel, qui s’inscrit avant tout dans l’Histoire… de toutes les histoires jamais écrites.

          • Pour ce qui est de la nouvelle génération, j’aime beaucoup le style musclé et rythmé de Guy Richie personnellement. Il a vraiment un style à lui qui le démarque.
            Et j’aime énormément le travail d’alfonso cuaron

          • Ritchie semble plus cohérent dans ses derniers travaux, avant il était à la limite de l’auto-parodie.
            Et Curaon, voir le temps entre chaque sortie de ses films, il est bien en quête de choses diverses au cinéma.
            Mais des réals équivalents… ayant la trentaine..? Ryan Coogler peut-être…

          • richie je le supporte pas (même si j’aime bien ses sherlock) mais Cuaron milles fois oui. Après dans les jeunes il y a Bayona. J’ai pas vu son jurassic world mais apparemment c’est pas terrible. N’empeche qu’il a sans doutes une belle carrière devant lui. Après je sais pas ce qu’il en ressortira sur la durée mais comme Flo le fait remarquer, Marvel tente des choses intéressantes ces dernières années en misant sur de jeunes cineaste certes peu coûteux et malléables mais qu’ils choisissent malgré tout en fonction de l’angle et du sujet choisie. Et j’espère que certains sauront s’émanciper. Il y aura toujours des réalisateurs talenteux, mais n’empeche qu’ils sont assez peu nombreux a éclore ces dernieres années. Et surtout, un bayona est considéré comme un jeunot alors qu’il a 43 ans. Coppola, de Palma, Spielberg, jusqu’à Fincher etc..ont tous tournée leurs premiers gros films à la trentaine voir avant. les frere Russo approchent des 50 piges.
            Ce qui était la norme devient l’exception (Coogler, watts). Après je suis optimiste pour l’avenir, mais je trouves ces 10 dernières années bien tristes. 3 ou 4 gros films maxi me font vraiment tripper chaque année. Et encore j’ai du bol, lol..je suis fan de comics, je suis donc (comme tous ici) plutôt indulgent avec.

            Sinon oui, il y a du talent qui emerge, Coogler, Bayona, et quelques autres. Maintenant j’attends les grands films. Parce que s’il ont du talent et du poignons, j’attends leurs Parrain, Voyage au bout de l’enfer, rencontre du troisieme type, phantom of the paradise, 2001, Robocop,…fut une époque t’avais quasi 1 classique (pas tous de ce niveau mais qd même..) tous les mois. Robocop, Empire du soleil, predator, hellraiser (serie B certes), wall street, Full Metal Jacket, les inccoruptibles, good morning vietnam, princess Bride, l’arme fatale, Arizona junior, le prince des ténèbres (serie B aussi), Angel Heart, l’aventure intérieure….SONT TOUS sorties la même année (1987) et je suis pas exhaustif….presque que des classiques instantanés ou tardif. Quelqu’un pense sérieusement qu’on pourra ressortir de 2018 une liste comparable dans 10 ans?

          • Je peux aussi bien sortir l’année 1942 avec Bambi, Casablanca, Goupi Mains Rouges, L’Assassin habite au 21, Le Cygne noir, La Femme de l’année, La Splendeur des Amberson, Les Visiteurs du soir, Madame et ses flirts, To Be or Not to Be…
            1960: À bout de souffle, La dolce vita, La Machine à explorer le temps, La Vérité, L’Avventura, Le Bossu, Le Capitan, Le Masque du démon, Les 7 mercenaires, Le Trou, Le Testament d’Orphée, Plein Soleil, Psychose, Rocco et ses frères, Spartacus, Tirez sur le pianiste, Un taxi pour Tobrouk.
            Ou 2014, pas loin ça: La Vie rêvée de Walter Mitty, Les Sorcières de Zugarramurdi, Philomena, Twelve Years a Slave, American Bluff, La Belle et la Bête, The Grand Budapest Hotel, Her, Captain America : Le Soldat de l’hiver, The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un Héros, X-Men: Days of Future Past, Edge of Tomorrow, Under the Skin, Le Conte de la princesse Kaguya, Dragons 2, La Planète des singes : L’Affrontement, Détective Dee 2 : La Légende du Dragon des mers, Les Gardiens de la Galaxie, Les Combattants, 22 Jump Street, John Wick, Interstellar, Astérix : Le Domaine des dieux, Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armée, Whiplash…
            N’importe quelle année… Yes, We Can ! 😀

    • Je ne pensais pas voir quelqu’un contester un jour le génie qu’est/qu’a Hans Zimmer 😦..

      Il a tellement composé de thèmes épiques (dans les 2 sens du terme) que j’ai le flemme de tous les sortir pour appuyer mes propos

      • je vais empêcher personne d’aimer Zimmer. Je peux moi-même apprécier certains de ses trucs. Mais quand tu dis que tu pensais pas voir quelqu’un critiquer son génie alors que le mec est justement très souvent critiqué pour son style et son manque d’originalité, ca me rends perplexe.
        Maintenant je préfère réécouter pour la millième fois conan ou Robocop que n’importe quoi de zimmer.

        • Je dis ça parce que c’est la première fois (réellement)que j’entends parler de Zimmer en mal. Et quand tu me dis qu’il y en a plein d’autres comme toi, cela me surprend. Après je me dis qu’il en faut pour tous les goûts..

          Tu as l’air de t’y connaître mieux que mois en BO, donc je ne conteste pas tes références.

          Mais je ne comprend pas qu’on dise qu’il manque d’originalité.
          Ce que j’apprécie chez lui c’est notamment sa faculté à se renouveler et à pondre des nouveaux thèmes hyper efficaces et qui collent parfaitement aux films/supports visés.

          (D’ailleurs de façon générale, je suis toujours subjugué qu’on arrive à créer des sons aussi efficaces sans copier coller tous ce qui a deja été créé : la musique est magique dans ce sens je trouve)

          Je ne vois pas en quoi le thème du roi lion, d’interstellar, de la trilogie TDK… se ressemblent.
          Quand il a fait la BO d’inception, j’avais même trouvé ça innovant pour ne pas dire révolutionnaire (je me souviens ce son en découvrant ce fameux teaser..)

          C’est un pur génie. Peut-être que d’autres sont meilleurs, mais ça n’enlève pas son talent.

          • Je suis loin d’être un spécialiste de la musique de film. Juste un fondu de cinéma. Concernant Zimmer, j’en ai apprécié certaine. Surtout qd il fait pas du Zimmer d’ailleurs. Les chants maylanaisiens de la ligne rouge sont parmis les score qui m’ont le plus marqué ces 20 derniers années. N’empêche que sur l’ensemble de son œuvre je retiens surtout ses bloubiboulga indigestes ou peine à sortir une mélodie vraiment accrocheuse de temps à autre et ce son lourd qui ressemble souvent plus (avec lui et son équipe de remote control) a du sound design qu’à de la musique.

          • Rom :
            Quand tu parle de bloubiboulga indigestes, tu parles de quelles musiques ?
            (Aucune agression de ma part, Je cherche seulement à comprendre)

          • ce que n’aime pas c’est que beaucoup de ses scores sont plus des musique d’ambiance à base de gros sons de synthé et de bruitage agrémentés de quelques cordes qui, s’il collent bien à l’ambiance qu’un Nolan pour DK ou Villeveuve pour BR2049 ont souhaité pour leur film, manquent tout simplement de musicalité. Les variations sont assez binaires. le son est enorme (infrabasses) qu’on aime ou pas (ds mon cas c’est plutôt pas, tu l’auras bien compris, lol) et surtout rien qui accroche mon oreille au delà de cà.
            Moi BR2049, c’est bien juste bien pour tester ma chaine hi fi,…^^

          • Basil Poledouris ou le gars qui peut te faire croire que tu viens de voir le film le plus épique de l’histoire du cinema alors que tu viens seulement de regarder une pub pour lessive avec sa musique plaquée dessus ^^
            Alors qu’en t’as Verhoeven, Millius ou Mctiernan (les cœurs d’octobre rouge bordel) aux manettes t’approches vite de l’orgasme.
            Sinon, cadeau pour les amateurs :
            https://www.youtube.com/watch?v=_2Mv6XMbVXs
            Poils qui se hérissent garanties pour cette BO d’un film méconnue de John Milius. Et accessoirement meilleur film de surf de l’histoire (avec pointbreak éventuellement).

          • J’ai jamais non plus qu’il était mauvais. Je me rappelle très bien des frisson que j’ai eu dans la salle où je suis allée voir la ligne rouge il y a…hmm quelques temps. Ce morceau aussi est très joli, et prouve qu’il n’est pas qu’un bourrin champion de l’infrabasse 😀.

          • Je me dis qu’il capte peut-être quelque chose de l’époque, d’où les infrabasses, le thème Batmanien qui fait très JT de TF1… Des côtés très anxiogènes pour des films non moins sombres.
            Alors une petite parenthèse un eu plus aérienne comme TASM 2, avec des collaborations un peu plus extérieures, ça fait du bien de temps en temps, ça évite trop d’auto-caricature… et c’était il y a pas longtemps ça.

          • Je pense qu’il est en phase avec son époque c’est certains. La mode (qu’il a sans doute initié) à Hollywood rapproche de plus en plus la musique du sound design qu’autre chose. suffit de voir le traitement de la musique chez marvel. Bonne ou mauvaise, peu importe puisque de toute façon elle est presque toujours mêlée à d’autre éléments sonores (dialogue, bruitages). Et les cineaste comme les musiciens n’y sont pas pour grand chose, Hollywood est une industrie. Plus le budget est gros, moins on prends de risque. Et la mode est à çà, jusqu’à ce que çà lasse. Après tout la musique symphonique était un peu tombée en désuétude à Hollywood ds les 70’s jusqu’à ce qu’un petit film de SF change la donne en 77…

          • Je dirais aussi que c’est de la musique qui se pense encore plus en aval qu’en amont (trop peu de temps pour ça?).
            Et qui, dans le cas de Marvel, ne fonctionne qu’avec les images pour les rythmer, ce qui semble aberrant…

            Et pourtant: est ce que ça, c’est plus excitant en ne faisant que l’écouter ?
            https://www.youtube.com/watch?v=KIhX1OAI5XM
            Ou bien est-ce « meilleur » avec ces images assez splendides en fond ?
            https://www.youtube.com/watch?v=IFfyvf14egU

            « Plus, toujours Plus !!! » Pas encore gavé le public…

      • Il y a quand même un monde entre Williams et Zimmer. Surtout que Zimmer a une boite de prod avec une armée de petites mains, tu ne sais jamais ce qu’il a réellement créer de lui même. Et j’adore Zimmer comme la musique de Pirates Des Caraïbes ou Gladiator même si c’est peut être grâce au travail de Lisa Gerrard que j’aime ce dernier.

  4. Zimmer est mon compositeur préféré. Man of steel et BVS sont juste énormes.
    C’est une très bonne nouvelle.
    Ahhhh, les thèmes de man of steel et de wonder woman en live à Bercy
    Miam.

  5. C’est à n’y rien comprendre… je sais bien que le taf sur BvS n’était pas de tout repos mais son départ du DCEU a aussi contribué à enterrer Justice League…
    D’un côté je suis content qu’il revienne car j’adore ce compositeur mais ça me frustre que ça soit sur Wonder Woman car j’ai pas trouvé le 1er dingue.

  6. Parce que la BO d’un film représente 50% du produit final 😃

    Sinon j’adore vraiment la BO de Batman v Superman, le thème de Luthor est déjà culte pour moi. Et la mort de Superman… sublime.

    • Le thème de Luthor est parfait ! D’ailleurs c’est pas étrangé au fait que j’ai trouvé que la scène avec lui était la meilleur de Justice League ^^

      • Vous le trouvez pas un peu trop hors sujet avec ce Luthor « hystérique », limite on s’attend à le voir sautiller partout comme un foufou ? À part pour les violons de la fin… mais c’est justement si exagéré pour un personnage bien meilleur quand il est plus viril.

        • J’adore le thème, par contre, j’aime pas cette version de Luthor. Je préfère largement la version calme, posé, froid et calculateur (celle que l’on retrouve le plus souvent dans les animés).

          • Ben alors, ce thème n’est-il pas en contradiction avec le Luthor qu’on est beaucoup à vouloir voir en live (le plus proche ces dernières années, ça reste encore le pourtant « frêle » Michael Rosenbaum) ?
            Ou bien le but était-il de montrer une folie uniquement intérieure… et pour ça, d’engager dans DoJ un acteur restant dans un de ses emplois de comique frénétique… Peu cohérent.

          • Que le thème soit pas cohérent avec cette version de Luthor, peut être Je sais pas, y’a débat ^^ Après j’aime cette musique pour ce qu’elle ai sans chercher plus loin.

            PS : J’ai toujours bien apprécié Rosenbaum dans le rôle. Pour moi le gros point fort de Smallville.

        • Ba ça colle parfaitement a l’interprétation de ce personnage dans ce film justement (interprétation que je n’ai pas aimé au passage)
          Donc ce thème est le contraire du HS

          Mais je rappelle q’a priori ce n’est pas lex luthor, qu’on a dans ce film, mais son fils, qui est apparemment de ce genre la dans les comics.

          • Pas vu de fils de Lex hystérique dans Les comics, celui de Crisis étant lui aussi très « froid » ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexander_Luthor_Jr. ).

            Par contre il y a le neveu de Lex… joué par John « Mon Oncle Charlie » Cryer… dans Superman IV. C’est peut-être ça l’inspiration..? 😉
            Non je plaisante, en fait il n’y ont surement pas réfléchi et ont laissé Jesse Eisenberg faire du Jesse Eisenberg en free-sytle.
            3 ans de prod hein ?

  7. La trilogie Dark Knight, Man of Steel, Batman v Superman… ce type a composé les thèmes les plus puissants des films super-héroïques (même si j’aimerai rendre hommage au thème Avengers d’Alan Silvestri). Content qu’il revienne nous donner une leçon, les conneries ont assez duré.

    • Euh non perso, perso je me souviens bien plus des thème de Williams et Elfman sur Superman et Batman que les thèmes de MoS et BvS, t’as aussi oublié le thème mythique de Spider Man de Sam Raimi voir même du Hulk d’Ang Lee.
      Donc dire que Zimmer à composé meilleurs thème super héroique pour moi c’est clairement non.

      • Le thème de Spider-Man de Raimi était sublime ! Clairement quand je pense Spider-Man, j’ai tout de suite la musique en tête. Pour Batman et Superman, les thème de Zimmer sont très présent pour moi (celui de la trilo de Nolan pour Batman), et ils me viennent aussi très vite en tête quand je pense à ces persos, sans effacer ces de Elfman et Williams non plus.
        Pour Hulk, je n’ai pas vu celui d’Ang Lee.

      • Les thèmes des premiers superman et Batman sont effectivement plus mémorables.
        Mais je préfèrent ceux de MoS et TDK car plus modernes, plus entraînant en terme d’action. Par exemple le thème du premier Superman faisait ressortir l’aspect « célébrité » (je ne vois pas comment le dire autrement) du héros, alors que celui (CEUX !) de MoS mettent l’accent sur l’aspect épique et puissant du héros.

        et je préfère également parce que je peux AUSSI les écouter souvent en dehors du film, alors que les vieux thèmes je n’apprécierais pas les écouter en dehors du contexte.

  8. EXCELLENTE nouvelle!
    Pour l’instant ça sent bon la suite qui va être meilleure que le premier^^

    Faudrait que marvel se décide à investir aussi dans des compositeurs de talent, je ne me rappelle aucune ost récente

    • Pour une fois je suis d’accord avec toi : Marvel a un réel soucis au niveau des OST, bon sur une vingtaine de films elles peuvent pas être forcément toutes marquantes mais là on en retient genre une ou deux mais après… Meh.

    • Je rajouterai en plus d’avenger (même si Silverstri c’est pas foulé sur IW) le thème des gardiens (black tears), remixé ambiance disco dans le générique du 2

      Et le thème d’iron man 3 qui revient en leitmotiv dans AoU

      Mais oui en dehors de ça je ne retient pas grand chose aussi dans le MCU (le thème de civil war peut être à la limite, mais je pense être le seul, donc bon…)

    • Marvel investit déjà dans des compositeurs de talent. Sauf qu’ils produisent tout d’un coup des trucs sans aucune saveur dès qu’ils commencent à composer pour le MCU… Henry Jackman sur Civil War sérieux !!!

  9. Ah ben voilà. J’ai un faible pour « beautful lie », qui habille la scène du meurtre des parents Wayne (il me semble). Il faut bien attendre une minute avant que ça commence mais une fois que c’est le cas… frissons…

  10. Le retour du Maître de la BO! Le thème de True Romance a un tel pouvoir apaisant sur moi que je ne peux qu’apprécier ce grand monsieur ^^

  11. Je me demande si ce n’est pas plutôt le report de « Phoenix », et un probable changement de Ton, qui l’a poussé à revenir sur du DC… Comme si travailler sur des Marvel, pour changer, ne suffisait jamais (TASM2 aussi n’aura été qu’une parenthèse)…
    Et que les DC, pas toujours sur un pur mode super héroïques, lui parlait plus…
    Ce qui est est peut-être meilleur pour sa musique: celle-ci peut expérimenter plus et moins être « étouffée » par de joyeux héros en costumes, comme chez vous-savez-qui… Et meilleur aussi pour son ego bien sûr, le réduisant moins à un « mercenaire des scores ».
    D’autant que oui, il a bel et bien mis une bonne part de son identité sur ces films depuis Nolan, même avec une continuité narrative différente… il reste donc en terrain connu. Et le spectateur, idem.

  12. Et si Zimmer s’inspirait de ses travaux des 80’s pour ce score ? Si c’est dans le même ton que Rain Man ou Black Rain, ce serait sympa. 🙂

  13. Le Dieu des OST. Rien à faire de ces deux ou trois détracteurs. Personne n’a fait mieux que lui ces dix dernières années. Il va forcément rendre ce film meilleur.

  14. Objectivement le dieu de la bo depuis 10 ans c’est desplat (que j’apprécié moyennement). Le gars a du recevoir 2 Oscars et 8 ou 9 nominations sur la période!!. Après a titre personnel je préfère rien que l’an passé nettement ce qu’ont fait Jonny Greenwood et Daniel hart aux bo de shape of water et Dunkirk. Concernant Zimmer, il faudrait plutôt parler de remote control. C’est qd même le roi du ghostwriting avant tout.

    • Objectivement non le dieu de la BO, c’est personne. Chacun ses goûts en musique. Maintenant Desplat, qu’on aime ou pas, c’est qui dans le monde du film de super héros? Personne.

      • Je savais pas qu’il y avait un monde de la musique de super-héros 🤔. Ceci étant dit il est tout de même l’auteur de la musique de l’excellente série d’animation trollhunters de d’El Toro. Qui est globalement un clone de Spiderman avec une armure. Ça compte?

        • Connais pas.
          Pour le monde de la musique des super-héros, je sais pas quoi te dire. Tu savais qu’il y avait des films de super-héros et que ô miracle, il y avait de la musique dedans?

          • 1. tu n’avais pas spécifié de genre quand tu parlais de Zimmer comme du Dieu de la BO.
            2. Robocop ou Star-wars sont devenu des personnage de comics Marvel a postériori. On pourrait donc les comptabiliser? Du reste des films comme Terminator ou robocop ont été pour partie inspirés du Deahtlock de Marvel. Lucas voulait à l’origine adapter flash Gordon et, fautes de droits, a créé star wars en s’inspirant entre autre des comics qu’il a lu. Sachant qu’il s’est directement inspiré de Fatalis pour Dark vador. Du coup star wars c’est du comics?.

            3. quand on sait comment fonctionne les compositeurs, c’est dure de cloisonner leur musique par genre. les mecs passent leur temps a réutiliser du materiel écrit pour un film dans un autre. A plagier ou a s’autoplagier. les themes de spiderman ou superman ont tres bien pu avoir été composé pour un projet autre qui aurait avorté.
            Surtout, les compositeurs se retrouvent souvent à singer la temp music plaquée sur le 1er montage du film. L’un des exemple les plus célèbre est justement starwars ou c’est Lucas lui-même qui a demandé à Williams de plagier la musique Holst (et d’autres).

            Ca ne veut donc rien dire musique de SH. Surtout qu’un Spidey est autant un teen movie qu’un film de super heros. Winter soldier un thriller paranoiaque. Quand poledouris fait le génialissime score de Robocop, il voit quoi? Un chevalier en armure d’où le score au style medieval…
            les mecs bossent tous comme çà. Il se dise pas qu’il vont faire une musique de « super-héros ».

            Enfin les producteur n’ont aucune imagination. Ils vont toujours vers remove control comme ils allaient toujours chercher Elfman à une époque parce qu’ils cherchent toujours à reproduire ce qui à marché. l’entreprise RM et son prête nom H Zimmer se retrouvent en haut de la sort list de toute les adaptation de comics depuis 10 ans.

          • Tu en fais des pavés pour argumenter contre chaque personne qui kiffe Hans Zimmer….

            Inclure SW, Terminator ou Robocop pour argumenter que le genre musique de films de super-héros n’existe pas…ouais si tu veux. Tu aurais pu inclure la Soupe aux Choux, ça aurait été pareil.
            SI j’ai parlé de ce genre, c’est pour dire que personne n’a fait mieux que lui pour moi (et pour beaucoup) mais si tu veux inclure toutes sortes de films, je n’ai pas honte de le dire Zimmer est mon dieu de la BO.
            Tu pourras argumenter comme tu veux, la musique c’est carrément subjectif. C’est comme tenter de me dire que Mozart c’est pas bien, Michael Jackson, c’est pas bien, Satriani c’est pas bien que Lorie c’est mieux. C’est débile tout simplement. Chacun ses goûts et on a tous compris que tu n’aimais pas ^^

          • Bah si l’intérêt d’un forum se résume a du j’aime, j’aime pas, c’est assez limité. D’ailleurs j’en connais 2 ou 3 dont on a compris depuis un petit moment ce qu’ils pensent de Zach Snyder ou BvS et argumentent régulièrement dessus depuis des années 😉
            Sinon, oui, je vais me calmer sur les pavés…

          • C’est pas que du j’aime ou j’aime pas Rom mais avoue qu’argumenter sur une musique qui plus est sans paroles, ce n’est qu’une question de goûts.
            Sur un film tu peux parler des incohérences du scenario, de la réalisation, du jeu d’acteur, etc… mais sur de la musique?
            La technique seule n’a jamais fait de la bonne musique, c’est surtout une affaire de goûts personnels.

    • Il déchire! J’ai du mal à comprendre pourquoi les showrunners n’engagent pas ces mecs pour créer les costumes.
      Parce qu’entre celui de Smolleville, celui de LoT et celui là y’a pas photo.

      • c’est un business de l’Entertainment … tu mets des années pour te forger un carnet d’adresses et t’y imposer, tu ne vas pas laissé entrer des amateurs qui font mumuse à se déguiser, pour t’ôter le pain de la bouche ! 🙂
        et les showrunner, ça encaissent les chèques selon les règles établies, ça va pas prendre le risque de faire hors de sentier battus …. ^^

        ça me fera toujours sourire un français : ça ne comprend pas qu’on veuille changer le statut d’un cheminot alors que la qualité de service des transports ferroviaires est lamentable, mais ça veut qu’on embauche des amateurs passionnés, dans le buisness du loisirs, pour prendre la place de pro qui se sont bagarrés pour acquérir un minimum de sécurité d’embauche sur des plateaux de séries ! ^^

        • Y’a que les cheminots qui veulent pas qu’on change leur statut! Tout le monde souhaiterait fortement qu’ils arrêtent de faire chier chaque année! M’enfin moi je m’en bat les c…, je voyage en pirogue ^^

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here