Le bar de Galactus #10 : Comment élever un super-héros

42

Bienvenue dans le bar de Galactus : chaque lundi, une nouvelle page est à votre disposition pour discuter cinéma, télévision et comics au sens large, loin des univers Marvel et DC Comics !

Il y a une nouvelle série super-héroïque qui débarque cette semaine… et ce n’est pas forcément celle à laquelle vous pensez (Batwoman) ! Vendredi, Netflix mettra en ligne les 9 épisodes formant la saison 1 de Comment élever un super-héros, soit l’adaptation de Raising Dion, un comic book signé Dennis Liu et Jason Piperberg. Comme vous pouvez le voir dans la bande annonce ci-dessous, on retrouve devant la caméra un certain Michael B. Jordan (Black Panther), qui est également producteur exécutif du show. On croise les doigts pour que ce soit une belle petite surprise. Et vous, que feriez-vous si votre enfant avait des super-pouvoirs difficiles à cacher ? Vie au grand jour ou vie recluse pour éviter les autorités ? PS : si vous voulez parler de Gemini Man qui sort mercredi, avec deux Will Smith pour le prix d’un, n’hésitez pas !

Un jeune garçon luttant pour maîtriser ses pouvoirs nouvellement acquis. Une mère célibataire prête à tout pour assurer la sécurité de son fils. Une famille entourée de secrets, de complots et de mystères… « Comment élever un super-héros », le 4 octobre, seulement sur Netflix.

42 COMMENTAIRES

  1. Je profite de cet article pour dire qu’apparemment l’Ultimate Cut de Watchmen sort ENFIN en France en Blu-Ray + 4K, au mois de novembre. Le steelbook est pas fifou, mais vu qu’aucun lecteur ne peut lire ma version US super-rare…..

  2. Vie caché ou révélé au public pour mon enfant au super-pouvoir ?
    J’essaierai de savoir de qui il tient ça d’abord (c’est suspect) et ensuite on verra ^^

  3. J’avais vu la bande annonce de cette série il y a quelques jours et je dois dire qu’elle m’a fortement intrigué. Je jetterai un coup d’œil un de ces quatre voir si ça vaut le coup.
    Pour répondre à la question je pense que j’essaierai de l’aider à contrôler ses pouvoirs du mieux possible, façon Jonathan Kent dans Smallville et si c’est vraiment difficile, une vie un peu à part de la société est une bonne solution, il faut protéger son enfant du mieux possible.
    En ce qui concerne Gemini Man, entre la qualité Snapchat des VFX des bandes annonces et le scénario qui semble pas ouf avec des twists faciles je pense passer mon tour. Après si j’ai rien a faire je peux me laisser tenter ça doit être un bon divertissement d’action, sans plus, à voir un dimanche pluvieux.

    • Des premiers retours que j’ai entendu, le scénario de ‘Gemini Man’ est pauvre mais les effets visuels et la HF… euh 3D+ pardon sont extrêmement bien réalisés, donc c’est plus une expérience qu’un vrai film à voir avec son intrigue ect…

    • « Gemini à l’air plutôt naze je le verrai en streaming un jour où j’ai rien d’autre à faire »

      Ang Lee c’est loin d’être un manche et le film est interressant a voir dans les bonnes conditions vu que c’est une vitrine technologique. Le mastering est en 3D 4k 120 FPS et chez pathe gaumont ils ont quelques salles compatibles pour monter a 60fps (il y a meme la salle dolby vision de beaugrenelle a paris a le proposer en 120fps pour l instant..c est énorme!)

      les salles compatibles pour ceux que ça interresse

      https://www.cinemaspathegaumont.com/actualites/gemini-man-en-3d-liste-cinemas-hfr

      Vu les premier retour c’est hyper immersif et niveau action ça envoi. Après je sais aussi que tout le monde va pas forcement bien encaisser du 60 ou 120 fps sachant qu on regarde le cinema en 24 images par seconde depuis toujours.

          • ils ont fait du rétropédalage a cause de l expérience du hobbit … même cameron semblait plus trop chaud pour l utiliser pour les suites d avatar…
            pour le moment Ang lee a l air de vouloir persister a porter le truc .. il a déjà fait des test concluant sur un précédant film …

            Quand je lis le retour d’écran large sur Gemini man ça a l aire vachement concluant quand même. donc a voir après c’est suivant la sensibilité de chacun …

            https://www.ecranlarge.com/films/critique/1099313-gemini-man-critique-120-baffes-par-seconde

            je pense que dans un premier temps il faut se faire violence … nos cerveaux ne sont pas encore habitués … mais si on part sur cette logique, quand le cinema est passé du noir et blanc a la couleur les gens faisait la gueule aussi au début.

            ..

          • Entièrement d’accord avec ton raisonnement BLADE. C’est comme quand tu changes de smartphone ou de système d’exploitation. Le temps d’adaptation est toujours un peu difficile. Par contre il y a vraiment eu des gens qui râlaient au passage du N&B vers la couleur ? Pas facile à imaginer aujourd’hui ! ^^

          • « quand le cinema est passé du noir et blanc a la couleur les gens faisait la gueule aussi au début. »
            C’est faux. C’était justement, même, l’inverse de ce qu’il se passe actuellement.
            Quand est arrivé la méthode couleur ou encore le parlant, les studios ont flippé à juste titre car ils ne possédaient pas tous la technique pour faire concurrence. Et beaucoup d’acteurs muets méprisait le parlant. Ça a été un vrai chamboulement pour Hollywood — mais le public, lui, a bien accueillit Becky Sharp ou The Jazz Singer et en a, évidemment, redemandé.

            Pour ce qui en est des nouvelles technologies 3D et tout, là c’est plus les studios qu’étaient ultra-enthousiastes pensant ouvrir une nouvelle ère, alors que les spectateurs s’en foutent finalement et trouve ça plus gadget qu’autre chose.
            Parce que la 3D ou le 48 i/s ne changent pas le Cinéma avec un grand C, mais juste le cercle plus restreint des films d’action.
            (Et de même avec les jeux vidéos d’ailleurs, Nintendo croyait révolutionner le genre avec sa 3Ds, mais a rétrogradé ensuite. Pareil, peut-être que la VR aussi ne connaîtra pas le succès qu’on lui prophétise…)

          • Je mettrais pas la VR dans le même panier que la 3D pour ma part, l’ouverture en termes d’immersion étant juste monumentale. Je saurais pas dire quel avenir elle aura par contre…

          • Chupu
            J ai lu quelque part que il y avait des réfractaire au ciné en couleur mais j avoue ne pas avoir de source.

            Les débats sur l apport de la 3d dans le microcosme du cine d action c est quelque chose … mais le HFR, la 4k, 8k, numérique, lazer etc c’est autre chose…
            En ce moment il y a un vrai débat sur la manière de faire du cinéma et de le diffuser..
            ya les 100% FULL TECHNO extrémistes a la Ang Lee
            ya les mi figue mi raisin comme Nolan (imax?argentique?ancienne école? ou pas?)
            ya les petit malin genre Cameron qui laissent les autres partir en reconnaissance … et approfondir le truc quand il est plus mature

            Tom Cruiz et McQuarrie on commencer a vivement critiquer les traitement de l image des tv récentes qui ne respectent pas la vision initiale du cinéaste…. et plein de réa se sont mis dans la boucle

            franchement c est pas simple … mais j’entends des gens dire « ouaaaaaaaah le 60fps 4k ça fait pas cinema on dirait moi qui film avec ma gopro… » bah je me dis qu il y a un problème… je pense pas que la technologie soit le problème perso mais plutôt 2 phénomènes.

            le 1er : nos habitude et zone de confort
            le 2eme : le degrés d exigence suggéré par les nouvelles techno. Les défauts de réalisation, raccord maquillage, déco, CGI etc.. se voit plus facilement .. le bon vieux 24 images par seconde et avec une hd classique ça cache plus facilement la misère.

            faut clairement un effort de tout le monde pour aller de l avant… mais concrètement, une image qui se rapproche le plus possible du resultat de l œil humain ça reste une avancé … maintenant faut savoir quoi en faire

          • Des réfractaires au ciné couleur j’en connais encore de nos jours, qui ne jurent que par Griffith ou Murnau et, c’est vrai, qu’un film N&B muet aura son propre langage cinématographique irremplaçable.

            Seulement, si les films N&B avaient mieux marché que la Technicolor a sa sortie… on serait toujours en N&B aujourd’hui ! Parce que Hollywood ne force pas le public, ni ne l’invite à ‘faire des efforts’. C’est justement tout le contraire ! Limite le Fast-food… Et c’est pas pour le plaisir que les producteurs ont changé toute une recette narrative qui fonctionnait avec risque avéré de faillite ! C’est, justement, parce que le public en redemandait. Si demain, McDo’ sort un nouveau Sandwich qui annihile les ventes de son BigMac… il cessera de faire des BigMac pour ce reposer sur son nouveau produit ! Mais jamais ce restaurant te forcera à manger ce que tu ne veux pas.

            Donc, si le public boude une nouvelle technologie, les producteurs cesseront simplement de l’utiliser. Et, justement, j’ai l’impression que c’est peu ou prou ce qu’il se passe, d’ailleurs, avec la ‘mode’ de la 3D. Mais je ne suis pas prophète en ce qui concerne le 120 i/s

            De mon humble point de vue, j’ai surtout l’impression que le rapport aux films (et donc au cinéma) va se métamorphoser par l’arrivée d’une génération Netflix qui digère des films/séries sur une tablette et qui porte moins d’intérêt au rendu grand écran. D’autant que la prolifération d’œuvres vidéos rendra son appréhension plus critique.
            Notons tout de même que c’est précisément l’arrivé du téléviseur qui força le cinéma à sortir son écran large, pour proposer une concurrence. Mais, là encore, le public avait été immédiatement réceptif ! Or, si dans le cas d’une nouvelle technologie d’images par seconde, il faut que le public fasse un effort pour s’habituer… ce sera chaud d’un point de vue commercial !
            Et, quand bien même, penser que la mauvaise impression d’un public vis-à-vis d’une technologie serait uniquement liée à une question d’habitude demeure une théorie.

            Par exemple, c’est pas forcément les films avec un éclairage naturelle qui nous paraisse les plus ‘réalistes’. Le langage cinématographique est ce qui nous embarque — hors ce langage est parfois en contradiction avec notre vision du réel ! Tiens, ça pourrait être le même débat vis-à-vis du remake ‘réaliste’ du Roi Lion. Parce qu’on s’accorde quasi tous à dire que la version animée avait plus d’émotion même si elle résulte d’une technologie moindre.

          • @Chupu : « penser que la mauvaise impression d’un public vis-à-vis d’une technologie serait uniquement liée à une question d’habitude demeure une théorie. »

            Personne n’a dit « uniquement » il me semble. ^^ C’est sûr que certaines technologies ont plus d’inconvénients que d’avantages et sont destinées à être boudées. Mais il est vrai aussi que certaines, celles qui bousculent des habitudes ancrées, demandent un temps d’adaptation pour être appréciées à leur juste valeur.

            J’ajoute également que la question du pognon joue un énorme rôle dans l’acceptation du produit par le consommateur. Quand on regarde les principales critiques des spectateurs pour la 3D, on se rend compte que l’argument du « supplément qui n’en vaut pas la peine » revient souvent. Y aurait-il autant de réfractaires si la 3D n’entraînait pas de surcoût ? Pas sûr…

          • Archer, moi j’hésiterai à voir un film en 3D le jour où ce sera MOINS chère que la séance classique ^^

            Et comme tu le dis, on peut pas mettre la VR dans le même panier.

            Quoi que, peut etre juste en terme de cinéma ? mais pour les jeux vidéos son grand avenir est plutôt certain selon moi.

          • « De mon humble point de vue, j’ai surtout l’impression que le rapport aux films (et donc au cinéma) va se métamorphoser par l’arrivée d’une génération Netflix qui digère des films/séries sur une tablette et qui porte moins d’intérêt au rendu grand écran »

            La tu te trompe .. au contraire Netflix est a la pointe a ce niveau la et a mis la barre haute.. tous les contenu netflix actuel c’est du 4k natif (il est même demandé aux cinéaste de respecter un cahier des charges en terme de matos) Netflix fait de gros effort pour proposer du contenu HDR ou DOLBY VISION..

            Beaucoup de foyer a la page (bonne smart tv récente et bonne connexion internet) peuvent profiter de netflix dans des conditions jamais vu pour une plateforme vod (faut claquer 15euro par mois par contre pour avoir la version 4k)

            Justement cette migration vers le stream forcera les plateforme a faire le max pour éviter le piratage et proposer la meilleur expérience de visionnage possible. Il y a aura l argument de la qualité du son et de l image contrairement aux version dégueulasses téléchargeables.

            ___
            Je comprends le principe du « c est la demande qui fait l’offre et non l’inverse »
            Mais dans le cadre des nouvelles technologies la mayonnaise peut mettre du temps a prendre.. mais avec le temps on passe souvent de « pourquoi je prendrai ça? » à « punaise et dire que j’avais ça avant »

          • Ahah, bien vu Visioroux ! ^^
            Je te rejoins entièrement pour la VR : si elle n’a pas sa place au cinéma (tout comme la 4DX qui est à mon sens une infamie de la plus pure espèce !), son apport au JV est indéniable.

            @BLADE : Entièrement d’accord avec toi. Et quand je vois les conditions de visionnage qu’on peut avoir chez soi avec un écran sympa et un home-cinéma, je préfère parfois me faire un bon film chez moi que de faire la route jusqu’au cinéma…

          • Archer

            « je préfère parfois me faire un bon film chez moi que de faire la route jusqu’au cinéma… »

            Et encore t es sympa …
            faut se taper les relou qui parlent, les gamin qui gueulent, les bruits de sachet ou de pop corn, les gens qui puent des pieds etc …

          • Ahah BLADE, j’ai pas précisé mais effectivement c’est un point très important également. En privilégiant la VO je constate qu’on réduit énormément (mais pas totalement…) les risques de voisins qui parlent ou gamins qui gueulent. Pour le pop-corn par contre rien à faire. Quant aux odeurs, ayant peu d’odorat j’ai la chance de ne pas être affecté par ce problème. Je compatis ! 😉

      • « Le mastering est en 3D 4k 120 FPS et chez pathe gaumont ils ont quelques salles compatibles pour monter a 60fps »

        Je comprends pas cette phrase BLADE, tu parles de 120 fps pour ensuite dire que ça « monte » à 60 ?

        Merci pour ton com’ en tout cas, je compte toujours pas le voir mais je tendrai l’oreil sur les retours au cas c’est un chef d’oeuvre. Mais là, tu me parles de qualités techniques et c’était pas ça qui m’avait refroidi. Déjà c’est un double Will Smith (1 c’est déjà beaucoup) et ça à l’air vraiment le film complo’ faussement original et surtout faussement complexe et je prédis quelques gros trous dans le scénario lol, enfin bref je peux completement me tromper mais je le sens pas moi, ce film.

        • J’ai fait un peu de recherches, et si j’ai bien compris ça vient du fait qu’en 3D tu as des images différentes pour chaque œil, donc 60 images par œil = 120 images secondes. ^^

        • Je comprends pas cette phrase BLADE, tu parles de 120 fps pour ensuite dire que ça « monte » à 60 ?

          Je me suis mal exprimé ..
          120 fps C EST LE MUST (une seule salle en france le propose pour le moment)
          sinon t auras du 60 fps (pour quelques salles)
          le reste des salles se sera 24 fps comme d’habitude

          c est presque 20euros le billet si tu veux le top …
          Pour avoir déjà testé une séance dans une des rares salle dolby vision franchement c’est a faire au moins une foi dans l’année.
          -siège en cuire super large et tablette pour mettre ta bouffe
          -salle toute noir et feutrée pour éviter a la lumière de réfléchir ailleurs que sur l écran
          -puis l image c est vraiment quelque chose … la définition, la gamme de couleur et les noirs profonds ..c est a des année lumière des projo classique..
          -ils font souvent aussi un taf de remastering a la sauce dolby si le film n est pas certifié dolbyvision de base
          -et ils ont vachement amoindri le manque du luminosité du aux lunettes 3d

          C est assez impressionnant mais vu le prix c est a réserver pour les films très abouties techniquement
          En tout cas c est tout sauf de la fumisterie .. il y a un vrai savoir faire

          Pathé fais l effort mais coté UGC c est la misère …en france on est pas du tout a la page. On a beaucoup de salle qui ont 30 40 50 60 ans et plus … et on ne rénove pas

  4. Le jeune Will Smith Full 3D… Beaucoup trop « Uncanny Valley » à se qu’on dit, surtout avec un scénar’ pas très subtil…
    Réservés aux seuls fans de technologie… et de Will Smith ?

  5. Peuh…. pour moi, le seul Gemini Man, c’est Ben Murphy (: P

    https://www.youtube.com/watch?v=ZU3ZEZBPxAw

    Quand j’ai entendu parler du film, j’ai cru qu’il s’agirait peut être d’un remake de la série, mais nan.
    Pour ceux qui ne connaissent pas cette vieille série, elle a été lancée après la fin de The Invisible Man de 1975, laquelle était alors interprétée par le grand David Mc Callum (« Duckie » du NCIS, et Dr Illia Kuryakin des Agents Très Spéciaux). Un Nouvel Homme Invisible donc, dont le nom anglais était justifié par un rapport un peu lointain de l’accident avec le programme spatial Gemini… ^^
    Pour la petite histoire, la montre de la série a été réellement commercialisée, j’ai un copain qui la possède et elle marche encore trente… que dis-je, quarante ans après 🙂
    Souvenirs souvenirs…. 🙂 Un petit salut à tous les vieux, comme moi ! 😀

  6. Je jetterai un œil à cette série !

    Quant à savoir ce que je ferai si mon bambin avait des pouvoirs… Bon déjà je ne me jetterai pas dans une tornade pour sauver mon chien alors que lui peut y aller sans soucis en toute discrétion mais plus sérieusement je pense que je l’élèverai comme un enfant normal tout en essayant de l’aider à maîtriser ses pouvoirs en faisant des sorties dans des environnements sans vie humaine, je tenterai de lui inculquer de bonnes valeurs morales et je l’aimerai de tout mon cœur en espérant qu’il ne finisse pas du côté obscur en me décapitant. Ou sinon j’en fais un singe savant et je me fais des thunes sur son dos, j’hésite.

    • Le laisser se déchaîner dans des environnements peuplés d’animaux non-humains par contre ça fait partie des bonnes valeurs ? C’est honteux Watcher ! HON-TEUX !!! 😉

    • @ Watcher : Je ne te dis pas que c’est une super série, mais tu verras, c’est sympa et ça se regarde ! Je ne sais si tu as connu les années 70/ 80, mais ce genre de trucs est typique de ces années là. ça mêlait souvent l’espionnage aux technologies nouvelles telles que l’informatique ou la bionique, les mecs avaient internet, mais il fallait brancher leur téléphone à un modem qui se trouvait dans une valise, les enquêtes n’utilisaient pas les technologies d’aujourd’hui, mais se faisaient à l’ancienne, les mecs se déguisaient, avaient des indics chez les putes et les maquereaux, y’avait pas l’ADN LOL enfin c’était une autre époque ! 😀 Et moi j’adore m’y replonger ! Ce qui me plaisait beaucoup aussi à ce moment-là, c’était les musiques, les génériques auxquels on apportait souvent un très grand soin, et surtout les doublages en français avec des acteurs qui avaient des voix extraordinaires. Je ne dis pas du tout que c’était mieux avant, et il y a aujourd’hui un tas de séries qui sont aussi bonnes, mais à l’époque, il y avait un charme, une relative non-violence également, et parfois des concepts vraiment cools ! La vieille série à voir surtout – enfin c’est un goût purement personnel bien sur – c’est L’Homme Qui Valait Trois Milliards (The Six Million Dollar Man) avec Lee Majors et Richard Anderson. C’était tiré des bouquins de Martin Caidin, un mec de la NASA qui racontait l’histoire d’un astronaute qui s’était crashé et qu’on transformait en espion bionique. Pour l’époque, c’était le top ! Et les mecs des effets spéciaux faisaient ça avec des bouts de ficelle quoi ! Pense juste que c’est avant Star Wars (78, et il y a bien eu un avant et un après) ! Bon bref, je conseille vraiment à tous les jeunes d’aujourd’hui d’aller jeter un oeil aux vieilles séries, même antérieures (je pense au Prisonnier de et avec Patrick McGoohan, tout le monde connaît, non ? La série de 1967 qui décrit avec cinquante ans d’avance le Village Mondial. Série obligatoire ! :), même si visuellement c’est pas aussi dynamique qu’aujourd’hui, et que c’est un peu « cheap », il y avait de très beaux concepts ! Je conseille aussi la vraie série Magnum P.I. avec Tom Selleck, qui est aussi très caractéristique de ces années là, et qui évoque notamment le traumatisme qu’a été la guerre du Viet Nam pour les vétérans, sur fond d’une histoire d’amitié entre plusieurs personnages masculins, et qui décrit en fait ce qu’est un homme, et ce qui fait un homme, et là je parle bien du mâle, de ce qu’est un bonhomme ! C’est à dire un mec fort, mais un mec bien ! Un gentleman avec des biceps, poilu, dragueur, mais qui respectait les nanas. Loin de toutes les foutaises SJW pseudo-féministes et castratrices d’aujourd’hui ! Le rapport au père, à la mère, aux frères d’armes, le fait d’être un peu perdu à un moment où les temps commençaient à changer, apportant de nouvelles valeurs, et le passage à la quarantaine… Et t’avait une vraie diversité aussi. La série dura 8 saisons, qui surent se renouveler intelligemment, et derrière l’humour, elle se montrait souvent très profonde et très humaine, et racontait vraiment une histoire, avec un début et une vraie fin ! Magnum est peut être la meilleure série de ces années là.

      Côté européen, celle qu’il faut découvrir ou redécouvrir selon moi est Les Visiteurs, coproduction franco allemande de 1980 (deux extraterrestres désincarnés prennent possession de corps humains pour retrouver une précédente expédition qui n’a plus donné de nouvelles depuis plusieurs années), ou Le Mutant, même époque avec Fanny Ardant (évoque déjà les manipulations génétiques), des trucs d’anticipation vraiment sympas ! Il y aurait aussi la très sombre Noires sont les galaxies (très lente, me plaït beaucup moins) avec ses plantes qui se développaient dans le corps des gens (je parie que les mecs qui ont fait Swamp Thing en ont entendu parler), enfin des concepts qui pourraient donner lieu à de bons remakes. Ou pas d’ailleurs, car il faut bien avouer que ça a beaucoup vieilli, mais pour l’époque, c’était très en avance. Je vais m’arrêter là, en fait je pourrais donner des conférences sur les séries des années 70/ 80 😀
      Côté japonais, le truc à voir, c’est bien entendu Albator (Captain Harlock), 78 et 80, et l’oeuvre de Leiji Matsumoto en général, le mec était un génie.
      Côté homme invisible, la série I-Man, Invisible Man des années 2000 cette fois-ci avec Vincent Ventresca, est également à voir pour la façon dont elle aborde des thèmes reliés aux manipulations génétiques, au climat, et à un tas d’autres trucs, notamment cette idée d’une matière pouvant « courber la lumière », concept qui me fait penser aux méta-matériaux sur lesquels on travaille actuellement.
      La série qui me fait totalement triper en ce moment, c’est The Expanse. Une vision de la vie dans l’espace basée sur des vrais éléments scientifiques, je crois que j’avais jamais vu ça, c’est un pur chef d’oeuvre et elle aurait sa place dans ce bar ! Et en plus il y a Florence Faivre dedans….. 🙂

      Bon, en fait je trouve qu’il y a beaucoup de discussions très intéressantes depuis quelques semaines par ici, et j’avais envie de revenir. Les fantômes, ça disparait et ça réapparait de temps en temps. C’est un plaisir de vous lire, les gars, vraiment ! 🙂

      • Côté Français il y a eu aussi « Aux frontières du possible » avec Pierre Vaneck et Barbara Andersen. L’histoire de 2 agents d’une agence onusienne chargé de s’occuper d’éthique technologique. Ils enquêtent sur les usages criminels de la science. Avec des scénarios de Jacques Bergier. Ça date de 1974. Et ça mériterait un remake moderne.

        • @ Fabien Lyraud : Bon sang, je les avais oublié ces deux là !!! 🙂 Merci de m’avoir remis ce souvenir en tête, je vais voir si je peux les retrouver quelque part ^^ 🙂
          Bon, sinon en SF, mon plus beau souvenir de petite enfance, c’est courir à fond la caisse à la sortie de l’école pour aller regarder San Ku Kaï ! 😀
          Ceux qui n’ont pas connu le Capitaine Flam et San Ku Kaï n’ont rien connu du tout ! 😀
          https://www.youtube.com/watch?v=yYgiqsjLNkU
          Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir trente ans après que c’était Hiroyuki Sanada qu’on a vu dans plein de films occidentaux récemment, qui jouait le rôle d’Ayato ! Ah putain, c’était encore mieux que Star Wars 😀 😀 😀 😀

  7. « Comment élever son drago… un super-héros »… Une série qui serait l’antithèse de Brightburn ou le « cousin » de Midnight Special, dans la catégorie « Kent Family like »..?

  8. Bon j’ai regarder cette série hier soir…l’idée de départ était plutot intéressante mais j’ai été tres déçu….
    Le scénario est quelques fois (souvent) un peu gros quand meme…cette plutot une série pour Papa qui aime les super héros et qui veut regarder une série avec son/sa gosse de 7 ans a coté….
    j’ai quelques fois eu l’impression de regarder un épisode d’une série allemande….
    les épisodes se ressemblent,il ne se passe pas grande chose sauf un cliffhanger a la fin qui donne envie de regarder la suite…y’a la motivation ça se voit mais y’a pas le budget et ça se voit aussi un peu quand meme…Michael B.Jordan a la limite du caméo…..
    Michel & Michel de « faux-raccords » vont avoir du boulot sur cette série…moi j’me suis marré !!!
    La scéne du saut en skate j’ai adoré…a regarder en détail….
    Dédicace a Sammi Haney [Esperanza] j’ai trouvé que c’était elle qui jouait le mieux….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here