Avengers – Damage Control : La bande annonce de l’expérience en réalité virtuelle avec… Ultron !

23

Une semaine après le teaser, c’est déjà l’heure du trailer pour Avengers : Damage Control, une expérience en réalité virtuelle à vivre dans les salles The Void – américaines et canadiennes – à partir du 18 octobre. Et il y a carrément le logo Marvel Studios en ouverture, même si tout cela n’a pas l’air très canon (cf. Professeur Hulk). La composition de la super-équipe reflète néanmoins Avengers : Endgame. Le jeu vidéo en VR se prive donc d’Iron Man, Captain America, Thor, Black Widow et Hawkeye ; ce qui n’est pas banal pour un titre issu de cette franchise. Mais heureusement, Hulk, Spider-Man, Black Panther, Doctor Strange, Ant-Man, la Guêpe, le Faucon et War Machine ont répondu présent pour renvoyer Ultron à la casse !

Shuri a recruté votre équipe pour tester un nouveau prototype puissant combinant les technologies du Wakanda et de Stark. Lorsqu’un ennemi du passé cherche à voler cette technologie, vous combattez aux côtés de certains de vos Avengers préférés, tels Doctor Strange, la Guêpe, Ant-Man et d’autres encore, pour mettre fin à l’attaque avant qu’ils ne déchaînent un nouvel âge oppressif sur le monde.

23 COMMENTAIRES

  1. Il vrai qu’une apparition d’Ultron dans Endgame aurait été encore plus sympathique. Genre dans les voyages temporels. Mais bon, le choix des Avengers sur les points temporels était logique.

    • Pour ce qui est des machins temporels, je vais jouer mon vieux con, mais ce qui m’a le plus déçu dans l’entreprise Endgame, c’est qu’ils se sont basés sur un postulat scientifique totalement bidon. A savoir que les théories sur le voyage dans l’espace-temps (c’est une seule dimension en fait) relèvent des extrapolations des théories d’Einstein sur la relativité générale, et en aucun cas de la mécanique quantique qui gère l’infiniment petit d’une façon totalement différente. Personnellement ça m’a posé un vrai problème, car il y avait là l’occasion d’inciter le grand public, en particulier les enfants et les jeunes à s’intéresser à l’astrophysique et à ses merveilles, et à découvrir, c’est le cas de le dire, un univers fascinant, au lieu de baser son scénario sur quelque chose de totalement erroné, voire d’utiliser des termes qui ne veulent pas dire grand chose, comme la “champ quantique” qu’ils ont utilisé à tout bout de champ, et qu’on a vu fleurir par la suite dans moult ouvrages de pseudo voyants, astrologues et autres gurus du développement personnel. C’est dommage quand on pense que Marvel Studios avait lancé au moment d’Ant Man un partenariat avec le secteur éducatif, en faveur de la valorisation des filières scientifiques pour les jeunes filles et les petites élèves ! Essai non confirmé, opportunité manquée, mais ce ne fut que l’une des balourdises d’un scénario très mal fichu, qui a contredit et déconstruit bien des choses établies depuis plusieurs films, y compris le précédent, Infinity War. On ne citera que le suicide de Natasha, qui n’aurait logiquement pas du permettre à Clint d’obtenir sa caillasse.
      Pour ceux qui s’intéresseraient aux voyages dans le temps, à la mécanique quantique, et à l’astrophysique, je me permets de renvoyer à la série de documentaires “La Magie du Cosmos”, tirés de l’ouvrage The Fabric of the Cosmos du Dr Brian Greene 🙂

      • Ah les voyages dans le temps. Un concept très casse-gueule pour n’importe quel film l’exploitant. Porteur de pb de logique et d’incohérence dû aux conséquences des changements temporel (si il y en a).

        Le concept donné par Endgame est peut-être tiré par les cheveux mais ça offrait 2 avantages non des moindre au film de ne pas avoir de conséquences dans le présent :
        -ça facilite le scénario de ne pas réfléchir sur les conséquences temporels sur la timeline que l’ont suit.
        -ça ne rend pas inutile les films de la saga entre avengers 1 et infinity wars. Si certaines actions temporelles avait annuler les évènements d’un film du MCU (voler l’orbe avant Star-lord dans GArdiens de la galaxy ou l’évasion de Loki dans Avengers, les gens se seraient dit : « ah donc ça ne servait à rien d’avoir regardé ce film là puisque maintenant la timeline ne le tient plus en compte. »

        Compréhensible comme choix mais toujours casse-gueule de toute façon.

        • Pas toujours non. Certains films exploitent très bien le concept et de manière cohérente : Interstellar ou Butterfly Effect en sont d’excellents exemples. Tu as aussi Erased ou Stein’s Gate côté animation japonaise. Voire même Dragon Ball Z qui étonnamment fonctionnait très bien sur ce point.

        • @ Pirail : Tu ne m’as pas bien lu : je ne me prononce pas tant sur ce point des paradoxes temporels (on s’en fout, c’est du ciné) ou de cohérence avec les films précédents, que sur le fait que le fondement pseudo-scientifique qu’ils ont utilisé n’existe tout simplement pas, alors qu’en faisant juste quelques heures de recherches, ils auraient trouvé une base sérieuse justifiant exactement le même résultat (déplacement dans l’espace-temps) et faisant oeuvre d’éducation ou de sensibilisation au passage.
          Le temps en lui-même n’existe pas, seule la notion de durée existe, et ce que nous appelons “temps” dépend de notre vitesse et de notre référentiel commun (se situer au même endroit dans l’espace et se déplacer à la même vitesse), ce qui explique les décalages horaires, et qu’on ait constaté des différences sur des horloges atomiques placées l’une dans l’espace et l’autre sur terre. C’est ce qu’Enstein a voulu dire quand il a dit que le temps était relatif ! C’est la fameuse expérience du wagon de train. Ou des jumeaux de Langevin. Donc ils auraient pu utiliser un justification basée sur une histoire de vitesse, ou une histoire de trou de ver (c’est le tunnel théorique entre un trou noir et sa sortie une fontaine blanche, ça permettrait hypothétiquement de passer d’un endroit à un autre du “tissu” spatio-temporel. Oui parce que le vide, c’est pas du vide LOL….).

          Un peu de vulgarisation 🙂
          https://www.youtube.com/watch?v=w4XcWs6oTnk
          https://www.youtube.com/watch?v=g3X-Y_-uZas
          https://www.youtube.com/watch?v=lVJd3VfdRps

          Et pour ceux qui veulent avoir le cours, c’est ici, par une référence dans le domaine, le Pr Roland Lehoucq 🙂
          https://www.youtube.com/watch?v=4XQuNnVWHgU
          Enjoy ! 🙂

          • Ouais, enfin ce sont des théories. Tu le dis toi-même : c’est hypothétique. Alors pourquoi se baser sur ces théories-là obligatoirement ? Je trouve bien plus grave que le film en lui-même ne soit pas cohérent. C’est un peu le devoir de base en termes d’écriture : la prémisse peut ne pas être réaliste, mais le film doit respecter les règles qu’il édicte (suspension consentie d’incrédulité).
            Après si ça peut être éducatif je prends évidemment ! Mais faire de l’éducatif avec un film pas cohérent je trouve que ce serait le meilleur moyen d’embrouiller les gens, qui auront du mal à discerner ce qui est juste ou non.
            Je cite encore Interstellar qui à mon sens est exemplaire en la matière : à la fois éducatif et cohérent en tant que film. Voir l’implication énorme du physicien Kip Thorne sur le développement du projet pour plus de détails. C’est impressionnant !

          • Archer : je suis d’accord avec toi mais j’aimerai bien m’en foutre au final, comme ça je pourrai vraiment apprécier des trucs comme Legends of Tomorrow pcq c’est vrai qu’il y a plein de trucs sympa et fun mais le postulat de base de la série c’est qu’il ne faut pas perturber le temps, et dès qu’ils remontent le temps…. ils ne peuvent pas s’empêcher de se battre, tomber amoureux, régler des problèmes sentimentales qui ne les concerne pas, sauver des gens qui auraient du mourrir…. Je veux dire, c’est censé être des héros du temps mais c’est des catastrophes temporelles lol

            J’aimerai juste pouvoir m’en foutre mais ça me sort de la série à chaque fois et les décridibilise complètement à mes yeux.
            Après on attend la même qualité d’écriture dans un Avengers et dans un LoT, bien sûr, mais tu m’as compris.

          • @ Archer : Parce que ce sont des théories tout à fait sérieuses, basées sur des calculs mathématiques également tout à fait sérieux, et en partie vérifiées dans la pratique, au moins partiellement (le truc des horloges atomiques par exemple). Elles ne restent à l’état de théories pour la plupart tout simplement à cause de la barrière technologique. On n’a pas les matériaux, ou on n’a pas l’énergie, ou on ne peut pas encore entrer dans un trou noir et vérifier que. Encore que justement, le trou de ver est plus douteux que le reste. J’espère t’avoir répondu. Je te renvoie aux documents que j’ai mis en lien, notamment la conférence.

            En revanche, ne me lance pas sur les incohérences scénaristiques d’Endgame, malheureux ! Vous pourriez plus m’arrêter après ! (: O

          • @Visioroux : Je suis d’accord. Ça me fait le même effet ! Pour autant je suis content de m’en rendre compte : j’apprécie d’autant plus un film bien construit. 😉

            @The_Ghost : Je ne remets pas en question le sérieux de ces théories. Mais théorie sérieuse ne veut pas nécessairement dire vérité. La plus sérieuse des théories peut finalement s’avérer erronée à la lumière de nouvelles découvertes. Donc je ne vois pas pourquoi une fiction aurait l’obligation de se conformer à ces théories, ni même à n’importe quelle réalité physique en fait (c’est de la fiction !) ! Elle le peut, et c’est un truc que j’apprécie beaucoup personnellement. Mais quand je t’entends dire que se conformer à une théorie serait plus important que la cohérence intrinsèque du film, j’avoue ça me fait tiquer ! ^^
            Quant aux incohérences d’Endgame, on serait deux ! Mieux vaut laisser ça de côté. 😉

          • @ Archer : “Mais quand je t’entends dire que se conformer à une théorie serait plus important que la cohérence intrinsèque du film”

            Où est ce que j’ai écrit ça, déjà, je ne m’en souviens plus ?

            En revanche, je me souviens avoir dit que ça aurait été l’occasion de sensibiliser les jeunes esprits, etc etc, je m’arrête là je suis fatigué.

          • “je ne me prononce pas tant sur ce point des paradoxes temporels (on s’en fout, c’est du ciné) ou de cohérence avec les films précédents, que sur le fait que le fondement pseudo-scientifique qu’ils ont utilisé n’existe tout simplement pas,”

            Après je t’ai peut-être mal compris… ^^

          • @ Archer : Je crois que c’est le “on s’en fout, c’est du ciné” qui t’a fait penser que. Lorsque j’écris “je ne me prononce pas tant sur…. que…” cela signifie que je fais ici le choix de parler d’un sujet et pas d’un autre. ça ne veut pas dire que je considère l’un plus important que l’autre, simplement je souligne un point qui me tient particulièrement à coeur ici. Si tu veux, c’est cohérent avec le fait que je te dis après que je ne souhaite pas me lancer sur les incohérences. Mais le fait de dire “on s’en fout c’est du ciné” peut effectivement penser que je me fiche de toutes les incohérences.
            En fait, le respect des paradoxes temporels ou la discussion entre Bruce et l’Ancienne, je m’en fiche un peu, car oui c’est du ciné. Mais je ne parlais pas des incohérences scénaristiques ou le fait que certains éléments soient mal écrits, ou mal utilisés, selon moi d’ailleurs. Le suicide de Nat, le fait qu’ils ne soient pas allés ressusciter Vision, le fait qu’on ignore ce qui s’est passé pour les snapés (apparemment rien, et je trouve ça dommage, ça aurait mérité deux films avec deux visions différentes et une réunion à la fin du deuxième, trop cher certes), le fait que Captain Marvel ne soit traitée que comme un petit deus ex macchina et pas plus, et surtout, le fait que ce soit grâce à Mickey que Scott sort du microverse et que le reste devient possible. La petite souris de l’entrepôt, tu te souviens ? Or la règle de base du scénario c’est qu’un personnage ne s’en sort jamais par hasard ! En tous cas en principe. Même en considérant la petite souris comme un deus ex macchina, c’est juste un personnage inconnu de petite souris qui était là, par hasard, c’est pas très pro. Sans la souris, ou si elle n’était pas passée par là à cet instant précis, ou si elle n’avait pas appuyé sur cette touche ou je sais pas quoi, rien ne serait arrivé et personne n’aurait été sauvé. C’est pas très sérieux tout ça… On parle même pas des hirondelles qui n’annoncent plus que le printemps, ou que la pelouse du stade abandonné n’a pas poussé, ou plein d’autres trucs. Il s’en passe des choses en cinq ans normalement… Bon c’est un peu abordé dans Far From Home, soit…
            Après, c’est leur film, c’est eux qui ont le job et pas moi, c’est leur pognon et pas le mien, alors ils font ce qu’ils veulent. Du moment que l’audience ne remarque rien, et remplit le tiroir caisse, ils auraient tort de s’embêter encore plus. Mais voilà quoi. Et ça je ne m’en fous pas ! Mais au départ, c’était pas le sujet dont je souhaitais parlais, donc je ne me prononçais pas tant sur lui que sur le fondement pseudo-scientifique, sans fondement justement. Capisce ? 😀

          • “Je crois que c’est le « on s’en fout, c’est du ciné »”

            Tu as vu juste, c’est ça qui m’a induit en erreur. Mea culpa !

            Pour le reste, je vois que tu n’as pas pu t’en empêcher finalement. ^^ J’aurais plein de choses à ajouter à ta liste mais je vais résister à la tentation, parce que j’ai déjà passé beaucoup trop de temps sur ce sujet. Mais on est sur la même longueur d’onde.

          • Oui, désolé moi aussi, hier j’avais les fils qui se touchaient, j’étais réellement fatigué suite à une mauvaise nuit et n’avais pas la patience pour dialoguer et remettre en cause ma propre prose. Et je me suis vexé, car dans ces moments là, on ne voit pas tout et on réfléchit mal ! En relisant notre échange ce matin, je me suis aperçu que ce que j’avais écrit pouvait induire en erreur. On est clairement sur la même longueur d’ondes et en effet j’ai pas pu m’en empêcher ! On va essayer de passer à autre chose ! 😀 😀 😀 😀

  2. Bof, ce que je vois me paraît franchement pas très impressionnant en termes de VR. En tout cas je vois rien dans ce trailer qui me fasse penser que ça vaudrait le coup de payer pour aller dans une de ces salles plutôt que de rester sur Oculus. Pourtant d’après ce que je vois sur leur site The Void a l’air spécialisé dans les expériences en VR interactives. Dommage de ne pas mettre ça plus en avant dans ce trailer.

    • J’ai pas compris pq ils n’ont pas mis ça en avant non plus, c’est ça la vraie particularité du truc. Surtout quand le game play se résume à répulseur/bouclier…

  3. J’avais personnelement beaucoup aimer Ultron dans AoU, et un retour comme il semble le faire dans ce jeu vidéo… Damn, ça me donne envie. “You failed to see the big picture” ? Bon sang mais, Ultron aurait complètement pu se planquer quelque part et fomenter un plan en scred.

    J’espère qu’il y aura des genres de “playthrough” sur youtube quand le jeu sera sorti. Il y a toujours des gens pour faire des montages en films des jeux à scénarios. Ce qui me fait penser qu’il faudra que je regarde le scénar de Star Wars Battlefront 2 un de ces jours, histoire de savoir ce qu’il s’y passe.

    • @ Iamanakinskywalker : peut être ont ils voulu dans un premier temps asseoir une fanbase de leurs produits cinéma suffisamment élargie et fidèle pour leur proposer ensuite des déclinaisons de ces produits en jeux vidéos ? Je dis ça gratuitement et sans savoir, mais ça me parait logique en terme d’industrie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here