Le bar de Galactus #13 : Bloodshot ~ Terminator – Dark Fate

27

Bienvenue dans le bar de Galactus : chaque lundi, une nouvelle page est à votre disposition pour discuter cinéma, télévision et comics au sens large, loin des univers Marvel et DC Comics !

Entre deux Fast & Furious, Vin Diesel carbure aux super-héros ! Après avoir prêté sa voix à Groot dans Les Gardiens de la Galaxie, l’acteur offre son corps à la science dans Bloodshot (4 mars 2020). Sony Pictures vient de dévoiler la bande annonce du premier blockbuster Valiant Comics. (La super-équipe Harbinger est actuellement en développement chez Paramount Pictures.) Derrière la caméra, un profil qui rappelle celui de Tim Miller (Deadpool) : Dave Wilson était jusqu’à présent réalisateur de cinématiques au sein de Blur Studio (Star Wars : The Old Republic – Knights of the Fallen Empire/Knights of the Eternal Throne). Devant la caméra, nous retrouverons Eiza Gonzalez (Baby Driver), Sam Heughan (Outlander), Toby Kebbell (Les 4 Fantastiques) et Guy Pearce (Iron Man 3). Vin Diesel en mode Wolverine, cela vous tente ? Si ce n’est pas le cas, vous pouvez bien sûr parler du re-re-re-retour de la franchise Terminator. Terminator : Dark Fate sort mercredi sur nos écrans, avec Gabriel ‘Ghost Rider’ Luna transformé en machine à tuer ! #NanotechlogieEnFolie

D’après le comic book à succès, Vin Diesel est Ray Garrison, un soldat récemment tué au combat et ramené à la vie en tant que super-héros, Bloodshot, par la société RST. Avec une armée de nanotechnologie dans ses veines, il représente une force inarrêtable – plus fort que jamais et capable de guérir instantanément. Mais en contrôlant son corps, la société s’est également introduite dans son esprit et ses souvenirs. Maintenant, Ray ne sait pas ce qui est réel et ce qui ne l’est pas, mais il est en mission pour le découvrir.

27 COMMENTAIRES

  1. PS : pour commenter avec un avatar, cliquez ICI => indiquez votre adresse email, votre identifiant et un mot de passe => ouvrez le mail reçu et cliquez sur ‘Activer le compte’ => cliquez en haut à droite sur l’avatar rond et gris => vous n’avez plus qu’à choisir une image !

  2. Ca a l’air prometteur ce Bloodshot, les séquences en rouges ont l’air top.
    Terminator je ne sais pas si j’irais le voir, les trailers me laissent sans opinion, Cameron à la production apporte un peu d’espoir.

  3. la grosse erreur c’est vin diesel, sinon à voir, l’intro au perso doit rester classique pour aborder les prochaines thématiques notamment celle de Lemire, mais putain vin diesel quoi

  4. Connait pas Bloodshot. Pourquoi pas.

    Pour Terminator, je ne sais pas non plus. J’estime que c’est une de ces sagas cultes dont on devrait arréter d’user à la corde mais qui sont synonyme de générateur de billets garantie au détriment de la qualité de l’histoire et de sa continuité (idem pour Alien (la saga préquel), Indiana Jones, Jurassic Park, Star Wars (postlogie) et Pirates des Caraïbes).

    J’aime les 2ers, j’aime Renaissance. Genesys commençait très bien mais ça capote dès qu’ils partent en 2018 et non plus en 1997. On sentait la volonté du reboot avec des suites à venir d’ailleurs…

    Pour Dark Fate, le fait de revoir l’actrice original m’intrigue. Je suis un peu perplexe du message très poussé sur le féminisme du film. Je n’ai aucun problème par rapport à ça, d’ailleurs le cas de Sarah Connor était montré d’une manière fluide dans les 2ers ! Là je trouve que c’est montré d’une manière assez forcé.

  5. La première bande annonce de bloodshot est pas si mal, mais ne me vend pas du rêve pour le moment. Après en même temps dans je m’imaginais un mec armé avec des flingues et pas la jouant terminator en avançant pour chopper les mecs au corps à corps sous une pluie de balles… Et donc bloodshot n’est pas blancs tout de suite, c’est plus tard que cela arrive dans les comics ? Je vais bientôt le les lire d’ailleurs…

    J’avasi rien regardé des BA de terminator, marre de voir tous ses reboots. La bande annonce donne envie, mais de ce que je vois RIP John connor. j’ai l’impression qu’il aura un rôle très minime… Mon intérêt pour la saga s’est perdu après le 4, donc avec le premier reboot. Voila le second… Dommage le 4 apportait une vrai nouveauté, on changeait d’enrivonement. J’aimais bien ceci dit l’idée de timeline différrente dans le premier reboot avec l’arrivé de terminators d’époque qui n’existent plus, mais le film n’a pas été à la hauteur…

  6. Bloodshot. Mouais. Faites nous péter le costume même une seconde… Déjà que Vin Diesel j’étais pas convaincu, trop vieux, pas la bonne gueule. Maintenant j’ai juste l’impression qu’il se tape un ego trip.

  7. Terminator aurait du s’appeler TERMINATOR TROIS DARK FATE. C’est le vrai T3, celui attendu par les fans.
    J’irais le voir avec un regard prudent mais attentif. Ce qui est bien c’est la brièveté du film (un home run course poursuite comme les deux premiers) avec en plus le R Rated qui n’avais plus été utilisé. On échappera aux vannes horribles (par le sourire de genisys car déjà vu dans T2 mais le s lunettes roses).

  8. Ce Terminator puait depuis le 1er trailer et les premières critiques l’ont pratiquement toutes défoncé. J’irai me faire une idée par moi-même mais je pense qu’il faut laisser cette saga tranquille. Le Renaissance avait posé de bonnes bases pour une nouvelle saga dépaysante mais il a bidé malheureusement. Le coup du Terminator qui vient du futur c’est la 5ème fois c’est plus possible ,s’ils n’ont pas d’autres idées il est temps de jeter l’éponge.

    • Oui j’avais bien aimé ce Terminator Rennaissance se passant après la victoire des machines et cette guerres contre ces dernières. vraiment deg qu’il n’ait pas marché…

      Celui-là ne me rassure pas du tout avec ces trailers

  9. Pourquoi pas, je suis assez intrigué.
    Y’a un certains potentiel (dans le genre film d’action évidemment… en tout cas sympa la baston sous lumière rouge !)et ça a l’air d’être à peu près fidèle au comics.
    Puis j’imagine qu’on le verra tout blanc plus tard dans film et que Sony veut pas trop en mettre dans ce trailer. (d’ailleurs à 2min10 il a déjà l’air de tourner pâle).

    En tout cas je lui laisserai sa chance.

    Après niveau comics Valiant, pour se lancer vaut mieux lire l’intégrale Harbinger de Joshua Dysart chez Bliss ! (ou les X-O Manowar édition 2018 !)

  10. Wolverine ayant en partie inspiré le Terminator (« mais chut, faut pas le dire »)…
    À voir ces deux trailers (avec juste une seconde de Bloodshot à la peau grise, à 2:11)… il y aurait eu plus d’intérêt si on avait permuté Vin Diesel et Gabriel Luna dans ces rôles respectifs.

    Bon, sinon la Feminator cyborg jouée par McKenzie Davis a une coupe au bol qui fait penser au personnage (venu du futur) de Florence Langer dans le comic Robocop/Terminator…
    Et si ça se trouve, elle est la fille de John Connor, qui se fait passer pour mort dans le présent, ce genre de chose… ou pas.
    Plus envie..?

  11. Après la purge qu’était Genysis, cet opus me redonne un peu espoir. De la bande-annonce, je retiens surtout une Linda Hamilton toujours aussi classe en Sarah Connor. Cet opus reprend exactement la même formule qu’Halloween l’an dernier (semi-reboot rated R, retour de l’actrice mythique et réalisateur d’origine à la production). Croisons les doigts pour qu’il soit aussi réussi.

    Je n’avais absolument pas entendu parler de Bloodshot. On verra les premiers retours…

  12. HORS SUJET, et c’est pour ça que je le mets dans le bar, hic * oOo o O o ° Oo oO, je viens d’apprendre que John Cho s’est viandé le genou sur le tournage de Cowboy Bebop, dès la première semaine et lors d’une répétition, c’est ballot… , tournage qui sera donc reporté de six mois…
    Voilà, c’est ce que je disais l’autre jour, ils sont bien gentils ces acteurs qui veulent faire leurs cascades, mais c’est un vrai métier et on ne s’improvise pas champion en arts martiaux ou acrobate. Surtout qu’il a 47 ans ce grand couillon ! (: o Le genou ça pardonne pas et ça reste pour la vie, pfff…. Bonne convalescence John (: (
    https://www.instagram.com/johnthecho
    En passant, si vous voulez voir un excellent petit film starring the great John Cho, voyez celui-ci, c’est un bijou !
    https://www.youtube.com/watch?v=o5nT97bV8oc

  13. J’attendais beaucoup les adaptations des comics Valiant, et du coup je suis quand même un peu mitigé de découvrir Vin Diesel dans la BA. Après ça n’a pas l’air mal en soit. Sans être hypé, disons que je suis curieux.

  14. …Sinon, c’était pas mal Shaun le Mouton : La Ferme contre-attaque. Moins surprenant et plus « facile », mais ça garde une jolie part d’émotion dans son dernier tiers. 🙂

  15. mouais pas terrible encore l’apparence de bloodshot….

    https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn%3AANd9GcQySXG4nKI9gi6QCAplpssaPoxQ8whjoc9T8FHLAxUv6BWbf-4h

    dans la série ninjak vs the valiant universe proposé par Bat in the sun ( quand même bien carré et qui font du super taf ) qui ressemble déjà plus à une VRAIE adaptation, il avait déjà plus de gueule, ça ressemble à rien là…. si on ne savais pas qu’il jouait le rôle ça passerait inaperçu limite….

    par contre ça, ça défonce mdr
    https://i.ytimg.com/vi/8KlVlj_FpRo/maxresdefault.jpg

    https://m.media-amazon.com/images/M/MV5BNTRmMzFiZGEtY2I3Yi00MjYxLTg5ODUtYTZjNWVmNWIyNTFmXkEyXkFqcGdeQXVyODc3NTI0MzA@._V1_.jpg

    tout les épisodes assemblés ensembles, et dispo ici en vo
    https://www.youtube.com/watch?v=8KlVlj_FpRo

  16. Ouai ba Terminator Dark Fate c’est un gros non. Un quasi zéro pointé. Peut être pas aussi mauvais que Genysis (l’avantage ici c’est qu’on se tape pas Jai Courtney …).
    Mais globalement le film fait pratiquement toutes les mêmes erreurs. Un antagoniste inintéressant. Du bon sentiment progressistes poussif. Trop de CGI baveux. Un scénario uuuuultra prévisible.

    Je comprends pas comment ils peuvent continuer à se planter autant, avec soit disant Cameron au scénario …
    Et dire que Renaissance a été conspué a l’époque, alors que c’était probablement la meilleure façon de continuer intelligemment la franchise …
    En gros l’intro est cool, tout le reste a la poubelle même si Schwarzenegger a toujours la classe. Mais c’est la première fois que j’entends la voix de Beretta (son doubleur) faiblir un peu.

    • je partage ton avis, Dark Fate est finalement à peine mieux que les autres suites de T2 qu’il vient d’effacer, et on se dit encore une fois que bien Sombre est le Destin de cette franchise…
      pour moi il faudrait en finir avec ces suites qui ont finalement toutes le même scénario course-poursuite et apporter quelque chose de nouveau avec un préquel en 2029 par exemple ou une suite mais dans un futur post-apo comme avait pu le faire Rennaissance

  17. « Fate in a pleasant mood can change your destiny
    your destiny is in the hands of fate
    all you gotta do to change your destiny is to find fate
    when fate is in a pleasant mood… »

    OK: Tout était dit en un seul Terminator, le 1er. Normal, l’histoire faisait une boucle… y avait plus rien à raconter après…
    OK: T-2 n’a pas fait que rebattre les cartes façon « Empire Contre-Attaque »… James Cameron a aussi fait une Suite-Remake déplaçant le style du slasher SF sombre, vers le Comic-Book/Manga Movie plus lisible.
    Opératique, insurpassable, presque aucun film d’action moderne de grande envergure ne pouvant l’égaler dans un style similaire (à part peut-être les autres « remake » que sont True Lies ou Mad Max Fury Road).

    Tous les Terminator qui ont suivi, produits sans Cameron, ne faisant que développer les détails épars cités par les voyageurs temporels… Donc comme une Prequel, puisque tout ça finit toujours de manière identique: Guerre des Machines, John Connor devient leader, il doit trouver Kyle Reese puis l’envoyer « le procréer » dans le passé etc etc…
    Avec des suites/reboot vendues également sur une sorte de (I) Concept Publicitaire…
    – « Le Soulèvement des Machines »: dernier rôle en tête d’affiche de Arnold Schwarzenegger (après un paquet de films très moyens) pour finir sur une meilleure note avant de devenir « Governator » de Californie… ça faisait même partie de sa campagne d’élection;
    – la série tv « Les Chroniques de Sarah Connor: profiter du succès récent de « BattleStar Galactica » et ses interrogations sur l’Intelligence Artificielle mêlées de doutes existentiels;
    – « Renaissance »: la photo désaturée, le côté Prequel guerrier + « Nolanien »… et Sam Worthington en lead avant Avatar;
    – « Genisys »: le retour d’Arnold, Game of Throne (pour le réal et Emilia Clarke), du « Multivers like » et… les 30 ans de Retour vers le Futur 2 🙂

    Néanmoins, ces films gardaient encore un petit intérêt, une sorte de proposition pas trop prétentieuse à chaque fois, qui n’était pas désagréable à voir. Que ce soit le côté mélancolique (« the Fate ») toujours présent, l’idée de flirter avec « l’érosion » de Schwarzy, celui de démystifier de différentes manières « J-C » John Connor le Messie, de mêler de plus en plus humains et machines, de jouer avec les paradoxes temporels…
    et d’oublier bien vite que pleins d’autres films (Matrix notamment) ne les ont pas attendu pour ça.
    Résultat, ces films (et série) aussi finissaient par en être considérés comme oubliables, voir « honteux », même pas innovants, malgré le travail accompli plus ou moins sincèrement, et des succès pas si catastrophiques que ça.

    Dont acte pour James Cameron, une fois qu’il aura retourné sa veste avec le changement de vent (car « la Tempête arrive » toujours 😉 ), et presque récupéré ses droits de créateur…
    Et en fait… non. Car le « Terminator: Dark Fate » qui se présente ici n’a en fin de compte pas grand chose d’original lui non plus. Pire, dès sa séquence d’ouverture, techniquement assez bluffante, le film annonce ses intentions dans une scène « choc »… d’un cynisme patenté. Non seulement ça fait mal là où ça passe, mais en plus ça montre que rien n’a changé dans le traitement de l’héritage de Terminator depuis le 3ème film.
    Y placer ensuite un contexte mexicain frontalier est vain car pas du tout exploré (même pas introductif au film): c’est plus de l’habillage « conscient » qu’autre chose…
    Par contre, le fait d’y avoir un cast principal féminin (ou plutôt de guerriers, qui se trouvent être aussi des femmes), est assez bien utilisé. Même en faisant revenir avec un peu de gêne une Linda Hamilton buriné, la prod n’en fait pas 3 tonnes de ce côté, et on y traite aussi une belle histoire d’Amitié et de Pardon… on est au niveau de Captain Marvel, disons – on pourrait même interchanger les actrices Brie Larson et Mackenzie Davis…

    Si seulement tout ce petit monde ne pouvait pas s’y comporter comme le commun des acteurs de blockbusters Tout Public, c’est à dire en ne pouvant s’empêcher de lancer à la volée des vannes dignes de gamins de 12 ans (dans un « R » Rated).
    Comme dans un Fast and Furious (qui se prend pour un film de super héros), ça enlève à chaque fois une part de force aux héroïnes, et à un méchant plus efficace que charismatique. C’est le réal de Deadpool, Tim Miller, mais sans Deadpool dedans.
    Tout ça ayant très souvent l’air d’un ridicule patenté, même quand ça s’y prend au sérieux (le thème musical de Terminator… augmenté de guitares pour faire plus mexicain!?), désamorçant trop souvent l’action, ne brusquant ainsi personne.
    Là où pour Arnold, qui nous a déjà habitué à bien pire niveau punchlines, et bien ça passe un peu mieux. On peut un peu se raccrocher à son évolution dans cette histoire, malgré les gags de second degré qu’il y amène… mais avec toutefois la déception de ne pas voir le film être centré entièrement sur lui. Ce qui aurait fait de son développement l’équivalent, en mode T-800, du dernier Rambo, « Last Blood » – beaucoup de points communs entre leurs rôles dans ces deux films, mais avec zéro niveau radicalité brutale pour Dark Fate.

    Tout ça poussant aussi l’opportunisme jusqu’à… réutiliser les idées narratives des précédents films/séries, comme si de rien n’était, et en faisant croire qu’ils peuvent faire bien mieux.
    Ça ne fait pas que rappeler le caractère « pilleur » du scénariste Cameron, car ils s’y sont mis (officiellement) à 6 pour écrire ça…
    Ça montre surtout qu’il est compliqué de sortir de la logique narrative du 1er film, pour proposer autre chose qu’un développement scénaristique si évident qu’il en devient ultra prévisible à chaque fois.
    Surtout avec les gimmicks à la « I’ll Be Back », devenus si parodiques avec le temps. Ni autre chose que des idées commerciales typiques des années 2000/2010, à base de « lancement d’une Nouvelle Trilogie » (donc, on ne remplie pas trop l’intrigue tout de suite), « d’épisode qui ignore les précédents en étant la suite directe du meilleur film » (on voit bien que c’est plutôt faux), de scénario de David Goyer, de titre en « Dark », de trailers trop spoilants ou de musique à gros sons de Junkie XL.

    Ne reste tout de même, comme garant d’un spectacle correct et regardable, que des scènes d’action très bien fichues et assez sanglantes, Tim Miller et ses acteurs semblant bien s’amuser, mais sans que ça soit transcendant.
    Et voir aussi dans ses oeuvres l’actrice Mackenzie Davis, enfin en tête d’affiche (mais peu mieux faire encore dans un registre Bessono-Cameronien),. Et très fascinante à regarder même si, après la plus ou moins convaincante Alita cette année… il faille attendre que James Cameron lui-même nous ramène sa Neytiri pour nous prouver à nouveau qu’il sait vraiment écrire des héroïnes… tout seul.

    La Finalité semble être que la Saga Terminator, la Franchise, en fait… n’existe pas. Et n’a jamais existé, si tous les épisodes suivants ne seront tous « que » des remakes, auront une continuité élastique à base d’acteurs se faisant remplacer pour mieux revenir plus tard…
    C’est un tel souk qu’aujourd’hui, on peut enfin considérer que chaque autre film depuis le 1er n’est qu’un One Shot.
    À chacun son préféré, c’est ciblé pour l’Instant « T » et le Divertissement, et c’est tout… on n’aura rien de plus extraordinaire là dedans.
    À moins que Cameron, maintenant que ses droits sont maintenant Vraiment officiellement en ses mains…
    mais on n’a pas fini de l’attendre, lui. 😉

    « …Because I know what’s in there
    Is already in the air
    Oh yeah
    There’s a storm on the way… »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here