Le bar de Galactus #31 : Invisible Man ~ Altered Carbon

70

Bienvenue dans le bar de Galactus : chaque lundi, une nouvelle page est à votre disposition pour discuter cinéma, télévision et comics au sens large, loin des univers Marvel et DC Comics !

Invisible Man ou comment un film qui devait faire partie d’un univers partagé (le Dark Universe) a été complètement repensé après l’échec du premier blockbuster appartenant audit univers (La Momie)… Exit donc Johnny Depp et bienvenue à Elisabeth Moss, tête d’affiche d’une nouvelle production Blumhouse aux critiques élogieuses et au budget riquiqui (7 millions). (Unpopular opinion : je garde un bon souvenir de Dracula Untold, ayant un faible pour les films d’action qui se déroulent dans un contexte historique.) Pour les fans de science-fiction, on peut bien sûr signaler la mise en ligne vendredi de la saison 2 d’Altered Carbon, avec Anthony Mackie en rebelle du futur. Quelqu’un est accro ? Enfin, la saison 10 de The Walking Dead est de retour. Par avance, bon courage si vous souffrez de claustrophobie…

Cecilia Kass est en couple avec un brillant et riche scientifique. Ne supportant plus son comportement violent et tyrannique, elle prend la fuite une nuit et se réfugie auprès de sa sœur, leur ami d’enfance et sa fille adolescente. Mais quand l’homme se suicide en laissant à Cecilia une part importante de son immense fortune, celle-ci commence à se demander s’il est réellement mort. Tandis qu’une série de coïncidences inquiétantes menace la vie des êtres qu’elle aime, Cecilia cherche désespérément à prouver qu’elle est traquée par un homme que nul ne peut voir. Peu à peu, elle a le sentiment que sa raison vacille…

70 COMMENTAIRES

  1. Peut-être un peu prématuré mais la bande annonce du nouveau Transformers qui finira sur la chaîne Netflix me plaît beaucoup … après un Bubblebee que j’ai aimé, je vais finir par me réconcilier avec ce que Bay a mis tant d’années à saccager …

  2. Etant un grand fan des Universal Monsters, j’attends énormément du nouveau Invisible Man, surtout au niveau de la performance d’Elizabeth MOSS. (Unpopular opinon : j’avais pas détesté La Momie avec Tom Cruise… par contre Dracula Untold, c’était pas ma came)^^

      • LA MOMIE a souffert du même symptôme que BATMAN V. SUPERMAN : Montrer la création d’un monde complexe en un film en plus du scénario de base. Ça a donné un film boursouflé qui, sans être horrible, s’est avéré être un VAN HELSING 2.0
        Dommage car le potentiel était présent.

        Attention toutefois, rien n’indique qu’en cas de succès important d’INVISIBLE MAN, Blumhouse ne décide pas de créer son univers partagé !

        • @ DarkKane : Mouais… Ou alors BVS était juste un film éclairé à la bougie, qui mettait une bonne heure à démarrer, dépeignant un Batman hyperviolent ne raisonnant pratiquement plus, un Superman aigri et désespéré qui ne croyait plus en rien, un Luthor agaçant d’immaturité et en faisant des tonnes, posant comme clé de la résolution du conflit entre les deux protagonistes le fait que leurs mamans ait le même prénom, et ne faisant finalement l’unanimité que sur l’introduction d’un personnage secondaire qui éclipsait les deux autres chaque fois qu’elle apparaissait à l’écran…
          Sinon à part ça, oui, ça montrait la création d’un monde complexe en un film en plus du scénario de base, et ça a souffert de ça, bien sur…………………… O_o
          Pardon pour le ton ironique, mais non quoi…. (: /

        • @ The-sting : Merci ! C’est gentil à toi ! C’est sûr que je préfère un like à une tentative de strangulation que notre camarade que j’ai du agacer un peu, doit certainement avoir envie d’exercer sur ma charmante et ectoplasmique personne ! 😀

  3. Pour ma part j’ai essayé Locke and Key, j’ai trouvé ça assez impersonnel et inintéressant.
    En revanche, Nos4A2 c’est aussi du Joe Hill, c’est sûr Amazon Prime et c’est excellent !
    Petit bonus kisscool, c’est connecté au Kingverse.
    Altered Carbon je me méfie, la seconde partie de la saison 1 était un sacré bras d’honneur au bouquin …

          • Faut croire que c’est comme GOT, je me fais les bouquins depuis quelques temps. Comme par hasard la majorité des scènes voir la totalité qui m’ont fait grincer des dents dans la séries n’existent pas dans les livres 😀

            En plus depuis que je suis arrivé aux 3 derniers livres, et il y a beaucoup d’inédits cela n’a plus rien à voir avec la série et comme c’est bizarre, je ne ressens plus comparé à la série une traversé du désert. Faut dire que les intrigues sont tout aussi nombreuses qu’au début, les anciens personnages sont remplacés par des nouveaux, et il m’est impossible de prédire la suite contrairement à l’adaptation en séries. Bon bien sur sauf les événements qui je sais existait aussi dans la série, comme john snow, mais en attendant on le voit bien changer avec sa nouvelle position à la garde de nuit…

            Je ne comprends pas cette mentalité de changer des trucs qui sont déjà excellent dans les versions bouquins, bon aletered carbon n’ayant pas lu les bouquins je ne peux comparer. Mais la seconde partie de saison 1 était en effet plus mollassonne et prévisible que la première partie, mais l’univers fait que j’ai quand même adoré jusqu’a la fin ! Même si je reste un peu déçu du personnage, on passe d’un révolutionnaire à quelqu’un qui finalement passe à autre chose très rapidement et facilement.

  4. Alors moi la bande annonce de cette deuxième saison d’Altered Carbon ne m’emballe pas du tout. Je ne suis en plus pas particulièrement fan de Mackie et je râle que ce grand escogriffe de Joel Kinnaman n’ait pas voulu faire cette saison 2. Je suppose que je zieuterai quand même un ou deux épisodes, pour voir.

    En revanche, j’ai été totalement accro à la saison 1, et ai même acheté le bouquin, parce que l’histoire et l’univers m’ont vraiment plu ! Le seul défaut que j’ai trouvé à la série, c’est un excès de nudité gratuite. Le Ghost serait-il puritain ? Non, mais des fois, je trouve qu’il ne faut pas pousser Grand-Mère… Il y a un côté racoleur dans le processus qui me dérange. Surtout que l’histoire est géniale !

    L’Homme Invisible me fait très envie ! Parce que je veux voir s’ils vont nous surprendre à partir d’un truc qui normalement, a été traité tellement de fois, qu’il ne semble plus présenter aucune surprise ? Et ça m’a l’air de traiter de la folie, ce qui n’est sans doute pas nouveau non plus, mais je suis curieux. J’aime l’idée que le récit soit centré sur la folie présumée du personnage féminin, qui a peut être inventé son homme invisible ? On verra ! Ou on verra pas d’ailleurs !

    Bon, tout cela est bien beau, mais ce que j’aimerais surtout voir un jour dans le Bar de Galactus, c’est un article sur The Expanse. C’est la série SF indispensable, mes amis ! 🙂

    • En plus cet Invisible Man tu ne risques pas de le voir nu, lui ! 😉

      Je me suis lancé dans Mr Robot après avoir vu quelqu’un ici le recommander chaudement (Chocasse ?), et j’ai adoré. Je vais finir par tenter The Expanse prochainement vu que tu le recommandes sans arrêt. 🙂

      • @ Archer : Non mais dans ce cas, je ne serais pas contre une femme invisible, qu’on verrait un peu en transparence, hi hi hi ! Après tout, il est important de donner des premiers rôles importants aux femmes, il faut être féministes ! Bon j’arrête, je suis pas crédible là, je le sens ! 😀

        Tu verras, The Expanse est géniale ! Je ne te spoile rien, mais juste te dire que ça commence comme un simple polar, et que ça évolue très vite vers autre chose de beaucoup plus grand.
        Et ce que j’ai le plus aimé, mais c’est très personnel parce que ça raccroche à mon intérêt pour l’astrophysique, c’est qu’ils dépeignent une vie dans l’espace très réaliste. Avec notamment les pathologies qui vont avec, les effets G, les vaisseaux en orbite qui tombent comme dans la réalité (la mise en orbite est en fait une chute qui est compensée par une accélération latérale et/ ou dans la direction opposée si mes souvenirs sont bons).
        Et puis Florence Faivre, c’est ma petite chouchoute ! Je n’aurais de repos que lorsqu’elle sera une star internationale 🙂

        • @ ghost: je t’en prie ! 😉

          Concernant la série, t’es plus pour une vraie fin d’ici deux / trois saisons ou plus ?
          le mélange SF / géopolitique est vraiment bien rendu mais j’ai peur d’une série à rallonge même si elle a failli mourir.

          • @ Doc Brown : Pour être franc, je pense que j’aimerais bien avoir une conclusion d’ici deux saisons maximum. On en est déjà à la quatrième, et je l’ai trouvée moins bonne que les précédentes, dans la mesure où le principal mystère de ces dernières n’est que partiellement éclairci. Ils ont posé un truc (leur fameux donut cosmique LOL) et sont passés à un “après” qu’il faut gérer. Ce qui amène d’autres mystères (il y a un donut dans le donut, comme le dit Daniel Craig dans A Couteaux Tirés 🙂 ), certes, mais il y a quelque chose qui ne m’a pas satisfait. Il manque des réponses et j’ai l’impression qu’ils vont ailleurs. Le cliffangher du dernier épisode est cependant insoutenable et j’attends la suivante avec impatience 🙂 Mais je pense qu’il vaut mieux arrêter à un moment, il faut qu’ils répondent à la question qu’on se pose depuis le début. Sinon on va partir dans tous les sens et le public va se lasser. C’est ce qui m’a ennuyé dans cette quatrième saison. L’action qui s’y déroule est intéressante, mais n’a plus de rapport avec le donut initial si j’ose dire, ou alors très peu. On sait toujours pas Qui c’est ? Ou Quoi c’est ? Tu vois ce que je veux dire ? Il faudrait une réponse.
            Reprendre plus tard les personnages pour un spin off, en revanche, je serai pour, mais là j’ai envie qu’on en finisse et qu’on sache enfin. Cela dit, peut être que ça sera comme dans la vraie vie, et la vraie science, c’est à dire qu’il n’y aura peut être pas de réponse, et que ça fait partie de l’idée depuis le début.

    • J’avoue avoir été déçu aussi de ne pas retrouver Joel Kinnaman pour cette saison 2, mais j’ai tout de même demandé à une amie qui adore les bouquins ce qu’il en était, et en fait elle m’a dit que ça suit simplement la trame des livres et que dans le second livre il a le corps d’un afro-américain… Du coup ben juste question de fidélité pour ce point de détail.

      • @ Saikanji : Ah ? J’avais vraiment lu quelque part que c’était Joel qui avait refusé, pour aller faire Hanna. Eh bien je me réjouis qu’ils aient respecté le bouquin dans ce cas ! Du coup, je regarderai certainement d’un oeil plus ouvert. Merci pour l’info 🙂

  5. La Momie était une merde infame mais j’avais moi aussi bien aimé Dracula Untold. L’acteur principal était charismatique et certaines scènes étaient assez épiques, proche des derniers Castlevania. J’aurai aimé voir le monster universe, l’Invisible Man au budget riquiqui sur fond de #metoo ne m’attire pas absolument pas.

    Altered Carbon beaucoup aimé la saison 1, en particulier grace au charisme de Joel Kinnaman. J’attends la saison 2 mais je trouve que Mackie est un acteur médiocre au charisme faiblard donc je suis pas trop hypé.

    Enfin Walking Dead, fan de la 1ère heure je continue à suivre plus par rituel que par plaisir. La première moitié de saison était completement inintéressante (encore plus que les dernières déja très nazes) donc je me dis qu’on peut pas tomber plus bas. Sans Rick on a perdu le minuscule intérêt qu’il restait. Je donne 2 saisons max de plus à la série avant de crever.

  6. Moi je viens de terminer Hunters, série tres pulp, très comic book, très… moarf.
    Sympa mais sans plus, une fin totalement attendue.
    Reste le plaisir de voir Pacino pendant 10h.

  7. On est d’accord que le résumé d’invisible man c’est :
    Je découvre le secret de l’invisibilité et tout ce que je trouve à faire avec ce pouvoir extra-ordinaire, c’est faire chier mon ex-femme ??!! oO

      • J’ai une théorie purement gratuite et ghostienne, c’est à dire basée sur rien du tout, mais je me demande si le personnage invisible donc, n’est pas “attaché” à la maison, c’est à dire par exemple qu’il doit rester proche de celle-ci et de la machine qui l’a rendu invisible je suppose, pour reste en vie, un peu comme les fantômes justement qui sont attachés à un endroit (j’en suis un, je sais de quoi je parle 😉 ). Cette idée semble contredite par la scène qui se déroule manifestement dans un hôpital ou dans la salle d’interrogatoire, alors il est peut être “attaché” à la personne de sa femme, comme les poltergeist (esprits frappeurs) sont attachés à des personnes et non à des lieux. En tous cas, il y a bien cette idée de personnage-fantôme qui hante un autre ! Ça doit être ça qui me plaît ! 😀

        Ensuite, pour ce qui est de l’invisibilité en elle-même, il y aurait deux méthodes je crois. Soit on se focalise sur la réfraction de la lumière, auquel cas le film se baserait sur les travaux RÉELS sur ce qu’on appelle les “méta-matériaux”, qui ont la capacité de courber la lumière mais qui font apparaître un “trou” là où ils se trouvent (on est en train – pardonnez-moi, d’essayer de voir comment on peut boucher ce trou…. o_o), mais j’ai pas l’impression puisque le mec est à poil, donc il ne porte pas de tenue qui serait constituée desdits matériaux.

        Je laisse de côté le truc de l’écran qui aurait été inventé par une scientifique iranienne et qui projetterait une image, comme dans je ne sais plus quel Mission Impossible (je crois), mais j’ai lu que ça existait réellement, mais là c’est pas ça. Trop de bazar à transporter.

        Et ça peut être encore un truc plus en relation avec le déplacement dans l’espace-temps *, qui amènerait le personnage à être en quelque sorte décalé par rapport à nous puisqu’il se déplacerait dans la même dimension que nous mais à un temps différent, ce qui en ferait une sorte de fantôme justement, et ça pourrait être sympa d’utiliser ce genre d’explication. Mais ça impliquerait une vitesse proche ou supérieure à celle de la lumière (je sais plus) ce qui serait intéressant pour l’invisibilité du coup…

        On pourrait aussi se baser sur les théories du multivers (pas celui de Marvel ni de DC hein LOL) qui veulent qu’il y a de nombreuses dimensions (11 peut être je sais plus, ou beaucoup plus ?) qu’on n’arrive pas à percevoir (on en perçoit 3 et on considère une quatrième, le temps).

        * Je dis toujours “espace-temps” car les deux sont une seule et même dimension. Lorsque vous marchez le long des Champs Elysées, vous vous déplacez à la fois dans l’espace et dans le temps. Lorsque vous êtes immobile, vous vous déplacez uniquement dans le temps. Deux personnes peuvent occuper le même espace mais nécessairement à deux temps différents (je suis assis sur une chaise, je me lève, quelqu’un prend ma place et occupe la même chaise, mais plus tard), et bien entendu, il semble qu’on ne puisse se déplacer que dans un seul sens quand il s’agit du temps, alors que dans l’espace, il semble qu’on puisse se déplacer à notre guise dans tous les sens.

        Bref, j’ai besoin de ce film ! 😀

        • @TheGhost :

          “Je dis toujours « espace-temps » car les deux sont une seule et même dimension.”

          Mmmmm… Pourtant si on fige le temps à un instant T toi et moi nous trouvons bel et bien à deux endroits différents dans l’espace (voire au même endroit si nous sommes tous les deux sur LTH, mais c’est un autre débat 🙂 )… Ce qui semble indiquer que la dimension “espace” existe bel et bien indépendamment de la dimension “temps”, non ?
          Ce qui est sûr par contre, c’est que l’espace n’est pas figé : il s’étend… avec le temps… Donc si on fige le temps… On fige l’espace… Mais si on figeait l’espace, le temps serait-il figé lui-aussi ?

          Mmmmm…

          J’ai plutôt l’impression qu’il s’agit de deux dimensions inter-dépendantes (voire unilatéralement), plutôt qu’une seule et même dimension, non ? Si tu as des sources intéressantes à partager sur le sujet, comme d’hab je suis preneur ! 🙂

          • @ Archer : Bon ! J’espère que je ne vais pas te dire trop de conneries, parce que c’est mon dada, mais c’est pas non plus mon métier ni ma formation. Et je me ferais un plaisir de te donner quelques belles références en fin de com, en particulier une conférence du grand Roland Lehoucq qui t’expliquera tout ça mieux que moi ! 🙂

            Tout d’abord, tu n’as pas tort de me reprendre sur ma formulation : j’aurais du parler de “structure” pour désigner l’espace-temps, plutôt que de “dimension”, car effectivement, nous pouvons bien considérer les deux dimensions de l’espace et du temps, mais comme tu le comprends, elle jouent ensemble ! C’est un peu comme la longueur et la hauteur, c’est pas la même chose, mais ça fait partie d’un même tout, et c’est ça qu’il faut comprendre/ admettre. Je t’avouerai que je l’ai tellement admis que je ne fais plus la distinction, pour moi, il n’y a plus que l’espace-temps que je considère comme un seul “espace” si tu veux. Car pour moi, le temps est un espace également. Enfin, ça c’est ma compréhension personnelle, hein. Mais tu vas voir qu’on n’en a pas fini avec ce monsieur Temps.

            Car même si tu as raison sur la formulation, c’est ton départ qui me semble inexact. Tu me dis “pourtant si on fige le temps à un instant T, toi et moi nous trouvons bel et bien à deux endroits différents dans l’espace.” Eh bien ? Je n’ai jamais dit le contraire ! J’ai dit qu’on ne pouvait pas occuper le même espace en même temps. La même position si tu préfères, la même position sur cet espace ! Mais bien évidemment que nous sommes sur le même espace ! Même si tu étais sur la lune et moi sur Jupiter, à des endroits différents donc, nous serions sur le même espace. Mais nous n’occuperions pas le même espace. Cela n’est possible que si nous le faisions à deux temps différents, c’est bien ce que j’ai écrit ! Nous ne partageons pas le même fauteuil au moment où j’écris ces mots, c’est bien ce que j’ai écrit ! Mais oui, nous sommes sur le même espace, c’est pas la même chose ! et nous voyageons aussi dans le temps puisque sans même beaucoup bouger, je viens de mettre une heure pour t’écrire tout ça !!!! :@

            Ensuite, j’aimerais bien que tu me dises comment on pourrait figer le temps !!! O_O On peut pas ! En revanche on peut se figer, nous ! Et c’est ce que tu sembles me suggérer !

            Mais même si nous sommes toi et moi (immobiles ou en mouvement peu importe) sur deux espaces géographiques différents (mais c’est le même, il est simplement étendu), nous continuons l’un comme l’autre notre déplacement dans le temps, puisque l’heure tourne autant pour l’un que pour l’autre. Que nous soyons figés ou pas. Pendant la durée du freeze, du temps s’écoule, enfin, une durée s’écoule, et c’est là que ça va se compliquer, mais que ça va devenir intéressant !

            En fait, le temps n’est pas figé non plus ! Il est RELATIF ! Qu’est ce que ça veut dire ? Ça veut dire que LE TEMPS EN LUI-MÊME N’EXISTE PAS ! Il n’existe que des durées mises bout à bout si tu veux. Et mesurables !

            Et allant manifestement toujours dans la même direction c’est à dire cause => effet; ou passé => présent => futur, mais jamais l’inverse (fun stuff, mathématiquement, c’est possible ! 🙂 avec une histoire de vecteur ou de facteur négatif, mais j’ai oublié o_O ).

            Mais ce ne sont là que des durées car la façon dont nous appréhendons le “temps” dépend de notre vitesse et de notre référentiel commun (là je te prie de m’excuser, j’ai oublié la définition exacte de ce terme, et j’ai pas le courage ni de chercher, ni de me lancer au risque de dire une connerie). Ce que ça veut dire, c’est que nous pouvons toi et moi partager le même “temps” (la même appréhension du temps plus exactement) si nous sommes à la même vitesse et plus ou moins sur un espace commun. C’est ce qui fait que si nous regardons nos montres, ça va donner la même heure si nous sommes par exemple tous deux sur le même fuseau horaire, c’est à dire à peu près sur le même plan de l’espace étendu. Et c’est ce qui va donner le décalage horaire dans le cas contraire.
            De même sait-on pour avoir fait l’expérience sur des horloges atomiques que l’heure en orbite, et l’heure sur la Terre connaissent une variation infinitésimale pour le coup, mais elles sont bel et bien différentes ! D’un kiki hein, mais quand même ! Et ça serait pareil mais à plus grande échelle si tu quittes la Terre pendant plusieurs mois à la vitesse de la lumière (tu ne partageras plus le même référentiel et le temps sera ralenti POUR TOI et pas pour moi qui reste ici, ce sera pas le même en fait), ou si tu t’approches d’un trou noir (les variations de la gravitation causées par un trou noir tordent et déforment l’espace-temps. Au fait, c’est une sorte de tissu l’espace-temps, j’ai oublié de le préciser, il n’y a pas de vide en réalité, même si pour nous ça semble vide).
            Tu verras dans la vidéo le fameux paradoxe des Jumeaux de Langevin qui a donné à Pierre Boule son sujet de la Planète des Singes.

            En fait, on ne s’en aperçoit jamais, mais nous ne partageons pratiquement jamais le même temps ! Mais à l’échelle humaine, ça ne se voit pas ! En particulier parce que nous nous déplaçons plus ou moins tous à la même vitesse ! Globalement.
            Mais temps et espace sont tellement liés qu’ils forment une structure ensemble si j’ose dire (ce que j’ai appelé une seule et même “dimension” par erreur), le fameux espace-temps ! En tous les cas, selon la théorie de la relativité générale de ce Cher Albert ! 🙂

            Ce qu’il faut comprendre de tout ça, c’est que LE TEMPS N’EXISTE PAS ! En fait, il n’y a au final que l’espace, et des durées que l’on mettra pour aller d’un point A vers un point B, et ces durées varieront selon nos vitesses, notre façon de les appréhender dépendant d’un référentiel partagé ou pas. Donc quelque part, il n’y aurait bien qu’une seule dimension, qu’Albert a nommé “espace-temps”. Et on se déplace immanquablement dans les deux, ou pas si on considère qu’on est figés sur l’espace, mais même ça on peut le contredire, puisque nous sommes sur un espace appelé planète qui elle se déplace aussi. Après on va pas chercher la petite bête non plus, mais en gros, être figé c’est impossible semble t-il ! 😀

            Maintenant deux vidéos indispensables :
            https://www.youtube.com/watch?v=qk1uhSXX600
            https://www.youtube.com/watch?v=4XQuNnVWHgU

            Et je te rajoute pour le plaisir, celles-ci à voir APRÈS ! 🙂
            https://www.youtube.com/watch?v=g3X-Y_-uZas
            https://www.youtube.com/watch?v=MTY1Kje0yLg

            Amuse toi bien ! 🙂

          • @TheGhost :
            “Tu me dis « pourtant si on fige le temps à un instant T, toi et moi nous trouvons bel et bien à deux endroits différents dans l’espace. » Eh bien ? Je n’ai jamais dit le contraire !”

            Cette remarque avait pour seul but de montrer que temps et espace sont bien deux dimensions différentes. Ce que je précisais d’ailleurs juste après : “Ce qui semble indiquer que la dimension « espace » existe bel et bien indépendamment de la dimension « temps », non ?” 😉

            “Ensuite, j’aimerais bien que tu me dises comment on pourrait figer le temps !!! ”
            Mais… Pourquoi donc ? J’ai pas dit qu’on allait le faire ! C’est théorique ! 🙂

            “Et c’est ce que tu sembles me suggérer !”
            Non malheureux ! Tout ce que je dis, c’est que si on figeait le temps, alors l’espace et tout ce qu’il contient (dont nous) seraient à priori également figés…

            “C’est ce qui fait que si nous regardons nos montres, ça va donner la même heure si nous sommes par exemple tous deux sur le même fuseau horaire, c’est à dire à peu près sur le même plan de l’espace étendu. Et c’est ce qui va donner le décalage horaire dans le cas contraire.”
            Mmmm… Corrige-moi si je me trompe, mais il me semble bien que le temps s’écoule de manière similaire quel que soit ton fuseau horaire (bon, pas exactement, car si on veut être précis selon l’altitude à laquelle on se trouve sur la planète on n’a pas la même vitesse, puisqu’on est situés à des distances différentes du centre de rotation de la Terre. Idem à mesure qu’on s’éloigne de l’équateur pour se rapprocher des pôles. Mais cette différence serait, si je me fie à ce que tu dis, imperceptible pour notre petit cerveau 🙂 ). L’heure affichée sur nos montres n’est qu’une construction sociale. Et s i on n’a pas la même heure d’un fuseau horaire à un autre, c’est simplement par rapport au lever/coucher du soleil, qui diffèrent selon notre place sur la petite planète bleue, non ? 🙂

            Merci d’avoir pris le temps de faire une réponse aussi constructive. Et merci également pour tes liens, je vais y jeter un œil. Tu m’as donné furieusement envie de ressortir The Science of Interstellar de ma bibliothèque ! 😉

          • @ Archer : Bonjour, mon lanceur de carreaux préféré ! Le temps s’écoule de manière similaire quel que soit notre fuseau horaire, oui et non. Oui dans la mesure où la Flèche du Temps va toujours de l’avant pour tous, mais non puisque le “temps” en lui-même n’existe pas. C’est donc seulement notre appréhension de ce “temps”, de ces durées ou de l’heure (construction sociale bien pratique en effet qui sert bel et bien à mesurer les durées et à structurer notre vie) qui vont en différer. J’ajouterais que, selon les cultures, tu peux également avoir une conception du temps différente. Pour certaines cultures, le temps justement n’existe pas, et rien n’est jamais fini. C’est bien de le savoir quand on est en conflit ouvert ou larvé avec une autre civilisation, qui elle raisonne à plusieurs centaines d’années, parce qu’elle a le temps.

            Je ne m’étends pas plus sur le reste et te laisse découvrir les réponses par toi-même à partir de la documentation vidéo ou autre que tu trouveras notamment à partir des liens que j’ai posté. Elles t’expliqueront les choses mieux que moi et tu seras plus à l’abri d’éventuelles erreurs, incompréhensions, ou approximations de ma part.

            Je ne souhaite d’autre part plus me lancer dans d’interminables débats qui nous portent vers le hors sujet et finissent par agacer le maître des lieux, ce que je comprends parfaitement. Du coup je me limiterai comme je le fais aujourd’hui. C’est assez chronophage en plus de ça 🙂

      • @ Chocasse : Pas pour le plaisir de te contredire, ami, mais je pense que le type de ce film serait plutôt un pervers narcissique. Ce qui expliquerait qu’il ait une position sociale très élevée, ainsi qu’une intelligence supérieure, mais qu’il soit centré sur sa femme, le conjoint ou les enfants étant classiquement les victimes de ce type de ces monstres-là.
        Celui du bouquin est plus un sociopathe qu’un psychopathe je pense, mais j’ai du mal à différencier les deux. Le psychopathe n’a pas d’émotions me semble t-il, bien que cette formulation doit être des plus caricaturales (je parle sous le contrôle d’éventuels psychologues).

        • Tu as entièrement raison. Ce que je sous entends de manière plus général c’est que l’homme invisible n’est absolument pas une personne saine d’esprit. En qu’en l’état en faire un pervers narcissique au lieu du psychopathe pur avec Bacon, pour moi on y gagne au change rapport au bouquin. Bien que les 2 soient assez obsédés par leur ex femme. Je demanderai à ma copine tient pour le manque d’émotions chez un psychopathe, c’est intéressant (elle est psy clinicienne).

          • @ Chocasse : Oui effectivement, je pense que c’est bien trouvé pour proposer à la fois quelque chose de nouveau et pour respecter l’oeuvre originale.
            Il me semble que le psychopate est incapable de ressentir les émotions, et qu’il ne perçoit les autres êtres vivants que comme des abstractions, ce qui explique qu’il puisse leur faire des choses horribles. En revanche, il est conscient de sa différence et sait parfaitement simuler.
            Je crois aussi que nous avons tous une tendance plus ou moins marquée à la psychopathologie, mais d’une façon normale, et qui est plus ou moins forte selon les individus. C’est ce qui permet à des chirurgiens, avocats, pilotes de chasse, ou autres de s’extraire de l’émotion pour accomplir des tâches le requérant. Les psychopathes tels qu’on les entend couramment sont donc des gens chez qui cette tendance est déréglée. Et qui généralement on franchi un certain cap très jeune, comme le fait de torturer des animaux, c’est un grand classique. Je crois aussi qu’ils n’ont jamais eu en général la confiance de leur mère, ou la confiance en leur mère, l’un des deux. Enfin, il me semble qu’il y a vraiment des signaux dans la biographie des individus concernés… quand on la connaît.
            Il y avait un épisode de Dr House fascinant sur le sujet, avec la belle Beau Garrett. Tu as une scène dans laquelle House la confond et tu as son visage qui change d’expression en quelques secondes, c’était absolument effrayant, mais vraiment, à te glacer le sang ! 😀
            Par contre, pour les sociopathes, j’y comprends absolument rien O_O Je crois que c’est plus un trouble des comportements, et qu’ils sont au contraire peut être trop dans l’émotion ? o_O
            Si ta copine veut bien nous éclairer, j’en serai ravi !

          • Effectivement ce sont les psychopathes qui ont du mal a identifié leurs émotions, ils n’ont pas d’empathie. Les sociopathes font des choses immorales sans culpabilité, mais en sachant pertinemment que c’est mal.

          • @TheGhost : Attention à ne pas confondre psychopathie et psychopathologie malheureux ! 😛

            Une autre caractéristique importante qui sépare sociopathe et psychopathe serait leur contrôle émotionnel. A priori le sociopathe commettrait ses crimes sur le coup de l’impulsion, tandis que le psychopathe serait très méthodique et organisé.

            Je constate quand même que les experts ne sont pas tous d’accord pour les considérer comme deux troubles bien distincts. Certains les considèrent juste comme deux variantes du trouble de la personnalité antisociale. J’ai trouvé un article intéressant sur le sujet, qui en plus fait le lien avec le trouble de la personnalité narcissique dont tu parlais plus haut 😉
            https://www.britannica.com/story/whats-the-difference-between-a-psychopath-and-a-sociopath-and-how-do-both-differ-from-narcissists

          • @ Chocasse : Merci à toi et ta copine pour nous avoir offert ces précisions, dont j’apprécie particulièrement les nuances ! C’est effectivement bien plus complexe que je ne le formulais ! ^^

          • @ Archer : “Attention à ne pas confondre psychopathie et psychopathologie malheureux”. Oh mon Dieu ! Qu’allais-je faire ? (: O

            Merci pour ta référence ! En revanche, je pense que l’on trouve aussi des sociopathes très méthodiques et très organisés. Les terroristes en sont une très belle illustration. Du coup effectivement, peut être sont-ce deux branches d’un même trouble s’exprimant au travers de symptômes communs ou différents, et de niveau différents. Là j’avoue que je n’en dis rien, c’est pas ma came.

          • @TheGhost :
            “je pense que l’on trouve aussi des sociopathes très méthodiques et très organisés”

            Peut-être, et dans la même idée on pourrait dire aussi qu’il existe des psychopathes désorganisés et impulsifs, mais alors comment savoir qu’il s’agit bien d’un psychopathe, et non d’un sociopathe ? La frontière se floute encore plus… 🙂

          • @ Archer : C’est simple ! Tu demandes à la copine de Chocasse ! 😀 Relis ce qu’il a écrit.
            “ce sont les psychopathes qui ont du mal a identifié leurs émotions, ils n’ont pas d’empathie. Les sociopathes font des choses immorales sans culpabilité, mais en sachant pertinemment que c’est mal”

            L’organisation n’est pas un critère à mon avis. Une fois encore, j’en resterai là 🙂

  8. Je regarderais Invisible Man, mais je ne pense pas me déplacer pour autant.
    Altered Carbon j’ai déjà regardé la première saison, j’aime beaucoup le Cyberpunk, la saison était pas mal même si je trouve qu’il y avait pas mal d’informations à comprendre donc rendant le tout assez dur à suivre par moment.

    Il y a également l’une des meilleures séries actuelle qui reprend avec Better Call Saul, bien hâte de reprendre !

    • @ SOA-MC : “je trouve qu’il y avait pas mal d’informations à comprendre donc rendant le tout assez dur à suivre par moment.” Très vrai ! J’ai eu du mal sur plusieurs passages moi aussi !

      • Je dirais pas qu’elle est si sous-estimée, tout le monde s’accorde à dire que c’est l’une des meilleures. Certains la disent même meilleure que Breaking Bad, je ne suis pas dans ce camp, tant il n’y a pas autant d’enjeux vu qu’ont connaît comment certains persos finissent, le problème des Prequel, mais l’exécution est aussi bonne.
        Après c’est sûr elle est moins Mainstream que GOT ou Stranger Things.

  9. Hmmm pas grand-chose de mon côté, ma femme a lancé That’s 70’s Show, je me perds langoureusement dans Red Dead Redemption 2…je viens de finir Revival de Stephen King et m’apprête à lire Feu & Sang.

    Sinon je profite de la page HS pour rappeler que demain matin on aura tout plein d’infos sur le Projet Luminous (en gros des romans et comics Star Wars sur l’Ancienne République). Au moins on devrait avoir de la cohérence *grinçant*
    Et sinon on peut parler deux s’condes du retour de la VF historique sur la saison 7 de Clone Wars?
    Parce que personnellement j’ai rien contre la somptueuse voix de Gilles Morvan et celle inoubliable de Michel Dodane, mais bon…v’là quoi.

  10. Altered Carbon j’avais bien aimé les premiers épisodes avec cet univers cyberpunk et ce coté enquête à la Blade Runner puis le reste beaucoup moins, j’avais trouvé le concept même de la série de sauvegarde de conscience via une technologie extraterrestre, de “résurrection” des corps… tellement mal foutu et absolument pas crédible même pour de la science fiction (donc déjà ça partait mal), tout comme l’intrigue confuse également et manquant de subtilité, pas de saison 2 donc à priori pour moi

  11. J’étais passé a côté d’une petite perle d’action science fiction puisqu’on parle d’Altered Carbon. A savoir Upgrade. Tout est là, les idées, la mise en scène, le jeu des acteurs. C’est vraiment un petit film sans prétention mais très cool et couillu. En un sens ça m’a pas mal fait pensé a Venom s’il avait été réussi.

  12. Walking dead …..ou comment la série a plongé après le meilleur moment du comics ! …. Quand on decouvre que Negan prépares la ratatouille tard le soir après top chef ….

    Et Westworld qui reprend bientôt, y’a de quoi débattre également.

  13. Invisible Man? Pas intéressé une seule seconde. C’est du vu et revu et le pitch résumé par Plop, plus haut est naze au possible.
    Altered Carbon S2? J’avais bien aimé le début de la saison 1 malgré, c’est vrai, des passages un peu compliqués. J’adorais l’ambiance et Joel Kinnaman. Faudrait que je m’y remette.
    Walking Dead… Comment j’ai pu aimer cette série. C’est l’exemple même de ce qu’il ne fallait pas faire. Ne pas savoir s’arrêter. En faire trop. Trop de saisons. Trop d’épisodes. Même le spin-off était de trop.
    J’ai cru comprendre que Rick et Maggie n’étaient plus là. Le peu d’intérêt que je portais encore à WD vient de s’envoler.

  14. Un truc un peu confus avec ce “Invisible Man”… rajouter à l’idée d’invisibilité celle du fantôme harceleur (puisque le type est censé être mort) ainsi que (ça va de pair) de la femme qu’on va croire folle à cause de ça.
    Autant revoir L’Emprise (1982), c’était tout autant perturbant.

    Autre petite confusion… que ce vilain soit un “mâle toxique et orgueilleux”… et qu’il accepte pourtant de se mettre volontairement dans l’ombre, alors que les types comme ça prennent surtout du plaisir à montrer leur toute puissance invincible au Monde Entier…
    Il doit surement avoir un antidote à cette invisibilité, pour aller refaire ça vie ailleurs un beau jour… après avoir détruit celle de son ex-compagne.

    Mais avec l’Invisibilité, de toute façon, la raison fini par battre en brèche dès lors qu’il s’agit d’un personnage obligé de se balader tout le temps nu (sauf combinaison spéciale ou pouvoir agissant aussi sur les vêtements)… et qui ne peut pas vraiment bien dormir puisque même ses paupières devraient être invisibles.
    “Hollow Man” l’avait pris en compte, et en plus c’était assez énergique.

  15. J’attends patiemment que WestWorld mette une déculotté à la concurrence parce que la seconde bande annonce est tout simplement énorme et que les performances des acteurs sont un niveau au dessus.
    J’ai commencé Briarpatch (produit par le mec de Mr Robot), avec Rosario Dawson, ça m’a fait pensé à du Tarantino et Les premiers frères Coen. J’ai vu qu’un épisode donc je ne peux pas juger l’ensemble.

  16. J’avais bien aimé Altered Carbone , mais c’était en grande partie grâce à l’acteur principal Joël Kinnaman . Je regarderai la saison 2 bien que je ne soit pas vraiment emballé , même si visuellement ça à l’air toujours aussi bon , j’ai beaucoup de mal avec Anthony Mackie que je trouve bien trop fade

    • @ Clooney Is Batman : Oui, c’est ce que je voudrais ! Mais qu’il reste quand même un petit doute à la fin, pour que les spectateurs se prennent bien la tête au restaurant XD….

  17. Sinon je viens de voir Superman: Red Son. Et c’était très sympa. Ça change des derniers films d’animation DC inspiré des New 52, ça fait du bien d’avoir du Superman bien écrit. J’ai pas encore lu le comicbook donc je ne jugerai pas la qualité d’adaptation mais j’ai vraiment aimé le film. Le style Bruce Timm me manquait et c’est une très belle histoire, une réécriture vraiment intéressante de Superman, Luthor ou encore Wonder Woman.Le film est vraiment pas long mais y’a beaucoup de choses dedans. C’est un bon petit moment.

  18. Vu Invisible Man du coup !

    LE thriller anxiogène au possible de ce début d’année. Naviguant assez judicieusement entre l’horreur et le thriller.
    Et pour une fois, merci Blumhouse, le film est bon ! Pas grand chose à voir avec la version précédente avec Kevin Bacon ceci dit.
    Le film est une réussite certaine, en partie du au jeu d’Elizabeth Moss, parfaite d’intensité tout le long du film.

    Je mettrai juste un bémol sur les jumpscares du film, vraiment attendus et faciles. Mais le film regorge de petites idées visuelles assez ingénieuses. Point bonus pour la musique et les effets sonores, très bons.

    Un bon petit thriller et une réinvention de l’homme invisible assez ingénieuse.

    • ce qui me gène dans le pitch, c’est ce type qui trouve le moyen de se rendre Invisible, ce qui ouvre d’énormes possibilités, et qui semble s’acharner à s’en servir pour s’en prendre à son ex …
      Y a plus que ça, ou pas ?

      • Disons que c’est pas vulgairement résumé a ça. C’est un pervers narcissique pur, ça existe réellement des types obsédés comme ça. Le film est construit entièrement sur sa personnalité psychotique. C’est un génie, oui. Et en tant que que génie, il a tout. Pouvoir et argent. Rien ne lui échappe. Sauf … Sa compagne. Et ça pour un pervers narcissique c’est inacceptable.
        Ça fait aussi partie du contrat d’incrédulité du spectateur. Soit on l’accepte et on rentre dans le film ou sinon ça bloque.
        Après je trouve le film bien construit autour de ça, mais c’est surtout l’interprétation d’Elizabeth Moss qui est bluffante.

        • (donc) je te lis et j’ai la sensation que c’est un peu un Hollowman 2.0, mais qui fait vraiment peur cette fois. ^^
          Bon évidemment, après les échecs consécutifs de Dracula Untold ou la Momie avec Cruise, c’est une porte de sortie, surtout si le film trouve son petit succès au Box office, mais je me demande si du coup il va être rapidement envisagé que John Krasinki pour la Fiancée de Frankestein,Benedict Cumberbatch pour jouer Dracula ou Ryan Gosling dans la Momie vont peut-être aussi s’articuler selon les recettes Bumblehouse ?
          parce que s’axer sur (seule) la psychopathie narcissique ou autres singularités de ces « monstres » (Joker devrait aussi peser sur ce genre de choix) je trouve que ça pourrait rapidement être réducteur par rapport au potentiel.
          Je suis friand de ce genre de petits films sans prétention qui, sans révolutionner l’eau chaude, tirent allégrement leurs épingles du jeu. Life, Underwater … ma prochaine grosse attente concerne A Quiet Place: Part II … est-ce qu’il te semble envisageable que cet Invisible man soit d’une même facture et puisse justement instituer la première pierre à un édifice qui cette fois pourrait trouver le succès ?

          • Alors, pour être honnête. Il ne fait pas peur une seule seconde. Quelques jump scare faciles. Mais c’est plus un film d’ambiance. Et c’est précisément là dessus que je le trouve réussi.
            Le budget riquiqui de Blumhouse aide à être plus créatif visuellement. C’est d’un tout autre niveau je trouve que les 2 autres tentatives du Dark Universe. On vise quelque chose de plus intimiste. On se rapproche plus d’un style Jordan Peele.
            Après tu risques d’être déçu effectivement du traitement de l’homme invisible lui même. Toit simplement aussi parce que le film es vraiment centré sur sa victime, sa psychose et son entourage.
            Je dirais qu’il vaut bien plus le coup sur cet aspect que la Paranoïaque de Soderberg par exemple.
            C’est une relecture moderne de l’homme invisible mais cette fois pas construit comme une future big franchise. Du coup on sent quand même la réal plus libre que sur Dracula Untold ou sur un Momie calibré pour un public jeune.

            Après je ne veux pas le rendre meilleur qu’il ne l’es. Il manque des trucs. On sent la terreur vécu par Elisabeth Moss, mais elle n’est pas contagieuse avec le spectateur. Ça manque de scène choc. Et de construction sur la psyché de l’homme invisible.
            Après, ça vaut quand même le visionnage selon moi.

  19. Concernant la saison 2 d’Altered Carbon, j’ai vu les trois premiers, et je dis : oubliez vos doutes sur Anthony Mackie et oubliez la bande annonce. Foncez, foncez, foncez ! On y retrouve des éléments de la première saison, il y a une vraie continuité, et ça reste toujours aussi mystérieux sans être aussi laborieux. Les bagarres sont également d’un niveau très supérieur ! Et franchement, in my opinion, aucun problème avec Mackie qui est largement meilleur que dans le MCU. Peut être que son personnage est mieux écrit aussi… Foncez ! Les fans d’Indiana Jones auront même une petite surprise 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here