Le bar de Galactus #32 : Artemis Fowl

43

Bienvenue dans le bar de Galactus : chaque lundi, une nouvelle page est à votre disposition pour discuter cinéma, télévision et comics au sens large, loin des univers Marvel et DC Comics !

Dans la série des grandes sagas littéraires de notre enfance trahies par le cinéma, je demande… Artemis Fowl ? J’avoue, mes souvenirs sont embrumés. Mais après avoir vu cette bande annonce, difficile de reconnaître l’anti-héros d’Eoin Colfer. Vous savez, ce génie du crime haut comme trois pommes, qui est normalement surdoué, calculateur, froid et sarcastique. Là, nous avons juste un gentil garnement bien sapé qui a trop regardé Kingsman. A défaut, il y aura toujours le plaisir de retrouver Colin Farrell et Judi Dench à contre-emploi. Sans transition, j’ai eu la surprise de recevoir dans ma boîte aux lettres les trois premiers tomes de Freaks’ Squeele, une BD française qui a pour cadre une école pour super-héros (voir ci-dessous, merci Ankama !). J’imagine que vous connaissez ?

Descendant d’une longue lignée de génies du mal, le jeune et richissime Artemis Fowl – 12 ans et déjà doté d’une intelligence hors du commun – se lance à la recherche de son père mystérieusement disparu, aidé de Butler, son fidèle garde du corps. La piste l’amène à découvrir une civilisation souterraine très ancienne et très avancée, le Peuple des Fées. Pour Artemis, il ne fait aucun doute que ce monde secret est lié à la disparition de son père. Pour le retrouver, il met au point un plan aussi astucieux que risqué, où intelligence et vivacité d’esprit rivalisent, afin d’affronter ces mystérieuses et puissantes créatures…

43 COMMENTAIRES

  1. Artemis Fowl = futur gros bide dont Disney a le secret après Un Raccourci dans le Temps, Casse-Noisette, John Carter (que j’affectionne malgré tout), Tomorrowland, Lone Ranger…

    • Juste une question : est-ce que vous avez lu Une princesse de Mars d’Edgar Rice Burroughs ? C’est juste que je recueille des témoignages de ceux qui considèrent le film comme une adaptation médiocre du roman 😁

      • @ MacAnto : Il est sur ma liste de classiques à lire absolument avant de perdre la vue !!! Il paraît qu’il a posé les fondamentaux de la SF moderne, et qu’il a été pompé et repompé deux cent fois, notamment d’après un article de je sais plus qui par Alex Raymond avec son Flash Gordon, que la postérité a retenu d’avantage.
        PS : Ouaip, cet Artemus Fool, c’est tout ce que j’aime pas, y manque plus qu’un clébard qui parle et on serait dans 100 % de ce que je déteste… LOL

      • J’ai lu les romans j’ai adoré (le tome 2 est mon préféré). J’ai vu le film j’ai bien aimé. C’est une bonne adaptation à mon sens même si c’est vraiment dommage que ça ait bidé car ils voulaient surtout poser les bases pour attaquer les morceaux les plus intéressants du cycle dans la suite.

    • Perso j’avais bien aimé John Carter (pas lu le roman MacAnto), et Tomorrowland avait de très bonnes séquences.

      Mais oui cet Artemis n’a pas l’air fifou..

    • @Black Bolt/Panther : En vrai, j’avais aimé John Carter mais jétais mitigé pour Tomorrowland, bien que le scénario était intéressant. Pas lu ? D’accord mais j’étais surpris quand Une princesse de Mars n’est pas un roman tout simplement mais un cycle de romans ! Alors je me suis dit que le studio aurait fait des suites si le film avait un gros succès. Ah, il fut un temps où Disney avait réalisé des bons films live comme Peter et Elliot le dragon (1977) ou L’apprentie sorcière.

      • Ah ba c’était l’objectif de Disney à la base de lancer une grosse licence au ciné, mais le bide (que je n’arrive pas à expliquer d’ailleurs, là où des bouses comme Fast & My Ass cartonnent) en a décidé autrement..
        les romans valent le coup d’oeil ?

        • Alors non seulement les romans d’Edgar Rice Burroughs sont passionnants mais de plus se lisent très facilement puisque ces pulps étaient de base une forme de romans de gare.
          Mais de plus les comics sont une tuerie avec des noms comme Kane Cockrum, Infantino, Buscema aux manettes … récemment réédités en N&B par Neofelis en intégrale et dont la seconde partie arrive cette année ….

        • @ Black Bolt/ Panther : Si mes souvenirs et infos sont exacts, John Carter a planté en partie à cause d’un mauvais marketing. Le côté “éducation du public” a été passé à l’as. Peu de gens connaissent Une Princesse de Mars, et il aurait été nécessaire d’expliquer au public ce dont nous avons juste parlé ici, à savoir la qualité des bouquins de celui qui n’était pas que la papa de Tarzan, et l’apport substantiel qu’ils ont amené à la SF.

          Je ne sais pas si beaucoup de gens seront comme moi, mais la première fois que j’en ai entendu parler pour ma part, c’est lorsque je suis tombé sur un dessin représentant Dejah Thoris, et que j’ai voulu savoir de quel comics le personnage était tiré ! Parce que des dessins de Déjah, on en trouve beaucoup sur le net ! Et je pense que c’est un peu la pin up qui cache la forêt. Peut être est elle même plus connue que John ? Et peut être qu’ils auraient pu s’en servir d’avantage pour le marketing ? En tous les cas, on aurait du avoir plein de capsules expliquant que ça parlait de martiens verts et de martiens blancs, avec quatre bras, d’un bestiaire inimaginable, de voyages dans l’espace-temps, qu’on pouvait respirer sur Mars, etc etc. Peut être que ça aurait donné aux gens l’envie d’y aller.

          Pour une raison que j’ai oublié, le titre même du film a été modifié en cours de route, puisqu’il s’appelait bien dans un premier temps “John Carter of Mars” ! Ce qui déjà (sans jeu de mots, ha ha !) était plus parlant. Pour au moins une partie du public sans doute.
          Je pense que le grand public s’est retrouvé devant un truc dont il n’avait aucune référence, et qu’il s’est dit : mais c’est quoi ce machin ? Tandis que s’il avait été plongé dans le contexte, il aurait peut être été plus indulgent avec ce qui était au départ l’exposition d’une potentielle franchise sympa.

          Après, c’est vrai qu’il faut admettre qu’on puisse respirer sur Mars et y faire des bonds de sept lieues. Mais celui qui se tapera l’adaptation du Captain Future, il devra faire face à ce genre de problèmes aussi. Mais s’il ne commence pas par expliquer aux gens que le Captain Future c’est le Capitaine Flam, personne ira voir son film. Pour ce qui est du public francophone en tous cas.

          • le film souffre surtout d’un gros défaut : ne pas prendre le temps de poser les choses et expédier des tonnes et des tonnes de pages du roman pour vouloir tout faire rentrer dans un seul film …. il y a un sorte de culture du one-shot qui lui a fortement nuit.
            Le reste en dehors d’une “juvénilisation” du récit original (Disney oblige) le block est plutôt bon dans le genre Divertissement.

            l’aspect lié au plausible pour un récit SF venu d’un autre siècle … c’est pas plus compliqué à admettre que dans tout l’univers , la plupart des êtres vivants soient tous ou presque à l’échelle humaine, de Star Wars à Marvel ….

          • @ Forge : Mouais… encore faut-il prévenir les gens que ça vient d’un autre siècle justement, parce que sinon tu en as sûrement des tas qui dégaineront le blaster du “porte nawak” sans chercher à comprendre, enfin, c’est peut être un préjugé de ma part sur les gens aussi…

            Si je n’ai jamais admis Star Wars, c’est justement pour ça. C’est censé se passer dans le passé, dans une galaxie lointaine, et par la force des choses, ils ont pratiquement tous la même gueule que toi et moi, et des comportements profondément humains, l’ensemble baigné dans la culture générale de l’humanité.
            Pas que je critique la création en elle-même, car je ne sais pas si George Lucas aurait pu créer quelque chose de totalement alienesque, mais c’est pour ça que j’ai jamais accroché, et que j’ai préféré Star Trek, qui pose d’emblée qu’on part de l’humain humain, et qu’on va explorer les étoiles, avec une vision du futur plus “réaliste”. Mon cerveau n’a jamais accepté Star Wars, même pas fait exprès et encore une fois c’est pas pour critiquer o_O

            Les Marvels, eux, évoluent aussi dans notre monde à nous, c’est peut être plus facile à accepter (oui oui, c’est ce que tu dis en fait LOL). La mythologie, c’était placé dans un contexte réel de l’Antiquité, c’est pareil, c’est plus facile. En 1917, on savait pas si on pouvait respirer sur Mars (enfin je suppose), aujourd’hui on est sûrs que non. C’est pour ça que le public doit être prévenu en quelque sorte, et c’est le job du marketing je pense.

          • “Mouais… encore faut-il prévenir les gens que ça vient d’un autre siècle justement, parce que sinon tu en as sûrement des tas qui dégaineront le blaster du « porte nawak » sans chercher à comprendre”

            non ça me semble pas être un préjugé de ta part. Et je suis d’accord avec ça que le fait que la promo n’a pas été efficace, notamment sur l’aspect old school de l’oeuvre d’origine.

            Tout comme c’est évident qu’une majo du public sont des consommateurs de pop-corn qui savent pas lire, mais ça aujourd’hui, tu peux pas le dire sous peine de passer pour un gros c** élitiste et condescendant.

          • @ Forge : Ah tu me rassures du coup ! En revanche, ne t’en fais pas pour les trucs qu’on ne peut pas dire sans être catalogué, je te rappelle que je suis le gars qui a défendu la “fuite” de Polanski il y a deux jours *, ainsi que l’existence d’un deux poids deux mesures à la Cérémonie des Césars, donc franchement, passer pour un gros ceci ou cela est la dernière de mes préoccupations… surtout en ce moment où le système économique mondial est à deux doigts d’être foutu par terre à cause d’une bande d’imbéciles qui laissent leur viande de pangolin à l’air libre par 30 degrés (ouais je sais pas combien de degrés en fait, mais voyez l’idée quoi…).

            En plus les français vont devoir se laver maintenant ! Purée, mais dans quel monde on vit ? (: O

            * Suite à la LECTURE des faits justement – notamment le fait que cet exil ait été dans un premier temps proposé par LE JUGE, et malgré ma réelle compassion pour notre chère magnifique et bouillante Jeune Fille en Feu.

          • trop d’infos pour moi … sauf peut-être pour les français. J’en fréquente deux trois et je doute qu’ils se mettent subitement à se laver tous les jours . ^^

          • @ Forge : Je suis content d’avoir trouvé ici quelqu’un qui a un peu le même humour que moi. J’ai encore du mal à changer de slip tous les jours, mais pour ce qui est de la propreté du corps je suis irréprochable (: o)
            Bon, j’arrête ! (:

    • C est marrant John carter (qu il faudra que je me matte un jour) à bidé alors que je n’en lis depuis longtemps que de bonnes critiques

  2. “Vous savez, ce génie du crime haut comme trois pommes, qui est normalement surdoué, calculateur, froid et sarcastique. Là, nous avons juste un gentil garnement bien sapé qui a trop regardé Kingsman.”

    Je dis une connerie ou c’est Disney qui change la personnalité d’origine d’un personnage à tout bout de champs pour adapter à l’esprit de bisounours ? Faudrait que quelqu’un comme Hayao Miyazaki pour lui expliquer que tout n’est pas noir ou blanc.

    • ben changer la nature fondamentale d’un personnage pour le formater à ce qu’ils veulent fourguer sans heurter personne et faire rigoler, c’est ce qu’ils ont fait sur un bon paquet de persos Marvel, donc pourquoi ne pas le faire avec un héros de roman ?

    • @Forge : Je ne connais pas trop les règles de l’art du cinéma mais est-ce que c’est vraiment une nécessité de formater la nature d’un personnage ? On peut le laisser ainsi et le “fourguer sans heurter personne et faire rigoler” comme tu l’as dit. Ça changerait pas grand-chose, en fait. Par contre, c’est dommage pour ce genre de formatage car ça changerait la définition propre d’un personnage. Pas étonnant que le public n’est pas au bout de surprises quand on compare un film et une oeuvre d’origine. Mais après, j’ai conscience que la vision d’un équipe de réalisation/studio et celle d’un auteur sont toujours différentes.

      • @ MacAnto : Là je crois que ce n’est pas des règles de l’art du cinéma dont il est question, mais plutôt les règles de l’art du marketing. Souviens-toi l’été dernier… euh non pardon, je veux dire souviens toi que les gens comme nous qui lisons des comics de super-slips ne sont qu’une infime partie du grand public à qui ces films sont destinés ! Et que donc, la majorité des gens ne se rendent pas compte des changements ! C’est même hyper-compliqué quand toi qui connais, tu dois expliquer un personnage à quelqu’un qui ne connaît que sa version ciné ou télé, et qui va te dire que tu es en contradiction avec ! 😀 Simple exemple : Tony Stark n’a jamais été un mec marrant ou désinvolte avant RDJ ! Mais put… jamais de chez jamais !!!! Et il était au contraire vachement plus concerné par les conséquences de ses actes et de sa technologie ! Le but de ces films, c’est d’être vendus au plus grand nombre. Maintenant, imagine quand il s’agit non pas d’une bédé, mais d’un bouquin ! A une époque où les gens liraient paraît il de moins en moins… en plus, quand même des mecs comme nous on n’a pas lu La Princesse de Mars… Bref… on n’est jamais à l’abri d’un coussin péteur ! 😀 o_O

      • perso je constate une chose très simple : lorsqu’un scénariste de comics prend la suite d’un run plébisicté sur un personnage reconnu, il a toujours tendance à casser un peu ce qu’à fait son prédécesseur pour d’une part s’approprier le personnage et d’autre part signifier sa différence. Mais d’une part le fait que le personnage et le contexte ne lui appartiennent pas l’oblige tout de même à ne pas totalement nier le passif de ce perso. La périodicité de parution accentue aussi à délayer tous ces changements. ET au bout du compte, lorsqu’une dérive trop importante est prise, la fanbase réclamant son patrimoine, la major revient toujours aux sources ; ça a été le cas lorsque par exemple lorsque Wolfman et Perez revenaient aux Avengers des origines après un an de passage de Lee, ou Liefeld, ou plus récemment tous ces numéros d’héritiers ou Miles Morales devenait presque le side kick de Spidey, Ms Marvel avec Captain, IronHeart avec Tony, etc ….

        le cinéma ne permet pas ça. D’une part parce que même avec 4 films par an, changer drastiquement le personnage prendrait des années voir des décennies, et que de base, ils sont modifiés pour aller avec une tendance, une époque…
        et par là dessus, il y a le fait que même un yesman qui ne se considérera pas en tant que tel voudra affirmer son rôle d’auteur, là où au vu des millions engagés, les prods ne vont pas en plus les forcer à coller à ces crétineries de comic books, même si c’est un Genre qui fait vendre actuellement et dieu seul sait pourquoi ….

        Il ne peut pas y avoir de sacro-sainte fidélité parce que l’engagement lié au média et tout autre, plus coûteux, plus restrictif, et surtout plus attentiste au rapport bénéficiaire.
        Et si par bonheur, tout un public en manque de connaissance pointue parvient à reconnaitre ce qu’il croit être le héros d’une BD qu’il a lu autrefois en diagonale, c’est le banco.

        en d’autres termes, pour Artemis Fowl, Disney doit pas mal miser sur le fait que pas grand monde à lu les bouquins, et que parmi ceux là, il n’y a pas une fanbase hardcore semblable à celle d’un Harry Potter par exemple, pour casser le film sur le manque de fidélité.

      • @The_Ghost : Pour répondre à ton commentaire plus haut, comment ça se fait qu’Une Princesse de Mars est pompé et repompé plus d’une fois alors il y avait tant de ses homonymes (Fondation, Dune, Chroniques martiennes, etc) ?! 😮 Mdr, c’est parce qu’Artemis Fowl te rappelle Dewey Nolastname ^^
        T’es démasqué, je vais appeler la police… Ah bah non, le cybercriminalité est là pour ça, Ben Willis…

        @The_Ghost et @Forge : Alors la signification en elle-même de l’univers d’un bédé ou un roman n’est plus si on va trop loin comme on a vu avec Iron man qui est censé être très sérieux et alcoolique (coucou Iron man 2). Une telle adaptation est liée à une époque avec les libertés créatives est vraie mais c’est pas seulement pour ça mais c’est dû aux droits d’auteur et surtout pour éviter la plagiat. Mais ce qui me gêne le plus, c’est qu’un studio comme Disney ne respecte pas un minimum l’oeuvre si le personnage est sacrément crapuleux le déroute vraiment alors il a des vilains connus à foison qu’on adule !

        • la crainte qu’on les accuse de plagier la jeunesse du Gru de Despicable Me, peut-être ?, surtout que ce sera le cœur de Minions 2 ! 🙂

        • @ MacAnto : Je pense que la cellule cybercriminalité me connaît déjà XD…
          Entre deux soirées poterie, et un week end de hantise, je me recroqueville dans ma coquille, ou me fais un séjour au Bengale ! Poursuivi que je suis par des pseudo-scientifiques farfelus qu’on trouve dans le bottin ! 😀
          En vérité, je suis moi-même un plagiat ! 😀

  3. J’ai lu tous les AF plus petit et effectivement le personnage de cette ba ne ressemble pas du tout au perso des romans beaucoup plus implacable et froid

  4. de ce qu’on voit il y a effectivement rien a voir avec le artemis fowl des bouquins, surtout que dans le premier il est censé être le villain de l’histoire il me semble

  5. artemis fowl, connais pas, mais pourquoi pas, ça peut être marrant.
    mais c’est pas un truc pour enfant, ou familiale genre mary poppins, harry potter tout ça ?

    pour Freaks Squeele, connais pas non plus, mais ça a l’air pas mal ^^ , lis plus de comics mais bon, pour ceux qui en lisent encore pourquoi pas, j’ai yeuté, et c’est un bon ptit délire apparemment et les graphismes sont sympa. Et pour ce qui est de l’équipe, une jeune démon, un loup géant ok, mais la troisième sans pouvoir, experte en flamendo (“un art ancestral de combat mixant flamenco et aikido”) MDR mouais… ça calme..

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Freaks%27_Squeele
    https://comicvine.gamespot.com/freaks-squeele/4050-66025/
    https://www.bedetheque.com/serie-18228-BD-Freaks-Squeele.html
    https://www.ankama-shop.com/fr/98-freaks-squeele

    • En tout cas au niveau du premier tome ce n’était pas si “familial – harry potter like” que ça, avec un personnage éponyme qui n’est en fait nul autre que l’antagoniste de l’histoire (totalement passé par la fenêtre dans cette adaptation qui semble prendre des libertés énormes vis à vis de l’œuvre originale).

      C’est une histoire d’enlèvement avec demande de rançon normalement, de quoi faire un super film sous tension. Mais non Disney préfère le classique objectif de sauver le monde.

      • c’est Disney …
        Dans les films Marvel, les méchants font coucou et puis s’en vont…. même Thanos fini par faire un peu pitié dans Endgame.
        Dark Vador est presque devenu un gentil grand-papa pour celui qui va sauver l’univers et ils préfèrent passer à côté des idées comme un Doom par Harley ou de vilains Sinister Six qui pourraient un jour être attendus dans le MCU…
        Même Jaffar est devenu plus light dans l’adaptation live.

        pour son 3, je parlerais même que l’acte le plus ignoble de Wade Wilson sera d’élever de vraies licornes ! 😉

      • “En tout cas au niveau du premier tome ce n’était pas si « familial – harry potter like » que ça” je connais pas, donc je verrais ça, mais après si l’adaptation respecte pas le bouquin, encore plus difficile de juger du coup, surtout quand tu connais pas… sinon ça passe ^^ mais le truc harry potter, narnia, et compagnie c’est pas mon truc, donc si c’est un truc dans le genre…

        et pour disney, normal, ils ont eu beaucoup de mauvaise pub, avec les messages cachés, les allusions au sex et autres problèmes par le passé qu’il faut pas faire de vague mdr donc mollot sur le contenus, et puis disney, donc pour les enfants et un peu aussi les grands enfants mais principalement les petits, donc à partir de là… niveau contenu faut gérer quoi… donc enlèvement etc mdr ça fait pas rêver pour les gosses je pense, a moins de faire un taken façon disney ^^

        on sentirais la diff, avec un film, marvel zombie, façon disney, et marvel zombies façon romero mdr dans version disney, les zombies auraient des robes de princesse et te feraient des petits gâteaux en chantant ^^, dans la version romero, pleins de viscères, des visages arrachés et autres hémoglobinerie bien gore !!!

  6. sinon le tournage de l’adaptation du Sandman de Neil Gaiman par Netflix est pas sur le point de débuter, parce que ça c’est plus comics qu’Artemis Fowl, non ?

  7. Les bouquins ont bercés mon adolescence, je n’ose donc pas regarder la bande annonce avant de regarder le film pour ne pas avoir d’apprioris négatif avant d’aller le voir. Cependant je crois me souvenir d’une chose, Butler n’est pas sensé être une armoire à glace blond au visage typé germanique ou j’ai fumé ?

    PS: la deuxième saga que j’attends aussi en film c’est Cherub mais je pense qu’il y a zéro chances que ça se fasse :'(

  8. Ben c’est comme pour Doctor Strange par exemple: le gus qui se retrouve héros principal dans un univers de Fantasy incroyable, il va pas être froid et ultra coincé (il ne le sera que s’il est second rôle dans une autre franchise). Sinon il va forcément gonfler le spectateur qui le suit dans des moments censés être un tant soit peu Extraordinaires et Fun…
    Pas suffisament d’empathie avec le perso principal, pas de succès (“Captain Marvel” étant l’exception qui confirme la règle ?).

    Bon, et on oublie la sortie Disney de cette même semaine, mêlant elle aussi Fantasy et éléments modernes..?:
    “En Avant” de Pixar (avec les deux “Peter” de Marvel).

    • “Avenant” ?

      On ne peut pas dire que ça ne soit pas attirant comme film…
      Un Univers parallèle au notre, foisonnant d’idées et de détails de partout, et adaptant nos propres codes sociétaux et habitudes quotidiens…
      Un Buddy Movie rigolo et poétique entre deux personnages opposés/complémentaires, plein d’aventures rocambolesques…
      Une histoire traitant de Perte et de Deuil…
      Rien d’étonnant, Pixar ne fait quasiment que ça depuis 25 ans, sans interruption.
      Quant à l’idée de faire un Univers de Fantasy empreint de modernité, ça non plus ce n’est du tout original depuis “Shrek”… Ce qui d’emblée pénalise un peu “En Avant”, en appartenant à une catégorie de films d’animation “familiaux” au look un peu trop américanisé, très versé dans de la comédie un peu hystérique à gros traits – ici, la Manticore, sosie de Alex le Lion de “Madagascar” –
      Un peu comme l’étaient “Cars” (Courses de Stock-cars) ou “Monstres Academy” (College Movie). Du coup, “En Avant” appartient à une catégorie de film d’Aventure/Quête pour enfants/ados, dont les plus réussis vont autant des “Goonies” au récent “Alex, le Destin d’un Roi”.
      Donc tant mieux car…

      Comme souvent chez Pixar, tout ça n’est que le Décorum d’une histoire partant avant tout d’une thématique personnelle. En l’occurrence pour le réalisateur Dan Scanlon, la perte de son père quand il était enfant, l’envie pour son frère et lui de le revoir un jour de plus…
      Et le script de ne faire que compliquer les choses, pour mieux faire accepter la Résilience dans ce qu’elle a de plus Émouvante… Même avec des gags et des moments d’action, rendant le film un peu plus “Disneyien” que “Pixarien” (comme c’était aussi le cas des premières minutes de “Coco”, par exemple)..
      Ainsi que de drôles d’idées purement visuelles comme ces jambes mouvantes s’exprimant uniquement par le mime…
      ces fées bikers qui semblent tout droit sortie de “La Mule” de Clint Eastwood…
      ce dragon fait d’agglomérat de débris…
      des références aux codes du Jeu de Rôle, jusqu’aux philosophiques histoires d’Aller/Retour chères aux Contes.

      Et ce avec un sous-texte intéressant sur la “Perte de la Magie” (dans l’Entertainement, dans la Vie de tous les jours), le film s’empressant de renvoyer dos à dos la banalité du Quotidien et le Surnaturel le plus Excitant, dans leurs qualités et défauts respectifs.
      Aucun jugement de valeur ici, juste exprimer l’envie de prendre les bonnes choses là où elles sont, d’accepter les manques en les laissant vous construire…
      Et de révéler ainsi, de manière de plus en plus subtile, pas seulement les protagonistes trouver leur force intérieur et accomplir leur destinée, ce n’est pas ce parcours héroïque classique qui intéresse Dan Scanlon… c’est plus une immense histoire d’affection entre deux frères, où presque chaque personnage se révèle dans toutes ses dimensions diverses. Même les secondaires, qui n’y ont qu’une Quête annexe (c’est aussi un petit peu un film sur l’Empowerment féminin).

      Ça n’avait pas l’air d’un gros film (avec ses personnages principaux “shroumpfesques”), surtout en attendant l’arrivée du prometteur “Soul”… L’augmentation du rendement des films de Pixar ces dernières années (le prix du succès) entraînant de simili déceptions, n’est en fait qu’un leurre… Car même en étant plus léger, même en n’étant que des suites ou des petites expérimentations, un Pixar reste aussi meilleur qu’un divertissement animé basique. Suffit de bien décortiquer leurs films pour y déloger l’ADN spécifique, bien présent.

      Et donc, encore avec cet “En Avant”, le Studio arrive bien à viser juste quand on ne s’y attend pas… en plein coeur.
      Toujours le Coeur…

  9. Je ne connaissais pas cette saga littéraire, mais pour le film, je ne suis pas vraiment étonné:
    la énième tentative d’Hollywood pour essayer de recréer le succès planétaire de Harry Potter, Hunger Games et Twilight.

  10. On pense ce que l’on veut de Disney. Mais c’est le seul studio qui essaie de ramener le langage de l’aventure dans un Hollywood dominé par le thriller. Ils ont fait des bides mais la concurrence sur ce créneau aussi. C’est l’obsession de Disney c’est d’être un peu les sauveurs de la grande aventure hollywoodienne et ce depuis les premiers Pirates des Caraîbes. Les grosses licences qu’ils ont acquises ( Marvel, Star Wars) vont totalement dans ce sens.

  11. Petit point progrès, apparemment spiderman est Bi dans le prochain film…
    LoL dans 20 ans ce sera ringard d’avoir un héro hétéro dans un film.Bon ben je ne materais que des films d’héroïnes 😉

  12. Ouais il m’intéresse autant qu’un ready player one au vu de la BA, autant dire pas du tout ! Peut être que visuellement il y a des efforts à l’instar de RPO mais niveau histoire et personnages cela semble tout aussi inintéressant.

  13. Apparemment, le grand perdant de la loterie actuelle c’est Artemis Fowl car lui va bien sortir directement sur Disney + … budget à 125 M$, fallait oser ….

    who’s next ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here