Batwoman : Votre avis sur l’épisode ‘Mad As a Hatter’ [3×01] + le teaser du prochain épisode !

15

Comme à son habitude, Batwoman ne tourne pas autour du pot ! Il suffit d’un season premiere rondement mené pour que le fil rouge soit posé, avec des Bat Trophées qui permettent d’introduire une nouvelle génération de super-vilains, une maman milliardaire sortie de nulle part et une Renee Montoya originaire de la série Gotham. Pas mal ! Grosse pensé pour Ray Palmer qui n’a jamais pu jouer à Iron Man, là où Luke Fox multiplie déjà les sorties en Batwing. Question idiote : pourquoi Sophie n’a pas assommé Mary afin de rompre le contrôle mental exercé par le Chapelier Fou ? Et pour ou contre le maintien quelque peu forcé de notre lunatique préférée, Alice, au centre de l’intrigue ?

Batwoman – Saison 3 – Episode 1 – ‘Mad As a Hatter’ : Alors que Batwoman (Javicia Leslie) continue de protéger les rues de Gotham, Batwing (Camrus Johnson) se joint à l’action, mais Luke se rend rapidement compte qu’il ne maîtrise pas tout à fait son costume. Pendant ce temps, alors qu’Alice (Rachel Skarsten) est désespérément emprisonnée à Arkham, Sophie (Meagan Tandy) profite pleinement de sa liberté. Lorsque Ryan rend visite à Alice pour lui poser des questions sur la bombe qu’elle a lâchée – que la mère biologique de Ryan est toujours en vie – Ryan doit décider si elle accepte de descendre dans le terrier du lapin de son passé. Alors que Mary (Nicole Kang) se prépare à terminer ses études de médecine, elle ressent plus que jamais l’absence de sa famille. Mais lorsqu’un admirateur d’Alice tombe sur l’un des Bat Trophées manquants, Gotham et la Bat Team sombrent dans la folie, ce qui aboutit à une remise des diplômes incroyablement horrible… et à un nouveau partenariat tout aussi choquant.

————————————————–

Episode
Titre
Date
Téléspectateurs
Taux
2×18
Power 27 juin 2021 0.41 0.1
3×01
Mad As a Hatter 13 octobre 2021 0.47 0.1

————————————————–

Batwoman – Saison 3 – Episode 2 – ‘Loose Tooth’ : Lorsqu’une nouvelle incarnation du marécageux Killer Croc fait surface à Gotham et commence à multiplier les victimes, le duo naissant composé de Batwoman (Javicia Leslie) et Alice (Rachel Skarsten) est mis à l’épreuve. Mais Alice n’est pas la seule intrusion indésirable dans la vie de Ryan, puisque Jada Jet (Robin Givens) se présente à Wayne Enterprises, insistant pour rencontrer le nouveau PDG de la société. La relation entre Luke (Camrus Johnson) et Mary (Nicole Kang) est tendue par le poids d’un secret que Luke garde, tandis que Sophie (Meagan Tandy) se retrouve intégrée au cercle restreint de Ryan.

﹡﹡﹡﹡﹡

﹡﹡﹡﹡﹡

La série Batwoman est diffusée chaque mercredi sur la chaîne The CW, avec Javicia Leslie (Ryan Wilder/Batwoman), Rachel Skarsten (Elizabeth Kane/Alice), Camrus Johnson (Luke Fox/Batwing), Nicole Kang (Mary Hamilton), Meagan Tandy (Sophie Moore), Robin Givens (Jada Jet) et Victoria Cartagena (Renee Montoya).

15 COMMENTAIRES

  1. SPOILERS

    Eh ben, pour répondre à LTH : je pense que Sophie aurait effectivement pu assommer Mary, et ça l’aurait empêchée d’éviscérer son prof chouchou. Mais Mary aurait repris conscience en ayant toujours la commande du new Mad Hatter en tête et serait retournée éviscérer ledit prof. En agissant ainsi, même si c’était grossier, au moins, la commande est arrivée à son terme dans la tête de Mary.

    Et ben, c’était un épisode pas si mal pour Batwoman. Le devoir d’explication sur la disparition de Kate dans la saison 2 était un poids qui ralentissait la série et l’empêchait d’avancer, et avec ce poids en moins, on part sur des nouvelles bases. Et y a deux relations qui sont vachement sympa à voir dans cet épisode: Sophie/Ryan et Ryan/Alice. Déjà, parce qu’il n’y a plus de rancoeur entre Sophie et Ryan, et qu’elles ont désormais chacune du respect pour l’autre. Et Sophie est juste magnifique dans cet épisode, mais je crois que je m’égare… j’enchaîne? Ok j’enchaîne.

    Y a une relation tordue entre Alice et Ryan, qui se montre très simplement à bord de la Batmobile. Là, on entre dans le cadre des ressentis persos, mais au-delà de la haine et des multiples coups en traitre entre les deux femmes (et à mon avis, on n’a pas fini de les voir se trahir), y a une dynamique qui s’installe entre les deux. Ryan a eu un moment de sympathie pour Alice dans la voiture… Et Alice a véritablement rempli sa part du marché. Mais c’était quand même assez ironique, de considérer comme logique qu’Alice accourt d’elle-même se réfugier dans sa cellule lorsque Batwoman vient la libérer. Alice est toujours la même: tout aussi psychopathe qu’elle soit, elle n’espère qu’une chose : l’amour de son père, quitte à se créer des illusions.

    Et je conclurai sur la phrase de Mary qui arrive peu après la journée mondiale pour la santé mentale, et étant moi-même atteint de stress post-traumatique, je prends cette phrase à coeur: il serait grand temps d’arrêter d’appeler les gens atteint de maladie mentale « des tarés lunatiques ».
    D’ailleurs, il serait temps de se renseigner davantage sur les maladies mentales. En ma qualité d’écrivain, pour une de mes histoires, j’ai fait quelques recherches sur le sujet, et ceux qui sont curieux devraient y trouver des trucs… au pire déconcertants, au mieux, intéressants.

    Comme Supergirl, Batwoman évoque un sujet intéressant, en le survolant, sans chercher à aller en profondeur. C’est pas plus mal, la série n’aurait pas les épaules pour encaisser de telles recherches sur le fond. Mais sur la forme, ça permet d’évoquer un peu ces sujets, certains crieront au SJW, et peut-être à raison, mais d’un point de vue strictement personnel… je me dis que c’est pas si mal de l’évoquer.

  2. Here we go again ! Ça commence à faire beaucoup de séries en retard : Batwoman, Legends of Tomorrow, Supergirl, Titans, 2 épisodes de Doom Patrol…
    Seule Stargirl parvient à maintenir le rythme.
    Les gens se sont vraiment désintéressés de l’univers DC.

    • Rien à voir avec un désintérêt de l’univers DC. C’est juste que l’ensemble de ces séries sont terraformées pour plaire aux SJW, les minorités ou les représentants d’une population jadis méprisée, comme les gays ou autre, à ceux qui n’ont que pour intérêt de mettre des personnages en couple forcé, et qu’elles deviennent fondamentalement du niveau d’une émission de télé réalité.

      Cette blague de série qu’est Batwoman, une stupidité renouvelée pour toutes ces raisons. Quand on en est carrément à changer d’héroine au bout d’une saison, et faire croire que ça tient la route parce qu’on la tag de Batwoman, faut arrêter les conneries. Déjà que Ruby Rose n’était qu’un cliché féministe, alors que Batwoman n’a jamais été ça à l’origine, ça fait juste pleurer de voir que c’est renouvelé pour avoir une actrice LGBT en tête d’affiche.

      Ils se foutent complètement du personnage, après le départ de Ruby Rose, l’idée même de chercher une remplaçante reposait sur le fait d’avoir une actrice porte-drapeau IRL.

      C’est comme ces abrutis qui veulent des acteurs correspondant à l’ethnie d’un personnage pour doubler qqun dans les Simpson, ou ces cons qui glorifient un Jimmy Olsen badass et black dans Supergirl. Même quand les raisonnements sont opposés, si on a le malheur de dire que c’est illogique, un mauvais casting ou une mauvaise idée, on est soit raciste soit macho soit anti … Peu importe.

      Même dans Titans, on a l’actrice de Starfire qui a aucun moment n’est crédible dans le role (pas celui demandé par les auteurs de la série, mais celui du personnage, l’actrice joue bien ce qu’on lui demande de jouer), mais au final tout le monde s’en fout, et ça dure depuis 3 saisons, parce que les gens ne peuvent plus rien dire de « politiquement incorrect », sinon on leur saute à la gorge. Tu vois Beast Boy qui est un asiatique spécialisé en art martiaux qui ne peut que se transformer en tigre depuis 3 saisons, et c’est normal…

      Si les gens ne s’intéressent plus aux séries de super héros ou héros, c’est en grande partie parce que les auteurs des séries font des personnages selon la vision des gens qui regardent actuellement, plutôt que par respect du contenu original.

      Ce n’est pas pour rien que CW est devenu un meme (on dirait une série CW, quand on veut dire qu’une série est mauvaise).

      Même si Titans est hors CW, et qu’ils ont plus de flexibilité pour ne pas faire une série débile, ils doivent suivre le même raisonnement. On ne serait pas dans une ère post-metoo / réseaux sociaux / SJW, Anna Diop n’aurait jamais été retenue lors du casting de Titans. Rien à dire sur son jeu d’actrice, mais quand on voit le personnage créé pour la série (plutôt qu’adapté du comics), on voit les critères d’embauche.

      Si on regarde, Arrow a eu deux grandes saisons, et c’est devenu une blague « Olicity ». The Flash, ils en sont à faire combattre des speedsters avec des sabres laser électriques tout en ayant un héros qui ne peut pas prendre la moindre décision seule, et qui doit avoir constamment qqun qui lui dise quoi faire, et le qqun est soit sa femme qui en théorie est journaliste (cte blague, une blogueuse qui devient rédactrice en chef d’un journal online en pouvant payer qqun pour l’assister tout en étant constamment en train de dire quoi faire à une équipe de superhéros…), soit un petit génie qui apparemment peut tout comprendre en physique parce que son papa le laissait bricoler et se démerder pour qu’il apprenne tout seul (coucou Chester)…

      Moi voir cette gerbe globale quand j’ai débuté avec Arrow, et que je vois ce que c’est devenu, ça me fait mal. Et Legends of Tomorrow… Non mais bon, faut arrêter à un moment, on dirait des ados attardés, alors qu’ils ont tous la trentaine passée. Comme Nora West Allen dans Flash, la fille du futur qui est censée avoir la trentaine dans la série, mais qui agit comme une fillette de 13 ans non-stop, faut pas déconner non plus.

      • @mayukawa
        Tu ne crois pas plutôt que tu as grandis et que tu attends autre chose d’une série que la structure qu’ont toutes celles qui sont estampillées CW. Parce que depuis le début, ces séries sont conçues comme inclusives. La seule chose qui a évolué depuis Arrow c’est la qualité des effets spéciaux. Pour le reste c’est toujours pareil. Un héros, un scoobigang de hackers qui l’assistent, un méchant par semaine, des intrigues téléphonées, une qualité générale qui varie d’un épisode à l’autre. La cible a toujours été la même, les ados.

        Il m’arrive de regarder un épisode de temps en temps de certaines séries pour voir comment ça a évolué . Mais de là à en suivre toute une saison, je ne m’ennuie pas assez dans la vie pour ça. Par exemple, j’ai bien aimé la première saison de Stargirl, beaucoup, beaucoup moins la seconde qui ressemble plus à une série sur des collégiens avec des super pouvoirs qu’à une série sur des super-héros.

        Sinon tout ce délire sur les SWJ, l’ère post #metoo, il faut arrêter de fréquenter certains forums et comptes sur les réseaux sociaux, ça te met la cervelle en sauce blanche. Tu as oublié de cité les mots magiques du moment qui sont « cancel culture » et « woke ». Tu vas passer pour un bouffon dans ton microcosme sans ça.

        • Dommage que ton dernier paragraphe soit une caricature du bien-pensant qui ne veut pas ouvrir les yeux sur la réalité, parce que ce que tu considères comme certains forums, ce sont très certainement des gens qui tapent sur ces nouveaux effets de mode qui gangrènent le milieu de l’art (et la société, mais c’est un autre débat). Bref ça partait bien mais ça finit en moralisateur bien-pensant, ton discours perd tout crédit.

          • Les mecs qui utilisent le mot « bien-pensant », c’est eux qui perdent toute crédibilité. Vous avez vraiment un biais cognitif les gars.
            Vous vivez dans un monde bipolarisé où tout ce qui ne pense pas comme vous n’est même plus vu comme un adversaire contre lequel argumenter mais juste un ennemi, quelqu’un à effacer purement et simplement.

            Sinon, prend ta pelle et ton seau et va jouer, tu sembles en avoir encore l’âge. De préférence sur l’autoroute.

          • Ils l’ont entendu sur Cnews par le grand gourou et maintenant ils le rabâchent à chaque fois qu’ils ne sont pas content ou d’accord pensant être des gens intelligeant

          • Mon Dieu mais quelle intelligence, Pi… je ne vais rien répondre d’autre que « d’ouvrir les yeux », quand la réalité vous rattrapera vous aurez l’air bien idiot… c’est chaud d’être aveugle à ce point. À la revoyure.

            Tu incites une personne à jouer sur l’autoroute et c’est toi qui parles d’ennemi, de haine aussi j’imagine 😀 tellement peu de recul sur soi, c’est malheureusement l’apanage des gauchos wokes. J’espère que tu te rends compte du paradoxe dans lequel vous vous mettez, les gens comme vous, à travers ce genre de propos: vous vous définissez vous-mêmes. Et moi, j’ai pas de temps à perdre avec ça.

          • « Sinon, prend ta pelle et ton seau et va jouer, tu sembles en avoir encore l’âge. »

            Quand tu auras des enfants tu verras qu’il n’y a pas d’âge pour faire des châteaux de sable 😉 ou des batailles de boules de neige 🙂

            « De préférence sur l’autoroute. »

            Ca m’a toujours fasciné ceux qui veulent la mort des autres pour quelques mots de désaccord

  3. J’ai tendance à prendre des distances avec les discours pro-SJW/Anti-SJW pour ça: il n’y a pas de juste milieu, et j’entends plus souvent mépris et insultes qu’argument et développement. Des deux côtés. C’est très réducteur, ça polarise la population dans ses opinions, et surtout, ça tourne encore plus en rond qu’un poisson rouge dans un bocal, pour un spectacle de la même saveur.

    Je suis prêt à entendre et même valider les arguments sur la qualité scénaristique descendante des show originels de l’Arrowverse depuis sa création (et encore que, pour Arrow, la saison 5 s’était joliment redressée). Poru Flash et Supergirl, je valide. Pour la saison 2 de Batwoman, je valide.

    Mais entendre des mots comme « abruti » et faire des généralisations sur le public de la série, j’en viens à me demander pourquoi on regarde encore des séries si c’est pour se tataner la couenne gratuitement.

    Et puis, dans l’Arrowverse, il y a encore Stargirl qui se défend, Doom Patrol qui déchire, Superman & Lois qui s’en est sorti avec les honneurs… tout n’est pas à jeter, à mon sens.

  4. Je suis d’accord avec toi, pour une fois (ça change de Spider-Man 😀 ). Il n’y a aucun intérêt à regarder des séries avec lesquels tu es en désaccord idéologique, on va dire. J’ajouterai qu’il y a bien d’autres défauts que leur côté woke prononcé (qui sera subjectif, y en a qui supportent et d’autres non). Mais en effet, tout n’est pas à jeter.

    Edit: pardon, je t’ai confondu avec un autre pseudo 😂😂 oublie ma première phrase…

    • Pas de souci, je me demandais le rapport avec Spider-Man xD

      Perso, quand j’ai commencé à ne plus être en accord avec The Walking Dead, j’ai juste arrêté de regarder, mais je n’ai aucune opinion sur le public qui a continué et je ne juge pas la série. Je n’étais juste plus en accord avec.

      Et oui, objectivement, il y a d’autres défauts (méchants souvent mal exploités, rôles secondaires qui se ressemblent, notamment « le geek derrière l’ordi », rôles secondaires qui prennent le dessus sur le rôle principal, trop d’épisodes « filler », montée en puissance des enjeux pour une résolution trop facile, et j’en passe). Mais si il y en a qui ont l’habitude de voir mes commentaires sur les séries Arrowverse, alors ils auront déjà une idée de ma façon de traiter le fond.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here