Arrow : La critique de Honor Thy Father [1×02] !

12

Pendant qu’Oliver fait face à un dilemme familial remettant en question l’ultime promesse faite à son père, son alter ego masqué continue de nettoyer Starling City de la corruption. Laurel s’attaque à un homme d’affaires qui entretient des liens avec la mafia, à ses risques et périls.

Après le succès du pilote mercredi dernier, Arrow se devait de confirmer les attentes avec le deuxième épisode. Bonne nouvelle, Honor Thy Father (Honore ton Père) ne déçoit pas ! Comme le pilote, l’épisode se scinde en deux parties : l’une se passant sur l’île où Oliver s’est échoué après le naufrage, l’autre se déroulant une semaine après son retour. Bon point, la voix-off – trop présente dans le pilote -, est ici en retrait, et elle a surtout pour but de résumer les faits marquants de ce qui s’est passé la semaine dernière.

Honor Thy Father possède trois scènes d’action qui bénéficient d’une réalisation impeccable, avec un montage qui s’est amélioré par rapport au pilote. L’attaque de l’appartement de Laurel est ainsi la meilleure séquence de l’épisode. Elle marque l’arrivée dans la série de Lady Gaga China White, une tueuse interprétée par Kelly Hu (connue pour avoir été la Lady Deathstrike d’X-Men 2). Dommage qu’elle apparaisse si peu à l’écran. Mais il faut saluer la remarquable maîtrise du chinois par Oliver, qui n’a apparemment pas eu le temps de s’ennuyer lorsqu’il s’est échoué sur son île asiatique !

Outre les scènes d’action, l’épisode s’intéresse aux relations présentées dans le pilote, comme la complicité entre Oliver et son garde du corps. Côté romance, loin des niaiseries à la Smallville, le couple Oliver/Laurel se reconstruit vite malgré la menace d’un futur triangle amoureux qui impliquerait aussi Tommy [NB : serait-ce un ajout de taille par rapport aux comics ?]. Tommy fait d’ailleurs figure de grand absent avec seulement deux scènes à son actif. Le pauvre se fait même voler la seule blague de ces quarante-deux minutes par Oliver. S’il se retrouve seul à la fin, il pourra toujours regarder The Walking Dead ou Homeland pour se consoler (les fans comprendront) .

Lorsqu’Oliver n’affronte pas China ou qu’il ne partage pas une glace avec Laurel, il tente de renouer le dialogue avec sa sœur Thea. L’alchimie entre Willa Holland et Stephen Amell fonctionne bien, et leur relation s’annonce plus mature que prévu. Pourvu que ça dure ! Le soutien de Thea ne sera d’ailleurs pas de trop face à Quentin Lance. Le père de Laurel (interprété par un David Blackthorne un peu à l’ouest), toujours fâché contre Oliver qui est responsable de la mort de sa fille Sarah, s’est lancé dans une croisade contre l’alter ego du jeune homme. La tendance 2012 chez les supers-héros ? Se faire traquer par leur beau-père. Ce n’est pas Peter Parker qui dira le contraire.

Un mot sur les twists de la fin. Celui du présent confirme le statut de méchante de Moira Queen. On avait pu en douter en la voyant demander à Oliver de reprendre l’entreprise familiale, mais elle est définitivement du côté obscur. L’implication de Walter Steele reste également à définir, de même que le mystérieux symbole présent sur son dossier et qui a sans doute une grande importance. Quant au passé, même son de cloche pour Oliver qui découvre que ce symbole est présent dans le carnet de son père… A suivre !

En résumé, Honor Thy Father est un excellent épisode d’Arrow, qui s’affirme comme l’une des meilleures séries de la rentrée. Le fil rouge connecte les deux parties de manière intelligente et fait monter l’impatience pour le prochain épisode ! Que le père d’Oliver se rassure, son fils est bien décidé à honorer son héritage.

Au niveau des audiences, tout va bien pour l’Archer Vert qui se maintient à 3,5 millions de téléspectateurs. De quoi être optimiste ! Si le show conserve ces chiffres pendant encore une poignée de semaines, la CW n’hésitera pas à rallonger la saison de onze épisodes supplémentaires, portant le total à vingt-quatre épisodes pour la saison 1 !

Rendez-vous mercredi prochain pour l’épisode 3, intitulé Lone Gunmen (Tireur isolé) ! D’ici là, on parle des dernières péripéties et de vos théories sur le forum

——————————————————–

La série Arrow est diffusée chaque mercredi soir aux États-Unis, avec au casting Stephen Amell (Oliver Queen/Green Arrow), Colin Donnell (Tommy Merlyn), Katie Cassidy (Laurel Lance), David Ramsey (John Diggle), Willa Holland (Thea Queen), Susanna Thompson (Moira Queen), Paul Blackthorne (Quentin Lance), Colin Salmon (Walter Steele) et Darren Shahlavi (Constantine Drakon).

12 COMMENTAIRES

  1. Super épisode 2 c’est cool sa deadshot dans le prochain épisode , cette série va monter en puissance et en tension je pense et qui sait peut être verrons nous passer quelque héros et quelques vilains connu dans cette série ^^

  2. Un très bon épisode, une très bonne critique, tout va bien !
    J’aime bien le principe des flash-backs, ça permet d’expliquer presque en temps réel ce qui s’est passé sur l’île. Sans ça on aurait eu un épisode complet sur l’île qui aurait bâclé le tout, et c’est tout. Il s’est passé 5 ans sur l’île et c’est bien je trouve de développer petit à a petit les faits qui s’y sont produits.
    J’ai trouvé la soeur d’Ollie moins “gamine” que dans le pilote, elle montre un peu plus de caractère et c’est bien. Surtout que (je l’avais peut-être dit sur le forum après le pilote), je la verrai bien aider Ollie depuis son QG (comme Naomi dans le comics version New 52). Ollie lui raconterait tout et lui offrirait ainsi un but pour l’éloigner de la drogue.

    Bref, vivement la suite !!

  3. Au risque de passé pour un ignard, [SPOIL] à la fin de l’épisode on voit Oliver dans une séquence sur l’ile se faire tirer dessus par un archer, n’était il pas censé être seul sur l’ile ? Et qui est l’archer en question ?

    • Dans le premier épisode il y avait un masque sur la plage, planté sur un pic, quand Oliver est secouru. Ce masque prouve qu’il n’était pas seul sur l’ile. Et quand on voit ses blessures il est clair qu’il n’a pas pu s’en faire ne serait-ce que la moitié tout seul. Ca plus le fait qu’il ne cesse d’insister sur le fait qu’il était seul prouve qu’il ment.

      Quant à l’identité de l’archer, réponse la semaine prochaine… 😉

  4. Deux premiers épisodes très prometteurs, les scénaristes et le Network commencent à mettre en place la légende du héros et ouvrent la porte à des caméos et une histoire qui permettront de construire une série avec de nombreux fils rouges.
    Les écueils du pilote semblent avoir été corrigés lors de ce deuxième épisode et je suis très confiant pour le reste du show.
    Il n’y a que l’interprète du père de Laurel qui semble encore un peu “out” pour le moment.
    J’espère qu’ils vont trouver leur vitesse de croisière très rapidement.

  5. Bon bah pas étonné de cet épisode, exactement ce à quoi je m’attendais… Au moins dans le 3 on aura droit à nouveau à Dead Shot (celui de Smallville était pas si mal ^^).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here