Star Trek Into Darkness : J.J. Abrams parle du film dans une featurette inédite…

7

Star-Trek-Into-Darkness-featurette

Imaginez le poster définitif de Star Trek Into Darkness : “Par le réalisateur du prochain Star Wars”… C’est de la science-fiction bien sûr, car la Paramount ne va pas commencer à faire de la pub gratuite pour Disney ! Mais avouez que d’un point de vue pragmatique, ce serait une excellente idée. Revenons dans la réalité. Aujourd’hui, il faut remercier… la compagnie d’assurance Esurance.

Aussi bizarre que cela puisse paraître, la première featurette du nouveau Star Trek a été mise en ligne sur leur page Facebook. Pour vous éviter de liker la page de l’assureur afin de débloquer la vidéo, voici un lien Youtube. S’il est supprimé, il suffit crier dans les commentaires. Un cri dans la nuit, je cours, je vole et je répare ça. J.J. Abrams parle dans ce court making of… et ça fait quand même tout drôle vu les récents évènements. Regardez.

Star Trek Into Darkness de J.J. Abrams sort en France le 12 juin 2013, avec Chris Pine (James T. Kirk), Zachary Quinto (Spock), Zoe Saldana (Nyota Uhura), Karl Urban (Bones), Anton Yelchin (Pavel Chekov), Simon Pegg(Scotty), Benedict Cumberbatch (John Harrison) et Alice Eve (Carol Marcus).

7 COMMENTAIRES

  1. La vraie question se serait plutôt est ce que JJ Abrams va-t-il un jour “grandir” comme Spielberg en faisant des films plus dramatiques et adultes ? Pour l’instant il est toujours dans les pas du Spielby “entertainer”, allant lui aussi jusqu’à lancer avec boulimie des séries tv “tocardes” (enfant de la télé lui aussi) essayant de renouer avec le succès de ses Alias, Lost et Fringe – tout comme le Maître avec Urgences et les 2 Band of Brothers, bien seuls dans sa filmo comme chefs d’oeuvre télé.

    Et surtout, la saga Star Wars peut-elle supporter réalisateur ayant déjà eu un succès et un quasi culte AVANT d’être sur la saga ?
    Car Trek n’est pas Wars, autant l’un avait (un peu) besoin d’Abrams, autant l’autre peut diluer son réal au fait que Lucas y sera toujours associé avant tout.
    Quoique il est admis depuis par les fans que Gendy Tartakovsky et dans une moindre mesure Dave Filoni ont fait un peu LEUR Star Wars avec les séries tv.

    Pour en revenir quand même à Star Trek, si Gene Roddenberry exprimait plus de génie et d’humanisme dans son concept d’histoire que Lucas sur ses “Guerres de l’Etoile” 😉 , son nom n’est hélas pas assez connu du grand public.
    Ne serait-il pas temps d’inverser la tendance, qu’en pensez vous ?

    • La différence entre Lucas et Roddenberry est la différence qu’il y a entre un entertainer et un artiste.

      Le premier occupe tout l’espace et son oeuvre lui est subordonnée, le second s’efface devant son oeuvre qui est finalement plus grande que lui et qui restera après son passage sur Terre.

      JJ Abrams aura beau rendre plus “fun” l’univers “nerd” qu’est Star Trek en omettant les fondamentaux de cet univers, il n’est lui aussi qu’un entertainer. Un moment (tout petit) dans l’évolution de cette franchise qui survivra à ses deux, peut-être trois, films.

      A mon avis (qui n’engage que moi), en acceptant de réaliser le prochain SW, Abrams commet une erreur dans sa carrière car il ne remplacera pas l’entertainer maximo qu’est Lucas, qui garde de toute façon le contrôle de sa saga de façon indirecte.

      Abrams se comporte comme un ado en recherche de reconnaissance avec spielberg/Lucas. Il est quasiment certain qu’il restera sur les rails de son maître et qu’il n’est juste qu’un prête-nom pour le service marketing de Disney auprès des fans.

      Abrams finira comme Keshner, Marquand et les réals des autres équipes, du matériel pour cinéphiles archéologues, une espèce en grande voie de disparition. Aujourd’hui, il n’y a plus que des geeks…

      🙂

      • “Abrams se comporte comme un ado en recherche de reconnaissance avec spielberg/Lucas.”
        Attends réfléchis jsute 2 sec, mets-toi à sa place on te propose de réaliser le prochain star wars, tu connais tes capacités, tu sait pertinemment bien que c’est disney donc que tu n’auras pas les mains complètement libre, tu sais que SW est la saga la plus culte de l’univers, tu sais que tu es un très grand fan de cette saga. Mais bordel si abrams a dis oui c’est forcément parce qu’il sait qu’il va s’éclater que c’est un rêve qui se réalise. Pour dire qu’il se comporte comme un ados en quête de reconnaissance il faut vraiment le connaître personnellement (si oui tu es chanceux), franchement si il le fait je pense sérieusement que c’est juste parce qu’il a devant la plus grande opportunité de sa carrière pour l’instant ! Ca me semble logique, non ? Pas une simple quête de reconnaissance !

      • Désolé adamsky, mais ils ont fait QUOI d’autre comme films Keshner et Marquand (et Lucas après le premier, non je plaisante!). OK, si son Mission Impossible repose plus sur Tom Cruise, Star Trek sur la franchise, Super 8 sur l’influence de Spielberg (sans oublier ses séries tv), c’est certainement car il veut bien apporter son style et son énergie à des histoires dont il n’a pas la responsabilité totale.
        JJ Abrams va faire son Star Wars en “bon mercenaire” qu’il est et dont il n’a pas à rougir. Mais on peut regretter quand même l’absence d’un vrai auteur sur la saga qui pourraient dynamiter le style. C’est à dire plus de fondus latéraux, de musique de John Williams etc. Un peu d’audace quoi, d’effets de mise en scène plus forts et de comédiens plus impliqués.

        • Je subodore que Disney veut une saga de type Star Wars dans son univers. D’où John Carter Of Mars qui malgré ses très nombreuses qualités s’est transformé en accident industriel.

          Et c’est bien dommage, parce qu’enfin, Star Wars aurait eu un concurrent sérieux.

          Du coup, achat de Lucas Films comprenant un univers référence bien installé depuis 35 ans.

          Seulement vu le coup de l’achat, vu la perte d’argent qu’a représenté JCM, il va être nécessaire de ne pas heurter la sensibilité du “geek starwasien” en prenant le risque de mettre un auteur aux manettes. Peut-être plus tard, dans quelques films ou dans une hypothétique série à venir.

          D’où le besoin d’un réal au générique qui soit aimé du kid moyen et pas trop détesté par son grand frère. Disney doit sécuriser l’achat de Lucas Films et transformer la prochaine trilogie en billets verts en grosse quantité.

          Abrams est un fanboy de “Spielucas”, ce n’est pas un secret. C’est effectivement un mercenaire pas trop mauvais qui peut même avoir de bonnes idées. Mais c’est un fayot. Il n’y a qu’à regarder Super 8 pour en être convaincu.

          Abrams est donc un choix logique pour Disney. Il est capable de mener à bien ce type de grosse prod. Star Trek malgré la trahison de l’univers de Roddenberry le démontre. Il se conformera aux décisions et aux choix du studio, il rassurera les fans.

          Mais au final, ce sera le changement dans la continuité, et on se rappellera d’un Episode VII, moins de Abrams comme son réalisateur. Sauf si Disney et Abrams se vautrent lamentablement, ce qui est fort possible. 🙂

          • Si donner plus de “pêche” et d’émotion à Star Trek est une pression des studios, merci à eux dans ce cas là.

  2. Adamsky, j’ai regardé récemment (et de nouveau) les 7 1ers films de ST dont celui de William Shetner ‘himself’ et, franchement, s’ils ne développaient pas déjà l’action plus que la réflexion alors dis le moi.. parce que autant on peut relever les différences entre la série et les adaptations ciné, autant les films entre eux, y a pas photos, bons ou moins bons, ils cherchent tous à en mettre plein la vue et les oreilles !!

    Alors concernant SW, et je me répète, bien mieux vaut un bon épi par J. J. A. qu’un moyen voir mauvais par un réal manquant terriblement d’envergure ou de don, parce que oui, bon sang :
    “- il est doué ce p’tit.. il ira loin.. !!” aura-t-on probablement dit et y’a pas si longtemps qu’ça !!

    Alors, laissons faire celui voir ceux qui savent faire et qui, très important, ont la passion !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here