Sin City – A Dame to Kill For : Les premières images du film !

24

jessica-alba-sin-city-2-image-jai-tue-pourelle

Où l’on reparle de Sin City : A Dame to Kill For (J’ai tué pour elle)… Il était temps ! Première bonne nouvelle : Robert Rodriguez et Frank Miller ont terminé leur film. Après des années de rumeurs et de faux départs, il sortira donc à la date prévue aux Etats-Unis (22 août 2014). La date de sortie française n’est pas encore connue. Et pour l’anecdote, Miller veut se lancer dans un… Sin City 3 ! Il a déjà partagé quelques idées avec Rodriguez.

Seconde bonne nouvelle : Entertainment Weekly vient de publier les premières photos du film (les clichés diffusés par le réalisateur de Machete n’étaient que des images de tournage) ! On retrouve avec grand plaisir Nancy Callahan (Jessica Alba), Marv (Mickey Rourke), et… Johnny. Un petit nouveau interprété par Joseph Gordon-Levitt. Un personnage inédit dans les comics. Alors, retourner à Sin City, ça vous dit ?

sin-city-2-images-film-a-dame-to-kill-for

mickey-rourke-sin-city-2

Sin City : A Dame to Kill For de Robert Rodriguez et Frank Miller sort aux Etats-Unis le 22 août 2014, avec Bruce Willis (Hartigan), Jessica Alba (Nancy Callahan), Eva Green (Ava Lord), Josh Brolin (Dwight), Mickey Rourke (Marv), Rosario Dawson (Gail), Dennis Haysbert (Manute), Jamie Chung (Miho), Joseph Gordon-Levitt (Johnny) et Jaime King (Goldie/Wendy).

24 COMMENTAIRES

  1. Le premier film avait quand même eu droit à un très gros buzz à Cannes, jusqu’à eclipser beaucoup trop la sortie, plus tard, de Batman Begins lui aussi sous influences “Milleriennes” (enfin, en partie heureusement). Là c’est un film qu’on attend presque plus, comme pour l’autre 300, Rodriguez et Miller étant un tout peu “out” depuis. De manière générale hein ! Pas pour tout le monde.
    Et puis bon, faut voir si qualité il y a…Il y a eu tellement d’autres films fait dans le genre de ceux là entre temps, surtout en DTV, que ça a un peu atténué leur style original.
    Tant que c’est fun et “rentre dedans”, on ne boudera pas son plaisir je pense, pas la peine de tortiller ici.

    • Oh ouais, entre lui et l’Episode III de Star Wars, c’était une sacrée Croisette…
      Sin City a pas mal marqué le cinéma, rien que par son esthétique, il fait même régulièrement partie des “films à voir avant de mourir”.

      Après, personnellement, je suis adepte du “one-shot de génie”, c’est à dire un film qui casse la baraque, mais ne surtout pas tenter de suites, parce que généralement ça marche moins bien.
      Je suis conscient qu’il y a des dizaines de contre-exemples, mais aussi un certain nombre d’erreurs de parcours qui me poussent à penser ça.
      Et ici, même si ce film, je l’attends, rien que par le nombre de changements de têtes au casting je sens que ce sera “pas pareil”. Et du coup j’ai peur que ça atténue la puissance émotionnelle et brute du premier opus.
      J’ai aussi ce souci avec 300 ou dans un autre domaine, “Before Watchmen”, qui pour moi n’existe pas.

      • Je te comprends, mais avec un univers aussi cloisonné et un matériel original aussi solide on peut tout de même se dire que Frank Miller sait ce qu’il fait… Enfin, je l’espère ! :p

        Et il y a des super trucs dans Before Watchmen ! 😀

    • C’est normal !
      1 – Frank Miller a dirigé lui même l’adaptation de THE SPIRIT
      2 – Cette réalisation fut aussi un hommage (raté diront certains) au travail de Will Eisner dont Miller s’est inspiré pour ses travaux & notamment SIN CITY.

      • j’ai pas dit que c’était un mal. Lorsque tu prends le film Spirit pour ce qu’il est, ça passe.
        après oui, lorsque tu mesure le talent de Eisner, l’hommage de Miller, c’est à côté. Encore une phrase dont il aurait dû se passer. Mais bon, celle-ci est anecdotique par rapport à “if you meet the infidel, kill the infidel!”

        • Pour avoir lu presque 10 ans de The Spirit (avoir adoré son côté détective et vomi sur son ambiance bien raciste/misogyne, mais bon c’est l’époque qui veut ça), et pour avoir très attendu puis vu le film (et d’ailleurs j’en adore les séquences d’intro et d’outro, qui pour moi se rapprochent le plus du mythe du héros urbain), je pense que Miller a voulu faire un hommage au personnage ET au genre, un univers d’intrigues policières et de femmes, un monde urbain vivant, un héros immortel -car c’est l’apanage des héros du genre, qui ne vieillissent pas, ressuscitent, passent d’auteurs en auteurs sans mourir- confronté à un Némésis multiforme, aussi métaphoriquement immortel que lui. Un affrontement qui ne peut jamais finir. Spirit c’est le Héros et Octopus le Vilain, qui ont une connexion et apprennent à se connaître.

          En fait le film a énormément de fond, mais il est en même temps tout pourri. Je ne me l’explique pas.

          • lorsque tu le prends pour une série B qui aurait pu sortir en direct to DVD adaptation du Spirit sur certains aspects, réalisation pure Miller pour d’autres, il se laisse regarder, mais ça reste un film pour fans. Je comprends que le grand public n’ait pas adhéré et je sens qu’il va en être de même pour ce Sin City “2”
            Après, rien que LA scène dénudée d’Eva Mendès mérite de se repasser le film sans avoir à en rougir … ou justement, si! ^^

          • Le probème de son Spirit, c’est qu’il se base trop sur le ton général du comic, alors que ce ton n’y était qu’un joli prétexte pour les effets de style délirant d’Eisner. Là c’est surtout un Spirit façon Miller style, pour l’hommage à Eisner on repassera.

    • Le problème de “The Spirit” c’est surtout le scénario simpliste et la réalisation un peu amateur.
      La, il n’y a pas que Miller dernière la camera, il y a Robert Rodriguez… et ses films sont très loin de ne pas être maîtrisés.

        • Piètre, non mais débutant, c’est certain.
          Ce n’est pas un réalisateur a la base et ça se voit, hélas.
          Alors, oui il a eu de bons professeurs, il a vu travailler de grands réalisateurs dont Robert Rodriguez et Quentin Tarantino mais ça n’en a pas fait un réalisateur confirmé pour autant… pas a l’époque en tout cas.

    • Je viens de le revoir, à l’instant. Je l’adore, vraiment.
      Et surtout Dwight. Déjà, Clive Owen est un de mes acteurs préférés, mais dans ce film, je kiffe deux fois plus parce que j’adore Dwight, cet espèce de Lancelot accro au sexe-coeur d’artichaud avec un complexe du Messie un peu lourd et autodestructeur. Si j’avais été un criminel, j’aurais été lui.

      • Clive Owen c’est juste l’incarnation même de la classe qui transpire le charisme dans ce film. C’est la réfléxion que je me fais à chaque fois que je vois le film en tout cas^^

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here