The Amazing Spider-Man 4 : Marc Webb ne réalisera pas le film… Qui pour lui succéder ?

51

amazingspiderman4-movie

[Dire que cette photo – prise lors de l’annonce du casting d’Andrew Garfield – date du 1er juillet 2010… Quatre ans déjà !] Fin février, nous apprenions que Marc Webb bouclerait sa trilogie avec The Amazing Spider-Man 3. Aujourd’hui, il fait le point sur son avenir et révèle au site The Daily Beast… qu’il ne réalisera pas The Amazing Spider-Man 4. Un film qui sortira en France le 2 mai 2018 (avec ou sans Andrew Garfield ?). Dans cette interview, Webb explique qu’il souhaite tout simplement passer à autre chose après le troisième épisode.

Une décision compréhensible. Rester plus de six ans sur la même franchise est déjà un bel exploit. Le réalisateur précise également qu’il aimerait jouer les consultants. Un poste très à la mode en ce moment. Sony a donc deux ans pour trouver le successeur de Marc Webb. Et si… Imaginons : Sam Raimi est rappelé par le studio. Cas unique dans l’histoire des films super-héroïques, Raimi accepte de retrouver Spider-Man, mais version rebootée, une décennie après sa propre trilogie. Quelle serait votre réaction ?

51 COMMENTAIRES

  1. C’est pas une grande perte, Marc Webb a une réalisation très académique, la plupart des réalisateurs actuels peuvent faire aussi bien.

    • L’alchimie qu’il insuffle à ses couples, ses castings et son côté “I love the 80’s”, tout le monde ne les a pas, non (sans compter les épaules pour succéder à Raimi).

      Une réalisation académique n’est pas un défaut, sinon les productions Marvel Studios auraient du soucis à se faire.

      • Sauf que l’alchimie du couple, il y est pour rien, Andrew Garfield est avec Emma Stone dans la vrai vie.
        Le casting est pas mal mais pas fantastique non plus.
        Et le coté “I love the 80’s”, eh… tu est sur qu’il y a ça dans le film ? Perso j’ai pas remarquer.

        En effet, avoir une réalisation académique n’est pas un défaut mais ça le rend tout de même très facilement remplaçable.

        • Je crois que le couple Stone-Garfield s’est justement rencontré sur le plateau, mais ceci peut expliquer cela en effet, bien que l’on peut y constater une certaine unité esthétique entre Summer/Tom (http://straightedgeisbeautiful.files.wordpress.com/2011/05/500_days_of_summer.jpg) et Gwen/Peter (http://lestoilesheroiques.fr/wp-content/uploads/2012/04/spider-man-bande-annonce-japon3.jpg).

          Pour ses castings, il a tendance à favoriser un certain type d’acteurs/actrices, plus pour leur talent que leur plastique ou leur potentiel commercial. On va dire que ça dépend des goûts, mais Zoey Deschanel, Emma Stone, Shailene Woodley ou Felicity Jones me semble plus être des filles mignonnes que des bimbos typées blockbusters, alors que ce serait tellement plus simple. La plus torride serait Sarah Gadon dans TASM2 (mais que l’on a pas encore vue, encore moins si elle ne prête que sa voix), une actrice travaillant avec les Cronenberg père et fils. Il y’a plus commercial comme CV.

          Pareil pour les acteurs, alors que Robert Pattinson fût considéré par Sony, il a choisi Andrew Garfield, pas vraiment une teen idol à cette époque (à moins que Gilliam, Fincher et Boy A, soient parrainés par Nickelodéon), la même pour Harry, Dane DeHaan, je ne crois pas que beaucoup de minettes en exhibent des posters dans leur chambre. Des castings qui ne cherchent pas à plaire à la masse, mais à lui avant tout. Oui, mais il y a la star Jamie Foxx… Pour en faire quoi ? Un freak, que ce soit en civil ou après transformation, alors qu’il aurait eu beaucoup moins de critiques en le gardant sans maquillage.

          Un autre que Marc Webb n’aurait pas réuni un tel casting. Un Yes Man de base miserait sur les nanas les plus canons et les acteurs les plus BG possible, pour compenser.

          Pour le “I love the 80’s”, ça remonte à (500) Jours ensemble (la BO, mais pas seulement) mais parsemé plus discrètement dans le premier TASM: Un Rubik’s Cube par-ci, un skateboard par-là, les présences de Martin Sheen et C. Thomas Howell, l’aspect “Nerd vs Jocks”, un gros reptile comme ennemi. Mais aussi un peu les années 90 avec Sally Field ou la partie de Puzzle Bobble sur portable (dans (500) Jours ensemble, c’était Donkey Kong sur tablette).

          On peut déjà constater cette orientation “retro” dans TASM2: Le thème principal, la présence de Johnny Marr des Smiths (groupe auquel Marc Webb rendait hommage dans son premier film) à la compo, le méchant Russe, les tubes de Plutonium, l’archétype du looser à lunettes des 80’s, la course poursuite avec bagnoles de flics qui s’encastrent et surtout, Electro, qui est souvent comparé à Edward Nygma de Batman Forever (1995) et Mister Freeze de Batman & Robin (1997), comme par hasard. On peut aussi parler du fait qu’un mec vêtu de noir, encapuchonné, au visage transformé et lançant des éclairs avec ses mains, peut éventuellement rappeler un certain Empereur, mais je crois que le message est passé.

          Donc oui, pour moi ce sera une grande perte tant ses films me renvoient à un cinéma avec lequel j’ai grandi, que ses castings sont atypique pour du blockbuster des 10’s et qu’il a su éviter nombre de clichés encombrants. Pas mal pour une simple commande à la base.

          • Bizarre, quasiment tout les points positifs que tu cite sont dans les Raimi en mieux fait.
            Le casting est loin d’être exceptionnel, prendre 2 acteurs teenagers beaux gosses qui viennent de cartonner dans des films geek (“The Social Network” pour Garfield, “SuperGrave” et “Bienvenue a Zombieland” pour Stone), c’est pas super original comme démarche, c’est même probablement plus un choix de la production que de Webb.
            D’accord Garfield est très bon en Spider-man arrogant et farceur mais pas en Peter Parker, depuis quand Peter est un looser a lunettes dans TASM, ça c’est juste le plus gros cliché qui existe du geek et il est pas crédible pour un sou, au contraire il est exactement le stéréotype du beau gosse américain du lycée a la Zac Efron ou Robert Pattinson, faussement timide, mystérieux mais populaire, qui fait du skate, joue au basket et sort avec la plus belle fille du lycée en un claquement de doigt.
            Je te crois pour “(500) Jours ensemble”, je ne l’ai pas encore vu et c’est surement un excellent film mais réussir son premier film indépendant n’en fait pas un réalisateur exceptionnel pour autant, pour moi il a pas vraiment louper le coche pour TASM mais c’est juste un blockbuster lisse et calibré, très lambda.
            Si il y avait marqué Brett Ratner (ou n’importe quel autre) a la réal dans le générique ça n’aurait rien changé, j’aurais pas vu une grande différence mais bon… chacun son point de vue.

            PS: je parle principalement du premier film et pas du second tout simplement parce que je ne peut pas juger un film sur quelques BA et extraits, j’espère toujours être agréablement surpris par le second.

          • Pattinson était amorphe et lugubre, faut arrêter ces comparaisons à Twilight sorties d’on ne sait, c’est fou. Peter ne joue pas les timides, Garfield non plus (et lui et Stone sont loin d’être des teenagers, blague récurrante). C’est le cliché du nerd timoré à la Maguire qui est obsolète à notre époque, merci Chuck et Leonard. Surtout qu’il reste nerd même en se décontractant un peu après avoir eu ses pouvoirs. Si tu es trop bloqué sur le Garfield en costard cool de The Social Network, regarde le alors dans The Red Riding Trilogy, Boy A et Never Let Me Go. Ce sont pour ces films là aussi qu’il a été choisi, et avec goûts.
            Pour la réal de Webb sur TASM 1, disons qu’il se forme (les clips c’est technique, mais c’est 5 minutes max).

          • Ce n’est pas moi qui ai cité Pattinson en premier mais ils ont quasiment le même brushing, il faut l’avouer^^

            Ce sont des acteurs jeunes qui jouent dans des “teenagers movies” donc oui, on peut les qualifier de “teenagers”.
            J’ai trouvé cela très peu crédible, j’y peux rien, question de goût.
            On est maintenant tellement habitué aux clichés du cinéma Hollywodien que la plupart des gens ne les remarques même plus… et pas seulement sur les nerds.
            Rien n’est obsolète quand c’est bien fait, ici ça ne l’est pas !

          • J’ai évoqué Bebert Pattinson car il faisait partie de la liste des “considérés” pour le rôle à l’époque selon Imdb:

            Before Andrew Garfield was announced for the lead part, Taylor Lautner, Josh Hutcherson, Joseph Gordon-Levitt, Logan Lerman, Robert Pattinson, Jamie Bell, Daniel Radcliffe, Michael Angarano, Michael Cera, Alden Ehrenreich, Zac Efron, Aaron Taylor-Johnson, Xavier Samuel, Jim Sturgess, Liam Aiken and Anton Yelchin were also considered to play the lead role.

            Comme quoi il y’avait beaucoup plus bankable et juvénile qu’Andrew Garfield dans le lot (Boy A est loin d’être High School Musical… Faut-il encore l’avoir vu, n’est-ce pas ?).

            Mais oui Sandro, il est préférable de connaître la filmo d’un réalisateur pour savoir si oui ou non nous en retrouvons le style d’un film à l’autre, même si Marc Webb est justement en train de se le créer son style dans le blockbuster.

            Arès tu ne me fera pas croire qu’Emma Stone est l’égale de ScarJo ou de Jennifer Lawrence en terme de popularité chez les teens.

          • Je n’ai pas dit ça, je dit juste qu’ils avaient déjà fait des films “teen/geek” a succès avant Spider-man, ils ne sortent pas de nulle part.
            Emma Stone et Andrew Garfield sont de très bons acteurs et ils s’en sortent pas mal du tout dans le film, c’est pas le choix de casting que je critique, seulement certains éléments de scénario que je trouve peu crédibles.
            Et je te l’accorde, il y avait bien pire dans la liste des acteurs envisagés pour le rôle même si la plupart était des rumeurs ridicules.
            Pattinson n’avait aucune chance, a tout les coups il n’était même pas accroché au projet, ce n’était que des rumeurs de fans de Twilight.
            Je regarderais “(500) jours ensemble” mais ça ne changera rien, on ne peut quasiment pas définir un “style” en seulement 2 films, il n’y a que quand il en aura fait beaucoup qu’on pourra s’en rendre compte.
            A l’heure actuelle, je trouve que ce qu’a fait Webb pour le premier film est très commun, il est donc loin d’être irremplaçable.
            Je pense même que quand il sera remplacer pour le 4 volet, on ne verra même pas la différence.

          • Voilà, tu verras aussi l’amour qu’il met à filmer les bâtiments dans (500) Jours ensemble! XD

            Après, même si j’apprécie son travail sur les Spidey, je ne vais pas non plus dire qu’il est irremplaçable pour le poste, et c’est mieux qu’il termine “sa” trilogie, plutôt que de s’aventurer là où les producteurs veulent. C’est cette histoire de spin-off qui est lourde surtout.

    • Raimi pourrait revenir … comme certains scénaristes reconnus de comics reviennent sur le comic qui les a fait exploser, comme lorsque Miller a envisagé Strike back pour Dark Knight return … il nous dirait alors qu’Andrew Garfield était le clone. Ce serait une situation rare au cinéma, je pense.
      Ou on pourrait laisser Raimi tranquille…….

  2. TAS2 n’est même pas encore sorti ! On va à une vitesse aujourd’hui c’est incroyable. Pourquoi ne pas parler des ennemis de TAS6 tant qu’on y est !
    Après, il est tout à fait compréhensible pour Webb de vouloir souffler un bon coup. Et peut être pour Garfield aussi. J’espère uniquement que Sony ne rebootera pas une autre fois le tisseur mais continuera l’histoire &, pourquoi pas, dans un futur lointoin, ne pas imaginer le remplacement de Peter comme dans les comics à un moment !

  3. Webb aurait alors en tête sa propre trilogie ? Mais alors si la conclusion de son “run” lui plait, quel intérêt d’un quatrième épisode déjà pitché ou simplement envisagé ?
    A moins que Sony ait déjà préparé l’après Webb, avec une histoire qui irait dans une autre direction, moins jeune et “colorée”.
    Peut-être avec une ambiance plus sombre et polar. Une adaptation de la Dernière Chasse de Kraven, ou de l’histoire de Jean Dewolff et du Sin Eater, ce genre là.

  4. Non pas de Raimi là dedans! J’espère que Raimi saura sauver son honneur sans venir se mouiller dans ce truc…
    Et puis c’est vrai quoi, ils mettent un peu la charrue avant les boeufs, pourquoi parler du 4 alors que le 2 n’est même pas sorti?

    • et n’a pas un succès garanti (ce TASM2)….
      maintenant, même en étant plus fan de la trilogie de Raimi que du film de Webb, il ne faut pas oublier (aussi) que le dernier volet de Raimi n’a pas fait l’unanimité. Or des réalisateurs qui reviennent sur une licence super-héroïque qu’ils ont laissés à d’autres, ça rappelle le cas Singer, réalisateur tant plébiscité. Si Raimi devait songer à revenir, même dans le cadre d’un reboot, il s’exposerait aux calomnies disant qu’il voudrait minimiser le travail de son prédécesseur. Ce ne serait pas un plan de carrière très judicieux pour un gars qui a plutôt bonne réputation.

      • Il ne faut pas oublier que les derniers films sont bien inspirés Ultimate, le 4 film sera peut être avec Miles Morales.
        Mais je doute fortement que Spider-man meurt explicitement au cinéma, si c’est le cas pour le dernier film, ce sera uniquement évoqué, je pense.

        • fantasme de fans. mais peut-on vraiment se permettre d’y rêver?
          Ce serait bien, ça me ferait raccrocher les wagons avec ce personnage que j’adore mais que je ne vais plus voir au cinéma…

          • Fantasme de fans en effet. Mais ne serait ce pas la meilleure solution ? Au lieu de passer à un autre acteur pour jouer Peter (si désistement de Garfield), clore le 3 avec la mort ultra héroique de Parker, avec, comme plan final, son passage dans l’au delà avec Oncle Ben et peut être Gwen. Epique.

          • oui, ce serait parfait pour enfin amener Miles Morales (ce qui aurait déjà dû être de cas avant d’en arriver à Webb et Garfield, selon moi) … mais ce qui semble le mieux est rarement appliqué… 🙁

          • Ou alors surfer sur le coup de DoFP, et en mixant ça avec Spider-Men : on rappel Raimi (qui avait eut, si je me souviens bien, des contraintes pour le troisième épisode de sa trilogie tout comme Singer mais en moins grave donc). Genre 10 ans après, le Peter de la trilogie d’origine bosse dans les laboratoires Horizons, et patatraque, les deux Peters se retrouvent à devoir intervenir ensemble blablabla. 😀

            Les univers parallèles ne sont pas assez exploités au cinéma, zut à la fin. 😀

          • Après, le concept Miles Morales est vraiment bon, mais je trouve malheureusement ses aventures sans réel intêret (du moins pour l’instant).

          • Certains fans du comics veulent ça mais je ne pense pas que faire mourir un héros plaise au grand public, moi perso je ne suis pas sur d’apprécier, les voir se faire malmener mais tout de même gagner a la fin, d’accord mais les voir mourir même héroïquement, non, ça passe pas.
            Et c’est pareil partout, je doute que l’on voie un jour au cinéma la mort de Superman ou de Batman, même quand c’était attendu et préparé depuis longtemps comme dans “The Dark Knight Rises”, ça n’a pas été fait.
            Et pour la plupart des héros de cinéma, c’est pareil, on ne verra jamais la mort de James Bond, de John McClaine, d’Indiana Jones, etc…

          • Déjà pour Captain America, j’ignore comment ils vont faire dans Avengers 3 si la rumeur est vrai et encore, la ce sera un film d’équipe, il sera épaulé et même surement vengé, ça s’y perte déjà beaucoup mieux.

          • non la rumeur veut que le prochain soit le dernier … avec John. Et que malgré le flop de celui de John Moore, Jay Courtney ait convaincu (lui)…
            ça serait toujours mieux qu’un reboot.

          • Ils veulent encore en faire un autre ? Et ben, je pense pas que je me déplacerais pour aller le voir.
            Le dernier était déjà une suite de trop et surtout un mauvais film, il faudrait qu’ils arrêtent, ce serait mieux pour tout le monde.

  5. Si Raimi était rappelé, on pourrait l’appeler Brian !
    Par contre ça aurait un côté relativement effrayant d’aller (re)chercher les réal ayant lancer des franchises plus d’une décennie avant. Comme un désaveux total des réal actuels et un manque d’ambition au niveau de la vision.
    Comme si on allait chercher Richard Donner pour suppléer Snyder.

    • donc, avoir laissé Singer revenir sur les X-men est un désaveux? Et donc rappeler Raimi (ou Donner) c’est obligatoirement parce que Webb (et Snyder) salope le boulot?

        • Dans l’absolu non, pourtant je suis content que Singer revienne aux affaires, mais si ça devient récurent dans les adaptations cinématographiques de comics, il faudra se poser la question.
          Les studios ne pensant pas en “salopage” de boulot, mais en vidage de tiroir caisse, ces retours auraient un mauvais goût de mercantilisme arrosé de frilosité artistique. Ce qui n’a peut-être pas que du mauvais…

          Etant bon public, je n’ai pas cet aspect extra-vindicatif du fan qui conspue tel ou tel réal, je me questionne juste sur les tendances hollywoodiennes en terme de gestion des ingrédients du succès !

          • quelques parts, avec certains Yesman, on est déjà un peu dans le système comics, où on commandite des auteurs/réalisateurs sur des titres en fonction de leur notoriété du moment et sans vraiment savoir s’ils sont sincèrement dévoués aux personnages ou au récits ou s’ils ont un jour consulté le matériel de base … Pour voir revenir des réalisateurs historiques sur certains films de super-héros, il faudrait aussi considérer qu’ils ont été performants ($) sur les premiers volets, ce qui ne sera de toute façon jamais une garantie quant aux films à faire pour autant….

          • On est bien d’accord !

            Mais quand je fais un arrêt sur certaines expériences récentes de “retour aux affaires” comme celle de Lucas (pré-logie Star Wars), Spielberg (Indiana Jones 4) ou Scott (Prometheus), je me rend bien compte que ce n’est pas simple de reprendre un travail en ayant laissé passer autant de temps. Et à côté de ça un gars comme Campbell nous a fait deux des meilleurs James Bond (Golden Eye, Casino Royale) existant, tout en ayant planté un Zorro sur deux. Comme quoi il n’y a pas de règles.

            Mais Thor 2 et Cap 2 ayant des réalisateurs plus confidentiels, il ne faut pas évacuer l’idée d’aller voir ailleurs que dans le passé !

    • Ce serait mieux qu’il fasse la suite de son Spider-man directement en comics. Pareil pour toutes les sagas cinéma tuées très tôt dans l’oeuf, une suite en comics serait pas mal pour quelques uns, permettant même des spin off dans un univers partagé. Genre le Matt Murdock de Affleck qui rencontre le Spidey de Maguire, avant d’aller défendre en procès le Hulk de Bana.

      • Faire un comics adapté de la version cinéma d’un comics déjà existant, je sais pas, perso je vois pas trop l’intérêt.
        C’est déjà arriver pour faire la promo d’un film mais c’est en général une histoire courte et heureusement parce que la plupart du temps, c’est pas de grande qualité.

        Pour info, Matt Murdock a déjà défendu Hulk en procès dans un téléfilm avec Bill Bixby et Lou Ferrigno, c’était pas mal mais ça a plutôt mal vieilli.

        • L’intérêt ? Avoir une continuité temporelle suplémentaire, et des ventes comptant plus sur les fans spectateurs de films que lecteurs de comics.
          A la limite avec des comics en albums.
          Ou quelque chose comme les comics Star Wars, pour étendre un univers cinématographique Pré-2008 (sauf pour les X-Men de la Fox).

          • Je ne suis pas sur que se soit une bonne idée, vu qu’on ne sait pas quel film sortira demain, les histoires seraient remplis d’incohérences.
            Perso, je pense qu’il y en a déjà trop de continuités temporelles, c’est le bordel depuis longtemps chez Marvel a cause de ça.
            Et qu’on en soit certain, les fans/spectateurs des films ne se mettrons pas a lire des comics pour ça, ça reste un milieu restreint.

          • Il n’y aura a priori plus de films Spidey avec Maguire, ou DD avec Affleck et Hulk avec Bana. Alors comme DC a récemment continué le Batman des 60’s et Smallville en comics, ce serait pas mal pour en finir avec certaines intrigues laissées en suspens. Surtout dans les films de Raimi.

          • Sauf que Smallville c’était une période de la vie de Superman peu exploité a l’époque et il y avait de grosses différences avec l’intrigue de la série régulière.
            La les exemples que tu cite n’ont quasiment aucune différence, hormis peut être le costume et quelques détails anecdotiques de l’histoire comme le fait d’avoir un Caïd black au lieu de blanc, c’est la même chose, ça ferait doublon.

          • C’est pour ça que je parle de les sortir plus directement en librairie qu’en comic shop. Un peu aussi comme les albums Earth One de DC.

          • Alors on peut quasiment dire que c’est déjà le cas, n’importe qu’elle histoire indépendante de Spider-man qui sort peut être considéré comme une suite aux films de Raimi et c’est pareil pour Hulk et Daredevil.
            Il n’y a que certains détails qui changent.

          • Mais il y avait une histoire très précise dans les films, qui n’a pas été continuée. Si certains cinéastes ont envie de boucler l’intrigue qu’ils n’ont pas pu mener à bout, ça pourrait être intéressant.

          • Ah bon, je trouve pas, c’est quoi les intrigues laissées en suspens ? La vie de Peter Parker/Spider-man après la mort d’Harry Osborn, les aventures de Bruce Banner/Hulk dans la jungle, la suites des aventures de Daredevil alors que Le Caïd et Ben Urich connaissent son identité… désolé mais je crois que ça existe déjà.
            Perso je ne vois aucun intérêt a relire ça différemment surtout que cela peut se suivre dans les séries régulières sans problèmes.

          • …L’histoire autour du symbiote Venom, les visions de Harry de son père, le mariage (ou pas) de Peter et MJ, la traque de Banner par l’armée (toujours en possession de ses travaux), le Caïd qui rumine sa vengeance… Tout ça peut être continué d’une manière autre que dans les comics puisque ce sont des histoires qui ont été d’emblée réinventées pour le cinéma. Pas de redite possible donc, ni de limite de budget ou de lassitude des acteurs, comme pour les suites comics de Buffy et Smallville.
            Un bon filon à exploiter à mon avis, mais tu n’es pas obligé de tout lire non plus, comme les spectateurs fans n’auraient pas envie de lire tous les comics existants s’il existait pour eux un album “Sam Raimi’s Spider-Man 4” (pour ceux qui n’aime pas celui de Webb évidemment, il en faut pour tous les goûts).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here