Deadpool : Wade Wilson a un cœur gros comme ça… la preuve en photos !

39

deadpool-movie-news-actu-infos-rumeurs-images

C’est la belle histoire du week-end… Un très jeune fan, Tony Acevedo, a eu la chance de rencontrer son super-héros favori, Deadpool, sur le tournage du film. Ryan Reynolds a réalisé le rêve de cet enfant, victime d’un lymphome de Hodgkin, grâce à la célèbre association Make-A-Wish. L’acteur est un récidiviste. La semaine dernière, il avait déjà accueilli une certaine Calista King, qui est repartie avec le katana du mercenaire disert. Si Tony et Calista ne pourront pas voir le film tout de suite – il est interdit aux moins de 17 ans non accompagnés -, ils repartent au moins avec de chouettes souvenirs !

Basé sur l’anti-héros le plus original des comics Marvel, Deadpool raconte les origines de Wade Wilson, un ancien des forces spéciales devenu mercenaire, qui adopte l’identité de Deadpool après avoir été soumis à une expérience dangereuse qui le laisse avec un pouvoir de guérison accélérée. Armé de cette nouvelle capacité et d’un sombre et tordu sens de l’humour, Deadpool traque l’homme qui a quasiment détruit sa vie.

deadpool-ryan-reynolds-make-a-wish

calista-king-deadpool-visite-set-ryan

———————————————

deapool-boots

Deadpool est réalisé par Tim Miller et sort en France le 17 février 2016, avec Ryan Reynolds (Wade Wilson/Deadpool), Morena Baccarin (Vanessa), T.J. Miller (Weasel), Gina Carano (Angel Dust), Brianna Hildebrand (Ellie Phimister/Negasonic Teenage Warhead) et Ed Skrein (Ajax).

39 COMMENTAIRES

  1. Je ne sais pas ce qui me déconcerte le plus : que des bambins aient pour idole l’un des personnages les plus fous et gores de l’univers Marvel, ou que Ryan Reynolds m’apparaisse enfin sympathique.

    • Je trouve qu’il s’est bien rattrapé dernièrement. Il se donne corps et âme pour Deadpool et était vraiment très bien dans « Voices » (film à petit budget de Marjane Satrapi)

      • On critique Reynolds mais j’aimerai assez le voir dirigé par un grand réalisateur type Nolan pour savoir quel est son réel niveau d’acteur !
        Quand on voit que Halle Berry est passé de CATWOMAN à l’Oscar, tout est possible.

        Sur BLADE TRINITY, on ne peut le critiquer réellement vu qu’il est l’un des rares à surnager au naufrage de David S. Goyer. Idem sur WOLVERINE et le « Deadpool » inconstant. Et que dire de RIPD. On peut aussi rajouter GREEN LANTERN et son semi échec via son impossible quadrature du cercle. Sur le coup aussi, Reynolds n’était pas le choix idéal si on voulait un Hal matûre ! (je l’aurais plus vu en Flash)

        Pour ma part, Reynolds mérite car certains de ses films, sans être des chefs d’œuvres, sont honorables et montrent un bon talent surtout comique.

        Concernant DEADPOOL, on tient à mon avis LE film parfait pour lui entre action et humour « noir »

    • Notez aussi que même dans des films moyens ou passables, ReuReu y est le seul acteur à rester très bon et DEJA sympathique, quoi qu’il arrive. Regardez mieux, il est le seul à quoi se raccrocher quand ça peut y devenir navrant.

  2. Comme toujours il est très engagé en ce qui concerne Deadpool. (enfin il est très engagé tout court, quand un projet le passionne, il est à fond, que ce soit pour le rôle que pour le film en lui même. Que ce soit pour Buried ou The Voices par exemple)

  3. Le fait d’être né avec ce qui est présenté comme une maladie (et qui n’est dans pas mal de cas qu’une simple différence) donne plus de droits, apparemment. Avec quelle arrière-pensée ? « Ils sont plus proches de la mort que les autres alors ils ont le droit » ou « Il faut être très gentils avec eux parce que plus tard, ils vont vivre l’enfer pour s’insérer dans la société » ?
    Il faut avoir un syndrome pour voir son super-héros en vrai.

    • Tellement simple, tellement vrai!

      Je préfère de loin être à ma place, et ne jamais rencontrer un alias de mes héros préférés, que d’avoir une maladie de merde qui me pourrit la vie.

  4. « un très jeune fan dont le super-héros favoris est Deadpool » … normal quoi ! à 8 ans c’est logique de lire un comics aussi peu sanglant, psycho et vulgaire que Deadpool

    • Lol tu es jeune, a son age je mattais ken le survivant, dragon ball, etc…, j avoue si tu es génération razmokets, pikachu je comprend que cela te choques 😉

      • Ben en même temps Benji a raison.
        J’avais 11 ans à l’epoque des Saint Seiya, HNK, Dragon Ball.

        Et y a pas à tortiller du cul, Hokuto no Ken n’était pas destiné au petit branleur que j’étais.

        Je ne suis pas Deadpool, j’ai dû en lire deux histoire lorsque Wolverine ou un autre le croisait, mais si c ‘est du niveau Spawn, ce n’est pas pour les gamins de 8 ans.

        Après faut pas déconner, y a des avertissements, des classes d’age, etc. Mais comme d’hab tout le monde s’en branle, les parents les premiers, les vendeurs ensuite.

        quand il y a un massacre quelque part, c’est le jeu vidéo ou les films violents qui sont montrés du doigt, mais les parents je m’en foutistes, eux sont évidemment dédouanés.

        Pour pousser plus loin autant regarder des films de cul avec nos gamins, et se saouler avec eux, histoire de les éduquer correctement…

        Enfin, c’est un débat sans fin…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here