Terminator Genisys : Schwarzenegger 1984 vs. Schwarzenegger 2015 (spot TV) !

27

terminator-genisys-news-actu-infos

Nous vivons quand même une époque formidable… Grâce à la magie des effets visuels, Alan Taylor est capable de faire s’affronter Arnold Schwarzenegger (du film Terminator, 1984) contre Arnold Schwarzenegger (du film Terminator Genisys, 2015). Quand on y pense, c’est assez dingue ! Bizarrement, le procédé – vu dans Tron : L’héritage – n’est pas très répandu, sans doute parce qu’il n’est pas encore tout à fait au point. Le potentiel est pourtant énorme !

Lorsque le leader de la résistance John Connor envoie le sergent Kyle Reese en 1984 pour protéger Sarah Connor et préserver l’avenir de l’humanité, des événements inattendus provoquent une fracture temporelle. Le sergent Reese se retrouve alors dans une nouvelle version du passé, où il est confronté à des alliés improbables, dont le Guardian, et à de nouveaux ennemis. Il est chargé d’une mission inattendue : reprogrammer le futur…

terminator-genisys-poster-international

terminator-genisys-poster-usa

Terminator Genisys est réalisé par Alan Taylor et sort en France le 1er juillet 2015, avec Arnold Schwarzenegger (Terminator), Emilia Clarke (Sarah Connor), Jai Courtney (Kyle Reese), Jason Clarke (John Connor), J.K. Simmons (Inspecteur O’Brien), Dayo Okeniyi (Danny Dyson), Lee Byung-hun (T-1000) et Matt Smith (Tim).

27 COMMENTAIRES

  1. Le procédé n’est toujours pas très répandu tout simplement parce qu’on remarque toujours un effet visuel pour le terminator de 1984, or si on arrivait à modéliser parfaitement le grain de la peau on aura fait un grand pas dans les effets spéciaux et on pourra enfin assouvir le monde de ces fanatiques de l’originalité!!

    • En même temps faire cohabiter des personnage filmé sur pellicule avec d’autre cadrer par des camera entièrement numérique ça donne forcement un résultat bancale.

      Alan Taylor me fait énormément penser a Whedon sur ce point (Pour Thor 2, ce dernier lui a appris quelques techniques justement)

      Je m’explique, dans Avengers, Whedon en utilisant des camera numérique, créer une absence de grain et une profondeur de champs phénoménale pour apporter du réalisme et éviter le flou dans les décors. Ca se voit beaucoup également sur les mise au point et zoom qui laisse l’arrière plan pratiquement intact. Ce procédé est impossible sur péllicule car l’objectif de la caméra est incapable d’apporter une profondeur de champs suffisante, surtout en 1984.

      De ce faite, faire cohabiter dans un meme plan des images tournées à 30 ans d’intervalle sur des camera aujourd’hui obsolètes renforce à coups sur le coté artificielle du procédé

      • Cela me fait penser au propos de Durendal sur sa video qui dézingue le Marvel cinematic universe….

        A mon avis, le problème n’est pas là:

        Le terminator 1984 qui recevait des blessures donnait/rendait de façon gore, film d’horreur, laissant supposé que le personnage de schwarzi est un psychopathe contrairement au Terminator de 2015 , héritier de T2 qui est lui….un super heros ou un erzatz de super heros. Et forcément ce dernier n’est pas destiné à la même cible.

        Faire une doublure numérique crédible c’est assez balèze et MPC doit sacrément en chier en ce moment car cette scène a été modifiée après tournage par les producteurs souhaitant une scène plus musclée entre les deux terminators. Le problème c’est que visuellement, lorsqu’on compare cette scène et les mutilations des terminators (800)de la version 2015 à celles de SALVATION made in ILM, on se rend compte du gouffre complet. Déjà T4 étaient PG13 et ils y étaient allé mollo au niveau mutilitions. il n’empèche: Rematez Salvation, les mutilations de Marcus, du T800, des maquillages prosthétiques augmentés numériquement, le T800 qui s’est pris une grenade et les bouts de chairs brûlés sur lui… à moins que les plans de MPC ne soient pas terminés.. Le problème vient surtout de là.

        A préciser que je n’ai pas regardé le trailer présenté ici (pour éviter de me spoiler), je n’ai en mémoire / en video que les images de l’affrontement des 2 T800 dans le trailer révèlant l’identité du T5000, celles où l’on ne voir aucune trace de sang.

        • Je l’ai vu et effectivement tu as raison il en parle.

          Ta remarque est exelene, je n’y avais pas pensé. Mais je ‘assure si en plus Alan Taylor doit retirer numériquement les races de sang du Terminator filmé en 1984 pour convenir au public ciblé aujourd’hui, le résultat sera d’autant moins crédible vu la médiocre qualité de la péllicule récupéré.
          Regarde la remasterisation du Terminator de 1984. Tu verra l’image est hyper granuleuse sur certains plans. Et bien que ce soi assez HS, ce qui m’a le plus géné c’est la restauration du son en 5.1 alors qu’a l’origine c’était du mono. De ce fait de nombreux son on était rajouté d’autres remplacé et dénature completement l’oeuvre en rendant réaliste le son des armes et des cris plutot glauque qui rappellait les films d’horreur de ce époque pour se rappeller de ce qu’est devenu le deuxieme film.
          Alors biensur, le deuxième est mieux, cependant ce son deux films différents et c’est ce que j’apprécie dans cette saga. Chaque film a son propre ton.

          Après Durandal dézingue tout les films, pas seulement le MCU tu sais…

  2. J’avais bien aimé le t 800 version 84 de terminator renaissance , d’ailleurs c’est un truc qui m’avait bien surpris …pas sur que je sois autant surpris par ce film qui nous spoile déjà tellement …:(

  3. Si John Connor est devenu une machine, le sacrifice de Kyle pourrait l’arrêter peut-être…
    C’est quand même peu probable que ça fasse beaucoup sensation, car Mad Max Fury Road lui a déjà “grillé la politesse” en explosant tous les compteurs du genre: revival 80’s, course poursuite heavy metal sans limite, futur cabossé… tout ça avec énormément de talent et d’énergie, et sans faire revenir un vieil acteur d’action un peu tricard. Pas mal pour un George Miller de 70 ans.

    • Contrairement à la critique de Durendal sur son Vlog, Mad Max Fury Road est très très très bon: une excellent expérience de cinéma, brutale, burnée, immersive, extrèmement bien réalisée, laissant un très bon goût dans la bouche en après séance et limite et donnant l’envie de se ré- immerger dans cet univers totalement fascinant. Georges Miller a peut être aussi compris que pour “ressuciter” sa franchise et son personnage, il fallait peut être envisager un changement d’acteur, chose que la franchise TERMINATOR cinéma est pour le moment incapable de faire, bloquée sur l’idée que schwarzi est LE terminator et personne d’autre.

      • J’ai vu Fury Road et franchement même si le film est pas mal, je ne comprends pas que les critiques soient si bonnes à son égard car ce film n’a plus grand chose à voir avec les premiers Mad Max. Le film est coloré! Même s’il y a un peu de sang, exit la violence. Dans les premiers films, on sentait que l’humanité essayait de survivre, en faisant le bien ou le mal, mais du coup c’était très réaliste. Là, on a des mutants, on a des véhicules qui avec un peu plus de couleur semblent tt droits sorties de Fast and Furious, très loin de ce qu’on pouvait voir dans les premiers mad max où les véhicules étaient simplement adaptés aux conditions. Et même le personnage de Max n’a plus grand chose à voir avec Max.

        Le film n’est pas mal mais ce n’est pas le Mad Max qui est devenu culte.

        • Why not>> Tu n’as jamais un film de MAD MAX ou quoi? A chaque fois le personnage est réinventé, l’univers est différent. La continuité? Y en a til eu ? Oui peut être? Non peut être pas? Vu que le personnage est réinventé à chaque fois. On est pas en train de suivre STAR WARS episode truc, mais MAD MAX, un concept un peu différent de ce que nous proposent les blockbusters hollywoodiens. Et tout ce qui est dans le film, était en filigrane dans le 2 opus (qui m’avait beaucoup marqué dans les années 80 quand j’étais gamin).

          Si tu veux voir les thématiques de MAD MAX développées dans un scénario, va mater la série (qui est excellente d’ailleurs) KEN LE SURVIVANT (qui s’inspire vraiment des 3 MAD MAX en ce sens que le personnage est mutilé mentalement et physiquement, qu’il tente de surivre et qu’il lui reste une humanité derrière ce long brouillard de non personnalité apparente et qu’il incarne une sorte de nouveau jesus… à l’image d’un Mel Gibson d’ailleurs)
          Ken a pompé toute l’esthétique mais …. il s’inspire d’un autre manga post apo des années 70 de GO Nagai: VIOLENCE JACK et qui a peut être influencé GEORGES MILLER.

          Tout y est: les poursuites en moto, bagnoles, les humains normaux, les mutants qui n’ont qu’une envie: non pas tuer comme dans KEN mais bel et bien violer des femmes et les massacrer . Dans ce monde d’inhumanité, VIOLENCE JACK un croisement étrange entre un demon et un terminator est non seulement capable de ce qu’aucun humain peut faire, mais mieux: il met sa force au profit du plus faible.

          https://www.youtube.com/watch?v=A2_lKJAC3ps

          “call me Jack !”

          Mad Max c’est un peu ça. Une sorte de légende, un héros qui ne demande pas à être récompensé, mais qui agit de la façon la plus juste au final parce que sous son trouble mental et emotionnel, c’est ce qu’il est au fond de lui: un humain.

          • Je les ai vus et revus et en fait, le discours que tu me tiens comme quoi Mad Max était réinventé chaque fois, c’est ce que tu as lu ds un article d’allociné, non? Les 3 premiers films se ressemblent beaucoup, ambiance âpre, violence, des paysages de désolation, des punks, un personnage principal torturé…
            Pour rappel, il a fallu des années avant que la version non censurée du premier Mad Max soit dispo en France. Et le 3 avait été critiqué à l’époque de sa sortie car il devenait déjà un peu plus soft.

            Dans Fury Road, quasi pas de morts, pas de violence, Immortan Joe ne les poursuit même pas pr les tuer, Max n’a pas le moindre bleu ou goutte de sang ( même avec son trou dans la tete) ( souvenez vous l’état dans lequel finissait Mel Gibson à la fin de Mad Max 2).

            Les décors sont… beaux! C’est du désert mais avec des belles couleurs, un beau ciel bleu… Finis la désolation pesante du désert des anciens films.

            Pour montrer que Max est torturé, ils nous ont collé le fantôme d’une gamine. On suppose la sienne ( qui était tout de même un bébé quand elle est morte dans le premier). Enfin…

            Et je pourrais donner encore d’autres exemples qui font que ce Mad Max n’est pas vraiment un Mad MaX tel qu’on l’a connu. Car même si chaque film était différent et pouvait être vu séparément ( bien que liés tt de meme), le personnage de Max restait le même, meme s’il évoluait en fonction de ce que la vie lui imposait.

            Perso, j’ai bien aimé le film mais je trouve qu’après tant d’années à travailler sur ce nouvel épisode, on pouvait attendre qqchose de beaucoup mieux et surtout plus fidèle à ce que représente Mad Max.

      • disant que ce n’est pas aussi girly que ne laisse penser le trailer(tout ce qui est amourette tout ça c’est expédié en deux minutes) . Melissa benoits est plutôt bonne dans le rôle (mais l’interaction entre le casting n’est pas au point il leurs faudra du temps pour se trouver ). La Fx est pas mal pour de la télé l’intrigue qui s’installe est plutôt intéressante aussi . Bref je dirais que ce n’est ni très bon ni mauvais moi perso j’attend plus d’épisodes pour me faire un avis .

      • Oui, le trailer ne fait pas du tout justice au pilot, on est loin de l’atmosphère très girly du trailer.

        Le plot a du potentiel.

        Le pilot en lui même, j’ai l’impression qu’ils ont tout voulu bouclé en une fois,
        les origines, sa double identité, son costume, ses proches etc
        tout est expédié en quelques scènes,
        et les scènes d’actions, même si on sent vraiment l’idée, sont assez mal coupé d’un plan à un autre.

        Malgré tout j’ai passé un bon moment, j’étais agréablement surpris et je regarderai la suite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here