Ninja Turtles 2 : Quatre posters-personnages pour Raphael, Donatello, Michelangelo et Leonardo !

25

tmnt-ninja-turtles-bande-annonce

Les Chevaliers d’écailles et de vinyle prennent la pause ! Voici quatre posters-personnages pour Ninja Turtles 2 : Raphael et son saï (rouge) ; Donatello et son bō (violet) ; Michelangelo et ses nunchakus (orange) ; et Leonardo et ses ninjatōs (bleu). Rappelons que la sortie française a récemment été avancée du 3 août au 29 juin 2016. C’est déjà ça. Mais c’est tout de même trois grosses semaines après la sortie américaine (3 juin 2016) !

Après le succès mondial de Ninja Turtles, les super-héros Donatello, Michelangelo, Raphael et Leonardo, sont de retour pour un max de fun !

ninja-turtles-2-poster-rafael

ninja-turtles-2-poster-donatello

ninja-turtles-2-poster-michelangelo

ninja-turtles-2-poster-leonardo

Ninja Turtles 2 est réalisé par Dave Green et sort en France le 29 juin 2016, avec Megan Fox (April O’Neil), Will Arnett (Vernon Fenwick), Stephen Amell (Casey Jones), William Fichtner (Eric Sacks), Tyler Perry (Baxter Stockman), Brian Tee (Shredder), Gary Anthony Williams (Bebop) et Stephen Farrelly (Rocksteady).

25 COMMENTAIRES

      • 125 millions de budget + quasi la même somme pour la communication, les réels bénéfices ne s’élèvent pas bien haut!

        C’est le problèmes des films au budget de plus en plus pharaonique : l’investissement est tel que même en faisant un carton au box office, les studios rentrent difficilement dans leur frais.

        A l’inverse, un film comme black Swan est considéré comme le plus rentable de 2011: budget 18 millions, box office 400 millions! Tout bénef à peu de chose près

        • Ouai, sauf que pour faire Black Swan, il faut du talent. Pour Ninja Turtles, il ‘suffit’ d’avoir la max de thune. C’est plus rentable de claquer son biff sur un projet sans risque que de donner moins d’argent pour un projet qui nécessite du temps et de l’intelligence. Le talent, ça ne s’achète pas.

          • Dans la logique des grands studios oui, peut-être. Mais avec les chiffres sous les yeux, on voit bien que black Swan a engrangé plus de bénéfices au final (et ce sans majoration 3d)! Ce genre de succès auteuriste devrait convaincre plus d’un producteur en théorie.

            Je suis d’accord avec toi vis à vis du talent et de la frilosité des majors
            .. »logique de grands studios » on a dit 😌

      • Ouai ouai c’est pas dégueu mais c’est pas glorieux non plus, les réelles bénéfices montent pas bien haut. Pour ça, parler de succès mondial, moui bon …

        • Heu… Ce sont quand même des bénéfs en millions de dollars…

          Sinon, un film ne se rentabilise pas qu’en salle les gens. Et la promo ne fait pas parti du budget du film. La plupart du temps un film de ce genre est déjà renfloué par la vente des nombreuses licences de merchandising avant sa sortie en salle. Ensuite il y a tous les droits d’exploitation sur tous les supports, télé, VOD, Bluray, internet, etc… auxquels il faut rajouter tous les partenariats avec divers marques et les placements produits dans le films.

          Un film à 100 millions de dollars ce n’est pas de l’argent investit à risque qui se rentabilise sur le prix du billet acheté au ciné.

          Le box office est surtout un indicateur pour les producteurs de l’intérêt qu’a le public pour le produit et si ça vaut le coup d’en faire une franchise.

          • Aux yeux d’un simple spectateur, ça parait énorme. Mais du point de vue des studios, c’est vraiment pas maousse. Quand ils investissent une somme pareil, ils attentent d’en recevoir le triple, sinon ce n’est pas convaincant ou suffisant. Quand ils ont le choix de produire une franchise qui, pour la somme, rentabilise 2 fois plus, ba ils choisiront cette franchise là. D’un point de vue monétaire, ils auront raison.

          • Comme le dit Marvelous le succes est énorme et pas seulement au niveau des entrée ciné.
            Le marché des jouets pour ce genre de film est assez colossal.

            Si le 2 arrive si vite il ne faut pas douter une seconde que ça rapporte un max.
            Ce genre de studio ne perd pas de temps avec les doutes.

    • oui c’est surtout au niveau du succès critique qu’il y a des réserves… franchement le scénario qui tient sur un dé à coudre et les libertés catastrophiques prises avec certains personnages c’est horrible à mes yeux

  1. Enfin une belle pose dite « super héroïque » (la corniche et les immeubles, le ciel orangé, le regard au loin). on en oublierait presque que c’est surement encore une grosse comédie d’action très régressive, au vu des trailers. À moins que..?

LAISSER UN COMMENTAIRE