Star Wars – Riposte : La critique du premier roman ‘adulte’ de l’Univers Officiel !

13

star-wars-le-reveil-de-la-force-romans-lecture-guide-comics

Enfin ! Star Wars : Riposte est le premier roman ‘adulte’ de l’Univers Officiel Star Wars publié en France. Un drôle de roman… Nous connaissons le début de l’histoire (Le Retour du Jedi, an 4). Nous connaissons la fin de l’histoire (Le Réveil de la Force, an 34). Entre les deux, il y a la Bataille de Jakku (an 5), la dernière grande bataille entre la Nouvelle République et l’Empire. Premier tome d’une trilogie qui racontera les événements décisifs menant à la chute de l’Empire, Riposte se déroule trois mois après la Bataille d’Endor…

Voici le synopsis… Forte de sa victoire décisive – l’Étoile de la Mort détruite, l’Empereur et Dark Vador vaincus –, la Nouvelle République se lance à la poursuite des derniers reliquats de l’Empire. Mais dans l’espace de la lointaine planète Akiva, la riposte impériale se trame. Lors d’une mission en solitaire, le pilote Wedge Antilles découvre la flotte de destroyers qui se regroupent tels des oiseaux de proie pour une mise à mort. Fait prisonnier, il n’a pas le temps d’avertir la République. Norra Wexley, une rebelle retirée du combat, intercepte le message d’alerte. Elle n’a pas le choix : elle doit reprendre la lutte pour la liberté.

Ce qui frappe d’abord, c’est le style de Chuk Wendig. Le récit est écrit au présent. Avec des phrases courtes. Très courtes. Cela ne manquera pas de déstabiliser certains lecteurs. Mais au final, cela ne change rien au fait que Riposte est un roman… moyen. Wendig nous raconte l’après-Bataille d’Endor par le petit bout de la lorgnette galactique, avec des personnages inconnus qui peinent à s’imposer. A vrai dire, seuls les Impériaux tirent leur épingle du jeu. Quant aux aventures de nos héros, elles frôlent parfois le ridicule. Si vous connaissez un peu le défunt Univers Étendu, vous aurez peut-être l’impression d’avoir déjà lu la même chose… mais en mieux.

star-wars-riposte-avis-roman

Riposte est sauvé par ses interludes, de courts chapitres qui s’intercalent au milieu de l’histoire principale. Ils donnent un semblant d’ampleur galactique au roman. A chaque fois, une planète différente. A chaque fois, une courte scène qui ne demande qu’à être développée. Jugez plutôt. Il est question d’un groupe de fanatiques du Côté Obscur qui n’est pas sans rappeler les Chevaliers de Ren… De ce que devient l’armure mandalorienne de Boba Fett… Des premiers pas de la Nouvelle République sur Chandrila… De la situation sur Coruscant… Impossible de ne pas dévorer ces chapitres !

Lire Riposte après avoir vu Le Réveil de la Force est finalement un avantage. On repère mieux les références au blockbuster de J.J. Abrams. L’un des héros du roman est même au casting du film. Il s’agit de Temmin ‘Snap’ Wexley, le futur pilote de la Résistance incarné par Greg Grunberg (Heroes, Alias) ! Cela fait toujours plaisir. Tout comme les clins d’œil aux séries The Clone Wars et Rebels, au jeu vidéo Insurrection, etc… Il y a même un petit quelque chose qui pourrait avoir son importance dans Star Wars : Episode VIII et/ou IX. Si vous voulez tout savoir :

« Palpatine pensait que son pouvoir venait de l’univers au-delà de l’espace connu. Ils ont construits des laboratoires et des stations de communication sur des lunes éloignées, des astéroïdes au milieu de rien. Nous devons les suivre. Quitter la galaxie. Aller de l’autre côté du voile des étoiles. Nous devons chercher la source du Côté Obscur, comme un homme qui cherche une source pour s’abreuver. »

Or, où l’Empire s’est-il réfugié après la Bataille de Jakku ? Où le Premier Ordre est-il né ? Où Snoke se cache-t-il ? Dans les Régions Inconnues. On peut donc supposer que Snoke a mené une sorte de quête parallèle à celle de Luke Skywalker. L’un cherchait le premier Temple Jedi. L’autre la source du Côté Obscur. Enfin, évoquons l’épilogue. Un cliffhanger extrêmement alléchant. Qui est ce mystérieux [amiral] ? Peut-être [le Grand Amiral Thrawn, recanonisé] ! Réponse le 19 juillet, date de sortie américaine d’Aftermath : Life Debt

Pour résumer, Star Wars : Riposte est un roman moyen qui ne brille ni par son histoire, ni par ses personnages. Bien aidé par son statut de premier roman post-Retour du Jedi, il reste cependant assez excitant à lire pour n’importe quel fan de Star Wars normalement constitué. Mais si votre temps et vos finances sont comptés, orientez-vous plutôt vers l’excellent Étoiles Perdues (voir Le Guide de Lecture de Star Wars : Le Réveil de la Force). Un roman ‘jeune adulte’ qui n’a rien à envier aux romans ‘adulte’.

star-wars-riposte-roman-critique

———————————————————————-

star-wars-chronologie-univers-officiel

Star Wars : Le Réveil de la Force de J.J. Abrams est sorti en France le 16 décembre 2015, avec Daisy Ridley (Rey), John Boyega (Finn), Oscar Isaac (Poe Dameron), Adam Driver (Kylo Ren), Harrison Ford (Han Solo), Mark Hamill (Luke Skywalker), Carrie Fisher (Leia Organa), Domhnall Gleeson (Général Hux), Andy Serkis (Leader Suprême Snoke), Peter Mayhew (Chewbacca), Anthony Daniels (C-3PO) et Kenny Baker (R2-D2).

13 COMMENTAIRES

  1. Le livre était censé sortir le 25 (j’avais lu ça dans un précédent article), donc je vais à la fnac le 25, ils me disent le 26, le 26, ils me disent le 27, donc j’ai pas pu encore le lire OUINNNNN !

  2. Boss, juste comme ça, un avis sur le comics « Lando » ?
    Bon, niveau info ça va pas être folichon vu que ça se passe avant l’épisode V, mais bon c’est le nouvel univers étendu donc c’est bon à prendre …

      • Ok merci c’est noté. (Si ça pouvait motivé les décisionnaire de faire revenir Billy Dee Williams pour les épisode 8 ou 9 … Lui qui réclamait carrément pour revenir …

      • Pas d’accord, Leia est plus complexe et important sur l’héritage de la Princesse, toujours nommée par ce titre alors qu’elle n’a plus de planète, et juste une poignée de gens de son peuple. Plus de femmes présentes au cast principale, on rappelle aussi qu’elle n’a pas nécessairement besoin de Luke ou Solo pour exister avec courage et énergie (même accompagnée ici par une pilote intéressante). Et les dessins de Terry Dodson restent toujours superbes, même sans être trop poussés dans le style.

        Lando, c’est plus une bonne petite histoire d’arnaqueur pris au piège, avec 2 Black Panthers en « guests », ça se lit assez vite. Et les superbes dessins de Alex Maleev sont moins à la portée de tous.

        • Princesse Leia a bien évidemment un impact galactique plus important que la mini-série Lando, je ne dis pas le contraire.

          En tout cas, la mini-série Lando a été globalement mieux reçu par la communauté (ce qui intéressant : les ‘petites’ histoires peuvent encore plaire). Et ce n’est sans doute pas pour rien que Soule a tout de suite enchaîné avec Obi-Wan and Anakin. Et on peut bien sûr aimer les deux !

LAISSER UN COMMENTAIRE