Captain Marvel : Anna Boden et Ryan Fleck à la réalisation !

46

Captain Marvel a trouvé sa réalisatrice, ses réalisateurs (via Variety) ! Anna Boden et Ryan Fleck ont été choisis pour mettre en scène le dernier film original de la Phase 3 de l’Univers Cinématographique Marvel. Boden et Fleck sont surtout connus pour avoir écrit et/ou réalisé ensemble Under Preassure, Une drôle d’histoire, Sugar et Half Nelson. Le duo a également œuvré sur les séries Billions, The Affair et Looking. Notons que Marti Nixon (Buffy contre les vampires) et Lucia Aniello (Rough Night) étaient également en lice.

Une fois de plus, Kevin Feige parie sur l’avenir en sélectionnant deux réalisateurs avec une fibre ‘indé’, sans expérience du monde des blockbusters… Jusqu’à présent, cela s’est révélé plutôt payant. Rappelons que Captain Marvel racontera l’histoire d’« une pilote de l’armée de l’air dont l’ADN a fusionné avec celle d’un extraterrestre durant un accident. Cette altération lui confère des super-pouvoirs, une super-force, la projection d’énergie et le vol. » Tournage prévu en février 2018 !

Captain Marvel sort aux États-Unis le 8 mars 2019, avec Brie Larson (Carol Danvers/Captain Marvel).

46 COMMENTAIRES

      • Par ce que prendre deux réalisateurs ayant fait que de la comédie c’est pas une brise de risque ? Prendre James Gun ? Prendre James Watt qui avait fait juste un films indépendants c’est pas une prise de risque ?
        Et puis prendre un réalisateur juste pour son sex , ça c’est du sexisme.

        • Il n’y a aucune prise de risque pour aucun de ces choix. A partir du moment où Marvel a un contrôle absolu sur le film et impose son cahier des charges en plus de connaître sa fanbase, ces réalisateurs là ou des plus connus, la prise de risque est la même : inexistante.

          La prise de risque, c’est justement de prendre des réalisateurs avec du talent et leurs propres idées. Bref, des réalisateurs qui font leur film plutôt qu’un film de studio. Prendre des reals indés, ce n’est pas pour la prise de risque, bien au contraire.

          Et au-delà de ça, prendre une réalisatrice, c’est loin de la prise de risque : c’est ce qu’on appelle plutôt le marketing.

          • Prendre des risques, c’est de choisir Robert Downey Jr, un acteur trash avec un passé à problème et à un moment ou Hollywood lui crachait à la gueule, pour en faire sa tête d’affiche (Iron Man) d’un projet dantesque qu’est le MCU à l’époque ou personne y croyait.

            Marvel ne pas prendre de risque? C’est facile de dire ça aujourd’hui après la bataille… mais ils ont clairement pris TOUT les risques !!!!

        • Pour moi prendre des risques c’est ressentir la patte du réalisateur pendant tout le film et non seulement dans les 40 premières minutes. ( IMO )

      • ouais, je suis pas trop connu pour être pro-MCU, mais Marvel studios prend justement un paquet de risques, avec des réalisateurs qui ne se sont jamais trop frottés à des films de cette ampleur, ou des acteurs qui viennent de la comédie et qui ne semblent pas vraiment aptes, au départ, à interpréter les personnages qu’on leur confie (Peter Quill qui n’était pas vraiment athlétique, Ant-man qui venait des comédies romantiques, etc …)
        D’ailleurs en ce sens Brie Larson, ça me fait juste exploser de rire, mais je ne parierais pas que ça va se confirmer comme pour Pratt…

        • Je suis d’accord, mais j’ai l’impression que dans la tête de Codel, ce sont les producteurs du MCU qui réalisent les films … Du genre les mecs arrivent sur le plateau pour pointer et laissent les men in black du MCU filmé, monté, écrire et diriger les acteurs. À l’écouter tant que tu ne t’appelle pas Singer tu ne vaut rien … Et tente même pas d’essayer de faire tes preuves malheureux ! Si tu veux pas finir comme Trank !
          Fin bref …

          • 100% d’accord avec Codel aucune prise de risques ûisque comme ce ne sont pas des réalisateurs connus il sera plus faile d’imposer le cahier des charges du MCU qu’avec des réalisateurs connus qui auraient voulu imposer leur style. On aura comme d’habitude un film sans personnalitz. Et pour en revenir à Shane Black c’est l’excepion qui confirme ma règle. Je trouve d’ailleur ue c’est un des meilleurs films du %CU parceque le réal à chercher sans aucun doute (cf le mandarin) à imoser son point de vu au studio.

        • Je te rejoins Forge, dans son choix de réals et d’acteurs Marvel Studios a souvent pris des risques. Après, aujourd’hui leur marque est tellement puissante et leur recette tellement éprouvée que la notion de risque disparaît totalement à mes yeux. Mais bon, il faut vraiment être de mauvaise foi pour dire que Marvel Studios n’a jamais pris aucun risque.

      • En quoi prendre une real feminine c’est forcément une prise de risque ? C’est ultra macho de dire ça imo. Surtout que pour ce duo ce sera le Premier Gros film. Pour les prises de risques on aussi Tainan Waititi tu vois, ou Shane Black sur IM3 (Pas pour Rien que Le film divise autant), James Gunn a La base c’est une prise de risque etc

        • Oui surtout que le genre du réal tout le monde s’en tape! Autant mettre une super-héroïne en tête d’affiche c’est couillu, autant mettre une femme à la réalisation, OSEF!

    • Peur de ? Si ils ont sélectionnés ce duo (habituer à travailler ensemble comme c’est préciser dans l’article) c’est pas pour rien, si ils estiment que c’est le meilleur choix pour ce personnage, ils vont pas mettre uniquement une real feminine pour dire « vous avez vu on a une real feminine »

    • Et si « prendre un risque » n’était qu’une phrase toute faite, toute bateau…
      Et que Marvel préfère juste penser en priorité:
      « Qui est capable de rendre justice à l’histoire unique, jamais vu dans aucun type de film, de Carol Danvers ? Rendez vos copies.
      Vous c’est pas mal, vous êtes engagés, vous avez tel et tel budget avec une rallonge au cas où. Allez, on y va, et Disney s’occupera de la promo tout seul ! »
      Pas compliqué: « prendre un risque » juste pour l’amour du risque, ça sert à quoi dans une prod non indépendante (voir semi-indépendante) où le personnage n’est pas fait pour être clivant ? Ça sert à rien, autant faire passer Daredevil sur grand écran.
      Alors Netflix, quand ? 😉

  1. Une drôles d’histoire est un très bon film , avec des personnages attachants et beaucoup d’émotions (je vous les conseils pleinement). Entière confiance en ce duo.

    • Pareil, The Affair est clairement dans le haut du panier des séries actuelles. Et puis, Maura Tierney…
      Looking était pas mal non plus.
      On y croit ! :).

      Au passage j’ai vu Room avec Brie Larson et… Wow. Elle l’a mérité, son Oscar. 😭

  2. Bon, à voir, ce sera peut être aussi payant qu’avec les Russo. Mais là en l’occurrence j’ai rien vu de leurs œuvres. Parait que The Affair c’est top. Je sais pas.

  3. Depuis que j’ai vu ce que Kenneth Brannagh a fait à Thor et ce que les frère Russo ont réussi à faire à Captain America je ne me fie plus au cv d’un réal pour jauger sa prochaine oeuvre (enfin tant que c’est pas Mark Steven Johnson le mec qui a réussi à assassiner deux licences Marvel en quelques années d’écart ). Après faut voir l’histoire qu’ils vont raconter, le costume, la fidélité aux comics et bon Brie Larson je l’ai vue dans Kong récemment…. bah elle est pas top top…. Et dans Room je trouve que c’est le petit garçon qui fait le plus dur quand même. Bref à voir par contre si par malheure Wonder Woman fait un carton (mérité j’entends) c’est Marvel qui aura eu l’air malin de la virer sur le tournage de Thor 2.

    • C’est marrant, car pour moi, c’est depuis que les RUSSO sont arrivés que Captain America EST Captain America… et toujours pour moi, Winter Soldier est l’un des meilleurs MARVEL! Comme quoi les avis…

      • je crois qu’il voulait dire :
        Kenneth Bannagh = bon réalisateur qui a fait un mauvais film,
        frères Russo = réalisateurs inconnus qui ont fait de bons films

        • Si les Russo étaient peu connus du grand public, pour Brannagh y en qui croyait encore qu’il n’avait fait que du Shakespeare (donc = chefs d’oeuvres automatiques?) dans sa carrière… Ce qui est faux. Carrière en manque de grand films depuis son Hamlet assez pharaonique.

          Ça révèle surtout que personne dans la critique n’a suffisamment creusé dans leur filmo pour y trouver les points concordants… à part les embaucheurs de Marvel ?

  4. À deux, on est plus fort… Tant que ce n’est pas trop pour ménager certaines susceptibilités. Qui de toute manière trouvent toujours une porte d’entrée n’importe où… OSEF ! 🙂

    J’en retient juste: « l’ADN a fusionné avec celle d’un extraterrestre durant un accident ». Voilà, Mar-Vell, ennemi intime de Thanos, repartant pour les étoiles juste après. À mon avis. Peut-être même ayant un jour droit au propre film sur sa Mort, présenté au Festival de Cannes, promu comme pour Logan, déchirant d’émotion… Trop loin, mais c’est beau de rêver…
    Et au pire ce sera Yon-Rogg…

    En attendant, vive la mode des harnais qui mettent en valeur les épaules :
    http://www.marvelplanet.fr/possible-description-costume-de-captain-marvel/
    Si c’était ça, c’est bien mieux que la mode des 90’s, où ils avaient tous des veste en cuir par dessus les collants 🙂 :
    https://dailypop.files.wordpress.com/2012/02/fantastic-four.jpg
    https://dailypop.files.wordpress.com/2012/02/thunderstrike.jpg
    https://dailypop.files.wordpress.com/2012/02/early_90s_avengers.jpg

  5. Pour tous les idiots balançant « ils ne prennent pas de risques »
    RUSSO BROTHERS (2014):

    “We’ve never had more creative freedom than we had with ‘Cap 2.’ That movie is tonally very different from everything they’ve done up to that point. We shot it differently, we lit it differently. The violence was very aggressive. It could’ve been too aggressive for them.”

     » it’s been the most hands-off experience we’ve ever had, no question. And we were given the most creative freedom we’ve ever had, inclusive of our TV experience, where we’ve built ourselves up into a nice position of power in television. »

    JAMES GUNN (2014):

    « Every step along the way I’ve been surprised by how much freedom Marvel gave me. So much to the point I sometimes doubted their wisdom in letting me do so much. It’s strange, my first draft probably wasn’t quite as funny as the second draft. They loved the humor, but I was worried about making a movie too funny. I naturally make things funny, I guess. I don’t want to mix genre and confuse people, but they were like, ‘We love it.’ They know how to make a hit movie, while I know how to make my kind of movie. I hope that’s the right path, so I kept going.”

    RUSSO BROTHERS (2016):

    « The most simple way I could put it is Marvel doesn’t come to the filmmakers and say, “Here’s what the next movie is.” They come to the filmmakers and say, “What is the next movie?” That’s very much the process. »

    JAMES GUNN (2016):

    « Guardians of the Galaxy vol 2’ is the most personal film I’ve ever made by far. I had 100% creative freedom. Mostly 100% financial freedom to create whatever was in my brain. So there was a very personal relationship I have to it…. For 3 years I’ve done nothing practically but made ‘Guardians of the Galaxy vol 2’ from the writing through the pre-production, production and now the editing »

    SCOTT DERRICKSON (2016):

    « I’m perpetually awestruck that I’m getting to make this movie, » Derrickson tells the magazine. « I keep waiting for the knock on the door when somebody says, ‘This movie’s too weird, we can’t make this.' »

    « I’m asked about this often, so let me state for the record that I genuinely LOVE working with Marvel. »

    « Why has Marvel Studios had an unprecedented run of quality, big-budget successes? The answer is in the motive. »

    TAIKA WAITITI (2016):

    « I feel like a guest in Marvel’s universe but with the creative freedom to do what I want. I think this is the most different Marvel movie to date and one of the biggest, »

    « In terms of the studio thing, these people don’t act like a studio. They’re cool, smart storytellers. I’ve been enjoying hanging out with them. »

    Waititi said, adding that without Marvel CEO Kevin Feige’s trust and hands-off approach as an executive producer on the project, he probably couldn’t have done it.

    PEYTON REED (2016)

    “One of the nice aspects of working at Marvel is the interaction with the other directors and writers. In Hollywood, directors don’t always hang out with each other. We’re generally too self-absorbed, egotistical and focused on our own things. So it’s cool to see Taika {Waititi} or Scott {Derrickson} in the hallway and talk about whatever. It’s fun to have a meal with James {Gunn} and discuss what we’re doing. It’s awesome to have Ryan Coogler in the office next to mine. It taps into that Marvel Bullpen fantasy for me.”

    RYAN COOGLER (2016):

    « I’m excited… I feel really fortunate to be able to work on something I’m this passionate about again. »

    « t’s going to be my most personal movie to date, which is crazy to say, but it’s completely the case. I’m obsessed with this character and this story right now, and I think it’s going to be very unique and still fit into the overall narrative that they’re establishing.”

    • C’est bien connu, il n’y a que chez Marvel que les réals disent du bien de leur boîte de prod. Et ça n’a sûrement RIEN à voir avec de la communication. 😉

    • Comme c’est bien de voir des gens qui sont contents de leur boulot dans leur entreprise. On pensait presque que ça n’existait plus, à part chez PIXAR. 🙂

    • Effectivement ce n’est pas très parlant. C’est peut-être vrai mais ça ne constitue pas une preuve. Tous les acteurs et réalisateurs te diront systématiquement que leur dernier film est le meilleur de leur carrière. Le film de la maturité, comme ils disent. Joss Whedon n’a très clairement pas la même vision de Marvel que les réalisateurs que tu cites par exemple, alors qu’il a pourtant signé un des films les plus marquant du MCU. Si à LUI ils ne lui laissent pas faire ce qu’il veut, c’est sans doute que tout n’est pas aussi rose que ça ^^.

      • En même temps Whedon n’a jamais été si à l’aise avec les personnages surpuissants. Dans ses propres histoires, ce sont toujours des outsiders, des « petits »…
        Normal qu’il passe sur Batgirl, plus modeste que le Caped Crusader.

      • Attends, attends thanseid.

        Joren, ton commentaire rabaisse à un critère non-pertinent une personne, voire deux, qui a été choisie pour ses compétences.
        Tu noteras qu’ici, autant que possible, nous parlons de cinéma, donc de compétences.
        Tu trouveras de nombreux sites plus en accord avec ton opinion sur les caractéristiques physiques.

  6. Moi ce que je pense et que j’ai remarqué c’est que Marvel n’aime pas depensé.
    Ils prennent toujours des real pas connu et des acteurs pas trop cher,pour mieux les commandé et donné des salaire pas tres élevé.
    Ils ont voulu brad pitt en Cap.A et Keanu R en Dc .Strange mais comme sa devait couté cher allé cumberbatch……
    Mais le point positif c’est qu’il donne des opportunité à tout le monde.
    Ya qu’à voir comment J.gunn est deja consideré.

LAISSER UN COMMENTAIRE