Star Wars – Les Derniers Jedi : Tout ce qui n’est pas dit dans le film (univers, références cachées, caméos)…

113

Après avoir vu Star Wars : Les Derniers Jedi, on se pose forcément une multitude de questions… Quelle est la situation géopolitique de la galaxie ? Qui est Snoke ? Pourquoi Rey est-elle si puissante ? Quelles sont les scènes du film qui ont été coupées ? La différence entre hier et aujourd’hui, c’est qu’il n’y a plus besoin d’attendre des décennies pour avoir des réponses. Il suffit de se plonger dans les livres qui accompagnent la sortie du film, en attendant Star Wars : Episode IX. Voici les principales sources de ce dossier : Star Wars : Les Derniers Jedi – Le guide visuel ; Tout l’art de Star Wars : Les Derniers Jedi et Star Wars : Les Derniers Jedi – Vaisseaux et véhicules : plans, coupes et technologies.

[=> Star Wars : Les Derniers Jedi : Le Guide de Lecture ! <=]

La Nouvelle République et le Premier Ordre : Rappelons les bases, Star Wars : Les Derniers Jedi étant particulièrement avare en matière de géopolitique galactique. Après la bataille d’Endor, la Guerre Civile Galactique se poursuit pendant un an, jusqu’à la bataille de Jakku. La Nouvelle République signe avec les vestiges de l’Empire un traité de paix, la Concordance Galactique. Refusant la défaite, certains fidèles de l’Empire disparaissent dans les Régions Inconnues. (Longtemps avant sa mort, l’Empereur Palpatine s’est intéressé à cette région inexplorée de la galaxie, afin de percer les mystères de la Force. Il a fait construire des observatoires, des laboratoires, des usines et des bases afin d’étendre l’Empire une fois la Rébellion écrasée.) C’est là que naît le Premier Ordre, s’appuyant sur les infrastructures secrètes laissées par leur ancien chef. Loin des regards, le Premier Ordre conquiert de nombreux systèmes, renoue avec des planètes qui sont restées fidèles à l’Empire, etc… Quelques années avant Star Wars : Le Réveil de la Force, la Sénatrice Organa pressent la catastrophe à venir, mais personne ne l’écoute (cf. Liens du sang). Elle fonde alors la Résistance. Quand le Premier Ordre se révèle au grand jour, il est trop tard. Hosnian Prime est détruite par la base Starkiller. La Nouvelle République est décapitée. Et en l’espace de quelques jours, de nombreux mondes capitulent…

Snoke : Relions les points. L’Empereur Palpatine avait le regard tourné vers les Régions Inconnues. Il cherchait la source du Côté Obscur. Les fidèles de l’Empire se sont réfugiés dans les Régions Inconnues. Et trois décennies plus tard, ils réapparaissent avec un mystérieux chef… Snoke a été trouvé. Snoke n’est pas un Sith. Snoke est assisté de deux serviteurs dans la salle du trône (à droite de l’écran). Ces deux silhouettes sont des « navigateurs extraterrestres muets, venus des Régions Inconnues ». Le guide visuel offre une description intéressante du Suprême Leader : « Il préfère rester en retrait, en permanence inatteignable sauf par de rares élus qui peuvent le contacter directement. Et même dans ces circonstances, il dissimule sa véritable nature. » Et si la clef du mystère Snoke résidait dans son nom ? Snoke est un écran de smoke, un écran de fumée. Et sa mort physique n’est sans doute qu’une étape de son plan obscur, un plan qui ne sera révélé que dans Star Wars : Episode IX. Ajoutons enfin que la mosaïque au sol du Temple Jedi représente le Premier Jedi. Un Premier Jedi dans un « état méditatif d’équilibre », avec une morphologie qui rappelle étrangement celle de Snoke…

Scènes coupées : Avec un premier montage dont la durée est supérieure à trois heures, le DVD/Blu-ray de Star Wars : Les Derniers Jedi s’annonce riche en scènes coupées. Mais contrairement à certains blockbusters récents, le film n’a pas été vendu sur des scènes qui ne figurent pas dans le montage final. On peut tout juste citer ce plan de Rey sur Ahch-To, qui court, sabre laser à la main. Les différents ouvrages permettent de reconstituer les scènes abandonnées. Sur ce fameux plan, Rey se rend au village des Gardiennes. Elle assiste – avec Chewbacca et R2-D2 – à une fête donnée en l’honneur des mâles Lanais, qui reviennent une fois par mois apporter des vivres aux femelles Lanais.

Autres scènes coupées : Finn et Rose Tico, à dos de fathier, dévastent un hammam à Canto Bight ; Finn, Rose Tico et DJ traversent un open space qui se trouve à bord du Supremacy. Autres idées coupées : Finn assiste à la mort de Paige Tico sur le bombardier ; un porg se fait transpercer par le sabre laser ; Poe Dameron accompagne Finn à Canto Bight (le personnage de Rose Tico n’était pas encore créé) ; Finn et Rose Tico s’introduisent dans une boutique pour enfiler un smoking futuriste et une robe (sans le savoir, Finn porte son smoking à l’envers) ; le Maître Décrypteur, Finn et Rose Tico se font arrêter sur les toits de Canto Bight juste avant de commettre un cambriolage.

La carte : Comme ce n’est pas très clair et que Star Wars : Les Derniers Jedi ne répond pas à la question… Rappel : ce n’est pas la carte de Luke Skywalker. C’est la carte menant au premier Temple Jedi. Avant de quitter Coruscant, Obi-Wan Kenobi efface très probablement la localisation des hauts lieux Jedi à travers la galaxie (Star Wars : La Revanche des Sith). L’Empire compile différentes cartes sur les hauts lieux Jedi. Cette carte compilée est notamment stockée dans les archives de l’Etoile de la Mort. R2-D2 télécharge cette carte – noyée au milieu de milliards de données – lorsqu’il se trouve à bord de la station de combat (Star Wars : Un Nouvel Espoir). Pendant plusieurs décennies, Luke Skywalker recherche des informations sur les Jedi, avec l’aide de l’explorateur Lor San Tekka. Ils trouvent ensemble l’emplacement du premier Temple Jedi. Destruction de l’Académie Jedi. Luke Skywalker décide de s’exiler. Il traverse la galaxie, du nord au sud, et découvre la route vers Ahch-To, probablement grâce au compas visible dans le film (introduit dans Star Wars Battlefront II). Avant de disparaître, il donne à Lor San Tekka l’emplacement du premier Temple Jedi sur une unité de stockage ancestrale. Le savant complète le fragment avec ses propres recherches. Le moment venu, il transmet la carte à Poe Dameron et Poe Dameron transmet la carte à BB-8. Rey explique que le Premier Ordre a la carte compilée, sans le petit morceau. La Résistance a le petit morceau, sans la carte compilée. R2-D2, en mode veille, entend cela. Il possède la carte compilée, puisqu’il vient de passer plusieurs années à classer les milliards de données collectées au cours de ses aventures. Il se réveille et transmet l’information (Star Wars : Le Réveil de la Force). Rey a maintenant les coordonnées pour retrouver Luke Skywalker !

Têtes connues : Il y a du beau monde dans Star Wars : Les Derniers Jedi… Le Prince William, le Prince Harry, l’acteur Tom Hardy et le chanteur Gary Barlow jouent quatre Stormtroopers qui entourent Finn, Rose Tico et DJ dans un ascenseur à bord du Supremacy (la scène a été coupée d’après John Boyega). Le réalisateur de Rogue One : A Star Wars Story, Gareth Edwards, joue un soldat de la Résistance pendant la bataille de Crait. L’acteur Justin Theroux joue le Maître Décrypteur à la fleur de plom rouge. Warwick Davis, qui est un peu le Stan Lee de l’univers Star Wars, joue un extraterrestre dans la scène du casino Canto Bight. Les acteurs Joseph Gordon-Levitt et Noah Segan, qui ont joué dans tous les films de Rian Johnson, sont également présents. Le premier joue Slowen Lo, l’Abednedo qui prévient la police de Canto Bight qu’une navette s’est posée sur la plage ; et le second joue Stomeroni Starck, un pilote de X-wing.

Une théorie : Après avoir vu Star Wars : Les Derniers Jedi, revenons sur la théorie développée sur ce site il y a deux mois (lire l’article). Pour résumer, la Force s’incarne de manière cyclique afin de garantir son équilibre. C’était le cas hier avec la Fille, qui personnifie le Côté Lumineux ; le Fils, qui personnifie le Côté Obscur ; et le Père, qui maintient l’équilibre entre les deux. C’est le cas aujourd’hui avec Rey, Kylo Ren et Luke Skywalker. Le film va complètement dans ce sens, ne serait-ce que visuellement, avec cette scène magnifique où Rey et Kylo Ren se disputent le sabre laser de Luke Skywalker, en équilibre entre les deux.

Snoke confirme que Rey est la réponse de la Force à Kylo Ren (« J’ai prévenu mon jeune apprenti qu’en devenant plus fort, son égal dans la lumière s’élèverait. »). Et il qualifie même ce dernier de « fils des ténèbres ». Enfin, Rey et Kylo Ren partagent bel et bien un lien surnaturel. Cette connexion n’est pas seulement l’oeuvre de Snoke. C’est l’oeuvre de la Force. A la fin du film, malgré la mort du Suprême Leader du Premier Ordre, le lien est toujours actif (cf. l’effet sonore et l’alternance des plans Rey/Kylo Ren avant le départ du Faucon Millenium de la planète Crait).

La suite : A partir de là, on peut supposer que Luke Skywalker et Snoke – le dernier et le premier Jedi ? – joueront un rôle décisif dans Star Wars : Episode IX. La mort physique n’est qu’une étape vers quelque chose de plus grand (« Si tu me terrasses, je deviendrai bien plus puissant que tu ne pourras jamais l’imaginer. »). Face à Kylo Ren, Luke Skywalker ne cesse de répéter que nous le reverrons. Ce sont même ses dernières paroles : « Frappe-moi dans la colère et je serai toujours avec toi. Comme ton père. A bientôt, gamin. » On se dirige donc vers une opposition Rey vs. Kylo Ren dans le monde physique (sabre laser noir contre sabre laser blanc ?) ; et un combat Luke Skywalker vs. Snoke dans le monde de la Force. (Comme dans le roman Le Destin des Jedi : Apocalypse, où Abeloth ne peut être vaincue que sur plusieurs fronts. Luke Skywalker mène le combat ‘Au-delà des ombres’, une dimension intermédiaire de la Force.) L’idée est d’ailleurs évoquée noire sur blanc dans l’artbook du film, en commentaire d’un des premiers concept arts de Luke Skywalker en exil : « Peut-être qu’un esprit Sith tout-puissant contrôle le Côté Obscur. L’ultime bataille des Jedi pourrait avoir lieu dans la dimension spirituelle. Il nous fallait donc un méchant fantôme. » En jeu ? Encore et toujours, le Trône de l’Équilibre…

———————————————————————-

star-wars-chronologie-univers-officiel

Star Wars : Les Derniers Jedi de Rian Johnson est sorti en France le 13 décembre 2017, avec Daisy Ridley (Rey), John Boyega (Finn), Oscar Isaac (Poe Dameron), Kelly Marie Tran (Rose Tico), Mark Hamill (Luke Skywalker), Carrie Fisher (Leia Organa), Adam Driver (Kylo Ren), Gwendoline Christie (Capitaine Phasma), Andy Serkis (Suprême Leader Snoke) et Benicio Del Toro (DJ).

113 COMMENTAIRES

  1. Passionnant! travail remarquable, bravo à tous LTH 😉

    Les Derniers Jedi est un bouleversement culturel plus important qu’il n’y paraît… la porte sur la culture George Lucas se ferme avec certitude, Rian Johnson a eu plus de liberté que JJ Abrams (trop respectueux de l’oeuvre colossal à gérer) mais et ce n’est que mon avis, ces metteurs en scène sont jeunes et une filmographie vraiment légère et cela se sent dans la mise en scène et l’exploitation du potentiel de certains personnages,
    Ne parlons pas de la musique que je trouve encore une fois moyenne (sans nouveaux grands thèmes qui marquent les scènes clés!) L’immense John Williams a peu être fait le tour de ses possibilités??
    En conclusion, je rêverais d’un prochain chef d’orchestre avec un vraie charisme et une large expérience prouvée comme Steven Spielberg…
    Bon pour ma part je retourne au ciné j’ai un record à battre (Le Réveil de la Force 7 fois au cinéma et je ne compte plus les visionnages avec mon magnétoscope… 😉

    • Filmographie legere? Rian Johnson ok c’est 2 films inconnus et Looper et quelques episodes de series mais Abrams quand meme…. le mec a rebootè Star Trek et Mission Impossible, a créé 2 series majeures de la TV (Alias et Lost). Dans le genre Rian Johnson c’est un peu un des gosses padawan de l’attaque des clones et Abrams Mace Windu… ah la prelogie, je suis si nostalgique depuis LDJ…

      • Légère ne veut pas dire mauvais ! Looper est excellent j’ai souvenir en 1979 ( heu oui j ai vu La Guerre Des Étoiles en octobre 1977 à l’époque où il existait aucune trilogie sauf dans la tête de George Lucas )
        Star Wars version Disney est balisé et hormis Laurence Kasdan le scénariste survivant nous sommes passés à autre chose
        Un metteur en scène comme Spielberg Ridley Scott ou même Scorsese cela aurait de la poire !
        RadonX une anecdote en 1979 Irwin Kishner a créé une telle profondeur de autour des personnages, a demandé à John Williams des thèmes forts qui n’ont toujours pas été égalé mais c était une autre époque.. et JJ Abrams de retour pourquoi pas ! 😉

    • Lucas n’avait fait que 2 films avant le IV… Et donc, juste 3 avant la Prélogie.
      Oui, il avait bossé dans le cinéma et les médias d’une autre manière entre-temps… Mais JJA et Johnson aussi. Ils ont donc assez d’expérience, mais pas trop non plus pour que leur égo et leur style ne viennent parasiter la saga. Mais… cette saga s’étendant plus vite au cinéma, on peut aussi tabler bientôt sur des réalisateurs ayant plus de liberté, pour mieux bousculer les choses en allant là où les films principaux ne vont pas. On a en est qu’à 3 jusque là, je rappelle… 😉

      • Merci Flo de me tendre cette perche, afin d’arrêter de tourner en rond, et que mes propos ne soient mal interprétés voire dilués, je n’ai rien contre les jeunes réalisateurs bien au contraire, la meilleure chose qui soit arrivée à l’univers Star Wars est Gareth Edwards (même si il a aussi failli  »sauter ») et Rogue One, je te rappelle que George Lucas (jeune réalisateur avec un parcours parallèle à Steven Spielberg, UCLA) a crée Star Wars, avec bien-sûr une influence mythologique et littéraire que l’on connait (Joseph Campbell), il a construit son univers et toutes les casquettes (production, réalisation, gestion…) qu’il a porté jusqu’au 30 octobre 2012 contre un chèque de plus de 4 Milliards de $,
        Aujourd’hui les projets sont devenus industriels et Disney Corp ne plaisante pas avec cela (Colin Trevorrow, Phil Lord et Chris Miller à la trappe)
        Star Wars doit rapporter des $ priorité numéro 1, le metteur en scène a un espace de travail très paramétré (parsemé de mines), sa ligne artistique est acceptée si il a bien intégré ces deux précédents points,
        Le metteur en scène ainsi le (ou les) scénaristes sont les choix de Kathleen Kennedy (présidente de Lucasfilm), qui doit rendre des comptes à Bob Iger (président de Disney) qui lui même présente régulièrement un  » compte de résultat » aux membres du conseil d’administration (actionnaires) qui ont pour seul totem les courbes numériques de Wall Street! Alors tant que tout va bien…
        Rian Johnson a essayé quelques virages audacieux dans l’excellent  »Les Derniers Jedi » mais c’est aussi pour mieux fermer définitivement l’ère George Lucas… Un sabre laser ça ne se jette pas cela se respecte…. toujours un plaisir d’échanger avec toi FLO 😉
        https://www.planete-starwars.com/actualites/episode-viii-l-avis-de-george-lucas-sur-les-derniers-jedi-n18746.html

      • Oui enfin si c’est industriel, c’est justifié: il en faut des millions de dollars pour financer les CGI de ces films, en plus des acteurs et surtout… d’une équipe technique syndiquée qui a maintenant le droit de l’ouvrir très fort si jamais ils devaient être sous-payés (avant, il y avait souvent plusieurs emplois pour un, et c’était pas très confortable).
        Pensons donc au fait que si bénéfices il doit y avoir à tout prix sur ces films – et en plus avant, les financements n’étaient pas toujours très « propres » non plus – … Ça ne doit pas seulement pour enrichir des gros industriels. Mais pour que ceux qui travaillent dans l’Industrie soient aussi récompensés à la mesure de leur boulot, même en étant un peu plus privilégié que dans les anciens temps.

  2. Merci pour cette article. (Je vais les acheter demain).
    Déçu par la fin de Snoke et la mort de Luke dans le film, finalement avec ces explications, ça prend ton son sens et du coup ça me donne un autre regards sur le film. Vivement le IX pour avoir le fin mot de tout ceci !

      • « Plus ils sont grands et forts, moins ils voient les plus petits détails, plus ils tombent de haut »… J’adore cette formule, c’est tellement ça… 🙂

      • Enfin bon, dans l’épisode VI, l’empereur se laisse soulever, transporter et balancer dans un trou sans réellement réagir… Peut-on dire également que sa mort est une blague pour un leader aussi balèze et qui crève comme une merde. Il aurait très bien pu stopper nette Dark Vador… Je sais que j’exagère un poil… Mais à l’époque, les gens ne chipotaient pas autant. (Même si un manifestation de fan de Star Wars avaient eu lieu aux USA pour que les Ewoks soient retirés du film…)

        • Cette scène avec Palpatine dans le VI, je l’avais trouvé si… « speed », si brutale. Pas étonnant que Vador meure aussi vite, il a dû utiliser toute sa f(F)orce pour arriver à faire ça, de la manière la moins charismatique qui soit (il n’attendait pas de prendre la pose pour le tuer de manière cool).
          Et ça c’est un truc qu’il y a souvent eu dans la Saga: des morts « nulles », exécutées par ou contre un personnage, comme si on était dans la vraie vie. Càd de manière non glorieuse: Boba Fett !! Mace Windu!!! Anakin (et Vador)!!!!! Han Solo!!!!
          Et d’autres morts qui sont plus poétiques comme Obi-Wan, Yoda, Padmé et enfin… Luke.
          Y a vraiment de tout dans Star Wars. 🙂

  3. j’avais aussi aimé ce passage de l’animé, avec Anakin en mode élu façe au père/fils/soeur, quand le fils lui montre son futur, passage forcément épique! Maintenant, de la à soumettre que le scénario est de mèche avec cette base story.. Cela me plairait mais trop « smoke » pour le public évidemment pour que cela soit retranscrit à l’écran.

    Ce n’est pas évident de faire une intelligent/background/forcepik/ film Starwars en expliquant la source de la force, le coté lumineux, le coté sombre, l’origine, la création des jedis/sith. C’est tellement volumineux ce genre d’univers et les bouquins sont là pour nous raconté les détails et les éléments qui sont narrés dans les films.

    C’est dommage, mais je suppose que le manque de temps suffit à coupé les éléments encyclopédique de star wars dans ces propres films.

  4.  » Star Wars – Les Derniers Jedi : Tout ce qui n’est pas dit dans le film  »

    Ben tout ce que j’aurai voulu voir.
    De rien !
    A+

    Ce que j’adore quand meme c’est que tout le monde refait ses petites theories sur ce qu’il va se passer et qui est quoi. Tout ca pout une nouvelle ——— dans 2 ans !

  5. Le film est un désastre public (58% sur Rotten contre 93 pour la critique), seulement 3,5 sur Allociné (même La Menace Fantôme possède plus, c’est dire).

    • Ben regarde les scores spectateurs de la prélogie c’est loin d’être fameux, et de toute façons le film sera rentable rien qu’en produit dérivé.

      • L’avis global autour de moi (à petit échelle donc pas forcément représentatif) venant de personnes pas spécialement fan mais qui apprécient quand même la licence c’est : décevant. Le délire de tout « casser » ça peut marcher sur certaines personnes mais je pense que pour la majorité ça va pas passer aussi bien que prévu… En sortant de la salle beaucoup se demandaient pourquoi avoir fait ça à Snoke, Luke et sa mort foireuse, la scène de Leia en mode Superman a fait grincer pas mal de dents, un mec s’est même endormi sur l’épaule de mon pote, j’avais jamais vu ça pour un film de cette ampleur…

      • Ah bah oui, quand c’est SW c’est un complot, mais quand c’est une autre franchise c’est tout à fait légitime ! J’ai l’impression que ça transpire pas mal la mauvaise foi sur ce site en ce qui concerne SW. Si le film est mal noté ce n’est pas à cause d’une poignée de rageux qui s’acharnent sur les notes, mais parce qu’il a ÉNORMEMENT de défauts qui ont du mal à passer et qui éclipsent tout le reste. Et pour ce qui est des théories pour le IX, je crois qu’il faut simplement accepter le fait qu’ils ne savent pas où ils vont.

    • Au pire on s’en contrefous de Rottent ou des notes et avis de X spectateurs ! Le film te botte : ben tu va le voir et tu te fais ton propre avis dessus. Simple, efficace !

      Pas besoin de toujours chercher l’avis de l’un, l’appréciation de lautre, … a moins que les gens aujourd’hui n’arrivent plus a se faire leurs propre avis sans suivre le « groupe de moutons »….

  6. Les La mort de Snoke et Luke sont assez logique dans ce film qui « laisse mourir le passé ».

    Ce que j’ai trouvé genant c’est la mise en scène et l’écriture de la mort de Luke il méritait l’équivalent des duels de fin du 1 et du 3 avec une bande son mémorable …et pas un éternelle sacrifice, en plus par Skype interstellaire.

  7. Et pourquoi on n’a même pas la moitié de ces infos qui me semblent très importantes dans le film ? (2ème film de la postologie en +) Notamment sur Snoke, non au lieu de ça on se tape une mission avec Finn et Rose sur la planète je-sais-plus-le-nom dont on se fout royalement.

  8. Légère ne veut pas dire mauvais ! Looper est excellent j’ai souvenir en 1979 ( heu oui j ai vu La Guerre Des Étoiles en octobre 1977 à l’époque où il existait aucune trilogie sauf dans la tête de George Lucas )
    Star Wars version Disney est balisé et hormis Laurence Kasdan le scénariste survivant nous sommes passés à autre chose
    Un metteur en scène comme Spielberg Ridley Scott ou même Scorsese cela aurait de la poire !
    RadonX une anecdote en 1979 Irwin Kishner a créé une telle profondeur de autour des personnages, a demandé à John Williams des thèmes forts qui n’ont toujours pas été égalé mais c était une autre époque.. et JJ Abrams de retour pourquoi pas ! 😉

  9. Ayant été déçu par les destins de Luke et Snoke dans le film je dois dire que ta théorie du duel « mystique » entre les deux dans la force elle même me plairait beaucoup. (Ne serais-ce que pour revoir Mark Hamill qui est vraiment excellent)
    Avec pourquoi pas, Luke, vainqueur qui parviendrait à se ressusciter et refonderais une bonne fois pour toute l’ordre Jedi (avec Rey ?); un peu Happy-end mais c’est Dysney (et Luke quand même), donc envisageable.

  10. Franchement M.LTH, ton travail est remarquable, ta critique est pertinente et je la partage à 100%, j’ai relevé les mêmes qualités et défauts ! et le travail sur la théorie est génial !! j’y crois (au moins une partie doit être sûre !) un grand BRAVO !!!

  11. J’ai un peu de mal avec ces notions d’équilibre.
    La Lumière: les bons: Luke, Leïa, Owiban,Rey, Yoda…
    Le côté obscur: le mal: Dark Sidious, Snoke, Vador, Kylo Ren

    Un type censé représenter l’équilibre, c’est quoi son rôle? Laisser faire le mal autant que le bien?
    Ca serait qui au ciné?

    • L’équilibre ce serait surtout comprendre que le bien et le mal sont des notions relatives. Un truc légèrement abordé dans le film avec l’hypocrisie de la religion Jedi, mais complètement mis de côté ensuite. J’aurais kiffé un personnage qui casse le manichéisme de Star Wars et dont la thèse serait que les Jedi n’ont jamais cherché l’équilibre mais bien la dominance de leur côté de la Force. Mais non, il nous faut bien des gentils plein d’amour et d’espoir et des méchants pas beaux et très très cons.

      • « Mais non, il nous faut bien des gentils plein d’amour et d’espoir et des méchants pas beaux et très très cons. »
        Ca a toujours été ça Star Wars. D’où mon interrogation sur cette histoire d’équilibre.

        • « Ca a toujours été ça Star Wars »

          Non, justement, dès l’épisode 6 On remet en doute les choix des jedi et Alors dans la prélo je te dis même pas comment il sabotent le concept et la philosphie de ces derniers… c’est festival

          Bref de réel prises de risques…
          Qui te racontent une nouvelle histoire

          • Episode 6
            Des méchants pas beaux : Palpatine, moi moche et méchant
            Des méchants très très cons: Palme d’or de la mort la plus ridicule pour Boba Fett, sinon le petit monstre mignon moche et con, compagnon de Jabba.
            Des gentils pleins d’amour et d’espoir: Luke et sa niaiserie, Leïa et sa niaiserie, Palme d’or de la bébête gentille et trop mimi: les Ewoks.
            Je parlais de ça pas de prises de risques.

  12. Excellent article ! J’aimerais que cette dernière théorie s’avère vraie, il y a un gros potentiel… Malheureusement je ne sais pas s’ils oseront aller jusque là…

  13. Ben voilà, pas la peine de mettre tous ces détails dans le film au risque de l’alourdir encore plus… Puisque l’Univers Étendu sert à tout expliciter. Je me rappelle un peu des derniers films Harry Potter, « overplotés » et à l’équilibre émotionnel de plus en plus fragile…

    C’est vrai que Snoke, c’est plutôt de la fumée (comme Vador = Père en néerlandais?)… ou du vent. Franchement, on le voyait même dès le VII que c’était juste l’archétype du vieux méchant rachitique, sans plus.
    Et si on se rappelle de Palpatine, ce n’est même pas dans les films que son histoire y était racontée. Ce n’était même pas Le méchant de la Trilogie: à peine cité dans le IV, joué par un autre dans le V (tout n’était pas si prévu à l’avance), avec des éclairs dans le VI..(!?!) et rabaissant Vador au passage. Et sans contexte personnel explicite dans la Prélogie.
    Conclusion: les êtres les plus puissants n’ont jamais intéressé la saga Star Wars ciné (même Yoda y reste un mystère).

    Au fait, dans les caméos… j’ai mal vu, ou le soldat dans la tranchée sur Crait, celui qui dit « mmh, c’est du sel »… c’était pas Jason Statham ?!!

    Ah et puis pour le IX, au delà de toute la narration autour de la Force etc…
    j’aimerais bien un truc à la Colonel Blimp de Michael Powell et Emeric Pressburger (en un peu moins drôle)…
    Montrer la Résistance cesser d’être trop timorée dans cette Guerre qui ne respecte plus rien, de plus en plus extrémiste. Et commencer à combattre le feu par le feu, être plus vicieux. Car dans les guerres (c’est aussi ce dont parle cette saga), il faut de temps en temps laisser tomber certaines valeurs, juste le temps d’étouffer les idéaux les plus barbares et fascistes… Une leçon métaphorique de plus à retenir dans nos temps troublés.
    Et un film qui serait plus sombre que les deux précédents, comme l’était le III (les gosses auront un peu grandis d’ici là), ce serait pas mal.

    • Ce n’est pas écrit noir sur blanc, mais comme llum est placée sur la carte au même point d’origine que la base Starkiller, que Palpatine a trouvé les coordonnées de la planète au Temple Jedi et qu’il y une abondance de cristaux kyber ; c’est tout comme.

  14. Merci Flo de me tendre cette perche, afin d’arrêter de tourner en rond, et que mes propos ne soient mal interprétés voire dilués, je n’ai rien contre les jeunes réalisateurs bien au contraire, la meilleure chose qui soit arrivée à l’univers Star Wars est Gareth Edwards (même si il a aussi failli »sauter ») et Rogue One, je te rappelle que George Lucas (jeune réalisateur avec un parcours parallèle à Steven Spielberg, UCLA) a crée Star Wars, avec bien-sûr une influence mythologique et littéraire que l’on connait (Joseph Campbell), il a construit son univers et toutes les casquettes (production, réalisation, gestion…) qu’il a porté jusqu’au 30 octobre 2012 contre un chèque de plus de 4 Milliards de $,
    Aujourd’hui les projets sont devenus industriels et Disney Corp ne plaisante pas avec cela (Colin Trevorrow, Phil Lord et Chris Miller à la trappe)
    Star Wars doit rapporter des $ priorité numéro 1, le metteur en scène a un espace de travail très paramétré (parsemé de mines), sa ligne artistique est acceptée si il a bien intégré ces deux précédents points,
    Le metteur en scène ainsi le (ou les) scénaristes sont les choix de Kathleen Kennedy (présidente de Lucasfilm), qui doit rendre des comptes à Bob Iger (président de Disney) qui lui même présente régulièrement un » compte de résultat » aux membres du conseil d’administration (actionnaires) qui ont pour seul totem les courbes numériques de Wall Street! Alors tant que tout va bien…
    Rian Johnson a essayé quelques virages audacieux dans l’excellent »Les Derniers Jedi » mais c’est aussi pour mieux fermer définitivement l’ère George Lucas… Un sabre laser ça ne se jette pas cela se respecte…. toujours un plaisir d’échanger avec toi FLO 😉
    https://www.planete-starwars.com/actualites/episode-viii-l-avis-de-george-lucas-sur-les-derniers-jedi-n18746.html

    • « Un sabre laser ça ne se jette pas cela se respecte… » Qui dit ça?
      Quand on pense que Luke veut brûler les livres sacrés de l’ordre Jedi. Je pense que le respect il s’en tape un peu.

      • Salut Garyus le Grand! ce n’est pas du tout mon avis au sujet de ces scènes mais je déteste spoiler donc… ta perception n’est pas la mienne mais c’est bien là la magie de La Force… j’ai encore besoin de le revoir plusieurs fois et je reprendrais cette échange avec toi avec plaisir ! 😉
        Ps: Cela aurait été plus beau, plus noble de le BRISER que de le jeter au nom d’un humour un peu trop présent à mon goût !

        • Ca sera avec plaisir l’ami, je compte bien le revoir plusieurs fois aussi 😉
          Le briser n’aurait pas collé avec le côté Jedi désabusé de Luke. Il n’est pas en colère, juste dépité de l’enseignement Jedi, de la Force en général.
          Moi ça m’a fait rireet ça m’a surpris quand il l’a balancé.
          Je ne comprends pas cet acharnement qu’ont les gens à dire qu’il y a trop d’humour, ça a toujours été ça Star Wars: R2D2, 6PO, les blagues à Solo et Yoda, les ewoks, Jar Jar, Star Wars est empli d’humour et a toujour fait du Disney bien avant son rachat.

          • Il le balance surtout comme si ça n’était qu’un… jouet. Et on sait à quel point le fandom Star Wars repose grandement sur le merchandising (qui ici a son propre sabre laser?).
            C’est sûr que ça a inconsciemment un coté « je crache dans la soupe que j’ai moi-même faite »…
            Mais du calme, ce n’est pas si sérieux… C’est juste du recul.

          • … ben tiens au fait, je rajoute: Dans le VI aussi, Luke balance son sabre brutalement à la fin, quand l’Empereur veut le pousser à tuer Vador, l’émotion bien présente en lui…
            Cqfd, à la base ce n’est pas qu’une relique sacrée, mais aussi une arme offensive, meurtrière (le « Old Man Luke » n’est-il pas aussi lassé des combats?)…
            Il n’y a donc rien d’irrespectueux à le jeter de temps en temps.
            Et puis dans le V, dès que Lucas et Kershner nous montre Han Solo l’utiliser comme simple outil pour sauver Luke du froid… oui, on a le droit de désacraliser un sabre laser s’il le faut (d’où également Finn s’en servant dans le VII).
            Du recul, fans, encore !

    • « Si tu me terrasses, je deviendrai bien plus puissant que tu ne pourras jamais l’imaginer »
      Oui enfin bon, en théorie, parce que si c’est valable du coté lumineux, ca doit être valable du coté obscur.
      Si Vador est mort, en revenant du coté lumineux, cela fait un allié de poids quand même, et si les jedis morts reviennent plus fort et peuvent intervenir dans le « réel » comme le fait yoda à coup d’eclairs , ca fait une p … d’armée !, à coté de ça, Darth maul, l’empereur et Snoke peuvent en faire autant. Or ce n’est pas exploité.
      Cela me laisse l’impression que Johnson s’est permis de valider des scenes Wtf sans se soucier de la cohérence. Au final, le fan et les livres tentent de donner un semblant de crédibilité à ces nouvelles données. Ca brode, ca brode alors que le film aurait du se suffire à lui même.

  15. « mal interprétée la prophétie aura pu être » :

    J’ai toujours pensé que l’Equilibre dans la Force correspondait à un état d’harmonie, de lumière, je pensais que le déséquilibre dans la Force provenait du côté obscur, qu’il était le déséquilibre et que pour rétablir cet équilibre il fallait anéantir le côté obscur.

    …et puis arrivent Rey et Snoke. Rey, fille de personne, venant de nulle part, qui incarne véritablement le coté lumineux de la Force, elle maitrise la Force comme aucun être avant elle alors qu’elle n’a reçu aucune formation. Comme le suggère Snoke dans l’Episode VIII, les pouvoirs de Rey sont la réponse de la Force à la montée en puissance de Kylo Ren, son équivalent du côté obscur. Snoke lui est un puissant représentant du coté obscur, pas un Sith, mais certainement présent dans l’ombre de la Galaxie depuis bien longtemps.

    La postlogie remet donc en cause ce que je pensais de la notion d’Equilibre dans la Force, comme beaucoup je pensais qu’Anakin accomplissait la prophétie et rétablissait l’Equilibre en détruisant le coté obscur dans l’Episode VI. Finalement Anakin détruira seulement les Sith et non le côté obscur, « ce fut l’accomplissement d’une ancienne prophétie qui avait annoncé la fin des Sith, mais jamais le recul des ténèbres » (cf. guide visuel des Derniers Jedi)

    Au final la notion d’Equilibre dans la Force correspondrait plutôt à une balance stable entre les côtés lumineux et obscur et où la Force Cosmique chercherait en permanence à maintenir cet équilibre. L’Elu de la Force Anakin aurait en plus de détruire Sidious et les Sith, permit de rétablir l’Equilibre en réduisant considérablement le nombre de Jedi. En effet quand Anakin vient au monde, la Galaxie comptait environ 10 000 Jedi coté lumineux et 2 Sith (+Snoke?) pour le coté obscur, la balance penchait donc largement pour le coté lumineux… A la fin de l’Episode VI on a plus que Luke côté lumineux et Snoke côté obscur : l’équilibre.

  16. Le titre de l’article est pas bon c’est plutot « hypothèses d’un fan »

    Serieux on se croirait sur reddit après le 7 toutes ces théories sur snoke et rei balayées dans le 8

  17. Et encore une fois on balance les infos intéressantes dans les produits dérivés… 👏

    Et en attendant le film (support d’origine) ne raconte rien…

    C’est vraiment des DLC de film qu’on nous fournis

    On nous vend une histoire en kit

    • J’ai vu une vidéo sur Youtube il y a quelques jours qui expliquait comment la licence SW a été transformée en cashmachine à vendre du produit dérivé depuis le rachat par Disney. Je n’arrive plus à la retrouver malheureusement mais je trouvais le propos intéressant. Je posterais ça là si je retrouvel e lien.

      • Ca à toujours été une cashmachine Star Wars, Coucou on laisse solo en vie pour les jouets, pareil pour les ewoks, Jar jar et compagnie. Dire que ça l’es davantage depuis Disney c’est juste ridicule. Lucas à toujours bien compris le potentiel financier de sa franchise vis vis des produits dérivés.

        • Chocasse : ca l’est d’avantage des le moment où l’Histoire des films se retrouvent dans les produits dérivés

          Le contexte géopolitique, la CONCORDANCE GALACTIQUE…
          Un contexte de guerre froide dans star wars…
          Une nouvelle histoire à raconter tous simplement…

          Mais, non, il faut que tous ce traitement se retrouvent dans les livres

          Et derrière dans les films ils faut qu’on est exactement une situation similaire a celle de l’OT

          Même Rian ne change rien a tous ca en faisant passer le 1er ordre comme conquérants alors que son film commence là où celui de JJ s’arrête (ça n’a pas de sens)

          • Rien du tout, optionnel comme tout le reste, pas lu un seul bouquin j’en suis pas perdu pour autant. Aaaah la fanbase Star Wars …

          • C’est même pas une question d’être perdu dans le contexte

            Même si personnellement je le suis sur certains niveaux, comme je te disais dans mon autreq post : la dimension des factions
            Derrière Rian en rajoute une couche avec le 1er ordre dominant pour son film, chose qui n’était apparement pas le cas dans celui de JJ (Mais vu que Rian passe son temps à faire des doigts au film de JJ…)
            Ça relève de l’incohérence pour moi, mais ce n’est pas ça le plus grave…

            Le plus grave c’est qu’on nous raconte une nouvelles histoire dans les bouquins

            Et qu’on se retrouve avec une histoire qu’on connaît déjà dans les films…

          • Entre SW7 et SW8, on a le Premier Ordre qui vient d’exploser un système stellaire entier, qui plus est celui qui abrite le coeur de la Nouvelle République. Pas étonnant qu’une bonne partie de la galaxie se soumette au Premier Ordre.

            C’est comme si des extraterrestres débarquaient demain sur Terre et vitrifiaient l’intégralité des Etats-Unis en arrivant. Aucun pays n’oserait bouger le pays doigt après ça.

          • Boss : En une fraction de seconde…
            Juste après avoir perdu starkiller…

            Les mecs était reculé au fin fond du cul de la galaxie…

            Toute la flotte républicaine c’est évaporé à Hosnian Prime ?
            Toute la république c’est évaporé sur Hosnian Prime ?

            C’est cette même postlogie qui nous dit que détruire une base importante ne signifie pas la fin d’une faction entière…

            Mais comme je le dis, c’est pas le plus important, c’est juste histoire d’avoir une situation peu avantageuse pour la résistance/rébellion

          • Après la victoire de la Rébellion, Mon Mothma a initié un programme de démilitarisation, de nombreux systèmes craignant que la Nouvelle République se transforme en un nouvel Empire. Donc oui, la majeure partie de la flotte républicaine s’est évaporée (ainsi que le Sénat et toutes les instituions qui vont avec).

            Si demain, l’Île-de-France était vitrifiée intégralement, est-ce que la France serait en mesure de riposter correctement ? J’ai comme un doute.

            Dans les Régions Inconnues, le Premier Ordre a l’infrastructure, les ressources, une technologie de pointe et personne pour se mêler de leurs affaires.

            La perte de la base Starkiller n’est pas importante pour le Premier Ordre, car il est de nature nomade (Snoke n’a pas de planète, il est toujours à bord du Supremacy).

            Le seul espoir maintenant, c’est une alliance des flottes de système. Convaincre chaque planète, chaque secteur. Leia étant cramée politiquement, elle n’a pas réussi à convaincre de potentiels alliés.

          • « Si demain, l’Île-de-France était vitrifiée intégralement, est-ce que la France serait en mesure de riposter correctement ? J’ai comme un doute »

            Tu plaisantes j’espère… ?
            Après « correctement » je sais pas mais un minimum…

            En tous cas merci les bouquins d’amener un semblant de cohérence (je précise le « semblant » parce que même avec tes explications ça tient pas la route pour moi) a tous ce merdier


          • Quand on interroge les gens sur Star Wars, tout type de public hein, pas uniquement les fans qui achètent tout, compilent tout etc (et qui ne représente qu’une fraction du public cinéma)…
            Est-ce que ces gens qu’on interrogent vous disent qu’ils aiment toutes ces histoires de contextes intergalactiques inventés pour l’occasion, mais métaphores de notre monde aussi ? Parlent-ils du types innovants d’effets spéciaux ? Des thèmes philosophiques autour de la Force ?
            Non ! Car tout ça peut attendre de s’y plonger un jour… Ou pas du tout, ça peut juste rester de bons divertissements de SF
            Non, spontanément, ils disent y aimer l’action, les SFX, tout ce qui est énorme dedans mais spécifique uniquement à cet univers…
            Et surtout, ils disent aimer les personnages. Car chacun, dès les premiers films, sont là pour créer une identification populaire:
            Luke, c’est tous les jeunes garçons (et ceux qui l’ont été), Leia toutes les petites filles (idem), Han tous les ados/grands frères, les droïdes sont comme des intellos rigolos, les méchants littéralement comme des Pères-Fouettards…
            Dans la Prélogie il y en avait moins, d’identification (un peu Anakin, ObiWan ou… Maul).
            Et ici, on voit bien que Kathleen Kennedy est derrière: avec des personnages comme Rey, Finn, Rose, Poe ou Kylo Ren, l’identification, en bien et en mal, est celle du Monde de maintenant alors qu’il se bat pour faire plus bouger les choses. Il n’y a qu’à voir certaines interviews de la dame pour voir que c’est pour elle un but important, créateur également de sens.
            À vous de décider si c’est si « gênant », et on attendra de voir pour quelles raisons plausibles ça le serait…

        • Cet argument de la cash machine de Star Wars… sérieux.
          J’avais six ans qu’on se battait déjà pour les jouets SW à la récré. C’était les années 80. Disney était encore loin de la cashmachine de Lucas…
          Et je ne parle même pas du nombre de R2D2 vendu ou des Ewoks.

  18. Je suis de la théorie que le combat reste Skywalker versus Palpatinre
    Kylo Ren Skywalker coté Leia
    Rey descendante de L’empreur

    J’aimerais aussi revoir Mace Windu d’ici la fin de la série (sa mort était stupide) qui serait celui qui aurait voler le bébé Rey à la famille Dark des Palpatine par plan de protection future.

  19. Je suis sans doute le seul, mais je continue d’espérer que Rey soit une Skywalker.

    Je m’explique, seul Ben Solo dit connaître l’origine des parents de Rey « des férailleurs morts sur Jakku ». Premièrement, ça n’est pas cohérent avec cette vision de SW7 du vaisseau quittant Jakku abandonnant la petite Rey. Deuxièmement, Ben utilise là, la seule véritable faiblesse qu’il connait de Rey, facile de lui mentir pour la rallier à sa cause.

    Mais j’en reviens à mon hypothèse du début.
    Les sabres lasers n’ont jamais été des baguettes magiques, ici le sabre d’Anakin et de Luke réveille en elle la Force car ce sabre est une sorte d’héritage.
    De plus, cette trilogie pourrait mettre un terme à la guéguerre depuis 10 ans « qui de Anakin ou Luke est le véritable élu ? ». Si Rey est une Skywalker et même la fille de Luke, cela voudrait dire que « l’élu » est en réalité la famille Skywalker, une dynastie créée par la force pour ramener l’équilibre.
    Cette théorie pourrait aussi apporter une réponse à l’origine de cette connexion en Ben Solo et Rey, puisqu’ils sont cousins.

    Dès SW7 je souhaitais que Rey soit une Skywalker, peut-être (sans doute) que je vais dans le mur, mais ce SW8 laisse quelques indices qui vont dans mon sens, j’ai bon espoir.

    • Sauf que ce n’est pas Kylo qui lui dit, c’est Rey elle même qui l’avoue à contre cœur, pour moi c’est complètement en adéquation avec le thème du film, tout le monde peut avoir la force.

    • Kylo Ren s’est bien construit tout un baratin autour de son oncle et de son grand-père…
      Rey étant son double, elle a pu en faire de même sur ce qui ne devait être qu’un vaisseau s’en allant, avec ceux qui la tenait lui disant (cruellement?) que c’étaient ses parents.

  20. Merci pour cet article Boss.
    Malheureusement comme beaucoup je pense qu’il aurait fallu que la plupart de ces infos soient DANS le film et pas dans un bouquin…
    Quand à ta théorie issue de TCW que j’adore, sincèrement je ne suis pas certain que les mecs aient voulu aller jusque là. Sinon ils auraient été bien plus explicites afin que le grand public puisse comprendre. Et je ne les pense pas assez fins pour avoir fait un film à plusieurs niveaux de lecture: un pour le grand public et un pour les fans qui voient cette théorie en filigrane. Mais au moins grace à toi je peux faire un lien entre cette cette trilo et quelque chose d’excellent dans l’univers étendu et ça fait du bien alors merci.

  21. Faut arrêté le forçage avec les théorie surtout celle qui relie les dessins animés aux films alors qu’aux mieux c’est un caméo d’un personnage tertiaire. On est arrivé au même niveau que ceux qui théorisent des guerres mondiales sur Pokemon.

  22. J’ai aussi deux petites références cinématographiques extra-Star Wars à citer:
    – lorsque Finn tombe de la plate-forme à la fin, avant de réapparaitre debout, et de frapper Phasma… c’est comme Marty McFly dans Retour vers le Futur 2, quand il tombe du toit puis réapparait sur la Delorean, avant que Biff « Trump » Tannen se prenne un coup dans la figure. Un moment trop cool de bonhomme 😉 ;
    – lorsque Luke dit à Rey que « la Force, ce n’est pas soulever des pierres », et qu’à la fin elle se trouve devant un éboulis en disant « ..? soulever des pierres..! »
    Ça c’est comme dans Indiana Jones et la Dernière Croisade, quand Harrison Ford assure à ses étudiants au début du film « qu’un « X » n’a jamais, jamais marqué l’emplacement d’un trésor »… et que plus tard à Venise, l’emplacement de l’entrée menant à la tombe du Chevalier soit marquée par un 10 en chiffre romain… « le « X » marque l’emplacement », rajoute-t-il, un peu bête. Même leçon dans les deux films: ne jamais tout prendre pour acquis, même ce qu’on croit n’être qu’un simple cliché. 😉

  23. Je viens de regarder la carte galactique que le Boss a partagé dans son article, j’ai constaté 2 choses qui me laisse perplexe :

    – Naboo et Tatooine sont 2 planètes proches, mais Tatooine n’est absolument pas sur la route de Naboo vers Coruscant, c’est très étrange quand on connait l’E1.
    – Comment Jakku peut-être un monde quasiment inconnu alors qu’elle est si proche du Noyau ?

    J’attends vos avis pour en débattre !

    • Tatooine : dans l’épisode I ils cherchent une planète où la fédération du commerce n’est pas présente, d’où l’intérêt d’aller dans la bordure extérieure même si c’est pas sur la route vers Coruscant

      Jakku : c’est loin d’être une planète inconnue, dans l’episode VII Han Solo et tous les autres perso connaissent Jakku, en revanche c’est un planete déserte donc sans grand intérêt

  24. C’est trop facile ça…. pour moi sa ne vaut rien… il faut que ce soit dans les films ça…..pas dans des livres!

    C’est une bouse ce film…, à côté l épisode 7 est un chef d’oeuvre…. ( c est très très loin d’être le cas…)

    Mais au royaume des bouses, les jolie bouses sont les rois!!

    Christopher Nolan avait raison quand il disait que le cinéma de blockbusters de type super héros ou star wars est malade de nos jours…

    Pourquoi?

    Les films de saga s enchaînent et s enchaînent…. dans des temps records….
    Il y a certe de la quantité…peu de quantité….
    Il n ont pas le temps…
    Et puis ce sont des produits… très peu sont des oeuvres…

    On ne s en souviendra pas de tout ces films Marvel ou de cette nouvelle trilogie sw…

    Apprt quelque exception tel que avenger 1 et quelque un qui sortent un du lot… ça restera en mémoire comme un vaste produit marketing avec 30 films moyens…

  25. Le vrai problème c’est peut être surtout de ne pas avoir une idée prédéfinie de ce qu’on veut faire d’une trilogie dès le départ et de vouloir changer de style et d’idées en cours de route.
    En tout cas c’est un peu l’impression que ça me fait pour ce sw8.
    Mais attention j’aime les prises de riques généralement. Mais il faut que ça aboutisse à quelque chose tandis qu’ici in fine on a stagné.

    • … comme quand Lucas a finalement décidé que Leia était la sœur de Luke… après qu’elle l’ait embrassé sur la bouche dans le IV (ainsi, plus de triangle amoureux probable) ?
      Ou que dans le V, on renverse toutes les convictions qu’on avait dans le précédent, pour finir à nouveau dans un statu quo où c’est l’Empire qui gagne… comme au tout début de la saga ?
      Ici, comme il y a 37 ans, ce qui aboutie reste à l’échelle des héros… Et cache des changements plus diffus, plus « en germe ».

      • Oui la trilo originelle comme celle ci était bien bancale au niveau du suivi entre les épisodes (car réalisateur qui change entre autres raisons). Mais en fait je me référais à la prélo qui est d’assez loin ma préférée car la mieux construite globalement ( et aussi pour d’autres raisons dont ses références à la culture orientale très prononcées) malgré ses incohérences bien connues.
        Pas la peine de me refaire la liste comme pour l’OT.
        Mais je suis d’accord avec toi concernant les lacunes de L’OT et je n’attaque pas le 8 au delà du raisonnable j’ai déjà eu l’occasion d’écrire que j’étais quasi 100% d’accord avec l’avis du boss à la sortie de la salle sans jamais avoir pris connaissance de sa critique.
        Donc globalement j’ai apprécié le film que je languis de revoir pour me faire un avis plus précis car il y avait tellement à ingurgiter…

        • Normal pour la cohérence: la Prélo, on savait complètement où on allait finir, c’était déjà écrit… Mais ainsi, on n’aura pas eu de grosses surprises, tout était bien « carré », sans rien dépasser… Les Midichloriens ou le lien entre les Clones et Boba Fett étant des ajouts pas si importants ou renversants, au final. Et Palpatine était bel et bien Sidious, sans coup de théâtre.
          S’il y a similarité entre la première et la dernière Trilogie… c’est que dans les deux cas, on ne savait pas vraiment jusqu’où ils nous emmèneront, si ce sera si prévisible que ça, au delà de la victoire des Forces du Bien (qui sera prévisible, elle).

          • Il s’agissait quand même de savoir
            – comment Anakin basculerait définitivement?
            – pourquoi et comment seuls deux jedis allaient survivre?
            – pourquoi Padme mourrait?
            – comment Sidious prendrait le pouvoir?
            et franchement ça a été rudement bien mené… surtout dans l’episode 3.

          • les clones et boba fett c’était dans l’édition du jeu rôles, ainsi que la prise de pouvoir et les corporations

          • Mais ça, ça n’était que des détails qui ne changeaient en rien la finalité… De l'(a sur)explication… moins de la narration.
            Et puis cette cohérence vient bien sûr, également, du fait que Lucas a réalisé toute la Prélogie. Si on ne compte pas les spin offs tardifs, on a donc les épisodes I à IV qui sont tenus par le même réal, fait dans un même style… Et qui font donc un Tout Introductif.
            Puis la saga qui se « libère » avec de nouveaux réalisateurs dès le V…

            C’est là où c’est un peu dommage que finalement, JJA revienne pour le IX. Et Rian Johnson pour sa propre trilogie (quoiqu’on ne sait pas s’il va toute la réaliser, ou juste la produire toute ou en partie).
            Parce qu’il n’y a rien de plus intéressant que de voir d’autres personnes se focaliser sur les différents aspects possibles de cet univers.

  26. « A partir de là, on peut supposer que Luke Skywalker et Snoke – le dernier et le premier Jedi ? joueront un rôle décisif dans Star Wars : Episode IX »

    Par contre Boss, ça me paraît improbable que Snoke soit le premier Jedi car s’il l’était il connaîtrait Ahch-To et donc saurait parfaitement où se cache Luke…

  27. Une chose assez importante et terrible qu’on n’a pas trop relevé, mais qui est peut-être apparu inconsciemment dans l’esprit des fans (d’où colère aveugle)…
    C’est qu’en arrivant au IX, et bien la lignée des Skywalker sera définitivement éteinte… Plus de Luke et Leia, Kylo Ren qui a « tué » définitivement Ben Solo, pas d’enfant caché quelque part (jusqu’à preuve du contraire).
    JJ Abrams ne peut pas passer à coté: la famille proche « problématique » et l’idée de transmission et d’héritage, on le retrouve dans toute sa production… ben, comme dans les Star Wars quoi ?

  28. une preuve supplémentaire (s’il en fallait) que Disney a failli dans sa reprise de SW : après une prélogie en offrant beaucoup, il y a aujourd’hui plus de personnages majeurs alien dans GotG que dans la saga de Lucas !

    Alors oui, j’entends déjà la réponse de ceux qui vont me dire que dans SW il n’y a pas de terrien alors qu’il y en a un dans GotG, mais j’entends par là la surabondance d’humains jusqu’à reléguer Chewie au rôle du muppets grincheux jouant avec les porgs !

    triste

        • Je rejoins Watcher, Forge: pour l’instant globalement le SW Disney plaît à la majorité et rapporte énormément de cash. Objectivement c’est une réussite. Après, la représentation des espèces alien dans le roster de SW, je ne vois pas en quoi ça peut être un argument d’échec objectif. ^^

          • ce n’est pas un argument d’échec, c’est une perte de magie.
            Et le succès financier est incontestable.
            Celui de Fast & Furious également. Reste a déterminer si le Box office témoin d’un succès public est l’unique vecteur qui doit animer une cinéphilie, mais ça, c’est un très vaste débat.
            Paradoxalement, les épisodes VII et VIII ne font pas l’unanimité critique que semble indiquer les indices BO. Mais là encore, c’est sans fin.
            Mais lorsque tu dis que dans les nouveaux SW il n’y a presque plus des aliens introduits dans les six premiers films, que c’est désormais une saga où la majorité des personnages principaux sont des humains et qu’on te répond « osef, ça fait un max au BO ! » je trouve la réponse un peu à côté, mais bon ….

            et donc, pour moi, lorsque tu récupères (puisqu’il faut causer pognon) pour 4 milliards une saga SF haute en couleurs, en univers, en planètes, ET en espèces surprenantes et que tu te contente de les reléguer à faire de la figuration pour privilégier la dynastie Skywalker comme des Ewings dans l’espace, tu as failli avec ce qu’on t’a confié. Enfin, ce que tu acheté une blinde. Mais bon … « tant que ça plaît au plus grand nombre » vous avez sans doute raison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here