Daredevil

Bientôt disponible…

Posters et images :

Aussi sur Les Toiles Héroïques :

Daredevil – L’actualité de la saga

 

On en discute sur le Forum !

8 COMMENTAIRES

  1. Un film détesté de manière irrationnelle par le plus large public (moutons de Panurge), trop abreuvé d’histoires people – c’est la faute à J-Lo donc ? De manière générale fidèle à l’essence du personnage, sombre, traumatisé et catho irlandais. L’histoire père/fils est sublime, la musique entraînante, l’intrigue du director’s cut pleine comme un oeuf – comme quoi, y a pas que Nolan – Colin Farrell vole le film à chacune de ses apparitions « cocaïnées » comme Bullseye dans les comics…

    Il faut se battre pour ce film, même si ce n’est que du cinéma.
    Et une petite pensée pour le projet de série tv prequel, inspirée du comic Daredevil: Jaune, qui devait suivre la franchise en parallèle.

    « Quant à Daredevil, bientôt tout le monde saura la vérité… Tout le monde saura que ce sont des héros qui ont fait cette ville …! »

    : 🙂

  2. Quand j’étais gamin, j’adorais ce film à cause du costume, et le côté psychopathe du Tireur. Malheureusement j’étais quasiment le seul à avoir cet avis positif. Depuis, j’ai muri, et la magie s’est perdue. Cela étant, j’ai redécouvert le film avec la version director’s cut. Et franchement, il est bon.

    Tout n’est pas à garder: Colin Farrell cabotine à mort (je ne sais pas si c’est correspondant à sa version papier), le double-sidekick Franklin Nelson/Dante Johnson est un peu lourd parfois, le premier combat avec Elektra dans le parc, un peu surfait.

    Mais il y a du très bon: si la version classique est assez édulcorée (paraît-il), la version longue est un peu plus dure. L’intrigue parallèle sur le meurtre de la prostituée est bonne, avec un Matt enquêteur, d’excellents twists quant à la résolution. Il y a une très bonne complicité entre Matt et Franklin (leurs débats qui se transforment en joutes-pirouettes d’avocats sont savoureux).
    Je n’ai pas grand-chose à dire sur le Caïd, qui a choqué les fans quant à son changement de couleur de peau. Le jour où on trouvera un acteur blanc, hypermassif, aussi charismatique que feu Michael Clarke Duncan, on en reparlera. Même Ben Affleck n’est pas mauvais, lui qui a été décrié; avec un peu d’attention on remarque qu’il garde tout le long du film les stigmates de ses combats, il est obsédé par la morale; il n’est ni monolithique ni burlesque, je n’ai rien à dire de méchant sur lui et suis même étonné de voir cette haine à son encontre
    Globalement, il y a quelque chose. DareDevil est un justicier urbain, véritablement urbain, les mains dans la crasse et se posant des questions sur la légitimité de sa propre action. En cela, il est même mieux réussi que les Spider-Man de Raimi où c’est surtout la double vie du Tisseur qui est au centre.

    Bref, je connais peu de choses sur DareDevil, et pourtant le personnage me plaît, d’où mes régulières plaintes sur ce site pour qu’il apparaisse dans le MCU, comme un vrai justicier urbain. J’ai aimé le film deux fois, une fois étant jeune, et aujourd’hui je ne pourrais pour rien au monde revenir à la version classique, parce que le director’s cut est décidément meilleur et mériterait d’être vu par tous les fans de comics, histoire d’équilibrer le débat.
    Pas un GRAND film, pas une série B, un film très correct. 7.5/10, parce que je suis vache.

  3. Je n’ai pas vu la version longue, mais la version classique de Daredevil se résume malheureusement à « Les gentils se battent contre les méchants et puis… et puis rien de spécial quoi! »

    Ce qui me dérange en faite, c’est tout simplement l’absence d’une intrigue, d’un fil conducteur. Donc le film a forcément énormément moins d’ampleur qu’un autre film de super-héros au hazard. Le film n’est heureusement pas exempt de qualité. Ben Affleck n’est pas mauvais en Matt Murdock, il joue bien le rôle, sans plus. Jennifer Garner, et bien je dois avouer qu’elle est sublime mais… j’ai envie de dire, c’est pas Elektra ça!!! Les méchants sont par contre, tout deux excellents. Particulièrement le Caïd, dont le changement de couleur ne m’a pas dérangé. Sa voix grave est juste incroyable, et c’est sans doute le personnage le plus charismatique du film. Ça c’était les bons côtés…
    Après qu’est-ce qu’on a? Des longs plans en accéléré sur la ville et des zoom toutes les deux secondes pour faire croire que la réalisation est génial. Un scénario inexistant…
    Je ne nie pas que Daredevil est un bon divertissement, seulement il ne sera jamais rien de plus.

    • @Djlulu Pas de problème, la version classique de DD (moins de 2 h) n’est plus vraiment celle qu’on trouve généralement dans les bacs, depuis tout le monde doit avoir plutôt vu celle là sans savoir que c’est la meilleure. Mais le fil conducteur du récit est déjà présent en filigrane dans la version ciné (jusqu’ou Matt doit-il aller dans sa notion de justice ? ). La version longue présente juste plus de détails et d’action pour le renforcer, ça reste cohérent mais plus ample.

      • Bah j’avais acheté le DVD il y a quand même pas mal d’année, c’est probablement pour ça que ce n’est pas la Director’s cut.
        « jusqu’ou Matt doit-il aller dans sa notion de justice ? » que tu appelle le fil conducteur du film, c’est plus une question dans la tête du héros qu’un fil conducteur. C’est pas une intrigue quoi… L’histoire du film c’est « Natchios veut plus travailler pour le Caïd du coup celui-ci le fait tuer, puis sa file, du coup Daredevil veut se venger, il se bat contre le tireur puis contre le Caïd. »
        Enfin voilà quoi, niveau scénaristique c’est plutôt décevant…

LAISSER UN COMMENTAIRE