Interstellar : Le résumé complet du scénario écrit en 2008… découvrez les différences !

14

interstellar-2008-scenario-resume-version

Voici un long résumé du scénario d’Interstellar. Le scénario d’origine. Celui écrit en 2008 par Jonathan Nolan, quand Steven Spielberg était encore attaché au projet. Les grandes lignes sont là, mais il s’agit d’un tout autre film. Avec le recul, découvrir les modifications apportées par Christopher Nolan a quelque chose de fascinant. Qui sont « Ils » ? Quelle est la place du fantôme ? Quel est le rôle de Murph ? Réponses ci-dessous !

Acte I :

Contexte : dans un proche futur, la Terre a été décimée par les guerres et la famine. Une maladie a éliminé la plupart des plantes, sauf le maïs. Presque tous les animaux ont été tués quand la famine a commencé. Les gouvernements se sont effondrés, à quelques exceptions près.

Une étoile à neutrons tombe dans un trou noir, ce qui provoque des oscillations des ondes de gravité à travers la galaxie. Un trou de ver apparaît dans notre système solaire. Les physiciens du Caltech se démènent pour comprendre la nature des signaux et la NSA arrive pour les assister. Un certain Ansen et un jeune John Brand (Michael Caine) sont présents. Ils constatent l’apparition du trou de ver aux limites de notre système solaire…

50 ans plus tard. Cooper (Matthew McConaughey) et sa famille assistent à un match de baseball. Au loin, un satellite pénètre dans l’atmosphère. Plus tard, Cooper essaye d’attraper un drone chinois pour récupérer ses cellules énergétiques. Il se rend ensuite à une réunion parents-professeurs. Encore plus tard, il est appelé dans une ferme voisine. La boîte noire du satellite s’y est écrasée.

Il ramène l’objet chez lui dans l’espoir de récupérer des pièces et accède à quelques données (le logo de la NASA, l’image d’une planète recouverte de glace). Le signal émis par la boîte noire le conduit jusque dans une base secrète, située sur l’île de Santa Cruz, au large de Los Angeles. C’est le refuge des derniers scientifiques de la NASA. Ces personnes travaillent sur une fusée qui doit rejoindre un vaisseau spatial déjà en orbite.

modifications-scenario-interstellar

Cooper apprend que la Terre est condamnée. Le maïs est sur le point de disparaître. Mais il y a encore de l’espoir, car pour la première fois, une sonde – la sonde – a repéré une planète habitable. Il est sélectionné par John Brand pour accompagner un groupe de scientifiques et deux robots. Leur mission consiste à traverser le trou de ver afin d’explorer cette planète recouverte de glace. Arrive l’heure du départ. Cooper est rejoint par la fille de Brand, Amelia (Anne Hathaway), et par le reste de l’équipage.

Cooper quitte ses deux garçons, Tom (Timothée Chalamet) et Murph (Mackenzie Foy). Il confie à ce dernier sa montre et promet de revenir. La fusée décolle. L’équipage monte à bord du vaisseau spatial et pénètre dans le trou de ver. Pendant la traversée, quelque chose de sphérique s’amuse avec eux, créant des distorsions temporelles sur le vaisseau et sur les membres de l’équipage.

Acte II :

De l’autre côté du trou de ver, l’équipage de l’Endurance découvre un système solaire qui abrite deux trous noirs. La navigation est difficile. Au cœur de l’action, le robot TARS se sacrifie. Ils finissent par rejoindre la planète recouverte de glace. A la surface, ils tombent sur un abri construit par le gouvernement chinois. La Chine a doublé les États-Unis. Cependant, tout le personnel humain est mort.

Ils comprennent alors la cause de la mort. Une étoile à neutrons, qui n’avait pas encore été détectée, orbite autour des trous noirs. Toutes les 20 heures, elle envoie de puissantes et mortelles radiations sur la planète glacée. L’équipe rejoint l’abri avant le retour de l’étoile et s’engouffre dans un souterrain. Un souterrain qui mène à une gigantesque cavité riche en eau et en oxygène.

scenario-2008-interstellar-movie-script

Amelia est maintenant persuadée que tout cela fait partie d’un plan. Un plan imaginé par les êtres qui ont amené le trou de ver dans notre système solaire. Un plan visant à sauver l’Humanité. Les murs de la cavité sont recouverts par une forme de vie extraterrestre. De minuscules organismes qui absorbent les radiations. L’équipage est ainsi protégé. Cooper et les autres explorent ensuite un avant-poste. Ils apprennent que les robots chinois ont exploré le reste du système car la planète glacée va bientôt être détruite par le plus petit des trous noirs. Ailleurs, ils auraient découvert un « trésor »

L’équipage s’empare d’un objet capable d’ajuster la gravité. L’idée de ses concepteurs était d’affaiblir le petit trou noir. Pour l’équipage, c’est la clef de la survie de la Terre. Avec cet objet, l’Humanité ne sera plus prisonnière de la gravité. Problème, les robots chinois n’acceptent pas cet ’emprunt’. L’équipe s’enfuit avec l’invention et des échantillons de la forme de vie extraterrestre. Ces organismes sont sauvés d’une annihilation certaine. De retour dans l’espace, l’équipage essaye de contacter la Terre. Ils ne reçoivent pas de réponse.

Piégé dans l’horizon des événements, Cooper comprend qu’ils ont perdu 47 ans. Amelia n’est qu’à moitié surprise… Cooper reçoit d’un coup tous les messages envoyés par sa famille. Il est temps de rentrer. Mais les robots chinois n’ont pas dit leur dernier mot. L’un d’eux a pris le contrôle de CASE et sabote leur retour. Le vaisseau est attiré par le petit trou noir. Le temps accélère. La planète recouverte de glace est détruite. Un scientifique, Roth, se sacrifie. L’équipage échappe à l’attraction du sombre objet céleste.

Ils viennent de perdre des décennies, peut-être même des siècles. Cooper, Amelia et Doyle (Wes Bentley) réalisent qu’ils sont probablement les derniers représentants de l’espèce humaine. N’ayant plus rien à perdre, ils font route vers le « trésor ». Les récents événements ont formé un nouveau trou de ver. Le vaisseau pénètre dedans et tombe sur du… néant. Ils traversent le vide absolu. Cooper profite de cette accalmie pour regarder les messages envoyés par sa famille. L’Humanité se meurt.

resume-histoire-interstellar-movie-film

Acte III :

Les jours passent. Cooper et Amelia font l’amour en apesanteur. La mystérieuse sphère de distorsion qui s’est amusée avec eux réapparaît. Ce sont des créatures qui vivent dans les trous de ver et interagissent grâce à la gravité. Ils font glisser le vaisseau vers une gigantesque station spatiale. Les rescapés de l’Endurance ont alors une vue d’ensemble de l’univers. Ils sont en dehors de l’espace et du temps. L’équipage est accueilli par… TARS.

Le robot a été sauvé par les mystérieuses créatures. Il raconte que les robots chinois ont mis 4000 ans pour construire cette base. Car ici, ils ont trouvé un vrai trésor : le temps. Malheureusement, quand ils ont découvert le moyen de sauver l’Humanité – avec un appareil semblable à celui trouvé sur la planète glacée, qui aurait annulé la gravité de la Terre, rendant possible le décollage d’immenses vaisseaux -, il était trop tard. Il n’y avait plus personne à sauver.

La station spatiale est comme une gare permettant de voyager vers des millions de destinations grâce à autant de trous de ver. Les robots ne sont intéressés que par un seul trou noir, celui qui mène à la Terre, quelques années avant le départ de l’Endurance. Exploratrice dans l’âme, Amelia décide de rester dans la station. Cooper et Doyle choisissent de revenir sur Terre, de voyager dans le temps. Cooper et Amelia échangent un baiser passionné. Il lui promet de revenir. Avant de partir, Cooper comprend que le voyage dans le temps est possible… mais pas pour l’homme. Il réalise que la sonde de leur vaisseau – sur laquelle il a téléchargé les plans de la machine à gravité – est la même que celle qu’il a découvert avant de partir dans l’espace.

resume-histoire-interstellar-version

Doyle ne l’écoute pas. Cooper parvient à quitter le vaisseau. Doyle emprunte le trou noir et meurt. Son vaisseau est détruit, mais la boîte noire de la sonde résiste et s’écrase sur Terre, comme au début de l’histoire. Des années plus tard, Murph remet la main sur la boîte noire, qui est entreposée sur l’île de Santa Cruz. Il se met à l’étudier. Les décennies passent. Grâce aux données, la fille de Murph reconstruit la machine à gravité et sauve l’Humanité. Cooper souhaite toujours revenir sur Terre. Mais impossible pour lui de choisir l’époque. Il est obligé de partir pour le ‘présent’ (deux siècles se sont écoulés depuis son départ).

2320. La Terre est devenue un caillou glacé. Il se rend dans sa maison dévastée. Il n’a pas respecté sa promesse. Murph est mort. Tout le monde est mort. Le désespoir s’abat sur lui. Par accident, il brise la fiole contenant la forme de vie sauvée dans l’autre galaxie. L’organisme se met à prospérer. Il réalise alors que les mystérieux êtres n’ont pas voulu sauver l’Humanité. Ils ont voulu sauver cette forme de vie. Cooper décide de trouver un coin tranquille pour mourir. Il s’endort au milieu d’une tempête de neige…

resume-histoire-interstellar-analyse

Cooper se réveille dans la baie médicale d’une station spatiale. Il apprend qu’il est considéré comme un héros et rencontre son arrière-arrière-petit-fils, qui lui rend sa montre, transmise de génération en génération. L’administration en place l’installe dans une ferme. Le temps passe. Cooper se sent seul dans ce futur qui n’est pas le sien. Il décide de voler un vaisseau et un robot. Cooper part retrouver Amelia…

——————————————-

Moins d’émotions, plus de réponses ! C’est ce qui résume le mieux cette version du scénario. Ici, Cooper est incapable de respecter sa promesse, celle de retrouver son fils, Murph. Les données permettant de sauver la Terre sont communiquées grâce à une sonde. Les fameux « êtres du bulk » apparaissent à l’écran, avec en prime, des robots chinois. Et nous avons même droit à une scène de sexe en apesanteur ! Bref, tout est plus concret.

Christopher Nolan a donc éliminé les extraterrestres, multiplié les planètes, imaginé le Programme Lazare, introduit une histoire de fantôme… Toute l’intrigue a été recentrée sur Cooper, sur l’aspect humain des choses. Au passage, vous remarquerez que les ajouts du film renforcent un peu plus la théorie développée ici-même… Que pensez-vous de cette version ? Quels sont les éléments coupés/ajoutés que vous regrettez ? A vos claviers !

——————————————-

Interstellar est réalisé par Christopher Nolan et sort en France le 5 novembre 2014, avec Matthew McConaughey (Cooper), Anne Hathaway (Amelia), Mackenzie Foy (Murph), Jessica Chastain (Murph), Michael Caine (Professeur Brand), Wes Bentley (Doyle), John Lithgow (Donald), Bill Irwin (TARS), Timothée Chalamet (Tom), Casey Affleck (Tom) et Topher Grace.

14 COMMENTAIRES

  1. Wow passionnant ce script ! Si l’acte 1 est identique, le 2 est un vachement plus palpitant, mais le 3 va à mon goût un peu trop loin dans le délire spatio-temporel.

    J’ai l’impression que Nolan a appris de ses erreurs d’Inception et a décidé de simplifier la mathématique du scénar et d’amplifier les scènes d’émotions. Il a aussi enlevé le côté « hollywood » du truc : les robots, les extraterrestres et les chinois. En revanche, c’est dommage que le personnage d’Amelia ne soit pas plus présent à l’écran, et que l’atmosphère de fin du monde imminente soit presque absente sur les scènes terrestres. On peut aussi regretter le faible nombre de scènes d’actions dans le rendu final.

    En résumé, Nolan a transformé un bon film S.F. en bon mélo.

    PS: Faute de frappe pour « NSA » ?

    [EDIT LTH : Non, c’est bien la NSA. Le gouvernement suit de près l’apparition du trou noir/trou de ver.]

    • Je suis allé voir INTERSTELLAR hier mardi 18/11, dans l’intention de rêver, comme nous avait fait rêver GRAVITY l’année dernière ; mais immense déception ! sentiment d’avoir perdu près de trois heures de notre existence : on n’a pas compris grand chose à cette fresque décousue. Le scénar de 2008 avait l’air beaucoup plus cohérent, malgré le délire de l’acte 3… La prochaine fois on se méfiera !

      Yann71

      • Gravity vous a fait rêver ? alors celle là je l’avais jamais entendu. Comment pouvez vous comparer ce film avec Interstellar qui est un chef d’œuvre. Je n’arrive pas à concevoir cela, vraiment c’est incompréhensible pour moi. Je n’ai pas l’habitude de commenter mon avis mais là je suis obliger c’est à cause de personne dans votre genre qu’on se retrouve avec des films comme transformers au cinéma qui font des millions au box office. Et puis même si le film ne vous a pas fait rêver malgrès la BO de Hans Zimmer qui est juste magnifique les réalités scientifique de Kip Thorne qui réussit à reproduire le trou de vers le plus réaliste jamais conçu par l’homme. Et puis comment rester insensible à l’émotion transmise par le jeu d’acteur, la peur, l’amour TOUT Y EST. Et puis si vous avez trouvez le scénario décousue je vous invite à retourner le voir pour essayer de comprendre ce film un peu mieux. Christopher Nolan l’a dit lui même  » mon film est fait pour qu’il ne soit pas totalement compris en un seul visionnage « .

        • Salut. Je sais pas si tu me répondras mais je tente.
          Je vois pas en quoi interstellar est impossible à comprendre en une fois? Inception pour moi prend cette place loin devant.
          Si jamais tu sais où trouver le discours ou un ecrit de Nolan à ce sujet je suis preneur. Tu peux aussi me contacter par mail.

      • Comment pouvez vous comparer Interstellar et Gravity ? Gravity n’est qu’un film catastrophe dans l’espace comme on en voit 10 par an, mis à part les points de vues, ce film n’est basé que sur un suspens vu et revu sans aucun scénario. Interstellar parle de la fin probable de l’humanité, des missions désespérés pour la sauver, de la relation entre un père et sa fille, d’amour etc. Franchement si Gravity vous a fait rêvé, vous ne risquez pas de comprendre l’intérêt d’un chef d’œuvre qu’est Interstellar.

  2. les films sur les voyages dans le temps peuvent parfois s’emmêler les pinceaux mais ce scénario est vraiment pas mal.
    Je n’ai pas vu le film, donc mon point de vue vient de la BA et cette dernière ne me donnait pas envie de voir le film, parce que déjà toute la BA est centrée sur le perso principal (mais apparemment d’après ton avis c’est le cas), et bon moi, je m’en fous un peu XD (j’ai adoré Dallas Buyers Club mais l’histoire c’est sur le perso donc là oui j’adore), enfin bref.
    Qu’est-ce que la BA nous apprend? que la Terre se meurt et qu’ils décident de choisir un mec qui a été pilote pour faire partie de cette mission ok, (ça me rappelle space cowboy ^^), ensuite on nous dit qu’il va devoir quitter ses enfants donc déjà là on pense que c’est un film centré sur ce perso (ce qui est aussi le cas) et puis après on le voit en mission dans l’espace sans en dévoiler trop.
    Et ba moi quand je vois ça je me dis que c’est un beau film familial mais sans plus, pour les écolos peut-être que ça va leur faire plaisir mais c’est pas intéressant (ce sont mes goûts.)
    Le fait de découvrir le scénario original me donne envie de voir ce film mais comme l’original, je suis une fan de SF et un film sur les voyages dans le temps avec une histoire d’extra-terrestre à la recherche de leur bonheur …. (oui je sais j’arrête les jeux de mots XD) c’est génial, c’est comme si ce scénario nous montrait un peu l’avenir de la terre, ok, yen a eu des tas de films comme ça mais celui-ci a été très travaillé.
    Donc soit Nolan n’a pas eu champs libres et a dû modifier le scénario soit il voulait quelque chose de moins compliqué pour les spectateurs car oui on ne regarde pas tous un film de la même façon ^^

    • @vanes: Au contraire, j’ai plus l’impression que Nolan a eu beaucoup de liberté puisqu’il y a incorporé ses propres thématiques. De plus, s’il n’atteint pas la complexité d’Inception à mon sens, Interstellar est un film intelligent qui suscite pas mal de débats et théories.
      Si tu es intéressé par l’espace, la relativité du temps et la singularité, je t’encourage vivement à aller voir ce film! 😀

  3. Merci pour ce script qui effectivement change completement du produit final :]

    Beaucoup de choses ne me plaisent pas (le coté Hollywood avec les méchants robots, les chinois etc…) mais encore plus de chose me semble plus interessantes.
    Pourtant j’ai adoré le film.

    Mais cette fin est pour moi plus intéressante a suivre. J’ai trouvé la fin dans le Tesseract très « facile »
    Genre « Mmmmm comment je vais finir ça ? Allez hop à l’arrache »

    Je ne dis pas que c’est n’importe quoi, mais ça reste très facile.

    La fin de ce scritp (avec l’histoire du satellite) me plait plus dans le sens où elle est plus « réaliste »

    Ouais je sais, le principe de ce film n’est pas de rester dans le réaliste, mais je ne sais pas comment exprimer mon truc. Voila prout XD

  4. La version finale est bien supérieure à ce scénario. Ce dernier est du déjà-vu … La version finale fait apparaitre les subtilités de relation de cause à effet, ou des rapports familiaux émouvants. Il y a aussi une belle fin, un mystère entretenu qui invite à une double lecture et à beaucoup d’interprétation.
    Bref un film à la fois spectaculaire, scientifiquement exhaltant et émouvant !

  5. Personnellement je préfère le scénario du film sorti, cet histoire de voyage dans le temps pour retrouver sa planète changée me fait trop penser à la planète des singes (quand le héros revient sur terre qui est envahi de singes), et quand ca s’emmêle les pinceaux a la star trek ou terminator, on en a assez vu je pense. Ici Christopher Nolan nous a proposé un film a part entière, riche d’émotions et très bien tourné, un scénario impeccable.

  6. Je préfère le scénario du film. Comme à son accoutumé Nolan reste dans le réalisme. Le film correspond tellement à l’astro-physique que ca m’a donné envie de me remettre à l’étude des sciences physiques et mathématiques. 😊 J’attend avec impatience le prochain projet de Chrisropher Nolan « Ready Player One »

LAISSER UN COMMENTAIRE