[Comic-Con] Black Panther : Un nouveau poster et les informations du panel !

17

Des informations inédites sur les personnages principaux, un premier extrait, un nouveau poster… Voici tout ce qu’il faut retenir du panel Black Panther ! Le réalisateur Ryan Coogler est venu accompagné des acteurs Chadwick Boseman (T’Challa/Black Panther), Lupita Nyong’o (Nakia), Michael B. Jordan (Erik Killmonger), Danai Gurira (Okoye), Forest Whitaker (Zuri), Daniel Kaluuya (W’Kabi), Andy Serkis (Ulysses Klaue), Winston Duke (M’Baku) et Letitia Wright (Shuri).

L’action du film débute juste après Captain America : Civil War. Black Panther est un héros qui tire sa force de son peuple. Shuri, la sœur de T’Challa, est en charge de l’innovation technologique du Wakanda. La mission principale d’Okoye est de cacher l’avancement technologique du royaume aux yeux du monde. Erik Killmonger a ses propres idées sur le Wakanda et la façon dont le pays doit être géré. Il brigue le trône. Zuri était un ami proche de T’Chaka et il connaît T’Challa depuis qu’il est enfant. W’Kabi est le meilleur ami de T’Challa et son chef de la sécurité. Nakia est une espionne qui parcourt le monde afin d’informer au mieux les autorités wakandaises. M’Baku est le chef de la meilleure tribu du Wakanda (à ses yeux). Ulysses Klaue est toujours le magouilleur que l’on connaît, il possède des informations compromettantes sur tous les gouvernements de la planète.

Un long extrait a été diffusé. T’Challa, Nakia et Okoye sont en mission dans une sorte de nightclub en Corée du Sud. Ulysses Klaue et Everett Ross arrivent à leur tour. Le premier veut échanger avec le second une petite quantité de vibranium contre des diamants. Nakia ne compte pas les laisser faire. Un combat s’engage. Klaue tire avec son bras robotique sur T’Challa. Son costume se consume et laisse apparaître l’armure de la Panthère Noire. Une course-poursuite s’engage dans les rues. L’extrait se transforme alors en un montage type bande annonce.

Dans Black Panther, après les événements qui se sont déroulés dans Captain America : Civil War, T’Challa revient chez lui prendre sa place sur le trône du Wakanda, une nation africaine technologiquement très avancée. Mais lorsqu’un vieil ennemi resurgit, le courage de T’Challa est mis à rude épreuve, aussi bien en tant que souverain qu’en tant que Black Panther. Il se retrouve entraîné dans un conflit qui menace non seulement le destin du Wakanda, mais celui du monde entier…

——————————————————-

——————————————————-

Black Panther est réalisé par Ryan Coogler et sort en France le 14 février 2018, avec Chadwick Boseman (T’Challa/Black Panther), Danai Gurira (Okoye), Lupita Nyong’o (Nakia), Letitita Wright (Shuri), Angela Bassett (Ramonde), Forest Whitaker (Zuri), Michael B. Jordan (Erik Killmonger), Martin Freeman (Everett Ross) et Andy Serkis (Ulysses Klaue).

17 COMMENTAIRES

  1. Comme pour les Runaways, en plus du film, j’attends surtout les rééditions Panini. En particulier le run de Priest entraperçu dans Deadpool *_*
    En tout cas ce poster à la classe, j’espère un film du même acabit.

  2. Oh ouiiii, il est trop beau !!!

    J’avais des doutes sur le masque, et si je ne le trouve pas supérieur au précédent, faut avouer qu’il fait plus… panthère. Au point d’avoir rajouté des babines de félins haha !

  3. Woaw ils se sont lâchés la entre celui et le nouveau de Thor – Ragnarok ils ont fait de super beaux posters…
    Allez Marvel on lâche des superbes BA VA de BP, Thor et Infinity War et je suis aux anges

  4. Le Black Panther réveillera-t’il Bucky? réarmera-t’il son bras? Car vu les nombreux opposants, T’Challa aura ptèt besoin d’un coup de main, pardon; de patte!! A moins que Nomad….Tellement stylée cette affiche, la meilleure du MCU pour moi!

  5. Andy Serkis, le seul « petit blanc » du panel. Comme quoi, y a une justice amusante, sans méchanceté aucune bien sûr.
    J’attends surtout avec impatience le one man show habituel de Forest Whitacker. Depuis que Nicolas Cage ne fait plus que des DTV, il n’y a plus que lui pour nous sortir des performances baroques le temps d’une poignée de scène, à la limite de la parodie (et du pur plaisir coupable).

LAISSER UN COMMENTAIRE