Pacific Rim Uprising : John Boyega et Scott Eastwood annulent l’Apocalypse !

25

Nouvelle année, nouveau combat pour John Boyega, le futur héros de Pacific Rim Uprising… Après avoir tenu en échec le Premier Ordre, l’interprète de Finn se prépare à affronter les Kaiju en couverture de Total Film. A ses côtés, Nathan ‘Nate’ Lambert (Scott Eastwood), qui pilotera avec lui Gipsy Avenger ; et Amara Namani (Cailee Spaeny), une jeune experte en informatique…

Jake Pentecost, un pilote de Jaeger autrefois prometteur – dont le père légendaire a donné sa vie pour assurer la victoire de l’humanité contre les monstrueux Kaiju – a abandonné son entraînement pour rejoindre le monde souterrain du crime. Mais quand une menace encore plus inarrêtable est déchaînée pour détruire nos villes et mettre le monde à genoux, une dernière chance lui est donnée d’honorer l’héritage de son père, via sa sœur adoptive, Mako Mori – qui dirige une nouvelle génération de courageux pilotes qui ont grandi dans l’ombre de la guerre. En cherchant la justice pour ceux qui sont tombés, leur seul espoir est de s’unir dans un soulèvement mondial contre les forces de l’extinction.

Pacific Rim Uprising est réalisé par Steven S. DeKnight et sort en France le 21 mars 2018, avec John Boyega (Jake Pentecost), Scott Eastwood (Lambert), Jing Tian (Liwen Shao), Cailee Spaeny (Amara), Rinko Kikuchi (Mako Mori), Burn Gorman (Dr Hermann Gottlieb), Charlie Day (Dr Newton Geiszler) et Levi Meaden (Ilya).

25 COMMENTAIRES

  1. John Boyega… Futur plaie d’Hollywood, si ce n’est pas déjà le cas.

    À part être le noir du film, il n’apporte rien. N’est pas Will Smith/Samuel L. Jackson/Eddie Murphy etc… qui veut !

      • Bah… en général oui ^^ Mais dans tout les cas bon ou mauvais ils dégagent quelque chose à l’écran.

        Non car c’est une habitude de ne mettre constamment qu’un seul acteur noir par film, comme-ci il voulait respecter un quotas 🤔

    • Ça voudrait dire qu’il ne fallait pas y avoir un british noir comme Idris Elba dans le premier, pour mieux pouvoir dégainer son fils british noir dans la suite ?

      • Idris Elba avait la classe 😅

        C’est un-peu près le même cas de figure que Dylan Hiller dans Independence Day : Resurgence. Fils de Steven Hiller, joué par Will Smith, et qui n’avais évidement pas la classe de son père.

        ( Enfin bon, ce personnage était dès le départ mort dans l’oeuf car c’était soit Jessie Usher, soit Jaden Smith, mais là Will Smith serait revenu donc bon… )

        • Précision: dans ID4 1, Dylan n’est pas le fils biologique de Steven Hiller, mais celui de la compagne de ce dernier, et qu’il aura donc adopté par la suite…
          Y a qu’à dire qu’il s’agit de classe innée… même si pour Will Smith, la « date de péremption » de cette classe daterait de 2002 et après le film Ali, pour beaucoup de monde…

          Bref, Boyega a au moins eu beaucoup de films intéressants à son actif par rapport à Jessie Usher…
          Et ce que je trouve de mieux, c’est que c’est un acteur dans la vingtaine qui a une vraie « gueule »… Surement parce qu’il est anglais (le climat?), mais ça fait du bien quand on voit trop de jeunes acteurs anglo-saxons plus « lisses », trop avantagés physiquement… C’est d’époque, l’augmentation des conditions de vie, Hollywood fan des bogosses etc…
          Mais des « gueules », voilà, ça un truc qui se perd de plus en plus… Même Tom Hardy, cador quand même, il est encore un peu trop « rond », mal dégrossi…

          Ah tiens, sans rapport mais j’en profite pour..:
          http://www.premiere.fr/People/News-People/On-peut-enfin-ecouter-l-album-de-rap-de-Tom-Hardy

  2. Jouer le succès de son blockbuster sur John Boyega et Scott Eastwood, c’est vrai qu’il fallait oser… John Boyega est bien sympathique, mais j’espère qu’il prendra un peu d’ampleur dans ce film parce que jusqu’a maintenant c’est pas la folie. Quant a Eastwood, bon dieu quelle daube. Ça pue tellement le fils à papa dont le père a du envoyer un petit mail au studio pour trouver un stage à son petit con de fils !

  3. ce n’est qu’un avis tout personnel, mais au vu du souvenir impérissable que m’a laissé le premier volet (hors Perlman) je pense que j’attendrais une disponibilité « petit écran » pour voir celui-ci. Et encore, si les retours sont bons….
    Par contre, the Shape of water, là, oui, je vais me ruer dessus !!

  4. Au lieu de juger boyega sur star wars episode troll, jugé le sur un film avec une vrai direction d’acteur genre « imperial dreams »… Faudrait aussi apprendre a regarder autre chose que des blockbusters les enfants 🙂

    • ben en dehors d’Attack the block (assez B-movie dans le principe), Bambi, il n’a pas un jeu transcendant, franchement ?!
      Et le dernier Bigelow (or bide au B.O), s’il est passé aussi inaperçu, ce n’est pas que de sa faute non plus, mais bon ….

  5. C’est dingue comment Eastwood ressemble à Liam hemsworth … sinon les jeagers qui se battent entre eux mouais admettons , quoi pensez de se film le premier était une bonne surprise celui la j’ai peur que se soit que de la surenchère et les jeagers semble bcp trop agile ce qui contraste avec le 1 ou on est dans la puissance .

    • Sauf que Liam Hemsworth dégage un truc.
      Je ne connais vraiment pas sa filmo mais dans Hunger Games, il se passe quelques choses quand on le voit.

      Alors que Scott Eastwood est une coquille vide.

  6. Non, le vrai « scandaaeuuule »… c’est Black Panther, et Nakia et ses chakras relégués dans un petit coin en haut à droite de la couv… 😉

  7. Je ne vois pas le problème avec Boyega, je l’ai trouvé vraiment juste dans les Star Wars (bien que j’ai moyennement apprécié ces films)

    Et puis je le trouve vachement plus charismatique que les bulots qu’on nous a servit dans le premier film.

    Il ne faut pas oublier que les star ce sont les robots ici et je trouve même que Boyega les éclipses un peu.

  8. Non sincèrement les gars, allez voir en masse PACIFIC RIM UPRISING

    J’ai aimé la version guillermo del toro du premier film: des mechas lents mais gigantesques (75 mètres contre 15 pour un gundam et 6-8 mètres pour un patlabor), massifs, puissants, sur lequels les élements liquides comme la pluie se déchaine confrontés à des monstres qu’on croirait sortir de LOVECRAFT.

    Il y a aucune ironie dans ce que je dis parce qu’il est temps que TRANSFORMERS ait un peu de concurrence et ce pacifif rim uprising se rapproche plus du délire à la GETTER ROBO GO de Go NAGAI (Mazinger, great mazinger, rendizer-goldorak, mazinkaiser, jeeg). Des gens n’aimeront pas mais le genre du mecha robot au japon est un genre multifacette donc une peu de diversité ne fait pas de mal.

LAISSER UN COMMENTAIRE