The Secret Service : Colin Firth devant la caméra de Matthew Vaughn ?

4

THE-secret-service-colin

C’est toujours intéressant de voir de nouvelles têtes… Prenez Colin Firth. En trente ans de carrière, l’acteur oscarisé du Discours d’un roi n’a jamais mis les pieds dans le monde des comics. Un exploit. D’après le site Latino Review, il pourrait faire son baptême du feu grâce à The Secret Service, l’adaptation d’une mini-série scénarisée par Mark Millar (Kick-Ass, Civil War) et illustrée par Dave Gibbons (Watchmen). Pas la peine de chercher, c’est pour l’instant inédit en France.

Firth est en discussion pour jouer “l’Oncle Jack”, le mentor de Gary, son neveu rebelle qu’il espère transformer en agent secret au service de Sa Gracieuse Majesté. Apparemment, Vaughn voulait justement confier le rôle du neveu à Aaron ‘Kick-Ass’ Johnson, mais cela ne se fera pas pour des questions d’emploi du temps. Et puisqu’on parle espions, je trouve qu’un caméo de Daniel ‘007’ Craig s’impose ! Le clin d’oeil serait sympathique, d’autant plus que Craig a été – en partie – révélé par Layer Cake, un film de… Matthew Vaughn. Je note ça dans un coin, on ne sait jamais !

The Secret Service de Matthew Vaughn sort le 14 novembre 2014 aux Etats-Unis.

4 COMMENTAIRES

  1. En tout cas Matthew Vaughn continue de justifier son style de “Lonesome Cowboy” du cinéma” en ne se trouvant jamais là où on l’attend.
    Le superbe Layer Cake était un anti Guy Richie movie (qu’il avait pourtant produit), Stardust un conte joliment désuet à la Princesse Bride,
    Kick Ass un film de vigilante punk et X-MFC des super héros pop. Et à chaque fois, il ne rempile jamais dans le même genre.
    Jusqu’à preuve du contraire, tout sauf un vendu.

    • Mais tu tournes à quoi, sérieux ?

      Layer lake un anti Guy Ritchie ?

      Mais de quoi tu parles ? Tu dirais aussi que le poireau est un anti carotte ?

      T’es vraiment un gros troll, j’en suis de plus en plus convaincu 🙂

      • @adamsky Regardes toi dans un miroir alors.
        Oui, Layer Cake est “anti” Guy Ritchie car à l’inverse du style paroxistique très “Tarantino” de celui que Vaughn a produit, avec multitude de personnages cinglés, montage rapido, bande son de dingue, humour grotesque… et malheureusement tournage en rond dans ce style passé Snatch, le premier film de Vaughn est au contraire plus subtile et lisible. Plus léché voir froid, en tout cas assez difficile d’accès mais il en vaut la peine.
        Voilà donc mon argument, “petit” 🙂
        (oh ça va, faut se détendre!)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here